Éloge de la diversité du monde

Posté le septembre 28, 2011, 12:00
7 mins

Renaud Dozoul
Auteur de « 10 (très) bonnes raisons de restaurer la monarchie »

Nicolas Sarkozy a fini par emboîter le pas d’Angela Merkel et de David Cameron, en constatant avec une candeur touchante l’échec du multiculturalisme.

Auditeur attentif du Président, Alain Finkielkraut a très justement fait remarquer qu’il y a quelques mois seulement, le même Nicolas Sarkozy voulait inscrire la notion de diversité dans la constitution !

Pendant que le groupe de travail piloté par Simone Veil enterrait discrètement le projet de l’Ély­sée, la ville de Lyon se voyait décorée du label diversité, délivré par l’Agence Française de Normalisation (une agence de normalisation qui normalise la diversité est, en soi, tout un programme !).

Il est passionnant de chercher ce qui fait le succès d’une idée. Ce qui fait qu’elle s’impose, et devient une obsession collective. Une forme de sens de l’histoire, dont il faut espérer qu’il n’est pas inéluctable. C’est le cas de cette fameuse diversité. Les festivals, expositions, fêtes, publications, et rassemblements associatifs, et maintenant les labels qualité sont une injonction permanente au métissage. Tous communient à la même coupe : « l’enrichissement culturel ».

Une première question se pose immédiatement. Elle est d’ordre logique : Que souhaite-t-on ex­actement ? UNE culture métisse résultant d’un mélange, ou la cohabitation sur un territoire de PLUSIEURS cultures, dans leur diversité ?

Dans le premier cas, le mélange est-il réellement un enrichissement ? La culture du pays Do­gon, en plein cœur du Mali, serait-elle enrichie par l’installation dans les villages de terre de McDonald’s (Américain), d’H&M (Suédois), de Zara (Espagnol), et de la diversité de quelques milliers d’Allemands accompagnés de leur charcuterie à l’ail ? Les guerriers Massaï devraient-ils se débarrasser de leurs parures ancestrales et acheter des colliers en argent chez Agatha pour s’ouvrir à la culture occidentale ? Faut-il enfin que des hommes blancs aillent féconder le ventre des femmes de l’Atlas pour métisser et éclaircir un peu les couleurs et les cheveux de la région, par souci de diversité ?
Que le métissage soit une réalité, c’est évident. Il est, en revanche, assez hasardeux d’y voir un appauvrissement ou un enrichissement. On ne saurait préférer une couleur de peau à une autre, fût-elle le résultat d’un mélange.

Dans le deuxième cas, n’y a-t-il pas une tristesse infinie à vouloir supprimer les particularités des régions du monde ? Quoi de plus émouvant que de découvrir, lors d’un voyage, une langue rugueuse, des paysages dilatés, des odeurs camphrées, une gastronomie gluante, des musiques heptatoniques, une architecture, des maquillages, des étoffes, des fêtes, des marchés, des jeux d’enfants, une spiritualité, des traditions…

Désirons-nous vraiment saupoudrer sur toute la planète un vague assortiment de cultures hors-sol et transformer l’humanité en grand salmigondis ? Peut-on sincèrement se réjouir de cette pixellisation culturelle, qui, à force de concentrer et de disperser la diversité, ne produit qu’un ensemble désespérément homogène et terne ?

La beauté du monde est dans ses contrastes et ses différences.
La mondialisation n’est une chance que si elle est la symphonie de toutes ces cultures, sûrement pas si elle devient un mixeur géant, duquel sortira une humanité lisse et uniforme ; mondialisée certes, mais vidée de la formidable variété de ses civilisations. « Une humanité qui s’installe dans la monoculture, et s’apprête à produire la civilisation en masse, comme la betterave », écrit Claude Levy-Strauss

Nous avons la responsabilité de préserver cette sève culturelle, qui nourrit l’Histoire, l’Art, l’Ar­chitecture, la Littérature, la Musique et la Philosophie. Nous avons la responsabilité de prolonger le trésor qu’est notre civilisation. Pleins de curiosité et d’ouverture bien sûr, mais soucieux d’apporter notre voix unique au chant du monde. Que l’Asie, l’Afrique, l’Amérique, continuent à nous éclairer de leur singularité. Et que l’Europe n’abandonne pas sa propre lumière, l’humanité ne grandirait pas de son renoncement !

Courrier des lecteurs des 4 Vérités Hebdo

20 réponses à l'article : Éloge de la diversité du monde

  1. quinctius cincinnatus

    14/10/2011

    permettez moi une remarque sur cet article (en particulier) :
    comme à l’habitude nos "écrivains"" ,  journalistes" , "philosophes" qui sont des littéraires (de formation ) citent pour la défense de la Culture :
    "les Arts ,les Lettres , la Philosophie etc…" mais JAMAIS les SCIENCES
    c’est la raison pour laquelle je ne les prend JAMAIS au sérieux  !
    prenons un exemple :
    le plus grand des Allemands est Goethe (selon ses compatriotes)
    en réalité le plus grand des Allemands est Gauss , sans lequel il n’y aurait pas de physique moderne

    Répondre
  2. vozuti

    05/10/2011

    jaurès,vous faites un blocage sur la couleur mais si vous croisez des japonais il est peu probable que vous les preniez pour des français meme si la couleur est identique et quel que soit leurs gabarits ou leurs qualités athlètiques,de meme que vous ne confondrez pas un arabe et un indien.                         vous pouvez classer les individus sur bien d’autres critères que la race mais cela ne justifie pas la négation de ce critère là(la race).                      vous pouvez éventuelement nier l’existence de la spiritualité puisque c’est quelque chose de subtil qui ne se perçoit pas avec les 5 sens physiques mais nier quelque chose que tout le monde perçoit avec la vue c’est presque pathologique.                  et tout cela parceque vous voulez justifier la disparition d’une race(la votre en plus!).

    Répondre
  3. Jaures

    03/10/2011

    "avec de bonnes lunettes vous discernerez mieux la réalité." écrit Vozuti.

    Ainsi pour vous une race se définit par la couleur des individus. Par exemple, il existerait une race de boxer fauve, une autre de boxer bringé,…
    Selon vous, on définira la race d’un animal en fonction de sa couleur et non de sa physiologie et son comportement. Ainsi, deux chevaux de couleur baie seront de la même race, qu’ils soient de course ou de trait.
    Pareillement, à quel niveau de pigmentation passe-t-on d’une race à une autre ?
    Un méditerranéen est-il plus proche du Noir ou de l’Aryen ?

    Je suis sûr que vous répondrez aisément à ces questions et me fournirez un catalogue des races humaines à l’image de ce que la FCI réalise pour la cynologie.

    Répondre
  4. François

    02/10/2011

       Où avez vous lu, Jaures que je limite les individus à leur couleur de peau?
      Puisqu’il faut en revenir au cours élémentaire, ce que j’ai écrit s’appelle une métaphore. Ce n’est pas parce que je parle de palette qu’il ne faut pas la comprendre au delà des couleurs…
      Et ce qu’il y a de remarquable avec vous, c’est votre manichéisme. Soit on a que les couleurs primaires, soit on a du marron sale partout!…Sans même parler de solutions intermédiaires, la première solution fait malgré tout la part plus belle à la diversité que la seconde.
      Vous lirez d’autre part avec intérêt l’intervention de Hans. Attention, métaphore…ne vous luxez pas un neurone!
      Quand on vous montre la lune, ne regardez pas le doigt, cela vous permettra (peut être) de la voir (attention, il faut ouvrir les yeux aussi)…

    Répondre
  5. vozuti

    01/10/2011

    jaurès:"vozuti j’aimerai que vous me donniez un inventaire précis des races humaines"                                       cherchez plutot dans les pages jaunes à la rubrique ophtalmo.  avec de bonnes lunettes vous discernerez mieux la réalité.

    Répondre
  6. Anonyme

    01/10/2011

    <<" C’est Arlette Grooskost qui affirme ce pourcentage. Elle doit savoir de quoi elle parle car elle est députée UMP de cette région." écrit Alexandra. Le fait d’être député UMP serait donc un gage de la connaissance des dossiers ? Voilà un scoop intéressant…>>

    L’intervenant devrait également appliquer cette règle aux candidats socialistes en particulier à Mme Aubry et Mr.Hollande. Le fait d’être candidats serait donc un garant que tout ce qu’ils disent est argent comptant, n’est-ce pas?
    Mme Grosskost a au moins l’atout de parler de la région où elle est née et qu’elle représente au nom du peuple qui y habite.

    Répondre
  7. HansImSchnoggeLoch

    01/10/2011

    <<Si vous êtes blanc comme je le suis, cela ne nous empêche pas d’être fort peu semblables. Pour reprendre votre allégorie, si vous ne disposez sur votre palette que des couleurs primaires et que vous vous interdisez les mélanges, l’Histoire de la peinture se limitera à Mondrian !>>

    Ce que l’intervenant ne voit pas, comme toujours, c’est que la palette des couleurs primaires humaines est unique, une fois barbouillées ces couleurs ne reviendront plus jamais. Une palette d’artiste par contre peut se laver et les couleurs primaires être remises à volonté, un peu comme le bouton reset d’un jeu vidéo. Quand cet intervenant fustige les raccourcis des autres il ne voit jamais les siens.

    Répondre
  8. Alexandra

    01/10/2011

    Pas besoin de dossiers pour se rendre compte du changement. Sauf à être mal-voyant. Les dossiers ne servent qu’à chiffrer la réalité. Autant enfoncer le clou, souvenez-vous de notre douce France d’il y a seulement quinze ans, regardez bien la France d’aujourd’hui (petit tour à Tourcoing, Roubaix, Dreux, Mulhouse, Nice etc.) et vous imaginerez sans peine la France de demain. Inch Allah ! On arrête pas le progrès ! Suis contente de ne plus vivre dans un pays islamique en devenir (à grands pas). Bon courage vous en aurez besoin.

    Répondre
  9. Jaures

    30/09/2011

    François, limiter les différences des individus à leur  couleur de peau est un peu réducteur non ?
    Si vous êtes blanc comme je le suis, cela ne nous empêche pas d’être fort peu semblables. Pour reprendre votre allégorie, si vous ne disposez sur votre palette que des couleurs primaires et que vous vous interdisez les mélanges, l’Histoire de la peinture se limitera à Mondrian !

    Vozuti, j’aimerai que vous me donniez un inventaire précis des races humaines avec leurs spécificités anatomiques et comportementales. Ainsi nous pourrons étudier en quoi le métissage serait néfaste aux diversités humaines.

    " C’est Arlette Grooskost qui affirme ce pourcentage. Elle doit savoir de quoi elle parle car elle est députée UMP de cette région." écrit Alexandra. Le fait d’être député UMP serait donc un gage de la connaissance des dossiers ? Voilà un scoop intéressant…

    Homère, pour votre information, entre Chateaubriand et Debbouze il existe une multitude d’intellectuels et de créateurs que je vous engage vivement à découvrir.

    Répondre
  10. Alexandra

    30/09/2011

    Notre culture disparaitra s’il n’y a plus personne pour l’entretenir. Quand à ceux qui doutent, je les invite à prendre connaissance de l’article paru dans le journal Dernières nouvelles d’Alsace de février de cette année. C’est Arlette Grooskost qui affirme ce pourcentage. Elle doit savoir de quoi elle parle car elle est députée UMP de cette région. Les musulmans lisent plus volontiers le Coran que Victor Hugo. On ne peut pas le leur reprocher. Et leur très nombreuse progénitures c’est du pareil au même. Donc au train où vont les choses, les français de souche seront bien vite minoritaires et les nouveaux arrivants n’ont que faire d’une culture qui ne les intéresse pas. Qu’on le veuille ou non.

    Répondre
  11. HansImSchnoggeLoch

    29/09/2011

    Alexandra <<Quand on sait, selon la députée UMP Arlette Grosskost (article paru dans les dernières nouvelles d’Alsace) qu’une ville comme Mulhouse est à 60 % musulmane.>>

    Je ne pense pas que Mulhouse ou de son vrai nom Mühlhausen i.E. soit à 60% musulmane. Quoique quelques quartiers le soient sûrement et certains même à 100%.
    Ouvrez l’annuaire téléphonique du Ht Rhin à la page Mulhouse et vous trouverez encore une majorité de patronymes à résonnance germanique. Les numéros de téléphone mobile n’y figurent malheureusement pas, ce qui fait que ma réponse n’est peut-être pas 100% fiable.

    Répondre
  12. vozuti

    29/09/2011

    oui,  le métissage généralisé est un gachis de toutes les races.         mais c’est plus vers une disparition ciblée des français (puis des européens) que l’on s’achemine.   et c’est le résultat d’une volonté aussi bien de l’UMP(qui se vante d’etre un rempart contre le gauchisme) que du PS.  

    Répondre
  13. HOMERE

    29/09/2011

    Si moi !! Chateaubriand est sublime….peut être le plus grand !!il n’y en aura jamais plus des génies comme ceux là !! à présent,nous on a Karim Zéribi, Jacques Maillot,Rockalia Diallo,Debbouze,NTM….que des pipes !

    Notre culture ne disparaîtra pas elle est éternelle et universelle.

    Pour qu’il y ai choc des cultures il faut,au moins,deux cultures…les immigrés en France n’ont aucune culture parce que leurs pays d’origine n’en a pas ! vous en connaissez vous des prix nobels africains ? des inventions africaines ? des génies africains ? des grands ingénieurs africains ? des peintres africains de renommée mondiale ? des créateurs et des bâtisseurs ?  des philosophes africains ? Nada !!

    Sans le génie occidental,ces peuples ne sont rien……

    Ah !! mais suis je bête…..c’est la faute au colonialisme…..mais c’est bien sûr !!

    Mon Dieu que je suis  bête !!

    Répondre
  14. Alexandra

    29/09/2011

    Le métissage mélange des cultures est appelé à vite disparaitre en France. Quand on sait, selon la députée UMP Arlette Grosskost (article paru dans les dernières nouvelles d’Alsace) qu’une ville comme Mulhouse est à 60 % musulmane. D’autres villes comme Roubaix, Dreux ou Tourcoing sont dans une situation similaire et le reste suit. Il n’y aura donc bientôt en France plus qu’une seule culture et cela ne semble émouvoir personne. Le livre choc « les corps indécents » ne dit pas autre chose. La prévisible disparition de notre belle culture française n’est donc plus qu’une question de temps. Mais qui lit encore Rousseau ou Chateaubriand ? Personne.

    Répondre
  15. Daniel

    28/09/2011

    François:  
    "De toutes façons, on ne peut à la fois être pour la diversité et pour le métissage à outrance. On ne peut être à la fois pour la diversité et pour le mélange des cultures….  Ceux qui ne faisaient pas attention à bien essuyer leur pinceau avant de le tremper dans la couleur se retrouvaient rapidement avec la même couleur marron sale partout. Fini la diversité de la palette!…Il ne restait plus qu’un triste brouet inutilisable et peu ragoutant…Mais c’était le résultat du brassage et des mélanges à outrance."

    Une démonstration simple et suffisamment claire qui devrait être comprise même par un gâchiste, pardon un gauchiste.
    Et un gauchiste n’aime pas les gens différents et libres de l’être. Il a peur de la liberté pour lui même et ne peut donc supporter ceux qui osent.  Il a donc élaboré un dogme égalitaire pour exercer ce qui n’est qu’un racisme primaire qui ne peut s’avouer. Et comme tous les dogmes, celui ci se justifie par des intentions affichées  de "bonté" : le coeur et l’humanité  sont à Gauche puisqu’on donne aux pauvres ce qu’on a pris dans la poche de son voisin,   et l’intelligence s’épanouit seulement à la messe obligatoire de l’Education Nationale…  qui a pourtant toutes les caractéristiques d’une secte autant que ses dérives!. 

    Répondre
  16. vozuti

    28/09/2011

    le métissage, c’est la mort des diversités raciales.          mais comme les européens sont les seuls à subir cette idéologie du métissage,c’est en fait seulement le suicide des européens.    les autres races se maintiennent partout.

    Répondre
  17. LE SEIGLE

    28/09/2011

    Le métissage est plutôt en faveur des pays subsahariens que des pays du Nord de l’Europe. C’est sans doute ce côté exotique qui plait tellement à certains de nos "compatriotes".

    Répondre
  18. Anonyme

    28/09/2011

    La beauté du monde est dans ses contrastes et ses différences.
    –          Vous ne pourrez pas dire que vous n’avez pas lu cela cent fois sur ce forum, depuis des années!

    Mancney

    Répondre
  19. François

    28/09/2011

       J’ai bien aimé le passage concernant l’apport culturel de Mc Do au Mali ou l’enrichissement par la fécondation par les hommes blancs des femmes de l’Atlas.
       Nos gauchistes et autres défenseurs de la diversité vont hurler en oubliant au passage que c’est exactement ce qui se passe en sens inverse en France aujourd’hui et qu’ils applaudissent sans réserve tant que c’est nous et notre culture qui en font les frais…

       De toutes façons, on ne peut à la fois être pour la diversité et pour le métissage à outrance. On ne peut être à la fois pour la diversité et pour le mélange des cultures. Vous souvenez vous de la palette de peinture que vous aviez à l’école ? Ceux qui ne faisaient pas attention à bien essuyer leur pinceau avant de le tremper dans la couleur se retrouvaient rapidement avec la même couleur marron sale partout. Fini la diversité de la palette!…Il ne restait plus qu’un triste brouet inutilisable et peu ragoutant…Mais c’était le résultat du brassage et des mélanges à outrance.

    Répondre
  20. Anonyme

    28/09/2011

    Théorie qui se vérifie sans sortir des frontières de notre pays.

    Quoi de plus sympa en passant d’une Région à l’autre, que de découvrir les changements d’architecture, de gastronomie et d’environnement !

    Quoi de plus déprimant en passant d’une Région à l’autre, que de découvrir les mêmes McDo, les mêmes CAF, les mêmes Pôle Emploi !

     

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)