Hiver glacial et « réchauffement global »

Posté le 04 janvier , 2011, 12:00
8 mins

Mon pire hiver fut un été à San Francisco, a écrit Mark Twain en plaisantant sur le climat d’une ville où les étés sont, effectivement, plutôt frais et marqués par le brouillard.

En paraphrasant, je pourrais dire que mon pire hiver se passera vraisemblablement en France en un temps où on continue à nous parler de « réchauffement global ». Sans doute y aura-t-il des accalmies avant que le printemps arrive, mais, en décembre, l’Europe occidentale a connu une vague de froid comme elle n’en avait pas connu depuis plusieurs décennies. Et ce qui est vite devenu flagrant, cela a été la désorganisation totale et l’absence de capacité à anticiper des pouvoirs publics.

Le rôle fondamental d’un gouvernement dans une société ouverte est d’assurer la sécurité et donc la liberté des habitants. Dès lors que la voirie est un élément crucial de la liberté de circuler et dépend fondamentalement des pouvoirs publics, le moins qu’on puisse dire est que ceux-ci ont failli lamentablement à leur tâche.

Nous payons ainsi très lourdement le fait que les gouvernements en Europe, et particulièrement en France, s’occupent de ce qui ne les regarde pas, et s’occupent très mal de ce qui les regarde.

La police n’est nulle part où elle serait utile et partout où il est possible de racketter les automobilistes. Dans l’économie, l’État intervient dès qu’il le peut pour asphyxier l’esprit d’entreprise et détériorer la liberté de choix. Les crédits affectés à la défense nationale font que celle-ci n’est plus que l’ombre d’elle-même. La justice se montre d’une sévérité absolue avec des membres des forces de l’ordre, mais d’une clémence remarquable avec des milliers de criminels. Des millions d’euros sont dépensés tous les ans pour obstruer les routes et les transformer en parcours du combattant, jonchées de plots, de bornes de béton et de faux trottoirs strictement inutiles, mais il ne reste plus assez d’argent pour acheter du sel du sable et du glycol en cas de nécessité. Des sommes tout aussi importantes sont consacrés à des spots publicitaires destinés à disséminer le crétinisme écologique au nom du « développement durable » et on nous répétait encore, voici moins de deux mois, une dizaine de fois par jour, « dépêchez-vous, ça chauffe » : maintenant que ça refroidit, on conseille aux gens de rester chez eux en attendent le beau temps !

En parallèle, on continue à organiser des sommets pour « sauver la planète » qui ne servent à rien, sinon à se mettre d’accord pour dire qu’il n’y a aucun accord et pour constater que les pays en développement n’entendent pas détruire leurs économies pour satisfaire les lubies d’Européens socialistes et décadents (pléonasme).

L’avant-dernier s’est tenu à Copenhague il y a un peu plus d’un an : il portait sur le « réchauffement » bien sûr, et il s’est achevé dans une tempête de neige. Le dernier s’est tenu à Cancun : il portait sur le « dérèglement climatique », dès lors que plus personne, sauf quel­ques Européens corrompus ou égarés, ne croit encore au « réchauffement global », et que la notion de « dérèglement climatique » permet de tout expliquer et son contraire. Il s’est achevé dans une vague de vent venu d’Arctique qui faisait plonger l’atmosphère, la nuit, à zéro degré. On y a invoqué, en ouvrant les travaux, une ancienne déesse maya. Il faudrait inviter au prochain sommet des sorciers et féticheurs africains, des Indiens navajo pour exécuter la danse de la pluie, des prêtres shinto venus du Japon…

Tous ces gens sont aussi sérieux que les imposteurs qui se disent scientifiques et ne font que s’évertuer à trouver les résultats qu’on leur a fixés à l’avance. Et ils sont plus utiles que les politiques qui se réunissent pour parler de climat : comme eux, ils sont dans le domaine de la croyance, mais ils donnent au moins des espoirs à ceux qui veulent croire. Et ils ne racontent pas qu’ils agissent au nom de la connaissance.

Ce que j’apprécie, parmi tant d’autres choses, en Amérique du Nord, c’est que, même s’il y a là-bas aussi des crétins, on anticipe mieux les intempéries (la côte Est a été bloquée une douzaine d’heures seulement par les glaces). Et on comprend encore que la liberté de circuler est non seulement une liberté fondamentale, mais aussi un facteur crucial pour la création de richesse.

52 Commentaires sur : Hiver glacial et « réchauffement global »

  1. Jaures

    19 janvier 2011

    Cher François, je vous surprends à parler à nouveau de "nature humaine" comme s’il s’agissait d’une donnée évidente et indiscutable. Ce que je conteste.
    Par rapport à l’exemple juif, comment peut on dire que leurs choix  n’étaient pas dictés par la situation historique propre à l’époque ? Sauf à dire que le juif n’a, quelque soit le contexte, que le choix de ne pas mourir, il faut bien admettre que leur situation particulière était bien le produit d’un environnement historique donné.
    Je ne suis pas du tout hors sujet.

    Par ailleurs, je ne dis pas qu’un individu est uniquement le produit de son environnement mais que seul ce qui en vient nous est perceptible. Le reste n’est qu’hypothèses et conjectures.

    Un environnement égalitaire n’aboutit pas à une identité des ambitions. Croyez-vous que tout le monde ait envie de postuler à une grande école ? Le but de l’égalité des chances est que ceux qui sont motivés pour y accéder n’en soient pas empêchés par leur environnement social.
    Les pays qui ont le plus développé ce précepte sont loin d’être les moins performants: ainsi, en Norvège, il n’y a pas de notes avant le collège, les élèves peuvent les négocier. Il n’y a pas de classement mais des répartissions par matières en groupes de niveaux. Les élèves en difficultés sont pris à part par un professeur spécifiques pour progresser dans leur groupe de niveau (un élève peut être dans un groupe de niveau élevé en lettres et moins élevé en mathématiques).

    Egalité ne veut pas dire identité. Donner les mêmes chances à tous permet simplement que chacun, selon ses dispositions, ses goûts, ses aspirations, puisse réussir. La réussite n’étant pas forcément de devenir riche mais de s’accomplir socialement, ce qui est différent (en tout cas, selon moi).

    Ainsi, j’estime que soeur Emmanuelle, Eric Rohmer ou Pascal Dusapin se sont accomplis sans pour autant devenir traders.

    Répondre
  2. françois

    19 janvier 2011

      Hors sujet, Jaures avec votre référence aux juifs. PERSONNE n’a le choix de ne pas mourir. Et ceux qui prétendent choisir la façon n’ont qu’une solution, devancer l’appel.( Et donc mourir de toutes façons). Ce n’est pas de l’environnement, c’est la nature humaine. Oserais-je ajouter que, dans le cas des juifs les choix des autres sont la cause principale?( Et sans doute unique).
      Quand à votre environnement "égalitaire", on sait comment cela se termine quand on est jusqu’au boutiste: Si on ne peut pas monter tout le monde, on rabaisse ceux qui sont au dessus. Tout le monde ne peut pas devenir riche? On supprime les riches. Tout le monde ne peut pas faire les Grandes Ecoles? On supprime le concours et par là on réduit le niveau du diplôme à néant.( Ne riez pas, c’est en cours). Tout cela parce que des gens comme vous refusent de voir que nous ne sommes égaux ni dans nos dons, ni dans nos actions. Mais ils préfèrent être injustes avec tout le monde plutôt que d’imaginer qu’on puisse ne pas l’être avec tous…
      En revenant au sujet initial, si je résume:
          1- Vous affirmez que l’homme est uniquement le produit de son environnement.
          2- Comme on vous fait remarque que dans ces conditions, l’homme n’est qu’un pantin vous dites qu’au contraire vous n’avez jamais dit que ses choix n’avaient pas d’influence.
          3- Comme vous vous rendez compte que c’est contradictoire avec le 1, vous arguez que les circonstances réduisant ses choix, il est le produit de son environnement. Vous avez boulé la boucle au prix d’un raccourci comportant une erreur logique.
      Vous pouvez maintenant vous livrer à votre occupation favorite: Tourner indéfiniment dans votre bulle en sautant d’une contradiction à une erreur avec entre des passages logiques…
         Tournez tout seul.

     

    Répondre
  3. Anonyme

    17 janvier 2011

    " Et pour les choses vraiment importantes, cette palette est assez similaire pour tout le monde."
    C’est là que nous divergeons, cher François.

    Vous prenez comme exemple une situation exceptionnelle, un état de guerre et d’occupation, mais, même en cette occasion, "la palette" n’était pas la même pour tous. Quel était le choix pour un Juif ?
    Vous parlez du comportement équivoque de Thorez mais bien peu furent ceux dont l’attitude fût sans la moindre tache. Les choix et les attitudes de la plupart évoluèrent entre 1939 et 1944.

    "à palette de choix égale, les hommes ne deviendront pas la même chose en fonction de celui qu’ils font." dîtes-vous.
    Aucun choix n’est égal à un autre car la vie est une multitude de choix, conscients ou inconscients, proposé par l’environnement. Or celui-ci, de par la perception singulière que chacun en a, n’est le même pour personne.
    Quand je dis qu’un homme est le produit de son environnement, c’est que celui-ci a rendu possible certains choix et en a interdit d’autres. Tout comme la pensée est limitée par les jugements synthétiques a priori, nos comportements sont bornés par ce que notre environnement rend possible.

    Dans Anna Karénine, Tolstoï décrit son héros, Lévine, regardant la campagne et se demandant parmi tous les paysans qui travaillent pour lui combien de génies peuvent bien demeurer cachés, soumis à leur condition sociale.

    Si vous pensez qu’il est nécessaire d’offrir à tous la palette de choix la plus large pour que chacun puisse s’épanouir, luttez avec nous pour l’égalité des chances, car c’est à l’école que l’essentiel se joue.

    Répondre
  4. françois

    15 janvier 2011

      En progrès, Jaures. On est plutôt loin de la phrase initiale, non? Allez, encore un petit effort à propos de la primauté du choix sur l’environnement.
     Les choix possibles dépendent de l’environnement? Et alors? Il n’en demeure pas moins qu’à palette de choix égale, les hommes ne deviendront pas la même chose en fonction de celui qu’ils font. Et pour les choses vraiment importantes, cette palette est assez similaire pour tout le monde.
      Pendant l’occupation, des gens ont fait des choix très différents confrontés à des situations similaires. Leur choix, bien plus que l’environnement, a été déterminant dans ce qu’ils sont devenus. Attention, je dis bien "dans ce qu’ils sont devenus" et non dans comment leurs contemporains ont apprécié leur choix et dans les fonctions qu’ils ont occupé après. En gros, ils sont ou non devenus des traîtres, même si après ils ont été ministres.
      Même le fait d’avoir tenté de changer d’environnement n’a pas pu pour beaucoup éviter ce choix. Thorez par exemple, n’a pas eu à faire de choix sous l’occupation, il l’avait fait avant en trahissant pour déserter chez l’allié de l’ennemi…
      Il est devenu un traître même si après la guerre il a été ministre. Etre un traître ou non est important, être ministre est en comparaison bien secondaire.
     
     

    Répondre
  5. grepon

    14 janvier 2011

    "Ainsi, en Tunisie, la révolte est conduite par des jeunes diplômés qui exhibent leurs qualifications. Ils ont travaillé, ils ont obtenu leurs diplômes, que leur reste-t-il sinon la révolte ou l’exil ? Quelle est leur alternative ?"

    Jaures, Tout un chacun, quelque soit son age, doit repondre a l’offre a la demande du marche du travail.   Si ils se trouvent avec un diplome qui n’est pas en demande, ils doivent bosser dans une autre domaine au prix du marche pour ce genre de travail, ou bien se former en autre chose comme ils peuvent, ou ne pas bosser.    C’est comme ca que ca marche pour le mieux pour la majorite des humains dans une cvilisation quelquonque.

    L’idee comme quoi quelqun doit aux diplomes un boulot dans leur domaine d’etudes a tel niveau de paie, du simple fait qu’ils ont obtenu un diplome…est quand meme farfelu, Jaures.  

    En temps normale dans des regimes veritablement libre, on est paye suivant la valeur de nos apports comme determine par le marche et les criteres de performance determine par un employeur donne.   Le marche est le somme d’activite des vouloirs et choix et preferences et moyens des humains libres de leur choix agissant comme ils veulent.  La liberte, voyez.    Pour que ce soit autrement, il faut reglementer les choses a mort, et nous connaissons comment reagissent les humains dans ce genre de systeme de planification centralisee par un etat monopole dans tout:   Le resultat est toujours et partout une chute economique et humanitaire grave, car un tel systeme est demotivant aux individus.  

    Répondre
  6. Jaures

    14 janvier 2011

    Cher François, dire que la vie d’un homme dépend de son environnement ne veut pas dire qu’il ne dispose pas de choix et que ceux-ci l’engagent.

    Cela veut dire que ses choix seront ceux que lui propose son environnement. Ainsi, si on prend l’exemple du riche, cela peut être dû à diverses raisons: une réussite professionnelle, un héritage, des malversations,…Il aura choisi ce que son environnement lui aura proposé. Ce n’est qu’a posteriori que l’on peut juger de la pertinence de ces choix. Et seulement alors on pourra porter un jugement moral. Mais je n’ai jamais dit qu’il fallait a priori en vouloir à un riche.

    Un exemple célèbre: si un enfant de famille modeste ou moyenne échoue dans ses études de droit, il aura bien du mal à s’en sortir. S’il est fils de président il pourra prendre la présidence de l’EPAD.

    Quand vous dîtes "on n’est jamais obligé de devenir ceci ou cela", je suis de votre avis. Mais selon son environnement, ce ne sera pas le même "ceci" ou "cela" qui sera proposé.
    Ainsi, en Tunisie, la révolte est conduite par des jeunes diplômés qui exhibent leurs qualifications. Ils ont travaillé, ils ont obtenu leurs diplômes, que leur reste-t-il sinon la révolte ou l’exil ? Quelle est leur alternative ?

    Ma démarche est donc que chacun dispose d’une large possibilité de choix, que son environnement soit ouvert. Vous dîtes que l’on ne peut battre le record du 100 m si l’on a qu’une jambe et c’est juste, mais l’on peut devenir scientifique ou écrivain à condition qu’il existe un système éducatif performant et cela est offert par l’environnement social.

    Quel intérêt dés lors de se poser la question de la nature de chacun ? Donnons à tous les moyens d’étudier, de créer, de s’accomplir. Après vous pourrez dire que leur réussite était inscrite dans leur nature, cela ne me gênera pas .

    Répondre
  7. françois

    14 janvier 2011

      Vous déformez tout Jaures, relisez ce que j’ai écris. " On n’est jamais obligé de devenir (ceci ou cela), il faut le vouloir ou au moins l’accepter". Je ne vois pas où est le déterminisme là dedans. Même s’il ne suffit pas de vouloir quelque chose pour y arriver: Quelqu’un qui naît avec une seule jambe, ne deviendra jamais champion de 100m, quels que soient les efforts qu’il fait ou quelque soit l’environnement dans lequel on le place pour y parvenir…
        Par contre, quand vous dites que tout ce que nous pouvons dire d’un homme relève de son environnement, vous lui enlevez tout libre arbitre et toute influence sur son destin. Bref, vous en faites un pantin irresponsable.
      Mais votre affirmation pose une question: Si quelqu’un est riche, et si c’est son environnement qui en est responsable, pourquoi lui en vouloir? Si un dirigeant gouverne mal et que son environnement en est responsable, pouquoi lui en vouloir? Et si l’environnement est responsable, pourquoi espérer que tel ou tel fera mieux?

     Je vois que dans votre dernier post, vous avez mis de l’eau dans votre vin: " Je ne dis pas que tout vient de l’environnement"…en attendant de revenir à la formule initiale? " Tout ce que nous pouvons en dire relève de son environnement"…

    Répondre
  8. grepon

    14 janvier 2011

    "Etre communiste est interdit en Tunisie, ne pas l’être est un délit en Corée du Nord."

    Mais, mais, mais….Comment est-il que l’application du communisme a, a peu pres, les memes resultats a travers tant de cultures tres si differents?

    La reponse est assez simple.    Les hommes a travers la planete ont ceci en commun:   Ils cherchent a ameliorer leur etat et celui de leur proches, et non pas celui du "collective."   Ainsi, tout systeme qui enleve a l’homme les benefices de son travail le demotive a travailler, innover, prendre risques et investir.    Les travaillieurs sovietiques aurait dit "ils prentendent nous payer et nous pretendons bosser."    La meme dictons doit exister n’importe and n’importe quel langue ou les meme conditions ont ete applique.

    Répondre
  9. Jaures

    13 janvier 2011

    Je pense exactement le contraire de ce que vous dîtes, François.

    Vous connaissez la célèbre anecdote: un scorpion demande à une grenouille de lui faire traverser la rivière. la grenouille répond:" mais, tu vas me piquer". le scorpion réplique que s’il la pique, il mourra noyé. La grenouille accepte alors et, au milieu de la rivière, le scorpion la pique."Mais tu vas te noyer", dit-elle en agonisant. "Je n’y peux rien, répond le scorpion, c’est ma nature".

    C’est en disant que tout vient de la nature des êtres qu’on les dédouane de leurs responsabilités.

    Je ne dis pas que tout vient de l’environnement, mais que ce qui n’en vient pas nous est inconnu. On peut donc en dire tout et son contraire. Peut-être y a-t-il une part de nature (j’incline plutôt, pour ma part, à penser que qu’il s’agit de hasard) dans le génie d’Einstein ou de Mozart, mais, ce qui est sûr, c’est que s’ils étaient nés à leur époque aux fins fonds de l’Afrique, nous n’en aurions jamais entendu parlé. De même, combien de génies sont perdus dans les favelas, les bidonvilles, les quartiers déshérités ?

    L’hypothétique nature de l’homme ne m’intéresse pas car, outre qu’elle nous est inconnue, nous ne pouvons la changer. Alors que l’environnement, lui, nous pouvons l’influencer. Peu m’importe dés lors la part de l’un et de l’autre.

    Je ne dis pas que la pauvreté produit mécaniquement de la délinquance mais qu’elle en favorise une certaine forme. De même que, si tous les fumeurs ne développent pas un cancer, le tabagisme en accroît sérieusement la probabilité.

    Il ne faut pas oublier que le terme même de délinquance est une notion sociale: ne pas être musulman est un délit en Iran comme ne pas s’ncliner devant une procession était puni de mort en France au XVIIIème siècle. Pratiquer un avortement peut être, selon l’état de la société, un délit ou remboursé par la sécurité sociale. Etre communiste est interdit en Tunisie, ne pas l’être est un délit en Corée du Nord.

    Toute société produit une forme propre de délinquance. En la changeant, vous changer la nature de la délinquance mais vous devrez faire face à une autre qui se manifestera autrement.

    Répondre
  10. françois

    13 janvier 2011

      Ah, la dialectique socialiste! 1° déclaration jusqu’au boutiste typiquement marxiste exonérant chacun de toute responsabilité pour la rejeter sur la culture ou " l’environnement". 2° déclaration, affirmant simplement "l’influence " de l’environnement. C’est mieux, mais exonère toujours l’homme de toute responsabilité. 3° déclaration revenant à peu de chose près à la première.
      Alors, juste un exemple: Einstein n’aurait JAMAIS été ce qu’il est sans un travail acharné qu’il ne doit qu’à lui même. Ce travail acharné ne lui aurait pas permis de devenir ce qu’il est devenu sans des dispositions initiales (certains disent des dons) que tous les hommes n’ont pas. Rude coup pour l’égalité mais c’est comme ça, n’est pas Einstein qui veut à commencer par moi. Son "environnement" ou sa "culture" lui ont certainement été secourables mais n’auraient EN AUCUN CAS SUFFI. Quand à évaluer leur part de responsabilité dans la réussite, bien malin qui peut le faire.
      On peut transposer cet exemple à d’autres: On n’est par exemple jamais obligé de devenir délinquant, il faut le vouloir ou au moins l’accepter.
      Aller, juste un petit exercice logique: Si A implique B, la logique nous dit alors que nonB implique nonA.
      D’après vous, comme l’environnement fait ce que nous sommes et seulement lui, la pauvreté entraîne la délinquance. Donc, logiquement, la non délinquance (l’honêteté) entraîne la non pauvreté. Il n’y a donc pas de gens honnêtes pauvres…C’est votre avis? Si vous répondez oui, je ne sais pas dans quel monde vous vivez. Si vous répondez non, c’est que l’affirmation initiale est fausse et que la délinquance n’est pas entraînée par la pauvreté.
     

    Répondre
  11. grepon

    12 janvier 2011

    "Et quand vous dîtes: "L’humain s’interesse a son interet propre et celui des proches immediat.", n’est-ce pas là plutôt le comportement des tyrans ?"

    Oui!!!     Vous commencez a comprendre.   Vos systemes socialistes "tout a l’etat" donnent le pouvoir a un fraction de la population qui fait comme n’importe quels autres humains:  ils cherchent et reussissent a ameliorer leur etat et l’etat de leur proches, par rapport a ceux qui se trouve dehors…le reste del la population, merci au monopole de l’etat.   Vous avez construit une dictature du fonctionnariat, et la dictature et ses sbires vont relativement bien alors que les autres rament.   

    La corruption survient partout ou il y a des hommes, et le pouvoir corrompe plus que tout.    C’est pour ca que notre Constitution a ete construit comme il est, divisant les pouvoirs du gouvernement en contre-pouvoirs qui font echec les un aux autres, diminuant et limitant le gouvernment pourque aucune tyrannie totale ne peut se redevelopper.   

    Il et vrai que a l’ere actuelle, apres que le gouvernement s’est mis en expansion massive et tentaculaire depuis FDR, les haut fonctionnaires d’ici ont pu tire des avantages, comme l’ont fait par exemple tant d’operatives Democrat lors de la bulle immobiliere, au sein de Fannie et Freddie mais non seulement.   La corruption existe a une echelle massive dans les avantages des fonctionnaires ici, qui ont reussi a se voter meillieurs pensions, meillieurs paie, meillieur conditions du travail(ils sont invirables), droit de greve, et j’en passe…Bref ils ont suivi le modele francais.     Quatre etats des Etats-Unis en sont effectivement en banqueroute ayant ecrase la volonte des citoyens sous masses d’impots et reglementations et les bureaucraties qui s’en occupent.   Ca freine l’economie mecaniquement, mais ca freine aussi la motivation des humains sous la botte de l’etat demesuree:    comme ils sont des humains et cherchent a ameliorer leur etat et celui de leur proches, et ne trouve pas utile de le faire par le travail et l’innovation et l’ambition ordinaire, ils BOSSENT MOINS s’amusant comme ils peuvent sous les conditions ambiante, du genre, ils font de la randonnee et joue aux echecs our bien sur regarde la tele, ET EVITE D’AVOIR TROP D’ENFANTS car ils sont suceurs de revenus.      Voila comment la nature humaine montre ses dents, toujours et encore, meme dans vos chouetissimes etats providences a l’europeenne.    Vous avez comme resultat une economie morbide et des problemes demographique insurmontables a travers le continent.   Bravo pour votre denie de la nature humaine.    Vous y etes pour cette raison.

    Répondre
  12. grepon

    12 janvier 2011

     "Tout ce que nous pouvons en dire relève de son environnement même si l’analyse demeure extrêmement complexe."

    Peut-etre que cela explique la longuer des discours communistes?    Des types comme Castro peuvent parler tout un apres midi essayant de faire plier la realite et la nature humaine a leur discours absurde, comme si ca a jamais ete efficace.   Les resutlats concrets sont toujours pareils:   misere et ecrasement de l’humain.

    Répondre
  13. Jaures

    12 janvier 2011

    Nous avons au moins ce point commun, ami Siniq: je suis un randonneur invétéré qui connait parfaitement et pratique depuis plus de 20 ans le Briançonnais et la Vanoise. Peut-être nous y sommes nous croisés parfois en nous lançant le bonjour courtois des montagnards.

    Cher François, je croyais m’être bien exprimé. Je pense qu’on ne peut rien dire sur les comportements de l’homme en affirmant qu’ils résulteraient de sa nature. Tout ce que nous pouvons en dire relève de son environnement même si l’analyse demeure extrêmement complexe.

    Répondre
  14. françois

    11 janvier 2011

      Jaures, ce n’est pas à Simone de Beauvoir que je pensais, mais à tous les chantres de l’homosexualité qui nous serinent ces fadaises à longueur de journée, et eux n’ont pas dans leurs propos les nuances de Simone.
     D’autre part, si vous voulez dire que les comportements sont influencés par l’environnement, alors dites le et pas:"l’homme est le produit d’une culture et vous ne pouvez rien dire de sa nature qui ne relève de l’opinion".
     Dans votre phrase initiale, ( temporellement), l’homme dans son ensemble et dans sa totalité est uniquement le produit de sa culture et tout ce qu’on peut dire de sa nature ne relève que de l’opinion. Ce qui est une stupidité. Dans celle de votre dernière intervention," ses comportements sont influencés par l’environnement culturel". Ce qui est tres différent. ( et pas entièrement faux bien que pas suffisant). Maintenant, si vous voulez nous faire croire qu’en disant la première phrase cela signifiait la seconde, 3 solutions possibles:
         – Vous ne savez pas vous exprimer
         – Vous êtes un champion de malhonnêteté
         – Vous vous fichez de nous
     Ou peut être un mélange des trois…

    Répondre
  15. Jaures

    11 janvier 2011

    Le problème, cher Grepon, c’est que vous comprenez un peu de travers, ce qui rend le dialogue difficile.

    Je n’ai jamais écrit que "la nature humaine est culturellement définie" mais que la conception de la nature humaine varie selon les cultures et les opinions. On appelle communément comme relevant de la nature humaine les comportements conformes à ceux que l’on approuve. On a longtemps dit que l’homosexualité est contre nature, alors que l’on constate ces comportements couramment dans la nature.
    On confond "nature humaine" et jugement moral alors que, comme le dit Sénèque, les vices d’aujourd’hui seront les moeurs de demain.

    Et quand vous dîtes: "L’humain s’interesse a son interet propre et celui des proches immediat.", n’est-ce pas là plutôt le comportement des tyrans ?

    Par ailleurs, cher François, quand Simone de Beauvoir écrit que "l’on ne nait pas femme, on le devient", elle ne nie pas les différences de sexe mais montre que les comportements sont guidés par l’environnement culturel et, pour ce qui est des femmes, des siècles d’oppression.
    Il en est de même des couleurs de peau: rien dans le fait d’être Blanc ou Noir (ou petit ou grand) ne détermine le comportement. Par contre, l’environnement culturel, les modèles, le regard des autres conduit à des prédéterminations sociales.
    D’ailleurs, je suis sûr que chacun, même si on se limite à ce site, aura une liste divergente des comportements relevant de la "nature humaine", liste qui variera selon les opinions de chacun de ce qui est juste, bon, souhaitable.

    Répondre
  16. Anonyme

    11 janvier 2011

    @ Gilles, La vitesse principale cause de décas sur les routes, donc expliqués moi pourquoi il y a plus de morts sur les routes aux Etats-Unis où la vitesse est limitée à 65 miles( 105 kms) depuis bien plus longtemps en France ou la décision fut prise dans les années 70 suit au choc pétrolier de 73 à cette époque on circulait en R 16 pour le haut de gamme et R 8 et R 10 pour l’ouvrier parisien. Donc selon vôtre théorie, les autoroutes allemandes devraient être des zones de non droit où les morts se compteraient pas centaines sans parler des grands prix de F1 ou autres courses automobiles ou les décès de pilotes s’étaleraient à chaque compétition. Quant aux nombres de tués sur les routes américaines, chiffre dont se délecte Jau le socialo, il devrait être égal à zéro, la limitation de la vitesse étant plus ancienne que pour la France. Quant au marqueur social tel que vous l’indiquez ; « Roulez vite est le signe qu’on a les moyens etc.…… », montre une forme d’aigreur et aussi de méconnaissance de l’automobile. Vous devriez lire Colin Chapman , qui disait ceci ; « L’ ennemi, c’est le poids », mettant en pratique sa théorie, il construisit une voiture la célèbre Lotus Europe mue par un moteur de Renault 1500 cm3 (78 ch) qui pouvait tailler des croupières aux voitures plus puissantes. Certains amateurs sont aussi des passionnés tout simplement, ce qu’ y apparemment vous échappe totalement. De nos jours, les propriétaires de Super-cars sont le plus souvent des collectionneurs de véhicules car pour se rendre d’un endroit à un autre, ils utilisent l’avion. Il y a certainement des sportifs au QI inversement proportionnel à leurs performances physiques qui se pavanent dans ce type de véhicules pour montrer effectivement leurs niveau social mais ils l’auraient de façons différentes comme un certain Thierry Henri qui s’est acheté un appartement immense à New-York. D’autres couvriront leurs conquêtes féminines de fourrures ou de bijoux ou même en s’achetant des montres de 80.000 €uros. Pra le passé, il y eut deux films attachant le nom d’une marque automobile au titre ; « L’homme à l’ Hispano(1926) » et « L’homme à la Buick (1966) », ces réalisateurs étaient ils des aficionados de l’automobile. Pour les autres raisons que vous évoquez plus bas sur le lien entre le libéralisme et les limitations de vitesse, je vous laisse à ces rapprochement hasardeux qui tiennent plus ici du discours politique que du dérèglement climatique.. Nous arrivons à vos élucubrations sur Allègre, pas de changement sur les critiques, il serait payé par les pétroliers américains, vous avez raison et la apologistes de réchauffement eux sont des amoureux de la nature qui ne sont jamais rétribués et vous désireriez que l’on gobe cela, mais bien sûr et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d’alu.. Vous souvenez vous de cette immense mer de plastique qui recouvrait les océans, qui ferait deux la taille du Texas, tuerait les albatros par millions, participerait au réchauffement climatique, brûlerait les voitures les nuits de la Saint Sylvestre ; qu’est elle devenue ? Elle est toujours mais elle bien moins grande mais surtout elle absorbe certaines toxines et des petits animaux en profiteraient pour y vivre et surtout que sa taille n’a pas augmenté depuis les années 80. Et pourtant c’est faux, voir ce lin (http://www.telegraph.co.uk/earth/earthnews/8241265/Great-Garbage-Patch-in-the-Pacific-Ocean-not-so-great-claim-scientists.html ). Je n’écris pas que tout st beau mais simplement que les alarmistes sont aussi des arnaqueurs qui peuvent prêcher pour leurs intérêts , les écologistes qu’ ils soient pseudo-scientifiques comme une certain Hulot ou politique comme Mamere ou la nouvelle égérie des verts Dame Duflot, ils sont dans le même panier de crabes. Vous devriez relire l’affaire Dreyfus plutôt que d’écrire des contre-vérités, il s’agissait plutôt de tout un climat social, de rivalités politiques et du sentiment d’antisémitisme sévissant à cette époque.

    Répondre
  17. Anonyme

    11 janvier 2011

    @ Jau le socialo Si les autoroutes sont les voies les moins meurtrières selon vos dires pourquoi les bardées de radars automatiques et aller jusqu’ à chronométrer le temps mis par un automobiliste entre deux péages (projet en étude), si ce n’est pour remplir les caisses de l’état. Je serais sensible au fait que vous ne lisiez pas les commentaires des autres intervenants simplement pour les critiquer mais en entier car si vous l’aviez pour le mien vous auriez remarqué que je désirais habiter dans le département des Haute- Alpes. Quant on habite prés d’une étude d’eau, on risque d’être inondé soit par les marées importantes notamment celles d’équinoxe ou par le débordement d’une rivière sortant de son lit voir les événements récents dan le Nord de la France. Vous remarquerez que les réfugiés climatiques ont été très bien pris en charge par les autorités de ces départements. Toues les pays ayant subit les tempêtes de neige on connut divers problèmes mais jamais une telle gabegie que sur le sol français où pourtant grâce à la gestion des régions tenues par le PS tout est parfait, nous aurait on menti ? 4 heures dans vôtre belle automobile, vous n’ utilisez pas les merveilleux transport en commun mis à nôtre disposition par le conseil régional tellement fier de son organisation qu’ il en fait la publicité juste avant les élections régionales ou cantonales. Mais là où je suis admiratif, c’est que vous ayez eu le temps de parler qualité de neige avec les employés de la DDE et surtout que vous en ayez trouvés car mes collègues eux sont encore à leur recherche de plus ils ont dut abandonner leurs véhicules sur le bas côté de la route. Votre remarque sur la loi des chutes de neige vient bien d’un socialiste voulant tout légiférer, vos amis du PS en seraient bien capables. Le rêve selon les socialistes, tout gérer même la nature et faire payer aux autres leurs propres erreurs.

    Répondre
  18. françois

    10 janvier 2011

      @ Gilles2
     Cette condamnation date de près d’1 an. Elle a suffisamment  fait de vagues pour être resté dans les mémoires. Vous n’aurez pas de mal à retrouver l’info que même le spécialiste du déni Jaures a confirmée en donnant des précisions. A moins que vous ne préfériez faire l’autruche.
     Je n’ai pas dit que ce qu’avaient fait les policiers n’étaient pas grave. Simplement que ça l’était beaucoup moins que ce qu’avait fait ce "jeune" . Car ce policier, lui, n’a pas "failli y passer", il est mort pour de bon! Mais ce n’était qu’un flic, après tout, du moins le pensez vous. Et quand je vois que ce meurtre a été condamné d’ 1 an ferme PARCE QUE LE PARQUET A FAIT APPEL de la première décision particulièrement clémente, et que les auteurs du faux rapport ont été condamnés à la même peine + la perte de leur boulot par voie de conséquence, il faut être particulièrement malhonnête ou idéologue pour trouver que c’est juste!

      @ jaures " L’homme est le produit d’une culture et vous ne pouvez rien dire de sa nature qui ne relève de l’opinion et dont on ne puisse tout aussi bien affirmer le contraire"
      C’est en proférant de telles âneries que certains soutiennent qu’ on ne naît pas mâle ou femelle, mais que cela relève de la culture et de l’opinion. Mais peut-être est ce votre avis aussi? Je ne doute pas qu’avec les progrès du dénie de réalité, le fait d’être noir ou blanc relèvera bientôt uniquement de la culture et de l’opinion.
      Ah, n’oubliez tout de même pas qu’il ne suffit pas d’affirmer avec force et de façon répétée une couillonade pour qu’elle devienne vrai par enchantement.

      @ L’autre françois
     Il serait sans doute judicieux que nous n’ayons pas le même pseudo. Non que je réprouve ce que vous dites, mais cela fait désordre. Si vous ne voulez absolument pas le faire, j’en changerai. Mais dans ce cas, il me semble que l’antériorité doit jouer…

     

    Répondre
  19. Anonyme

    10 janvier 2011

    Gilles2 : "  La défense de la patrie, de l’ordre, de la propriété, de « l’identité nationale » [entre guillemets], ne justifient absolument rien…"
    –         Vous etes bien sur de ca? Si l’on en croit les lamentables conneries que vous écrivez, vous n’auriez rien a défendre? ni en spirituel ni en matériel? Pas de racines, pas de principes, pas d’héritage, pas de passé, pas de futur? Mais mon pauvre vieux, vous etes incomplet, il vous manque des tas de choses.
    Tenez, pour l’identité nationale entre guillemets, je vous suggere un excellent outil, la :
    http://www.bushmaster.com/index.asp

    Best,

    Mancney

    Répondre
  20. Gilles2

    10 janvier 2011

    A François

     

         Où et par quels tribunaux un meurtrier de policiers a-t-il été condamné en première instance à 6 mois et en appel à un an ?

     

         Votre présentation du faux rapport des policiers est particulièrement malhonnête : à vous lire, on penserait que, sur le fond, il ne s’agirait que d’un vol de poule et, sur la forme, que de la substitution d’une virgule à un point-virgule. Or, il ne s’agissait pas de cela : quelqu’un qui n’y était pour rien avait été accusé d’un meurtre de policier !

     

         [Pour mémoire, je vous signale que c’est sur la forgerie d’un faux qu’a débuté l’affaire Dreyfus…].

     

         Il est donc doublement grave et doublement inadmissible que des policiers, chargés de faire respecter la loi, la violent aussi impudemment : ce n’est pas d’un an, c’est de dix ans qu’ils auraient dû écoper…

     

         La défense de la patrie, de l’ordre, de la propriété, de « l’identité nationale » [entre guillemets], ne justifient absolument rien…

    Répondre
  21. grepon

    10 janvier 2011

    Enfin, n’appelez pas "nature humaine" ce qui n’est que la conception que vous avez de l’organisation sociale. L’homme est le produit d’une culture et vous ne pouvez rien dire de sa nature qui ne relève de l’opinion et dont on ne puisse tout aussi bien affirmer le contraire.

    C’est vous et vos comarades si plantent, a repetition, sur ce sujet.    Vous propose, a repetition, dces versions du New Soviet Man main en main avec

    ==>  la destruction de ceux qui serait irreformables(goulags, killing fields, great leaps forward, famines organisees,  camps de mort),

    ==>  Essais massives de reprogrammation des hommes a partir de la petite enfance jusquaux plus hautes etudes, et par intermediaire de medias controlles par l’etat sinon monopoles de l’etat.

    Ce sont des essais a opprimer quelque chose qui n’est pas "le produit d’une culture" mais de supprimer ce qui est inne chez l’humain.   L’humain s’interesse a son interet propre et celui des proches immediat.   C’est le pourqoi du fait que vos systemes se plantent a repetition avec les degats que nous connaissons:    Vos efforts a forcer les gens a agir en collectivite les demotivent au point que tout degringole, alors que les humains se trouvant en haut des hierarchies tyranniques necessaire a mettre en force vos plans agissent, eux aussi, sans faille surtout et toujours pour ameliorer nos pas l’etat de la collectivite mais leur propre etat et celui de leurs proches.   Ca devient une tyrannie des haut fonctionnaires sur les autres dans un contexte de chute civilisationnelle…POUR AVOIR ESSAYE, NON SEULEMENT DE NIER LA NATURE HUMAINE, MAIS AU MEME TEMPS DE LE RENFOMER SUIVANT UNE IDEOLOGIE STERILISANTE.   Ca se plante, et se plante, et se plante, et se plante.

    Si vous aviez de la curiosite, quelque chose qui manque totalement a votre pseudo ici sur le forum, vous vous demanderiez ce que c’est que la nature humaine, a commencer par une definition de la chose, c.a.d. ce qui est inne chez tout humain.     Votre idee que la nature humaine est culturellement definie (une contradiction logique totale) se relevent de l’arrogance de votre ideologie qui se met, a repetition et sans faille, a deshumaniser l’espece humaine, au lieu de faire au mieux avec.   

    Le mieux qu’on puisse faire avec, c’est de liberer l’humain pour qu’ils puisse agir maximalement dans son propre interet et celui de ses proches en concurrence honnete, regi par Rule of Law, respectant absolument la droit de propriete prive(de tous individuellement), a commencer avec le propriete de soi meme.   Sortant de cette libre concurrence sous rule of loi est toujours une fontaine de bienfaits materiels, connaissances, et amusements intarissables.     Dans votre systeme idealise, l’initiative, quand elle viennent, est le fait de fonctionnaires du monopole etatique bougeant a la vitesse qu’ils veulent bien(le fonctionnaire n’a pas de concurrent et ne peut pas perdre son boulot ni ses avantages) ou peuvent bien etant donne la rigidite et l’inertie de l’etat Providence monopole, gigantesque suce-sang sur le reste de la population et meme du dynamisme et ambition des ses propre employes.  

    Répondre
  22. Jaures

    10 janvier 2011

    Je ne vois pas pourquoi, cher François, on ne pourrait pas comparer le nombre de morts aux Etats-Unis et en France en proportion évidemment de leurs populations.
    Ainsi, en proportion, les US devraient déplorer moins de 20 000 morts annuellement. Il y en a plus de 30 000 ! De la même façon, je compare l’Allemagne à la France et constate que nous avons des progrès à réaliser.
    Connaissez-vous une mort plus absurde que celle causée par l’inconscience ou la folie d’un chauffard ?

    Pour super Sembour, lire ma réponse ci-dessus.

    "Les resultats de l’etatisme, concretement, sont penuries de tout, declin, crises, destruction, vies diminuees et raccourcie, car vos systemes n’acceptent pas de…comment dire…caresser la nature humaine dans la sense du poil." dit Grepon.

    Je vous fait remarquer, cher ami, que rien dans la situation de votre pays n’est enviable: chômage, inégalités, système de santé, retraites, délinquance,…Non, vraiment, on ne vous envie en rien.
    Jusqu’à la durée de vie, inférieure en moyenne de plus de 2 années en raison de l’obésité croissante, du diabète, du manque de prévention.
    Et je persiste à dire que la liberté non organisée n’est qu’un vain mot car, en l’état, elle n’est que la liberté du renard dans le poulailler. Mais, étant du côté du renard, votre point de vue est pertinent.

    Ah bon ? Des malades sont morts dans des ambulances aux Etats-Unis à cause de la neige ??
    Dîtes le à Millière, il n’était pas au courant.

    Quant au traditionnel "le privé fait toujours mieux que l’Etat", votre pays lui-même en est revenu après 2001 puisqu’il a remplacé dans les aéroports les agents de contrôle privés par des fédéraux.
    Nous ferions bien d’ailleurs nous-même de nous en inspirer.
    Vous voyez, je ne nie pas qu’il faut parfois prendre exemple sur votre pays.

    Enfin, n’appelez pas "nature humaine" ce qui n’est que la conception que vous avez de l’organisation sociale. L’homme est le produit d’une culture et vous ne pouvez rien dire de sa nature qui ne relève de l’opinion et dont on ne puisse tout aussi bien affirmer le contraire.

    Répondre
  23. francois

    9 janvier 2011

    jaures,

     

    d’abord merci sambour pour la reponse à jaures !!!! il est furieux le petit jaures…. je me marre.

    jaures:comparer le nombre de morts sur les routes aux usa et en france;je pense vraiment que vs etes le clown de service.il faut sortir un peu;voulez vous une carte des 2 pays pour vous rendre compte du ridicule de votre remarque?????

    mais vs avez raison le milliere 2011 est au niveau du milliere 2010…..

    le jaures 2011 est pire que le 2010 et pourtant cela ne paraissait pas concevable;bravo pour vos efforts jaures et continuez vous avez de la bravitude !!!!

    Répondre
  24. Jaures

    9 janvier 2011

    C’est bien de chercher des documents, mon Sembour, mais il faut les lire.
    Vous parlez du département des Bouches du Rhône qui possède évidemment des chasse neige pour le réseau routier départemental.
    Il se trouve que Marseille est une commune dont le maire a refusé par 2 fois d’inscrire l’achat de chasse neige à son budget.

    Cher R.Ed, pourquoi écrivez vous une chose et son contraire sur le post suivant:
    "En France, les peines de moins de deux ans ne sont pas accomplies, sauf pour les délits routiers commis par des autochtones uniquement." dit R.Ed.

    "Il y a TRES PEU de délits routiers punis par de la prison ferme et ne le sont que de quelques mois, généralement. Si les prisons françaises n’étaient remplies QUE par les "autochtones " ayant commis des délits routiers, elles seraient pratiquement vides." dit R.Ed 2 jours plus tard.

    Par ailleurs, j’habite en banlieue parisienne, mais je n’ai rien contre le Massif Central.

    Mais je trouve qu’avec tout cela on s’éloigne du papier de Millière.

    Répondre
  25. grepon

    9 janvier 2011

    " La liberté n’est rien si elle n’est pas organisée"

    On vous connait bien Jaures.     L’etat doit se meler de tout, reglementer tout, pour nous mener a vivre dans la meillieur des mondes possible.      Les resultats de l’etatisme, concretement, sont penuries de tout, declin, crises, destruction, vies diminuees et raccourcie, car vos systemes n’acceptent pas de…comment dire…caresser la nature humaine dans la sense du poil.   

    L’humain ne bosse pas pour la collectivite, mais pour soi-meme et ses proches.   C’est pour que ca que l’etat erige en dieu fini toujours par etre corrompu, syndicalise, prenant tous en hotage pour proteger les interets des fonctionnaires et les priveleges des haut fonctionnaires au depense du dynamisme du pays et surtout au depense des espoirs et energies des citoyens rendu sans voix reelle, empetri, embourbe, liees par bureaucracies ecrasantes.   

    A New York City, une belle poignee de gens sont mort du fait que les ambulances ne pouvaient bouger, du fait que les syndicats ont empeche l’enlevement du neige, histoire de se montrer puissant, de facon a se proteger contre coupes necessaires.   La ville et l’etat etant en tres mauvaise etat financiere, du fait d’etre gere largement par Democrats et politiques etatistes dy type que vous aimez si bien.   A Chicago, l’etat est carrement un gangster, et dans un etat encore pire financierement. 

    L’etat de Californie sombre sous le poid d’un etat "par les fonctionnaires, pour les fonctionnaires", ecrase par reglementations absurdes et pension et avantages qui ne peuvent jamais etre payees.   

    Que fait l’etat pour couper dans les budgets?   Comme partout, ils coupent dans les services de base que les citoyens apprecient:   Non pas les adminstrations lourdes et pleins de fonctionnaires dans leur usines a gaz, mais les policiers qui circulent dans les rues, les enseignants qui enseignent, les travaillieurs du collecte des dechets, les gardes des prisons pour les prisonniers les plus violents.     Et oui, les elites de l’etat se protegent, et menace toute a la fois les citoyens et les fonctionnaires de base pour maintenir leur avantages.   Leur idees c’est que c’est les autres qui doivent ramer.

    Voyez, la privatisation et la mise en concurrence des organisations qui font ce genre de fonctions et le seul garant possible de l’amelioration permanente et manque relative d’abus outrancier dans ses domaines.    Les prix de marche, les conditions de travail du marche, la qualite des produits et services du marche, sont toujours meilleieur globalement que ceux produites par des monopoles.   L’etat c’est l’ultime monopole.

    Répondre
  26. R. Ed.

    9 janvier 2011

    Si les prisons françaises n’étaient remplies QUE par les "autochtones " ayant commis des délits routiers, elles seraient pratiquement vides.

    Il y a TRES PEU de délits routiers punis par de la prison ferme et ne le sont que de quelques mois, généralement.

    Si c’est un autochtone qui en est puni, de par exemple 6 mois fermes, (pris 2 fois sans permis par exemple), pour lui, on fera de la place.

    Un certain Afida, lui, (avec un pareil nom de lessive, c’est sûrement un FDS) doit se rendre au commissariat pour une histoire de " rouler " sans permis. Il s’y rend " en voiture " et  REPART ensuite en voiture.

    Ayant déjà été condamné 8 fois pour avoir roulé sans permis, il est de nouveau convoqué au tribunal.

    Mon voisin, 42 ans, ayant perdu ses points roule encore sans permis (c’est un professionnel de l’automobile, l’auto, c’est son gagne pain et il n’a pas droit au chomage, lui) et est  " contrôlé " , un contrôle routier, pas suite à un accident, 24 h. de garde à vue (gardé à vue dans un cachot, pas " interrogé ")

    Un mois après, recontrôlé : un mois en prison !!! Pas un mois " ferme " suite à condamnation mais un mois " en préventive " (pour éviter qu’il recommence, sans doute)

    Ici je ne parle même  pas de condamnation non effectuées mais de " non condamné " en prison.

    Cela ne risque pas d’arriver à tes potes exotiques, sinon y 100 bagnoles qui crament le lendemain et les moutards du juge se prennent une baston à la récré qu’on ne les reconnait plus.

    Bien sûr, Jojo, quand on habite comme toi  sur les hauts plateaux du Larzac, on n’y est pas trop confronté à ce genre de chose, c’est calme par chez toi.

    Les enfants du soleil doivent s’y compter sur les doigts d’une seule main.

    Répondre
  27. françois

    9 janvier 2011

      La montée des eaux! Autre tarte à la crème.
     Le niveau de la mer monte depuis 20 000 ans ( sortie de la dernière ère glaciaire). Le gros de la montée a duré jusquà il y a environ 6000 ans, la mer s’étant élevée de 130 m environ.
     Depuis plus de 2 siècles, la montée moyenne mesurée est de 16 à 17 cm PAR SIECLE. Aucune tendance à une accélération de cette montée des eaux n’a été observée.
     Des chercheurs Néo Zélandais ont eu une idée simple et efficace: ils ont comparé les photos aérienne de nombreuses îles du pacifique faites en 1943/44 avec des photos actuelles. La quasi totalité des îles ont vu leur superficie AUGMENTER sur cette période. Il y avait entre autre dans ces îles, les fameuses îles Tuvalu dont les journalistes, le Giec et les ONG nous disaient qu’elles étaient en train de disparaître à cause de la montée des eaux. (Ils avaient même inventé pour leurs habitants le terme ô combien médiatique de "réfugiés climatiques"). Même punition: leur surface a augmenté depuis la guerre…
       Mais que valent les photos face aux modèles ? Que vaut une observation face à un dogme?

    Répondre
  28. Gilles 2

    9 janvier 2011

         Claude Allègre, porté aux nues par les hurluberlus de toute espèce pour son scepticisme sur le climat (ainsi que son compère Courtillot) a été méthodiquement démoli et ses fantaisies mises à nu (entre autres) par Sylvestre Huet, dans « L’imposteur, c’est lui » (Stock, 2010).

     

         Il est bien connu, par ailleurs, que l’industrie pétrolière, aux Etats-Unis, a arrosé largement tout un tas d’officines pour qu’elles racontent qu’il n’y a pas de problème climatique, ou, s’il y en a, que l’homme n’y est pour rien, que tout sera résolut par encore plus de technique, et autres billevesées…

     

         Par ailleurs, la vitesse est bien la première cause – et de loin – des accidents de la circulation. Or, il se trouve que l’opposition aux limitations de vitesse sur route n’est pas de nature scientifique (c’est impossible), mais sociale et psychologique : les refus émanent essentiellement de la population aisée, qui considère la vitesse comme un marqueur social. Rouler vite est le signe qu’on a les moyens de se payer une voiture puissante (donc chère), que sont temps est plus précieux que celui des pauvres, qu’on a assez de relations pour se faire sauter les PV, etc.

     

         La vitesse est associée aux valeurs de la société occidentale : liberté, progrès technique, aventure, puissance, pouvoir, sport, compétition, jeunesse, santé, indépendance. S’en prendre à la vitesse, c’est attenter à ces valeurs. D’ailleurs, que dit-on pour louer quelqu’un ? On dit qu’il vit à 100 à l’heure, que c’est un battant, un fonceur, qu’il passe la surmultipliée, qu’il change de braquet, qu’il chausse ses chaussures à crampons, qu’il est dynamique, toutes notions ou métaphores liées à la notion de vitesse. Le regrettable Jean-Marc Sylvestre (lorsqu’il sévissait sur France Inter) ne laissait jamais passer une de ses chroniques matutinales sur France Inter sans employer au moins une fois un mot tel que TGV, turbo, super(carburant), formule 1, booster, autoroute, doper, accélérer, etc. Tout un programme…

     

         Il n’est pas anecdotique que la saisine du Conseil Constitutionnel, à propos de la loi Gayssot, ait surtout été le fait des élus Démocratie Libérale (au point que Balladur, qui ne passe guère pour un homme de gauche, s’en était ému). Autre rapprochement symptomatique : celui de Christian Gérondeau (président des Automobile-Clubs de France), très réservé à l’égard des limitations de vitesse, et auteur, par ailleurs, d’un ouvrage tel que Candide au pays des libéraux, plaidoyer en faveur du libéralisme. Enfin, Pascal Salin, professeur à Paris-Dauphine et pape du courant ultralibéral en France, a écrit un ouvrage intitulé Libéralisme, dans lequel il consacre un chapitre à pourfendre les limitations de vitesse.

    Répondre
  29. Anonyme

    9 janvier 2011

    @Jaures,

    Depuis l’Arabie, je n’ai pas pu compter moi-meme les chasse-neige qui peuvent etre mobilises pour Marseille mais http://www.laprovence.com les a compte pour vous.

     http://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:5pXSvPKJvuUJ:www.laprovence.com/article/region/un-an-apres-la-neige-revient-demain+marseille+chasse-neige&cd=20&hl=en&ct=clnk

    le 6 janvier 2010, ils ecrivaient

    "Côté routes, pour le réseau secondaire dans le département des Bouches-du-Rhône, 43 chasse-neige et 200 personnes sont mobilisables."

    Personnellement je trouve que 43 est tres peu, meme pour un department qui comporte une seule tres grande agglomeration, mais ce n’est pas zero comme vous le dites. Il existe de plus pas mal d’entreprises privees ou publiques dans des departments moins touches qui peuvent louer leurs services et voler au secours des Bouches du Rhone et de Marseille. M. GAUDIN gere ses maigres finances comme il l’entend et peut decider de ne pas surmener ses equipes de bras casses syndicalistes.

    Encore et toujours, chaque fois que quiconque essaie de verifier la moindre de vos affirmations qui ne soit pas une banalite, une tautologie, ou une opinion ideologique injustifiable, il y a une grosse contre-verite.

    Je me vois constraint donc de vous donner un credit de 43 familles africaines inchassables contre la vente des 43 chasse-neige inutiles selon vous. Une de plus logeant chez vous, nous pourrons alleger le continent sub-mediterraneen du poids insupportable de ces 44 familles que le contribuable francais a hate de pouvoir dorloter bien au chaud pendant qu’ils regardent tomber la neige non-chassee par la fenetre de leur nouvelle demeure.

    Pour le sel, c’est une denree inalterable, dense, agissant a tres faible dose, peu susceptible de vol massif. Les frais financiers etant depuis des annees a des bas historiques, en stocker quelques milliers  de tonnes dans un coin des entrepots municipaux  est a la portee d’une grande agglomeration. Pour donner un ordre d’idee des grandeurs, sachez par exemple que toute piscine olympique normale (50m) contient 3000 tonnes d’eau.  Mais n’allez surtout pas me faire dire qu’il faut requisitionner la piscine d’eau salee du Club des Nageurs de Marseille (privee) pour y stocker du sel. http://www.cnmarseille.com/

    Répondre
  30. Jaures

    8 janvier 2011

    Cher Sembour, il ne suffit pas de railler. Si vos certitudes en matière de gestion de stocks de sel sont si efficientes, exposez-les.
    Par ailleurs, si vous avez déjà vu des chasse-neige à Marseille c’est que vous n’étiez pas dans votre état normal.

    "En France, les peines de moins de deux ans ne sont pas accomplies, sauf pour les délits routiers commis par des autochtones uniquement." dit R.Ed.
    Donc, selon vous, nos prisons regorgeraient "d’autochtones". C’est un scoop.

    Ami Grepon, vous nous développez la même argumentation pour toutes les tares des Etats-Unis: on y meurt 6 fois plus par homicide, mais on a la liberté de détenir une arme. On y souffre 3 fois plus d’obésité, mais on a la liberté de mal bouffer. On y est mal soigné et pour bien plus cher, mais on a la liberté de ne pas avoir d’assurance…
    En fait, ce que vous appelez liberté, n’est, en l’espèce, qu’un faux argument éthique qui permet à une minorité de s’enrichir grassement aux dépends de la population. La liberté n’est rien si elle n’est pas organisée et si je comprends qu’on respecte la liberté de circulation, je pense que le piéton, l’automobiliste prudent, le cycliste n’ont pas à pâtir de la "liberté" du chauffard.
     

    Répondre
  31. Daniel

    7 janvier 2011

    Jaurès:  "Que proposez-vous pour sauver ces populations à part leur extermination suggérée par certains intervenants ?"

    Si des intervenants le suggèrent bêtement, les socialistes/racistes le pratiquent dans leur propre pays, avec des méthodes qui ont fait leurs preuves destructrices dans d’autres pays décimés par le socialisme.  

    Répondre
  32. grepon

    7 janvier 2011

    "Si je compare avec les Etats-Unis, c’est qu’un intervenant l’a fait et on ne peut ignorer  que la route y fait entre 30 et 35 000 morts par an dans ce pays quand certains veulent systématiquement l’ériger en modèle."

    Toujours a cote de la plaque.   La derniere fois que je me suis penche sur la question, la vie a ete toujours et encore 100,00% mortelle.     Les questions devraient concerne comment on voudrais vivre.    Aux Etats-Unis nous avons bien plus de liberte de vous, et donc des villes bien plus etendues que les votres, prix d’essence bien moindre que les votres, plus de revenus apres impots que vous, et bien sur plus de routes et d’autoroute que vous, par tete.   

    Ceci n’est pas seulement le resultat de l’etendu du pays, mais surtout de notre preference pour plus de liberte et moins de reglementation de nos vies.   Nous preferons nos voitures a vos transports en commun couteux, syndicalises, grevable, crade, desagrables, et fondamentalement socialiste et etatiste d’inspiration.     Nous conduisons plus que vous poru cette raison conforme a notre preference et notre experience de libertes largement superieurs aux votres.  

    Mais meme si ca se trouvait que par metre parcouru les americains en mourraient plus que les francais, ca ne mettrerait absolument pas en question la moralite du systeme americain.    Peut-etre que vous avez vu le drapeau Madsen, avec la devise "Live Free or Die"?   C’est une notion populaire chez nous.   Voyez.   Nous allons tous mourrir.   C’est comment nous vivons qui est la question interessante.   C’est parfaitement raissonnable de poser la question de si plus de liberte vaux plus de chance de mourrir ou se trouver estropiee, et de repondre dans certains cas que plus de liberte pese plus.    Regardons un peu l’age necessaire pour conduire aux etats-unis, ou la difficulte et couts d’obtention du permis.  Prend ceci en rapport avec les cas francais ou allemand(j’ai des permis dans les trois pays)    Un systeme fait bien plus de confiance au citoyen que l’autre, et ceci dit long sur la nature des regimes dans chaque pays.

    Répondre
  33. R. Ed.

    7 janvier 2011

    Oh oui, un an ferme … avec sursis

    En France, les peines de moins de deux ans ne sont pas accomplies, sauf pour les délits routiers commis par des autochtones uniquement.

    Un djeune qui roule sans permis (excusez le pléonasme) n’en risque pas le retrait, il n’en a pas , CQFD.

    Si par malheur il doit payer une amende, il ne paiera pas, il n’en a pas les moyens.

    Une peine de prison ? Il faut de la place pour les délits routiers des fds, donc il n’ira pas.

    Reste le stage citoyen de 15 jours à La baule pour apprendre à naviguer sur un sloop.Là, il ira peut-être si  il reçoit 1000 euro d’argent de poche en sus. Minimum à discuter, bien sûr !!!

    Répondre
  34. Anonyme

    7 janvier 2011

    Inenarrable Jaures vous degringolez dans le grand guignol. Vos connaissances en gestions de stocks a demande aleatoire sont dignes de vos reflexes pavloviens en gestion d’economie nationale.

    Par ailleurs Marseille a deja ses 20 chasse-neige. Proposez-leur de les vendre et de les remplacer par 20 familles africaines inchassables. Elles voteront pour vous. Pour vous demarquer du socialisme classique, logez-en une 21-ieme chez vous et  a vos frais. Stockez le sel municipal dans votre garage si le maire n’a pas de foncier disponible et laissez votre voiture non-automatique dehors. Faire l’inverse est inutile puisqu’elle ne pourrait pas circuler.

    Répondre
  35. Jaures

    7 janvier 2011

    Cher Siniq,quelques remarques sur votre post.

    Tout d’abord, vous avez raison: l’Allemagne a autant de morts sur les routes que nous (autour de 4000) mais avec une population plus élevé. Cela prouve que nous avons encore des progrès à faire. Si vous avez déjà roulé en Allemagne, vous avez remarqué à quel point  les automobilistes respectent les limitations de vitesse.
    Car les autoroutes ne sont pas les voies les plus meurtrières.

    Si je compare avec les Etats-Unis, c’est qu’un intervenant l’a fait et on ne peut ignorer  que la route y fait entre 30 et 35 000 morts par an dans ce pays quand certains veulent systématiquement l’ériger en modèle.

    Par ailleurs, l’expérience du tsunami a montré la vulnérabilité du Sri Lanka à la montée des eaux. Votre exemple est intéressant: imaginez que l’ensemble de la population française soit amenée à se réfugier sur les Pyrénées ou les Hautes-Alpes ! Vous sentez-vous une âme de pâtre ?
    Mais les Maldives ou les Seychelles sont également en danger ainsi que les côtes indiennes entre autres.
    Que proposez-vous pour sauver ces populations à part leur extermination suggérée par certains intervenants ?

    Encore une fois, mon "il y a pire ailleurs" s’adressait à la personne ramenant tout à l’exemple américain. Cela ne veut pas dire, loin s’en faut, que la justice française fonctionne au mieux. Et, encore une fois, un policier qui a commis un délit n’est plus un policier mais un délinquant. Et je doute que les 65 000 détenus dans nos prisons soient tous des policiers.

    J’ai effectivement mis 4h pour rentrer chez moi le mois dernier. Quand je me pose des questions, je préfère m’adresser aux gens du terrain pour comprendre les problèmes, ça me change de ceux qui ont un avis sur tout mais n’y connaissent rien.
    Ceux qui affirmaient notamment que seule la France connaissait des problèmes mentaient: en Allemagne c’était pareil, en Angleterre bien pire.
    Vous pouvez bien sûr suggérer qu’on vote une loi pour interdire les chutes de neige à l’heure des sorties de bureaux.

    A R.Ed le jeune de 15 ans qui a poussé le policier a été condamné à 1 an ferme.

    Répondre
  36. Anonyme

    7 janvier 2011

    Mon cher Jaures, comme vous avez raison!

    L’homme est coupable de ce réchauffement. Enfin pas tous, seulement les bourgeois, les riches, les nantis, selon la bonne terminologie marxiste. Ceux que Marx appelait à l’époque à éxécuter sans jugement, ce qu’a parfaitement fait son disciple Pol-Pot.

    Mais juste un détail, que les "grands savants" du GIEC ne précisent pas: quelle est la température normale de la terre? Est-ce celle des 12° – 14° siècles, où il semble qu’il faisait plus chaud qu’aujourd’hui  (leurs boeufs et leurs chevaux de trait produisaient beaucoup de CO2 et de méthane), ou bien celle du début du 18° où, à lire les notes du curé de Mortagne sur Gironde, la Gironde a gelé plusieurs hivers de suite, les semences ont été perdues, et la famine qui a suivi a fait de nombreux morts.

    Bon, finalement les écolos-socialistes nous ferons toujours rire; cela vaut mieux car on sait où cela nous conduit quand on leur laisse le pouvoir!

     

    Répondre
  37. françois

    7 janvier 2011

      Je vois, Jaures que vous lisez les posts en diagonale ( si toutefois vous les lisez). Je ne dis pas autre chose que ce qui compte c’est une moyenne, seulement, les réchauffistes sont les premiers à ne pas appliquer ce principe quand les températures montent en éte. Là, ils hurlent tout de suite au réchauffement.

     Tiens, petite histoire. Début décembre, je vois que l’office de météotologie britanique nous dit que 2010 est l’année la plus chaude jamais enregistrée et qu’elle bat même le record de 1998: 14,58° contre (admirez la précision) 14, 56°….
      Merci à cet organisme pro réchauffiste qui nous a démontré:
             – Que l’on peut affirmer qu’une année est la plus chaude de tous les temps 1 mois avant qu’elle ne soit terminée, montrant par là que les mesures n’ont pas d’importance puisqu’on peut se passer d’une partie d’entre elles ( comme par hasard de celles concernant l’un des mois les plus froids de l’hémisphère nord où sont concentrées 90% des stations météo)…
            – Qu’entre 1998 et 2010, les températures ont diminué comme le disent " ces salauds de sceptiques". Eh oui, pour qu’il y ait record en 1998 et pour qu’il soit battu en 2010, il faut bien qu’entre les deux, les relevés soient inférieurs, chose que les "réchauffistes" nient avec la plus farrouche énergie. On les comprend, car si les températures ont baissé alors que le taux de CO2 ne cessait d’augmenter, cela n’arrange pas leurs affaires…A noter que cela s’est déjà produit entre 1945 et 1975 avec une baisse de la température moyenne de 0,3° alors que le taux de CO2 croissait allègrement ( sans jeu de mots).

      Mais continuez à trier vos déchets, Jaures, c’est bien. Sauf que je ne vois pas le rapport avec l’évolution des températures, le CO2 et l’influence de l’homme sur le climat. Ni le rapport entre CO2 et pollution. Mais ça ne fait rien, pour cet amalgame à contre sens, Cécile Duflot vous donnera un bon point. Et au bout de 10 bons points, le Grand  Nicolas Hulot vous donnera une image…

    Répondre
  38. R. Ed.

    7 janvier 2011

    En relisant , la bêtise honorée à titre posthume.

    Honneur avec 2 "n", honorer un seul, c’est logique, non ?

    Répondre
  39. Anonyme

    7 janvier 2011

    @ Fier socialo-alter-mondialiste, Vous nous gâtez pour ce début, un florilège de tartuferies. Je ne sais par laquelle commencer mais d’abord toutes mes félicitations car vous venez d’ajouter une corde à vos spécialités déjà nombreuses, économiste, intégrationniste, syndicaliste et bien d’autres que j’oublie, nous apprenons que maitrisez parfaitement le secret de qualité de la neige en nous informant sur le fait qu’ il existe de petits et de gros flocons, franchement merci ! Avec toutes ses spécialités, une 12 cordes ne suffit c’est un théorbe que maitrisez maintenant. Allez après ce moment de louange commençons la liste de vos tartarinades. 1) Comparez le nombre de tués sur les routes des USA et de France tiens de la gageure, pour une raison simple, le seul état du Texas est déjà plus grand que la métropole , il serait donc logique de comparez leurs statistiques et encore en sachant que les américains ont deux ou trois voitures par foyer ainsi que les distances parcourues par ces derniers enfin à 16 ans un adolescent peut conduire un véhicule. Comparons donc ce qui est comparable comme par exemple le système routier français et allemand et là surprise en Allemagne où la vitesse est libre sur autoroute, la mortalité y est moindre. Bizarre, vous avez écrit bizarre, vous remarquerez que la tenue de route des berlines allemandes est plus sûre que celles des voitures américaines même si cela me coûte. (Ah, une Impérial 57) .A propos la route est la principale cause de mortalité en 2006 chez les américains de 3 à 33 ans. 2) la submersion du Sri-Lanka, celle là il fallait l’oser quand même surtout quand on sait que le point culminant de cette île le sommet Pidurutalagala culmine à 2524 mètres, je cours me protéger dans les Hautes-Alpes dès que vos prévisions s’avèrent exactes. 3) Il fait froid l’hiver et chaud l’été et selon les pays ensuite faire la moyenne, vous avez le shaker qui va avec et le temps nécessaire pour toutes ces statistiques mais rassurez vous les fonctionnaires du GIEC le font déjà très mal. 4) La justice française ne fera pas d’erreurs, les délinquants sont tous absouts enfin les chances pour la France même quand ils sont à deux sur une petite moto sans casque et qu’ ils se scratchent pour éviter la voiture de Police. Deux poids, deux mesures et toujours la même rengaine, les sales flics racistes poursuivant de doux adolescents en goguette dans une magnifique citée de banlieue véritable hâvre de paix grâce à l’action de grands frères soucieux de la bonne tenue de leur commerce. C’est ainsi que sera raconté l’histoire chez Père Castor. Avec vôtre vision de la société « Il y a pire ailleurs », vous pouvez demander une place chez Hortefeux. 5) Dîtes moi, vous trouvez le temps malgré vos nombreuses occupations de vous arrêtez sur la route pour discuter le bout de gras avec les petites mains de différents services municipaux où alors vous étiez coincé comme beaucoup de banlieusards. 6) Je suis à Paris depuis une trentaine d’années et je n’ai jamais vu un tel foutoir dans Paris intra-muros jusqu’ au bus de la RATP qui ne pouvaient plus circuler, restant sur place moteur tournant mais que faisaient les écolos. Ils étaient dans leurs bureaux en cherchant des pics de chaleur pour faire remonter la courbe du réchauffement climatique. Allez continuer de nous faire rire avec vos élucubrations

    Répondre
  40. IOSA

    7 janvier 2011

     ben moi, le réchauffement de la planète me va très bien….j’économise sur le chauffage et en plus je ne suis pas un partisan de la réintroduction des espèces en voie de disparition (l’ours des pyrénées en exemple).

    La sélection naturelle doit jouer et ne plus faire le con en voulant sauver tout le monde, car en faisant celà nous condamnons notre propre espèce à la dégénérence…

    IOSA

    Répondre
  41. R. Ed.

    7 janvier 2011

    @ françois …  C’est   6 mois fermes avec sursis

     

    @ Jojo … je ne jamais voulu dire que tu étais un handicapé (moteur).

    Personnellement, je roule en boîte auto bien que j’aie le PL et roulé en camion – de mon temps, en boîte manuelle et à la fin en boîte avec présélection.

    Maintenant, les poids lourds (les gros)), c’est boîte auto tiptronic, clim, cabine suspendue, ABS etc, ect… mieux que de la Merco ou de la Béhème de haut de gamme, et vu les bourrins, dans les côtes un peu fortes tu te fais grater avec ta Renault 5 ou ta Twingo.

     

    Pour en revenir avec la justice en France, ce n’est pas une référence.

    Avant c’était le pays des coupeurs de têtes, que l’on reproche aux Taliban,  et maintenant, c’est le laxisme vis à vis des voyous et la traque au pognon de l’automobiste.

    Apologie de l’inversion des valeurs, l’agressé qui se défend devient l’agresseur et le bandit la victime.

    Deux analphabètes qui en plus ne sont même pas capables de " déchiffrer " un pictogramme composé d’un crâne sur deux tibias croisés sont grillés dans un transformateur, s’ensuit une émeute et au résultat ils reçoivent une stèle commémorative de la mairie.

    La bêtise honnorée à titre posthume.

    Répondre
  42. grepon

    6 janvier 2011

    Pour nous rechauffer un peu dans cet hiver glace, un peu d’histoire linguistique propre a remettre les pasteques dans leur place.     Il se trouve que le mot "canicule" en francais a des origines franchement ancienne.     Voila un extrait de ce que Wikepedia nous transmet de l’histoire du mot:

    "Longtemps, les étés caniculaires ont eu lieu plusieurs années de suite. Ils allaient souvent par groupe de trois comme en 13831385, par groupe de quatre comme en 13311334 et 17781781, par groupe de sept comme en 17571763 et même par groupe de vingt comme en 17181737.[réf. nécessaire]"

    Il parait que l’origine de l’origine du mot date des debuts de la civilisation occidental.    Ca a affaire avec observations du levee et du couche d’une etoile.    C’est comme si eux, ils avaient un minimum de sens commun dans leur croyance que le climat a quelque chose a faire avec des changements extra terrestre comme ceux de notre soleil et ceux des etoiles.    A moins que les pasteques peuvent nous expliquer que les canicules des temps pre-industrielles, ainsi que les periodes froides, etaient le resultat des activites humaines.   Il n y a que a observer comment les pasteques ont traite le "Medeivel Warming Period"..un period de l’histoire plus chaud que aujourdhui, pour comprendre qu’il y a obfuscation a grande echelle dans leur "science".    C’est une fraude gigantesque basee sur le biais elitiste de personnages au fond authoritairiste, et encore plus avide et narcissiste que leurs ennemis designe.    Les psys appelle ca "projection".   

    Pendant qu’on y est, rappelons que Al Gore est une personnage emblematique, qui s’est enrichi en s’opposant au progres de reste de l’humanite, et au combien hypocrite avec ses grosse baraques, yacht, deplacements sur jet, et la cerise sur ce gateaux, des paiements suppose compenser pour sa propre surconsommation:  "Carbon Credits."      Ils ont trouve un autre dieu pour remplacer celui qu’ils ont niee, et d’autres formes de peches et de culpabilites, puis  moyens de racheter leur salvation directement a l’eglise, au lieu de montrer l’exemple aux autres.   Ils aiment bien pecher, voila ce qui est observable, et le restreint de soi-meme c’est pour non-elus, et les croyants vrais et autres idiots utiles.

    Répondre
  43. françois

    6 janvier 2011

      " La justice n’est pas sévère"
     Surtout avec les voyous! Tuer un policier à l’occasion d’une bagarre dans une fête foraine coûte 6 mois ferme en première instance, 1 an en appel…
      Mais faire un faux rapport! Quel crime abominable! On comprend que l’on soit plus puni pour cela. Eh oui, parce qu’en prime de leur année de prison ferme, ces policiers sont fichus à la porte…
     

    Répondre
  44. Jaures

    6 janvier 2011

    Cher Sembour, vous tombez dans les excès que vous dénoncez  vous-même à longueur de posts !

    La plupart des villes utilisent une quantité de sel sensiblement identique d’une année sur l’autre. Il peut cependant arriver qu’une année la quantité nécessaire soit le double ou le triple  de celle communément utilisée.
    Comme il peut s’avérer que certaines années le sel reste dans les entrepôts.
    Sembour voudrait que les villes se truffent d’entrepôts regorgeant de sel utilisé une fois tous les 20 ans.

    Pourquoi ne proposez-vous pas à Marseille l’achat de 20 chasses-neige, au cas où ?

    S’il y a du foncier disponible, cher Sembour, je préfère qu’il soit utilisé pour du logement social. Je serai un peu contrarié que l’ on stocke du sel inutile et qu’on laisse des familles à la rue. Pas vous ?

    Cher R.Ed, je n’ai ni boîte automatique, ni limiteur de vitesse et j’ai toujours mes 12 points. Il suffit d’être vigilant.

    Cher François, la notion de chaud ou froid est relative. Seules comptent les moyennes effectuées sur des décennies: si l’hiver 2011 est plus froid d’un degré mais que l’été est plus chaud de 2 degrés, le réchauffement sera avéré quel que soit votre sentiment ponctuel.
    Ensuite, il faut calculer sur l’ensemble de la planète: il peut faire plus froid dans certains pays et plus chaud dans d’autres. C’est la moyenne des relevés qui nous informe.

    Et puis quand les Maldives et le Sri Lanka auront disparu sous les eaux montantes, quelle explication donneront les climato-sceptiques ? Qui acceptera d’accueillir les réfugiés climatiques ? Vous, cher François ?

    Répondre
  45. Anonyme

    6 janvier 2011

    Grepon :   " La faillite des états-providences europeennes, ce n’est pas en contradiction avec vos theories collectivistes?   Les taux de natalite des autochones sous vos regimes etatistes ne sont pas, eux non plus, preuve d’une catastrophe a grande echelle, et irreversible, resultant de vos theories fetiches? "
    –         Vu qu’il n’y a qu’un seul commentaire avant le votre, je pense que vous répondez probablement aux propos de Jaures (que je ne lis pas, non merci) : Vous perdez votre temps, et les faits que vous exposez, tres justement, ne le concernent pas; comme tous ses semblables, manipulateurs et malsains, ce qui importe aux Socialistes, c’est le POUVOIR, le pouvoir sur ses semblables, et l’Etatisme, encore meilleur que l’Islam, est un parfait outil, et ils l’utilisent parfaitement, avec beaucoup d’efficacité, tant les français sont des veaux comme le disait le Général (en plus, depuis sa mort, ils sont devenus apathiques! Veaux apathiques, confus et soumis, c’est nous aujourd’hui.…).
    Pour avoir trahi et meurtri le Peuple de France, détruit son tissus social et son identité, désarmé la France et ses citoyens, les socialistes devraient répondre de l’effondrement du pays en 1940 et de l’effondrement programmé du pays en 2040, et ils devraient etre jetés en prison.
    D’une maniere générale, je prefere mille fois boire la theille ben nana avec un Arabe musulman (en Arabland, of course) que boire une cold one avec un socialiste francais irresponsable et pervers. La encore, pourquoi valoriser les socialos en lisant et en répondant a leurs insanités?
    Discutter avec les socialos et commercer avec les étrangers – les enrichir – , voici deux principes géniaux qui habitent la France aujourd’hui. Ca rappelle un peu le beurre aux allemands, non? 
    Un peu de rigueur et de caractere, un peu de bon sens et de courage, non? Pas de volontaires?

    Best,

    Mancney

    Répondre
  46. Jaures

    6 janvier 2011

    Cher inconnu, dont je crois cependant reconnaître le style pausé et tout en nuances, je ne me suis, pour ma part, jamais embarqué péremptoirement dans de quelconques prédictions. Je me contente d’afficher mes doutes et de fustiger ceux qui prétendent détenir la vérité et traitent de crétins ceux qui ont l’outrecuidance d’émettre un avis contraire.

    Si, au lieu de fréquenter uniquement les loup-cerviers, vous interrogiez les travailleurs qui sont sur le terrain, vous sauriez que, beaucoup plus que sa quantité, c’est la nature de la neige et le moment de sa chute qui importent: 10cms de neige poudreuse nuit moins que 3cms de neige collante.
    Par ailleurs, c’est effectivement par les journaux que j’ai pu constater que les aéroports américains comme New York ou Chicago ont dû annuler des milliers de vols, des centaines de passagers ont dormi dans les aérogares, 350 000 personnes sont restées sans électricité au Maryland…
    La neige cause les mêmes problèmes des 2 côtés de l’Atlantique.

    Concernant le réchauffement de la planète, ceux qui en sont convaincus présentent les mêmes études que vous. En ce qui me concerne, réchauffement ou pas, je considère que la pollution est néfaste. Aussi, je trie mes déchets, je prends les transports en commun pour aller sur Paris, je ne prends pas ma voiture pour poster une lettre et je préfère consommer des fruits de saison. Si le réchauffement anthropique n’existe pas, mes contraintes n’auront pas été bien grandes, mais s’il est réel, mon comportement, additionné à celui des autres, permet de le maîtriser. C’est mon "pari de Pascal".

    Encore une fois, la justice n’est pas sévère avec les policiers. Ceux qui ont été déférés avaient commis un grave délit et sont donc des délinquants. Si un dentiste est condamné pour vol ou meurtre, dira-t-on que la justice est sévère pour les dentistes ? Si on monte une machination susceptible de vous condamner à la prison à vie, trouverez-vous normal que les instigateurs bénéficient d’une quelconque indulgence eu égard à leur statut social ?
    Encore une fois, renseignez-vous auprès des concernés: bien souvent des personnes sont présentées au tribunal après des enquêtes bâclées en raison de la politique du chiffre. Les avocats n’ont souvent guère de mal à trouver des failles dans des affaires complexes.
    Je ne dis pas que tout est pour le mieux dans la Justice française qui manque cruellement de moyens mais quand on prend connaissance de cas comme celui de Cornelius.Dupree, incarcéré pour rien pendant 30 ans, on se dit qu’il y a bien pire ailleurs.

    Sur les infractions routière, je vous rappelle qu’avec une population moins de 5 fois supérieure, les Etats-Unis ont 10 fois plus de morts sur les routes. Je préfère être contrôlé de temps à autre (en moyenne 1 fois tous les 5 ans) que de laisser ma peau sur le bitume.
    Par ailleurs, donner une tolérance de 10% sur les excès de vitesse ne fait que repousser d’autant la vitesse maximale autorisée: si la vitesse est limitée à 100 et que je sais que la tolérance est de 10%, je roulerai à 110. Celui qui roule à 111 sera verbalisé et, j’en suis sûr, trouvera cela injuste.

    Plus généralement, je suis surpris que ceux qui se plaignent de l’insécurité réclament l’indulgence pour la délinquance de loin la plus meurtrière et la plus coûteuse qu’est la délinquance routière.

    On demande toujours plus de tolérance pour l’infraction que l’on commet que pour celle commise par un autre. C’est une tournure d’esprit finalement très prosaïque.

    Répondre
  47. R. Ed.

    6 janvier 2011

    Aux Etats-Unis, presque toutes les automobiles sont en boîte automatique et par la même occasion peuvent utiliser le " cruise control " qui est une aide très efficasse pour respecter les limitations de vitesse. En démonstration, mais mes chiffres datent un peu, cela commence à changer, surtout pour le haut de gamme.

    Japon : 92% boîte auto

    USA : 80 % boîte auto

    Belgique : 12% boîte auto

    France : 2 % boîte auto

    Conclusion : la boîte auto en France, c’est pour les handicapés.

    Chez Mercédès, à partir de 3500 cc, l’automatique n’est plus une option, c’est une obligation , ce sont donc des voitures pour handicapés (aisés quand-même)

    Répondre
  48. françois

    6 janvier 2011

        Pour les partisans du réchauffement anthropique, quand il fait froid en hiver, c’est du domaine de la météo. Mais quand il fait chaud en été, alors, là, c’est le climat qui indéniablement se réchauffe… On aimerait un peu plus de cohérence et d’honnêteté intellectuelle! Mais c’est sans doute trop demander…

    Répondre
  49. Anonyme

    6 janvier 2011

    @ Jaures

    vous ecrivez: "L’argent ne manque pas pour saler les routes, ce sont les stocks de sel qui sont insuffisants"

    De meme je dirais : le socialisme, c’est l’ideal et le bonheur. Ca ne marche nulle part parce que les gens n’ont pas la discipline et l’intelligence de Jaures pour en profiter et faire fonctionner a leur profit ce merveilleux et irremplacable systeme.

    Chimiquement NaCl (sel) est l’un des composes mineraux les plus stables connus. Il existe sur terre en milliards de tonnes et est un sous-produit bon marche de plusieurs industries. A la difference du cassoulet, il peut se stocker pendant des millions d’annees sans la moindre alteration decelable.

    Mais prevoir que l’hiver il fait souvent plus froid que le restant de l’annee est  au-dela des capacities de planification socialistes.

    Par ailleurs, construire quelques abris ou stocker en quantite ce produit inalterable qui est aussi efficace repandu sec que humide (en saumure) est au-dela des finances etatistes francaises dont les priorites absolues sont de dorloter quelques 618384 elus (selon Christian Lambert), de trainer le boulet de ses 7 millions de fonctionnaires ou assimiles, de tolerer ses centaines de milliers de syndicalistes tire-au-flanc, braillards, et "smart asses", tellement laves du cerveau que tout nouveau rincage laisse l’eau limpide et intacte.     

    Sultanat d’Oman le 6 janv.2011

    Répondre
  50. Anonyme

    6 janvier 2011

    Je ne relève pas ce qui vient au début. L’Irak, entre autres, se porte mieux sans Saddam Hussein. La libération du pays a pu être mal menée à certains moments. Jaurès, en grand stratège digne de Clausewitz n’aurait rencontré aucun imprévu. Il n’en aurait rencontré aucun non plus dans la campagne présidentielle américaine, car il sait tout, à chaque seconde, et même qui va se casser la jambe après demain. Le chutes de neige ont causé les mêmes déboires presque partout en Europe. Aux Etats Unis, pour des chutes bien plus importantes, les blocages ont été bien moindres: les journaux français ne l’ont sans doute pas dit, et Jaurés ne le sait donc pas. Je n’ai par ailleurs jamais adhéré aux thèses du réchauffement global anthropique de la planète, qui est présentement en refroidissement en raisons d’activités solaires, et je me base sur des études menées concernant des hivers depuis plusieurs années. Je maintiens que la justice est laxiste devant le crime et plus sévère avec les policiers, mais l’idée que des assassins récidivistes puissent finir en prison fait saigner tout autant le petit coeur tremblant de Jaures que celui des juges du tribunal de Bobigny, qui considèrent qu’un homme qui a deux kilos de cocaine et deux mitraillettes chez lui n’a aucune raison d’être incarcéré, le pauvre. Jaures n’est pas allé depuis très longtemps aux Etats-Unis, sinon il saurait qu’il existe une marge de tolérance de quinze pour cent par rapport aux limitations de vitesse, et que les contrôles intempestifs sont strictement interdits. Mais puisque Jaures, en bon sarkozyste, trouve que la tolérance zéro pour les automobilistes et l’irrespect de la présomption d’innocence, c’est bien, ne le privons pas de ce plaisir.

    Répondre
  51. grepon

    5 janvier 2011

    "Bref, le Millière 2011 est à la hauteur des précédents: on dit n’importe quoi tout en traitant de crétins ceux qui soulignent ses erreurs et ses contradictions."

    La faillite des etats-providences europeennes, ce n’est pas en contradiction avec vos theories collectivistes?    Les taux de natalite des autochones sous vos regimes etatistes ne sont pas, eux non plus, preuve d’une catastrophe a grande echelle, et irreversible, resultant de vos theories fetiches?   On se souviens aussi les 100millions de morts resultant de leur application le siecle dernier, mais continuez a debiter les pires mensonges de l’histoire si vous voulez.   Ca se plantera encore et encore et encore, avec degats humaines a grande echelle comme toujours.    L’innovation qui fait le progres, l’investissment qui fait la richesse et bati le capital qui ensuite est createur d’encore plus de richesse, est le fait d’individus motives a ameliorer leur etat et le sort de leur proches, et non pas de collectivistes benevole bossant pour toute l’humanite.  Ces derniers sont tres tres rare parmi les humains, et vos systemes a propagandiser comme le Mammouth ne feront pas chasser ce fait de la nature humaine.    Vos systemes enlevent aux humains leur motivation de creer, bosser, et de passer leur passion pour creer et bosser a leur enfants, au point ou ils laissent tomber en masse, et toute la civilisation prend de l’eau inexorablement.

    On aimeraient bien savoir, aussi, ce que vous pensez sur le sujet du climat.    Etes-vous un pasteque ou plutot simpleme entierement rouge.     On sait dans quel etat catastrophique les brilliantissimes regimes collectivistes du dernier siecle ont laisse leur propres pays.    Eux, ils etaient rouges pures et dure, mais aujourdhui dans l’occident il y en a tout plein recouvert de vert, histoire de se cacher derriere de bonnes intentions affichees, comme toujours "It’s for the children" et des formules pareils.

    Répondre
  52. Jaures

    5 janvier 2011

    Plutôt que son traditionnel et cocasse édito de début d’année où Millière nous explique ce qui va advenir comme, ces derniers temps, l’élection de Giuliani face à Hillary Clinton en 2007 ou la fin des attentats en Irak, Millière nous gratifie d’un galimatias de contre vérités, de mélanges et d’approximations dignes de propos d’après boire au troquet d’à côté.

    Ainsi, les chutes de neige ont causé les mêmes déboires dans les pays d’Europe et d’outre-atlantique: les aéroport de Francfort, de Londres ou de New York ont annulé des milliers de vols et des centaines de passagers ont également dormi dans les aérogares.

    L’argent ne manque pas pour saler les routes, ce sont les stocks de sel qui sont insuffisants pour la bonne raison que nulle ne peut, moins de 3 ou 4 jours à l’avance savoir où et dans quelles quantités la neige tombera. De même, ce n’est pas une période de 3 ou 4 semaines qui peuvent déterminer si un hiver est plus ou moins rigoureux mais une moyenne des 3 mois. Ainsi, cette semaine, on nous annonce un redoux:: Millière va t-il nous alarmer sur le réchauffement de la planète quand il fera 10 ou 11 degrés à Paris en janvier ?

    Enfin, ce n’est pas avec les forces de l’ordre que la justice s’est (pour l’instant, l’affaire est en appel) montrée sévère, mais pour des délinquants qui ont essayé en établissant un faux d’envoyer une personne en prison à perpétuité.
    Et si Millière ne souhaite pas être verbalisé, il lui suffit de respecter les limitations de vitesse (bien plus contraignantes aux Etats-Unis) et de rouler à jeun. Même un socialiste décadent comme moi en est capable !

    Bref, le Millière 2011 est à la hauteur des précédents: on dit n’importe quoi tout en traitant de crétins ceux qui soulignent ses erreurs et ses contradictions.
    C’est un choix de vie.

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)