François Asselineau regrette que Paris Première supprime l’émission de Natacha Polony, dont il salue le professionnalisme

Posté le 15 juin , 2017, 9:10
2 mins

Mercredi 14 juin 2017,

François Asselineau a appris avec tristesse et regret la non-reconduction de l’émission de Natacha Polony, intitulée « Polonium », qui était diffusée sur Paris Première.

Natacha Polony avait eu l’éthique journalistique et le souci démocratique d’inviter François Asselineau à cette émission sur Paris Première le 8 avril 2016. Elle l’avait réinvité le 19 avril 2017, en compagnie de Benjamin Masse-Stamberger, sur sa chaîne internet « Polony.tv », afin de l’interroger de façon courtoise et approfondie, sur les principaux points de son programme lors de la campagne présidentielle.

De nos jours, il est devenu hélas bien rare que des journalistes aient le souci du pluralisme des opinions et de la conduite d’entretiens conformément à l’éthique du journalisme fixée par la Charte de Munich.

En ce sens, la qualité du travail de Natacha Polony doit être soulignée. Car elle fait partie de ces rares journalistes qui permettent à leurs invités d’exposer clairement et sérieusement leurs idées. C’est-à-dire sans les interrompre constamment, et sans vouloir influencer l’opinion des auditeurs par des attaques incessantes dès lors que ces invités ne se plient pas à la pensée unique dominante.

François Asselineau fait part publiquement de son estime et de son soutien à Natacha Polony, et forme le vœu qu’elle puisse retrouver prochainement l’animation d’une émission de débats d’idées et d’opinions, conforme à son talent, et dont la télévision a tant besoin.


Source : Communiqué de presse de François ASSELINEAU

8 Commentaires sur : François Asselineau regrette que Paris Première supprime l’émission de Natacha Polony, dont il salue le professionnalisme

  1. Hilarion

    21 juin 2017

    Sans même analyser l’attitude journalistique très professionnelle de N.Polony, le fait d’être “virée” de la journalerie du système est le témoin de sa non soumission au politiquement correct. Le fait de ne pas se soumettre constitue dans la France de 2017 un bel exemple de courage moral, en face duquel on peut mettre chapeau bas. Les balles ne sifflent elles pas périodiquement aux oreilles d’E.Zemmour qui faillit bien disparaître des colonnes du Figaro. Le système qui ne peut (enfin pas encore) agir judiciairement contre ses opposants, les sanctionne socialement en les privant de revenus. Dans un tout autre style, Elisabeth Lévy avait, elle aussi été virée de France Culture il y a quelques années. Lire et relire les ouvrages publiés par les dissidents de l’époque soviétique, dont Soljénitsyne fut l’un des plus brillants , on retrouve cette atmosphère menaçante pour qui ne file pas droit, même si pour le moment sont épargnés les quelques grammes de plomb ou les dix ans de goulag du temps du bonheur stalinien. Encore que la mort de J.E.Hallier par exemple présente des aspects bien… troublants.

    Répondre
  2. Drakkar

    20 juin 2017

    Qui est-ce François Asselineau ? Le président du club de la presse de la maison de retraite de Curciat-Dongalon ?

    Répondre
  3. phla44839400

    19 juin 2017

    Paris Première a tout à fait raison d’évincer Natacha POLONY dont les commentaires sont vides de sens et dont les prestations font pâle figure à côté celles de Nicolas BEYTOUT sur LCI. Elle coupe sans cesse la parole de ses interlocuteurs à cause de son ego surdimensionné.

    Répondre
    • CdO

      19 juin 2017

      Votre commentaire est gratuitement sévère… Vous devez détester cette journaliste ou n’avez assurément pas écouté ses interviews… Vous lui reprochez en effet ce qu’elle ne fait justement pas alors que ses confrères et consoeurs ne s’en privent pas jusqu’à en être incorrects… Mais il est vrai qu’ils vont eux dans le “sens de la marche”. A faire taire tous ceux qui ne pensent “pas bien” il ne restera plus aucun opposant dans notre République… Allez donc faire un peu de tourisme en Corée du Nord, vous comprendrez vite ce qu’est l’absence de liberté d’expression. Je présente mes hommages à Natacha Polony.

      Répondre
    • BRENUS

      22 juin 2017

      Pardon, mais BEYTOUT, en fait d’objectivité nous sommes loin du compte. Que Polony vous sorte par les yeux, cela vous regarde, mais vous chargez beaucoup trop la barque pour être crédible.

      Répondre
  4. quinctius cincinnatus

    15 juin 2017

    pour conserver son micro Natacha aurait été plus avisée d’ inviter chaque jour un macroniste même lambda

    Répondre
    • BRENUS

      17 juin 2017

      C’est sur que par rapport aux lècheuses de fions de bfmwc elle dénote. Les Ripoux en marche ne la portent surement pas dans leur coeur. Mais les gens libres l’apprécient, quand bien même ils ne sont pas toujours d’accord avec toutes ses idées. Normal. Chapeau bas, Madame.

      Répondre

Répondre

  • (pas publié)