La fin de l’espèce humaine – de Jean-Pierre Dickès

La fin de l’espèce humaine – de Jean-Pierre Dickès


Jean-Pierre Dickès

La fin de l’espèce humaine

Éditions de Chiré

Le docteur Jean-Pierre Dickès, bien connu des auditeurs de Radio Courtoisie, est devenu le spécialiste français des avancées technologiques menaçant la survie même de l’espèce humaine. Après un remarquable ouvrage sur « L’ultime transgression », il vient de publier cet ouvrage sur « La fin de l’espèce humaine », où il recense un certain nombre de technologies biologiques, génétiques, robotiques ou informatiques, allant du clonage à l’utérus artificiel, en passant par l’implantation de mémoire artificielle dans le cerveau humain ou notre connexion directe au « cloud » informatique. Une revue impressionnante des plus récentes découvertes, qui laisse à la fois admiratif devant ces prouesses et terrifié devant leurs dangers !

Acheter le livre ici

Acheter le livre ici

Partager cette publication

Comments (10)

  • Infogérance Répondre

    Il faut tout de même reconnaître que les nouvelles technologies ont permis à certaines personnes de réaliser des souhaits qu’ils ne croyaient plus être possible. Je vais lire le bouquin car le sujet pique beaucoup ma curiosité maladive.

    22/12/2015 à 16 h 03 min
  • BRENUS Répondre

    JOJO , l’anticroyant qui se permet de parler de Dieu, c’est trop drôle. Retournes à ta niche gauchiste, face de rat.

    18/12/2015 à 19 h 37 min
    • Jaures Répondre

      C’est dans l’évangile ça ?

      18/12/2015 à 21 h 26 min
  • druant philippe Répondre

    Je doute que dame nature puisse liquider entièrement toute trace d’ humain sut cette belle planète mais elle procédera à un sérieux élagage à n’ en pas douter ; de plus, le bipède technophile et cupide à l’ extrême ne manquera pas de l’ aider dans cette tâche .

    17/12/2015 à 15 h 21 min
  • Md'O. Répondre

    Je lirai ce livre avec la curiosité que suscitent toujours les projections sur l’avenir , ne serait-ce que pour conforter une opinion aussi scientifiquement extrapolée que celle qui prédit les-dites « avancées technologiques »; Réalistement, la technologie ne semble pouvoir « fabriquer » que les supports ( y compris organismes humains, parties de corps etc ..) qui sont nécessaires à l’échange/circulation de l’information elle-même en tant que « non matérialisable » qui caractérise et « résume »,( si l’on peut dire) ,l’opérationnel et le vivant dans tous les domaines… Peut-on penser que l’information ,virtuelle, en dehors de ses « supports » techniques et autres, ne peut qu’échapper à une « fabrication » quelconque par ses expression et communications s’ auto-créant elles-mêmes comme de principe… originel ? Les limites de rationalisation du phénomène de » la conscience », insaisissable en dépit de toutes les technologies d’approche en neurobiologie etc…n’amènentt-elles pas à imaginer que se sont ses « effets » que nous ne pouvons cerner que comme transferts et interactions illimités de cet Information auto-générée , insondable, inimitable ? Et le futur qu’on nous concocte ne serait-il qu’une caricature de vie , d’où l’humain et son « information/conscience ( et libre arbitre ) seront exclus , caricature élaborée dans l’intérêt seul de spéculateurs tous azimuts ? Question: Comment ne pas se laisser prendre à ce nouveau piège d’une post modernité aux côtés si séduisants ?…

    16/12/2015 à 15 h 41 min
  • DE SOYER Répondre

    En tant que chrétien, je pense que Dieu n’acceptera jamais le clonage humain (cf. l’arbre de vie dans la Genèse) et que ce sera une cause de la fin du monde.

    16/12/2015 à 13 h 32 min
    • Jaures Répondre

      Si Dieu ne l’accepte pas, cela ne sera pas.
      Sauf s’Il souhaite lui-même la fin du monde.

      16/12/2015 à 15 h 16 min
      • DESOYER Répondre

        Vous oubliez la marge de liberté que Dieu a laissée à l’homme et qui a conduit au péché originel avec sanction immédiate (on pourrait dire que c’est une liberté surveillée).
        Quand à l’arbre de vie, Dieu met des anges pour le garder, mais on peut imaginer que si le comportement de l’homme est par trop attentatoire, Dieu sifflera la fin de la partie.
        On peut imaginer que Dieu permette à l’homme d’accéder à une connaissance qui permette le clonage, mais qu’il en empêche la réalisation en sifflant la fin de la partie.

        17/12/2015 à 12 h 09 min
        • Jaures Répondre

          Votre imagination est sans limites mais, en fait, vous n’en savez strictement rien.

          17/12/2015 à 15 h 41 min
  • Serge-Jean P.Peur Répondre

    Dans le même ordre d’idées,à lire: « La fille flûte et autres fragments de futurs brisés » ou en une dizaine de nouvelles terrifiantes Paolo Bacigalupi nous promet des lendemains qui chantent…bien faux.

    16/12/2015 à 3 h 28 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: