François Fillon et le développement durable

Posté le juillet 12, 2007, 12:00
7 mins

"La France est grande lorsqu’elle s’engage résolument dans la lutte contre le réchauffement climatique. "… « la fiscalité écologique doit émerger dans notre droit » clame notre Premier ministre.

Et pour que la France grandisse, il annonce deux nouveaux impôts : l’euro vignette pour les camions, et la taxe sur les émissions de carbone pour les entreprises.

Cette vision du développement durable semble terriblement « négative » Les deux seules mesures proposées sont des mesures de restriction de la consommation. Et une fois de plus, ce ne sont pas les Français qui sont taxés pour lutter contre la pollution qu’ils font avec leur voiture ou leur chauffage. Mais ce sont les entreprises.

Une entreprise ne votant pas, on croit pouvoir la taxer. En pratique, les camionneurs reporteront sur les consommateurs la totalité de leur taxe, puisque la taxe est européenne. Tandis que la taxe sur le carbone rendra les entreprises françaises encore moins compétitives. Elle aggravera notre chômage.

Toutes ces taxes nous apparaissent comme un retour en arrière, retour demandé par les écologistes qui représentent moins de 3 % de la population.

Car le développement est une longue marche vers l’utilisation de l’énergie. L’homme a d’abord utilisé sa propre énergie en portant sur sa tête ce qu’il voulait transporter. Puis les animaux ont remplacé l’homme pour transporter les matériaux, tandis que le boeuf ou le cheval ont remplacé la femme et les enfants pour tirer la charrue ou le bateau.

Il y a 300 ans seulement, le Français Denis Papin a utilisé l’énergie du charbon pour faire avancer le premier bateau à vapeur. Avec la découverte de l’électricité, les premiers moteurs à explosions datent d’à peine 100 ans et la première pile atomique de 60 ans.

Les écologistes veulent réduire la consommation d’énergie. Car l’énergie tirée du charbon ou du pétrole ne durera qu’un temps, et surtout parce qu’elle pollue : elle envoie du carbone dans l’air tandis que l’énergie atomique laisse des déchets radioactifs.

Pour eux, l’idéal serait de se déplacer à bicyclette et de se chauffer en captant les rayons du soleil. Ils ne nous proposent pas encore de faire tirer à nouveau la charrue par la femme et les enfants, ou de vivre dans des grottes.

Il est une autre vision du développement durable qui nous apparaît, elle, très positive. Comme le développement correspond à une utilisation de plus en plus grande d’énergie, il est nécessaire de trouver des sources nouvelles d’énergie, renouvelables et non polluantes.

Les éoliennes coûtent très cher et ne marchent que quand il y a du vent.

On peut capter dès maintenant l’énergie solaire en recouvrant une surface exposée au soleil avec une feuille en plastique spéciale. Le prix de l’énergie produite par cette feuille devient presque compétitif.

Mais l’énergie solaire ne peut être qu’un appoint.
Par contre, deux nouveaux modes de production massive d’énergie durable sont en marche.

– La captation de l’énergie issue de la fusion atomique (et non de la fission comme aujourd’hui). On arrivera à utiliser l’énergie issue de la bombe H. Cette source inépuisable d’énergie ne laisse pratiquement pas de déchets. La France est en tête dans cette recherche, et le programme international de recherche appelé ITER s’est installé sous le soleil de Provence.
– La captation de l’énergie issue des bactéries. Un laboratoire américain a « créé » une toute petite bactérie, qui ne possède qu’un tout petit génome, le génome nécessaire et suffisant à sa reproduction.
Cette bactérie se reproduit toutes les 20 minutes. Si on lui adjoint un gène supplémentaire produisant de l’hydrogène (ou de l’éthanol), cette bactérie assurera une production massive d’énergie durable et non polluante.
Une autre bactérie produit déjà l’insuline dont les diabétiques ont besoin pour traiter leur maladie. On aurait préféré entendre notre Premier ministre souligner le rôle essentiel des chercheurs, plutôt que de l’entendre nous annoncer deux impôts de plus…

Recommander cet article sur les sites de syndication d’information :

Article précédent

Des bacheliers analphabètes

Article suivant

La foire au sang

5 réponses à l'article : François Fillon et le développement durable

  1. Fab

    15/07/2007

    Bonjour
    ITER ne résoudra rien et coutera très cher….c’est un jouet pr scientifiques en mal de crédits de recherche… faut bien vivre !
    On peut être écolo sans mettre des impôts partout, l’avenir est de toutes manières à la modération.
    Les énergies bon marché basées sr le pétrole, c’est bientôt finit….. et la fin d’une société basé sur la consommation et le gaspillage peut être aussi….
    Des études prouvent que l’on peut vivre a confort égal en divisant par 2 notre consommation énergétique, simplement avec du bon sens… Problème : ceux qui font de l’argent avec l’énergie ne veulent pas de ces solutions….
    L’avenir en matière d énergie, c’est plein de solutions et pas une solution…
    Il faut décentraliser la production d énergie et l’utiliser localement … garder les grosses unités pr l’industrie et les grandes villes en les rapprochant, la perte en ligne est énorme sur le réseau…
    Pour le nucléaire :
    – Réserve d’uranium : 70 ans maxi (avec la consommation actuelle, donc moins si plus de centrales),
    – Des déchets comme le plutonium (il n’y en a pratiquement pas ds la nature) avec 24 000 ans de demi vie
    – Un milligramme de plutonium peut suffire à induire un cancer et 6 kg font une bombe atomique type Hiroshima
    – Rendement d une centrale nucléaire 30%, gaz 50%, une chaudière à copeaux de bois +de 95%
    – 85% de l’électricité est d’origine nucléaire en France, mais ce n’est que 16% de l’énergie consommée
    – En France : 58 réacteurs sur 19 sites
    Pour ce qui est des gaz a effet de serre l’industrie nucléaire se garde bien de parler de ceux qui sont émis avant et après le fonctionnement d’un réacteur… (transport.. y a plus d uranium en France… vive l’indépendance !, enrichissement, retraitement )
    De plus la vapeur d’eau est un gaz a effet de serre…. les beaux panaches blancs qui sortent des tours de refroidissement des centrales, c’est quoi a votre avis….
    Bref le choix EPR (3 milliards d’euros), on aurait peut être pu faire mieux…. m’enfin monsieur Bouygues est sur le coup.. y a du béton a couler, c’est le copain de monsieur Sarkozy, ça tombe bien !
    Bref certains gagneront de l’argent avant d’avoir à gérer les problèmes à venir … qui eux couteront beaucoup d’argents…… aux générations futures (http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9mant%C3%A8lement)
    Les pays ou l’énergie est privatisée vont très peu dans le nucléaire… pourquoi ?
    Les deux pays qui ont le plus développé le nucléaire sont la France et le Japon a coup de subventions ….publiques.

    http://www.negawatt.org/index.htm

    quelques pistes pr le transport

    http://www.mdi.lu/fra/affiche_fra.php?page=accueila
    http://www.youtube.com/watch?v=o5ikCEpcwfM&mode=related&search=
    http://www.youtube.com/watch?v=XYexXWPapAg&mode=related&search=
    http://www.youtube.com/watch?v=VYefXx6ARGs&mode=related&search=
    http://quanthomme.free.fr/pantone.htm
    http://www.utopiatech.fr/
    http://www.youtube.com/watch?v=7b1xjBbfQGg&mode=related&search=
    http://www.oliomobile.org/french/

    En fait les solutions alternatives ne manquent que de promotion pour se développer…. promotion dont certains ne veulent pas car ils y perdraient en argent et en pouvoir,
    En fin de compte, c’est vieux comme le monde cette attitude… ce qu’il y a de nouveau c’est que la planète est en jeux ainsi que nos vies…

    Répondre
  2. R. Ed.

    15/07/2007

    A propos de la population "humaine" du globe.

    La plus grosse partie de celle-ci mange du riz, qui doit absolument être cuit pour pouvoir être assimilé par l’organisme, et tout le monde sait que sa cuisson dure longtemps.

    Il faut aussi savoir que le moyen le plus répandu parmi ces populations pour cuire ses aliments est le bois.

    Les populations s’accroissent pendant que les forêts elles décroissent.

    Il va y avoir un problème à un certain moment. Surtout que ce sont les arbres qui "retiennent" les eaux de ruissellement et qui sont le poumon de notre atmosphère.

    Cette même population mange aussi de la viande, et les ruminants sont eux responsables d’une grosse partie du méthane et du CO2 rejetés dans l’air. 

    Et la somme de déchets par habitant rejeté à la surface de la planète.

    Quand les 7 milliards actuels prendront leur retraite, il faudra 28 milliards d’individus en plus pour la financer.

    Jusqu’où s’arrêterons-nous, je me le demande ?                                                                              

    Répondre
  3. beatrice

    12/07/2007

    les hommes de l etat avaient l habitude de spolier grace a l inflation
    c est plus possible grace a l euro et nos partenaires
    devinez ce qu il leur reste ,
    les impots nouveaux
    C.Q.F.D.

    Répondre
  4. DRUANT Philippe

    12/07/2007

    Il faut être bien naif pour s’imaginer que des politiciens,de quelque bord politique qu’ils soient,  puissent prendre des décisions sensées et courageuses en

    matière de sauvegarde de notre biosphère,il n’y arien de positif à attendre de ces poltrons et de ces crétins notoires et incompétents

    Il n’y a pas de simultanéité entre la survenance de problèmes énergétiques/écologiques et leur résolution par une technologie quelconque (l’intelligence humaine a aussi ses limites);à moins qu’il n’y ait pas même de solution technologique du tout.

    La fusion nucléaire me semble relever de cette ilusion technologique et de sa pseudo capacité à résoudre tous nos problèmes énergétiques terrestres.(n’oublions pas que le soleil,exemple typique du phénomène de fusion nucléaire utilise le vide spatial comme enceinte de confinement)

    Pourquoi ne pas tendre vers des solutions de simple bon sens et sans impôts ou taxes comme la dépopulation humaine? : il est patent que nous sommes très largement en situation de surpopulation extrème en Europe et partout dans le monde.

    De par notre population trop nombreuse et des besoins élémentaires qu’elle génère ,(nouuriture,vêtements,logement)nous pillons les ressources limitées de la planète,surpolluons(voir chine , inde,usa,europe),brûlons les forêts,sans vergogne,surpêchons et sans nous préoccuper du lendemain.Nous sommes beaucoup trop nombreux sur cette planète et cela est indiscutable.

    Si nous n’agissons pas sur le chiffre de population mondiale,la biosphère s’en chargera elle-même avec la douceur qu’on lui connaît et cela tôt ou tard,c’est inéluctable.

    Répondre
  5. jacques

    12/07/2007

    "On aurait préféré entendre notre Premier ministre souligner le rôle essentiel des chercheurs,"

    Ne vous inquietez pas, Sarkozy a déjà donner les ordres: le financement de programmes universitaires pour formers des imans est en bonne voie, et le financement de la recherche sur le Coran à l’insitut européen islamique, n’est qu’une question de temps (1 an maximum). D’ailleurs, cela rejoindra vos préoccupatione exprimées dans votre article sur un retour à la bicyclette puisque cet institut s’est déjà prononcé (au terme d’une recherche approfondie) contre l’utilisation de la bicyclette par les jeunes filles.

    Je crois que la recherche scientifique ou nucléaire n’entre pas dans la préoccupations des imans actuellement. Il faudra que vous attendiez. La France a d’autres priorités.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)