C’était mieux avant !

Posté le 23 février , 2016, 10:01
11 mins

C’était mieux « avant », entend-on souvent. ça se discute.

Ce qui est sûr, ce que, depuis quelques décennies, la médecine a fait des progrès considérables. Ceci étant, il faut faire une distinction entre la recherche médicale et ses résultats positifs et, d’autre part, l’administration de la santé avec, parfois, plus d’un mois d’attente pour obtenir un rendez-vous avec un médecin, les urgences à éviter autant que faire se peut, à moins d’aimer le folklore multicolore, et un corps médical très remonté contre la politique socialiste qui, en ce domaine comme dans tous les autres, a le don d’indisposer tout le monde…

Mais passons au côté pratique de la vie quotidienne où l’insécurité domine en toute chose. « Avant », on pouvait laisser la maison ouverte ; on ne risquait rien. Aujourd’hui, les appartements sont protégés, surtout dans les grandes villes, par 5 ou 6 barrages, grilles, codes d’entrée, digicodes, serrures, verrous, blindages et alarmes. Ainsi vit-on dans le souci constant d’être dévalisé chez soi et agressé dès que l’on sort de son donjon. Il y a quelques jours, à la nuit tombée, j’ai été abordé par un homme jeune qui m’a expliqué que son père était marocain, sa mère algérienne et qu’il avait faim. J’ai jugé prudent de faire « acte humanitaire » ! Mon pharmacien habituel à Paris a été braqué à deux reprises un samedi en fin de journée par un jeune individu de « type méditerranéen ». La pharmacie est désormais fermée le samedi.

En 2015, 7 603 membres de forces de l’ordre ont été blessés en opération, c’est-à-dire une vingtaine par jour, « par des individus qui ne répondent pas aux injonctions et qui agissent souvent avec la volonté de tuer », a déclaré le directeur central de la sécurité publique. Mais d’où viennent donc ces individus ?

Paradoxalement, à ces agressions multiples s’ajoute l’insécurité judiciaire. À tout moment, vous pouvez être interpellé et placé en garde en vue, parfois même mis en cellule temporairement, parce que votre voisin a porté plainte contre vous pour se venger de lui avoir demandé de bien vouloir régler ses charges de copropriété. Vous êtes généralement libéré après quelques heures, avec « bonne fin de journée », mais le préjudice n’en est pas moins causé et votre nom restera dans les archives de la police qui, par ailleurs, débordée, ne veut plus se déplacer pour des vols jugés sans importance.

La France de la « fraternité », inscrite dans sa devise, est devenue un « incubateur de malveillance », comme l’a dit très justement l’ancien ministre Éric Woerth. De façon générale, peut-on faire confiance à la justice dont tout le monde sait qu’elle est politisée ?

Une autre forme d’insécurité, plus grave encore, est celle de l’emploi. La France et son gouvernement socialiste en sont aujourd’hui à 6 millions de chômeurs et d’emplois très précaires dont 700 000 nouveaux sous le règne de François Hollande. Les jeunes, même parfaitement diplômés, doivent souvent s’expatrier et quitter le pays, sans doute le plus mal géré de tous les pays industrialisés, surendetté et envahi par des millions d’immigrés, dont le nombre augmente d’heure en heure et qui sont presque tous assistés.

Cette situation génère évidemment une fiscalité écrasante qui interdit toute amélioration de la situation, avec le risque de redressement fiscal dont, à tout moment, vous pouvez recevoir l’avis, assorti d’explications rédigées dans un tel charabia administratif que vous ne pouvez pas les comprendre. Bref, le citoyen honnête et travailleur est devenu le mouton que tondent les politiciens de la nomenklatura qui nous gouverne avec 730 milliards d’euros de « transferts sociaux » par an pour assurer élections et réélections. Parlez-en à tous ces petits patrons des PME torturés par le fisc et la paperasserie, à tel point que plusieurs d’entre eux, désespérés, se suicident.

Les transports donnent lieu, eux aussi, à d’intéressants constats. « Avant », j’achetais sans problème mon billet juste avant le départ du train. C’était un petit carton tout simple. Je ne réservais jamais et je trouvais toujours une place. Aujourd’hui, acheter son billet, c’est parfois, après une longue attente, comme si on négociait un contrat. Le prix est calculé en fonction de la date, de l’heure, du train et sans doute, demain, de la température prévue. As­surément, les trains vont plus vite, mais ce n’est pas pour autant qu’ils arrivent à l’heure. « Nous avons, reconnaît la SNCF, quelques problèmes de ponctualité… » Surtout si le train est attaqué par des bandes de migrants, comme c’est régulièrement le cas à Calais.

Par avion, c’est pire. L’insécurité générale et la multiplication des attentats islamistes font que le passager, avant d’embarquer, est fouillé de la tête aux pieds, et il le sera davantage demain. Les terroristes auraient inventé, me dit-on, le suppositoire explosif, ce qui exigera des agents spécialisés un examen « approfondi » de chaque voyageur et voyageuse. Espérons que cet examen n’aura pas lieu en public. N’insistons pas…

« Avant », voyager par avion était un luxe et un privilège. C’est maintenant une suite de tracasseries sans nom, sauf si vous disposez pour vous seul d’un Airbus 380…

Les merveilles de la communication immatérielle sont également étonnantes. Au téléphone, tapez le 1, le 2 ou le 3. Après m’être soumis à cet exercice digital, je demande à parler à Mlle Fatima Mustapha. Hélas, la machine ne comprend pas. À la 18e tentative, elle me répond enfin : « Mlle Mustapha est en RTT, rappelez la semaine prochaine ».

« Avant », le 22 à Asnières ne posait aucun problème. Certes, des experts éclairés, tournés vers l’avenir, m’ont expliqué que ces répondeurs étaient le premier pas vers l’intelligence artificielle. Mais, à cela, je réponds que je préfère encore l’intelligence naturelle et même parler à des idiots plutôt qu’à des intelligents artificiels. C’est plus sûr, plus simple et plus rapide.

L’alimentation, elle aussi, donne lieu à des constats affligeants. On a droit désormais à l’alimentation industrielle où l’emballage du produit coûte aussi cher que le produit lui-même dont il vaut mieux ne pas savoir comment il a été fabriqué. « Avant », à l’épicerie du quartier, on savait ce qu’on achetait et, souvent, ce n’était pas cher, mais l’euro est passé par là et les prix ont été multipliés par deux. Pour retrouver la qualité, il faut aujourd’hui bien chercher et surpayer.

À la vérité, la démagogie politicienne de gauche comme de droite (quand je dis de droite, c’est, bien sûr, une façon de parler) a infiltré la malhonnêteté partout. Et pourtant il n’y a plus de coupable. Le coupable est la victime de la société capitaliste. C’était la conviction de la récente garde des sceaux qui, heureusement, vient de regagner Cayenne.

C’est néanmoins ce qu’il faut enseigner au peuple dans un esprit imprégné de « valeurs républicaines », en sachant que tous les hommes sont égaux. Le gouvernement socialiste y veille avec soin, à tel point qu’un ministre vient d’être chargé de l’égalité réelle, une militante de la Réunion, cette île lointaine de l’Océan Indien. Mais qu’est-ce que c’est que l’égalité réelle ?

Pour autant, soyez prudents. Prenez garde de ne pas vous faire égorger et décapiter, votre tête restant accrochée à la porte de votre entreprise. En Syrie ? Non à Moirans, dans l’Isère et par qui ? Par un jeune « Français »… Mais, je vous en prie, ne citez pas son nom, vous risqueriez d’être traité d’islamophobe, de raciste et de fasciste !

138 Commentaires sur : C’était mieux avant !

  1. Le Ket

    26 février 2016

    @ Jaurès : mes arguments vous font rire ?

    Il y a déjà 42 ans, quand mes camarades et moi-même manifestions contre “l’Immigration Sauvage” on nous a traité de tous les noms et traîné dans la boue.

    Ensuite est paru le livre prémonitoire de Jean Raspail “Le Camp des Saints”, dénigré par les Inquisiteurs de la Nouvelle Religion Droits-de-l’Hommiste.

    Ce Camps des Saints se trouve aujourd’hui, non seulement à Calais et à Grande Synthe, mais aussi dans d’autres communes de France et de Navarre.

    Après avoir déversé plus de 3.500 milliards de dollars d’aides diverses, de dons ou de subventions dans les pays africains depuis 60 ans, et annulé les dettes des pays les plus pauvres, il faudrait par dessus le marché accueillir en Europe 150 millions d’immigrés comme l’avait formellement dicté un certain B. JAMIE, directeur des populations à l’ONU en 2001, afin de combler le déficit démographique et assurer le paiement des retraites ?

    Avec 25 millions de chômeurs européens à l’aube de l’an 2016, c’est vraiment prendre les peuples d’Europe pour des imbéciles !

    Et pourquoi donc, dans un souci “d’humanité” et de “solidarité”, ne pas recevoir sur nos terres seulement 1% de chinois, déshérités, misérables et sans avenir qui croupissent dans les campagnes de l’Empire du Milieu ?

    Peut-être ces 13 millions de Fils du Ciel pourraient-ils combler les handicaps économiques, culturels, financiers ou sociaux que connaissent nos populations vieillissantes dans les campagnes auvergnates, berrichonnes ou provençales et par cet apport enrichissant – véritable chance pour la France- ainsi aboutir à une merveilleuse société multiculturelle et pluriethnique vantée par les chantres du melting-pot ? ? ?

    Répondre
  2. druant philippe

    25 février 2016

    @Toni :

    avec tout ce que nous balançons sur Jaures , le socialisme , le gouvernement , l’ immigration , depuis longtemps , inutile de dire que nous sommes promis à l’ enfer judiciaire par le syndicat des collabos !

    Répondre
    • Toni

      25 février 2016

      Juste que dans mon commentaire de 18h09 lorsque je parle de zones de droit islamique je ne blague pas … Ce sont vos impots qui partent en fumée à cause de ces zones de droit islamique et in fine d’électeurs comme Jaures.

      Répondre
  3. Toni

    25 février 2016

    Sinon plusieurs choses par rapport à cet article, bien réelles celles là:

    Je signale également autour de moi un certain nombre de gens bien français blancs (et pas des imbéciles) qui sont à l’étranger et qui font tout pour ne pas revenir en France …

    Je signale aussi que à coté de chez moi, il ne faut pas parler de zones de non droit mais d’une zone de droit islamique, c’est la chariah qui est en vigueur … Si il y en a ici qui veulent aller en safari. cf …”les urgences à éviter autant que faire se peut, à moins d’aimer le folklore multicolore” PS: Pour s’entraîner venir au parc de la tête d’or à Villeurbanne à partir de Mi Avril.

    Je signale aussi toujours dans la zone de droit islamique, l’herbe y va bon train dans les établissements scolaires, plus autres produits si affinités …

    Passons aux zones vacances sur le territoire:
    *La zone islamique a la grande amabilité de s’inviter dans la zone vacances … Bref prenez vos journées de repos hors vacances scolaires; c’est d’un pratique nom de dieu !!!

    Répondre
  4. BRENUS

    25 février 2016

    @RUDI. Moi aussi j’ai connu les années 60, et même les 50 . Ceci m’autorise a apporter un petit bémol à votre description idyllique du milieu enseignant de ces époques. J’ai le souvenir, en primaire, d’un gros con d’instit qui se revendiquait ouvertement coco, d’une part, tentait d’influencer les élèves d’autre part et tapait comme un malade sur les gosses dans sa classe que j’ai fréquenté. Je l’ai même vu, une fois, prendre un crayon et en mettre un grand coup sur la tête d’un camarade. Un beau jet de sang est sorti sans trop émouvoir cette grosse merde. Je n’ai jamais oublié ce glorieux “hussard” qui avait nom Weill ( comme l’autre, même s’il n’était pas de la même chapelle). Ce genre d’abruti n’était pas une exception et heureusement, il a pris sa retraite en fin d’année, ce qui m’a permis de passer de 25° à second de classe le mois suivant, avec un autre instit moins engagé cette fois. Alors l'”E.N.”, hein ….

    Répondre
    • Toni

      25 février 2016

      Remarquez maintenant même si vous êtes reconnus comme pédophile par la justice d’un pays étranger et que vous passez vos vacances en Thaîlande, l’en ne vous vire pas.

      Répondre
    • DE SOYER

      26 février 2016

      Autant on ne peut pas être à la fois économiste et socialiste, autant on ne devrait pas pouvoir être instituteur et coco.

      Répondre
  5. Toni

    25 février 2016

    Philippe, Desoyer , jacky Social

    ce Jaures là, je le soupçonne d’être un membre du syndicat de la magistrature et de nous étiqueter en ce moment même sur un “mur des cons” … Du moins ça peut être un energumen susceptible de nous dénoncer au syndicat de la magistrature.

    Répondre
    • DE SOYER

      25 février 2016

      Des tordus et des malfaisants, il y en a toujours eu. C’est aux administrateurs du site de faire le ménage.

      Répondre
  6. druant philippe

    25 février 2016

    “Les propos haineux et violents que je lis ici sur les Noirs, les arabes ou les homos, on les tenaient autrefois sur les habitants du village d’à côté, puis sur les Allemands, les Italiens, les Juifs ou les Polonais.”
    Il a toujours fallu un exutoire aux esprits simples.

    Oyez , oyez, Jaures le haut du plafond , l’ intellectuel à l’ esprit sophistiqué nous le dit : il est malséant d’ émettre des commentaires désobligeants sur les bougnoules (pardon les arabes) ou les nègres (les noirs, pardon, votre bienpensance) surtout si ces commentaires reposent sur des postjugés , toutes choses que ne peut admettre ce Jaures , chantre de la philanthropie et parangon de bonté humaine .
    Dire de telles choses pourraient choquer une si belle âme gorgée de socialisme et de sentiments angéliques .

    Répondre
    • Jaures

      25 février 2016

      Ce n’est pas malséant, c’est au contraire dans les convenances du site.
      J’aime quand apparait votre substantifique moelle.
      Soyons modeste, il n’est pas nécessaire de taquiner longtemps.

      Répondre
  7. Tsé tùng

    25 février 2016

    C’est Jaures qui a raison; vous êtes tous des ignares !

    Répondre
  8. druant philippe

    25 février 2016

    Excellent et jubilatoire remise en perspective opérée par le Ket
    qui ferraille avec le misérable du site aux ordres de son UMPS : his UMPS ‘s voice .

    – Cher Jaures est – il un individu ou un groupe (hypothèse la plus vraisemblable et composée de trotskystes agitpropeurs qui se relaient pour commenter sous le même nom) ?
    -Cher Jaures est – il une pédale noire (cfr M. Desoyer)?
    – Cher Jaures émet-il ses commentaires à partir du centre de lobotomisation de l’ UMPS où on le retient ?
    – Cher Jaures est-il payé par le site pour l’ animer en portant ses lecteurs à incandescence avec ses propos , ce qui multiplie les commentaires ?

    These are the questions !

    Répondre
    • DE SOYER

      25 février 2016

      Comme aurait dit Shakespeare!
      Rappelez-vous Alice Sapritch: “Avec Shakespeare, on n’a pas évité le four, mais avec jexfour, on a évité le pire”.
      Ce qui est sûr, c’est qu’avec jojo on n’a pas évité le pire!

      Répondre
  9. Raùs

    24 février 2016

    Jaures@ votre contre-plateau solidaire n’est qu’un d’aliments Halal

    Répondre
  10. Raùs

    24 février 2016

    Il ya des personnes qui comme les cochons, adorent se vautrer dans la merde !

    Répondre
  11. Raspoutine

    24 février 2016

    QC@ je suis aussi d’avis que le gaullo-marxisme continue de nuire – ! Drey a raison

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      24 février 2016

      le problème n’ est pas dans … l’ assemblage [ gaullo – communiste ] , pour ce qui concerne la personnalité de @Jaurès … ce dernier n’ a pas besoin d’ être ” gaulliste ” pour être délétère il lui suffit assez d’ être marxiste !

      Répondre
      • Raùs

        25 février 2016

        QC@ De Gaulle, avec le marxiste Jean Moulin a intégré les traîtres communistes, dans le “résistencialisme” !

        Répondre
        • DE SOYER

          25 février 2016

          Pas faux. Cependant, même si on ne peut pas nier l’antisoviétisme de Hitler, ce dernier a fait tellement de conneries, dont l’invasion de la France, qu’il n’est pas défendable.
          Ensuite, fallait-il s’allier avec Staline et les cocos: voilà un sujet de thèse qu’il est intéressant!

          Répondre
      • Sylvain Drey

        25 février 2016

        QC@ biensûre que l’assemblage gaullo-marxiste continue de détruire les vérités sur 1940/45 – aucun doute – les preuves persistent et se renouvellent !

        Répondre
      • Raspoutine

        26 février 2016

        QC@ ne niez donc pas l’évidence del’existence du gaullo-marxisme qui perdure !

        Répondre
  12. Davi Dom972

    24 février 2016

    Nous sommes d’accord pour dire que les êtres humains avaient moins de moyens et disposaient de moins de ressources, mais qu’il y avait de véritables relations. Vive le progrès, à condition que nous préservions nos valeurs. Mai 1968, est une erreur de parcours, mais a l’avantage de montrer que les gens osaient affirmer leurs convictions. Il y avait du travail pour tout le monde, y compris pour les immigrés. Il y avait aussi moins d’impôts et de pressions fiscales. La France comme les autres pays, était en pleine croissance suite à l’après-guerre. L’homme au travail n’ pas le temps de s’ennuyer, et donc de se lamenter. Le progrès a largement contribué à l’augmentation du chômage de masse avec tous ses malheurs, et ce n’est pas fini.

    Répondre
    • DE SOYER

      24 mars 2016

      L’immigration surtout a contribué au chômage de masse. La plupart des chômeurs sont des immigrés!

      Répondre
  13. rudi

    24 février 2016

    pour Jaurès ! et bien moi qui les ai vécu les années 60, je vais vous dire , oui c’était mieux avant ! on était pas riche mais on vivait mieux, la porte restait ouverte du matin au soir, moins de contrainte sur les routes, une voix féminine dans le téléphone et non un soupe de mot virtuel déshumanisé, on respectait nos professeurs, et eux nous respectaient, ils nous instruisaient, sans prosélytisme , sans gender, pas de lgbt dans les classes! pas de pollitique en classe ! quand un étranger venait s’installer en France , il n’imposait pas sa culture, il s’adaptait à la notre et en était fier ! J’ai connu les banlieues , propre , calme mais surtout ouvrières, pas celles qu’on connait aujourd’hui, crasseuses, zone de tous les trafics et surtout zones de non droits ! quand on croisait un flic on se tenait a carreau, car la police était respectée, les ados n’osaient pas répondre aux adultes, ça ne se faisait pas ! le respect existait encore ! alors oui je vous le dis , c’était MIEUX AVANT !

    Répondre
    • Jaures

      24 février 2016

      Cher Rudi, vous ne faites qu’idéaliser votre jeunesse. La réalité était toute autre !
      Qui respectait la police et qui la police respectait-elle ?
      Au début des années 60, l’OAS multiplie les attentats comme celui du train Strasbourg-St Denis (28 morts). Des militaires ou policiers sont aussi victimes de ces attentats.
      Les manifestations sont meurtrières.
      “on respectait nos professeurs, et eux nous respectaient, ils nous instruisaient,” dîtes-vous, mais 1968 a bien eu lieu pendant les années 60 ! Qui donc a instruit les étudiants qui défilaient et lançaient des pavés ?
      Les banlieues propres étaient toutes neuves et en bonne partie construites par les immigrés que l’ont faisait venir par centaines de milliers et qu’il a bien fallu loger après les avoir entassé dans des bidonvilles autour de Paris.
      Vous qui accusez les dirigeants d’aujourd’hui et pleurez sur le bon vieux temps des années 60, vous oubliez que c’est alors que furent organisés les plus vastes flux migratoires, que furent construites les cités HLM sans réflexion urbaine, avec la seule volonté d’éloigner la plèbe des beaux quartiers.
      C’était ça, avant.

      Répondre
      • Raspoutine

        24 février 2016

        Jaures@ l’OAS était la conséquence dun parjure de De Gaulle – ne salissez pas l’OAS, ni l’Armée Française – Le massacre des européens de la Rue d’Isly et des harkis les avez-vous oubliés ? Oubien avez-vous la haine de la France ?

        Répondre
        • Jaures

          24 février 2016

          Je n’entre pas ici dans un débat sur l’OAS. Je nie simplement que les années 60 furent aussi calmes et sereines que le prétend Rudi.
          Merci sur ce point d’apporter de l’eau à mon moulin.

          Répondre
          • Sylvain Drey

            24 février 2016

            Vous savez bien Jaures@ pourquoi vous refusez d’entrer dans le Débat OAS et parjure – vous etes ennemi de la vérité en tant que gaullo/marxiste !

          • quinctius cincinnatus

            24 février 2016

            à @ Drey

            Pas d’ amalgame Monsieur Drey : @Jaurès n’ est pas gaulliste et ne l’ a jamais été. Seulement séduit par la grille et les codes de lecture du marxisme, lequel marxisme veut bien mener, de temps à autre, et si indispensable, une ” guerre patriotique ” … enfin qu’ ils proclament ” patriotique “, parce que c’ est encore le seul moyen connu et … reconnu par eux pour être efficace et mobiliser les énergies de vos opposants affirmés ou tacites dans le but de sauver leur régime !

            ne tombez pas dans les pièges des formules aussi éculées que toutes faites

        • DE SOYER

          24 février 2016

          Jojo portait des valises pour le FLN! Ne faites pas semblant de l’ignorer!

          Répondre
          • quinctius cincinnatus

            24 février 2016

            @ Jaurès ne portait les valises de personne, ses parents peut être , pas ” physiquement ” mais idéologiquement ….

          • Jaures

            24 février 2016

            C’est ça ! J’ai même trahi la France à Azincourt en informant les archers anglais.

          • quinctius cincinnatus

            24 février 2016

            les archers étaient gallois !

          • Jaures

            24 février 2016

            Et Anglais.

          • quinctius cincinnatus

            28 février 2016

            Gallois @ Jaurès, Gallois les meilleurs ceux qui ont désarçonné les ” carapacés “

    • DE SOYER

      24 février 2016

      Bien sûr il y a eu des progrès techniques depuis 1970 et c’est tant mieux. Mais dans les années 60, la France était plus belle moralement, même si mai 1968 a semé les premiers germes de la décadence.
      Les années 1970, si elles ont organisé le grand remplacement, ont encore été fastes technologiquement: téléphone pour tous (plan Lelong), centrales nucléaires (=électricité pour tous), TGV, réseau d’assainissement (plan d’Ornano).
      A partir de 1981, la décadence commence, la fripouille prospère…
      En mai 1981, un collègue du ministère m’avait dit “Les égoûts débordent”. Je n’avais pas entièrement compris à l’époque, mais je n’ai pas tardé à comprendre.

      Répondre
      • Jaures

        24 février 2016

        “Mais dans les années 60, la France était plus belle moralement”.
        Encore une fois, selon votre conception de la morale.
        Dans les faits, les années 60 ou 70, comme je le montre plus haut, n’ont pas été plus paisibles, n’ont pas produit moins de violence sociale, moins d’immigration (au contraire !), moins de contestation, moins de répression, moins de remise en cause morale (encore une fois au contraire !), que les 2 ou 3 dernières décennies.
        Si vous le souhaitez, je peux illustrer chaque aspect d’exemples concrets.

        Répondre
        • DE SOYER

          24 février 2016

          Ce n’est pas parce qu’une société est contestée par des huluberrlus dans votre genre qu’elle n’est pas morale!

          Répondre
          • Jaures

            25 février 2016

            Il n’existe pas que votre morale, Desoyer.
            Vous allez sans doute être surpris mais il existe des tas de gens qui n’ont rien a priori contre leurs voisins, collègues ou amis femmes-homosexuels-Noirs (ou les 3 à la fois).
            Ce qui ne les empêche pas de respecter la seule valeur morale qui vaille: ne fais pas aux autres ce que tu n’aimerais pas qu’ils te fassent.
            En dehors de cela et du respect des lois, vous pouvez penser ce que vous voulez, cela n’a pas la moindre importance.

          • DE SOYER

            25 février 2016

            Cà ne m’intéresse absolument pas de discuter avec vous. Vous représentez tout ce que j’abhorre. Allez à votre place: les sites de Libération et de l’Humanité. Là est votre vraie place!

  14. Jacky Social

    23 février 2016

    @Jaures: Vous qui faites de bonnes blagues belges, on en a une qui circule tres bien chez nous et, je ne sais pourquoi, vexe fort les petits franskillons qui se prennent pour la peau des couilles du veau d’or: pourquoi les francaises ont-elles des petits nichons avec des gros bouts? Parce que les francais ont des petites mains et une grande gueule. Jaures, cela vous va a ravir, genre les precieuses ridicules

    Répondre
    • Jaures

      24 février 2016

      Celle là, on me l’a racontée en cour de récré quand j’étais en CM2.

      Répondre
      • Schaïssé

        25 février 2016

        Jaures@ vous aimez sentir vos pets !

        Répondre
    • Jacky Social

      24 février 2016

      Ouais ben CM2, apparemment c’etait pas MC2. Arretez d’utiliser des acronymes sovietoides. Que veut dire CM2? Cours de 2eme Maternelle?

      Répondre
  15. Md'O.

    23 février 2016

    Jaures, fan de relativisme C.Q.F.D., ne nous démontre-t-il pas ,finalement , que c’est bien au multiculturalisme forcené, au laxisme injuste , à l’accueil systématiquement xénophile tous azimuts et à la condamnation d’une population exacerbée au “vivre ensemble”, purement idéaliste , qu’on devrait un certain “fiasco” du progrès dans notre pays.?…Tout ce qui fait pourquoi, en grande partie, : “Ce n’est pas mieux maintenant qu’avant”….et même plutôt pire ?

    Répondre
    • Jaures

      23 février 2016

      Quel relativisme ? Ceux qui disent “c’était mieux avant ” aimeraient tout simplement les avantages d’aujourd’hui sans leurs inconvénients.
      Mais, cher ami, seriez-vous prêt à retourner à l’époque d’avant le “fiasco du progrès” ?
      Gageons qu’au moment de vous faire opérer, de faire un Paris-Marseille, de téléphoner à vos amis, d’entrer dans votre voiture ou même de poster votre avis sur ce site vous pousserez un long soupir de soulagement de ne pas vivre dans les années 60-70.

      Répondre
      • Jacky Social

        23 février 2016

        C’est quoi le progres? Des mariages et adoptions gay, des taxes a n’en plus finir, des services publics pourris, une immigration sauvage destinee au vivre-ensemble obligatoire, un etat aussi tentaculaire qu’une mafia? C’est quoi le progres, Jaures?

        Répondre
        • Jaures

          23 février 2016

          C’était quoi avant ? La femme obligée de demander à son mari pour travailler et posséder un compte en banque ? L’absence de services d’urgence ? Les garçons et les filles séparés à l’école ? 9heures pour faire Paris-Agen ? 3 chaines publiques à l’ORTF ? Une salle de bain dans un logement sur deux ? Les films bloqués par la commission de censure ?
          Si vous êtes gay, personne ne vous force à vous marier. En quoi un droit accordé aux autres vous en enlève à vous ? Ceci et tout le reste relève de votre opinion. Au XIXème il n’y avait ni mariage gay, ni Etat tentaculaire, ni immigration sauvage (essentiellement belge et italienne mais à partir de 1880), ni services publics.
          Considéreriez-vous comme un progrès d’y revenir ? Pourquoi pas ! Après tout Brassens regrettait de n’avoir pas vécu au Moyen-Age mais il assumait en s’imaginant sur le gibet.

          Répondre
          • Jacky Social

            23 février 2016

            @Jaures: ca n’a rien a voir. Vous divaguez et perdez pied des que vous avez un contradicteur pugnace. Vous confondez developpement, progres et declin. Si vous ne comprenez rien, tant pis. Personne ne parle de Moyen-Age, ni d’Age de Pierre. Il n’y a pas que le 19eme siècle. Votre petit 20eme si democrasseux a accouche des pires systemes sociaux qui soient, tous de gauche evidemment, et en Europe en plus, et tout cela au nom du progres et du surhomme: communisme, nazisme et socialo-fascisme (pleonasme). Alors taisez-vous, ideologue totalitaire sans argument et sans charisme. Chochotte.

          • Jaures

            24 février 2016

            “Pires système sociaux qui soient” ?
            C’est encore là votre opinion. Moi je suis heureux que ma famille dispose d’une carte vitale.
            Votre seule alternative est de convaincre qu’y renoncer serait bien mieux ou de rendre la vôtre et vous débrouiller sans.

          • Jacky Social

            24 février 2016

            @Jaures: quand je suis ne, j’ai immediatement demande que l’on me greffe cette carte vitale. Les geneticiens aux valeurs republicaines devraient d’ailleurs bientot nous fabriquer un gene hereditaire avec les trous pre-fores comme pour les meubles IKEA afin de nous visser cette carte vitale immediatement après la naissance. Bien en fasse a vos petits parents cheris qui ont ce glorieux sesame. La seule chose, c’est que moi je n’en veux pas et souhaite etre libere de la financer pour les z’aaaauuuutres. Il y a moyen de faire BEAUCOUP mieux sans passer par l’etat et ses arnaques a la Ponzi.

        • DE SOYER

          23 février 2016

          Jojo ne sait pas de quoi il parle. Il aligne des mots trouvés dans le petit dictionnaire du parfait petit militant socialiste!

          Répondre
          • Jaures

            23 février 2016

            Propos arbitraires dénués d’arguments.
            Peut-être n’avez vous tout simplement rien à avancer.

          • DE SOYER

            23 février 2016

            Vous êtes socialiste ou non: il faudrait savoir! Si maintenant vous reniez le “Petit dictionnaire du parfait militant socialiste”, où va-t-on?

          • Jaures

            23 février 2016

            Mon cher Desoyer, je vois surtout que vous perdez pied dés que vous avez affaire à un contradicteur un peu pugnace.
            Comme les éditorialistes de ce site d’ailleurs, à l’aise seuls devant leur clavier mais peu enclin à discuter ensuite ce qu’ils ont produit.
            Bien. Contentons nous de votre bon mot sur le dictionnaire du parfait militant socialiste. Ha ! Ha !
            Glissons.

          • DE SOYER

            23 février 2016

            En quoi êtes-vous compétent, jojo?

          • Jaures

            24 février 2016

            Je sais régler le contre-plateau solidaire d’un sous châssis flottant.

          • DE SOYER

            24 février 2016

            Hé bien, spécialisez-vous là-dedans, vous rendrez service à tout le monde. Chacun ses compétences. Même le pire des socialistes est capable, je suppose, de balayer une cour!

      • DE SOYER

        23 février 2016

        On vous parle du gâchis socialiste intervenu depuis 1981. Evidemment la Droite a fait de bons trucs et les médecins ne vous attendent pas pour être compétents!

        Répondre
        • Raùs

          24 février 2016

          De Gaulle a engendré la France décadente – Le triomphe d’un déserteur ne pouvait être que mortel !

          Répondre
          • DE SOYER

            24 février 2016

            J’aborde le cas de Gaulle dans mon bouquin avec l’aide d’un test élaboré (est-ce l’effet du hasard) par un ancien navigateur de bombardier de la 2ème guerre mondiale. De Gaulle, visionnaire, oui, mais piètre général et président tout juste passable!

      • Md'O.

        23 février 2016

        Jaures, Vous ne pouvez évidemment pas imaginer que c’est d’avoir vécu ces années 60/70 que vous évoquez dans des pays très pauvres,sans hygiène moderne,en perpétuelles pannes d’électricité et d’eau,transports et communications précaires, souvent sans médecin ni hôpital de proximité, climatologie rude etc… qui ne fait pas peur mais permet ,justement, d’apprendre que le vrai progrès n’est pas seulement technique et qu’il a bien une autre face, éthique, celle-là ; s’adapter ,alors, c’est avoir appris à compter sur cet autre aspect des choses que sont les valeurs humaines et la résistance qu’elles confèrent ; Loin du rejet comme d’une nostalgie de l’absence de confort, c’est reconnaître aujourd’hui simplement que le progrès ne peut s’exempter de ces valeurs…qu’elles manquent et que c’est leur dégénérescence qui fait regretter à beaucoup le “mieux d’avant” ….
        ( Soit dit en passant que s’inspirer de l’expérience d’expatriations 60/70 n’implique pas forcément l’âge canonique qui pourrait faire automatiquement suspecter de colonialisme honni…)

        Répondre
        • DE SOYER

          24 février 2016

          Jojo s’approprie le progrès technique qui n’a rien de socialiste! Quant à ses “progrès sociétaux” tout le monde sur ce blog les rejette, ce qui le navre profondément!

          Répondre
          • Jaures

            24 février 2016

            Cela me navre d’autant moins que dés que vous aurez besoin de ces progrès vous en abuserez sans compter..
            A la moindre alerte, cher Desoyer, vous ne regarderez ni l’origine, ni la couleur de votre radiologiste, votre anesthésiste, votre chirurgien, l’aide-soignante qui vous changera vos draps et l’infirmière qui vous prodiguera les soins.
            Et je doute que vous exigiez qu’on utilise sur vous uniquement les techniques ayant cours dans les années 60.

          • DE SOYER

            24 février 2016

            Ce dont vous nous parlez n’a aucune origine socialiste. Il y avait déjà de hôpitaux avant Marx, Lénine, Blum et tous les grands déconneurs de l’Histoire. Les premiers hôpitaux ont été créés par les ordres religieux chrétiens au Moyen-Âge. Arrêtez de vous accaparez les oeuvres d’autrui. Arrêtez, tel un coucou, d’allez poser vos plumes dans le nid des autres!:

          • DE SOYER

            24 février 2016

            Je vais d’ailleurs finir par croire, Jobard(e?), vu votre discours, que vous êtes une noire homosexuelle!

          • Jaures

            24 février 2016

            Les premiers hôpitaux n’étaient pas destinés à guérir mais à accueillir les mourants. Les aristocrates malades n’allaient pas dans les hôpitaux.
            La médecine n’a pas été inventée au XIXème siècle mais sa démocratisation a commencé à ce moment grâce aux luttes qui ont abouties aux systèmes sociaux.
            Et quand bien même je serais pour vous la quintessence de l’horreur (femme-noire-homo), si vous souffrez d’une cholélithiase et que je suis compétent pour vous en guérir, vous n’en ferez pas une affaire.

          • De Soyer

            24 février 2016

            Si, j’en fait une affaire! Les Africains en Afrique! Vous êtes une pote de Ohl’Andouille! Je vous l’ai dit:allez vendre vos salades sur le site de Libération. Ils adorent les Noires homosexuelles.

          • Jaures

            24 février 2016

            “Les Africains en Afrique !” Trop tard mon Desoyer.
            Comme je l’écris plus haut, pour que les Africains restent en Afrique, il aurait fallu que les européens et américains restent en Europe et laissent les Africains en Afrique.
            Ce qui est fait est fait.

          • DE SOYER

            24 février 2016

            Ecoutez, la Noire homosexuelle, rien ne dit que nous ne renverrons pas chez vous. On vous évitera un Etat islamique, sinon votre temps de survie serait bref!

          • Jaures

            24 février 2016

            Ami Desoyer, renseignez-vous ! L’Eglise catholique elle-même fait venir des prêtres d’Afrique noire pour suppléer au manque de vocations. On en dénombre plus de 1500 en France.
            Vous voyez que quelle que soit la pénurie de main d’oeuvre on recourt aux mêmes stratégies.

          • DE SOYER

            25 février 2016

            Je suis absolument contre cette politique qui est typiquement socialiste (et vous osez vous plaindre des curés!). Quand la messe est dite par un Noir, je vais ailleurs.Ici, nous sommes en France!

          • Jaures

            25 février 2016

            Diable ! Votre vie doit être un enfer ! Osez-vous marcher dans la rue ou les couloirs du métro sachant qu’ils sont nettoyés par des Noirs ou des arabes ? Mangez-vous de la viande alors que de nombreux immigrés travaillent dans les abattoirs ? Au restaurant, jetez-vous un oeil en cuisine avant de vous installer, des fois que des immigrés y fassent la vaisselle ou le service ? Savez-vous que votre voiture a de grande chance d’avoir été montée en partie par des immigrés ou des Français d’origine étrangère ? Refusez-vous de présenter vos papiers à un policier antillais ?
            Et si même les curés appliquent une politique socialiste, à qui se fier ?

          • DE SOYER

            25 février 2016

            A personne, surtout pas à vous. Je vous le dis: tirez-vous de ce blog. Vos assertions sont sans intérêts pour nos objectifs qui sont de vous virer, vous et vous semblables, qui vous accrochez à vos sinécures, comme les morpions aux poils du c…!

          • Le Ket

            25 février 2016

            @ Jaurès : “ce qui est fait est fait”… Mais ce n’est pas gravé dans le bronze !
            Feuilletez donc un livre d’Histoire : tout au long des siècles, des lois ont été abrogées et des traités dénoncés !
            rien de plus facile de remettre les pendules à l’heure, selon la volonté des gouvernements en place, ou à venir, issus de la volonté du peuple et de la légitimité des urnes.
            C’est pourquoi les millions d’indésirables, hors-la-loi sans papiers pourront être rapatriés dans le pays de leurs aïeux SI et seulement SI telle est la volonté su peuple (français ou d’autres pays d’Europe).
            OUI, l’Afrique aux Africains, l’Europe aux Européens et Bruxelles ne sera pas le dépotoir de l’Europe !
            Chacun chez soi et les vaches seront bien gardées.
            Il est vain de venir raconter que les américains ou les européens ont exploité à leur unique profit les pays “sous-développés” en pillant leurs richesses : cela fait plus de 60 ans que ces pays ont acquis leur indépendance en versant le sang de ceux qui – colons intrépides et courageux- avaient participés à la mise en valeur de terres lointaines.
            La plupart des pays africains – à l’inverse des pays asiatiques- ne disposent même plus actuellement de l’autosuffisance alimentaire qu’ils connaissaient à l’époque coloniale; idem pour leur système sanitaire ou scolaire dans un état de délabrement dû exclusivement à la gabegie des rois nègres et ne parlons pas des réseaux de communication routiers ou fluviaux laissés à l’abandon depuis leur indépendance.
            OUI, comme le reconnaissent maintenant certains dirigeants africains : “c’était mieux du temps des blancs !”

          • DE SOYER

            25 février 2016

            Merci Le Ket d’en avoir fichu un bon coup à cette punaise!

          • Jacky Social

            25 février 2016

            @Le Ket: je me joins a De Soyer. Ca fait du bien de lire quelqu’un qui est sain d’esprit. Ca change. Et l’autre avec ses lois et ses regles, qu’est-ce qu’il croit? Tout ca peut etre change et tres vite. C’est effectivement une question de volonte. Evidemment avec des lopettes genre les “leaders z’europayens”, ca ne marche pas. C’est pourquoi il fautles virer et vite.

          • Jaures

            25 février 2016

            Cher Le Ket, vous pouvez abroger les lois mais pas abolir le temps.
            Depuis la fin de la guerre où des étrangers de toutes origines sont venus s’installer en France après avoir payé par le sang leur participation à nos conflits, où les Français des DOM-TOM ont traversé l’Atlantique ou l’Afrique pour s’installer en métropole, où des couples mixtes se sont formés par dizaines de milliers, rien ne sera comme avant.
            D’ailleurs, les choses ont elles réellement changées ?
            Les propos haineux et violents que je lis ici sur les Noirs, les arabes ou les homos, on les tenaient autrefois sur les habitants du village d’à côté, puis sur les Allemands, les Italiens, les Juifs ou les Polonais.
            D’ailleurs, le proverbe que vous citez est aussi vieux que le monde.
            Il a toujours fallu un exutoire aux esprits simples.

          • DE SOYER

            25 février 2016

            Donc vous confirmez que vous êtes une Arabe ou une Noire: il n’y a que cela qui vous intéresse! Allez répandre vos miasmes putrides ailleurs. Croyez-moi, nous finirons par vous virer de ce site.

          • Jaures

            25 février 2016

            Mon pauvre Desoyer ! Il y a quelques décennies vous auriez vu en moi un “sale boche”, un “youtre” ou un “cochon d’Italien”.
            Vous me rappelez la nouvelle d’Alphonse Allais, “Insultes à la France”.
            Ne me virez pas du site, je vous manquerais comme Gelsomina à Zampano.

          • DE SOYER

            25 février 2016

            Ne vous surestimez pas. Vous ne manqueriez à personne. Vous pouvez même vous “euthansier”, çà fera un emmerdeur de moins.

          • Jacky Social

            25 février 2016

            @Jaures: je ne vois pas en quoi il est simple ou simplet de ne pas apprecier l’immigration sauvage et de la contester. En quoi serait-ce plus mediocre que vos principes?

          • Jaures

            25 février 2016

            Une chose est de discuter l’immigration, ses causes et les problèmes qu’elle soulève.
            Une autre est de s’en prendre à toute forme d’humanité autre que les mâles Blancs hétéros catholiques et conservateurs.

          • DE SOYER

            25 février 2016

            Je ne m’en prends pas aux protestants, ni aux orthodoxes, ni aux agnostiques s’ils sont de Droite. Je ne m’en prends pas aux descendants de harkis s’ils respectent la France. Je ne m’en prends pas aux ultra-marins. Je m’en prends à tout ce qui est socialiste et aux 3/4 de l’ex-UMP.
            Je veux l’arrêt de toute immigration et le retour d’une partie des indésirables (et indésirés) chez eux. Le programme est simple. Le peuple n’a pas besoin qu’on lui fasse des périphrases à longueur de journées.

          • Le Ket

            25 février 2016

            @ Jaurès : ” depuis la fin de la guerre ” …laquelle ?

            Celle de Lybie où le nabot Sarko a fait assassiner Mouammar ?
            Celle d’Algérie où la grande Zorah a livré 3 départements français aux terroristes du FLN ?
            Celle d’Indochine perdue par les socialauds-marxistes qui sabotaient le matériel militaire dans les arsenaux ?
            Celle de 1939-1945 gagnée par les anglos-américains ?
            Ou encore la 1ère guerre mondiale, ou celle de 1870, ou la fin de l’empire napoléonien en 1815, ou bien la guerre de 100 ans -la plus longue- ?

            Partout dans le monde et au long des siècles, les mammifères et les humains se sont affrontés entre eux et particulièrement pour la défense de leur territoire ou leur survie.

            Ce que nous vivons depuis 1974 (arrêt de l’immigration économique en U.E) n’a rien de comparable avec les immigrations que les pays d’Europe ont connu précédemment.

            Entre autres exemples, on peut parler des russes qui se sont réfugiés en Europe de l’Ouest pour fuir les bolcheviks au début du 20ème siècle, puis une partie des rescapés ukrainiens survivants de l’Holodomore, famine organisée et planifiée par Staline en 1933/1935, ensuite, les italiens et les espagnols cherchant asile en France, en Belgique ou en Angleterre à la recherche de “cieux meilleurs”, puis les vietnamiens, les laotiens, les cambodgiens et kabyles fuyant les camarades marxistes et anticolonialistes massacrant les fonctionnaires indigènes au service de la France ou d’autres pays européens.

            TOUS ces immigrés avaient en commun dans leur grande majorité un amour du pays d’accueil, des coutumes et des traditions identiques aux nôtres et les respectaient s’ils appartenaient à une autre culture et SURTOUT, JAMAIS, JAMAIS ces immigrés “NIKAIENT LA FRANCE”, brûlaient le drapeau aux 3 couleurs et caillassaient nos pompiers ni les forces de l’ordre ! ! !

            TOUS , à quelques exceptions près, respectaient nos lois et nos règlements : les prisons n’étaient pas encombrées de leurs représentants et les tribunaux ne se voyaient pas submergés de dossiers impliquant des délinquants aux patronymes exotiques.

            TOUS, en très grande majorité, issus de la même civilisation que la nôtre, avaient pour priorité de se fondre harmonieusement dans notre société en travaillant dur et ne profitant pas de notre système social.

            Le changement eu lieu en 1968 : “il est interdit d’interdire” et “sous les pavés, la plage”, puis s’est amplifié à partir de 1976 avec le décret de J.Chirac autorisant le regroupement familial et par la suite, l’abolition de la peine de mort et le droit du sol, chers à R.Badinter et C°.

            PARTOUT DANS LE MONDE, ce n’est pas “un exutoire au esprits simples” qui a sauvé les peuples des invasions successives, mais le COURAGE, la FIERTE, le sens de l’HONNEUR, l’ABNEGATION et la FOI !

            Et croyez-moi, JAURES, que ce soit dans le monde végétal, animal ou humain, à chaque fois qu’une espèce invasive s’est développée à outrance, les composantes indigènes ont tout mis en œuvre pour les rejeter et défendre leur territoire ou leur biotope.

            L’Europe est une terre de beffrois et de cathédrales et non pas de mosquées et de minarets.

            RECONQUISTA : VITE et par tous les moyens ! ! !

          • DE SOYER

            25 février 2016

            Vous voyez Le Ket, quand vous intervenez, je me sens presque centriste! Cà fait du bien d’être soutenu par des gens pugnaces! Jojo est malfaisant, mais quoi qu’il arrive, il doit numéroter ses abattis.

          • Jaures

            25 février 2016

            Vous me faites rire Le Ket parce que vos immigrés idéaux, partageant la même civilisation que nous, patin couffin, quand ils arrivaient, qu’ils soient Italiens, Belges, Polonais,…on en faisait des pogroms ou, comme pour les Polonais, on les mettait de force dans des trains pour les renvoyer chez eux.
            Ce qu’il ne manquerait pas d’arriver si on vous lâchait la bride.
            Quant aux “nique la France”, pas besoin d’immigrés. C’est là un cliché de la chanson française: “crève salope”, “hexagone”, j’m’en fous d’la France””,…
            Je dirai même que par rapport aux années 70-80 c’est bien calme.
            Et, je préfère ces défoulements d’ados bientôt notables au ” chant des girondins” au son duquel sont morts des millions de bidasses qui n’avaient rien demandé.

          • DE SOYER

            26 février 2016

            “Nique la France” ne gêne pas jobard! Qu’il ne s’étonne pas si un jour il se fait réellement niquer ou plus. Nous n’irons pas à son secours.

  16. DESOYER

    23 février 2016

    Sinon que jojo aille faire un tour dans toutes les urgences des grandes villes: il verra qui il y voit!

    Répondre
    • Jaures

      23 février 2016

      Comme je le disais, cher Desoyer, on n’avait pas ce problème quand les urgences n’existaient pas.
      Maintenant, si vous préférez les free clinics des Etats-Unis …

      Répondre
      • Jacky Social

        23 février 2016

        Les free clinics americaines, c’est le Tiers-Monde, c’est clair. Quel enfer !

        Répondre
        • Jaures

          23 février 2016

          Effectivement ! Les médecins bénévoles des free clinics affirment pratiquer la même médecine d’assistance qu’au tiers-monde.
          Ils s’en plaignent d’ailleurs en disant qu’ils devraient plutôt être en Afrique que de prodiguer des soins low cost dans la première puissance économique du monde.

          Répondre
          • Jacky Social

            23 février 2016

            Ben oui, Jaures, mais travaillez-vous gratuitement? Il n’y a pas de repas gratuit, comme dit Milton Friedman. Sinon a quoi ca sert de faire payer. Des lors, la qualite des prestations s’en ressent. C’est pareil dans TOUS les domaines. Maintenant, la qualite des soins est meilleure dans les free clinics que dans le Tiers-Monde. Si vous prenez au pied de la lettre les plaintes de ces gens qui font des allegories pour tenter de conscientiser l’opinion sur leur triste sort, c’est votre affaire. Mais gardez les choses dans leur contexte.

          • Jaures

            24 février 2016

            Oh oui ! Ces gens qui pratiquent la médecine bénévolement pour les plus pauvres, de quoi se plaignent-ils donc !
            Puisque cette médecine vous convient, utilisez là donc pour vous et votre famille quand vous aurez rendu votre horrible carte vitale.

          • Jacky Social

            24 février 2016

            Cher Monsieur, la medicine ne se resume aux pauvres. Vous me faites bien rire avec vos pauvres qui n’ont qu’ne seule envie, c’est de ne plus l’etre, alors que vous, vous vouez un veritable culte a la misère et a la pauvrete, celle des autres bien entendu. Que de chantage au “bon coeur” et a la “solidarite”. Ca marche toujours. Avec moi, cela ne prend pas. Desole.

        • quinctius cincinnatus

          24 février 2016

          pour ceux qui comme moi ont connu les hôpitaux d’ Europe de l’ est juste après la chute des soviets et pareillement les ” dispensaires ” africains … il est hors de doute que les seconds étaient à la fois plus humains et mieux ” fournis “

          Répondre
      • DE SOYER

        23 février 2016

        Je ne vous parle pas de “free clinics”, je vous parle du caractère fortement bronzé des clients des urgences françaises.

        Répondre
        • Jaures

          23 février 2016

          Desoyer, comme les médecins, je ne vois à l’hôpital que des malades.

          Répondre
          • DE SOYER

            23 février 2016

            Avec vos lunettes roses!

          • Jacky Social

            23 février 2016

            Non il y a aussi des grands malades.

          • Raùs

            4 mars 2016

            Jaures@DE GAULLE est mort Colonel; Général était son pseudonyme !

    • Raùs

      24 février 2016

      De Soyer@ Jojo est le fruit pervers du gaullo-marxisme

      Répondre
      • DE SOYER

        24 février 2016

        Il est né de la rencontre fatale d’un marxiste et d’une droitde l’hommiste!

        Répondre
  17. Jaures

    23 février 2016

    On connait la technique de de Thieulloy: parler de problèmes sans aucun rapport les uns avec les autres en les ramenant arbitrairement à une vague thématique.
    Reprenons-donc quelques éléments de cet article et relions-les à ce qui semblait être sa raison d’être: l’antienne “c’était mieux avant”.
    Certes, en commençant par la médecine, de Thieulloy ne peut prétendre qu’il serait préférable d’oublier les IRM, les scanners, les traitements modernes,…Il préfère parler des attentes aux urgences ou pour prendre un rendez-vous en mettant cela évidemment sur le dos des immigrés.
    Quoi ? Il n’y avait pas autrefois d’attente aux urgences ? C’est vrai. Et pour cause: les services d’urgence n’existent que depuis 1969. Ils n’ont concerné l’ensemble des hôpitaux que progressivement suite à la loi hospitalière de 1970.
    Il est sûr qu’avant qu’ils n’existent, les urgences n’étaient guère encombrées. C’était mieux avant !

    Avant de Thieulloy n’achetait son billet qu’avant le départ du train. Mais quand ? Y avait-il à l’époque 5 à 7 millions de voyageurs qui partaient vers les stations de ski au début des vacances de noël ou d’hiver ? Il est vrai que pour de Thieulloy partager le même wagon avec la populace vers Chamonix doit être une torture. C’était mieux avant !
    De même avec les avions. Il est loin le temps des années 60 où l’on connaissait ceux qui prenaient l’avion. On saluait alors M de Thieulloy. Pas besoin de fouilles. Aujourd’hui, c’est 2,8 milliards de passagers qu’il faut gérer. C’était mieux avant !

    De même pour le téléphone. En 1968, seuls 15% étaient équipés. L’installation pouvait demander 4 années d’attente. C’était mieux avant !

    Bien souvent, on pense qu’autrefois la nourriture était plus saine. C’est là une grande erreur. Ce n’est que peu à peu que sont intervenues les nouvelles normes liées aux modes de production industriels. Aujourd’hui, toute intoxication (souvent due à un non respect de la législation) est déclarée et maitrisée. En France, on déplore 150 morts par an pour intoxication alimentaire. En 1950, ce chiffre était évalué à 15 000 (Mme Bodin-Rodier: « La guerre alimentaire a commencé »). C’était mieux avant !

    Evidemment, on parle souvent de la délinquance. Les portes qu’on laissait ouvertes. On oublie souvent de dire que si les portes restaient fermées, c’est qu’il n’y avait guère derrière de quoi voler. Les riches immeubles étaient surveillés par des concierges et des patrouilles de police. Les délinquants attaquaient plutôt les banques et les commerces où on trouvait de l’argent liquide.
    Les homicides quant à eux n’ont guère évolué: le nombre d’homicides pour 100 000 hab est quasiment le même qu’en 1970. Celui-ci a fortement augmenté à la fin des années 80 pour décroitre ensuite.
    Ce qui est sûr, c’est que si nous déplorons les morts par attentats, nous n’avons plus depuis 50 ans de victimes sur les champs de bataille. Nous n’avons plus les 100 000 morts de la guerre d’Algérie ou les 80 000 de la guerre d’Indochine.
    C’était mieux avant !

    Répondre
    • DESOYER

      23 février 2016

      Cà serait encore mieux si nous avions un bon gouvernement de Doite, un salazarisme modernisé ou les jojos casseraient tranquillement des cailloux au bagne et où le Karim nettoieraient les millions de tags que ses congénères nous ont légués.

      Répondre
      • Jaures

        23 février 2016

        Salazarisme modernisé ? Vous faites dans l’oxymore, mon cher.
        Pourquoi pas un Staline démocrate, un Pinochet tolérant, un Franco laïc, un Al Saoud féministe,…
        Mais la suite de votre post est plus cohérent: envoyer les opposants casser des cailloux c’est bien la leçon que vous avez retenu de Salazar dans votre version “modernisée”.

        Répondre
        • DE SOYER

          23 février 2016

          Dans la série des oxymores: socialiste compétent.

          Répondre
        • Jacky Social

          24 février 2016

          Et un Jaures intelligent?

          Répondre
      • Raspoutine

        25 février 2016

        DeSoyer@ quand sortez-vous le bouquin dans lequel vous parlez de De Gaulle, piètre général etc…si l’ouvrage est déjà sorti,merci de m’en donner le titre et l’éditeur !

        Répondre
        • DE SOYER

          26 février 2016

          Mon livre est sorti, il est intitulé “Economie ou socialisme: il faut choisir”, car j’étais économiste à Bercy. Mais je suis aussi un politique qui s’intéresse à l’Histoire. J’utilise, pour juger de Gaulle et d’autres politiques un test réalisé, ironie du sort, par un ancien navigateur de bombardier de la 2ème guerre mondiale. Le livre est édité aux éditions Godefroy de Bouillon.
          Merci de votre intérêt.

          Répondre
    • quinctius cincinnatus

      25 février 2016

      ” on connait la technique …. parler de problèmes sans rapport les uns avec les autres *** ” dit @Jaurès dénonçant les turpitudes intellectuelles et journalistiques de De Thieulloy …

      Chacun sait que @Jaurès ne pratique jamais , au grand jamais, … l’ amalgame

      *** bien entendu selon l’ entendement que @Jaurès a de l’ Histoire et qui n’ est pas forcément celui d’ un autre historien ( je crois savoir que De T. possède au moins une licence d’ Histoire … comme Valls )

      Répondre
  18. quinctius cincinnatus

    23 février 2016

    … et subséquemment, tout ce qui n’ est pas ” socialiste ” ne peut être ” républicain ” … il suffit d’ entendre les ” arguments ” de Carembardélice pour en être convaincu … ceci étant , seuls les socialistes peuvent donc être … ” démocrates ” ; la preuve étant apportée par les ” démocraties socialistes ” … constatons aussi que le socialisme étant ” républicain ” ne peut être accusé de ” sectarisme ” etc … etc …

    Répondre
  19. DESOYER

    23 février 2016

    Quand on a compris que dans la bouche d’un socialiste, “républicain” veut dire “socialiste”, on a déjà fait un grand pas. Ainsi valeurs républicaines=valeurs socialistes, Etat républicain=Etat socialiste, éducation républicaine=éducation socialiste, lois républicaines=lois socialistes et tutti quanti!

    Répondre
    • Jacky Social

      23 février 2016

      DeSoyer: c’est exctement ca. Aux USA, la Republique, et non la democrassie, c’est ce qui a ete voulu par la Constitution redigee par les Peres Fondateurs qui implique la protection des citoyens face a l’Etat. Les USA sont une Republique et non une democrassie. De la decoulent beaucoup de belles choses comme par exemple l’etat limite et le port d’armes. Les vrais problemes du pays ont commence avec le progressisme fin 19eme siecle, notamment avec Theodore Roosevelt, le RINO chevalier du progressisme. Ce terme aux USA equivaut a “republicain” ou, pire, “democrate” en France. En France, on joue avec les mots en evitant de leur donner une definition trop precise. C’est quoi un “democrate”? Ben c’est un libre-penseur tolerant, genereux, honnete et legaliste aimant l’etat de droit et le progres social – traduction: c’est un socialiste athee aimant l’impot des autres et sa redistribution votes par la dictature de la majorite pour entretenir l’etat des petits marquis quoi qu’il arrive et aimant detruire les valeurs traditionnelles sous couvert du “progres” en encourageant le monde a l’envers: mariage gay, avortement, euthanasie, destruction de la cellule familiale, confiscation/spoliation fiscale, destruction du secteur prive (gagner du pognon, c’est pas bien), de l’enseignement et de la santé – quel progres!!! Epoustoufflant. La traduction est longue, mais ce n’est pas du Nelson Montfort. Tout simplement, le langage de la Liberte ne connait pas les equivalents constructivistes et totalitaires et donc les termes utilises doivent etre explicites dans la traduction.

      Répondre
    • Jaures

      23 février 2016

      Bêtise absolue ! La république n’a rien à voir avec le socialisme.
      Il y a des républiques totalitaires (Iran,Corée du Nord) et des monarchies sociales -démocrates (Canada, Norvège jusqu’en 2013).
      Quand on parle des valeurs de la république pour la France, il s’agit bien sûr de la déclaration des Droits de l’Homme qui fonde notre constitution.

      Répondre
      • Jacky Social

        23 février 2016

        @Jaures: C’est bien ce que je dis. Tout est question de terminologie et de ce qu’on met derriere les mots. Quant a la Declaration des Droits de l’Homme. de laquelle parlez-vous? Nous vous ecoutons attentivement. Je sens que vous allez vous prendre les pieds dans votre tapis rouge. Mais allez-y, on n’essaiera pas de vous rattraper.

        Répondre
        • Jaures

          23 février 2016

          La déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen du 26 août 1789 est en préambule de la constitution de la Vème république avec les principes fondamentaux de la République.

          Répondre
          • Jacky Social

            23 février 2016

            @Jaures: comme je m’y attendais, vous vous prenez les pieds dans la platte moquette de votre ideologie. Que reste-t-il de la fameuse Declaration dans votre Constitution de la 5eme raiepublique? N’est-ce pas plutot une simple Constitution d’une banalite confondante et d’un ennui mortel. Toutes les Constitutions europeennes sont inspirees a des degres divers et explicitement/implicitement de la Declaration des Droits de l’Homme de 1789 elle-meme inspiree du Droit Naturel . Je ne vois pas ou est le cote quasi-sacre que vous attribuez a vos lois I n’empeche que en France la republique laique signifie “etat athee militant et socialiste militant”. Vu de tous les pays qui vous entourent, c’est comme ca, PARCE QUE c’est comme ca. Votre laicite et vos valeurs republicaines a la francaise mais qui ne valent rien sauf un fou-rire sont biaisees. Vous en etes la preuve vivante Jaures.

          • Jaures

            24 février 2016

            Jacky, la DDH n’est pas là pour vous amuser. Si elle est pour vous banale, ce n’était pas le cas lors de sa rédaction. Elle n’est qu’un préambule à la Constitution qui marque ainsi (avec d’autres éléments) ses fondements historiques et éthiques.
            Par ailleurs, vous n’avez jamais été capable de donner des preuves et des exemples (en dehors du convaincant “c’est comme ça parce que c’est comme ça”) d’un prétendu “athéisme” de nos institutions.

          • Jacky Social

            24 février 2016

            @Jaures: je parlais de la Constitution francaise actuelle, qui est d’une banalite affligeante. Un torchon. Vous etes dans la 5eme Republique. Quel rapport avec la DDH? Pourquoi n’avez-vous pas mis non plus l’Encyclopedie Britannica en preambule du chapitre sur l’environnement? Quant a vos institutions, vous n’avez toujours pas prouve qu’elles etaient croyantes ou deistes.

          • Jaures

            24 février 2016

            Je crois que vous ne savez pas ce que veut dire laïcité, Jacky.
            Vous confondez ce mot avec athéisme.
            Si la France avait une constitution et des institutions athées, il n’y aurait aucune école confessionnelle, les lieux de culte seraient transformées en centres culturels, mairies annexes ou bureaux de poste, les offices et sacrements seraient prohibés, plus aucune subvention ne serait accordée aux associations cultuelles, les crèches seraient interdites comme les processions, les jours fériés religieux seraient remplacés par des jours non connotés,…
            Or, c’est tout le contraire qui existe.
            La laïcité, c’est la neutralité religieuse du pouvoir politique sans pour autant nier l’Histoire et la sécularisation des coutumes religieuses.
            L’athéisme est une croyance parmi d’autres.

          • DE SOYER

            24 février 2016

            On sent chez notre Noire homosexuelle comme un regret que la France ne soit pas telle qu’elle la décrit!

          • Jacky Social

            25 février 2016

            @Jaures: je sais ce qu’est la laicite, mais pas selon vos termes, qui eux, sont tres a geometrie variable. Vous nous patlez d’une laicite qui n’existe pas sauf dans votre tete. Ah les representations sociales imaginaires, ca a un cote magique.

      • DE SOYER

        23 février 2016

        Faux. Quand un “président” est assez con pour créer un secrétariat d’Etat à l’égalité “réelle”, il est socialiste. La déclaration des droits de l’homme est franc-maçonne. Un radsoc franc-maçon aurait créé un SE de l’égalité. Dans la déclaration, il est parlé d’égalité en droit et non pas en fait. Il y a des inégalités justes: il va falloir vous y habituer, jojo!

        Répondre
        • Jaures

          23 février 2016

          Personne ne nie les inégalités justes, celles qui sont acquises grâce au travail, au talent et la créativité.
          Par contre, l’égalité des chances est un droit: chacun doit partir sur la même ligne. Cette égalité des chances doit devenir une égalité de faits. Si chacun a les mêmes chances au départ, on pourra à l’arrivée déterminer les inégalités justes.

          Répondre
          • DE SOYER

            23 février 2016

            L’économiste Léon Walras disait “Egalité des conditions, inégalité des positions”. Je partage son avis.

          • Jaures

            23 février 2016

            Mais moi aussi. Or, nous constatons que la position dépend bien souvent des conditions encore très inégales.

          • Jacky Social

            24 février 2016

            Ah je regretted Jaures. C’est faux, ce que vous dites. La fiscalite francaise est la pour nous le rappeler. On veut des gens egaux. Sinon, pourquoi ne pas appliquer une taxation a taux unique sur les revenus? Chaque citoyen serait ainsi egal en droit devant l’etat. Vous etes en contradiction avec vos principes Jaures.
            “Par contre, l’égalité des chances est un droit: chacun doit partir sur la même ligne. Cette égalité des chances doit devenir une égalité de faits. Si chacun a les mêmes chances au départ, on pourra à l’arrivée déterminer les inégalités justes”. On me la faite en CM3, celle-la.

          • Jacky Social

            24 février 2016

            “Par contre, l’égalité des chances est un droit: chacun doit partir sur la même ligne. Cette égalité des chances doit devenir une égalité de faits. Si chacun a les mêmes chances au départ, on pourra à l’arrivée déterminer les inégalités justes”. L’adolscence semble etre un age difficile pour vous, Jaures. Vous y etes toujours, on dirait. Pas facile, hein, la vie.

          • Jaures

            24 février 2016

            Pire que cela, Jacky, l’égalité des chance se joue dés la crèche (et même en partie intra utero) !

        • quinctius cincinnatus

          23 février 2016

          Vous aurez tous compris que @ Jaurès s’ estime avoir été LA victime innocente d’ une discrimination, et pour le dire clairement, d’ une discrimination originelle , discrimination que seul le socialisme peut corriger en prenant, dès le berceau, la gouvernance de la pensée. En somme un élevage de clones en batterie ! … c’ est d’ailleurs la position officielle de la philosophie marxiste

          Répondre
          • Jaures

            24 février 2016

            Vous par contre, illustre Quinctius, vous n’avez rien compris car s’il y en a un ici qui ne se plaint de rien pour lui-même, c’est le Jojo !

          • quinctius cincinnatus

            25 février 2016

            il ne manquerait plus qu’ un PARASITE comme vous se plaigne que l’ environnement lui soit défavorable ! mais, dans la réalité, c’ est bien ce que vous faites à longueur de messages. Un peu de pudeur ou au moins de jugement ! Notons aussi le ton hautain et condescendant que vous pratiquez envers certains , dont moi … @Jaurès vous êtes bien un envieux

          • DE SOYER

            25 février 2016

            Notez bien, Quinctius, que Monsieur “Mon cher….” se tait quand les arguments ou faits énoncés lui deviennent défavorables!

          • Jaures

            25 février 2016

            Cher Quinctius, si je me plains je manque de pudeur, moi le parasite.
            Et si je ne me plains pas je fais preuve de condescendance.
            Cessons donc de parler de moi dont vous ne savez rien et tenons-nous en aux idées.
            Desoyer, je ne réponds qu’aux faits et aux idées. Si un de vos posts est resté sans réponse ce n’est donc pas qu’il m’est défavorable mais soit qu’il m’a échappé (ce qui peut arriver) soit qu’il est totalement vide (ce qui est plus probable).

          • DE SOYER

            25 février 2016

            Insultes! insultes! insultes! Vieille technique socialiste! Allez répandre vos miasmes putrides ailleurs!

          • Sylvain Drey

            26 février 2016

            QC@ Jaures étant un cloon, rassurez-vous !

Répondre

  • (pas publié)