La civilisation européenne va-t-elle survivre ?

Posté le 07 novembre , 2018, 12:13
6 mins

Les élections de mi-mandat aux États-Unis auront eu lieu quand cet article paraîtra.

Si les républicains gardent la majorité dans les deux chambres, Trump poursuivra la révolution qu’il a enclenchée, mais les démocrates continueront à vociférer et à recourir à la violence. Si la Chambre des représentants passe aux mains des démocrates, la révolution Trump sera entravée et les démocrates seront encore plus vociférants et violents.

C’est logique. La gauche américaine veut arrêter la révolution Trump qui l’a profondément ébranlée, et elle sait que ce sera très difficile.

Un mouvement révolutionnaire du même type que la révolution Trump prend forme en Europe, menée par Viktor Orban et Matteo Salvini. Les équivalents européens de la gauche américaine sont, pour l’heure, moins vociférants et moins violents que leurs homologues américains, car ils pensent qu’ils ont encore le pouvoir dans l’essentiel de l’Europe, et que le mouvement révolutionnaire européen échouera.

Et c’est un fait : le mouvement révolutionnaire européen aura les plus grandes difficultés à inverser le cours des choses.

Ses difficultés tiennent à ce que les équivalents européens de la gauche américaine couvrent dans la plupart des pays d’Europe occidentale la quasi-intégralité du spectre politique. Certains sont définis comme « de gauche ». D’autres sont définis comme « de droite », mais ont des programmes fondamentalement de gauche.

Ses difficultés tiennent à ce que les équivalents européens de la gauche américaine ont, de surcroît, tous en commun les dimensions totalitaires qui marquent la gauche américaine (qui a pris ses leçons en Europe), et ne respectent plus depuis longtemps les règles de la démocratie, et diabolisent quiconque ne parta­ge pas leur vision du monde. Ils ont, qui plus est, pris en main de manière plus ferme et depuis plus longtemps que la gauche américaine des secteurs-clé qui leur permettent de contrôler la pensée : enseignement, culture, médias.

Ils disposent d’un avantage im­mense. L’existence d’un État profond échappant à tout contrôle, la technocratie européenne, leur permet de penser que ce qu’ils ont enclenché est quasiment irréversible.

La construction européenne a été présentée aux populations européennes comme à même de leur assurer la paix et la prospérité. Elle leur apporte une déliquescence de plus en plus visible et les conduit vers l’anéantissement.

Elle repose sur des engrenages qu’il importe de comprendre. J’y ai consacré un petit livre appelé « Comment meurt une civilisation » (oui, c’est le troisième livre que je publie cet automne : il est complémentaire des deux autres). Ces engrenages sont tout à la fois simples et complexes. Ils sont simples, car ils sont ceux d’une arrogance que Friedrich Hayek a appelée « constructivisme » : la prétention à vouloir remodeler une société depuis le haut sur la base d’idées abstraites décrétées imperméables à toute réfutation. Ils sont complexes, car ils puisent dans des traditions intellectuelles diverses quand bien même elles se rejoignent et se tressent les unes aux autres : l’absolutisme, le socialisme, le rationalisme. Ces engrenages sont du même type que ceux qui ont structuré l’Union soviétique, comme l’a expliqué l’ancien dissident

Vladimir Boukovski, que je cite dans le livre.

Ce qui est en jeu est l’intégralité des valeurs et des principes qui ont fait la grandeur et la fécondité de la civilisation européenne, car le but des engrenages est de détruire ces valeurs et ces principes.

Si les engrenages enclenchés ne sont pas arrêtés, l’Europe finira appauvrie, striée de violence, islamisée, constellée de zones de non-droit, sans repères, soumise à une nomenklatura sans principe ni scrupule, dont les visées sont un pouvoir autocratique mondial. Une révolution du même type que la révolution Trump prend forme en Europe, disais-je : ceux qui la mènent sont appelés populistes, comme Trump l’est lui-même et par les mêmes gens. Ou cette révolution l’emportera, ou la civilisation européenne mourra.

 

 

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

25 Commentaires sur : La civilisation européenne va-t-elle survivre ?

  1. quinctius cincinnatus

    14 novembre 2018

    ” relinquo vos liberos ab utroque homine ”

    San Marino

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      14 novembre 2018

      Lebewohl!

      Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    14 novembre 2018

    ” Papa Francesco in Marocco il 30 e 31 marzo : visiterà Rabat e Casablanca ”

    ( La Stempa Torino )

    Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    12 novembre 2018

    si Ségolène Pingouin se présente la Civilisation sera sauvée

    d’ ailleurs elle est en pôle position

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      12 novembre 2018

      // la Civilisation sera sauvée /

      Celle des pingouins et autres manchots certainement.
      Le Poitou-Charentes lui est déjà cliniquement mort, les mauvaises langues affirment qu’un refroidissement financier l’aurait achevé.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        12 novembre 2018

        ” un refroidissement financier ” ? malgré que Ségolène ait fait chauffer la carte ?

        on ne sait plus vraiment ce qui convient de faire

        Répondre
  4. Tintin

    12 novembre 2018

    Non, la civilisation européenne ne mourra pas, mais les moments pénibles ne font que commencer.
    Nous sommes d’abord les victimes de notre arrogance et fol orgueil.
    Allions-nous aux pays asiatiques, que l’islam a toujours voulu dominer et détruire.

    Répondre
  5. HansImSchnoggeLoch

    8 novembre 2018

    Lire l’article “Pourquoi la “vague” anti-Trump a fait flop” d’Ivan Rioufol sur son blog

    Un extrait:
    // Comme le remarque Guy Millière, bon observateur de la politique américaine (1) : “Le parti démocrate, de fait, n’est plus de parti de John Kennedy. Il n’est plus le parti de Bill Clinton (…). Il est le parti de Barack Obama et de Bernie Sanders, d’Elizabeth Warren et Kamala Harris, de Keith Ellison et de Tom Perez (…) Il est un parti extrémiste”. //

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      9 novembre 2018

      c’ est un bon observateur avec des yeux de … myope !

      Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        9 novembre 2018

        // yeux de ………………………………………………………………………………………………………..… myope /

        Peut-être, mais lui sait argumenter.
        On ne peut pas en dire autant de vous!

        PS: savez vous écrire une seule phrase sans utiliser des points d’exclamation?

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          11 novembre 2018

          j’ ai un discours de … tribun avec la ponctuation qui va avec ! ! !

          Répondre
          • HansImSchnoggeLoch

            11 novembre 2018

            Vos rapports médicaux ne devaient pas être facile à lire.
            Un exemple:

            Cher Monsieur XYZ…

            je viens de diagnostiquer … une maladie qui ne devrait pas… vous plaire …du tout.
            En effet…devinez…vous êtes atteint…d’un cancer incurable.
            Sic…
            etc…

            Je suppose que votre patient est sûrement mort d’une crise cardiaque après la lecture de la première phrase.`
            Peu importe de toutes façons il était condamné!

            Facit:
            il faudra se méfier à l’avenir de médecins qui se prennent pour des tribuns.

          • quinctius cincinnatus

            12 novembre 2018

            ” lui sait argumenter ” … oui, mais en ressassant

            et trop de preuves nuisent à la démonstration surtout quand elles sont fallacieuses ce qui est le cas chez lui

            H@ns vous manquez cruellement de lucidité et de clairvoyance

          • HansImSchnoggeLoch

            12 novembre 2018

            // trop de preuves nuisent à la démonstration surtout quand elles sont fallacieuses //

            Fallacieuses?
            Vous qui balancez avec suffisance vos opinions fumeuses, pouvez-vous les prouver?
            On attend toujours la page A4 qui devait étayer votre opinion sur le “réchauffement global”.
            C’est pour ce siècle ou plutôt pour le prochain millénaire?
            Manquez vous de ce que vous me repprochez?

  6. AMA

    8 novembre 2018

    Il n’y a de civilisations que celles qui savent se défendre contre la submersion par les barbares. Que reste t’il aujourd’hui de la civilisation chrétienne démantelée par une Europe au service de l’islam?

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      9 novembre 2018

      ” nous savons maintenant que toutes les Civilisations sont mortelles ”

      ( Paul Valéry )

      Répondre
      • BRENUS

        10 novembre 2018

        WOUAH ! c’est costaud et inattendu ça! Citer Paul Valery, ça vous pose en gros intello musclé. A défaut d’intelligent. Pour simplifier : de la pseudo culture au rabais, mais qui fait son petit effet auprès des gogos, seule clientèle de Q l’idiot.
        Professeur Brenus : “désenvoutement, retour d’affection, substitut au bois bandé. J’en passe et des meilleures.

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          11 novembre 2018

          p.s. : ne passez surtout pas sur les meilleures car c’ est dans les meilleures que vous êtes le pire ( sans point d’ exclamation à la demande expresse de H@ns )

          Répondre
          • BRENUS

            11 novembre 2018

            Merci de votre recommandation, docteur Knock (repris magistralement à l’écran par le déclaré acteur le ” plus aimé des frrançais”, malheureusement sans grand succès).
            Alors, “docteur”, ça vous grattouille ou ça vous chatouille?

  7. AMA

    8 novembre 2018

    La paix mondiale a besoin d’une Amérique forte. Si Trump assure, pourquoi s’en plaindre…

    Répondre
  8. HansImSchnoggeLoch

    7 novembre 2018

    Lire l’article “Pourquoi la “vague” anti-Trump a fait flop” d’Ivan Rioufol
    sur le site:http://blog.lefigaro.fr/rioufol/

    Un extrait:
    // Comme le remarque Guy Millière, bon observateur de la politique américaine (1) : “Le parti démocrate, de fait, n’est plus de parti de John Kennedy. Il n’est plus le parti de Bill Clinton (…). Il est le parti de Barack Obama et de Bernie Sanders, d’Elizabeth Warren et Kamala Harris, de Keith Ellison et de Tom Perez (…) Il est un parti extrémiste”. //

    Répondre
  9. HansImSchnoggeLoch

    7 novembre 2018

    Vladimir Boukovski, un dissident de l’ex URSS

    À props de l’EU il avait dit: “j’ai vécu dans votre avenir, et cela n’a pas marché.”.
    Cela se vérifie tous les jours et de mieux en mieux.
    Comme l’ex URSS, l’EU a des commissaires, rappelons nous déjà du sinistre “Mocovici”*) qui du haut de sa suffisance a tancé l’Italie.

    *) un nom bien stalinien somme toute.

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      7 novembre 2018

      Correction: MoScovici”

      Répondre
  10. HOMERE

    7 novembre 2018

    Une alternative crédible à l’arrêt du déclin de l’Europe est de s’associer culturellement et militairement avec la Russie…malheureusement,nos positions en faveur de l’islam et notre dédain pour la chrétienté ont poussé la Russie vers la Chine avec laquelle ils vont construire des relations très étroite…et même militaires !! nous resterons seuls avec les faux culs allemands et les anglais qui se font la malle !
    Notre politique étrangère est une catastrophe et un danger historique !!

    Répondre
    • KAVULOMKAVULOS

      7 novembre 2018

      C’est ce qui arrive lorsque l’on confie la direction de son pays à un comédien, gamin immature, arrogant et totalement à l’ouest . Il eut mieux valu pour nous qu’il continue à se goinfrer à la banque que de s’aventurer dans un domaine où il ne comprend manifestement rien! Et dire qu’il va falloir se le goinfrer encore 3 à 4 ans. Remplaçons le par un chameau ce ne sera pas plus mal.

      Répondre

Répondre

  • (pas publié)