Des disciples de Lyssenko pétitionnent

Posté le avril 13, 2010, 12:00
7 mins

Je dénonçais la semaine dernière l’existence d’une police de la pensée qui vise, sur un mode totalitaire, à interdire tout débat sur une multitude de sujets, qui vont de l’islam à la délinquance. Je dénonçais l’existence de lois de type léniniste prétendant définir juridiquement la vérité en histoire et substituer le magistrat à l’historien.

En un pas supplémentaire dans la direction de l’ubuesque, des « scientifiques », qui se seraient sans doute trouvés tout à fait à l’aise en Union soviétique au temps où Trofim Denissovitch Lyssenko édifiait une biologie génétique prolétarienne, viennent de recourir à la pétition délatrice et à l’appel à l’intervention politique pour obtenir la clôture d’un débat dont ils sont parties prenantes.

Les autorités n’ont, jusqu’à présent, réagi que par des paroles lénifiantes. Mais elles n’en ont pas moins renouvelé leur confiance aux principaux signataires. Le nombre de ceux-ci dépasse les 400 et a pour but d’impressionner.
En matière de science, comme en toute autre matière où il s’agit d’énoncés censés être vérifiables, le nombre ne compte pas. Et le recours à la pétition et à la délation suffit à qualifier ceux qui s’y livrent.

Lorsqu’on dispose d’arguments insuffisants pour l’emporter, recourir à la force ne démontre rien, sinon qu’outre le fait d’avoir des arguments insuffisants et d’avancer masqué, on a, de surcroît, une mentalité sordide qui indique qu’on mérite au mieux d’être qualifié de « scientifique » avec des guillemets, ou, si on veut être moins gentil, d’imposteur, sans guillemets cette fois.

Si ces gens avaient un éclair de lucidité, ils démissionneraient immédiatement en disant : « Ce que nous venons de faire est indigne. »
Il faut souligner, surtout, que le recours croissant à la police de la pensée et à la délation, comme le débat en question lui-même, sont des phénomènes assez largement franco-français. Dans d’autres pays du monde occidental où la notion de droit garde encore un sens, l’idée même qu’on puisse saisir la justice ou les autorités politiques pour trancher des débats qui concernent, tantôt les sociologues, tantôt les historiens, tantôt les scientifiques apparaîtrait tellement inepte et abusive que nul n’oserait y recourir.

Dans ces autres pays, par ailleurs, on sait ce qu’on ne sait pas en France : que les thèses du GIEC concernant le « réchauffement climatique dû aux activités humaines » ou concernant le réchauffement climatique tout court sont sérieusement battues en brèche et apparaissent de plus en plus sérieusement relever d’une politisation de la science susceptible de porter atteinte gravement à la confiance que les populations peuvent avoir en celle-ci.

Ailleurs qu’en France, ceux que la pétition incrimine, Claude Allègre et Vincent Courtillot, ne seraient pas seuls et feraient partie intégrante d’un débat crucial.

En France, on les présente encore comme des marginaux qui font « scandale » et qu’il faut éliminer. Les pathologies dont ce pays est atteint sont tellement amples et diverses que je doute qu’elles soient curables, mais si on pouvait abroger toutes les lois permettant l’exercice de la police de la pensée, et interdire au politique toute possibilité d’intervention dans des domaines qui ne relèvent pas de ses fonctions fondamentales (police, justice, défense, diplomatie), des pas seraient faits dans la bonne direction. Si les médias pouvaient redevenir pluralistes et se charger effectivement de transmettre des informations et d’organiser des débats effectivement pluralistes, ce serait mieux encore.

À l’échelle internationale, si des instances comme le GIEC se trouvaient abolies, ce serait un geste libérateur. Recruter des scientifiques en leur disant qu’ils seront payés pour trouver des résultats définis à l’avance, et destinés à justifier la dissémination d’inquiétudes planétaires dans l’ombre desquelles des bureaucraties liberticides attendent leur heure, est un processus pervers. C’est, certes, toute l’Organisation des Nations Unies qu’il faudrait refonder ou abolir.
Un conseil des Droits de l’homme où Ahmadinejad peut parler en seigneur et maître est, en soi, une honte. Mais commencer par dissoudre le GIEC serait un début. Et ceux qu’on paye pour trahir la science devraient, si le GIEC était dissous, chercher, enfin, à gagner honnêtement leur vie…

35 réponses à l'article : Des disciples de Lyssenko pétitionnent

  1. Anonyme

    3 mai 2010

    Je cite nôtre chantre du socialisme: " Je ne vous en veux pas d’être libéral-conservateur, j’adore le débat."; à une seule condition que nôtre champion à la rose est toujours raison même si les informations dont il nous abreuve ne soit jamais contredites surtout quand elles ont absurdes et fausses.

    Répondre
  2. Jaures

    23 avril 2010

    Cher Guy, vous avez raison: je peux beaucoup mieux faire et m’y emploie.

    Encore une fois, je ne parle absolument pas de la teneur du jugement qui ne vous a pas été favorable. Comme syndicaliste, j’ai suivi de nombreux dossiers aux Prud’hommes. Certains ont obtenu gain de cause, d’autres qui me semblaient tout autant étayés ont été déboutés.

    Le député UMP M Vanneste, il y a quelques années, a été condamné pour des propos homophobes avérés. Condamnation confirmée en appel mais cassée ensuite au nom de la liberté d’expression.

    Les voix de la Justice sont parfois impénétrables, je vous l’accorde, mais vous connaissez trop bien l’Histoire de l’URSS pour affirmer que nos tribunaux seraient "Staliniens". Les victimes des Procès de Moscou vous demandent un peu, je parle à un ex-spécialiste, de relativisme.

    Je peux comprendre que le rapport du MRAP vous ai blessé, mais je juge contradictoire de l’attaquer en justice alors que vous écriviez dans un précédent article consacré à Zemmour:
    "Je suis en faveur d’un pluralisme plein et entier, d’une suppression de toutes les lois qui visent à définir ce qu’on a le droit de dire et de penser, et qui vont même, quelquefois, jusqu’à donner une définition juridique de l’histoire, alors que celle-ci ne devrait être que du ressort des historiens."

    Il faut être cohérent, cher Guy. Je ne vous en veux pas d’être libéral-conservateur, j’adore le débat.

    Mais je relève que, bien souvent, vos propos se contredisent d’une semaine à l’autre et que votre comportement, comme le dit Montaigne, n’est pas "le miroir de vos idées".

    Répondre
  3. guy milliere

    23 avril 2010

    A Jaures: Vous répondez à côté de ce que je vous ai écrit. Il ne s’agit pas de débats et de teneur de publications: il s’agit de falsifications. Ce mot a un sens. Si j’écris “J’approuve Roosevelt et je condamne l’antisémitisme”, et que je retrouve dans un “rapport”: “j’approuve… l’antisémitisme”, il ne s’agit plus de débats, mais d’autre chose que vous vous refusez à regarder en face. Quand un tribunal reconnait la diffamation mais ajoute “de bonne foi” après qu’un procureur ait dit que la fin justifie les moyens, il ne s’agit plus d’erreur judiciaire. Je suis toujours prêt à débattre, mais à condition qu’on respecte le sens des mots. Je suis désolé d’avoir à vous dire que vous pouvez beaucoup mieux faire de ce côté, mais reconnaitre que le Mrap est une organisation communiste infiltrée par des gens qui soutiennent l’islam radical semble être au dessus de vos forces.

    Répondre
  4. grepon

    22 avril 2010

    "Cher Grepon, pour moi, pauvre n’est pas une insulte. "

    Oui, mais comme je vous ai dit, le plus souvent il y a une tres belle correlation entre "pauvres" et "cons".   

    =L’opportunite= est partout aux Etats-Unis. 

    Certes, l’expansion de l’etat diminue l’opportunite et encourage la faineantise et la dependence.   Ainsi le nombre et la taille de zones ou se concentre la pauvrete et la connerie est accru.  

    Pour drainer ces zones, il faut arreter d’encourager la faineantise et la dependence, au meme temps qu’on arrete de decourager l’effort et la recherche d’enrichissment.   Ou si vous preferez "the Pursuit of Happiness", un des peu de droits fondamentale reconnus dans nos documents fondateurs.

    Vos solutions a vous AMPLIFIENT la dependance et la faineantise, toute en decourageant l’effort, l’initiative, et la creativite.

    Concernant la creativite, bien sur que vous n’avez pas repondu a mes observations sur l’etat de la "culture" chez vous.    Oui, oui, laissons tomber.    Ca et les millions d’appareils satellites tournes vers les satellites arabes.    Sweet dreems, Jaures!

    Répondre
  5. Jaures

    22 avril 2010

    Cher Guy, je vous suis reconnaissant de vos précisions. Elles sont cependant hors sujet. Je n’ai pas prétendu que vous n’auriez pas été victime d’une erreur judiciaire, ce qui est possible après tout, mais qu’il est contradictoire de dire qu’il ne faut pas judiciariser les débats pour ensuite intenter un procès à une association dont on conteste la teneur des publications.

    Ne soyez pas paranoïaque, cher Guy, mes remarques sur vos idées et vos contradictions s’appuient sur des faits et des écrits que je relève avec soin. Par ailleurs, comme je l’écris plus haut, je relève également les mêmes approximations chez, par exemple, Tremeau ou, avant qu’il ne disparaisse de cette revue, P.Lance. Je ne me souviens pas qu’ils y aient vu rien là de personnel.

    Quand on lance des idées, surtout avec votre ton polémiste à l’extrême, il faut s’attendre à ce qu’elles soient discutées, contestées, réfutées.

    Ou bien, il faut rester seul sur son rocher à maudire le Monde, avec la Vérité ultime sous le bras.

    Cher Grepon, pour moi, pauvre n’est pas une insulte. Je me sens d’ailleurs, je l’ai déjà écrit, plus riche que E.A.Seillière qui s’ennuie au théâtre et au concert ou que Sarkozy qui ne sait pas lire sans compter sur ses doigts.
    Ce que vous dîtes sur la délinquance est une litote: elle est toujours concentrée dans les milieux urbains et modestes, cela se constate de tout temps et en tout lieu.
    Mais dire que la pauvreté n’existe aux Etats-Unis que pour les "cons" est lamentable:ci-dessous une photo d’une free clinic à L.A. Tous des "cons" ?

    http://www.theawl.com/wp-content/uploads/2009/08/picture-113-490×309.png

    Répondre
  6. grepon

    22 avril 2010

    "Résumons la "pensée" de Grepon: les pauvres sont des cons, les Noirs des batards et l’Art et la Cullture, notamment françaises, sont de la chiasse.
    "

    Mais, Jaures, ca se tient, dans les cas que j’ai presente, de la population dites "noir" aux etats-unis(les stats sont formels dessus), les pauvres aux etats unis(tres belle correlation), et regardez moi ce qui sort depuis quelques decennies du cote de l’art, cine, et tele en France.   Et pour le record, je ne vous ai pas traite de pauvre.

    Par aillieurs, quand vous repetez a la gallerie que j’ai dit que la delinquance est concentre dans certains coins aux Etats-Unis, ce qui est 99,44% vrai, ben, vous repetez tout simplement.   Nous le savons, ca.   Moi, je le sais.    Il s’agit de faits sur le terrain.   Mais vous le repetez comme si c’est une accusation contre mon pseudo, et que vous marquez des points ainsi.    Le poste auquel je repond ici est du meme acabit.   Assez consternant.

    Répondre
  7. guy milliere

    22 avril 2010

    Une simple précision qui n’a rien à voir avec l’article. Le rapport du Mrap auquel Jaures fait allusion est un rapport digne de ceux qu’on rédigeait sous Staline. Toutes les citations sont tronquées et charcutées. Il ne s’agissait pas de débats intellectuels ou scientifiques mais, de a part du Mrap, de pratiques de type totalitaire. Il s’agissait de diffamation. Le jugement du tribunal a reconnu qu’il s’agissait de diffamation, mais a précisé: “diffamation de bonne foi”. Ce qui est une notion aussi porteuse de sens que pluie sèche ou soleil mouillé. Quand on voit un tribunal juger ainsi, on comprend qu’on n’est pas dans un état de Droit. Le procureur au cours du procès a lui-même reconnu que le Mrap avait utilisé des moyens défectueux et fallacieux, mais a ajouté que la fin justifiait les moyens car le Mrap sert une cause juste. Jaures donne dans l’extrême approximation intellectuelle et approuve non seulement des procédés staliniens, mais une justice politique. Le pseudonyme devrait changer. Au lieu de Jaures, pourquoi pas Beria, ou Jdanov? Ce serait plus clair. Si Jaures reconnait avoir commis des erreurs, je retirerai ce que je viens d’écrire, bien sûr. Mais comme les dogmatiques et les sectaires, Jaures ne reconnait en général pas ses erreurs. Il semble par ailleurs me vouer une aversion si obsessionnelle et maladive que je vais finir par penser que derrière le pseudonyme se cache quelqu’un que j’ai bien connu et qui a des motifs personnels que j’ignore et que je ne tiens, de toute façon, pas à connaître.

    Répondre
  8. Anonyme

    21 avril 2010

    Grepon : " Mais aussi, je ne ferais pas trop confiance a ce qui sort de nos jours critquant la securite ou qualites des voitures.’

    –  I was just kidding you, Grepon. I am not a serious person…
    Mais vous avez raison, avec cette histoire de Toyota. Il parait que cette compagnie aurait,
    ici aux USA, et en US$, un tresor de guerre assez fabuleux et que donc, certains ne revent que de mettre la main dessus, avec l’aide des lawyers of course..
    Quant a moi, quand je suis quelque part, j’aime bien consommer les produits du terroir… my kind of respect for the people living there… je trouve ca cohérent aussi.

    All the best,

    Mancney

    Répondre
  9. Jaures

    20 avril 2010

    Résumons la "pensée" de Grepon: les pauvres sont des cons, les Noirs des batards et l’Art et la Cullture, notamment françaises, sont de la chiasse.

    Comme disait Millière: "Grepon a tout dit". Amen.

    Répondre
  10. grepon

    20 avril 2010

    Mancney, you pay your money and you take your chances. 

    Mais aussi, je ne ferais pas trop confiance a ce qui sort de nos jours critquant la securite ou qualites des voitures.  

    Le gouvernement americain a "achete", avec les sous des imposes, et par vol pure et simple des proprietaires des obligations de ces deux boites, deux grosse fabriques de voitures et camions.   Ceci a ete fait pour sauver les unions qui ont etait de gros supporteurs politique des Democrats et de Barack Obama.   General Motors en particulier ne sortira pas de ca sans infusions successives de l’argent des imposes, ce qui ne risque pas d’arriver car les americains n’accepterons pas ca.   Les pertes deja encaisse par les imposes ne seront jamais repayer et GM se plantera.  

    Mais, Barack et les Democrats vont utliser tout les moyens possibles pour essayer de nuire au concurrents de GM et Chrysler.    Ainsi, la vague d'[histoires dans les medias sur les "sudden acceleration incidents" chez Toyota, et les proces lance pour ca.   Nous savons ce que c’est avec un simple regard sur les stats des supposes incidents.   Il parait que le circuit qui serait a l’origine des accidents a moyens de detecter le fait que conducteur soit age, car c’est presque seulement dans cette condition la que le circuit malfonctionne!    Quesce qui est plus probable, que le circuit sait faire faillite que quand il y a quelqun de competence ammoindri aux controles, ou que le circuit, que personne n’a reussi expliquer comment ca pourrait produire ce genre d’accident fonctionne tres bien et ne fait aucune discrimination contre des gens aux competences ammoindri?

    Faites attention bien sur, et si vous devez acheter americaine, acheter Ford.   Perso, j’achaterais que des Ford qui sont fabriques dans des usines non-union, car les unions corrompu  et les politiciens et bureaucrats qui ils paient sont plus responsable de la faillite de notre industrie automobile que n’importe qui.

    Répondre
  11. grepon

    20 avril 2010

    "C’est pourquoi quand vous dîtes qu’aux Etats-Unis vous êtes riches et que "vos ressources sont sans limites", je vous réponds, certes, mais cela dépend de l’état, de la ville et du quartier."

    Toujours les meme rengaines.   Commettre un crime, c’est un choix.   Ne pas se concentrez dans l’ecole, c’est un choix.   Depensez au lieu d’investir, c’est un choix.   Les gens qui agissent ainsi finissent par vivre dans des coins plein d’autres personnes comme eux, sans moyens d’acheter, malgre les ressources illimite dont =l’humanite dans son entier= dispose, des produit ordinaire disponible dans le commerce autour d’eux, comme des 4×4, pistole ou fusil semi-auto Sig Sauer.   Je suppose qu’il peuvent se conforter tout de meme a savoir que leur logement est plus spatieuse que celle du grepon ou annika moyen en France.   Nos pauvres souffrent, a vrai dire, a ne pas savoir pas que les francais et les europeens moyens…le paradis d’apres nos Democrats….sont empile les uns sur les autres dans de tres petit apartements sans place de parking pour leur miniscule vieille bagnole.

    Cela a cote, l’etat peut encourager les agissements et attitudes qui menent a la pauvrete:   Merci a nos Democrats, nous avons plus de cons et plus de coins pauvres que dans l’etat des choses qui sortirait de la stricte application de notre Constitution, c.a.d. sans programmes Democrats encourageant la pauvrete:   Beaucoup des cons que vous appelez pauvres, ont commence par vivre ainsi, malheureusement, et malgre les opportunites sans limites qui les entoure, ne sont jamais sortie de leur etat de pauvrete(ou connerie, c’est pareil).  Ca c’est le resultat largement de l’action des Democrats, qui encouragent la faineantise, impose tout ce qui bouge(ce qui reduit les opportunites), et ecrasent la discipline et la concurrence dans les ecoles.   Comme pire resultat des politiques Democrats, les taux batards chez les noirs est astronomique desormais, du jamais vu approchant les 80%, suite a quelques generations de remuneration de ce pratique, et excuses pour ses pratiques, donne presque exclusivemement par Democrats.   CA, l’absence de peres dans ses familles, explique a 80% le taux de "delinquance" eleve chez les noirs ici.    Et bien sur que ca se passe plutot dans des quartiers particuliers de la ville, ceux rendu pauvre aussi bien par politiques de gauche que par faineantise personnel et mauvais choix de l’individu.   La souffrance tombe tout de meme sur l’individu, et les enfants des individus, leurre par les menus conneries et probleme de caractere typiques de nos democrats.

    "Mais votre phrase "Les "pouvoirs publics" n’ont pas interet a ne pas toucher a mon 4×4, ou mon fusil, ou mon Sig-Sauer" montre ce qui domine votre système de valeurs. D’ailleurs, il diffère assez peu de celui du petit malfrat moyen qui doit chaque jour prononcer la même sentence."

    Le malfrat VOLE ce qui’il a.   Ce n’est pas une difference de votre point de vue?  

    "Moi je dirai "ne touchez pas à la Justice, à l’éducation pour tous et à l’accès à la Culture"."

    Laissez moi traduire ca en francais pour les autres lecteurs ici:

    == treve de punitions a part pour "riches" et productifs trop bien paye qui par definition volent des autres,

    == programmation de toute la nation obligatoire par moyen d’un appareil gigantesque d’etat trouffe de fonctionnaires votant tous a gauche pour toujours, et

    == souventions pour les medias et arts qui plaisent a l’etat d’un cote, et de l’autre impots et taxes et reglementations, censure(bien evidemment) et snobberie ambiente de toute autre arts ou artistes.

    C’est a peu pres le programme de votre gouvernement, avec peines ridicules meme pour crimes violents, votre Mammouth, et la chiasse qui fait place pour vos medias de masse et "Art" et "culture" aujourdhui.  

    Répondre
  12. Mancney

    19 avril 2010

    Grepon : " Nous l’avons acheter, cette Lexus, en hybride, du fait de la couleur et quelques autres options dessus (…) "

    –  Grepon!!! Lexus? Please, watch :
    http://www.youtube.com/watch?v=3ORIqQWrEHI

    Mancney
    Ford Expedition "Eddie Bauer"
    Mercury Grand Marquis
    Cadillac 1964 DeVille convertible
    Super Bazooka  M20A1B1 with M29A2 Rockets

    Répondre
  13. Jaures

    19 avril 2010

    Ami Grepon, je crains que vous n’ayez une vision un peu égocentrique de votre pays. Cela me rappelle quand, il y a quelque temps, alors que vous affirmiez que votre pays ne subit pas ou peu de délinquance, je vous en donnait le taux, bien supérieur à la France.
    "Mais il dépend de l’état si géré par démocrate !" me disiez vous en votre patois.
    Pas chien, je vous donnais celui du Texas.
    "Mais il dépend de la ville !"
    Bon, je vous amène celui de Houston.
    "Mais il dépend du quartier !".

    C’est pourquoi quand vous dîtes qu’aux Etats-Unis vous êtes riches et que "vos ressources sont sans limites", je vous réponds, certes, mais cela dépend de l’état, de la ville et du quartier.

    Mais votre phrase "Les "pouvoirs publics" n’ont pas interet a ne pas toucher a mon 4×4, ou mon fusil, ou mon Sig-Sauer" montre ce qui domine votre système de valeurs. D’ailleurs, il diffère assez peu de celui du petit malfrat moyen qui doit chaque jour prononcer la même sentence.
    Moi je dirai "ne touchez pas à la Justice, à l’éducation pour tous et à l’accès à la Culture".

    M Needforspeed, je ne prends pas les éditos de Millière à contrepied par gaminerie. Je participe au débat et ne fais que souligner les erreurs ou contradictions de cet intervenant. Je procède d’ailleurs de la même façon avec Tremeau, mais il est vrai que pratiquement personne, apparemment, ne lit ses articles (3 commentaires pour celui de cette semaine).
    Par exemple, quand Millière écrit:
    "Dans d’autres pays du monde occidental où la notion de droit garde encore un sens, l’idée même qu’on puisse saisir la justice ou les autorités politiques pour trancher des débats qui concernent, tantôt les sociologues, tantôt les historiens, tantôt les scientifiques apparaîtrait tellement inepte et abusive que nul n’oserait y recourir."
    On se demande pourquoi, il y a quelques années, il a intenté un procès au  MRAP pour un rapport dont le contenu lui déplaisait. Procès d’ailleurs perdu et qui lui a coûté quelques centaines d’euros .

    Si j’interviens si souvent sur les articles de Millière, c’est que ceux-ci contredisent quasi systématiquement ceux qui les ont précédés ou les agissements de leur auteur.

    Répondre
  14. GREPON

    19 avril 2010

    "Cher Grepon, je ne suis pas sûr de bien saisir votre discours. Ce n’est pas la richesse qui amène à moins polluer mais la prise de conscience du citoyen. "

    WTF?  Personne ne comprend ce que ca veut dire "prise de conscience".  

    "Il faut être riche pour s’acheter un 4X4 et l’utiliser en ville. "

    Chez moi, nous sommes riches, dont acte.

    "C’est la conscience qui fera choisir plutôt un véhicule hybride."

    Ou des 4×4 hybride, comme celle de ma femme?   Vous en avez d’autres comme ca?

    "De même, les Etats-Unis possèdent d’importants champs d’éoliennes mais également des centrales à charbons ultra polluantes et des mines qui détruisent le visage de la Virginie."

    Toute mes excuses!    Tout ces cons avec leur eoliennes me degoute toute autant, mais c’est un republique ici, ou les minorites ayant idees les plus farfelus sont respectee, dieu nous sauve.

    "Le problème est que les industriels ne pensent qu’à court terme"

    Peut-etre que vous n’avez pas remarquez que toute action qui est pris, est pris dans "le present".   Voire l’article Wikipedia sur "Temps" sans vous perdez dans les sens meteo ou "climat" du mot, et vous concentrez bien sur la notion comme quoi le temps est lineaire.    C’est etonnant, mais les industrialistes agissent le plus souvent dans le present, appuyant sur theories scientifiiques et mathematiques deja prouves, sans trop se perdre dans des loubies sans fondement, ou des problematiques qui n’ont pas etaient deja propose par clients ou actionnaires.

    "C’est pourquoi il est nécessaire que les pouvoirs publics interviennent pour que les comportements changent. "

    Les "pouvoirs publics" n’ont pas interet a ne pas toucher a mon 4×4, ou mon fusil, ou mon Sig-Sauer, chose qu’ils ne feront pas, car non seulement la majorite, mais la constitution sont de mon cote.    A vrai dire, tout pouvoir centralise est inapte a intervenir, car ils sont autant "pouvoir ignares" que autre chose.   Les gens les plus proches des problemes qui se posent ont l’information et les capacites les plus utiles pour traiter les problemes qui se posent.   C’est le pourquoi du comment nous sommes riches au point de pouvoir tous acheter 4×4 hybrides si on le voulait bien.   Bien sur que beaucoup crachent sur l’hybride, sachant en connaissance de cause que c’est de la frime sans benefice nette pour l’economie ou l’ecologie, dans la pluspart des cas.   Nous l’avons acheter, cette Lexus, en hybride, du fait de la couleur et quelques autres options dessus, malgre le cout supplementale (et poids et perte d’espace) ajoute par le system hybride.   Il faut conduire beaucoup en ville pour rattraper ce cout, et par ici, c’est autouroutes luxueuses de partout, le choix stupide d’investissement demesure dans la transportation en commun ayant etait instinctivement ecarte pour ce que c’est.   

    "D’ailleurs, vous citez vous même la Californie et louez ses réglementations. Or, qui produit des règlements sinon les pouvoirs publics ?"

    Euuh, je crois qu’en Californie ca a ete un detail de leur succes fulgurant, et de la geographie.  Dans les annees 60 on pouvait voir l’air.      Le converteur catalytique et l’essence sans plomb, vous connaissez maintenant.   Il faut remercier la californie de l’epoch de ce con a manger du foin Ronald Reagan, et cie.   A l’epoch, c’etait une concentree de savoir faire.   Depuis, la prise de controle par les syndicats du "pouvoir public" ont mis l’etat a genoux.     Merci pour avoir posee la question.    Mon eolienne tourne a la vitesse V desormais.   Que pensez vous de votre meme desormais?

    "Par ailleurs, je veux bien que vous contestiez l’influence du CO2 sur le climat, mais, par contre, personne ne doute de son impact polluant. Je cite Claude Allegre:

    "L’augmentation des teneurs en CO2 dans l’atmosphère est un fait d’observation et l’homme en est très certainement responsable. A terme, cette augmentation deviendra sans nul doute une pollution néfaste"

    Plus loin il dit:

    "Je me situe clairement dans l’écologie réparatrice. Celle qui propose des solutions concrètes pour préserver notre planète. Dans le cas présent, en aménageant le territoire pour la préservation de l’eau et la prévention contre les cyclones, en défendant l’idée des voitures hybrides ou électriques dans les villes et les recherches sur la séquestration du CO2." (L’Express le 5/10/2006)

    Ouf, Allegre souffre de delusions de grandeur, lui aussi.  Est-il francais, par hasard?    Il imagine controller les "cyclones"?   Les electriques, d’une inefficacite energetique tres impressionnante, vont nous sauver?      J’espere qu’il essait de rencontrer les cons a mi chemin  sur ce sujet, et qui’il ne croit nullement a ce qu’il raconte.   Pour les hybrides il  serait hyporcrite de ma part de trop rogoler dessus, etant donne que je suis proprietaire, malgre l’inutilite parfaite de la chose, une hybride qui fait 95% de ses kilometres sur autoroutes.    Tout de meme, au lieu d’insister sur hybrides qui sont utiles que par la regeneration lors de freinage, Allegre devrait faire louange de construction d’autoroutes et voies rapides sans feux.   Les transports publiques sont une bete des syndicalistes.   C’est plus difficile a faire la greve a un camion ou voiture personnel…mais ca vous le savais trop bien, Jaures.

    "Enfin, la question du "coût" est lié aux investissements écologiques: une voiture qui consomme moins, un logement bien isolé, des terres préservées, sont, à long terme, des facteurs d’économie et d’indépendance énergétique."

    Et voila le discours de Jimmy Carter, le pire president des Etats-Unis jusqua Barack Obama…

    "Je ne sais pas pour vous mais, quant à moi, je préfère aller au cinéma ou au théâtre que mettre 10 litres d’essence dans mon moteur."

    Aie aie aie.   Je vous parle de jeu a somme fixe, et vous me repondez que le monde est un jeu a somme fixe.     Il n y a pas besoin de choisir ENTRE les deux.    Par ici, nous choissons les DEUX, et SANS COMPLEXES.      Bien sur que vous ne voudriez pas crever lentement dans le froid, mais c’est la destination finale de vos argumentations.       En fait, nos ressources sont sans limites.

    Répondre
  15. lavandin

    18 avril 2010

    Je ne savais pas qu’on étudiait le climat dans la faculté théologique du Caire  (peut etre que les propos du prophète l’aient prévu dans le "saint coran" ?) L’organisation de pétitions semble se produire couramment dans notre société de pensée unique  : il me semble que l’universitaire  Sylvain Gougenheim a fait l’objet de la meme démarche pour son livre " Aristote au Mont Saint ",et dans lequel il démontre que la connaisance  de la civilisation grecque n’a pas été transmise par les arabes au monde occidental, mais que les arabes tenaient  leurs  connaissances  de la civilisation  grecque des chretiens syriaques qui avaient assuré les traductions en arabe . La loi Gayssot  laissera des séquelles… L’inquisition est revenue, mais elle est laique, et malheur à celui qui s’écarte des vérités officielles

    Répondre
  16. Anonyme

    18 avril 2010

      M Needforspeed :" En matière de contrepied, cher Jaures, vous êtes imbattable.Je vous imagine, attendant avec une impatience assoifée le prochain papier de Guy Millière, simplement pour le contredire…Cette attitude pré determinée, outre qu’ elle n’ a évidemment rien d’ impartial et de scientifique dans sa forme, vous oblige à des constructions intellectuelles s’ appuyant presque exclusivement sur des arguments opposés. Finalement, votre jeu est amusant à observer… Jusqu’ à quand allez vous continuer ces gamineries saupoudrées de l’ apparence de la rigueur, et passer enfin à une attitude plus ouverte vis à vis de Mr Millière(1), accompagnée d’arguments plus pertinents ?"

    –  Excellent… "Jusqu’à quand allez vous continuer ces gamineries (..)?"
    " Qousque tandem abutere, Jaureas, patientia nostra?"
    Cela me donnerait presque envie de lire les posts de Jaures que je skip depuis si longtemps!

    Mancney

    Répondre
  17. M Needforspeed

    18 avril 2010

     Puisque ce thème porte sur la notion de poids statistique d’ une opinion à 100 contre 1, je voudrais faire quelques remarques sur l’ attitude qui consiste à prendre le contrepied de la pensée majoritaire, mais simplement pour avoir l’ impression d’ exister.Et défendre ainsi simultanément le seul contre tous d’ un Allègre, quand il a pour terreau l’ honnêteté, et les idées exprimées par la plupart d ‘ entres vous sur ce forum, quand elles enrichissent les thèmes  abordés.

     En matière de contrepied, cher Jaures, vous êtes imbattable.Je vous imagine, attendant avec une impatience assoifée le prochain papier de Guy Millière, simplement pour le contredire…

     Cette attitude pré determinée, outre qu’ elle n’ a évidemment rien d’ impartial et de scientifique dans sa forme, vous oblige à des constructions intellectuelles s’ appuyant presque exclusivement sur des arguments opposés.

     Finalement, votre jeu est amusant à observer… Jusqu’ à quand allez vous continuer ces gamineries saupoudrées de l’ apparence de la rigueur, et passer enfin à une attitude plus ouverte vis à vis de Mr Millière(1), accompagnée d’ arguments plus pertinents ?

    Michel

     (1) qui n ‘ a par ailleurs, pas besoin d ‘ être défendu, il a suffisamment d ‘ armes et de tact pour le faire.

    Répondre
  18. Jaures

    18 avril 2010

    Cher Grepon, je ne suis pas sûr de bien saisir votre discours. Ce n’est pas la richesse qui amène à moins polluer mais la prise de conscience du citoyen. Il faut être riche pour s’acheter un 4X4 et l’utiliser en ville. C’est la conscience qui fera choisir plutôt un véhicule hybride.
    De même, les Etats-Unis possèdent d’importants champs d’éoliennes mais également des centrales à charbons ultra polluantes et des mines qui détruisent le visage de la Virginie.

    Le problème est que les industriels ne pensent qu’à court terme. C’est pourquoi il est nécessaire que les pouvoirs publics interviennent pour que les comportements changent. D’ailleurs, vous citez vous même la Californie et louez ses réglementations. Or, qui produit des règlements sinon les pouvoirs publics ?

    Par ailleurs, je veux bien que vous contestiez l’influence du CO2 sur le climat, mais, par contre, personne ne doute de son impact polluant. Je cite Claude Allegre:
    "L’augmentation des teneurs en CO2 dans l’atmosphère est un fait d’observation et l’homme en est très certainement responsable. A terme, cette augmentation deviendra sans nul doute une pollution néfaste"
    Plus loin il dit:
    "Je me situe clairement dans l’écologie réparatrice. Celle qui propose des solutions concrètes pour préserver notre planète. Dans le cas présent, en aménageant le territoire pour la préservation de l’eau et la prévention contre les cyclones, en défendant l’idée des voitures hybrides ou électriques dans les villes et les recherches sur la séquestration du CO2." (L’Express le 5/10/2006)

    Enfin, la question du "coût" est lié aux investissements écologiques: une voiture qui consomme moins, un logement bien isolé, des terres préservées, sont, à long terme, des facteurs d’économie et d’indépendance énergétique.

    Je ne sais pas pour vous mais, quant à moi, je préfère aller au cinéma ou au théâtre que mettre 10 litres d’essence dans mon moteur.

    Fred Bastiat, l’abondance et la richesse ne se mesurent pas seulement à la consommation d’énergie: je me sens plus riche en allant me promener dans un parc bien entretenu qu’en restant bloqué deux heures dans un embouteillage. C’est une conception de la richesse. Comme par exemple, je considère moins que l’on a raté sa vie si on ne possède pas une Rollex à 50 ans que si on n’a pas lu "La Princesse de Clèves".

    Répondre
  19. grepon

    18 avril 2010

    "Quelles conclusions en tirez vous pour votre vie quotidienne ? Trouvez-vous pour autant souhaitable de prendre votre 4X4 pour aller poster une lettre, d’acheter un fruit en Argentine, le faire emballer en Chine et le vendre à Milan, de vous chauffer dans un logement mal isolé, d’acheter des produits bardés d’emballages inutiles et de les emporter dans un sac plastique,… ?

    Bref, le développement durable et la lutte contre toutes formes de pollution ne vous semblent-ils pas EN SOI nécessaires ?
    "

    Il vaut mieux choisir le methode a moindre couts, tout couts comprises, sans trop s’excercer ses recepteurs de culpabilite a courte terme.   Les defis a venir peuvent etre plus facilement gere SI on se trouver par l’avenir plus riche qu’aujourdhui.   Agir dans les present par les moyens qui rendent nos activites les moins couteuses possible, qui font advenir le resultat que l’on veut(deplacement en 4×4, fruits exotiques toute l’annee emballee de facon a les proteger, vacances au soleil ou la neige, grosse baraques confortables et j’en passse) c’est le garant d’une amelioration croissante de rendement et de richesse.   Du moins, c’est ce qu’on observe.   Aux USA, nous devancons le reste du monde largement dans les technologies et procedes propre rendre noter environment moins nocifs(pollutions de l’air et des eaux).   Le pourquoi de ca c’est que nous sommes suffisamment riches pour se le payer.    La liste de choses qui devienne "EN SOI necessaires" est une liste croissant avec son niveau de richesse et methodes techniques.   Le pauvrete, qui est le resultat guaranti des politiques marxo-socialistes bases sur l’idee que le monde est un jeu a somme fixe, est presque partout tres mauvais pour la qualite de l’environment.   Prenons l’ancien URSS et Warsaw Pacte en exemple.    Des catastrophes ecologiques gigantesques et de gigantesques quantites de moindres destructions ecologiques ont ete laisse derriere…en plus que des peuples ruinees mentalement par 70 ans de communisme.   La Californie de l’autre cote, jusqua recemment(avant la rapine par de trops longs annees de gouvernement gauchiste a Sacramento) un des plus riches coins de monde, devance le reste du monde en matieres de technologies et reglementations et pratiques anti-pollution.

    Bien sur que je ne considere aucunement le CO2 comme une pollution.  Le CO, si, mais du fait que ce’st nocif pour humains, ce qui est notre consideration primaire.

    Répondre
  20. Ali Monad

    17 avril 2010

    Le GIEC n’a strictement rien à faire de  oranges du Maroc emballées en Argentine et conditionnées en Australie. Le GIEC a été créé pour donner un semblant de sérieux scientifique à une immense escroquerie mondiale, laquelle permet de mettre en place des énormes marchés, fort juteux (demandez aux fabricants d’éoliennes par exemple). Les "énergies renouvelables", moi, je ne sais pas ce que c’est. Enfin, si : le cheval, l’âne, le mulet, l’homme, sont des énergies renouvelables ils peuvent tirer une charge ou tourner une manivelle ou des pédales, et quand ils sont épuisés, on les liquide et on prend des plus jeunes… Tout simple…
    Bon, il serait peut-être temps qu’on arrête avec toutes ses âneries. Une énergie n’a d’intérêt que dans la mesure où elle peut se mettre en réserve et être immédiatement disponible à l’instant T : ce qui n’est le cas, ni de l’éolien, ni du photo-voltaïque, ni des marées.
    Pour revenir au GIEC, ces gens n’ont strictement rien à cirer des logements mal isolés, et ne vont pas forcément à pied pour faire leurs courses ! Et rien ne nous dit qu’ils trient leurs déchets, en tous les cas, ils ne semblent pas avoir triés ceux planqués dans leurs ordinateurs…
    Le premier réflexe écologique, c’est de limiter le gaspillage, et là, on pourrait commencer par le haut : 476 pékins à l’assemblée, ça pourrait donner au moins 400 personnes pour trier les poubelles, au moins, ils feraient quelque chose d’utile !  Les sénateurs pourraient aussi aller conduire les trains (pendant que les cheminots sont en grève), au moins, les usagers seraient moins pénalisés, même si un "train de sénateur", ce n’est pas vraiment le TGV….Tous les nuisibles embusqués le long des routes pour traquer les automobilistes honnêtes (et surtout solvables), pourraient être affectés à l’entretien des dites routes, plutôt que des les enlaidir par leur présence. On pourrait aussi recycler la moitié des fonctionnaires qui travaillent très dur, dans des taĉhes …. qui ne servent à rien (réunions, rapports, audits, conférences, comptes-rendus) et les employer à des tâches utiles, comme l’entretien des forêts ou le nettoyage des toilettes publiques, avec un salaire convenable et correspondant à leur qualification (demi ou quart de SMIC). Enfin, le nombre des enseignants devrait être diminué d’au moins de moitié puisque, pour la plupart, ils n’enseignent plus, ils n’arrivent même pas à faire de la garderie – enfin, quand ils ne sont pas en arrêt maladie : leur poste est, non seulement inutile, mais de surcroît dangereux, et les attaques dont ils sont l’objet coûtent très cher à la société. Ces personnes pourraient donc très avantageusement être dirigées vers d’autres activités nettement plus utiles à la société comme par exemple, des travaux de traductions pour les plus doués, ou encore, l’encadrement des gamins intéressés par une quelconque activité physique ou même culturelle. Pour les plus minables, on pourrait les employer au démantèlement des panneaux publicitaires qui défigurent notre environnement et augmentent le prix des marchandises que nous achetons. Quant aux syndicats qui ne glandent rien mais coûtent des sommes folles aux entreprises et diminuent d’autant leur compétitivité, il faudrait tout simplement leur supprimer tout salaire, traitement, émoluments ou prestations et les laisser aller cultiver leur jardin pour devenir réellement écologistes. Certes, tenir un bêche est assurément plus fatigant que d’assister à une réunion inutile, mais avec un peu d’entraînement, le corps s’adapte assez vite…
    Naturellement, ceci est un tour d’horizon rapide, à chacun d’ajouter sa solution de manière à trouver une vie meilleure, saine et équilibrée, dans une société, sans pesticides ni engrais, ce qui aurait déjà l’avantage de nous permettre de manger sainement et par là même, d’éviter de nombreuses visites chez les médecins, qui bénéficient très largement de la manne…

    Répondre
  21. Frédéric Bastiat

    17 avril 2010

    @ Jaurès.

    Cessez votre intox ! La réalité est plus crue et les faits plus têtus ; le socialisme ayant échoué partout, ses parangons ne peuvent plus mettre en avant une quelconque abondance, encore moins des lendemains qui chantent…

    Conclusion logique : l’idéologie se mue alors en frugalité ou en décroissance.

    Ce n’est pas que les gens de gauche soient bons à rien, en fait ils sont mauvais partout.

    Fermez le ban ! Le reste n’est que verbiage dont votre grand désoeuvrement vous conduit à abreuver ce site par ailleurs pas trop mal.

    Répondre
  22. Jaures

    17 avril 2010

    Cher Grepon, admettons que vous disiez vrai. Admettons que la Terre ne se réchauffe pas en raison des agissements humains. Admettons que les scientifiques du GIEC et ceux qui les soutiennent soient des imposteurs,…

    Quelles conclusions en tirez vous pour votre vie quotidienne ? Trouvez-vous pour autant souhaitable de prendre votre 4X4 pour aller poster une lettre, d’acheter un fruit en Argentine, le faire emballer en Chine et le vendre à Milan, de vous chauffer dans un logement mal isolé, d’acheter des produits bardés d’emballages inutiles et de les emporter dans un sac plastique,… ?

    Bref, le développement durable et la lutte contre toutes formes de pollution ne vous semblent-ils pas EN SOI nécessaires ?

    Répondre
  23. grepon

    16 avril 2010

    "Cher Grepon, je cotoie chaque jour des ingénieurs électroniciens et je peux vous assurer qu’aucun ne prétendra s’avancer en matière de climatologie. Pardonnez-moi donc de ne considérer vos propos que comme une opinion parmi d’autres, certes respectable, mais ne valant ni plus ni moins."

    Bien sur Jaures, les donnees et programmes sont classes secrets!   La recherche en climatologie facon GIEC est un monopole de "insiders" qui se garde bien d’exposer quoi que ce soit de concret.   Il fallait qu’un hacker devoile brins de codes pour que d’autres professionels aient acces a leur modeles, plein de commentaires dedans devoilant tricheries mis dedans expres pour generer les resultats attendus.   Vos colleagues ingenieurs electroniciens peuvent lire ces brins de code la, mais laissez moi devinez que, n’etant pas employe par le GIEC, et n’ayant pas le moindre debouce dedans, ils se foutent de se pencher dessus.   Ainsi, ils ne pretendent pas savoir quelque chose de serieux dessus, ce qui est une attitude respectable.   A  partir de la, je ne crois que vous pouvez leur faire dire que les scientifiques faisant de la climatologie ont leur propres langages informatiques, ou leur propre lois de physique a eux auquel il n’ont pas ete (et peniblement) expose lors de leur etudes d’ingenieurie.    C’est strictement ridicule. 

    Et ne parlons pas de la fameuse indisponibilite des donnees(temperatures) que les professionnels sousventionne du GIEC cachent, avant de les perdre, presque systematiquement, a moins que certains des donnes vont mais tres clairement dans leur sens.

    CE N’EST PAS QUE VOS "BEOTIENS" QUI NE PEUVENT PAS AVOIR ACCES AUX DONNEES ET MODELES(code source des logiciels) DU GIEC,

    ET NON SEULEMENT LES INGENIENEURS ELECTRONICIENS QUI NE PEUVENT PAS AVOIR ACCES,

    MAIS AUSSI DES SCIENTIFIQUES ET CHERCHEURS QUI NE SONT "IN" CHEZ LE GEIC.

    C’est systematiquement fraudulent, le GIEC, agissant exactement comme si ils sont parti pris pour une conclusion et des poltiques lourdes de consequences, mais aucun argument qu’ils sont prepare a devoiler a la lumiere du jour.   Au lieu de devoiler leur donnees et modeles, ils les cachent.   Au lieu de partager avec les divers practiciens des arts de la modelisation et de la physique de ce monde, il font la geurre ouvert a tout scientifique qui prend une attitude de doute….c.a.d. tout scientifiique qui s’y prend suivant les bases meme de la science.  

    Toute theorie scientifique, pour etre "scientifique" doit comporter en elle des moyens tres precis, des previsions, qui peuvent etre mise a faut.    Vous savez que telle ou telle theorie est scientifique suivant la possibilite oui ou non de demontrer que la theorie est faux.   Voila que, si jamais la theorie peut claire du GIEC, exprime en termes de codes sources et bases de donnees secrets, peut etre mise en faut, on ne le sait pas encore, car le GIEC n’expose pas les bases de leur theorie.   Ils progressent par chasses aux sorciere, dogmes, et PROCES pour faire taire ceux voulant tout simplement suivre la methode scientifique dans l’affaire.    Le comble.

     

     

    Répondre
  24. Jaures

    16 avril 2010

    Cher Grepon, je cotoie chaque jour des ingénieurs électroniciens et je peux vous assurer qu’aucun ne prétendra s’avancer en matière de climatologie. Pardonnez-moi donc de ne considérer vos propos que comme une opinion parmi d’autres, certes respectable, mais ne valant ni plus ni moins.

    Ami Paul, votre analyse est intéressante mais alors pourquoi d’autres scientifiques, tout autant liés au public ont-ils exprimé des avis différents. Marcel Leroux, par exemple, sceptique quand à l"influence des activités humaines sur le climat, était fonctionnaire (il est décédé). Par ailleurs, on peut retourner aisément l’argument en disant que nombre de scientifiques sont liés à des lobbies privés qui n’ont pas intérêts à ce que les travaux du GIEC soient validés. On a vu récemment avec la grippe A combien ces lobbies industriels sont influants.

    Concernant Allegre, je rappelle qu’il était pressenti pour rejoindre le gouvernement Sarkozy. Par ailleurs, si la communauté scientifique s’en est pris à lui, c’est surtout en raison du ton injurieux qu’il se permet à son égard et du détournement de certaines données, voire leur falssification. D’autres scientifiques émettent des doutes et des critiques, ce qui est sain, sans mettre en cause l’intégrité de leurs collègues.

    Jobechacabri, je ne connais pas tous les experts que vous citez mais suis surpris d’y trouver  P.G de Gennes, éminent prix Nobel (décédé) qui n’a, à ma connaissance, rien écrit sur le climat. Merci de me communiquer l’ouvrage qui vous a amené à le classer parmi les sceptiques.

    Quoi qu’il en soit, nous pouvons chacun nous envoyer à la figure prix Nobel, universitaires, spécialistes et sommités. Et après ? La lutte contre la pollution et le respect de l’environnement (à l’interieur duquel se trouve l’espèce humaine) ne sont ils pas en soi nécessaire ? Dés lors, faire des économies d’énergie, prilégier les circuits courts, trier ses déchets et privilégier les transports en commun, n’est-ce pas simplement des actions de bon sens ? Qu’a-t-on à perdre à les respecter ?

    Répondre
  25. R. Ed.

    16 avril 2010

     @ à baraque en ligne

    La " théologie " (de théos, dieu en grec classique ), vient heureusement au secours des " réchauffologues ".

     

     

    A là à que barre, comme on dit chez vous.

    Répondre
  26. Jean Jeannot

    16 avril 2010

    @jopechacabri

    Sans etre, moi-meme, climatologue mais puisque  vous citez la foule des potes de MM. Allegre et Courtillot permettez que j’ennonce celle de  specialistes, non moins eminents,  qui s’opposent a eux:

    Prof. Ahmed bou Lahmine, de la Faculte Theologique, du Caire.

    Prof Zyad Azam abou Zyad, de la Faculte des Martyrs, d’Alexandrie

    Prof Ali M’rabou Thalib de l’Universite de Khartoum et son collegue Mohammed Khamour Junior.

    Le doyen de la Faculte technologique de Damas Igor-Ibrahim Graiib et son epouse Fatima Federovna Saalim, climatologue.

    Prof. Lakhdar el Mougrhebi de l’Institut Technologique de Tripoli et son collegue de Benghazi le Prof. Mahmoud Anouar Ghamal (tous deux nobelisables depuis leurs decouvertes en 1978)

    Les doyens des Ecoles d’Ingenieurs de Casablanca et Meknes MM. Salim Ouaklil Fahhadi et Fadil Boumendil Falfahla.

    Les membres de l’IIP (Institut Islamique du Petrole} Roi Faad de Ryad: Maarouf ibn Makroud, Jean Zlabia, Maurice Andre, Mohammed El Zahir, Mohammed el Baroud Boum,  Mohammed Mohammed M’bala et Douglas Djammal el Bahir.

    Le collectif de la Societe scientifique Houari Boumedienne d’Alger et le Prof. Ibrahim el Garoudi de la faculte theologique Boulaouane(Oran)

    Etrange, etrange tout de meme que leurs noms soient systematiquement ignores des medias francais, qui s’est connu, roulent tous pour la meme cause, n’est-ce pas SAS!!!

     

     

    Répondre
  27. grepon

    16 avril 2010

    Pour ceux qui me suivent depuis quelques annees, comprennez que quand  je parlais de socialisme comme tueur de la civilisation europeenne, entendez bien sur que je voulais dire par ca "volcanisme".   J’essais de davancer Jaures.

    Blagues a cote, je crois que ca pourriez etre la premiere fois qu’un reseaux ferroviaire extensive sousventtionnee aurait ete un contributuer nette au PNB.

    Répondre
  28. Mancney

    16 avril 2010


    jopechacabri  : "Je crois que l’étude de l’effet de serre (…) ne revient pas aux géographes ni climatologues, ni géologues… mais tout simplement aux Physiciens.

    Écoutez leur discours et vous verrez que l’effet de serre n’a absolument rien a voir avec toutes les figures puériles qui illustrent les pompeux documents climatologiques de la pensée unique."

    –  Votre intervention est un vrai régal, monsieur. Merci pour l’intéressante mise au point.

    Mancney

    Répondre
  29. jopechacabri

    15 avril 2010

    à Jores

    En ce qui concerne les pauvres deux David isolés contre la foule de Goliath, voici un début de liste de quelques copains de Alègre et Courtillot :

    Pietr Chylek ; Pierre-Gilles De Gennes ; Ian Plimer ; William R. Cotton ; Harrison H. Schmitt ; Ronnie Walter ; Roy Spencer ; Yury Izrael ; Khabiboullo Abdoussamatov ; Richard S. Lindzen ; Marcel Leroux ; Bill Gray ; Paul Reiter ; Vincent Gray ; Antonio Zichichi ; Augie Auer ; Robert Carter ; Reid Bryson ; Nils-Axel Mörner ; Tom V. Segalstad ; Mike Hulme ; G.Gerlich ; R.D.Tscheuschner ; Dr. Madhav ; Pr Svensmark, Dr Shaviv ; L. Khandekar ; Al Pekarek ; Tim Patterson ; Freeman Dyson ; Le Dr Tim Ball ; Tom Harris ; Daniel B. Botkin ; ,David Douglas ; Fred Singer ; John Christy ; Syun-Ichi Akasofu ; Rosa Compagnucci ; Jose Joaquim Delgado Domingos ; Le Professeur Tennekes ; James Lovelock ; Andrew A. Lacis…

    Ils ne paraissent pas si seuls que ça… ! (remarquez tout de même une majorité de physiciens)

    En ce qui concerne le fait des deux derniers hivers très froids… Ne nous avions pas certifié que le CO2 était l’origine du changement climatique du fait des étés très chauds de 2004 à 2006 … ? Ne serait-ce pas le même raisonnement ?

    Je crois que l’étude de l’effet de serre (si improprement nomé) ne revient pas aux géographes ni climatologues, ni géologues… mais tout simplement aux Physiciens.

    Écoutez leur discours et vous verrez que l’effet de serre n’a absolument rien a voir avec toutes les figures puériles qui illustrent les pompeux documents climatologiques de la pensée unique.

    Les climatologues étudient les interactions dans la biosphère ; les physiciens et astrophysiciens étudient les interactions entre celle-ci et le cosmos, et ils arriveront peut-être un jour à les quantifier, et tant que ces deux mondes seront volontairement séparés par les pouvoirs politiques (et notamment les crédits qui en découle) dans des buts scabreux et inavoués de profiter de l’autorité de la science pour imposer ses desseins machiavéliques, tant qu’il en sera ainsi, c’est la science toute entière qui en pâtie, et nous avec.

    Alors effectivement, la seule chose qui reste à notre niveau, est d’appliquer les règles simples de bon sens, en étant un peu plus partimonieux et sensible à l’érradication du gaspillage….

    Répondre
  30. D.J

    15 avril 2010

    " Certes C.Allégre est un éminent scientifique, mais outre qu’il est également un politicien, pourquoi accorder plus de foi à ses écrits qu’à ceux, par exemple d’Edouard Bard, climatologue "

    Le problème n’est pas de savoir dans l’immédiat si c’est allègre et cie qui auraient raison ou qui auraient tort. ( On le saura d’ici 50 voir 100 ans ) le problème est la chasse aux sorcière que ce livre certain dont beaucoup ne sont pas scientifiques ( tel est le cas de Nicolas hulot) dont toute les théories allant à l’encontre de l’hypothèse dominante du réchauffement climatique sont systématiquement écartées. Une attitude que le GIEC en a fait une spécialité.

    Dans toute les sciences, le progrès vient souvent par le fait que d’autres démontent les théories dominantes . Ce qui soit la conforte ou soit remet les choses à leur point de départ. Tout scientifiques admet cet état de fait. Sauf sur ce qui dépend du climat et de ses changements.

    Pourquoi cette exception?

    D.J

    Répondre
  31. grepon

    15 avril 2010

    "Alors que doivent penser les béotiens comme moi, Millière ou Grepon ?"

    Parlez pour vous meme.

    J’ai ete bon en physique, jusqua la mechanique quantique, a l’universite, ET je suis ingenieur electronique, capable d’ecrire programme pour le modelisation de systemes, systemes quelquonques.

    Figurez vous que les models du GIEC sont ridicules, a mon avis.   Ils ne savent pas modeliser, ou ils preferenent ne pas le faire….les nuages!    Meme un beotien comme vous doit poser la question, sachant comme vous le savez tres bien de par votre propre experience, que l’ombre des nuages rendent la chaleur du soleil bien moins intense la vous vous trouvez, le temps que vous vous trouvez en dessous.   Quand vous vous trouvez au dessus (en vol) vous avez remarque que, illumine par le haut par le soleil, les nuages sont intensement blanc vu de haut, alors qu’ils etaient bien plus sombre vue de bas.   Malgre votre propre experience de ce phenomene, vous allez me dire que ce n’est pas consternant que les modeles (programmes ecrits par humains que le GIEC voulait ne cacher a tout prix) ne traitent de facon le moindre petit peut adequat…les nuages?    

    La realite de la chose, c’est que ceux qui ont ecrit la code source releve par les hackers de East Anglia University ont laisse bien de commentaires EN ANGLAIS, a cote de leur formules et variables(quantites fixes que le programmeurs choississent eux meme) du genre "ici on emploi l’ajustement magique, et hop".    Et oui, la lecture de la code derriere leur modelisations du catastrophe…code qu’ils jugent trop sensible pour etre tout simplement publie…malgre le fait que ce soit LA CHOSE LA PLUS IMPORTANTE DEPUIS JAMAIS, financee par sous publique..influent sur nos vies et libertes…code sur lequel toute leur previsions dependent…la lecture de ce code source n’est pas possible pour le public.     Pourtant il y a des millions d’ingenieurs dans le secteur privee qui connaissent les meme lois de physique et les meme langages de programmation que les "experts".  

    La thermodynamique et les ordinateurs ne sont pas un secret d’etat, mais les "experts" deu GIEC traitent tout de meme leur code source ainsi, par peur de reveler, sans doute, ce qui est dedans.   Concernant ce reseau d"experts", et du fait qu’il s’agit d’activites finance par le publique ayant de graves impactes sur la politique, ce serait normale qu’une attitude de doute prime sur l’acceptance aveugle.   Mais vous preferez laisser cette cabale de croyants vrais, des interesses dans l’affaire, cacher leur jeu, proclamant que nous autres, l’entier reste du monde qui n’est pas "IN" avec le GIEC, soyons content avec l’idee d’etre "beotiens" ignorant a tout jamais.   Non et non et non.   Il y a des millions de gens sur cette planete capable d’analyser leur modeles.  

    Devinez pourquoi ils ne voulaient absolumment pas les publier le code tout simplement?   C’est meme plus rentable et plus rapide, tres souvent, de faire du "crowdsourcing" de code toujours plus raffinee et sophistique, comme ca se fait pour l’univers de Linux ou codes ecrits sous la loi dite de "copyleft" Open Software Foundations.   Un mieux, la raison pour laquelle ils cachent leur modeles c’est que c’est un bon racket pour eux.   La logique meme de Microsoft ou tant d’autre boites privee qui gardent leur astuces et leur benefices en ne publiant pas leur code.   C’est a eux quand meme, leur propriete privee que leur protegent de la concurrance.   Voyez?    Mais nous SAVONS, depuis la publication de codes vole des bases de donnes de l’Universite d’East Anglia, que c’est pire que ca.   Les codes sont truffees de sales truqages!    Et tout l’edifice est basee sur les previsions sortant de ce code secret.

    Répondre
  32. Paul

    15 avril 2010

    Notre ami altermondialiste Jaurès ne semble pas avoir compris le B.A-BA de la recherche financée sur fonds public. Annoncer que “tout va bien” ou que “il y a peut-être un léger risque, mais ce n’est pas démontré” na rapporte pas un sou au laboratoire d’un chercheur. Cela ne “booste” pas sa carrière. Alors qu’un réchauffement titanesque, la fin du monde dans 30 ans, ça, ça décoiffe ! Tous les scientifiques, même ceux qui ne connaissent pas le sujet, vont soutenir l’idée. Si mon collègue impressionne les institutions, touche une grosse subvention et peut embaucher 10 copains pour 20 ans afin d’étudier “la catastrophe”, je peux en bénéficier. Le soutenir me permet d’espèrer un renvoi d’ascenseur. C. Allègre n’a rien dit sur le sujet jusqu’au début des années 2000 : il était chercheur au CNRS, ministre de Jospin. Il a désormais 72 ans, donc retraité depuis 2003 et “out” pour la politique vu son âge. Il n’a donc plus rien à craindre. On ne bloque pas une pension de retraite, on ne réduit pas un budget de recherche qui n’existe plus, on ne réduit pas à un fou quelqu’un qui n’a plus aucune ambition politique – hormis vendre un livre, mais ca m’étonnerait qu’il devienne millionnaire avec ça ! Notre recherche est lyssenkiste. Il faut parler “juste” à défaut de parler “vrai”. Aboyer avec le troupeau pour avoir la paix. Le politiquement correct, je te soutiens, tu me renverras la balle un jour… Avez vous compris le beau monde de la liberté mon cher Jaurès ? Demandez-vous pourquoi les “mauvais penseurs” sont toujours des gens qui n’ont pas (ou n’ont plus) d’ambition politique et financière, un peu comme Guy Millière qui sait qu’il ne sera jamais conseiller ministériel en France et n’essaie même pas.

    Répondre
  33. WatsonCorsica

    15 avril 2010

    Ce n’est pas difficile de prévoir l’opinion des bobo-gauchistes-écolos.

    Suffit de sentir qu’à un moment donné ils vont pouvoir la ramener avec la mise à mort rituelle de l’économie de marché.

    Réchauffement climatique = activité industrielle = recherche de profits = capitalisme

    OGM = multinationales = capitalisme

    Centrales nucléaires = lobbies = capitalisme

    Délinquance = chômage = délocalisation = capitalisme

    Un cerveau ne comportant que deux neurones pourrait élaborer les mêmes raisonnements. Et si une lutte écolo ne débouche pas sur la mise à mort des riches capitalistes, elle n’intéresse personne.

    Et capitalisme me direz-vous rime avec quoi ? Eh bien la réponse est simple : voir la définition du prolétaire : le prolétaire est un individu qui n’a pas réussi à devenir un capitaliste ! tout le reste n’est que verbiage. La nature humaine est ainsi faite que le déterminisme absolu implique que l’on soit en guerre contre celui qui possède le plus.

    Ainsi toutes ces luttes pour sauver la planètes ne sont que des prétextes que les déçus du marxisme-léninisme remettent en selle pour mobiliser des pigeons afin d’accéder eux seuls au pouvoir et devenir riches et célèbres !

    Eh oui Jaurès, que c’est triste de pas s’être enrichi au dépend des autres ! Il ne vous reste plus qu’à jouer au loto !

    Répondre
  34. Jaures

    15 avril 2010

    J’avoue avoir une admiration sans faille pour notre ami Millière capable de déceler le vrai du faux en toutes choses.
    Certes C.Allégre est un éminent scientifique, mais outre qu’il est également un politicien, pourquoi accorder plus de foi à ses écrits qu’à ceux, par exemple d’Edouard Bard, climatologue (ce que n’est pas Allegre), membre du collège de France (ce que n’est pas Guy Millière) et titulaire de nombreuses distinctions internationales.
    Or, cet éminent scientifique réfute les thèses d’Allegre. Bon, peut-être est-il incompétent. Après tout, rien de plus facile que de leurrer les universitaires et les jurys internationaux.

    Alors certes, le nombre ne fait rien à l’affaire et ce n’est pas parce que l’on est 400 qu’on a raison, mais, à l’inverse, être deux ne vous rend pas plus crédible.

    D’autant que lors de ses prestations mediatiques, Allegre n’a guère été convainquant: sur France Inter, il a copieusement injurié son interlocuteur qui relevait les erreurs de son livre. "Le Monde " a relevé quelques âneries du géologue lors de sa prestation sur RTL (aux "grosses têtes"!) du genre "C’est les agneaux qu’il faut défendre dans nos montagnes, pas les loups" ou bien "on nous dit que le climat se réchauffe alors que nous avons connu en France les 2 hivers les plus froids depuis vingt ans". La science élevée au rang du bon sens populaire !

    Alors que doivent penser les béotiens comme moi, Millière ou Grepon ? Contrairement à vous, je ne me fie pas à des préjugés idéologiques. Je n’ai pas les éléments pour juger si tel à plus raison que l’autre.
    Mais ce que je sais, c’est que trier mes déchets, contrôler la température de mon appartement, ne pas prendre ma voiture si je peux éviter, choisir une automobile sobre,…outre que cela ne me coûte rien, cela me permet d’économiser de l’argent pour acheter, pourquoi pas, le dernier Millière.

    Répondre
  35. grepon

    15 avril 2010

    Les  etatistes recouriront a tout pour avancer leur projets.  Les degats sont pour eux negligables car leur quete est Bon, leur opposants mauvais.

    Les europeens croyaient avoir trouve une juste equilibre entre etatisme socialiste et liberte econonomique(et liberte tout court), car ca avait l’air de marcher pendant quelques decennies.   Eh bien ca a marche au debut car les gens ete motive par les promesses, et les promesses faites a la premiere generation du socialisme democratique a l’europeen on ete tenus.  Depuis ca craint de plus en plus chaque annee, et lentement les etatistes appliquent leurs recettes de plus en plus interventionnistes, faisant empirer les choses.

    C’est en effet, une sorte de programme de "grand bond en avant" applique sur une echelle de decennies.   A la fin, c’est toujours le meme.  Il faut faire taire, punir, voir faire elliminer les voix et les partis opposes a l’etatification de tout au service de l’ideal des illumines au pouvoir.  

    A craindre pour tres bientot, le resultat de l’effet de dominoes suite au "bailout" promis a la petite et plus faibles des mauvaise eleves de l’union zeropeenne:  La Grece.   Bonjour les degats quand les PIIGS (Portugale, Italie, Irlande, Grece, Espagne) ne pourrant plus financer une centime de plus de leur etats providences.  Les interdependances des etats au coeur de l’Europe avec les autres vont envoyer des vagues de crises en chaine de par a l’autre de l’Europe.    Compter sur les gouvernements europeen de renforcer leur reputations peu libertairienne lors du deferlement des tsunamis a venir.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)