Du Major Sergeï Timacheff: Defunctus adhuc loquitur

Posté le 30 mai , 2018, 8:04
2 mins

 

 

Monsieur le Directeur,

Vous avez fait paraître dans votre numéro de 4 Véritésdu 4 mai dernier, une recension duDiable Blanc de la Mer Noire, « récit des aventures d’un officier anonyme de l’Armée blanche » ; « on a peine à croire », ajoutiez-vous, « à toutes ces péripéties qui tiennent plus du roman de cape et d’épée que de l’histoire. »

Or, l’officier anonymeest aujourd’hui en mesure de révéler son nom, sans crainte de représailles du KGB envers sa famille. Celui que les Rouges appelaient le Diable Blanc peut en outre vous assurer que tous les faits qu’il a racontés sont parfaitement authentiques, quoique, j’en conviens, assez peu… communs !

Pour vous en convaincre, je vous signale le récit de ma propre épouse, qui paraît, fort à propos, en ce même mois de mai 2018, aux mêmes Editions Edilys : et cela grâce à mes petits-enfants, qui ont enfin eu la bonne idée de traduire en français ces Mémoires de leur aïeule, lesquels avaient paru en anglais, en 1926, sous le titre : The Wite Devil’s Mate. Ils y ont ajouté des photographies des familles Timacheff et Troubetskoy, ainsi que de notes historiques.

Alexandra, décédée en 1953, m’a rejoint au cimetière du Petit-Clamart où je repose depuis le 26 novembre 1933. Elle se joint à moi pour féliciter nos petits-enfants pour cette œuvre de rétablissement de la vérité historique, malgré tous les efforts du moderne KGB qui souhaite la maintenir ensevelie sous une chape de plomb ; comme l’avait prophétisé Alexandre Soljenitsyne, le communisme ne sévit plus à l’Est, mais à l’Ouest, le monde libre ayant été conquis à son tour, depuis 1945, par l’Idéologie hegelo-marxiste et la libre-pensée-unique.

 

Alexandra Pétrovna Timacheff,Le Diable Blanc, mon époux, Des Tsars aux barbares, Souvenirs d’une Princesse.Editions Edilys. 236 pages au format 16/22 cms.

Un commentaire sur : Du Major Sergeï Timacheff: Defunctus adhuc loquitur

  1. HansImSchnoggeLoch

    30 mai 2018

    //Soljenitsyne, le communisme ne sévit plus à l’Est, mais à l’Ouest, le monde libre ayant été conquis à son tour, depuis 1945, par l’Idéologie hegelo-marxiste et la libre-pensée-unique.//

    Eh oui les principes physiques d’osmose fonctionnent aussi sur le genre humain, matière qui a été prouvée malléable à merci par l’expérience.
    À l’Ouest nous sommes tous libres de nous taire ou de chanter avec, sinon c’est le bonnet d’âne et le name & shame.

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)