Homéopathie : appel à la résistance

Posté le septembre 25, 2004, 12:00
6 mins

J’espère que tous nos lecteurs auront apprécié à sa juste valeur l’excellent et courageux article du Dr Pierre Lassieur de notre N° 462 : « L’Académie de médecine et l’homéopathie ». Il a su dénoncer comme il convenait l’ignorance et l’arrogance des pontifes de l’Académie et je contresigne des deux mains son impeccable article.
Il y a plus de 50 ans, Auguste Lumière, célèbre en tant que co-inventeur du cinématographe, mais qui, ce que l’on sait moins, consacra la deuxième partie de sa vie à des recherches thérapeutiques très poussées (il publia plus de 20 ouvrages médicaux et créa 150 spécialités pharmaceutiques), dénonçait avec force dans son ouvrage « Les Fossoyeurs du Progrès » l’omnipotence prétentieuse des mandarins de l’Académie de médecine et de l’Académie des sciences, dont il démontrait, preuves historiques à l’appui, qu’ils avaient fait obstacle à la plupart des innovations françaises, empêchant ainsi la France de rester au premier rang des nations créatives, ce qui s’est poursuivi jusqu’à nos jours. Car si notre pays est aujourd’hui en de nombreux domaines la lanterne rouge de l’Occident, ce n’est pas seulement la faute de ses politiciens, de ses énarques, de ses syndicalistes et de ses pseudo-économistes, mais aussi celle de ses fausses élites médicales et scientifiques.
Le porte-parole de l’Académie de médecine, en exigeant récemment le déremboursement total des médicaments homéopathiques, a osé affirmer au journal télévisé que l’efficacité de l’homéopathie n’était pas prouvée, ce qui fait de lui, soit un menteur effronté, soit un ignare indécrottable. Mais le grand public croira le pontife et se précipitera vers les médicaments coûteux et toxiques de la médecine chimique, lesquels, même lorsqu’ils obtiendront quelque effet positif dans l’immédiat, endommageront à longue échéance son système immunitaire naturel, alors que la plupart de ses maux pourraient être traités en profondeur et sur le long terme par des dilutions homéopathiques à prix modique et sans effets secondaires.

Les preuves
de l’efficacité
de l’homéopathie existent

Heureusement, de plus en plus de Français accordent leur confiance à l’homéopathie, ce qui irrite grandement les actionnaires des multinationales de la chimio-pharmacie. Quant à ceux qui sont encore mal informés, qu’ils lisent donc le remarquable ouvrage du médecin américain Bill Gray « L’homéopathie enfin prouvée » (Guy Trédaniel Éditeur). L’auteur leur révélera les multiples expériences internationales qui établissent sans le moindre doute possible l’efficacité des traitements homéopathiques. Le lecteur prendra ainsi connaissance, par exemple, des travaux du Dr Jacques Benveniste, directeur de recherche à l’Inserm, allergologue mondialement réputé, qui découvrit le processus dit « de la mémoire de l’eau », expliquant l’effet biologique puissant de solutions ne contenant plus une seule molécule de la substance mère initiale.
Notre actuel Ministre de la maladie, Philippe Douste-Blazy, a tout de même rejeté la demande de l’Académie de médecine.
Avec un argument médical ? Nullement. ! Il a seulement rappelé que le numéro 1 mondial de l’homéopathie était une entreprise française, qui exportait ses médicaments dans le monde entier. Ce Douste-Blazy est décidément impayable. Il ne dit pas de l’homéopathie : « C’est bon pour notre santé » (il n’en sait rien du tout d’ailleurs), il dit seulement : « C’est bon pour notre économie ». Voudrait-il remplacer Nicolas Sarkozy au Ministère des Finances ?
Pour en finir avec l’Académie de médecine, il faut quand même rappeler que certains de ses membres ont parfois sauvé son honneur.
C’est ainsi que le Professeur Pierre Delbet, qui fut au début du xxe siècle un « grand patron » chirurgien et l’un des plus éminents Académiciens, découvrit durant la guerre de 14-18 les vertus régénératrices et anticancéreuses du chlorure de magnésium. Malgré de nombreux compte-rendus d’expériences probantes exposés à l’Académie, il ne réussit jamais à convaincre ses collègues. Mais il créa la « Delbiase » (nom inspiré du sien) à base de chlorure de magnésium, que vous pouvez aujourd’hui encore commander à votre pharmacien.
Avec trois comprimés par jour de Delbiase, vous écarterez toute menace de cancer. Mais n’allez pas en parler à un cancérologue : il est si fier de ses radios et chimios qui vous changent un homme en demi-fantôme pour un prix exorbitant qu’il vous rirait au nez. Le cancer n’est-il pas une industrie florissante ?

10 réponses à l'article : Homéopathie : appel à la résistance

  1. Anonyme

    20/04/2007

    le débat sur l’homeopathie est infini dans l’état actuel de la science ! mémoire de l’eau ??? effet d’une dilution ou il n’y a pas beaucoup de probabilité de trouver encore une molécule !!!  si l’effet existe que penser de nos fleuves polués par les effluents chimiques et organiques les plus divers  et dont on extrait une grande partie de l’eau que l’on consomme .

     Cela dit ce n’est pas parce qu’il ny a pas de théorie que cela n’existe pas si des expériences prouvent que cela marche malgré tout ( je rappelle l’expérience de michelson sur la propagation de la lumière qui fut à l’origine de la compréhension de la relativité restreinte ) c’est même la source des découvertes .

     

    quand au chlorure de magnesium ce n’est pas  de l’homeopathie mais cela donne des résultats

    Répondre
  2. Noel d'A.

    09/11/2004

    On peut discuter à perte de vue de l’efficacité ou non de l’homéopathie, les interventions ci-dessus montrent les passions que cela déchaine; Mais ce qui m’a le plus frappé dans l’article de M. Lance est l’assertion (c.à.d. proposition que l’on avance et que l’on soutient comme vraie ) de l’effet préventif contre le déréglement anarchique cellulaires qu’est le cancer. Une telle affirmation à propos d’un sujet aussi grave et touchant tant de gens suppose au minimum qu’une étude statistique ou autre ait montré qu’il y a certaine corrélation entre la prise de Delbiase et la diminution du taux de cancer dans le groupe étudié. Merci à M. Lance de nous faire connaitre sur quoi est basée son assertion, je n’oserait croire que ceci est basée sur la rumeur publique, ou autre motif!

    Répondre
  3. D.Fortier

    02/10/2004

    Tous ceux qui parlent/jarbottent sur l’homéopathie sont des gens qui ne la connaissent pas, ne la pratiquent pas, ne l’ont pas étudié. Alors leur avis !!! Par ailleurs le mythe de la molécule, il faudrait vraiement qu’il s’en affranchissent mais c’est une autre étape ….

    Répondre
  4. Jean-Claude Lahitte

    30/09/2004

    Bravo et merci pour votre article sur l’homéopathie, même si, personnellement, je ne consomme aucun médicament depuis des lustres. Grâce à notre ami André Passebecq, je connais les vertus du chlorure de magnesium et j’en prends (avec confiance !) régulièrement. Amitiés, Jean-Claude Lahitte

    Répondre
  5. Pascal Busnot

    28/09/2004

    Cher Cast, Votre prise de position de part la qualité des arguments développés laisse songeur !

    Répondre
  6. cast

    28/09/2004

    Jusqu’à quand cet obscurantisme d’un autre âge? L’homéopathie n’est pas plus actice que le placebo et ne mérite donc pas plus de remboursement que l’eau minérale. L’homéopathie n’est considérée comme thérapeutique dans aucun autre pays que la France.Voilà qui devrait faire réflechir Mr Lance,lui qui est toujours prêt à prendre les USA en exemple.

    Répondre
  7. Eric MAINARDI

    27/09/2004

    Très longtemps, j’ai pris l’homéopathie pour un leurre. Et pourtant je compte parmi mes bons amis de plus de 20 ans un homéopathe-acupuncteur. Victime de lombalgies insupportables, j’ai négligé ses conseils (désintéressés) pendant des années et enrichi des osthéopathes de talent qui m’ont soigné…mais pas guéri. De guerre lasse, suite à une crise aiguë, j’ai accepté de consulter mon ami qui m’a prescrit un traitement homéopathique après qu’il m’eut fait une manipulation réparatrice. Et maintenant, depuis 2 ans, plus aucune lombalgie, à condition de prendre les granules prescrites dès l’apparition des premiers signes. Ma vie a réellement changé. Maintenant, j’aimerais que les détracteurs de l’homéopathie m’expliquent par exemple comment une personne allergique à l’arachide peut mourir d’avoir absorbé quelques traces infimes d’huile d’arachide cachées dans un plat. Pour moi, l’homéopathie provoque une « allergie à l’envers » si je puis oser ce raccourci, car je ne vois vraiment pas pourquoi l’organisme réagirait négativement à des quantités infinitésimales de substance et pas positivement à d’autres.

    Répondre
  8. Pascal Busnot

    27/09/2004

    Réponse à M. Laur, Vous concluez sur une considération économique : « Dommage car le déremboursement aurait permis un léger et bien souhaitable désendettement ». Le docteur et ministre de la Santé Ph. Douste-Blazy, ministre de la santé, aboutit à la conclusion inverse : « Si on enlève ces médicaments homéopathiques à ces personnes, elles vont vers des médicaments qui sont parfois beaucoup plus chers ». Si on effectue un rapprochement avec ce que vous déclarez en ouverture de votre commentaire : « Les anxieux,dépressifs,et autres malades imaginaires qui constituent 70% de la clientèle des cabinets médicaux francais, sont une cible parfaite pour cette prescription déguisée…d’eau », apparaît comme une contradiction dans vos propos. Pour ôter son crédit à l’homéopathie, vous arguer d’un effet placebo sur des malades qui se guérissent tout seuls en croyant prendre un « principe actif ». Par conséquent, la Sécu procède à un remboursement dénué de toute justification scientifique. Mais que fait un médecin classique quand il reçoit ce genre de patients ? Les statistiques françaises tendent à montrer qu’il prescrit (force) antidépresseurs et anxiolitiques. Sont-ce des médicaments gratuits et indolores pour la Sécu ? Au moins sont-ils moins honéreux que l’eauméopathie ? Leur principe actif est-il démontré par la science ? Leur efficacité en terme de rétablissement de la santé est-elle avérée du point de vue (nécessairement subjectif) des patients ? Sont-ils sans effets secondaires ? Rationnellement, si on s’en remt au rapport maladie réelle supposée / efficacité / effets secondaires / coût, quelle prescription doit-on privilégiée dans chacun des cas où l’on a affaire à l’un de ces « anxieux,dépressifs,et autres malades imaginaires qui constituent 70% de la clientèle des cabinets médicaux francais » ? Pourquoi ? Cordialement

    Répondre
  9. Alain B.

    27/09/2004

    Réponse à Laur Le fait que vous soyez autant catégorique enlève toute crédibilité à vos propos. Vous feignez d’ignorer que les défenseurs de cette médecine ont toujours déclaré que l’homéopathie ne pouvait traiter toutes les maladies, notamment organiques; ils ont eu au moins le courage d’en avouer ses limites, ce qui est loin d’être le cas en allopathie, où certains médecins de connivence, continuent à nous faire ingurgiter toutes sortes de saloperies créant des effets secondaires très néfastes, et de plus, coûtent la peau des fesses à la sécu. Avant j’étais sceptique, j’ai essayé, ça marche ! Pourquoi n’essayez-vous pas ? auriez-vous peur de vous empoisonner ? ou simplement de reconnaître que vous vous êtes trompés ? Il est prouvé que l’homéopathie donne de très bons résultats chez les animaux. Qu’avez-vous à répondre à cela ? Ne dites surtout pas que c’est l’effet placebo ! Amicalement

    Répondre
  10. laur

    25/09/2004

    Monsieur, Il n’y a aucune preuve scientifique sur la présence d’un principe actif dans les produits homéopathiques.Les anxieux,dépressifs,et autres malades imaginaires qui constituent 70% de la clientèle des cabinets médicaux francais, sont une cible parfaite pour cette prescription déguisée…d’eau.Ayez l’honneteté intellectuelle de reconnaitre qu’il s’agit de méthodes, certes tout à fait nécessaire pour l’équilibre psychologique de ces patients, dont nous ferons peut- etre partie demain, mais totalement inefficaces pour la guérison organique d’une affection, notamment d’un cancer.Parlez de choses que vous appréhendez, ou bien commencez par essayer sur vous-même…Je vous suivrai..le cas échéant..Je serai heureux de voir vos résultats sur une tumeur sténosante de la trachée, ou l’évolution d’un cancer de la peau..arrêtez de nous prendre pour des courges et revenez un peu sur terre..Quant au remboursement par la sécurté sociale, cad par la collectivité, de ces placebo,c’est un parfait scandale…li é effectivement uniquement au caractère francais du principal laboratoire..Dommage car le déremboursement aurait permis un léger et bien souhaitable désendettement… « Trop de choses ne valent pas d’etre dites, tant de gens ne valent que les autres choses leur soient dites.. » Sincérement

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)