La planète se réchauffe-t-elle ?

Posté le avril 04, 2007, 12:00
7 mins

Le réchauffement climatique est le nouveau serpent de mer. Certains disent l’avoir vu ici, d’autres affirment l’avoir aperçu là, d’autres encore prétendent que c’est un mythe, d’autres enfin concluent : d’accord, ça se réchauffe, mais les hommes n’y sont pour rien. Est-il possible d’y voir clair ? Quant à moi je vous dirai tout de go que ça n’a aucune importance, car le vrai problème est ailleurs.

En effet, que le climat se réchauffe ou non, et si oui, que ce soit la faute des activités humaines ou pas, la question cruciale est celle-ci : Allons-nous continuer à pourrir la planète, à rendre l’air irrespirable, l’eau imbuvable et les aliments corrompus jusqu’à ce que la Terre soit devenue un immense hôpital parcouru de semi-fantômes cardiaques, asthmatiques, allergiques, autistes, diabétiques, cancériques, psychotiques, boulimiques, anorexiques, faméliques, colériques, sclérosés, déprimés et totalement dégénérés ? Et ce jusqu’à ce que le Cosmos nous flanque à la poubelle comme un honteux déchet, une ébauche complètement ratée, le brouillon chiffonné d’un Grand Architecte qui aurait perdu les pédales ou l’œuvre démentielle d’un Picasso et d’un Frankenstein réunis ?

Mais bon sang, mes frères humains, réveillez-vous !!! Que la planète se réchauffe ou se refroidisse, ON S’EN TAPE ! Quand vous serez cancéreux grabataire incurable souffrant mille morts, est-ce que vous vous soucierez de savoir s’il fait chaud ou s’il fait froid dehors ?

Ce qui m’inquiète beaucoup depuis quelque temps, c’est précisément cette focalisation excessive des esprits sur le réchauffement climatique. Au début, je me suis dit : Très bien ! C’est le commencement de la prise de conscience. L’opinion publique, et à sa suite, espérons-le, les gouvernements, toujours en retard sur les peuples, vont enfin comprendre que la Terre a des limites, que l’on ne peut pas éternellement brûler la chandelle par les deux bouts, multiplier inconsidérément le nombre des consommateurs, des automobiles, des avions et des salles de bains, exploiter de plus en plus les énergies fossiles, détruire les forêts, vider les océans de leurs poissons et bourrer de pesticides les nappes phréatiques.

Et puis j’ai vu peu à peu tout le monde ne parler que du réchauffement et mettre de côté le reste. Certes, je comprends que c’était plus facile, car ce thème avait pour lui quelques indices incontournables : des canicules record, des inondations aggravées, des sécheresses interminables, des ouragans dévastateurs. Mais tout ça, somme toute, c’est l’arbre qui cache la forêt. Cela peut faire quelques milliers de morts, et c’est toujours triste, mais peut-on les comparer aux millions de décès dus aux maladies dégénératives, en constante augmentation ?
De plus, cette importance excessive accordée au réchauffement offre un inconvénient majeur : elle porte à l’insouciance ceux qui en contestent la réalité ou bien la croient indépendante de l’activité industrielle, et qui ne manquent pas d’arguments. S’il est vrai, par exemple, comme l’avancent quelques scientifiques, que ce réchauffement climatique résulte essentiellement d’une recrudescence provisoire de l’activité solaire, alors, diront certains, pourquoi s’en faire ? On n’y peut rien. Attendons que ça passe et continuons de procréer, de produire et de consommer comme si de rien n’était. Et cela explique notamment le refus des Américains, les plus gros pollueurs de la planète, de signer le protocole de Kyoto.

Aussi je considère qu’il faut mettre en avant les conséquences gravissimes sur la santé de nos enfants des pollutions de toutes sortes, plutôt que le réchauffement climatique dont on fait, si j’ose dire, trop de gorges chaudes. Et puis surtout, exigeons de tous les chefs religieux qu’ils cessent d’encourager la surnatalité. Car la première des pollutions est la pollution démographique, qui entraîne automatiquement toutes les autres. Une humanité moins nombreuse serait certainement plus heureuse. Si la contraception généralisée n’est pas encouragée et favorisée sur toute la planète, nous aurons de plus en plus de pauvreté, d’épidémies, de famines, d’immigrations sauvages et de guerres civiles. Qui oserait offrir cet avenir aux prochaines générations ?


Recommander cet article sur les sites de syndication d’information :

27 réponses à l'article : La planète se réchauffe-t-elle ?

  1. anonyme

    21/02/2008

    Solution :

    On fait une region test, on la coupe du monde pour qu’elle soit autonome (sans influence extérieure)

    Là-dessus, on lui interdit tout ce qu’y nuit à notre société, pollution, surpopulation et aussi religion et argent (capitalisme) pendant qu’on y est.

    Et on regarde comment elle s’en sort en lui fournissant des outils que des gens bien plus malin que moi aurront prévu a l’avance (ex: un livre remplaçant la religion, qui nous apprendra  a nous conduire convenablement ensemble en prenant soin de notre belle planète, avec de gentil idéaux si possible ).

    Et si ça fonctionne on étend le concept.

    En bref, arrêtez de focaliser sur les problèmes et trouvez des solution, merci d’avance, ++

    Répondre
  2. thuillier

    25/08/2007

    Et bla et bla ,sommes nous capables,avons nous l’intelligence,avons nous les moyens de comprendre se qui se passe,sur notre planéte.Tout n’est que supposition à la grandeur de notre petit cerveau,qui en fin de compte n’arrivera jamais par manque de moyens et surtout avec la folie de se prendre pour dieu que notre planéte n’en fait qu’a sa guise

    Répondre
  3. Anonyme

    15/05/2007

    oui oui moi je dit on va tous crever c tt vive lamour pice end love

     

    Répondre
  4. Canow

    05/05/2007

    pour alimenter le debat….

    de l’influence des émanations gazeuses du betail sur le rechauffement de la planete…

    "Par leurs pets et leurs rots, les vaches contribuent davantage au réchauffement climatique que l’ensemble des autos et des camions. L’élevage de ces bovins constitue même l’un des plus grands fléaux environnementaux de la planète, selon l’Organisation mondiale pour l’agriculture et l’alimentation (FAO).

    La digestion de ces bêtes laisse en effet s’échapper un important gaz à effet de serre (GES), le méthane. Or ce gaz, beaucoup plus toxique que le CO2, figure au troisième rang des principaux responsables des changements climatiques.

    «L’élevage est un des premiers responsables des problèmes d’environnement mondiaux aujourd’hui et il faudrait y remédier rapidement», selon Henning Steinfeld, porte-parole de la FAO et coauteur du rapport."

    Reference :

    http://www.cyberpresse.ca/article/20061207/CPSCIENCES/612070732/1020/CPSCIENCES

    que dire alors des emanations  humaines en sans cesse croissance !!!

    En generalisant l’homme de par sa presence croissante ne devient il pas le danger pour lui meme et la planete ?
    Quelles consequences en tirer ?…

    Canow

    Répondre
  5. dan87

    27/04/2007

    Que de gens savants!

    Mais parmi eux , combien garantissent leurs certitudes au point de se porter responsables en garantie de leurs affirmations?

    Et combien parmi eux ont choisi des métiers où ils s’engagent à assumer financièrement les conséquences de leurs éventuelles erreurs?

     

    Pas de doutes: la première des pollutions est bien la pollution de la pensée!

     

    Répondre
  6. Anonyme

    27/04/2007

    Bonne observation de Noel Hanssler sur "An Inconvenient Truth …  but a very Convenient pro-Al gore movie".
    Detail : " Je pense que les membres du gouvernement américain savent également que la cause est perdue d’avance"
    La, je disagree. Je pense au contraire qu’ils (US) cherchent comme des fous (enfin qu’ils encouragent les chercheurs), et ne sont absolument pas dispos
    és a jeter l’eponge.
    Par ailleurs, la limitation d
    émographique est une option qui SERA retenue au moment opportun. La Chine en aura donné l’exemple. Les Etats Unis n’ont pas encore fait leur plein "d’Hommes", d’ou la reluctance a  interrompre l’immigration mexicaine; certains peuvent penser qu’il vaut mieux laisser entrer des Mexicains, hispaniques mais cathos, que … d’autres.
    En attendant, les arabes font plein d’enfants, tous de religion musulmane, et ce n’est pas sans raisons. (Bien plus important que l’intervention en Iraq).
    Best,
    Mancney

    Répondre
  7. Noël Hanssler

    26/04/2007

    J’ai vu le film d’Al Gore. Comme beaucoup, j’ai été fortement impressionné par ses démonstrations. Mais durant tout le film, une chose n’a cessée de me gêner : il y est autant question de réchauffement climatique que de monsieur Al Gore lui-même. L’extraordinaire Al Gore, dévoué depuis toujours à la sauvegarde de la planète. Je me souviens de m’être dit : "c’est un film de campagne électorale, ou quoi ?"

    Mais bon, je sujet était capital et quelles que soient les motivations profondes du personnage, il avait au moins le mérite de sonner l’alarme de façon efficace. Cette pensée ma permis de regarder tout le film sans être trop agacé.

    Cependant, il semblerait bien que plusieurs des démonstrations du film soient issues d’études biaisées. Alors mon opinion est aujourd’hui consciemment celle que j’avais étouffé au premier abord : ce type n’est qu’un politicard comme les autres. Après sa défaite contre Bush, il lui fallait quelque chose pour continuer à exister. 

    Néanmoins, comme Pierre Lance, je pense que le fond du problème n’est pas le réchauffement. Je pense même qu’il n’est pas la pollution de ceci ou de cela. Le fond du problème est que notre modèle de société est profondément pervers (le toujours plus, la fuite en avant). Si la population mondiale était constituée de 6 milliards d’Occidentaux, nous serions déjà noyés dans nos propres déjections. C’est pourtant bien vers cela que nous tendons. Tous les peuples de la planète ne rêvent que de rejoindre notre "merveilleux niveau de vie."

    Limiter la démographie (mission impossible dans le temps qui nous reste) ne permettra qu’un prolongement du système actuel. Ce qu’il faut, c’est enrayer le processus d’emballement dans lequel nous sommes engagés. La première chose à faire serait selon moi de bannir l’usage du taux d’intérêt, source première de l’engrenage du "toujours plus." (je ne m’étendrai pas sur les moyens, me contentant de pointer du doigt la source du mal.)

    Honnêtement, je crois que nous n’y parviendrons pas. Nous allons continuer à traiter les symptômes, de façon allopathique et avec la même inefficacité. Je pense que lesmembres du gouvernement américain savent également que la cause est perdue d’avance et, en gens pragmatiques, réfléchissent plutôt aux moyens d’être ceux qui survivront lorsque le chaos sera total. Et ces moyens passent par la suprématie économique et militaire (toujours liées.)

    Cela veut-il dire que nous, simples citoyens, pouvons sans remords nous laver les mains de la question ? Chacun doit répondre en son âme et conscience.

    Répondre
  8. Anonyme

    19/04/2007

    Tout a fait d’accord avec Pierre LANCE . Buenos Aires qui a actuellement 5,04 millions d’habitants , en aura en 2015 14,56 , Lagos 0,29 en 2015 17;04 , Le Caire , Istanbul , Dehli , Calcutta , Karachi , Mumbai , Jakarta etc … 2,44 – 13,12 , 0.97-11,30 , 1,39 – 20,95 , 4,45-16,80 , 1,03 – 16,16 –  2,98 – 22,65 – 1,45 – 17,50 .

    En ce

    Répondre
  9. Anonyme

    15/04/2007

    Tenez, Gaetan, la copie d’un de mes posts perdu et ecrit a votre intention ( et a Jean) :

    Thank you, Jean, you’re welcome.

    Gaetan : ‘"Oui bon Mancney 2 choses, la premiere arrete avec tes sources genre FOX News "

    Exact, Fox News, premiere Chaine US par l’audience, ca ne doit pas interesser les French.
    By the way, j’ai cité la source de l’histoire des "deux houses", c’est la : http://www.snopes.com/politics/bush/house.asp.
    et ce n’est ni Fox news, ni Rush Limbaugh, et je ne vous pas en quoi c’est le meme "genre" .

    Gaetan : " Alors je pense pas qu’il (President Bush) puisse donner plus de lecon qu’Al gore, si Al gore etait president les US auraient signes Kyoto…."

    Je n’ai pas vu, ni entendu, le président Bush donner des lecons. Al gore, si.

    Si Al Gore (ou John Kerry) etait président, les US seraient dans une sacrée m..de et l’Occident aussi, Dommage, Gaetan serait heureux, mais tout le monde s’en fout.

    Les US signeront Kyoto et Marrakech, avec l’Australie, (encore un grand vilain pays pollueur, n’est ce pas) des que la Chine, l’Inde, Taiwan, la Sud Corée, le Brésil, l’Indonesie, etc.. auront les MEMES restrictions que les autres.
    Voila, Gaetan, si les US ne vous plaisent pas, casser vous en France, celle ci accueille volontiers tous les co.. ards francophones et vous avez certainement les capacités de vous y adapter et d’y vivre heureux. Good luck.

    Best,
    Mancney

    Répondre
  10. grepon le texan

    11/04/2007

    SAS:  "….et les méchants sont en train de preparer le terrain pour pouvoir nous vendre l’eau…..point"

    Il va bien falloir que le mechants reussisent a nous cacher les oceans alors.  Leur plan diabolique en depend.

    Répondre
  11. SAS

    10/04/2007

    lES GRANDES MULTINATIONNALE …….la finance internationnale…..et les méchants sont en train de preparer le terrain pour pouvoir nous vendre l’eau…..point

    Comme d’hab , 1 ) "ils " vont fabriquer la pénurie d’eau….2) "ils " vont nous la monayer fort chère puisque vitale ……3) CA DEVIENDRA COMME POUR LE GOLAN ET LES PALESTINIEN……un outil de contrôle totalitaire et stratégique….

    ……c’est ca que les initiés sont en train de nous préparer…..

    sas

    Répondre
  12. Anonyme

    07/04/2007

    Donc si les Eskimaux ou les Lapons venaient ici,ferait il un froid polaire ?

    Grandpas

    Répondre
  13. Anonyme

    07/04/2007

    Si,si ,la terre se réchauffe il suffit de regarder le nombre de représentants de continent tropicaux présent en ce continent

    Peut être ont ils amener le climat de leurs régions avec eux.

    Ils suffiraient qu’ ils reviennent dans leurs terres et ainsi les chaleurs les suivraient.Je me pose une question si les Eskiamaux

    Répondre
  14. Gaetan

    07/04/2007

    Oui bon Mancney 2 choses, la premiere arrete avec tes sources genre FOX News ou Rush Limbaugh et ensuite meme si Bush a une maison propre il favorise les industries polluantes, chimie petrole etc…

    Alors je pense pas qu’il puisse donner plus de lecon qu’Al gore, si Al gore etait president les US auraient signes Kyoto….

    Répondre
  15. Jean-Claude THIALET

    07/04/2007

    07/04/07    – "Les 4-Vérités"

    Une fois de plus JAURES, vous avez une interprétation tronquée. Certes, les "scientifiques" dénoncent les pollutions industrielle et automobile, ou autres, génératrices, selon eux, de la détérioration de la couche d’ozone et du réchauffement de la planète. En nous décrivant de façon assez contradictoire et incohérente d’ailleurs, les maux qui frapperont la terre et les habitants qui nous suivront : sècheresse, inondations, et même déluges à répétition, famine, etc. Et là où Pierre LANCE essaie de vous montrer qu’il y a beaucoup d’exagération dans ce tableau apocalyptique, là où il vous rappelle qu’il y a beaucoup d’autres dangers, bien plus immédiats, et bien plus réels, bien plus concrets, qui menacent aussi bien la terre (en tant que sol) que les êtres humains, vous faites comme le sot auquel le savant montre la lune du doigt et qui regarde le doigt. Il est vrai que le doigt de Pierre LANCE est dirigé non vers la couche d’ozone (que, pas plus que moi, certes,  vous ne pourriez voir), mais vers la terre qui est sous nos pieds, et vers les poisons de l’alimentation qu’on trouve dans nos assiettes. Sans parlez de ceux des médicaments ou des vaccins !

    Mais on ne peut pas demander grand’chose à un homme qui se refuse à voir que la FRANCE est au bord d la faillite avec plus de deux-mille-milliards-cinq-cents-millions de dette, et qui ose prétendre qu’ "elle est riche", sous le prétexte fallacieux qu’il se trouve des banquiers pour continuer à lui prêter de l’argent ! Et je comprends que vous ne puissiez comprendre ce que Pierre LANCE et d’autres s’efforcent de vous montrer. Et même de vous démontrer. A commencer par le fait que, dans le domaine de l’écologie comme dans tant d’autres, nous sommes manipulés…. On ne mesurera jamais assez ce qu’une EDUCATION (prétendue) NATIONALE socialo-syndicalo-maçonnico-marxiste, alimentée par des médias à la solde de financiers apatrides, aura fait pour asservir les cerveaux en les moulant dans le "politiquement correct", et en les formant à la "pensée unique". Des cerveaux d’autant plus esclaves qu’ils se croient libres en anônnant sans réflexion comme sans cohérence, des idées ou des pensées apprises en lisant leur journaux favoris.

    Que Dieu vous garde au moins jusqu’à ce que vous ayiez ouvert les yeux et les oreilles avant qu’il soit trop tard !

    Bien cordialement à toutes et à tous,, Jean-Claude THIALET

    Répondre
  16. Jean-Claude THIALET

    07/04/2007

    07/04/07    – "LES 4 VERITES –

    Une fois de plus, sur un sujet que l’on peut qualifier de scientifique  – ne serait-ce que par le nombre de "scientiques" (sic) ou de pseudo-scientifiques venus de partout, qui en complet-veston, qui en boubou ou en sari, en discutent doctement  mois après mois dans des réunions internationales (1) – Pierre LANCE parle d’or.

    Il aurait pu, à l’instar de Frédéric NIHOUS  –  le candidat de Nature, Chasse et Pêche –   parler de "TERRORISME ECOLOGIQUE". Il aurait pu aussi dénoncer l’ostracisme (cela me rappelle, d’une certaine manière, celui qui a frappé Jean-Marie LE PEN et le FROINT NATIONAL !) qui frappe désormais les quelques savants ( de vrais, ceux-là) qui ont dénoncé les erreurs et les approximations de ceux qui, à la manière d’un Nicolas HULOT, ont fait du "réchauffement de la planète" leur fonds de commerce. Ces savants sont traités de "revisionnistes" et même interdits pour beaucoup d’entre eux de continuer à enseigner, à poursuivre normalement leurs recherches et, bien entendu, à publier. La pire des sanctions ! Et ce sont les mêmes qui,  poursuivant de leur vindicte des savants n’ayant pôur seul tort que de faire consciencieument leur métier, dénoncent la sanction dont avait été frappé le savant Galilée. Alors que celui-ci, contrairement à ce que l’on a inculqué à des générations de benêts qui croient tout ce qu’on leur enseigne, avait pu, quant à lui, poursuivre paisiblement ses travaux et ses recherches … Il n’y a pas de pire dictaure que celle qui ne cesse de dénoncer celle des autres, notamment celle, prétendue,  de l’Eglise qualifiée de "moyennageuse", comme si le Moyen-Age avait été une période d’obscurantisme.

    J’aurais aimé aussi que Pierre LANCE dénonce plus clairement l’empoisonnement régulier non seulement des terres de la planète bleue, mais aussi et surtout les êtres humains, par l’agriculture industrielle. Celle qui a fait de nos fermes d’autrefois des "usines" et de nos paysans, au mieux de petits chefs d’entreprise, au pire des techniciens. Que penser des produits de cette agriculture après avoir vu des exploitants agricoles épandre des pesticides et des herbicides (fabriqués à des quantités de plus en plus massives par l’industrie chimique) en se protégeant des émanations dans des tenues dignes de cosmaunautes. Nul, pami les soi-disants "écolos" n’a relevé qu’un de ces agriculteurs "modernes" avait obtenu d’un Tribunal que soit considérée comme une "maladie du travail" le fait d’avoir été atteint de je ne sais plus quelle affection par les poisons chimiques qu’il introduisait lui-même délibérément sur ses culturures, dans le sol même de ses terres, et, par contre-coup dans son propre organisme, mais aussi dans ceux de ses futurs clients.

    Certes, les émanations de toutes sortes de gaz par les cheminés de nos industries, les tuyaux d’échappement de nos autos, etc. sont un danger tant pour les êtres humains que pour l’air qu’ils respirent, voire même pour la couche d’ozone(2). mais rien n’est pire – alors que les spécialistes du réchauffement de la terre raisonnent sur le long terme  –    que cet empoisonnement à court ou à moyen terme de nos organismes par l’agriculture industrielle. Y compris, d’ailleurs par la prétendue "agriculture raisonnée" qui continue à utiliser pesticides et herbicides en les "dosant" mieux. Davantage d’ailleurs par souci de bonne gestion économique que par respect écologique, il faut le savoir.

    Dernier point : sans partager, certes, la philosophie que j’ose qualifier "d’avorteuse" de Pierre LANCE, il me paraît évident, que dans certaines régions misérables,  la surnatalité que ne limitent plus les épidémies d’autrefois, ni même les guerres, représente un danger écologiste dont il est difficile de mesurer l’importance.

    Conclusion : il me paraît nécessaire que les scruteurs de couche d’ozone ou autre preneurs de températures en tous genres redescendent au plus vite sur la terre, la vraie celle qui, selon un mot fameux du Maréchal PETAIN (en réalité, cette phrase est de la plume de l’essayiste Emmanuel BERL  – un "Juif" – le mari de la célèbre MIREILLE) "LA TERRE NE MENT PAS". Il faudrait peut-être pour cela que ces "pyhies" acceptent de perdre leur prébendes, et de rabaisser leurs prétentions de "scientifiques". Ou, tout simplement, comme a accepté de le reconnaître  je ne sais plus quel savant grec, de voir ce que montrent les "carottes" prélevées dans la glace : notre Terre a connu des périodes où, par exemple, le GROËLAND, comme son nom l’indique si bien, n’était pas couvert en permanence de neige et de glace. Mais la calotte crânienne de nos Cosinus, même si elle est dégarnie, est particulièrement dure de comprenure. Comme celles de nos politiciens qui préfèrent s’engager (pour gagner des voix "hulotiennes") dans la lutte contre le réchauffement de la terre, plutôt que de voir en face les dures réalités de la situation dans laquelle ils ont placé la FRANCE, et de s’y attaquer sérieusement. Nous vivons à l’époque des "bobardements" en chaîne et nous sommes victimes de leurs effets collatéraux. Dans nos assiettes, comme dans notre vie quotidienne, jusque dans nos portefeuilles.

    Heureuses Fêtes de Pâques, Jean-Claude THIALET

    (1) je me demande s’il ont conscience de toutes les atteintes à la couche d’ozone qu’ils commettent en venant par dizaine à Paris, à Bruxelles ou ailleurs à bord de jets et ensuite en limousines, pour pérorer façon "Tour de Babel" sur le "réchauffement de la planète" …

    (2) je rappele à ce sujet que certains savants, là encire, on tempérer ces prétendus dégâts à la couche d’ozone, celle-ci, comme notre peau après une blessure, se reformant naturellement… 

    Répondre
  17. Jean

    07/04/2007

    Merci à Mancney pour ce trait d’humour bien corrosif comme il faut, doublé d’une information intéressante !

    A utiliser pour pimenter les débats ultérieurs avec tous les idiots utiles adeptes du nouveau messie autoproclamé Al Gore !

    Bien à vous.

    Répondre
  18. Anonyme

    06/04/2007

    Pour votre info, et a la santé de notre copain Al Gore :

    A Story of Two Houses

    HOUSE # 1:

    A 20-room mansion (not including 8 bathrooms) heated by natural gas. Add on  a pool (and a pool house) and a separate guest house, all heated by gas. In  ONE MONTH ALONE this mansion consumes more energy than the average American  household in an ENTIRE YEAR. The average bill for electricity and natural  gas runs over $2,400.00 per month. In natural gas alone, this property  consumes more than 20 times the national average for an American home. This  house is not in the northern or Midwestern "snow belt ." It’s in the South.

    HOUSE # 2:

    Designed by an architecture professor, this house incorporates every "green"  feature current home construction can provide. The house contains only  4,000 square feet (4 bedrooms) and is nestled on arid-high prairie in the  American southwest. A central closet in the house holds geothermal heat  pumps drawing ground water through pipes sunk 300 feet into the ground. The  water (usually 67 degrees F.) heats the house in winter and cools it in  summer. The system uses no fossil fuels–such as oil or natural gas–and it  consumes 25% of the electricity required for a conventional heating/cooling  system. Rainwater from the roof is collected and funneled into a 25,000 gallon underground citern. Wastewater from showers, sinks and toilets goes  into underground purifying tanks and then into the cistern. The collected water then irrigates the land surrounding the house. Flowers and shrubs  native to the area blend the property into the surrounding rural landscape.

    .
    .
    .
    .

    HOUSE # 1 is outside of Nashville, Tennessee. It is the abode of that  renowned environmentalist (and filmmaker), Dr. Al Gore.

    HOUSE # 2 is on a ranch near Crawford, Texas. It is the private residence of  the President of the United States, George W. Bush.

    La source est la :  http://www.snopes.com/politics/bush/house.asp

    Best,
    Mancney

    Répondre
  19. grepon le texan

    06/04/2007

    Pour comprendre les discussions sur la changement climatique, il vaut mieux etudier la psychologie sociale.  Pour comprendre la politique autour de Kyoto, les prononcements du groupe d’etudes du ridicule ONU, il serait mieux d’etudier Machiavelli je suppose.   

    Voila que le gaz a effet de serre le plus important, de tres loin, est le H2O.   Je ne crois pas que les Americains ont pu pisser suffisamment pour faire les oceans, et je vois mal comment on va les vider.  Ce qui est encore plus interessant, est que le CO2 dissus dans l’ocean(volcans sousmarin encerclent la terre), aurait tendance a echapper de l’ocean quand l’ocean se rechauffe.  Ce qui peut donner tout betement que quand la terre se rechauffe(pour des raisons extraterrestre par exemple) les taux de CO2 dans l’atmosphere montent.   Voila une explication tres simple de la correlation observe entre le taux de gax carbonique dans l’atmosphere et la temperature(ou avance/retraite des glaces) sur terre.   En bref, correlation n’est pas forcement causalite.

    ET meme si la terre se rechauffe vaguement, ce n’est pas forcement pire que le cas contraire.   L’humain, tres  fameusement, peut s’adapter comme aucun autre animale.   Alors, soyez braves!   Si jamais vous avez besoin d’eviter un glacier qui fonce sur vous. vous pouvez tout de meme l’esquiver!   Si jamais la temperature moyenne montent precipieusement par 0.05 C par annee, vous pouvez mettre un carre d’isolation par annee pour contre ce terrible chaleur.    Si jamais la mer monte d’un centimetre par an, vous pouvez bouger votre serviette de plage par…j’etais bon en trigonometrie a l’epoch.  Ca depend de l’angle que fait la plage la ou vous preferez mettre votre serviette.  Ca peut etre dramatique, genre 8cm pour 1 cm de mer.   Renseignez vous avant de partir chez les ingenieurs des ports du monde, qui ne racontent aucun changement du niveau de la mer depuis des decennies, mais qui malgre tout sauraient avant vous.

    -No charge for that!

    PS.  No I did =not= read P. Lance’s article.  Maybe later.  Maybe. 

    Répondre
  20. Anonyme

    04/04/2007

    Apparemment, à propos du réchauffement, il y en a qui ont du mal à comprendre.

    Les scientifiques Russes ne contredisent rien.  Il est un fait en cours d’évaluation précise à l’heure actuelle que le golf stream, courant de Humbold, est en cours de ralentissement, ce qui annonce une glaciation prochaine après la stabilisation du réchauffement qui se fera effectivement autour des 4-5° C de plus qu’actuellement.  La fonte des glace du groenland dilue l’eau de mer salée avec de l’eau douce, ce qui plombe le courant et le ralentit.  La glaciation pourra même être brutale, très brutale selon certains scientifiques… 

     

    Gérard Pierre : "Humain, par l’émission notamment des gaz à effet de serre. Qu’appelle-t-on gaz à effet de serre ? … d’une part l’oxyde de carbone et d’autre part le méthane dont l’action est quatre fois supérieure à celle du CO² (*). ( un Français émet, en moyenne, 6,6 tonnes de CO² par an )"

    Non, la pollution humaine ne fait qu’accélérer un processus de cycle naturel que vous avez cité juste avant.  La cause du réchauffement est d’abord extra-planétaire.  Bientôt, les gisements immenses de millions de tonnes d’hydrate de méthane entre la Norvège et l’Islande, au fond de l’océan, va entrer en réaction si la T° de l’eau continue à monter et passe son seuil de déclenchement et d’émission massive de méthane vers la surface.  Celà s’est produit il y a 8000 ans et la terre à pris en quelques semaine 5 °C de plus.  Il y a eu de longues périodes, il y a 35 000 ans où la T° des océans ocillait entre 60 et 80 °C.

    Quant aux prévisionx de T°, ce sont les prévisionnistes Britanniques les meilleurs avec une marge d’erreur de 0.006 °C.

    Donc le réchauffement est un fait naturel de cycle planétaire et l’homme, avec sa pollution, ne fait que racourcir le temps ; au lieu de se faire en 2 ou 3 siècles, celui-ci se fait sur quelques décennies.

    Si certains pédalent dans la semoule avec les données, d’autres attribuent un peu trop de choses à l’homme qui n’est pas innocent, certes, mais maintenant c’est trop tard.  Donc on peut s’en taper aussi.

    Pour que les choses changent, il faut un changement des mentalités chez tous les humains, et comme ce n’est pas demain la veille, ils vont apprendre à coup de baffes genre Tsunami par ci, séisme par là, innondations par ci, incendies par là, etc.  La seule chose à faire est de ne pas se trouver au milieu et de tâcher de changer fissa de mentalité par soi-même en respectant personnellement la planète et en l’apprenant à ses propres enfants.

    Quant à s’affoler, il n’y a que les poules pour faire ça.

    Et je ne parlerai qu’à peine de Jaurès qui fustige encore les USA, comme si les Russes n’avaient pas pourri leur pays jusqu’à la moelle ; et avec le nuclaire aussi qui plus est.  Quant aux Chinois, ils ont des villes où c’est le brouillard polluant épais en permamence…depuis des années…  Battus à plate couture les Américains !    Mais pour Jaurès, c’est normal, il ne faut rien dire.

    Et dire qu’il y a des pauvres cons pour vouloir truffer le pays d’éoliennes alors que 3 ou 4 tours à Vortex de Edgard Nazare feraient beaucoup mieux en énergie tout en se cantonnant que dans 3 ou 4 endroits sur le territoire. 

    Quelles bêtises l’ignorance ne ferait pas dire ?

    Répondre
  21. Gino

    04/04/2007

    Cet article m’invite à méditer sur la polution démographique et sur certains de ses grands cautionneurs au rang desquels le celèbre facho "Subito Santo" alias Jean-Paul II que l’église entreprend de canoniser au plus tôt pour régaler les brebis.

    Répondre
  22. Jaures

    04/04/2007

    A P.Lance: Que vous soyez convaincu ou non du réchauffement de la planète est tout à fait secondaire puisque c’est la pollution, contre laquelle vous vous élevez, qui est dénoncée par les scientifiques inquiets comme cause première de ce réchauffement. Que votre motivation pour lutter contre émanations toxiques, les pesticides (à base de pétrole), ou la pollution de l’eau (due à l’agriculture intensive et inadaptée) soit le réchauffement de la planète ou la santé publique, le combat est le même. L’administation conservatrice américaine trouvera toujours des arguments "scientifiques" pour sauvegarder ses intérèts économiques tant que la population n’exercera pas une pression suffisante pour que des mesures efficaces soient prises. De nombreux états U.S ont d’ailleurs déjà rejoint le camp de la raison. Développer les énergies renouvelables, encourager les transports en commun, penser l’habitat en fonction des économies d’énergie, pénaliser les agricultures dévoreuses de pesticides et d’eau, inciter à une consommation "de saison" et de proximité pour limiter les transports,  etc… Toutes ces mesures, entre autres, de bon sens permetront de lutter contre la pollution, qu’elle provoque ou non le réchauffement de la planète.

    Répondre
  23. Gérard Pierre

    04/04/2007

       Le réchauffement climatique, pour être réel, n’a pas pour autant l’acuité que voudrait lui conférer son traitement médiatique.

       De 1550 à 1860, l’Europe a connu une période dite de petit age glaciaire, avec des températures relativement basse. Explication ? … on ne la connaît pas vraiment. Les mesures de température ne sont fiables que depuis une centaine d’années. Depuis 1950, le système s’est encore un peu affiné par la prise moyenne de 8 températures par jour.

       Quelles sont les causes du réchauffement ?… elles sont de deux ordres:

    > Naturel, en raison de la variabilité du climat lui même, du rayonnement solaire, de l’activité volcanique, etc …

    > Humain, par l’émission notamment des gaz à effet de serre. Qu’appelle-t-on gaz à effet de serre ? … d’une part l’oxyde de carbone et d’autre part le méthane dont l’action est quatre fois supérieure à celle du CO² (*). ( un Français émet, en moyenne, 6,6 tonnes de CO² par an )

       Relativisons déja les choses: sans effet de serre, la température moyenne de la planète serait de moins 18°. Grâce à cet effet de serre elle est en moyenne de + 16°. A tout bien consédérer, je souhaiterais donc raisonnablement qu’on ne supprime pas complétement cet effet, ne serait-ce que par soucis pour nos factures de chauffage.

       Selon les spécialistes de Météo France, la fourchette d’évolution de la température moyenne de la planète pourrait varier, d’ici la fin du siècle, dans une fourchette de 2° à 6° par rapport à la moyenne actuelle. Cela veut dire que la ville de Luxembourg sera, dans le cas le plus extrême, à la température moyenne actuelle de la ville de Nice. Les fonctionnaires de la communauté européenne s’en plaindront-ils alors ? … le résultat pour la France sera une recrudescence des pluies avec notamment plus de pluies hivernales que nous n’en connaissons actuellement. Une élévation de température de 1° équivaut grosso modo à une remontée de 200 kilomètres vers le nord ou de 150 mètres en altitude.

       Pour le chapitre de l’eau, gardons en tête quelques réalités:

    > 97 % de l’eau de la planète se trouvent déja dans les mers et les océans,

    > 2 % se trouvent dans la cryosphère, c’est-à-dire l’ensemble constitué par les glaces qui sont à la surface du globe terrestre,

    > 0,5 % se trouvent dans les cours d’eau et les nappes phréatiques,

    > 0,5 % restant se situent dans l’atmosphère.

       Quand on sait cela, ça va tout de même déja un peu mieux ! … alors je rejoins tout à fait monsieur Pierre Lance lorsqu’il proclame: " ON S’EN TAPE ! " car le vrai problème, comme il le souligne, est bien celui trés réel celui-là, de notre pollution chronique et non pas du réchauffement climatique.

    Répondre
  24. SAS

    04/04/2007

    A mon ami pierrot…..ce qui est sure….c’est que nos amis chercheurs russes ? eux……. prévoit exactement le contraire , à savoir un refroidissement de l’hemisphère nord de l’europe et une possible reglaciation…

     accordez vos violons messieurs les spécialistes : hautes autorités…..avant de nous filer les jetons !!!!!!

    et de réclamer du gros pognon ….bien evIdament , car c’est forcément ti zonzon qui va mettre la main à la fouille…..pour les études, les congrès, les séminaires…..les prix et décorations et le médias show….à votre bon coeur m’sieurs dame KYOTO , les yankee s’asseoit dessus….mais par contre dans le larzac , lavez vous plus qu’une fois par semaine…….ca tombe bien c’est le rythme de décrassage du français moyen…..même pas gênné na….

    sas qui prépare des pulls overs et des couettes….

    Répondre
  25. Anonyme

    04/04/2007

    Excellent article et très lucide .

    Le problème démographique et ses corollaires (surpopulation et   natalité galopante) sont toujours soigneusement occultés par nos "dirigeants".

    Ce problème concerne aussi  l’Europe mais bien plus encore le reste du monde(voir les taux de natalité en Afrique,Moyen Orient et Asie :les chiffres sont hallucinants).

    Pour satisfaire les besoins élémentaires d’une telle masse de terriens, on détruit des forêts,pollue énormément, pille les ressources naturelles sans souci du lendemain.

    La surpopulation est liberticide dans le sens où une multitude de règles contraignantes sont édictées dans le but  de pouvoir "survivre" dans le grouillement humain quotidien.

    Ce qu’écrit M.Lance est exact car qu’un réchauffement ou une glaciation se pointe à l’horizon,il nous faut instaurer de toute urgence un contrôle mondial de la démographie humaine et prendre des mesures antinatalistes drastiques .

     

    Répondre
  26. Anonyme

    04/04/2007

    Moui, bon article.  MAIS…

    On peut effectivement s’en taper du réchauffement puisqu’il est de toute façon, en toile de fond, inscrit dans un nouveau cycle planétaire et même solaire.  Il n’est effectivement pas dû aux humains. En ralentissant voire en cessant la pollution humaine qui ne saurait s’arrêter du jour au lendemain, hélas (si tant est que les gens s’y mettent sérieusement), on évitera peut-être quelques millions de morts, pas plus.

    Désolé Monsieur Lance, il est l’heure pour l’humanité de payer la facture.  Il faut bien, faute de guerres et de politique nataliste raisonnable, limiter les populations pour les raisons que vous exposez.  La planète va s’en charger.  Et alors ?

    Quant aux pollutions, on peut faire en sorte que notre organisme s’adapte au mieux et s’en tirer convenablement car pour votre gouverne, s’il suffisait de compiler les polluants dans notre organisme pour en mourir, il n’y aurait déjà plus grand monde sur notre planète.

    Et arrêter de hurler avec les loups médiatiques franchouillards en disant que les USA polluent le plus la planète car vous n’êtes pas allé voir en Afrique, en Chine, en Russie, en Inde, en Turquie, etc.  où parfois, vous avez du mal à respirer et vous ne voyez pas à 5 m car c’est tous les jours ainsi depuis des décennies. Sans parler de ce que les gens ont enfoui dans le sol avec négligence…

    Avant les USA, bien d’autres pays devraient balayer devant leur porte…  Fichons donc la paix aux Américains et allons voir un peu honnêtement ailleurs, on trouvera bien pire plus facilement.  Et ce n’est pas parce qu’ils n’ont pas signé l’accord de Kyoto qu’on doit les effacer de la planète.  Il y a des pays qui ont signé et qui continuent de polluer comme si de rien n’était.  Arrêtons l’hypocrisie, sport national Français.

    Répondre
  27. R. Ed.

    04/04/2007

    Tout à fait d’accord, un millard d’humains il y a un siècle, 7 aujourd’hui, combien demain ?

    Mais ne vous tracassez pas trop, il y aura une solution, déjà que les réserves d’armements permettent de détruire la Terre complètement et plusieurs fois de suite.

    Viendra bien le jour où un illuminé poussera sur le bouton.

    Peut-être même pas si lointain que cela, déjà que l’illuminé existe et qu’il fait tout ce qu’il peut pour avoir le fameux bouton.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)