Copenhague et sa sirène

Posté le 17 décembre , 2009, 12:00
7 mins

Il est actuellement impossible de ne pas vivre à Copenhague. Aussitôt qu’on ouvre son poste de radio ou sa télévision, on y retourne.
Quand on parle de Copenhague, on voit immédiatement la belle sirène qui se trouve dans le port.

Il est alors nécessaire d’ouvrir son petit dictionnaire au mot « sirène » : « Divinité de la mer, mi-femme, mi-oiseau, que le charme de son chant rendait redoutable (l’iconographie du moyen âge a représenté les sirènes avec un buste de femme et une queue de poisson). »
Telle est aujourd’hui la belle petite sirène du port de Copenhague.

Les responsables politiques du monde entier ont décidé de se réunir pour offrir à l’humanité un « développement durable ». Ils ont choisi pour cette réunion Copenhague.

On peut penser qu’ils ont choisi l’Europe pour des raisons politiques très sérieuses. L’Asie est par exemple trop écrasée par la Chine, l’Amérique par les USA. Tandis que l’Afrique reste dans un sous-développement dramatique… L’Europe devenait ainsi le lieu le moins défavorable.
Par contre, en Europe, de nombreuses villes bien plus prestigieuses que Copenhague pouvaient accueillir la conférence : Athènes qui, sous Périclès, a illuminé toute l’Europe ; Rome qui a été avec César le centre d’un vaste empire commercial où régnait la paix ; Londres qui, avec ses bateaux à vapeur, a été le centre d’un empire dynamique dont les Indes, l’Arabie ou les USA sont issus ; Paris, enfin, qui a montré que le pouvoir démocratique pouvait remplacer avantageusement le pouvoir absolu d’un roi…

On se demande si finalement, les responsables du développement durable n’ont pas été attirés par le chant de la sirène. Car, comme eux, elle raconte des balivernes pour séduire

– Depuis 10 ans, plusieurs études montrent que le réchauffement climatique a cessé d’augmenter. La petite sirène dit bien évidemment que les études qui le prouvent sont fausses.

– Le rejet de CO2 par l’homme n’est pas forcément le seul responsable de ce réchauffement. Car comment expliquer que, depuis 10 ans, il n’y a pas eu de réchauffement climatique, alors que la Chine et les Indes expédiaient dans l’atmosphère des masses de plus en plus fantastiques de CO2 ?

La petite sirène ignore ces rejets massifs de CO2 sans augmentation de la chaleur…

– Le soleil joue, en revanche, un rôle essentiel dans les variations du climat. Emmanuel Le Roy-Ladurie a dépouillé des milliers d’archives pour écrire son livre : « Histoire du climat depuis l’an mil ». Il a découvert que le climat variait en suivant deux cycles. Des cycles courts durant 60 ans, des cycles longs durant 600 ans environ. Le cycle court modifie légèrement le climat et la France semble avoir atteint depuis 10 ans le sommet d’un cycle court.

La petite sirène ignore ou conteste les informations fournies par Emmanuel Leroy-Ladurie… Les cycles longs modifient bien plus profondément le climat, donc le comportement des hommes. C’est un refroidissement climatique qui a privé de nourriture les Germains et, dès 253 après J.-C., les a poussés à envahir le monde romain.

C’est un réchauffement climatique commencé vers 780 qui a donné beaucoup de nourriture aux peuples vivant en Norvège et en Suède. Ils sont devenus nombreux et puissants. Les Vikings pillent Paris en 853, Kiev en 879 ou atteignent Terre-Neuve et l’Amérique en l’an 1 000.
La petite sirène dit que ce n’est pas le changement climatique qui a rendu les Vikings puissants…

Les responsables médiatiques réunis à Copenhague écoutent la petite sirène. En annonçant la fin du monde, ils font peur à leurs auditeurs : ils augmentent leur audimat. Les responsables politiques écoutent aussi la petite sirène. En annonçant qu’ils vont s’opposer au réchauffement et à la fin du monde, ils améliorent leurs sondages.

Finalement, on va dépenser beaucoup d’argent pour s’opposer à un réchauffement climatique dont le soleil est le principal responsable. D’autres en profiteront !

10 Commentaires sur : Copenhague et sa sirène

  1. IOSA

    23 décembre 2009

    Les lecteurs auront notés l’erreur suivante… Superficielle au lieu de supercielle.

    Avec mes excuses.

    IOSA

    Répondre
  2. IOSA

    22 décembre 2009

    Simple notion de physique…..

    Notons aussi que dans le cas du verre qui ne déborde pas, il existe le phénomène de tension supercielle de l’eau qui permet justement au liquide de maintenir sa cohésion d’ensemble et donc de ne pas déborder du verre ( le niveau de liquide est plus haut que le bord du verre).

    D’autre part, il est faux de croire que la glace et la neige ( qui sont aussi des aspects froid du liquide) se trouve uniquement dans la mer, auquel cas, je me demande comment font les gens pour skyer dans les montagnes, qui elles se trouvent à une altitude supérieure du niveau de la mer ( cas des glaciers)

    Donc, je me demande si la tension supercielle sera suffisante pour empêcher la montée des eaux sur les terres environnantes ( des milliards de mètres cubes) ? Car selon la théorie du réchauffement climatique, il y aura montée de la température ambiante et donc dilatation du liquide ( augmentation du volume parallèlement à la fonte), auquel il faudra additionner les quantités provenant des neiges et glaciers se trouvant sur terre ferme.

    Et en physique celà donne un débordement du verre !

    ps: ne pas confondre avec l’augmentation du volume par le gel, même si le résultat semble identique, la cause étant du aux micro-bulles d’air lors de la glaciation.

    IOSA

    Répondre
  3. HansImSchnoggeLoch

    22 décembre 2009

    <<C’est clair que quand le glaçon va fondre, le verre va déborder"….>>
    Il suffit de faire ce test, cela solutionnera en même temps le problème du niveau d’eau dans la baignoire et l’augmentation du niveau des mers due à la fonte de la banquise arctique. Merci Lambda vous avez tout compris.

    Répondre
  4. IOSA

    21 décembre 2009

    [email protected]

    Hum ! 35kg de glace ne font pas 35 litres à cause de l’expansion de son volume d’eau se transformant en glace.

    Donc à raison de 0,920kg le litre de glace,  celà fait environ 38 litres en volume glacé correspondant et compte tenu du niveau relevé juste après l’immersion dans la baignoire…..j’en conclus que votre baignoire est en plastique rose ou bleu pour bébé.

    Mais de là à vous dire combien il faut de baignoires en plastoc pour contenir la moitié de la banquise arctique fondue ?  Là je sèche !

    IOSA

    Répondre
  5. Anonyme

    21 décembre 2009

    HansImSchnoggeLoch Vous oubliez juste de donner la surface de la baignoire .Votre démo est annullée . 35Kg = 35 L

    Répondre
  6. Anonyme

    21 décembre 2009

    <<<<<  Admettons qu’une baignoire contienne **** etc, etc  >>>>>>
    Fort bien. Discutant dernièrement avec mon voisin, je faisais allusion justement à cette démonstration que tout le monde à apprise en physique, à savoir le glaçon qui flotte dans un verre d’eau rempli à ras-bord…
    Vive protestation de mon voisin : "C’est clair que quand le glaçon va fondre, le verre va déborder"….
    Quand je pense que des millions de personnes dans le monde sont susceptibles d’avoir 3 ou 4 voisins, je ne me pose même plus de questions, j’ai déjà les réponses….

    Répondre
  7. HansImSchnoggeLoch

    20 décembre 2009

    <<S’il a raison, nous sourirons, sinon , quand le Cap Vert disparaitra sous l’Océan>>
    Cela me suggère un petit exercice. Admettons qu’une baignoire contienne 150 litres d’eau et qu’on y ajoute un bloc de glace de 35 kg. Une mesure du niveau d’eau immédiatement après cette opération donne 40 cm. De combien augmentera le niveau *)  de cette baignoire quand la glace aura entièrement fondu?
    Question subsidiaire: avec le résultat trouvé on pourra estimer facilement l’augmentation du niveau des mers quand la banquise arctique aura diminué de moitié.

    Répondre
  8. Jaures

    19 décembre 2009

    Passons sur les clichés historiques: aux siècles de Périclès et César les guerres ont succédé aux guerres.

    Pour le reste, Copenhague étant un échec cuisant, Trémeau, comme les lobbyistes du pétrole et du charbon ou les tyrans Chinois, peuvent se réjouir.

    J’admire Tremeau pour ses certitudes sur le climat. S’il a raison, nous sourirons, sinon , quand le Cap Vert disparaitra sous l’Océan ou quand les réfugiés du climat se joindront à ceux de la guerre et la misère nous auront pour lui, mais surtout pour les nains qui nous gouvernent, une pensée émue.

    Répondre
  9. Michael Thieren

    18 décembre 2009

    En ce qui concerne le rejet massif et son impact, il est important de vérifier le cycle de vie du carbonne avant que celui-ci ne se retrouve dans la stratosphère, ce qui explique la raison pour laquelle nous n’avons pas encore ressenti l’impacte de ce rejet massif.

    En ce qui concerne l’étude historique, il est vrai qu’il y a des périodes météorologiques, qui est différent des variations climatologiques…
    Une population à cette époque où les infrastructures ne permettait pas un échange massif de nourriture pouvait affamé une population en quelques années seulement et donc pas un phénomène à long terme comme celui auquel nous assistons.

    De plus la réunion de Copenhaege ne reprend pas que l’impact du climat mais aussi un problème de pollution à long terme. le but est aussi de ne pas arriver à une détérioration de notre milieu de vie à long terme..

    Salutations et faite de bonnes recherches avant d’écrire.

    Répondre
  10. Anonyme

    17 décembre 2009

    and our marxiste superbower is sending "sirene hillary’ with a "carot" of 100 billion a year.

    The biggest fraud of the history of this world.

     

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)