Il n’y a toujours pas de droite en France !

Posté le 15 novembre , 2016, 3:46
11 mins

J’ai pourtant bien cherché, mais je n’ai pas trouvé de droite en France.

Méthodiquement, j’ai examiné le paysage politique français. À l’extrême gauche, j’ai découvert un certain nombre de micro-partis, dont le programme consisterait à pendre tous les patrons, à abolir le droit de propriété, et à tout nationaliser, de manière à créer la misère à partager entre tous. Pour autant, les représentants de ces partis qui, à l’élection présidentielle, pourraient réunir 2 à 3 % des suffrages, ne s’entendent pas. Le facteur Besancenot et le citoyen Poutou n’aiment pas le camarade Mélenchon qui, lui, a le grand mérite de faire rire la galerie.

Celui-ci, venu d’Afrique du Nord et favorable au droit de vote des étrangers résidant en France, est ainsi populaire, en tout cas beaucoup plus que le camarade Hollande qui approche des 0 % d’opinions favorables.
Toujours est-il que le camarade Jean-Luc déteste le camarade Hollande, jugé archi-nul, et il se réjouit de le voir sombrer avec son pédalo dans les flots du ridicule.

Le camarade Mélenchon déteste également les riches. « Tous les riches, dit-il, doivent être imposés à 100 % de leurs revenus et ainsi mis sur la paille. ça leur apprendra à être riches ! » Ce qui est tout à fait piquant de la part deMélenchon qui, ancien ministre et député européen, est très à l’aise…

Puis, on arrive au Parti communiste, que les politiciens d’extrême gauche que je viens de citer dénoncent comme étant devenu un parti bourgeois. Il est vrai que le PCF est, lui aussi, très à l’aise, grâce à cette merveilleuse courroie de transmission qu’est la CGT, syndicat communiste riche à milliards – milliards que l’exécutif, qu’il soit de gauche ou de droite, verse à tous les syndicats. On notera aussi que « L’Humanité », le journal du parti que plus personne ne lit, qu’autrefois Jacques Chirac, lorsqu’il était étudiant, distribuait sur les trottoirs du quartier latin, est aussi largement subventionné par l’impôt. Bref, c’est la vie de château pour la nomenklatura. Et, comme il faut la conserver, la direction du parti a pensé à demander à Mélenchon de porter le drapeau rouge. Mais la base a dit : « On ne veut pas de ce clown. » Les choses en sont là…

Puis, on arrive à la gauche dite « de gouvernement », très souvent au pouvoir, mais qui n’en est pas pour autant un long fleuve tranquille, car cette gauche est aussi très divisée. On a ainsi la gauche de la gauche, la droite de la gauche, et, au centre, le camarade Hollande, dont tout le monde dit qu’il est le plus mauvais président de la République que la France ait connu – ce qui n’est peut-être pas tout à fait vrai, car la république a eu un président, Paul Deschanel qui, se prenant pour un chat, grimpait aux arbres de l’Élysée, ajoutant l’acrobatie sylvicole aux « valeurs républicaines ». Ce président-là a fini dans une maison de fous. Les Français, en 1920, l’avaient préféré à Clemenceau !

Tout ceci n’empêche nullement François Hollande d’être très fier de lui et très confiant. « Je vais tous les b…, dit-il, et au cours de mon second quinquennat, je vais dicter de nouvelles confidences sur mes concubines et les saveurs de la côte de bœuf du lundi, 866 pages prévues. »

Laissant le camarade Hollande à son fabuleux destin, j’en suis arrivé aux écologistes qui ont tout à fait raison d’essayer de remédier aux graves atteintes que subit l’environnement. Mais, à y regarder de près, on s’aperçoit que ce qui les intéresse surtout, c’est de lancer des engins incendiaires sur les forces de l’ordre. Verts à l’extérieur, mais rouges à l’intérieur, comme les pastèques, les écologistes ont politisé l’écologie, la rendant ainsi inacceptable. Lorsqu’on leur demande de faire en sorte que les trottoirs des grandes villes soient propres, et non dégoûtants comme à Paris, que les immeubles ne soient pas maculés par des tags jusqu’au toit, on se fait traiter de grincheux de type fasciste qui ne respecte pas la liberté des hommes et des chiens et qui ne comprend rien aux arts de la rue, expression inégalable du peuple artiste. Bref, ces écologistes sont des charlatans.

Sans me décourager, j’ai poursuivi ma pérégrination et j’ai trouvé des radicaux. Mais ces radicaux sont, eux aussi, radicalement divisés entre radicaux de gauche, genre Jean-Michel Baylet, ministre de l’Aménagement du territoire, et radicaux de droite, genre Jean-Louis Borloo qui, lui, s’est mis dans la tête d’électrifier le continent africain, ce qui pourrait être fait au XXIIe ou XXIIIe siècles.

Ces radicaux sont proches des centristes aux multiples facettes, avec le centre gauche, le centre droit et l’épicentre, occupé par François Bayrou, dont le vote, en 2012, a permis à François Hollande d’être élu. Reconnaissant qu’il a misé sur le mauvais cheval, le président du Modem fait maintenant cause commune avec Alain Juppé, parce qu’il déteste Sarkozy, jugé comme étant un parvenu inculte.

Sarkozy, explique le Béarnais, tient un discours de droite, mais agit à gauche. Il a augmenté les impôts et le chômage et diminué les effectifs des forces de l’ordre. C’est un démagogue. Il n’y a entre Nicolas Sarkozy et François Hollande que des différences de degré, et non pas de nature. Sarkozy ne vient-il pas d’ail­leurs de déclarer qu’à la présidentielle, il voterait pour François Hollande plutôt que pour Marine Le Pen.

Bref, l’UMPS est toujours là, ce qui ne dérange aucunement Alain Juppé qui veut rassembler sous son autorité la gauche et la droite. Il reste à savoir comment, dans ces conditions, il pourra mener à bien les réformes annoncées. Il est permis d’être sceptique.

Et le Front national, c’est la droite ? Non. Il y a deux FN, celui du fondateur qui combat l’invasion migratoire et le fiscalisme depuis des décennies et celui de Marine, sa fille. Celle-ci, dûment conseillée par des fonctionnaires de haut niveau, a compris qu’on n’attrape pas les mouches avec du vinaigre et, elle aussi, fait la part belle à la démagogie, si bien qu’au plan économique et social, son programme est proche de celui du camarade Mélenchon, plus la sortie programmée de l’UE et de l’euro. Alors parti d’extrême droite ou parti d’extrême gauche ?

Arrivé en fin de parcours, je n’ai donc pas trouvé de droite, hormis de nombreux groupuscules qui s’expriment sur internet, certains d’entre eux adossant leurs arguments à de la pornographie pour attirer le client. Ils n’ont pas d’élus, ils ne comptent pas.

Mettre le parlement en vacances, interdire les syndicats et les grèves politiques, consentir un effort humanitaire exceptionnel en facilitant le regroupement familial de 5 millions d’immigrés dans le sens nord-sud (la Guyane est sous-peuplée), diminuer de 50 % l’assistanat (c’est-à-dire 690 milliards d’euros d’allocations et de subventions distribuées annuellement, soit 31,5 % du PIB). Ceci ferait une économie annuelle de 345 milliards d’euros. Ainsi pourrait-on diminuer immédiatement de 30 % tous les prélèvements obligatoires, y compris la suppression de tout droit de succession en ligne directe. On serait également en mesure d’augmenter le budget des armées et des forces de l’ordre de 30 %. Instaurer l’état d’exception, avec des tribunaux d’exception, bref restaurer l’ordre en France, pays de race blanche et de civilisation chrétienne, et mettre fin à 75 ans de démagogie, de défaites, et d’incohérence…

Le jour où ce programme sera mis en vigueur, on pourra vraiment dire : Bravo, la droite est revenue !

N’a-t-on pas le droit de rêver ?

63 Commentaires sur : Il n’y a toujours pas de droite en France !

  1. druant philippe

    22 novembre 2016

    Juppon ou Fillin , c’ est kif kif bourricot , même droite molle et même affiliation au mondialisme .
    Juppé est une ordure corrompue muzzophile et le Fillon (fion) a inauguré sub imperio Narkozis des mosquées et a même tenu des commentaires élogieux à l’ égard de la muzzerie .
    Ce sont bel et bien 2 crapules politicardes aux convictions nationalistes inexistantes et prêtes à livrer leur pays aux forces les plus maléfiques .
    Seule satisfaction de cette primaire est l’ éviction de Zebulon alias Leprechaun , le nain avide d’ or !

    Répondre
  2. BRENUS

    22 novembre 2016

    Juppé peut aussi compter sur le vote islamique et africain à titre d’admirateur de la merveilleuse “diversité”. Vous savez, celle qui ne supporte plus les blancs dans l’ex pays des blancs. Autrement dit dans l’afrifrance. Sauf que si les dits “blancs” disparaissaient du jour au lendemain, leur ex-pays ressemblerait immédiatement au bordel noir. Certains aiement, parait il.

    Répondre
  3. vozuti

    21 novembre 2016

    Dans une semaine,juppé va pouvoir enfin se consacrer pleinement à sa candidature pour la primaire du PS.
    il dispose d’un soutient de poids avec françois bayrou,et hollande pourrait également se désister en sa faveur.
    juppé pourra également compter sur le soutient indéfectible des médias et des instituts de sondages…pour l’instant,il est largement en tête devant valls et montebourg.

    Répondre
  4. BRENUS

    21 novembre 2016

    Il n’y a peut être pas de “droite en France”, mais on peut l’espérer – encore que je me suis bien planté quant aux qualités de droites d’un type en qui j’espérais ( Mariton ) et qui s’est rélévé pire que d’autres. Fillion pourrait faire l’affaire et a eu au moins le mérite de prendre la première place à cette pute de juppé le chantre de la diversité heureuse (et pour cause, cette dernière vit en grande partie en parasite) et de la NATIONALITE MALHEUREUSE, bouffée par les gnoules de toutes sortes.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      21 novembre 2016

      ne jamais accorder sa confiance à ceux qui… tonitruent

      c’ est la ” leçon ” que devrait vous devriez tirer de cette campagne

      des grandes gueules ne sortent que rarement des paroles sensées

      Répondre
  5. vozuti

    18 novembre 2016

    jaures,vous faites une petite erreur,nos dirigeants umps n’ont pas demandé des bidons d’essence aux rois saoudiens en échange de l’invasion musulmane de la france,ils ont demandé des valises de billets…c’est ainsi que jacques la fripouille et ses amis(de droite et de gauche) ont vendu la france,pour remplir généreusement leurs poches….on les appelle le gang des ripoux,ou plus communément le front ripoublicain.

    Répondre
  6. druant philippe

    18 novembre 2016

    Je vous laisse ,mon jauressounet, à vos illusions multiculturalistes , à vos villes mondes (pouah) , au vivre ensemble de votre PS (parti sodomite), à votre chère diversité , à vos muzz qui , dans un peu moins de 3000 ans commenceront à rejeter les coraneries, à vos politicards de gauche dégénérée , à vos syndicats tarés et à votre utopie de non conflit .
    On en reparlera in tempore non suspecto !

    Répondre
  7. quinctius cincinatus

    18 novembre 2016

    attention à ne pas faire comme le fait hypocritement le Media et ceux qui le suivent :

    confondre populaire et populiste

    Donald Trump était lui aussi populaire un peu comme l’ est chez nous … Jean-Luc Mélenchon

    Répondre
  8. druant philippe

    17 novembre 2016

    Remplacez “haine ” par immense mépris et répulsion ” et vous serez dans le vrai .
    En tous cas , répulsion pour ceux qui nous envahissent et limitent jour après jour notre espace vital .
    Ceux qui sont restés au pays ne m’ inspirent pas de sympathie car étant muzz mais au moins ils restent chez eux !
    Vos 3.5 milions de binationaux ou plutôt 10 millions de métèques afromuzz , on se fera un plaisir de les renvoyer sine die et croyez – moi , les autorités maghrébines les accepteront sans coup férir même si récupérer de tels cas sociaux n’ est pas folichon !
    En conclusion , pensez ce que vous voulez , je n’ ai cure de votre a vis !

    Répondre
    • Jaures

      17 novembre 2016

      Je vous laisse baigner dans vos fantasmes, cher Philippe.
      Vous n’expulserez personne alors continuez à vous défouler sur ce site si cela peut vous soulager.

      Répondre
      • Toni

        18 novembre 2016

        C’est cela jaures on n expulsera personne et on ne dira rien … juste que je pratique la sélection par le argent et la naissance de mon côté et que les emmerdeurs cest la porte.

        Répondre
    • quinctius cincinnatus

      18 novembre 2016

      ” mépris ” est le terme le plus approprié ; pour cela il nous suffit de nous référer à certains propos ” démocrates ” : aux ” odeurs ” de Chirac et aux ” lamentables ” de Clinton

      quant à J@uresse, notre francilien ” rive gauche “, il estime par la teneur de ses propos que ceux qui ne pensent pas si ” intellectuellement ” , si ” hautement ” si ” universellement ” , si ” supérieurement ” , si ” moralement ” qu’ il le fait ne sont que des attardés campagnards, des goitreux savoyards !

      Répondre
  9. BRENUS

    17 novembre 2016

    JOJO voudrait nous faire croire que sans le business avec le maghreb et l’afrique,; nous tomberions dans la dépression. Ce pourrait être vrai si n’alimentions pas les budgets de ces pays prédateurs et de leurs ressortissants parasites chez nous. Comme dans un ancien film humoristique dans lequel il était question de vendre des vélos en afrique pour remonter les bénéfices d’une boite française, une répartie d’un des acteurs éclairait parfaitement la situation : pour vendre en afrique, il faut d’abord leur donner l’argent pour acheter vos vélos. J’ajouterai qu’avec la corruption généralisée – je connais le problème- il faut de plus s’attendre à une très forte “évaporation” des aides. Et j’ajoute à destination du fachiste coranique de ce site, jojo, que je l’emmerde encore plus fort que ali-juppé le fait avec ses interlocuteurs.

    Répondre
    • Jaures

      17 novembre 2016

      Juste un petit rappel, Brenus. La France vend pour 5,5 milliards de produits à l’Algérie. Cela fait un paquet de vélos.
      Elle importe pour 4,9 milliards.
      Nous ne tomberions pas dans la dépression mais devrions trouver ailleurs nos hydrocarbures (en Iran ?) et les Algériens se tourneraient rapidement vers l’Allemagne et la Chine trop heureux de récupérer les marchés.

      Répondre
      • Gérard Pierre

        18 novembre 2016

        L’argument du …… « Ils ont les hydrocarbures il nous faut donc bien composer avec eux ! » …… m’a toujours laissé assez perplexe !

        Ce me semble être un mauvais argument pour ne pas se poser les bonnes questions !

        Israël fait rouler sans problème ses voitures, ses bus, ses camions, et même ses chars ! Personne n’a oui dire que ce pays s’est un jour trouvé en situation de pénurie d’hydrocarbures !

        Or, on ne peut pas dire que les pays environnants, dont le sous-sol regorge de pétrole et de gaz, voient d’un œil complaisant la présence de huit millions d’Israéliens dans une enclave représentant moins de 1% de la surface d’un Moyen Orient entièrement musulman ! …… Pire ! … certains même, comme l’Iran ne se cachent pas de vouloir éradiquer cette petite démocratie de la surface de la terre. Les ‘’palestiniens‘’, peuple virtuel, soutenus par leurs ‘’frères‘’ coranisés comme la corde soutient le pendu, rêvent d’une ‘’palestine‘’ judenrein. La Syrie et l’Irak, momentanément en congé d’antisémitisme, sont habituellement plus empressés à lui délivrer des roquettes ou des scuds. Le Qatar et l’Arabie Saoudite subventionnent ouvertement le terrorisme, et notamment le hamas ‘’fournisseur‘’ lui aussi d’ngins mortels à destination d’Israël.

        Alors, question : comment, en dépit de tout ce contexte, Israël résout-il néanmoins ses problèmes d’approvisionnement en hydrocarbure ?

        Question subsidiaire : qu’est-ce qui nous empêche d’en faire autant ?

        Répondre
        • Jaures

          18 novembre 2016

          Gérard, ce n’est pas du tout ce que j’ai écrit et on entre là dans un débat à tiroirs.
          Ce que j’ai voulu dire c’est que l’argument de la pression économique sur un Etat qui refuserait d’intégrer les Français à double nationalité que l’on voudrait expulser est nul.
          On voit avec l’Algérie que nous ne pouvons exercer aucune pression économique car cet Etat nous achète plus que nous lui achetons et il n’y aurait aucun problème pour l’Algérie de placer ailleurs qu’en France ses hydrocarbures comme il nous serait facile d’en acheter à quelqu’un d’autre.
          Si l’Algérie, ou un autre Etat, refuse de recevoir nos éventuels expulsés, personne ne pourra l’obliger à les accueillir.

          Répondre
    • quinctius cincinnatus

      18 novembre 2016

      c’ est vrai ça ! nous ne sommes même plus le premier partenaire économique de l’ Algérie et pourtant , ils sont nombreux ceux qui, chez nous et de tous bords, sont allés chez le Bey lui embrasser les babouches ( sanglantes ) … il ne nous reste plus qu’ à aller se placer sous sa ” protection ” ( sens du mot coranique dhimmitude ) … quant à l’ Afrique de l’ Ouest n’ en parlons même plus parce que si on excepte Bolloré c’ est un marché en voie de ” sahelisation “…

      Répondre
  10. druant philippe

    17 novembre 2016

    J’ ai en effet mal interprété vos écrits ; nous pouvons toujours contraindre ces pays à accepte r ces gens même nés en France par des contraintes économiques (embargo total de leurs produits, blocage de leurs avoirs bancaires ,…!
    Je doute qu’ ils aient assez de pouvoir pour contrer cela .

    Pour ce qui est de me déporter ainsi que d’ autres personnes ayant mes opinions , je leur souhaite bien du plaisir et je me demande d’ ailleurs où ils pourraient me renvoyer .

    QC a raison , vous êtes vraiment un crétin stratosphérique doublé d’ un sale traître , en bref , une ordure collectiviste à éradiquer de la surface de la terre !

    Répondre
    • Jaures

      17 novembre 2016

      Mon pauvre ami ! Les “contraintes économiques” que nous pourrions exercer sur d’autres pays seraient dérisoires. Si vous bloquez le commerce avec tous les pays du Maghreb, vous mettez de nombreuses entreprises françaises en faillite.
      Que produisent donc les Français qu’il serait impossible de trouver ailleurs ? D’autant qu’en agissant ainsi, vous vous mettez à dos tous les pays africains où les Français ont des intérêts. Sans compter la réactions des autres pays occidentaux devant un tel manquement aux traités internationaux.
      Bref, la haine qui vous dévore ruinerait vous et votre pays, sans compter les troubles intérieurs que provoquerait la chasse aux quelques 3,5 millions de binationaux.
      Et pour vous expulser, ce n’est pas compliqué: il suffit de vous déchoir de la nationalité française, de vous interdire de territoire et de vous abandonner sur un radeau dans les eaux internationales.
      Ce n’est pas légal mais vous savez, les droits de l’hommistes …

      Répondre
      • Le Ket

        18 novembre 2016

        @ Jaurès : De tous temps, les lois sont faites pour être abrogées et les traités pour être dénoncés, dès lors qu’ils vont à l’encontre des intérêts du pays.

        Depuis quelques années, les commissaires européens, cooptés dans la fratrie euro mondialiste, et non élus, prennent leurs rêves pour des réalités et ne supportent pas que leur utopie multiculturelle et pluriethnique puisse être remise en cause.

        Néanmoins, c’est bien Angela Merkel qui le 10 septembre 2010 avait déclaré devant le Congrès de la CDU que “le multikul est un échec, un véritable échec”, constat repris peu après par David Cameron et ensuite aussi par Nicolas Sarkozy, juste avant les élections présidentielles de 2012.

        Six ans plus tard, les pays européens ont accueilli quelques millions de “réfugiés” supplémentaires, dont ont s’aperçoit maintenant, à l’examen plus précis de leur situation, que 80% d’entre eux n’ont AUCUNE RAISON de séjourner chez nous.

        Il va bien falloir rapatrier les hors-la-loi, de gré ou de force …comme cela s’est déjà produit ailleurs dans le monde lorsque cet afflux non désiré créé des conflits avec la population autochtone, même si ces immigrés habitent le pays depuis des années de manière illégale.

        Répondre
    • quinctius cincinnatus

      18 novembre 2016

      j’ étais reconnu, dans ma partie, pour la rapidité et la sureté de mes diagnostics, mais aussi pour mon inventivité et mon efficacité dans le domaine thérapeutique … cela en … toute modestie ! ! !

      Répondre
      • Jaures

        18 novembre 2016

        Vous oubliez également de souligner votre bienveillance à l’égard des patients, votre disponibilité de tout instant, vos capacités à former vos jeunes confrères et votre ouverture d’esprit universelle qui vous a conduit à des réflexions d’ordre général bien au-delà de la médecine.
        Je tenais à le dire car votre humilité vous laisse un peu trop dans l’ombre et c’est dommage.

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          18 novembre 2016

          c’ est vrai, j’ avais ( volontairement ) occulté tout cela par … pure modestie … bien que je sois conscient de ma propre valeur … ah J@uresse que ne m’ avez vous connu , vous et votre famille, comme médecin traitant !

          Répondre
          • Jaures

            18 novembre 2016

            Il n’est jamais trop tard pour être écrasé par votre génie.
            Et puis, sans vous avoir connu, je connais des tas de gens qui ne sont pas morts pour autant.
            Certains même vous survivront.

          • quinctius cincinnatus

            20 novembre 2016

            que de banalités bêtes et satisfaites en si peu de mots ( une fois n’ est pas coutume pour la concision ) … J@uresse votre banalité en est presque émouvante

  11. druant philippe

    17 novembre 2016

    “Que ferez-vous si le pays où vous renvoyez vos indésirables vous les restitue par le même avion ?
    Et les Droits de l’Homme ne s’appliquent pas que dans un sens. Si ceux qui vous détestent prennent le pouvoir et vous expulsent, invoquerez-vous les Droits que vous avez brûlés ?”

    Nous avons parfaitement conscience que les nôtres peuvent être renvoyés de force en France et nous en assumerions les conséquences : je doute que beaucoup de FDS travaillent en Bougnoulie , en tous cas , en nombre infiniment moins élevé que tous les zapotèques que nous récoltons ici .
    Ceux qui vont là- bas aiment se faire les mignons locaux , à quelques exceptions près et y possèdent une propriété .
    Je vous rappellerai que ces gens ont bien p)lus besoin de nous qu’ eux , monsieur le défenseur des muzz !!!!!.

    Répondre
    • Jaures

      17 novembre 2016

      Vous ne m’avez pas compris.Si vous renvoyez dans un pays des gens qui sont nés en France, rien n’oblige ce pays à les accepter.
      Combien de temps durerait cette partie de tennis ?
      Et où renverrez-vous des gens nés en France de parents de nationalités différentes ?
      Et si, comme je le suppose, des gens d’opinion opposée aux vôtres arrivent au pouvoir, auront-ils le droit de vous déporter ?

      Répondre
      • Gérard Pierre

        17 novembre 2016

        Il me semble qu’il y a eu un précédent ‘’exemplaire‘’ en 1962 où, …… nonobstant le fait que toute une population soit née sur un sol ou y ait même résidé depuis plusieurs générations qui ont contribué à l’enrichissement de ce sol et du pays concerné, …… « des gens » ont brutalement expulsé un million de personnes sans se préoccuper de leurs points de chute !

        Les expulseurs ne se posaient pas toutes vos questions ! …… L’alternative qu’ils laissaient à leurs victimes tenait dans le choix entre faire la valise ou finir dans un cercueil, …… et pour quelques milliers d’entre eux, ils n’eurent même pas l’opportunité de boucler leurs valises !

        Alors les angoisses métaphysiques à sens unique, un moment donné, ça finit par user la réflexion !

        Répondre
        • Jaures

          17 novembre 2016

          Je n’ai jamais dit qu’il est impossible de déporter une population quelle qu’elle soit. Cela s’est vu à de nombreuses reprises dans l’Histoire, mais votre exemple n’est pas pertinent: je ne crois pas que la France ait refusé, de bonne ou mauvaise grâce, d’accueillir sur son sol en 1962 les personnes expulsées.
          Or, que ferez-vous si, par exemple, vous expulsez un franco-marocain et que le Maroc refuse de l’accueillir sur son sol arguant qu’il est né en France, de nationalité française et qu’il n’a que faire sur le sol marocain ? Comment le déposerez-vous de force sur un pays étranger ?
          Ce n’est en rien une “angoisse métaphysique” mais une question purement pratique.

          Répondre
          • Gérard Pierre

            17 novembre 2016

            Manifestement, vous avez oublié les propos et l’attitude de Gaston Deferre lorsque les Pieds Noirs ont débarqué à Marseille !

          • quinctius cincinnatus

            18 novembre 2016

            à @Gérard Pierre

            il faut se souvenir et comprendre qu’ il y a en France deux espèces de … ” salauds ” :

            les petits blancs aux pieds noirs ( souvent anti-fascistes espagnols et / ou communistes à l’ origine comme les parents de J@uresse )

            et les ” collaborateurs ” comme l’ étaient les … harki

            ElKabbache Jean-Pierre et Macias Enrico les ont suffisamment agonisés de paroles méprisantes

          • Le Ket

            18 novembre 2016

            RIEN n’est immuable !

            Et ce n’est pas parce qu’un agneau naît dans un poulailler qu’on va l’appeler “poussin” …

            Un expatrié européen, blanc et chrétien, né à Brazzaville, serait-il de nationalité congolaise, il n’en deviendra pas “africain” noir pour autant.

          • quinctius cincinnatus

            18 novembre 2016

            Le Ket

            mais notre J@uresse est un caméléon de l’ espèce ” socialiste ” il se confond avec son milieu ; c’ est en cela qu’ il est ” universel “

          • Jaures

            19 novembre 2016

            Gérard, les propos de G.Deferre n’étaient que des propos. Je n’ai pas connaissance que les pieds-noirs aient été refoulés et reconduits en Algérie.
            Comme je vous l’ai dit, de bonne ou de mauvaise grâce, les français expulsés ont été accueillis. Rien n’obligerait les autres pays d’en faire autant avec des expulsés nés en France et de nationalité française.

          • Jaures

            19 novembre 2016

            Le Ket, il y a des Noirs qui sont français depuis plus longtemps que des Blancs.
            Les Antilles étaient françaises avant Nice.
            Et qui était le plus français ? Les policiers bien blancs qui conduisaient les juifs à la déportation ou Addi Bâ, Guinéen qui devint chef d’un maquis vosgien ?

  12. vozuti

    17 novembre 2016

    Pire qu’hollande et Deschanel,on a eu jacques la fripouille (chirac),qui a vendu la france aux musulmans contre une valise de billets,et on pourrait encore avoir son bras droit juppé qui bradera ce qu’il en reste,si on le laisse réaliser l’obsession de sa vie, qui est d’assoir son cul sur les fauteuils de l’Élisée.

    Répondre
  13. Gérard Pierre

    17 novembre 2016

    À tous les lecteurs de ‘’Les 4 Vérités‘’ qui se sentent une fibre droitière, …… ce qui n’a rien de critiquable, …… bien au contraire, …… je recommande la lecture des aphorismes de Nicolás Gómez Dávila, moraliste colombien (1913-1994) et réactionnaire assumé à l’esprit élégant :

    http://nicolasgomezdavila.over-blog.com/article-15154739.html

    Être réactionnaire, …… [‘’réac‘’ comme disent les gauchistes compulsifs qui aimeraient que nous prissions ce terme comme une insulte] …… c’est refuser l’ordre marxiste rampant qui ne dit pas son nom, …… c’est refuser cette puanteur du monde que les contaminés ne sentent même plus, …… c’est refuser le désordre institutionnel dans lequel se complaisent les profiteurs de la décadence, …… c’est, devant l’inacceptable indicible, adopter cette attitude qui, singulièrement, au pays du Verbe, ne porte pas de nom : …… DIRE NON !

    Bonne lecture, … et plus si affinités !

    Répondre
  14. Claude roland

    17 novembre 2016

    Excellent article, komdab avec Monsieur Lambert. Rien à dire de plus sinon que la plupart des Français sont dans le potage, complètement ensuqués et hypnotisés par les médias qui passent leur temps à les orienter à leur façon, c’est à dire à gauche, ce qui explique la tragédie de ce pays qui n’en fini plus de sombrer, tel un Titanic que l’on croyait meilleur bateau du monde.
    Le jour où les Français seront réveillés avec une mémoire rétablie au delà de 3 secondes, les poules auront des dents. Mais les musulmans arrangeront tout ça…

    Répondre
  15. druant philippe

    16 novembre 2016

    Toujours est-il que seul un pouvoir militaire est à même de rétablir durablement l’ ordre en punissant rudement les criminels étrangers , en initiant le processus de remigration
    avec son lot de dénaturalisations et déportations vers les pays d’ origine , que cela se fasse suite à la conclusion de traités bilatéraux ou non .
    Je devine à l’ avance la réplique de jaures : vous ne pouvez l&galement déporter des étrangers nés sur territoire Français !
    Je lui réponds qu’ un état souverain (ce que ce pays n’ est plus) peut décider ce qu’ il veut et dénoncer tout traité droitdelhommiste , crapoto basta !

    Répondre
    • Jaures

      17 novembre 2016

      Un Etat souverain peut également refuser de recevoir une population qu’il considère d’une autre nationalité.
      Que ferez-vous si le pays où vous renvoyez vos indésirables vous les restitue par le même avion ?
      Et les Droits de l’Homme ne s’appliquent pas que dans un sens. Si ceux qui vous détestent prennent le pouvoir et vous expulsent, invoquerez-vous les Droits que vous avez brûlés ?

      Répondre
  16. druant philippe

    16 novembre 2016

    @Gerard Pierre:

    j’ ignorais qu’ il ait appartenu aux forces spéciales, corps d’ armée idéal pour mener un coup d’ état avec une escouade de légionnaires et de paras (contrôle de la télévision , des parlements , de l’ Elysée , …) .

    Répondre
  17. jack london

    16 novembre 2016

    les riches dont jlm parle c’est 0.05% des assujettis et ça en laisse encore un paquet

    Répondre
  18. Le Ket

    16 novembre 2016

    On n’a pas besoin de gens de “Droite” en France, mais de responsables capables de diriger les ministères, avec compétence, efficacité et bon sens !

    Qu’ils soient du “Milieu”, de “Gôche”, de “Droite” ou d’ailleurs, peu importe.
    Le pays est au fond du gouffre et le prochain gouvernement devra urgemment distinguer les dépenses indispensables de celles qui relèvent du superflu et s’attaquer à la résorption drastique de la dette publique.

    OUI, il faudra évidemment se serrer la ceinture ….à cause de 40 ans de gabegie !

    Répondre
  19. Jaures

    16 novembre 2016

    Pour Christian Lambert, de toute façon, tout est très simple: sont de droite ceux qui pensent comme lui sans nuances.
    Les autres sont des gauchistes.

    Répondre
    • Claude roland

      17 novembre 2016

      Et Joresse pense l’inverse… MDR. Tout ce qui ne pense pas comme lui est fachiste, etc… Pathétique.

      Répondre
  20. druant philippe

    16 novembre 2016

    “Le général (2s) Didier TAUZIN est fondamentalement, culturellement, « adéhènement », un Homme de Droite !”

    Peut-être mais en aucun cas , un putschiste , personne dont nous aurions un grand besoin pour exterminer (dans tous les sens du terme) la racaille gauchomondialiste .
    Un général salonard plus que probablement comme Piquemal ou Martinez .

    Répondre
    • Gérard Pierre

      16 novembre 2016

      Qualifier de salonard un général, issu de Saint-Cyr, qui a effectué toute sa carrière dans les Forces Spéciales, qui a à son actif un nombre impressionnant d’OPEX, et qui néanmoins est titulaire de quelques beaux parchemins, me semble un tantinet excessif !

      Vous le confondez probablement avec quelques généraux au “parcours sans faute”, qui ont passé la moitié de leur carrière dans des commandements sur mesure, puis en État-major, et l’autre moitié sur les bancs d’écoles sans véritables rapports avec le cœur de leur métier !

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        16 novembre 2016

        nous, en tout cas pas moi, ne mettons en doute la valeur et le dévouement militaire et patriotique du Général Tauzin , mais ce bagage glorieux est il suffisant à lui seul pour gouverner un pays comme la France ? n’ aurait il pas été plus ” utile ” par exemple à D.L.F. ? … car il semble en avoir le profil

        bien à vous, bien à lui

        Q.C.

        Répondre
  21. Gérard Pierre

    16 novembre 2016

    Le général (2s) Didier TAUZIN est fondamentalement, culturellement, “adéhènement”, un Homme de Droite !

    Répondre
    • Bistouille Poirot

      16 novembre 2016

      “0% d’opinions favorables pour Mr Hollande” dîtes vous mon cher Lambert, à rapprocher des 100% d’opinions défavorables quand même ! On ne peut pas échouer partout
      tant qu’il est possible d’user d’une règle graduée et d’en rapporter ce qu’elle indique.

      Répondre
    • Bistouille Poirot

      16 novembre 2016

      Moi aussi mais ne suis qu’un modeste capitaine d’infanterie qui à Calais n’aurait pas donné l’occasion aux forces de l’ordre de prononcer plus d’une fois une sommation à laquelle un autre général a obéi puis s’est fait porté pâle pour son procès bien que coiffé de la même caisse à boulons, ornée de deux étoiles naines et pâlichonnes..Une publicité et un Etat d’Urgence incitent à rejoindre ces organisations. Là est la place de Tauzin et nulle part ailleurs.

      Répondre
  22. Gilbert Duroux

    16 novembre 2016

    “Le camarade Mélenchon déteste également les riches. « Tous les riches, dit-il, doivent être imposés à 100 % de leurs revenus et ainsi mis sur la paille. ça leur apprendra à être riches ! » ”
    Vous dites vraiment n’importe quoi. Les 100 %, c’est au dessus d’une certaine somme, qui est considérable. Ce qui reste après impôt, ça permet de vivre dans le luxe pendant toute sa vie. Qu’est-ce qu’il faut de plus ? Roosevelt, qui n’était pas un gauchiste, avait institué un prélèvement à hauteur de 90 %.

    Répondre
    • Jaures

      16 novembre 2016

      Le problème, Gilbert, c’est que Lambert vous répondra que Roosevelt, justement, était un gauchiste.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        16 novembre 2016

        Roosevelt se définissait lui-même comme ” un jongleur ” ce qu’ il était réellement : un banquier médiocre qui ruina nombre de modestes épargnants américains avec ses actions … allemandes … les exemples ne manquent pas d’ hommes de finance qui furent idéologiquement ” socialistes ” ; le dernier en date : le soi-disant Soros

        Répondre
  23. quinctius cincinnatus

    15 novembre 2016

    le problème n’ est pas d’ être de droite, du centre ou de gauche … mais la solution est bien, elle, d’ être lucide et pragmatique , courageux et tenace … bref d’ avoir ces qualités … anglaises

    tout le reste n’ est que politique franchouillarde

    Répondre
    • Jaures

      16 novembre 2016

      Anglais ou pas, cher Quinctius, tout dépend de quel côté on est. Il n’y a pas moins de pauvres au R.U qu’en France. Certes, le taux de chômage est plus bas mais au prix de plus d’un millions de travailleurs en contrat “0 heure”, c’est à dire avec le statut de journalier du XIXème siècle.
      Et je doute que le médecin que vous êtes soit séduit par l’état actuel des hôpitaux anglais.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        16 novembre 2016

        ni par celui des hôpitaux publics français C.H.U. compris !
        mais ma belle fille a mieux été prise en charge en Angleterre qu’ elle ne l’ aurait été dans le C.H.U. de ma Région

        Répondre
        • Jaures

          17 novembre 2016

          Ne voyez pas le monde uniquement par le petit bout de la lorgnette familiale, Quinctius.
          En 2013, un rapport a mis en exergue la dégradation du NHS britannique citant notamment le cas de l’hôpital de Stafford où de nombreux malades (de 400 à 1200) sont décédés suite à des privations, certains patients assoiffés allant jusqu’à boire l’eau des vases.
          Ce rapport dénonce ainsi de multiples cas tout aussi sordides.
          Je ne dis pas que les hôpitaux français sont irréprochables mais je doute de la réalité de spécifiques “qualités anglaises”.
          Mis à part pour leur humour dont je suis amateur.

          Répondre
          • quinctius cincinatus

            18 novembre 2016

            mais le NHS britannique est une ” invention ” d’ inspiration travailliste : la nationalisation administrative dans le domaine de la santé ! cela avait un but louable : améliorer l’ accès aux soins ; seulement cela a aussi introduit l’ esprit même du fonctionnariat : la dispersion de la responsabilité !

            son seul avantage actuel est de nature statistique : les études épidémiologiques britanniques sont bien supérieures à celles françaises

            au R.U. vous pouvez tomber sur un bon département ( service ) ou sur un mauvais département et il en est de même en France où on constate que cela dépend des Régions et de la ” célébrité ” de son Université ( les hospitaliers ont à coeur de la défendre ) et, rien de curieux à cela, de son … ancienneté ; ainsi vous serez, généralement, mieux et plus rapidement soigné en Rhône-Alpes qu’ en Bourgogne

          • Jaures

            19 novembre 2016

            Il ne s’agit pas ici de prise en charge médicale: un médecin anglais vaut un médecin français, mais de services aussi prosaïques que servir à boire ou à manger, changer les draps ou nettoyer les locaux.
            Le rapport de 2013 de l’avocat Robert Francis est accablant sur ces points (entre autres).

  24. Bistouille Poirot

    15 novembre 2016

    Nous n’avons pas oublié la réponse de Hollande à la proposition de loger des immigrés dans ses possessions immobilières. Et que dire de son patrimoine mobilier s’il décidait de le mettre à la disposition des trans méditerranéens.? On embarque à combien sur un pédalo au large de la Lybie ?

    Répondre
  25. Bistouille Poirot

    15 novembre 2016

    “0% d’opinions favorables pour Mr Hollande” dîtes vous mon cher Lambert, à rapprocher des 100% d’opinions défavorables quand même ! On ne peut pas échouer partout
    tant qu’il est possible d’user d’une règle graduée et d’en rapporter ce qu’elle indique.

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)