La question du genre de nouveau posée par « l’Académie »

Posté le janvier 24, 2019, 6:36
56 secs

On se souvient de l’algarade entre Sandrine Mazetier, alors vice-président socialiste de l’Assemblée nationale, et Julien Aubert, député UMP, qui refusait d’appeler la première « Madame la Présidente » comme celle-ci l’exigeait au nom d’un féminisme absurde et en violation des règles grammaticales françaises. L’Académie française avait alors été d’une discrétion de rosière, se retranchant derrière une liberté d’usage, bien incapable de trancher la question. Arnaud Upinsky vient de publier une impressionnante lettre à la Cour de cassation – téléchargeable ci-dessous – pour montrer qu’en droit, la question est, au contraire, parfaitement tranchée.

Téléchargez la lettre d'Arnaud Upinsky à la Cour de cassation

 

 

3 réponses à l'article : La question du genre de nouveau posée par « l’Académie »

  1. Bistouille Poirot

    29/01/2019

    A un avocat de mes amis qui préférait être avocate et qui me demandait ce que j’en pensais.
    – « Rien du tout sinon de savoir si je serai bien défendu par « un avocat » à qui j’aurais fait l’honneur de l’élever dans une caste trop souvent dominée par les mâles.

    Répondre
  2. Gérard Pierre

    26/01/2019

    Les querelles grammaticales, nourries par un féminisme hystérique à usage interne strictement bobosouchien, pourraient donner à penser qu’en France nous n’avons plus à traiter que de problèmes de gens qui n’ont plus de problème !

    ‘’En même temps‘’, dans le même espace, des femmes issues d’une « autre culture » ne se posent aucune question syntaxique ! …… Elles annoncent simplement à nos écervelées, par leurs tenues vestimentaires, une thérapie à venir qui réglera leur prurit sémantique de type identitaire si elles ne se réveillent pas !

    Répondre
    • lavandin

      01/02/2019

      si l’on généralise , on devrait dire si la personne (ou mieux le person) est masculin : le vigi , le sentinel , l’estafet . On n’arrête pas le progrès !!!!

      Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)