La guerre du gras doit avoir lieu

Posté le octobre 06, 2008, 12:00
8 mins

Après la parution de mon « Plan de refondation de la Sécurité Sociale » (n° 653), j’ai reçu quelques messages de protestation de personnes en surpoids contre mon projet visant à considérer la goinfrerie comme une addiction et à diminuer les remboursements médicaux et pharmaceutiques des maladies découlant de ces excès.

On me faisait valoir que l’obésité pouvait avoir différentes causes autres que les excès alimentaires. Mais s’il est vrai qu’il peut exister des obésités découlant d’un facteur génétique ou d’un dérèglement hormonal, par exemple, elles sont très minoritaires et peuvent être diagnostiquées de manière à « innocenter » la personne en surpoids. Il n’en reste pas moins que 80 % au moins des obésités résultent d’une mauvaise hygiène de vie dont les deux facteurs essentiels sont la consommation excessive d’aliments caloriques et le manque d’exercice physique, et qui sont donc de la responsabilité de chacun. C’est pourquoi j’ai proposé maintes fois la règle d’or de la santé parfaite, qui tient en cinq mots : « Marcher plus et manger moins ».

À peine l’encre de mon Plan était-elle sèche que Mme Valérie Boyer, députée UMP et Présidente de la Mission parlementaire d’information sur la prévention de l’obésité, en proposait un autre, qui suggérait d’augmenter la TVA sur les produits trop gras et trop sucrés, ce qui souleva aussitôt une levée de boucliers. L’association de consommateurs CLCV parlait de « provocation » et avançait cet argument massue : « Les gens sont peu sensibles à l’augmentation des prix (sic). Ils ont des habitudes. […] Ce n’est pas ce genre de mesure qui va leur faire boire de l’eau ou manger des pommes. » Argumentation que je résumerai par cette formule dont on voudra bien me pardonner la… crudité : Quand on est con, c’est pour la vie.

Eh bien ! je refuse cette fatalité de la bêtise humaine. Je refuse de croire qu’il est normal d’être aussi stupide à l’entrée du cimetière qu’à la sortie de la maternité. Les druides gaulois professaient que notre vie présente n’est qu’une étape entre de multiples autres et je le crois. Si la vie a un sens, c’est de permettre à chacun de se parfaire pour être plus sage dans une existence future qu’il ne l’était dans celle-ci.
Cet été, sur la plage de Cannes, j’ai constaté de visu une proportion plus élevée que les années précédentes de personnes obèses ou proches de l’être. Et j’ai été consterné par ces bedaines autosatisfaites et ostentatoires portées en avant comme un saint-sacrement ; par ces fessiers monumentaux ultracelluliteux à vous dégoûter à jamais des plaisirs de la chair ; par ces monstres oléagineux complaisamment étalés sur le sable sans une once de pudeur, de décence et de dignité, sans la moindre velléité de respect d’eux-mêmes et d’autrui. (Puis-je dire à ceux qui me jugeraient impitoyable que je cherche seulement à réveiller les consciences des adipeux en leur mettant le nez dans leurs lipides ?)

Ces multiples attentats perpétrés sans vergogne contre la beauté du corps humain, de ce corps patiemment construit au fil des millénaires par des milliers de milliards de cellules héroïquement engagées dans l’évolution des espèces vivantes, m’ont révulsé au plus haut point.

Voilà pourquoi je trouve mon plan bien meilleur et surtout plus juste que celui de Mme Boyer. Car taxer les produits caloriques serait une mesure collectiviste qui frapperait tout le monde sans distinction et ne pourrait donc avoir aucun effet éducatif, alors que la pénalisation des gloutons au moyen du déremboursement par la Sécurité sociale de leurs maladies autofabriquées placerait chacun en face de ses responsabilités. Et la Commission présidée par Valérie Boyer se rendrait cent fois plus utile en proposant une loi contre l’emploi abusif du glutamate monosodique dans l’alimentation industrielle et la restauration rapide, car cet additif augmente l’appétit, favorise l’obésité et rend les consommateurs dépendants de cette nourriture corrompue qui, selon de nombreuses études scientifiques, provoquerait le diabète, les migraines, l’autisme et même la maladie d’Alzheimer.

Le chercheur John Erb a travaillé sur ce sujet pendant des années à l’Université de Waterloo (Ontario, Canada) et lui a consacré un livre intitulé : « The Slow Poisonning of America » (Le lent empoisonnement de l’Amérique).
Je vous en parlerai une prochaine fois.

27 réponses à l'article : La guerre du gras doit avoir lieu

  1. Anonyme

    16 novembre 2008

    Bonjour Monsieur Pierre LANCE,

    Tout d’abord, j’espère que mon adresse mail ne va pas s’afficher, car je ne voudrais pas être submergée de mails, j’ai assez à faire comme cela. Dans le cas contraire, je vous serai reconnaissante de bien vouloir l’effacer.

    J’apprécie beaucoup vos articles, et je suis très souvent d’accord avec ce que vous dites.

    Par contre, dans le cas de l’obésité, je pense qu’il aurait fallut faire ressortir le cas de toutes les personnes qui sont sous certains psychotropes, qui les font manger plus qu’il ne faudrait ; le Stilnox par exemple, qui fait se lever les personnes prenant ce médicament, dans un état second, et vider le frigo, les neuroleptiques, etc….

    Si je parle de cela c’est que j’ai été moi-même "droguée" par mon médecin traitant, durant 16 mois, pour un problème de bouffées de chaleur, et ce avec un neuroleptique caché AGREAL. Les 3 derniers mois où je prenais ce médicament, je prenais également des kilos, sans pour autant manger plus.
    Ce pseudo médicament a été prescrit à des milliers de femmes en France, sans compter l’étranger.
    C’est grâce à notre lutte qu’il a été retiré dans toute l’Europe fin octobre 2007 (en Espagne, retiré en 2005).

    Une très grande majorité de ces femmes ont maintenant des problèmes de surpoids, contrairement à moi qui est perdu 14 kgs à l’arrêt de ce pseudo médicament (nous sommes très peu à avoir beaucoup maigri).

    Médicament – Poison : AGREAL : Pharmacritique

    Agréal® : quand les soins deviennent cauchemar – Viva magazine

    Agréal : cause de dépression psychique – Allergies aux médicaments – FORUM médicaments

    Sur ce forum, aucune des femmes ne prend de médicaments

    Agréal : danger ; tristesse puis dépression psychique 2 – Forum Ménopause, ostéoporose – FORUM Santé

    Sur celui-ci, toutes les femmes en prennent
    AGREAL (comment retrouver un équilibre aprés ) – Forum Ménopause, ostéoporose – FORUM Santé

    Mais je suis totalement d’accord pour dire que nous nous nourrissons mal, mais surtout que l’ON NOUS NOURRIT MAL.
    J’en connais malheureusement le but.

    Amicalement.

    Répondre
  2. Coriolan

    18 octobre 2008

    Jean-Claude Thiallet

    Vous me dites :" j’en ai marre, marre, marre de l’argument selon lequel ça aurait été pire avec Royal.  Tout le monde en est persuadé à 100% (à part Joresse). Mais ce n’est pas une raison pour nous comporter comme des laquais à l’encontre de Sarko et de sa greluche. "

    D’abord ‘greluche’ est un terme péjoratif que je n’accepte pas ! Disons que le mot a dépassé votre pensée. Ensuite, je n’avais que dit " la situation de notre pays s’est empirée ? Ben voyons ! Zut alors ! Quand je pense qu’il en aurait été tout autrement avec madame Royal !" Vous aussi, sans doute ! Et bien alors, nous sommes d’accord !

    "Elle me fait encore plus honte quand je pense que mes impôts financent ses tailleurs"dites-vous. Oui, les miens aussi et il en a toujours été ainsi. Ce qui fait la différence, c’est qu’aujourd’hui je trouve que mes impôts sont bien portés… Ca console un peu !

    Répondre
  3. vitruve

    17 octobre 2008

    cher Pierre Lance

    quand on a acquis le statut de septugénaire, on peut tout se permettre( dans les limites de la physique s’entend), tout dire , à condition de respecter les formes et les canons de notre belle langue, c’est ce que vous faites: continuez!  l’avis des anciens reste prépondérant: voyez dans quelle m…e nous ont mis ces p’tits cons de golden-boys! alors qu’avec Stavisky et les bons de la semeuse, on leur en aurait montré , nous! Pas vrai?

    carpe diem

    valete

    Répondre
  4. Anonyme

    13 octobre 2008

    Suite à une mauvaise manipulation les commentaire du lundi 13 octobre 2008 – après midi et soirée ont été supprimés.

    Désolé pour ce fâcheux incident.

    Le modérateur

    Répondre
  5. Pierre LANCE

    13 octobre 2008

    À Jean-Claude Thialet : Pourquoi seulement les druides gaulois ? Mais parce que les druides étaient seulement gaulois. Ce n’est qu’après l’invasion romaine que certains se sont réfugiés en Irlande. À part ça, je constate avec plaisir que vous êtes un catholique plutôt hérétique, et même bien proche d’être athée, car si chacun de nous est, comme vous le dites, “un dieu en devenir”, cela signifie clairement que le mot “dieu” n’a aucun sens. Un humain qui évolue positivement peut devenir peut-être surhumain, mais certainement pas “divin”, ni sur cette planète ni sur une autre. Merci de votre citation de “L’Expansion”. Tout cela est du domaine de l’évidence. Naturellement je souscris à vos trois “vers dorés”, à un mot près, comme vous dites, car Pythagore n’a certainement pas dit “Dieu”. À Vitruve : J’ai bien aimé l’humour de votre commentaire ; “appuyant difficilement de mes doigts boudinés sur les touches du clavier”… un régal ! Je n’ai rien “pioché” dans les thèses de Bergier ni de Charroux. Ils ont seulement fait partie de mes lectures comme quelques milliers d’autres. Tout écrivain digne de ce nom est un grand lecteur. Une bonne vache laitière doit brouter beaucoup d’herbe, savez-vous ? Mais en ce qui concerne “l’éleveur de bêtes à concours”, vous vous trompez d’adresse. Si vous m’avez lu autant que vous le laissez entendre, vous devriez savoir que je suis opposé à toute espèce de collectivisme. Je ne crois pas que ceux qui figurent sur le “portail des auteurs et penseurs libéraux” aient demandé à y être et j’ignore quel “jury” en a décidé. Il n’empêche que je suis effectivement un auteur libéral, mais ce que les “comités” en pensent m’est complètement indifférent. De toute manière, je n’ai jamais demandé à être inscrit quelque part, même pas à l’Académie française. Mon immortalité personnelle et privée me suffit amplement. (Cela dit uniquement pour faire bisquer quelques abrutis qui digèrent mal mon “arrogance” et mon “orgueil”. Et v’lan, qu’ils prennent ça dans le pif ! J’ai bien le droit de m’amuser un peu, non ?). À Joresse : Certains vous diront que vous êtes aussi bien prévisible. Mais je vous trouve seulement décevant. Toujours engoncé dans votre collectivisme. Autant que je sache, les cantines scolaires dépendent des municipalités et non de l’Education nationale. De nombreux maires, de droite comme de gauche, s’en occupent fort bien et tentent d’y augmenter la proportion de nourriture “bio”. Quant au prix des repas, il est absolument dérisoire et prétendre que certaines familles ne peuvent y envoyer leurs enfants faute d’argent est une absurdité, car cela voudrait dire qu’elles ne leur donnent rien à manger à la maison, aucun repas familial ne pouvant être inférieur en coût à celui de la cantine, à moins évidemment d’être abonné permanent aux restos du coeur et à l’aide alimentaire. Je ne sais pas ce que c’est que la “plèbe”. Je ne connais que le peuple français, avec toutes ses composantes (à l’exception, bien sûr, des nouveaux envahisseurs “sans armes et sans papiers”).

    Répondre
  6. Jean-Claude THIALET

    12 octobre 2008

    "Les-4-Vérités"    12 10 08

    @ GUILLEMO – Merci pour vos appréciations. Merci également pour vos commentaires très documentés. Loin d’en retrancher à ce que je ne cesse d’écrire SUR (euphémisme !) Nicolas SARKÖZY, ils en ajouteraient plutôt. Pour moi, le Président que 53% de "votants" et de "votantes" ont élu certain jour anniversaire de la naissance de Siménon, est CO-RESPONSABLE avec tous les élus UMP (présidents, ministres, députés et sénateurs) de la situation désastreuse du "FRANCE-TITANIC". Les élus UMP, mais aussi socialistes, comme tous les supplétifs de l’UDF, des Radicaux, des Verts et du PC"F" qui exercent le pouvoir en alertnance avec eux. Seulement, Nicolas SARKÖZY est un peu plus   – et même largement plus – responsable dans la mesure où, après avoir exercé sans "moufter" des responsabilités ministérielles importantes ("Budget", "Intérieur" et "Economie & Finances"), il a depuis plus de 18 mois tous les instruments du Pouvoir ente les mains, TOUT le Pouvoir. Sans parler du fait qu’il a su mieux  – ou pire – que ses prédécesseurs à l’Elysée, duper par ses propos et ses promesses les éternel cocus de la Droite …nationale ! ET JE MAINTIENS que, lorsqu’on est en désaccord avec une politique   – celle menée depuis près de 40 ans par tous les gouvernements, de "droite" (mot que je mets toujours entre guillemets)  comme de gauche – il faut avoir le courage de s’en désolidariser., et, en tout cas ne pas faire carrière dans le même parti pendant plus de vingt ans, comme c’est le cas de Nicolas SARKÖZY, Et surtout ne pas se hausser du col sir l’air de "vous allez voir ce que vous allez voir avec mon kärcher", avec mes réformes, etc".  Oui, mais voilà, les élus de tous bords, n’ont qu’un seul but assurer leur pérennité politique (la seule chose qu’ils sachent faire !) par L’INVESTITURE. Et malheur à celui qui veut sortir des rangs. Surtout au moment des votes dans les Assemblées !

    Par delà la personne de Nicolas SARKÖZY, c’est toute la classe politique, tout le "système", que je vise !

                                     Cordialement, Jean-Claude THIALET

    P.S. Je ne pensais pas notre ami SAS aussi suceptible. Je lui rappele que le courageux Serge de BEKETCH disparu hélas il y a un peu plus d’un an, avait été  – pour le bon, lui – maçon ! Et j’aime à croire que SAS reparaîtra sur un des forums des "4-Vérités". Pourquoi pas après avoir cotoyé quelques "maçons" de grande loge, en grande tenue ?

    Répondre
  7. Jean-Claude THIALET

    12 octobre 2008

    "Les-4-Vérités"    – 12 10 08

    Deux textes, en écho à l’article de Pierre LANCE :

        – Un extrait d’une intervieuw ("L’EXPANSION", octobre 2008) d’Indra NOOYI, une Indienne de Madras, pédégète de PepsiCo (39,4 milliards de dollars en 2007 !). Je cite cette experte en "calories" :

    "…l”obésité est un problème complexe. C’est le résultat d’un changement dans les modes de vie qui modifie l’équilibre entre ce que nous mangeons et ce que nous dépensons. Que c’est-il passé ces dix dernières années ? La quantité de calories est restée à peu constante, entre 2000 et 2200 calories par jours, mais nos dépenses énergétiques n’ont cessé de diminuer. Pourquoi ? Nous ne faisons plus assez d’exercice. Aux Etats-Unis, le sport n’est une discipline obligatoire à l’école que dans un seul Etat, l’Illinois. Ailleurs, les élèves rentrent à la maison sans avoir pratiqué la moindre activité physique et filent s’asseoir devant leur ordinateur. Autrefois, la première chose que les enfants faisaient après l’école, c’était d’aller jouer dehors !…" (fin de citation).

        – La fin d’un poème de Pythagore :

         "Dieu ! Vous les sauveriez en dessillant leurs yeux …

         "Mais non ! C’est aux humains, dont la race est divine,

         "A discerner l’erreur, à voir la vérité …"

    Remarque : à un mot près, je pense que ces trois "vers dorés" traduits par Fabre d’Olivet, conviendraient à Pierre LANCE. Je n’ose lui demander son avis …

                                   Bonne semaine à toutes et à tous, Jean-Claude THIALET 

    Répondre
  8. Magny

    12 octobre 2008

    On n’est pas responsable d’être gros , on n’est pas responsable d’avoir acheté des mauvaises actions , on n’est pas responsable d’avoir délocalisé et créé des chômeurs pour gonfler les dividendes des actionnaires , on n’est pas responsable d’être endetté , on n’est pas responsable d’avoir spéculé sur le blé et d’avoir entretenu la famine mondiale , etc …

    Comptez sur l’Etat , noyez-vous dans la masse , ne réfléchissez plus , ne choisissez plus , et vous vivrez heureux dans le meilleur des mondes possible .

    L’irresponsabilité généralisée de bas en haut , en partant du SDF, en passant par le banquier , le ministre , jusqu’au président , qui fait ce qu’il peut étant donné une situation exceptionnelle "imprévisible" ( qu’est-ce qu’on rit ! ) . Amusez-vous le bateau coule , et il n’y aura assez de canots pour tout le monde . Pas grave , on les fera construire après le naufrage : Epiméthée est à la mode de nos jours ! 

    Répondre
  9. Jaures

    12 octobre 2008

    Cher P.Lance, vous ètes finalement très prévisible. Je ne pensai pas une seconde que vous vous mèleriez à la plèbe pour défendre l’Education Nationale. Il est vrai que nous défendons dans sa généralité les moyens attribués à l’école. Et avouez que sans postes de nutritionnistes, sans moyens financiers pour augmenter la qualité des repas et sans aide sociale pour permettre aux plus modestes d’accéder à la cantine scolaire la lutte contre l’obésité est définitivement perdue.

    Il ne servira dés lors à rien de se lamenter à 800kms des problèmes.

     

    Répondre
  10. VITRUVE

    12 octobre 2008

    AVE

    j’oubliais: l’anonyme qui vous tanne le cuir 2 interventions plus haut avec ses citations latines est votre serviteur: VITRUVE

    VALETE

    Répondre
  11. Pierre LANCE

    12 octobre 2008

    Suite de ma réponse à Joresse : Je vois que vous pratiquez l’information sélective. Renseignements pris, cette manifestation de la FCPE (Fédération des Conseils de Parents d’ékèves des Ecoles publiques) qui aura lieu à Paris le 19 octobre, est principalement dirigée contre la réforme gouvernementale de l’Education nationale et notamment contre les suppressions d’emplois. Les repas dans les cantines ne pèsent pas lourd dans la charrette. Alors, désolé, mais il ne faut pas compter sur ma complicité avec les défenseurs du Mammouth.

    Répondre
  12. Pierre LANCE

    12 octobre 2008

    Cher Joresse, Une manif pour des repas scolaires équilibrés ? Quelle bonne nouvelle ! Mais vous me permettrez de remarquer que la FCPE prend le train en marche. Peu importe, mieux vaut tard que jamais et je ne bouderai pas le plaisir de participer, si toutefois cela m’est matériellement possible, car je suis à 800 km de Paris. Mais c’est peut-être au niveau national ? Si c’est le cas, tant mieux.

    Répondre
  13. Anonyme

    11 octobre 2008

    AVE

    bouffi dans ma graisse, appuyant difficilement de mes doigts boudinés sur les touches du clavier, le souffle court, je réussirai quand même avant de mourir dans une ultime diarrhée, à passer ce dernier message au Professeur Lance:

    il y a de nombreuses années que, piochant dans les thèses de Bergier et Robert Charroux, un certain PL nous produit une littérature variée, avec quelques connotations malthusianistes, voire limite eugénistes, bref que du beau et du bon discours d’éleveur et de sélectionneur de bêtes à concours.  Imputer la débâcle de 40 aux luttes sociales, alors que tous les élèves d’histoire contemporaine savent qu’ Hitler est le "fils" de Poincaré, ( sa création, pour les primaires bas du front qui vont hurler…) dénote un courant de pensée… décalé, dirons-nous, que nous respecterons toutefois.

    , Une honnèteté toutefois, reconnaissons-lui une parfaite connaissance de Nietsche, du monde gaulois et aussi qu’il ne s’est pas fait inscrire dans le portail des auteurs et penseurs libéraux de ce monde, ( alors que Mr Dumait y figure…)

    Mais, j’espère qu’il me laissera cette lattitude, chacun menant sa vie comme il le veut*, à la condition de respecter l’autre, je le laisse donc parfaire le bronzage de son corps d’athlète, pendant que je reprends une crotte en chocolat et me verse un bourbon à sa santé.

    *SECUNDUM ANTIQUAM HABITIDINEM LEXOVIANI CELEBRANT NAISSANCIAE CHRISTI ANNIVERSARIUM EMPIFFRANDOS SE IPSOS CUM BOLDINI FANTASTICI QUANTITATIBUS…( pour ceux qui ont moins de 60 ans: "suivant une habitude ancienne, les Lexoviens fêtent l’anniversaire du Christ en s’empiffrant de boudin en quantité fantastique" Alphonse Allais citant un célèbre manuscrit de la non moins célèbre bibliothèque latine de Tadblagtown) 

    VALETE

     

    Répondre
  14. Jean-Claude THIALET

    11 octobre 2008

    "Les-4-Vérités" – 11 10 08

    A Pierre LANCE. Souffrez que je vous retourne le compliment lorsque vous écrivez (ce n’est pas la première fois que je lis cela sous votre plume) "qu’une erreur trois fois répétée ne devient pas une vérité." Certes, je n’ai pas la prétention de détenir LA – pas même UNE – vérité. Cela aussi bien en matière politique que dans tout autre domaine.

    Mais, comme vous à propos du "gras", et de bien d’autres causes de maladies, je me contente de constater que Nicolas SARKÖZY n’a rien fait, et ne fait rien, pour arranger les affaires de la France. Hier, si je vous lis bien, c’est parce que, simple ministre de Jacques CHIRAC (l’empêcheur de réformer en rond, en large ou en travers, avec ou sans kärcher :!), IL NE POUVAIT RIEN. Aujourd’hui, c’est parce qu’en dix-huit mois, IL N’A PAS EU LE TEMPS (je sais, Carla n’y est pour rien !), et demain  –  j’imagine – ce sera à cause du TSUNAMI ECONOMICO-FINANCIER qui a frappé la planète à l’insu de son plein gré, et qui aura plombé la FRANCE pour au moins trois quinquennat … Alors, pour en terminer avec cette controverse des "4-Vérités", je vous demande en grâce, non de changer d’opinion sur l’envié mari de Carlita, mais de me dire combien de temps, selon vous, il faudra (faudrait ?) encore à l’actuel hôte de l’Elysée pour rétablir la situation économico-financière de la France, résorber le chômage, rétablir la sécurité, loger tous les Français comme il s’y est engagé par son irresponsable loi sur le "Logement opposable", résoudre tous les problèmes liés à l’immigration (pourquoi pas en la suspendant purement et simplement comme l’avaient fait le Canada, puis les Etats-Unis en 1930  – l’année de ma naissance – après la "grande crise" ?), réformer l’Education nationale pour qu’elle puisse faire enfin son véritable métier qui est d’instruire et de former à un métier de femme ou d’homme toutes celles et tous ceux qui lui sont confiés etc ?  Ne me dites surtout pas qu’il faudrait un superman, ou un Hercule, et que votre héros  – même s’il s’en veut en donner l’impression – est tout, sauf cela…

    Mais je reviens à ce qui est le vrai sujet de ce "forum" sans savoir si la "guerre du gras" aura lieu.

    Il y a, me semble-t-il, qui ont cru lire  – à travers cette expression – que vous demandiez d’ouvrir une chasse à l’obèse. Me souvenant – comme vous j’imagine – du "Martyre de l’Obèse", je suis de ceux qui ne souhaitent pas particulièrement de mal à ceux qui appartiennent à une catégorie dont on voit de plus en plus de specimens de tous âges, de toutes conditions sociales, et de toutes ethnies. Sur nos plages, certes, mais aussi dans nos rues, dans nos écoles, et sur nos écrans de télévision. A l’image de ce que l’on voit aux Etats-Unis…

    Et, quoiqu’en pensent certains de vos lecteurs qui se sont sentis agressés sinon dans leur propre personne, du moins dans celle de proches, il me paraît tout aussi évident qu’à vous qu’un très fort pourcentage d’obèses (plus documenté que moi, Pierre LANCE avance celui de 80%) qui, comme cela résulte d’ailleurs de la plupart des examens cliniques ou médicaux, doivent leur état à une mauvaise hygène alimentaire ("consommation excessives d’aliments caloriques, certes, mais aussi, tout simplement d’interférences entre des aliments incompatibles), d’une manque d’exercice physique (je cite encore Pierre LANCE) mais aussi de mauvaise hygène physique, d’un désiquilibre psychique, etc. Résoudre le problème de la santé des obèses à leur place n’est pas simple dans la mesure où une majorité de nos concitoyens ont pris l’habitude de croire que, dans tous les domaines  – pas seulement, donc, celui de l’obésité – la Médecine a  – en dehors de tout effort personnel ou de toute prise en main de sa propre vie – des solutions miracles. Ainsi, j’ai connu des fumeurs invétérés qui, malgré tous les avis, continuaient à fumer en pensant qu’ils vivraient assez vieux pour que la Médecine ait trouvé les moyens de les guérir des cancers et toutes les autres maladies qui affectenent les tabagiques; Tous comme les "errants sexuels" abandonnent toute "protection" depuis qu’on leur a parlé de la trithérapie, et de ses prétendus progrès., en attendant le vaccin (tout aussi hypothéque que celui contre le cancer auquel la rechercje américaine semble avoir renoncé) contre le sida …

    Alors, pourquoi, effectivement, ne pas faire avec les "produits trop gras ou trop sucrés, comme pour la  cigarette dont on augmente, année après année, le prix. Mais, à voir le train où vont les choses, je crains que cela ne suffise pas. La chasse à la cigarette est ouverte depuis des années, et le nombre des fumeurs  – s’il baisse – n’en a pas été réduit pour autant de façon spectaculaire. Je crains qu’il en soit de même pour l’obésité et les obèses.

    Tout serait pour le mieux dans le meilleur des mondes si tous ceux qui sont malades du fait de leur boulimie de calories salées ou sucrées, de leur tabagie, ou, d’une manière générale, de leurs débordements alcooliques, sexuels, ou autres, acceptaient de voir qu’ils coûtent de plus en plus cher à la Société, particulièrement à la Sécurité Sociale. Certes, celle-ci, dont le "trou" ne cesse de l’élargir et de s’approfondir, est aussi "victime" de toutes celles et de tous ceux qui en usent et en abusent PARCE QUE, LA FRANCE, TOUJOURS BONNE FILLE, a décidé que ce serait gratuit pour eux. Mais viendra bien un jour où il faudra que chaque citoyenne et chaque citoyen comprenne qu’il est lui-même responsable de la plus grande partie de ce qui lui arrive. Dans le domaine de la santé, du travail, du surendettement, etc. Le plus tôt sera le mieux car la FRANCE est en train de crever sous le poids de tous les égoïsmes individuels (celui du "je fais ce qui me plaît, c’est l’Etat et la Sécurité sociale qui paieront) qui, ajoutés les-uns aux autres sont devenus insupportables. Je ne sait pas si "la guerre du gas (aura) lieu" comme le demande Pierre LANCE. Mais celle contre le "^égoïsmes indifivuels", elle, deva, nécesssairement avoir lieu ! Tant pis pour celles et ceux qui sont devenus "obèses", "fumeurs", "buveurs", ou autres "jouisseurs", etc. à l’insu de leur plein gré, sous le poids des modes, des entraînements et des addictions. Il faut que chacun comprenne qu’il est responsable de son destin, de sa destinée. Le plus tôt sera le mieux. Poiur eux-mêmes comme pour la Collectivité !

    Bon dimanche à toutes et tous, sans distinction de poids, cordialement, Jean-Claude THIALET

    P.S. En écho à  Pierre LANCE qui écrit "les druides gaulois (NB. pourquoi seulement "gaulois" ?) professaient que notre vie présente n’est qu’une étape entre de mutiples autres", je suis de ceux qui croient à la réincarnation. Celle-ci permet, vie après vie, à chaque être humain de s’améliorer pour devenir un être parfait. Le catholique impénitent que je suis se souvient de ce mot de saint Irénée : "Dieu s’est fait homme pour que l’homme se fasse dieu". Nous sommes tous un "dieu" en devenir !

       

    Répondre
  15. Guillermo

    11 octobre 2008

    @Pierre Lance,

    ah que j’apprécie votre réponse à Jorresse.  Les « pôvres » qui se gavent de coca-cola ça courent effectivement les rues.  Et les « luttes sociales » pour gueuler qu’on interdise les glutamate on n’est pas près de les voir les chez nous.

     

    @Jean-Claude Thialet,

    non SAS n’est pas votre seul « lecteur ».  En ce qui me concerne je vous lis très souvent et j’apprécie très souvent vos propos. Mais on intervient plus facilement lorsqu’on est en désaccord qu’en accord avec quelqu’un.

    J’en profite pour dire que tout comme vous je déplore la « disparition » de notre ami SAS, ses interventions toujours pittoresques, ses avis tranchés et son langage ‘châtié ‘, tantôt pour le meilleur et parfois pour le pire. Mais Pierre Lance, qui ne le goûte guère,  lui a déclaré qu’il allait s’inscrire chez les francs-maçons. Et là notre ami SAS, il est peut être tombé raide derrière son clavier. (Faut  dire que c’était vraiment très très méchant de la part de Pierre Lance, d’avoir sorti un truc pareil).   

    Trêve de plaisanterie, je souhaite commenter votre passe d’armes avec Pierre Lance sur le terrain de la responsabilité d’un ministre.

    Un ministre endosse bien sûr une responsabilité théorique mais il ne doit pas être sur-responsabilisé. Les exemples d’exagération ne manquent pas. Il suffit de se rappeler les propos soutenus par Ségolène Royal à l’encontre de Sarkozy (ministre de l’intérieur) qui lui a reproché d’avoir laissé une fliquette se faire violer à proximité d’un commissariat.  Autre exemple : celui de Voyné prise à partie par une marée de manifestants,  après une marée noire en Bretagne.  Celle-ci, excédée, s’est d’ailleurs fort mal défendue avec l’argument que ce n’était pas une vraie catastrophe. Dans les faits un ministre voit ses pouvoirs très limités, non seulement par l’équipe gouvernementale mais surtout par les structures mises en place par ses prédécesseurs.  Pour reprocher à quelqu’un d’avoir failli à ses responsabilités, il conviendrait de faire la part entre le pouvoir réel et le pouvoir théorique. 

    Toutefois Sarko est un cas à part et on ne peut le faire bénéficier d’autant de circonstances atténuantes.   

    Successivement ministre et président il ne peut esquiver des deux cotés : c’est le cas en matière d’immigration.  Force est de reconnaître qu’il fait souvent honteusement semblant en esquivant des mesures faciles à prendre.

    Ensuite il a institué une note pour ses ministres à court terme tous les 3 mois en format d’audimat.  C’est un véritable déni de gestion. Sauf sur des questions de détail, l’action d’un ministre se joue sur les 2 à 5 ans. Il y a donc lieu de le juger lui-même à court terme.  Sous ce jour son bilan est plus que désastreux.

    Reste aussi et surtout que Sarko (ministre de l’intérieur) a triché comme un vulgaire petit malfrat.  Il est allé jusqu’à imposer un nombre de gardes à vue ! Bref les flics devaient mettre des types en préventive pour « faire semblant » que la police s’activait. Ceci est évidemment un déni complet de justice.  Dans une démocratie digne de ce nom il aurait dû être radié à vie de tout emploi public en particulier de tout emploi politique.

    @Cariolan,

    Là aussi , je dois certainement partager l’avis de JC Thialet sur les réflexions de P. Lance quant-à notre Dadame Nationale.  Vous êtes fier qu’elle vous représente à l’étranger.  Moi j’ai simplement honte que mes ancêtres aient fait une révolution et qu’on se retrouve 300 après avec un couple royal et une aphone qui profite de sa fonction pour placer ses disques en conseil des ministres.   Elle me fait encore plus honte quand je pense que mes impôts financent ses tailleurs.  Sous ce jour les propos de Pierre Lance qui en rajoute chaque fois une couche sur ses mérites (sauf cette fois) m’inspirent du dégout.

    En outre j’en ai marre, marre, marre de l’argument selon lequel ça aurait été pire avec Royal.  Tout le monde en est persuadé à 100% (à part Joresse). Mais ce n’est pas une raison pour nous comporter comme des laquais à l’encontre de Sarko et de sa greluche.

    Répondre
  16. Jaures

    11 octobre 2008

    Cher P.Lance, c’est fou ce que l’on demande comme bon sens aux pauvres: choisir les meilleurs aliments, vivre au grand air, lire, bien élever leurs enfants et les assister dans leurs devoirs, …Ces choix de vie, mais pourquoi donc les pauvres ne font-ils pas ? Un conseil, cher P.Lance, posez donc vous même la question aux intéressés en vous rendant au resto du coeur le plus proche.

    En ce qui concerne les luttes sociales relatives au sujet qui nous occupe, voici en substance le texte que publie la FCPE: "L’obésité étant enfin reconnu comme enjeu de santé publique,la qualité des repas servis dans les restaurants scolaires doit être respectée. Les repas doivent être élaborés par des diététiciens et les recommandations de nutrition doivent être rendues obligatoires par la loi."

    Une grande manifestation est organisée par la FCPE le dimanche 19 Otobre. Je serai ravi de vous y rencontrer.

    Répondre
  17. Pierre LANCE

    11 octobre 2008

    À Rosanov : Si j’ai raison en théorie, j’ai raison tout court. Et je ne risque certainement pas de tomber “dans une mentalité de cureton”, où il y a d’ailleurs tellement de monde qu’il n’y a plus de place. Vous pratiquez ici le système de contradiction bien connu qui consiste à rejeter une bonne idée sous prétexte que les imbéciles ou les fanatiques en feront un mauvais usage. En ce cas, il n’y a plus qu’à jeter les bonnes idées à la poubelle et l’humanité avec. Votre attitude est tout simplement stérile. Si j’ai raison, ayez donc le courage d’avoir raison avec moi. À Joresse : Les luttes sociales étaient peut-être nécessaires au XIXe siècle et au début du XXe, mais elles ont commencé à devenir destructrices dans les années 1930 (largement responsables de la débâcle de 1940 et du paradoxe qui a conduit Blum à engendrer Pétain). Aujourd’hui, à l’exception de situations très ponctuelles, les “luttes sociales” ne sont plus que de la chienlit, quand elles ne sont pas la défense égoïste de scandaleux privilèges. Le monde change, et celui qui ne change pas est un ange qui devient démon. C’est ainsi que la gauche est devenue, sans même s’en rendre compte, conservatrice et réactionnaire. Les esprits qui restent dominés par une idéologie ou une religion s’excluent eux-mêmes des forces d’évolution et de progrès. Ne vous laissez pas piéger par les routines intellectuelles. Cordialerment.

    Répondre
  18. Jaures

    10 octobre 2008

    Vous avez raison Coriolan, sans les luttes sociales nous aurions encore le livret ouvrier, les enfants de 5 ans travaillant dans les mines, la semaine de 60 heures,…

    Je comprends votre nostalgie du bon vieux temps.

    Répondre
  19. Rosanov

    10 octobre 2008

    En théorie Pierre Lance a raison. Mais sous prétexte de responsabiliser les gens on a vite fait de tomber dans les mentalités de cureton en s’octroyant le bon droit de culpabiliser et stigmatiser tout le monde.

     

     

    Répondre
  20. Pierre LANCE

    10 octobre 2008

    À Jean-Claude Thialet : Pourquoi nous répétez-vous ce que vous avez déjà dit ? Une erreur ne devient pas une vérité parce qu’on la répète trois fois, bien que certains soient tentés de le croire. Par ailleurs, je suis bien d’accord avec Coriolan pour dire que la démission est une pratique discutable. Plus que discutable, je la trouve stupide, car elle consiste à abandonner le terrain à l’adversaire. Je vous rappelle que Chirac n’avait accepté le retour de Sarkozy au gouvernement qu’à contre-coeur et parce qu’il était très populaire auprès des députés de son propre parti. Il aurait été trop content que Sarkozy démissionne. Mais celui-ci était engagé dans la conquête du pouvoir et savait très bien qu’il avait intérêt à rester aux affaires, même s’il n’avait pas vraiment prise sur elles. Et prétendre que Sarkozy n’a rien fait comme ministre de l’Intérieur est une fâcheuse perte de mémoire (demandez-donc aux policiers ce qu’ils en pensent). À Daniel : Votre commentaire étant émaillé de remarques désobligeantes et fielleuses à mon égard, sans parler de leur absurdité, je ne vous ferai pas l’honneur de vous répondre, tout en comprenant fort bien que mon orgueil agace votre vanité, ce qui est très banal. À Joresse : Cannes est une ville de 70.000 habitants qui compte beaucoup plus de familles “populaires” que vous semblez le croire, sans parler des fort nombreux petits retraités désargentés. Cannes ne s’arrête pas à la Croisette et au Palm Beach, et les marchés y sont très populairement fréquentés. Les fruits et les légumes sont chers en effet, mais ils ne sont pas inaccessibles et ce n’est qu’une affaire de choix. Il suffit de savoir ce que l’on veut. Si l’on donne priorité à sa santé, c’est simple : on se prive d’autre chose pour manger sainement et sobrement. En réalité, trop de gens, et malheureusement trop d’adolescents, préfèrent se gaver de nourritures industrielles malsaines et de sodas bourrés de mauvais sucre parce que manger un fruit, ça leur paraît “ringard”. Non, mon cher Joresse, ce n’est pas une question d’argent, c’est avant tout une question d’intelligence et de prévoyance, qui, malheureusement, ne courent pas les rues. Cela dit, je suis tout à fait d’accord avec vous pour l’interdiction des pesticides dans l’agriculture et de la publicité pour les aliments trop gras et trop sucrés (et bourrés de glutamate) notamment ceux qui prennent les enfants pour cibles. (J’en connais un ci-dessus qui va nous traiter de dictateurs et d’inquisiteurs, mais on s’en fout, n’est-ce pas ?) D’accord aussi pour l’éducation nutritionnelle des enfants et ados. Maintenant quand il y aura des “luttes sociales” pour promouvoir tout cela, ne manquez pas de me prévenir afin que je puisse m’y joindre. Mais là, hélas, je crois que vous rêvez. À Coriolan : Merci d’apporter un peu de bon sens dans ce forum, où il manque souvent. À part ça, pour mieux connaître “ce diable de PL”, rien de plus facile. Ils vous suffit d’aller sur ce site : http://assoc.wanadoo.fr/lerenouvelle/pub et vous serez gavé ! Cordialement à tous.

    Répondre
  21. Coriolan

    9 octobre 2008

    Ce que je lis me déconcerte !

    Jean-Claude Thialet

    1) Démissionner en cas de désaccord ? C’est une partique discutable. Ancienne, mais discutable ; ce n’est pas mon point de vue. Il est préférable, pour moik, d’oeuvrer de l’intérieur que de défiler avec des banderoles àl’extérieur !

    2) Vous oubliez le fameux : "Lui, c’est lui ; moi, c’est moi." de Jacques à l’adresse de Nicolas !

    Quant à l’immigration, dès 76 j’ai adhéré pendant 13 ans au seul parti qui s’y opposait tandis que d’autres préconisaient le regroupement familial (Giscard, sur le plan économique, Mitterand et consort, sur le plan social et…affectif). Ces cons de Français n’ont que ce qu’ils méritent à l’heure actuelle.

    3) Depuis que Nicolas Sarkozy est à l’Elysée, dites-vous, la situation de notre pays s’est empirée ? Ben voyons ! Zut alors ! Quand je pense qu’il en aurait été tout autrement avec madame Royal !

    Conclusion : Votre ironie est ridicule et Carla Bruni n’a rien à voir dans cette affaire, pas plus que Bernadette, Danielle, Anne-Aymone ou les feues Claude et Yvonne ! Sauf, qu’elle, elle est belle et qu’à l’étranger, je trouve qu’elle me représente bien !

    Daniel

    Vous écrivez : "Dans son incapacité à douter des bases qui ont conduit sa vie,  P.Lance traite le problème au niveau où cela le conforte dans ses certitudes." J’aimerais des détails pour me faire mon opinion, car je ne le connais guère ce diable de PL. Merci.

    Vous, en revanche, je vous en crois, vous traitez des problèmes qui vous dépassent ou qui vont à l’encontre de vos certitudes ? Voilà qui me dispense de l’examen approfondi de votre texte. Merci.

    Jaurès

    Ah ! non, mon pauvre ami ! Les luttes sociales en ont fait suffisamment pour notre misérable pays ! N’en jetez plus ! La France est pleine !

     

     

    Répondre
  22. Jaures

    9 octobre 2008

    Cher M Lance, une petite suggestion. Si vous faites un peu les marchés, de Cannes ou d’ailleurs, vous constaterez que les aliments sains, fruits et légumes frais sont excessivement chers. Aboutir aux 5 fruits et légumes conseillés est, pour les familles populaires (que vous rencontrerez peu à Cannes) une gageure inatteignable. De fait, l’obésité de comportement se rencontre le plus souvent dans les familles modestes qui cumulent une alimentation déséquilibrée et une sédentarité liée à l’environnement (essayez de faire du jogging dans une cité de Clichy sous Bois !). Les sanctionner par des déremboursements aboutira à l’inverse de ce que vous souhaitez.

    Pour atteindre votre but louable d’une meilleure santé pour tous, je vous encouragerais donc à rejoindre les luttes sociales qui permettront notamment, d’améliorer la qualité des cantines, de permettre, par un meilleur salaire, aux gens d’acheter des produits sains (qu’une législation et des contrôles stricts auront vidés d’inutiles pesticides), d’interdire la publicité de produits gras et sucrés à la télévision (comme pour l’alcool), d’éduquer les enfants et ados grace à des interventions régulières de nutritionnistes et médecins dans les cours de SVT.

    Sans les luttes sociales, le poids des lobbys ruinera vos efforts en cette vie comme dans celles qui suivront.

    Répondre
  23. Daniel

    9 octobre 2008

    Oui, bien sûr, chacun dispose du choix de son hygiène de vie. Bien sûr, vu de l’extérieur, l’autre peut faire mieux quand on le mesure à l’aune des quelques qualités particulières que nous avons et surtout si on oublie les mutiples qualités que nous n’avons pas.    

     

    Voilà un article dont il faudra se souvenir non à l’avantage de la sécurité sociale mais seulement pour situer la perversion des raisonnements de P. Lance. Dans son incapacité à douter des bases qui ont conduit sa vie,  P.Lance traite le problème au niveau où cela le conforte dans ses certitudes. Et si ça lui permet de placer son venin, quel grand bonheur pour son autosatisfaction!. La religion  va se sentir moins seule, les obèses prennent une part de son mépris… et il n’a pas dit son dernier mot !…  

    Dans cet article et par son exemple,  P. Lance nous enseigne sur les vrais dangers des croyances.   L’orgueuil non maitrisé par l’esprit (qui découle de l’Esprit)  produit  la médiocrité intellectuelle. L’intellect est une machine qui devient médiocre quand elle  analyse non plus la réalité mais la partie de la réalité qui donne raison à l’orgueil.    L’orgueuil qui est bien la pire des "addictions" addiction dénoncée par le même P.Lance pour forger ses accusations et tenter de justifier ses analyses discriminantes pour des catégories qui lui donnent la nausée. Accusations qu’il croit "impitoyables" quand elles ne sont que pitoyables.

    Ainsi:   P.Lance  est "consterné",  "dégouté"  par ces "bedaines autosatisfaites" ,  (lui n’est pas autosatisfait , bien sûr!)  ,

    mais n’est ni choqué, ni consterné par les frasques de nos dirigeants qui organisent la souffrance de tout un peuple en dilapidant des milliards dont chaque euro réduira d’autant les choix individuels des plus petits et détruit les efforts des classes moyennes.  Il admire le couple présidentiel,   non pour ce qu’il est (réalité),    mais pour ce qu’il parait (et dont rêve  P. Lance)… Ce qu’il parait grace au fric,  non pas mérité (selon une réalité),   mais prélevé par la contrainte (compensation à l’incapacité de penser juste, démonstration d’une croyance en leur supériorité de classe, croyance entretenue par cette caste).

    P.Lance voit l’obésité sur le corps des autres, laquelle porte tort en premier à ceux qui la porte,  mais ne voit pas sous son nez   les milliers de crimes sur les plus fragiles.

    Il voit  l’obésité physique mais ne voit pas  l’obésité de son orgueuil qui a besoin de boucs émissaires  pour canaliser son fiel débordant. Donnez du pouvoir à P. Lance et il recréera l’inquisition pour contraindre "ces monstres oléagineux sans une once de pudeur, de décense et de dignité, sans la moindre vélléité de respect d’eux mêmes et d’autrui" (sic)…     à penser différemment.

    Allah est grand mais P. Lance le dépasse quelquefois dans l’incohérence intellectuelle.

    La gauche se nourrit et se justifie de tels dérapages. Entre 2 maux, il faut choisir le moins dangereux  qui n’est alors que le moins mauvais.  

     

    Répondre
  24. Jean-Claude THIALET

    9 octobre 2008

    "Les-4-Vérités"   – 09 10 08

    Cher Pierre LANCE. Parce que je dispose de beaucoup plus de temps à vous lire (et même relire !) que vous à me lire (1), vous me permettrez de renvoyer en quelque sorte la balle dans votre camp en pensant à mon tour que c’est vous qui " n’avez pas bien lu mes commentaires" faute d’en trouver le temps.  Et ceci pour les raisons suivantes :

    PRIMO : j’ai dit  – et je ne cesserai de le répèter (pas seulement à vous !) –  que Nicolas SARKÖZY est, même si, comme vous le soulignez vous-même, n’a guère que dix-huit mois de Présidence, SOLIDAIREMENT RESPONSABLE du parti gouvernemental qu’est l’UMP auquel il appartient depuis plus de vingt ans(2). Un parti gouvernemental qui, en alternance avec le P.S. a conduit le "FRANCE-TITANIC" au naufrage. Vous me dîtes que, en désaccord avec CHIRAC, votre protégé "n’avait aucun moyen de désavouer sa politique"(sic). Et la démission, alors ? Jacques CHIRAC pour lequel je n’ai ni estime ni même sympathie avait bien démissionné, lui,  pour montrer son désaccord avec Valéry GISCARD D’ESTAING ! (3)

    DEUXIO : vous semblez faire l’impasse sur le fait que Nicolas SARKÖZY a été Ministre de l’Intérieur pendant quatre ans. Non seulement il n’a rien fait à ce poste (malgré ses rodomontades !) pour améliorer les conditions de sécurité dans notre pays (oui, je sais, "un ministre n’est qu’un éxécutant"!), mais, depuis qu’il est Président de la République, l’insécurité n’a cessé de se dégrader dans notre pays, et les problèmes liés à l’immogration aussi. La faute à qui, à Michèle ALLIOT-MARIE qui n’est qu’une simple éxécutante ? Ou à son véritable "boss" ?

    TERTIO   ne vous en déplaise, depuis que Nicolas SARKÖZY est entré à l’Elysée, la situation de notre pays a empiré. Par seulement dans le domaine de l’insécurité, mais aussi dans celui du déficit budgétaire, de la dette nationale, du déficit de la sécurité Sociale. On aurait pu au moins s’attendre à un coup d’arrêt dans toutes ces dégringolades. RIEN ! Et ce n’est pas en nous amusant avec de prétendues réformes qui ne sont même pas des réformettes, en nous disant qu’il faut attendre qu’elles prennent effet, qu’il faut laisser du temps au temps, etc. que je croirai que l’époux de Carla BRUNI est le sauveur que la France attend …

    CONCLUSION : continuez à vous bercer d’illusions sur votre voisin d’été au Fort de Brégançon, moi, il y a déjà pas mal de temps que j’ai jugé le personnage. Et comme je ne crois pas non plus à la jolie fée Carla qui se penche chaque soir sur son berceau et qui, d’un coup de baguette magique va le transformer en sauveur de la France…

                             Cordialement, Jean-Claude THIALET

    P.S. Ne vous donnez pas la peine de me répondre. Vous ne me convaincrez pas, pas plus que je ne vous convaincrai. Je laisse le soin à chacune et à chacun de nos lecteurs (4) le soin, non de nous départager, mais de réfléchir à nos propos pour se faire leur propre conviction.

    (1) Rappel : je suis retraité, et je vous sais très occupé tant par "L’Ere Nouvelle", que par votre métier d’écrivain et de journaliste, sans parler de bien d’autres activités utlises que je n’ai pas à connaître.

    (2) durant ce laps de temps, que je sache, on n’a jamais entendu l’actuel Président de la République sonner le tocsin, dire que les gouvernements qui se succédaient au pouvoir conduisaient le pays à la catastrophe. Membre de l’UMP (ou de l’un de ses "avatars" de l’époque), il y tissait soigneusement sa toile pour devenir Grand Vizir à la place du Grand Vizir, jouant parfaitement le rôle d’IZNOGOUD.   

    (3) contrairement à certains, je ne ferai pas à Nicolas SARKÖZY l’injure de penser qu’il avait préféré rester à "l’INTERIEUR" pour pouvoir combiner ses déplacements de Ministre (payés par l’ETAT) avec ceux du candidat à la Présidentiel. Ni même pour pouvoir mieux "neutraliser" certains de ses "concurrents" !

    (4)  vous en avez (comme je le constate semaine après semaine !), mais je suis moins certain d’en avoir moi-même. A l’exception sans doute de "SAS" dont je regrette la disparition sur ce forum, à moins qu’il n’opère sous un autre pseudo… S’il me lit, je le salue !

    Répondre
  25. Pierre LANCE

    9 octobre 2008

    À Regis : J’ignore complètement (et vous aussi) si l’être humain est responsable ou non de ce qu’il est, donc de ce qu’il fait, et je m’en fous. Ce qui compte, c’est de comprendre qu’une civilisation qui exonère les individus de toute responsabilité se voue à la déchéance et à la disparition. Et auprès de cette vérité philosophique à laquelle vous semblez imperméable, je vous garantis que les recherches “modernes” sur l’addiction ainsi que la neuropsychologie et le comportementalisme ne pèsent strictement rien. Je crois d’ailleurs que ce sont plutôt des ruses qu’emprunte la lâcheté humaine pour excuser tout le monde de tout, ce qui mène la société droit vers l’abîme. Nietzsche est sans nul doute le plus grand génie contemporain de la philosophie. Mais si grande que soit mon admiration pour lui, je ne suis l’inconditionnel de personne. Nietzsche d’ailleurs n’en voulait pas et il fait dire à son Zarathoustra : “On n’a que peu de reconnaissance pour un maître quand on reste toujours élève. Et pourquoi ne voulez-vous pas dépouiller ma couronne ?” Aucun génie n’est infaillible et aucun homme ne peut tout savoir. Nietzsche a donc proféré aussi quelques bourdes, dont celle que vous citez, si toutefois votre citation est complètement exacte. Car le libre-arbitre a été introduit dans la doctrine chrétienne par l’ex-druide Morgan, devenu moine sous le nom de Pélage, et qui alla à Rome précher la liberté de l’être humain. Son principal adversaire fut justement Augustin, qui ne voulait pas l’accepter. Le pélagianisme divisa toute la chrétienté naissante, notamment en Gaule, car la liberté-responsabilité individuelle était un des piliers de la doctrine druidique et l’axe essentiel de l’éthique des Gaulois. En outre, s’il est vrai que les prêtres utilisèrent par la suite le concept de libre-arbitre pour culpabiliser les humains, ce n’était nullement dans les intentions de Morgan-Pélage, qui ne pouvait admettre la non-liberté de l’homme, car ce concept lui ôtait toute dignité et le ravalait au rang de fétu de paille, ce qui semble faire les délices de vos “neuropsychologues”. À Jean-Claude Thialet : J’ai l’impression que vous n’ avez pas bien lu les commentaires et mes réponses concernant Sarkozy, car vous répétez ce que d’autres ont dit, à quoi j’ai répondu qu’aucun ministre n’est responsable de la politique générale du gouvernement. Les ministres ne sont que des exécutants. Sous la Ve République, la politique du pays est orientée par le Président et lui seul, tant du moins qu’il dispose d’une majorité solide à l’Assemblée nationale. Nicolas Sarkozy n’est responsable de la politique nationale que depuis son entrée à l’Elysée, et absolument pas auparavant. Je vous rappelle d’ailleurs qu’il était souvent en désaccord avec Jacques Chirac, mais n’avait aucun moyen de désavouer sa politique. Cordialement. PL

    Répondre
  26. Jean-Claude THIALET

    8 octobre 2008

    "Les-4-Vérités"   –   08 1 08

    Enfin ! je retrouve (nous retrouvons ?) dans cet article le "Pierre LANCE" plein de raison que j’apprécie ! Même s’il y a des "obèses génétiques", il n’est pas nécessaire d’aller se cuire au soleil des plages pour constater que, dans notre pays (pour ne parler que de lui), le nombre des silhouettes enrobées  – de tous âges, comme de toutes conditions sociales – ne cesse de croître. Et que les principaux responsables de cette situation sont la mauvaise alimentation et la mauvaise hygiène de vie. Et, par conséquent, les obèses eux-mêmes.

    Fait ce qu’il te plaît est devenu le leit-motiv, et quand cela va mal, de plus en plus mal, ne te remets surtout pas en cause, demande à la médecine et à la pharmacopée de te remettre en état. Et, surtout, ne culpabilise pas à l’idée que cela coûte de plus en plus cher à la Collectivité : tu donnes de plus en plus d’argent à la Sécurité Sociale (1). Et, au nom du "retour sur investissement",  n’est-il pas normal que tu récupères tout ou partie de tes cotisations et autres pélèvements, et même pourquoi pas plus, si tu es malin, en consultations médicales, en médicaments, en radios, analyses, scanners, prescriptions de cures, de séances de "kiné", etc ? Au lieu de prendre en main leur santé, les "assujettis" à Dame S.S. confient leur santé, et même leur style de vie et leur vie tout court à la Médecine qui n’est autre que le bras séculier de la Sécurité Sociale et de l’Etat !

    Et voilà comment  – obèses ou pas – les gens se portent de plus en plus mal (tout comme la Sécurité Sociale, d’ailleurs) et se sentent de plus en plus mal dans leur peau ! Au lieu de chercher noise à Pierre LANCE sous le prétexte que, si l’on est obèse ce n’est pas (toujours) de sa faute, tout comme diabétique, asthmatique, etc. ne vaudrait-il pas se mettre à réfléchir en voyant le nombre des malades et des maladies se mutiplier en même temps que ce que l’on appelle (par dérision ?) les "dépenses de santé" et les "progrès" de la recherche et de la Médecine ?  Et se demander pourquoi ? En s’aidant précisément de "saines lectures", celles par exemple, pour rester "français", d’un CARTON, d’un PASSEBECQ ou d’un .. LANCE ?  Serait-ce un péché d’apprendre à se remettre en cause au lieu d’accuser la nature, l’hérédité, la pollution ambiante, et que sais-je encore ? Et de prendre en main sa propore santé, et sa vie !

    Un mot encore, plus particulièrement à Pierre LANCE. Je souscris entièrement à son propos sur le fait que l’homme est venu sur terre pour s’améliorer. Je préciserai "de vie en vie" selon la Loi de réincarnation auquel le catholique ("inconditionnel") que je suis crois profondément, même si elle n’est pas enseignée officiellement par l’Eglise…

       Cordialement, Jean-Claude THIALET

    P.S Egalement à Pierre LANCE. La semaine dernière, j’avais répondu à votre "post" dans lequel vous évoquiez le fait qu’en 18 mois Nicolas SARKÖZY n’avait pas eu le temps de résoudre les problèmes de sécurité. C’est oublier qu’AVANT d’accéder à la Présidence de la République, il avait dirigé PENDANT 4 ANS le MINISTERE DE L’INTERIEUR ! Et qu’il s’y était illustré en prenant à partie verbalement (et seulement verbalement !) les voyous et en promettant de nettoyer les banlieues au karcher. La tâche était si grande qu’il a dû manquer de .. karcher.

    Par ailleurs, concernant la situation économico-financière de la France, même si elle est (va être) aggravé par le "tsunami" dont l’épicentre est aux ETATS-UNIS D’AMERIQUE, celle-ci ne date pas d’aujourd’hui. Nicolas SARKÖZY ne piuvait l’ignorer. Outre qu’il avait été ministre de l’ECONOMIE et des FINANCES dans le Gouvernement Villepin pendant un an, il avait été également Ministre du Budget il y a … 15 ans ! Entré en politique il y a vingt ans, je le considère comme co-responsable avec l’UMP, et bien entendu le PS, autre "parti gouvernemental" de la tragique situation du "FRANCE TITANIC".

    Et si, comme vous semblez le croire (je carticature à peine vos propos), il suffit à Nicolas SARKÖZY d’avoir une épouse que tous les chefs d’Etat lui envient, je pense que FRANCOIS-1er, HENRI IV, LOUIS XIV et LOUIS XV ont été de TRES GRANDS ROIS. N’ont-ils pas eu DES maîtresses dont les ambassadeurs étrangers ne cessaient de vanter les charmes et les mérites à leurs souverains respectifs ?

     

    (1) pour celles et tous ceux qui paient des cotisations, mais il y a de plus en plus de "maquerelles" et de "maquereaux" qui profitent de la Sécurité Sociale (notamment avec l’AME) sans la moindre contrepartie !

    Répondre
  27. Regis

    8 octobre 2008

    Monsieur Lance Pierre,

    Quand bien même l’obésité (la "goinfrerie" comme vous dites) serait due à l’addiction, cela en rendrait-il pour entend les personnes touchées responsables ? C’est ne rien connaître aux recherches modernes de l’addiction que de soutenir cela. La neuropsychologie tout comme le comportementalisme reconnaissent une part de libre-arbitre chez ces sujets ridiculement petite à coté de celle que vous leur prêtez.

    Souvenez-vous de Nietzsche. Le libre-arbitre, la liberté est une invention historique des prêtres (St Augustin) qui n’avait d’autre fin que de disculper Dieu du mal et attribuer la responsabilité du mal à l’homme afin de le punir.

    Il est regrettable que nombre de libéraux (mais y en a-t-il vraiment sur Les 4 Vérités ?) tombent dans le même travers.

    Cordialement,

    Regis

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)