Garder et réformer l’OTAN

Posté le 12 avril , 2016, 4:59
4 mins

Trump force l’opinion à réfléchir tout haut, en même temps que lui, à des questions auxquelles personne ne semblait avoir pensé ou qui sont électoralement si risquées qu’elles sont commodément éclipsées.
Par exemple, si un congrès républicain soutenu par un président républicain interdisait l’avortement, alors quelle pénalité envisager pour les infractions à la loi ? Et pour qui ?

En politique étrangère, sur l’OTAN, s’affrontent deux camps : les néoconservateurs qui sont en faveur d’un retour à l’ordre mondial d’avant Obama et les « réalistes » qui sont, en fait, des isolationnistes pacifistes, assez indissociables de la gauche, des libertariens, des Européens sympathisants de Poutine et qui veulent dissoudre l’OTAN.

Si Trump n’est pas dans le premier camp, il n’est pas pour au­tant complètement dans le se­cond. Mais il est le seul candidat, des deux partis, à remettre en cause la mission de l’OTAN.

Pour lui, tout est négociable et l’opinion publique prévaut.

Son préjugé favorable pour Pou­tine et le fait qu’il ait engagé parmi ses conseillers en politique étrangère Carter Page, qui se pâme pour les thèses de Douguine, n’empêche pas qu’il reste décidé à continuer d’assurer la défense de l’Europe par l’OTAN, malgré toutes les restrictions financières qu’il y met, en cas d’agression territoriale supplémentaire russe, notamment dans l’Arctique, zone internationale.
Dans l’ensemble, les Européens sont plutôt satisfaits de l’organisation, mais les Américains ne le sont qu’à 56 % chez les démocrates et à peine 47 % chez les républicains. La raison : les Eu­ropéens profitent, les Améri­cains perdent.

Des 28 pays européens, seulement 4 consentent les 2 % de PNB requis par le traité en contribution à la défense commune : Grande-Bretagne, Grèce, Pologne et Estonie.

Ni la Turquie, ni l’Allemagne, ni la France…

L’Amérique profonde a le sentiment de n’avoir reçu qu’ingratitude de la part des « riches Européens » qui préfèrent se ruiner en programmes sociaux. Elle-même, endettée par Obama à hauteur de 20 trillions de dollars, ne peut plus « assurer gratuitement la défense d’intérêts étrangers ». Toutes les machineries propres au Vieux continent ne la concernent plus, y compris la menace, bien réelle pour l’Europe de l’est et du nord, d’une Russie qui s’arme jusqu’aux dents, se dote de 150 nouvelles têtes nucléaires quand Obama en supprime 57, et peut compter sur certains Européens qui ont déjà capitulé et seraient prêts à collaborer sous domination russe, tant le « joug américain » leur pèse (!)…

Pour l’opinion publique américaine, le maintien de l’OTAN doit être justifié par une autre priorité : déterminer si l’organisation peut être transformée en organisme de lutte contre l’État islamique, contre l’invasion mi­gratoire de l’Europe exploitée par des terroristes, et contre les organisations islamistes radicales qui ont pignon sur rue à Bru­xelles et sont subventionnées par des puissances musulmanes (dont la Turquie), avec mission de subvertir notre civilisation occidentale commune.

Et, là, se posent d’autres questions, notamment le double jeu de la Turquie vis-à-vis de l’Ouest en général et de l’OTAN en particulier et la perfidie de l’Union européenne démilitarisée vis-à-vis de ses propres ressortissants…

Acheter le livre ici

18 Commentaires sur : Garder et réformer l’OTAN

  1. Claude Roland

    18 avril 2016

    Je ne suis pas sûr que Poutine et la Russie soient une menace pour l’Europe. Poutine se dit peut-être à la rigueur qu’il serait légitime pour les Européens de créer un OTE (Organisation Trans Européenne) calquée sur l’OTAN mais menée par la Russie. Il y aurait là une logique, sauf si les communistes reviennent et refonde l’URSS. Par contre, Poutine n’apprécie pas plus les Chinois que les USA. Mais au moins, il est pour un monde multipolaire.

    Répondre
  2. BRENUS

    17 avril 2016

    Ils ont vu ça où, les ricains : “RICHES EUROPEENS” et quoi encore? Rien ne les empêche de faire de la redistribution sociale à la franchouillarde. Nous pouvons même leur envoyer l’innommable pour leur donner des recettes. En prime, nous leur proposerons de donner la nationalité US a quelques millions de muzz de France dont nous serions bien débarassés.

    Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    17 avril 2016

    ” Le Point ” a Cotta et B.-H. L. comme repoussoirs, les ” 4V² ” ont plus modestement Evelyne Joslain :

    le moyen le plus sûr de perdre une élection dans un pays démocratique et évolué est de supporter la réflexion ( sic ) la plus ” primaire “

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      17 avril 2016

      dans un ” post ” j’ avais dit de @Jaurès, hollandiste patenté, qu’ il était ” fade ” ; Onfray dit lui que Hollande a inventé le ” fadisme ” …

      Répondre
  4. druant philippe

    13 avril 2016

    Je vois mal Poutine tenter de conquérir l’ Europe par des voies militaires ou autres , par contre je ne doute pas de la malignité des gouvernants US ; cela dit , Poutine défend son pré carré et il a raison ; aux Européens de défendre leurs intérêts et non ceux des yankees , mais pour cela , il leur faudra des dirigeants couillus et non des loques humaines comme le présigland de la ripoublique quasi islamique de Frankistan !

    Répondre
  5. DESOYER

    13 avril 2016

    J’avais bien dit que vous feriez hurler. Nous avons été sous le parapluie de l’OTAN du temps des soviétiques. Cela, tout le monde l’a oublié. Cela étant, encore une fois, la priorité: lutte contre l’immigration et l’emprise islamique!

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      13 avril 2016

      admettez quand même que les ” 4V² “ni ne possèdent ni n’ engagent des ” journalistes ” de valeur … ceux que nous lisons ne sont pas même dignes d’ être des seconds couteaux … une ” feuille ” politique qui joue dans la catégorie des petits ” amateurs ” de la presse politique et d’ opinion et qui a pourtant la prétention de fédérer ” LaDroite “

      Répondre
      • DE SOYER

        13 avril 2016

        QC, en toute amitié, citez-moi des premiers coûteaux!

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          13 avril 2016

          d’ être des seconds couteaux dans une autre feuille nationale s’ entend ! quant aux premiers couteaux le lectorat bourgeo-franchouillard des ” 4v² ” n’ en a cure ! c’ est pourquoi @ Jaures et le curé Meslier perdent leur temps et leur encre ( de sèche pour dissimuler leur fuite devant la réalité ) a instrumenter, comme on dit en pays de rugby, sur le blog

          Répondre
    • Le Ket

      13 avril 2016

      NON, lutte prioritaire contre les laquais du Nouvel Ordre Mondial qui veut la disparition des nations !

      L’immigration-invasion et sa conséquence l’islamisation de nos villes et de nos campagnes, d’Oslo à Athènes, est imposée à nos concitoyens par les politiques utopiques des eurocrates de Bruxelles et de ses complices au Pouvoir dans les différents pays de l’U.E.
      C’est eux dont ils faut se débarrasser , ces gourous de la Nouvelle Religion Droits-de-l ‘Hommiste, avant qu’il ne soit trop tard !

      Répondre
      • 13 avril 2016

        Je maintiens: lutte prioritaire contre l’immigration et l’islamisation. Je ne rejette aucun allié, fut-il américain comme Trump ou européen comme Poutine ou Orban.
        Je ne perds pas mon temps à me battre contre des fantasmes. Comme disait Pierre Milloz chez de Lesquen, un parti qui ne met pas la lutte contre l’immigration dans son programme ne le fera pas. Hitler a perdu la 2ème guerre mondiale parce qu’il n’avait pas suffisamment d’alliés. Il aurait pu ratatiner l’URSS, mais sa fixette sur les Etats-Unis et les Juifs lui a tpout fait perdre. Il faut savoir tirer les leçons de l’Histoire!

        Répondre
        • Le Ket

          13 avril 2016

          Il ne faut pas combattre les conséquences en priorité, mais d’abord les causes et les responsables, qui ne sont pas des fantasmes, mais une cruelle réalité.
          Ce qui ne veut pas dire que l’on doit exclure l’immigration-invasion d’un programme politique , nuance !

          Répondre
  6. A.F

    13 avril 2016

    Evelyne Joslain est une caricature de lobbyiste à la solde de la CIA. Elle me fait bien rire.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      13 avril 2016

      … et addictive à l’ O.T.A.N. ! elle prépare la soumission européenne au T.A.F.T.A. !

      dans un message précédent j’ avais signalé que Guy Millière était déjà remplacé par pire que lui

      comme moi, on peut admirer l’ Amérique pour certains de ses côtés , les libertés individuelles en particulier , mais on peut avoir aussi l’ intelligence et la dignité de ne pas en être volontairement l’ esclave !

      Répondre
  7. DESOYER

    12 avril 2016

    Evelyne Joslain, vous allez faire hurler, mais certaines choses sont bien vues. Beaucoup d’Européens sont suicidaires. Quant à moi, je n’oublie pas nos priorités: lutte contre l’immigration et l’emprise islamique!

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      13 avril 2016

      vous aimez la soumission ?

      Répondre

Répondre

  • (pas publié)