L’Amérique aveugle et la France paralytique

Posté le décembre 19, 2007, 12:00
8 mins

Il m’a été rarement donné de voir un spectacle plus émouvant que cet homme pleurant devant les caméras, pleurant sur la bêtise humaine, sur la lâcheté des politiciens, sur le suicide par inconscience d’une humanité pétroleuse et gadgetivore, qui sacrifie ses verts paradis à des enfers dorés et qui fonce à grande vitesse vers l’apocalypse.

Cet homme entrevu à la télévision et dont je n’ai retrouvé le nom nulle part, avait la douloureuse mission d’annoncer à la tribune les résultats de la Conférence de Bali sur les changements climatiques. Pleinement conscient que cette conférence, qui réunissait plus de
180 pays, se terminait sur un échec quasi total et que sa motion de clôture avait toutes les allures d’un acte de décès anticipé de notre civilisation, il ne parvenait pas à maîtriser son émotion, et c’est d’une voix brisée qu’il lisait le texte officiel de l’accord théorique obtenu de justesse.
Cet accord, dépourvu de réel contenu, consiste à fixer une nouvelle réunion dans deux ans pour discuter encore de la suite à donner au protocole de Kyoto, qui expire en 2012.

La conférence a été dominée par un affrontement entre les États-Unis et l’Union européenne, celle-ci voulant obtenir un engagement sur un accord chiffré d’une réduction de 25 à 40 % des émissions de CO2 d’ici à 2020 dans les pays développés, tandis que les États-Unis s’y opposaient obstinément. Quelques jours auparavant, Al Gore avait exhorté l’Amérique à modifier sa position. « J’espère que plusieurs pays vont changer, et tout particulièrement mon propre pays, les États-Unis. » avait-il déclaré.
Son espoir a été déçu. L’actuelle administration américaine semble totalement aveuglée sur l’évolution climatique et sur la pollution catastrophique de notre atmosphère. Son raisonnement, si toutefois le mot convient, peut se résumer ainsi : vouloir réduire les émissions de gaz polluants, c’est créer des difficultés à nos industries et il n’en est pas question.
Ce qui revient à dire : produisons à tout prix, consommons n’importe comment, au besoin jusqu’à en crever. Cette politique à la Gribouille est un monument de stupidité. Mais pouvait-on attendre autre chose de George W. Bush et de ses conseillers, dont la nullité intellectuelle n’est plus à démontrer ?

Bush ne sera bientôt plus président des États-Unis, mais rien ne prouve que son successeur, qu’il soit républicain ou démocrate, pourra freiner le productivisme et le consumérisme américains. N’oublions pas qu’un Américain sur trois est obèse et qu’un deuxième est en surpoids. Cela n’est-il pas un grave indice d’avachissement de tout un peuple ? La personnalité d’un président a son importance, certes, mais que peut-il faire seul ?

Ceci nous amène à la situation de la France, qui n’est peut-être pas frappée d’aveuglement comme les États-Unis, mais qui semble l’être de paralysie, ce qui n’est pas mieux.

Nous avons un président qui se démène pour réaliser des réformes indispensables, sans doute avec quelques erreurs et quelques maladresses – mais après tout ce n’est qu’un homme – et il se heurte à toutes sortes de résistances et de blocages très décourageants. On croirait que les Français, tout en râlant contre l’immobilisme, se crispent sur leurs positions corporatistes au moindre souffle de changement.

Les cheminots en ont donné le pire exemple qui soit, mais ne sont pas les seuls. Les cafetiers-buralistes manifestent contre l’interdiction de fumer dans leurs établissements, alors que ces « dealers légaux », qui vendent du cancer en petits paquets, devraient raser les murs, couverts de honte.

Et voici maintenant que les avocats tempêtent contre la simplification du divorce, parce qu’ils prospèrent depuis toujours, comme de purs parasites, sur la séparation des couples. J’ai proposé pour ma part une simplification encore plus radicale : Lorsque deux personnes mariées décident d’un commun accord, pour des raisons dont elles sont seules juges, et dès lors qu’elles se sont entendues sur toutes les modalités concernant, le cas échéant, leurs enfants et leurs biens matériels, il devrait leur suffire de signifier leur divorce par lettre recommandée au maire de leur commune, sans aucune démarche supplémentaire.
Parce que l’union ou la désunion d’un homme et d’une femme ne regardent personne d’autre qu’eux-mêmes.

Recommander cet article sur les sites de syndication d’information :

38 réponses à l'article : L’Amérique aveugle et la France paralytique

  1. no second to

    30 décembre 2007

    Pour M Lance

    Voici une définition de Noël qui j’ en suis sûr ne vous conviendra pas mais après tout qu’ importe l’ avis des autres!

    Le mot « Noël », apparu au début du XIIe siècle, est une évolution de « Nael », lui-même venant du latin natalis qui signifie « relatif à la naissance ».

    Le tréma est apparu au XVIIIe siècle pour noter la diérèse (prononciation dissociant deux voyelles en deux syllabes).

    La date de Noël

    Les Évangiles ne précisent aucune date pour Noël. Les rares éléments donnés par l’évangéliste Luc permettent d’estimer que la Nativité a probablement eu lieu vers l’an 5 ou 6 avant notre ère, mais sans qu’un jour précis soit connu.

    Pour les premiers chrétiens, la fête de Noël n’existait pas : seule comptait Pâques, fête de la Résurrection. La naissance de Jésus a ensuite été célébrée le 6 janvier, jour de la Théophanie.

    C’est vers 330 que Noël a commencé à être fêté à Rome le 25 décembre. Cette date correspondait à deux importantes fêtes païennes. D’abord la naissance de Mithra, dieu d’origine perse, longtemps concurrent du christianisme dans l’Empire romain, dont la tradition rapporte qu’il était né d’un rocher.

    Le 25 décembre était surtout à Rome la fête de « Sol invictus », le Soleil invincible, célébrée au moment où les jours commençaient à rallonger et au cours de laquelle on allumait de grands feux. Les Romains ont peut-être repris ici une tradition des Celtes qui fêtaient de la même manière la naissance du Soleil.

    De Rome, la célébration de Noël au 25 décembre s’est ensuite étendue à tout le monde chrétien, sauf l’Arménie qui continue à célébrer cette fête le 6 janvier.

    Chez les chrétiens d’Orient, à cause du décalage de treize jours entre notre calendrier grégorien et le calendrier julien toujours en usage, Noël sera célébré le 7 janvier (25 + 13), 25 décembre du calendrier julien

    Répondre
  2. no second to

    27 décembre 2007

    M Lance

    Comme d’ habitude se permet de distribuer les bons et les mauvais points .Puisque P. Lance est en faveur d’ un forum où l ‘ on pourrait mettre les commentaires favorables au chantre du "global warning " à la suite de ses écrits et ceux défavorables dans un autre,il me semble justicieux que M .Lance s’ en occupe lui même,il y aurait moins de commentaires mais au moins notre " Onagre" serait toujours en état d’ extase  permanente

    Monsieur Lance ne supporte pas même avec des éléments irréfutables et amener de façon courtoise qu’ on le contredise ;voir avec quelle morgue,il a répondu à Helios sur les sujets médicaux .Il a plusieurs reprises annoncer son retrait car nous n’ étions pas à la hauteur de sa prétention intellectuelle .Malgré ses affirmations sur ses nombreux admirateurs,je me demande si ces nombreux applaudissements ne sont pas que dans son imagination de Narcisse.

     

    Je ne sais si ce post sera publié dans ce cas là dommage pour le droit de réponse

    Répondre
  3. grepon le texan

    26 décembre 2007

    http://solarscience.msfc.nasa.gov/SunspotCycle.shtml

    Maintenant que nous somme super-courtoi sue ce site…aucun insultes gratuites faites par les auteurs dans leur textes ou interventions dans les forums, revenons sur des questions d’interet.  Quelle est la cause du "global warming".

    D’apres le site ci-dessus, la NASA affirme que le "Little Ice Age" a eu lieu au meme moment que le soleil a arrete, pendant un bien long moment, de faire des "sunspots".       Sur d’autres sites, on verra que =aujourdhui= il n y a pas de sunsspots.    Le phenomene est en declin.   La temperature moyenne de la planete aussi, lentement.

    D’autres informations allants dans le sens contraire des verites de Pierre Lance abondent.   Par exemple il parait que, historiquement et prehistoriquement, les taux de CO2 augmentent =apres= les augmentations de temperature.  C’est l’inverse de ce que Pierre Lance et son surhomme dite le Goracle veulent faire croire.   Mais pour eux toute discussion de ce genre de fait inconvenient se passe de commentaires.  

     

     

    Répondre
  4. Anonyme

    26 décembre 2007

    Votre idée de forum ou je repartirai les messages demanderait beaucoup de travail supplémentaire (trop)
    De plus cela entrainerait systématiquement des contestations et des réclamations.

    Donc cela ne me parrait pas une bonne idée.

    Répondre
  5. Pierre LANCE

    26 décembre 2007

    Compliments à Noël Hanssler pour son idée géniale, qui permettrait de sélectionner les commentaires en deux ou trois catégories sans avoir recours à une censure dont le principe est détestable. Mais notre webmaster pourra-t-il techniquement organiser cela ? Je n’en sais rien. Si cela était possible, je n’y verrais que des avantages, et notamment celui d’inciter chacun à faire un effort d’argumentation et de courtoisie pour espérer figurer dans l’espace réservé aux messages sérieux. En fait, ce qui a manqué à ce forum, dès le début, c’est une charte de bonne conduite. Que chacun puisse exprimer tous les désaccords et critiques qu’il veut, c’est excellent, c’est la liberté d’expression. Mais certains propos quasiment insultants sont intolérables et discréditent notre site. Je connais d’ailleurs des lecteurs de notre journal qui refusent de venir s’exprimer dans cet espace, qu’ils considèrent comme une foire d’empoigne désagréable et dépourvue d’intérêt véritable, les messages sérieux et polis y étant trop rares pour mériter qu’on subisse le reste. Si certains commentateurs “à la louche” se rendaient compte à quel point ils se ridiculisent, ils rentreraient sous terre. Mes amitiés à tous ceux qui s’expriment correctement et courtoisement, quelles que soient leurs opinions. Aux autres mon indifférence. Pierre Lance

    Répondre
  6. Anonyme

    24 décembre 2007

    Le train du "réchauffement climatique" s’est emballé et il n’est plus possible de le freiner. Je ne parle pas du réchauffement lui-même, l’automne froid que nous avons connu semblait envoyer aux participants de la conférence de Bali un joyeux pied de nez, cela explique en partie certains pleurs et grincements de dents observés à la conférence. Il s’agit plutôt de l’emballement de la propagande et ses effets délétère sur l’état mental des humains.

    Les gens sont actuellement tellement convaincus de la réalité du réchauffement induit par l’homme que les organismes qui les ont désinformés auront bientôt un gros problème sur les bras. Tôt ou tard la réalité rattrapera les gens, déjà le froid qui sévit avec les précipitations de neige dépassant les moyennes historiques commencent à semer le doute dans les esprits. Imaginez le jour où toute cette mystification sera découverte et que des gourous de la trempe d’Al Gore seront dénoncés pour avoir sciemment induits les gens en erreur. La crise de crédibilité qui affectera les élites et les faiseurs d’opinion s’avérera bien plus catastrophique que l’amincissement de la banquise.

    Cette irresponsabilité des autorités engendrera une crise de confiance sans précédent dans les institutions. Le mensonge est rarement payant à long terme. Or nous avons besoin d’institutions crédibles, le monde est de plus en plus complexe et difficile à gérer, la perte de confiance pourrait rendre désormais tout accord global extrêmement difficile à atteindre.

    Les institutions internationales ont largement contribué à l’hyperinflation de la bulle climatique, assurés que la pression de l’opinion publique finirait par créer le consensus. La conférence de Bali a clairement démontré que ce consensus n’existe pas sur le plan pratique, alors que sur le plan des bons sentiments tout le monde ou presque revêt la robe blanche des justes. Il en est de la production de GES comme de la fornication sous le regard inquisiteur des curés, tout le monde se dit vertueux et tout le monde fornique sans retenue.

    C’est dire combien la question ne relève plus du domaine concret et qu’elle a désormais atteint les frontières du surnaturel, décidément le catastrophisme est inné en nous, il nous est impossible de jouir de notre bonheur en écartant pour de bon les angoisses non fondées et le sentiment de faute.

    Joyeux Noël à tout le monde et n’oublions pas de prier le petit Jésus pour qu’il nous donne des GES (gènes à effet de sagesse)

    Helios

    Répondre
  7. Noël Hanssler

    23 décembre 2007

    Un forum, c’est un peu comme un rocher battu par les flots, flots des idées. Hélas (pour le rocher), au bout d’un certain temps, des coquillages viennent s’y fixer. Ces berniques parasitent le rocher, faisant de plus en plus écran avec la mer et le transformant en un amas informe.
    Ce forum n’échappe pas à la règle.
    Voici donc une suggestion au webmestre de ce site : créer 2 espaces de discussion. Un espace que l’on pourrait appeler "Le café de la gare" où seraient réunies les simples opinions et les interventions des Bandar-Log prolixes et vitupérateurs de tous poils, et un espace "Forum" où atterriraient les vraies argumentations, les interrogations courtoises et les informations.
    Le webmestre serait la seule autorité à même de diriger un commentaire vers l’un ou l’autre espace. Cela demanderait, évidemment, un investissement plus grand de sa part mais quel progrès cela serait ! Il n’est que de constater la foire d’empoigne que suscitent certains sujets polémiques.
    Une telle séparation des genres permettrait en outre d’éviter la censure brutale (puisque tout commentaire resterait lisible dans l’un ou l’autre espace.) Pour aller plus loin encore dans cette logique, on pourrait imaginer un troisième espace intitulé "Poubelle" ou "Crachoir" où l’amateur pourrait se régaler d’invectives et de formules fleuries.

    Répondre
  8. Anonyme

    23 décembre 2007

    Conclusion de la première partie intitulée « L’Amérique aveugle » : la cécité rend obèse !…… c’est comme ça, ……  c’est scientifique ! …… puisque c’est monsieur Pierre Lance qui sait qui l’écrit !

    Puisque vous paraissez aimer ce qui est scientifique et qui est bien légitime, il est connu que beaucoup d’obésités débouchent à plus ou moins long terme sur des types de diabète responsables de troubles de la vision pouvant aller jusqu’à la cécité.

    De plus,  l’obésité n’est pas seulement un surplus de masse grasse autour du corps, tous les organes sont concernés à plus ou moins long terme, elle dérègle les glandes et leurs systèmes de coordination aux différents organes sanguins, nerveux et électriques et endommagent au final toutes les cellules y compris celles qui permettent l’irrigation des cerveaux. d’où de nombreux problèmes de comportement et maladies psychiatriques. De plus, les faiblesses génétiques ressortant de ce problème peuvent se transmettre si des mesures drastiques ne sont pas prises dès la grossesse.

     

    Répondre
  9. Anonyme

    23 décembre 2007

    pourquoi devrais je les croire sur parole et non continuer à essayer de comprendre en écoutant les uns et les autres comme nous a appris à le faire un certain René Descartes ? (mais c’était il y a longtemps !) »

    Croire sur parole: non! mais je me permets de vous rappeler que  toute l’intelligence  de René Descartes ne l’a pas garanti de ne pas dire des c…..ries sur les animaux qu’il considérait vu leur perfection par rapport à l’homme comme des êtres machines ne ressentant pas la souffrance !

    Répondre
  10. R. Ed.

    23 décembre 2007

    Le CO2, ce n’est pas ce truc qui est la nourriture des plantes ?

    Alors, la première solution, c’est d’arrêter la déforestration de la planète et tout ira beaucoup mieux.

    Il me semble, mais je ne suis pas sûr, que rien que pour l’Amazonie, ce soit cent hectares par jour qui disparaîssent.

    C’est en brûlant les arbres que la majorité de la population cuit ses aliments, car la nourriture de base des Asiatiques est le riz, et tout le monde sait que cuire du riz, c’est long, très long, et que du riz non cuit, c’est indigeste !!!

    Plus les humains seront nombreux, plus il faudra de vaches et de poulets pour les nourrir, soit encore et toujours plus de CO2.

    Alors, pour sauver la planète, ne faudrait-il pas commencer à faire un noeud dans son noeud. Soit à mettre un petit bout de caoutchouc au bout de son pénis, (1)

    Les peuples évolués, qui à ce moment  restreignent d’eux-mêmes leur descendance, sont remplacés par des peuplades barbares qui copulent et engendrent à tire-larigot.

    Quelle abberration !

    (1) conseil que je donne également à Sarkopipo, mais pour une autre raison.

    Répondre
  11. Gérard Pierre

    22 décembre 2007
    «  ……… la France, qui n’est peut-être pas frappée d’aveuglement comme les États-Unis, … » ………… forcément, puisque nous hébergeons moins d’obèses ! ……… c’est toujours scientifique ! ……………… jusque là, j’arrive à suivre la pensée du « maître ».
     
       A quoi tient la paralysie de la France ? …… selon monsieur Pierre Lance, cela va sans dire, …… notre avis n’ayant aucune chance d’égaler le sien sauf à s’y conformer !
     
    « Nous avons un président qui se démène » …… non « maître » ! … il gesticule. Oh pardon « maître », ça a été plus fort que moi !
     
    « il se heurte à toutes sortes de résistances et de blocages très décourageants » …… monsieur Pierre Lance découvrirait-il, en même temps d’ailleurs que Nicolas Thavu-Mabelmontre, que la vie de président n’est pas forcément un long fleuve tranquille ?
     
       L’exemple des cheminots ne saurait avoir l’excuse de surprendre qui que ce soit par son aspect soudain. Celui des buralistes est d’autant plus prévisible que l’accès à cette profession a toujours été très réglementé. Les marges de manœuvre de ces commerçants particuliers, sur le sort desquels je ne m’apitoie pas plus qu’ils ne le font eux-mêmes sur celui des cancéreux de la langue, de la gorge ou du poumon, sont inexistantes et rien n’a été sérieusement envisagé à leur endroit en terme de créneau commercial de substitution. Quant aux avocats qui tempêtent contre la simplification du divorce, …… il faudrait d’abord écouter leurs raisons avant de leur intenter un procès d’intention en matière de matelas de revenus. Que va faire un notaire lorsqu’il constatera que les protagonistes de l’évasion conjugale s’entredéchirent pour la garde des enfants, la répartition des biens, etc… (ce qui constitue 95% des cas de divorce) ?…… il conseillera aux uns et aux autres de prendre un avocat ! ……… retour à la case départ, …… mais avec les frais supplémentaires du notaire. Et le Nicolas de monsieur Pierre Lance n’a pas l’excuse de ne pas savoir : non seulement il est avocat lui-même (de formation en tout cas) et il a déjà pratiqué le divorce au moins deux fois ! …… il n’est pas raisonnable tout de même ! et c’est encore moins la proposition simpliste du « maître » qui aidera à la solution.
     
    Conclusion de la seconde partie intitulée « la France paralytique » : ! ! ! …… monsieur Pierre Lance se prend les pieds dans le tapis !
     
       Ce n’est pas la France qui est paralytique. Le paralysé c’est le bonimenteur de foire qui a clamé aux électeurs : « Approchez mesdames et messieurs, approchez !…… vous allez voir ce que vous allez voir ! …… je prend mon chapeau, y’a rien dedans, …… et hop, le chômage baisse, …… et hop, les immigrés ne rentrent plus ! …… et hop, le problème des régimes spéciaux est aligné sur celui du régime général, et hop, … et hop, … et hop ! …… vous en voulez encore ? … votez pour moi ! » …… et cinquante trois pour cent d’une masse d’électeurs plus considérable que jamais lui a dit : « chiche que t’es pas cap’ Nico ! »
     
       …………… et l’ Nico, …… ben il est pas cap’ ! …… because que maintenant qui voit, il est paralysé !
       Veuillez excuser, " maître ", la désastreuse syntaxe d’un humble commentateur qui ne saurait prétendre à la même hauteur culturelle que l’auteur de ces lignes qui m’ont toutefois bien diverti. Evitez aussi de me faire part de la note que vous seriez tenté de m’infliger, je pourrais être assez naturellement porté à me souvenir d’une phrase célèbre et particulièrement acerbe de Georges Courteline.
    Répondre
  12. Luc SEMBOUR

    22 décembre 2007

    Ce qui est sûr c’est qu’il est démontré qu’on ne peut pas prouver que l’action du CO2 d’origine humaine a un rôle perceptible dans le réchauffement de la planète.

    Ce qui est tout aussi sûr c’est que vouloir réduire (ne parlons même pas de réduire significativement) la quantité totale de production de CO2 d’origine humaine est presque impossible en pratique pour de nombreuses raisons, mais que s’il fallait absolument le faire, le coût en serait tellement exorbitant que les impôts de la France d’aujourd’hui apparaitraient comme ceux d’un paradis fiscal presque absolu. Tout est dit.

    Les frères ennemis JAURES et LANCE se congratulent donc sur une proposition fausse. On a tout à perdre à réduire le CO2, sauf la qualité de l’air en ville. Heureusement que les américains résistent.

    Luc SEMBOUR  à Abu Dhabi, capitale pétrolière

    Répondre
  13. Pierre LANCE

    22 décembre 2007

    Cher Grutchak, Enfin un commentaire intelligent et mesuré (après celui de Joresse qui, ayant sans doute éprouvé des remords d’avoir attiré mon approbation, s’est empressé de dire une grosse sottise pour se dédouaner). Mais non, jeune homme, je ne risque pas de me prendre “pour Dieu au jugement dernier”. Je croyais seulement, un peu naïvement sans doute, que le rédacteur d’un article avait le droit légitime de donner son avis sur les commentaires qu’on en faisait. Mais apparemment, ce n’est pas le cas, et la superbe collection de pisse-froid qui s’étale sur ce site est bien décidée à me traîner dans la boue sans tolérer de réaction de ma part. A vrai dire, cela m’importe peu, et je suis suffisamment conforté par les nombreux messages d’applaudissements que je reçois directement, de la part de lecteurs qui n’ont aucune envie de venir se colleter sur ce site avec des grotesques. Grand merci à vous, donc, Cher Grutchak, pour m’avoir sauvé de la nausée menaçante et avoir sauvé du même coup l’honneur de ce forum. Que je ne sois “pas exempt de passion”, comme vous dites, est une évidence. D’ailleurs je m’en félicite, et je vous rappelle la sentence de Hegel : “Rien de grand ne s’est accompli dans le monde sans passion.” Car il faut évidemment faire la différence entre la passion créatrice, chercheuse, novatrice, dont je me prévaut, et la passion énervée, négative, destructrice des réactionnaires qui lèvent leurs boucliers et fulminent dès qu’un souffle de vérité vient les déranger au beau milieu de leur sieste intellectuelle permanente. Merci encore. Et ne vous découragez pas de venir souvent exprimer votre sens de la mesure au milieu de ce capharnaüm. Bien à vous. Pierre Lance

    Répondre
  14. Gérard Pierre

    21 décembre 2007

    «  le suicide par inconscience d’une humanité //qui fonce à grande vitesse vers l’apocalypse. » …………… « …… sa motion de clôture avait toutes les allures d’un acte de décès anticipé de notre civilisation » ! ! ! …… bigre, celui qui écrit cela n’y va pas de main morte !

     

    Monsieur Pierre Lance donne à présent dans l’écologiquement conforme. Il sait, lui, que l’homme est le principal responsable des émissions de gaz à effets de serres, dont le vilain CO² n’est que l’un des affreux comparses. Il a rejoint la curée des tanceurs.

     

    J’ignore tout de la climatologie. Ce que je constate en revanche c’est qu’il existe une sorte de consensus bizarre entre des « spécialistes » à vocation récente comme Nicolas Hulot, Green peace, …… (totalement apolitique comme chacun le sait), Al Gore (un autre « spécialiste »), les verts léthargiques  et les constructeurs d’opinion pour nous présenter un scénario catastrophe dont la perspective, je l’avoue, ne parvient guère à m’émouvoir.

     

    Comment se fait-il que les contradicteurs de ce consensus, au moins aussi nombreux et scientifiques que ceux qui pontifient, n’ont jamais accès aux micros et aux caméras de télévision ?…… comment se fait-il que Claude Allègre, lorsqu’il émet des doutes sur le scénario se voit objecter qu’il n’est pas climatologue, comme si ceux qui le ridiculisent l’étaient eux-mêmes ? …… comment se fait-il que l’on ne puisse jamais avoir, en France, sur ce sujet, des débats télévisés sereins comme j’en vois sur les chaînes de télévision allemandes où l’on entend de vrais scientifiques expliquer que l’on peut échafauder deux hypothèses totalement opposées en la matière et avoir autant de chances de se planter dans les deux cas ? On les entend douter sur les moyens de mesure, sur le recul significatif des données, sur les méthodes statistiques utilisées, sur les modèles mathématiques retenus, sur la multitude des paramètres pris en compte ou au contraire non retenus. L’impression globale que je retiens de leurs explications est d’abord celle de l’humilité dont ils font preuve devant l’interrogation climatologique qui se pose à nous et de la prudence avec laquelle ils s’expriment.

     

    Alors je me demande simplement : « Qui a intérêt à donner aux citoyens français une image effrayante de leur avenir ?…… quel dessein tordu poursuivent les consciences subitement éclairées qui assènent leurs vérités d’un jour avec l’autorité dont ils font preuve ? …… pourquoi devrais je les croire sur parole et non continuer à essayer de comprendre en écoutant les uns et les autres comme nous a appris à le faire un certain René Descartes ? (mais c’était il y a longtemps !) »

     

    J’ai tout de même découvert sous la plume de monsieur Pierre Lance qu’il pourrait y avoir une incidence directe de la climatologie sur l’obésité ou la surcharge pondérale des deux tiers des résidents en Amérique du Nord ! …… je l’ignorais mais j’ai une excuse : ainsi que je l’ai précisé plus haut, j’ignore tout de la climatologie.

     

    Conclusion de la première partie intitulée « L’Amérique aveugle » : la cécité rend obèse !…… c’est comme ça, ……  c’est scientifique ! …… puisque c’est monsieur Pierre Lance qui sait qui l’écrit !

     

     

     

    Répondre
  15. Anonyme

    21 décembre 2007

    Thanks to  "Global Warming" …  60% of the USA is currently covered with snow and ice. Another 2" of snow for X-Mas and the 1947 record will be history. 

    Happy snowy X-Mas

     

    Répondre
  16. Jaures

    21 décembre 2007

    Votre discours cher grepon déborde d’idées reçues: il n’est par exemple pas du tout avéré qu’une grosse voiture américaine est plus sure qu’une berline moyenne européenne. Par ailleurs, comme je l’explique plus haut, même si l’on n’est pas convaincu par le réchauffement de la planète, la seule volonté de préserver notre environnement et notre santé devrait vous suffire. Ainsi, concernant les automobiles, leur pollution est, vous en conviendrez, néfaste. Si vous n’en ètes pas convaincu, enfermez vous dans votre garage1heure en laissant votre moteur en marche. Aussi, limiter la circulation automobile en ne les utilisant qu’en cas de nécessité, en consommant des produits de saison et en circuit court, en portant votre choix sur le véhicule le moins polluant au moment de l’achat, comme le préscrit le Giec, relève du simple bon sens. Par ailleurs, il est faux de dire qu’une meilleure isolation des maisons et appartements nuit à la santé. D’autant que les nouveaux matériaux écologiques, outre leurs qualités d’isolation, ne polluent pas l’atmosphère intérieur. De surcroit, une meilleure isolation réduirait les charges des logements sociaux.

    Si donc, comme vous semblez l’avancer, les enfants et leur avenir sont au coeur de vos préoccupations, leur laisser une planète d’aplomb et d’équerre devrait suffire à vous motiver pour respecter les prescriptions du GIEC.  

    Répondre
  17. sas

    21 décembre 2007

    Démonstratio que les francais on particulièrement bien capté ,la necessaire economie sur l’energie….et donc sur edf…..

    …….il n’y a quà voir le festivcal des enluminures de noel…..plus une maison qui ne brille et ne consomme toute la nuit ….pour un plaisir futile , glouton de kwh…..

    …….grenelle et nos manches à couilles se foutent de qui exactement ?????

    merci les chinois qui brulent des tonnes de pétrol,e our fabriquer à très bas prix les millions de guirlande de noèl (fête dont ils se foutent totalement) afin que les cons de l occident s’enluminent et dépensent des tonnes de pétrole pour les faire marcher……

    ……la boucle est bouclée…plus con que ca tu meurs…

    sas

    nb)pour être bien sure d être econeuneu……le festival démarre dès novembre….jusqu’à février

    Répondre
  18. grutjack

    21 décembre 2007

      Le manque d’expertise des commentateurs ne me gêne pas. Ce sont en général des gens qui réfléchissent et qui lisent.   Ce qui me gêne plutôt, c’est la passion, qui s’accompagne souvent   de mauvaise foi. Cette passion se devine chez les irréductibles de la croissance qui sont encore nombreux.. Ils n’hésitent pas parfois à recourir aux raisonnements les plus tordus pour nous prouver que " tout va très bien."  Ainsi Grepon. Je n’insiste pas. Je m’en voudrais de l’ennuyer davantage avec ces  petits "désagréments météorologiques" qu’ont été l’ouragan Katrina ou encore les chaleurs torrides, suivies d’incendies gigantesques en Grèce et en Californie l’été dernier.  Ceux qui se sont lancés à fond dans l’environnementalisme, comme Pierre Lance, sont plus sensés, mais ne sont pas exempts de passion non plus. Ni de colère, qu’ils dirigent contre "l’inaction des gouvernements". C’est assez injuste, car les gouvernements sont confrontés à un véritable dilemme.. L’économie mondiale est si fragile, si propice aux effets "dominos", que la réalisation d’un plan aussi modeste que Kyoto (revenir au niveau de pollution de 1990) risquerait d’entraîner une nouvelle Grande Dépression. Alors, crever de faim ou crever de pollution ? La vraie solution, c’est J.Cl. Thialet qui nous la donne. Il faut réduire nos habitudes de consommation et surtout renoncer à consommer des futilités. Il faut amorcer (avec beaucoup de prudence) ce que certains appellent déjà la "décroissance". Mais cela exigerait un changement  dans  les mentalités et aussi  des modifications à l’ordre mondial, car les dernières découvertes des économistes, comme la mondialisation, ne vont nullement dans le sens d’une économie d’énergie. De nos jours, au moins la moitié des produits qu’on peut trouver dans les magasins de l’Europe et de l’Amérique du Nord sont fabriqués en Chine. Avez-vous pensé à la fantastique quantité d’énergie qui est nécessaire pour transporter tout ça ?

    Répondre
  19. grepon le texan

    21 décembre 2007

    Perso je vote pour le commentaire suivant comme connerie de la semaine..jusquici.

    par "Pierre Lance":   "Si ceux qui nient le réchauffement climatique ont raison et que nous diminuons nos émanations de CO2, qu’aurons-nous perdu ? Rien si nous ne sommes pas actionnaire d’un groupe pétrolier. Mais si le GIEC a raison et que nous ne réagissons pas, nous sommes perdus, même si nous sommes actionnaire d’un groupe pétrolier." C’est exactement cela. UNQUOTE

    Pourquoi:     Ce que nous perderaient, ca depend du comment.   Le plus gros emetteur de CO2, technolgiquement parlant, n’est pas le petrole ou son cousin le gaz naturel, mais comme j’ai explique plus haut, le charbon.  C’est la ou il faudrait pour faire le plus de dimunition le plus rapidement et au moindre prix.   Elliminer les CO2 venant du charbon, sans sacrificier notre train de vie di facon terrible, demanderait un evolution assez massive vers soit la nucleaire, soit quelque chose comme le FuturGen(capture du CO2 produit).   Les autres idees pour la generation…solaire, vent, hydrolique, geothermales etc ne peuvent pas suffire, de tres loin, a nous fournir l’electricite dans des quantites auxquelles nous sommes habitues…a aucun prix…pour ne pas parler de nos demandes futurs.  Du cote des economies d’energie possibles:  Les economies realisables par illuminations meme du type LED sont limite.  Pareil pour les isolations, qui ont par aillieurs un mauvais effet sur la sante(gaz nocifs entrappe dans les batiments).    Pour revenir au petrole, un bien moindre emetteur que le charbon, economiser sur le petrole ou le gaz serait a la fois bien moins efficace a reduire le CO2 emit(c’est une question de chemie, de Co2 par joule d’energie utile), et aurait un impact serieux et immediat sur notre train de vie et notre securite, individuelle et collective.   Les gros voitures permettent a transporter les gens et =leur enfants= de facon plus securise.  Les gros maisons permettent a elever suffisamment d’enfant pour maintenir le "welfare state."   Et c’est quand meme les humains et leur progeniture, notre premier souci, n’esce pas?    La planete est un moyen, pas un but, non?  Ou esce Gaia sense passe devant nous au point ou nous devrions demissioner de la vie meme?   

    En Europe, par exemple, faire des enfants c’est d’aillieurs la seule strategie pour eviter l’eparpillement et disparition de sa civilisation a moyenne terme.   Cela est un enjeux reel et previsible aujourdhui, a partir de la demographie actuelle.   Pour cela il vous faut maisons et voitures a prix raissonable, ainsi que des carburants et moyens d’echauffement economique.  Eduquer les enfants de facon =occidentale= est couteux.   Bien plus couteux que les methodes beaucoup plus econonique moyen-orientaux, magrebins ou africains, avec les resultats que vous pouvez observer a la tele en France et dans vos rues.

    Répondre
  20. no second to

    20 décembre 2007

    Il me semblait que sur ce site nous devions être courtois envers chacun mais je m’ aperçois que le fait de nommer "Stone launches" donne peut être à des passe-droits.Qui est cemonsieur pour juger les internautes de ce site en les apostrophant par le terme de " CONS".

    Se croit il supérieur,il me semble que oui,j’ ai à plusieurs reprises remarquer son égo surdimensionné, s’ auto-proclame  dans un ses papiers de philosophe, à mourir de rire ou à pleurer des rivières,c’est selon!

    Il déforme les pseudonymes et joue sa précieuse quand on lui rend la monnaie de sa piéce.

    Don monsieur le webmaster si vous ne voulez pas de prises de bec,demandez donc à monsieur "Stone launches" de retenir ses aigreurs car nous pourrions demander un droit de réciprocité envers l’ auteur qui en terme de connerie est un maître étalon.

    En espérant que je ne subisse pas la censure

    Répondre
  21. glacepica

    20 décembre 2007
    @ PATRICK

    TB le site "pensée unique" .

    Un seul  oubli dans le bêtisier : des extraits de la "pensée"  de LANCE PIERRE !!!!!

    Répondre
  22. Observateur

    20 décembre 2007

    Monsieur Pierre Lance se serait-il trompé de revue en écrivant cet article, telle est la question ?

    En effet, cet article semble avoir été écrit par un activiste de la gauche bobo-mondialiste la plus virulente, celle qui, au motif qu’il y aurait un soi-disant réchauffement climatique dû à l’homme, prône des solutions les plus invraisemblables les unes que les autres : "réduction de 25 à 40 % des émissions de CO2 d’ici à 2020 dans les pays développés", "freiner le productivisme et le consumérisme américains.", les Français qui ne seraient pas assez pour  le "moindre souffle de changement. (écolo)", "simplification du divorce", "divorce par lettre recommandée au maire de leur commune"….

    On arrête pas le progrès, … s’il n’y avait pas les "les Français, tout en râlant contre l’immobilisme, (qui) se crispent sur leurs positions corporatistes au moindre souffle de changement.".

    On nage en plein délire.

    Monsieur Lance ne précise comment sera financé tout cet inventaire à la Prévert, mais c’est une autre question. En effet le fait que la France soit au bord de l’explosion et de la faillite n’est pas très important pour monsieur Lance. Il faut donc augmenter encore plus les taxes et les mesures interventionnistes imposées de force à tous les états du monde. Il faut réduire le productivisme…

    Mais le Hic, C’EST QUE l’HOMME N’EST PAS RESPONSABLE DU RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE QUI EST UN PHENOMENE NATUREL DÛ A L’ACTIVITE DU SOLEIL ! Le co2 joue un rôle insignifiant dans l’augmentation de la température. De nombreux scientifiques l’ont démontré, courbes avec corrélations parfaites, à l’appui. On peut trouver sur Internet de nombreuses informations à ce propos.

    Mais pour M. Lance, ce n’est pas important de se tromper naturellement; seul compte l’idéologie. "La fin justifie les moyens" comme diraient les marxistes. 

    Et évidemment, heureusement qu’il reste encore dans ce journal Pierre Lance, pour défendre Sarko et sa politique. Naturellement c’est la faute à "toutes sortes de résistances et de blocages très décourageants" si Sarko ne peut appliquer comme il voudrait sa politique  pro-immigration, antichrétienne et pro islam, sa discrimination (positive), son  "métissage" de la France, son UE… sans démocratie et sa politique égalitariste et socialiste.

    Sarko et ses "réformes" bidons ! 

    M. Lance est vraiment indispensable pour apporter un peu de diversité et de nouveauté dans ce monde de brutes ! 

    Répondre
  23. Jaures

    20 décembre 2007

    A Patrick: Je suis allé sur le site en question et n’y ai pas compris grand-chose. Dans cette querelle de spécialistes je vous admire si vous ètes capable de donner crédit à celui-ci plutôt qu’à tel autre. Je constate cependant que le GIEC n’est pas composé de néanderthaliens et j’aurai tendance à forger mon opinion de leur côté sachant, une fois encore, que ses conclusions sont approuvées par tous les états. Mais est-ce vraiment là le problème ? Qu’est-ce qui vous fait si peur dans le programme du GIEC ? Choisir des produits moins énerivores ? Cela ne vous permettra-t-il pas de faire des économies ? De moins polluer votre atmosphère ? De manger plus sainement ? A quoi vous accrochez-vous donc ? A votre 4X4 ? A vos ampoules haute consommation ? A votre chauffage au fioul ou au charbon ? Encore une fois ce que nous avons à perdre n’est-il pas dérisoire par rapport à ce que nous avons à gagner ? Ne trouvait-on pas il y a 25 ans des scientifiques pour nous assurer que la cigarette est sans danger et des médecins pour nous convaincre que ceux qui dénonçaient l’amiante étaient des ignorants ?

    A P.Lance: Il est étonnant de voir un athée comme vous se prendre ainsi pour Dieu au jugement dernier.

    Répondre
  24. dave

    20 décembre 2007

    Pour Mr Lance, un commentaire intelligent est celui qui va dans son sens. On apréciera son ouverture d’esprit (rires) !! Maurice Leroux, climatologue a écrit une série d’articles dans lesquels il exprime son septiscisme quand au réchauffement climatique. Etre sceptique, ne pas tout avaler, c’est faire preuve d’intelligence. Quitte ensuite à changer d’avis quand de nouvelles données seront mises en avant. Mais pour Mr Lance, être intelligent, c’est être OK avec lui. Pathétique

    Répondre
  25. Patrick

    20 décembre 2007

    Cher Jaurès,

    l’origine humaine du réchauffement climatique ne repose sur aucune base scientifique solide. Le responsable serait le CO2 ? Soit. Mais comment expliquer qu’au cours des 650 000 dernières années les pics de CO2 se soient produits après les pics de température (avec un retard de 800 ans environ)?
    Serait-ce un nouveau phénomène physique où la cause intervient après la conséquence ?

    Comment expliquer que les modèles utilisés pour prédire le futur sont incapables de décrire correctement le climat présent ? Et tout simplement, comment expliquer que la tendance actuelle est une baisse des températures alors que l’emission de CO2 d’origine humaine n’a pas changé ?

    L’évolution du climat est un phénomène complexe que nous ne comprenons pas (encore). Les scientifiques sont là pour l’étudier. Les conclusions du GIEC ont été décidés par des politiciens sans tenir compte de l’avis des scientifiques. Une grande partie des scientifiques du GIEC ont d’ailleurs démissionné.

    L’hystérie collective sur l’influence de l’homme sur le cimat est navrante. Cela me rappelle les hystéries collectives liées à la fin du monde.
    Les températures ont été plus chaude dans le passé (notamment au moyen age), et l’homme n’y était pour rien. D’une certaine façon, c’est donner beaucoup plus d’importance à l’être humain qu’il n’en a vraiment dans l’univers.

    Je renouvelle mon appel: si vous êtes intéressés par le sujet, allez consulter le site: http://www.pensee-unique.fr,
    vous y apprendrez beaucoup choses sur la démarche scientifique.

    Patrick

    Répondre
  26. sas

    20 décembre 2007

    Lao tseu……

    …….le propre de faire conduire un aveugle par un autre aveugle…..est que vous recupérerez 2 cadavres au fond du ravin…au lieu d’1.

    sas

    Répondre
  27. Pierre LANCE

    20 décembre 2007

    Le seul commentaire vraiment intelligent et réaliste de mon article donné jusqu’ici est celui de Joresse. Et la phrase par laquelle il termine est d’une logique parfaite. Je prends plaisir à la répéter, dans l’espoir de la faire entrer un peu dans le crâne des pollués du cortex : “Si ceux qui nient le réchauffement climatique ont raison et que nous diminuons nos émanations de CO2, qu’aurons-nous perdu ? Rien si nous ne sommes pas actionnaire d’un groupe pétrolier. Mais si le GIEC a raison et que nous ne réagissons pas, nous sommes perdus, même si nous sommes actionnaire d’un groupe pétrolier.” C’est exactement cela. Dommage que ce même Joresse nous ait asséné un commentaire complètement stupide de mon article précédent. Mais que voulez-vous, c’est comme ça : même les hommes intelligents ne le sont qu’une fois sur deux (à part moi, bien entendu, qui le suis presque à tous les coups – hi hi hi !). Et c’est probablement ce qui explique l’état lamentable de notre civilisation, qui est en train de se suicider en chantant : “Tout va très bien, Madame la Marquise.” Parmi les commentaires précédant celui de Joresse, je ne suis pas parvenu à déterminer quel était le plus idiot, alors qu’il y avait manifestement compétition . Le premier Prix de Connerie ne pourra donc pas être décerné cette semaine. Veuillez m’en excuser. (À moins évidemment qu’un outsider ne se révèle dans les commentaires suivants). Joyeux No Hel à tous ! (“Nouveau Soleil” en celtique, en grec Néo Hélios). Pierre Lance

    Répondre
  28. grepon le texan

    19 décembre 2007

    Jaures:    "  Le discours de Bush est clair: "Nous sommes riches (surtout moi) mais nous voulons en plus que les autres ne le soient pas". "

    Grepon dit:  zero pointe.     Le discours de Bush tient que les echanges commerciales enrichissent tout le monde.  C’etait aussi une des theses de base d’un certain Adam Smith.   On a vu dans les annees 1930 le resultat d’une deliberalisation des echanges:  penuries, nationalismes, une guerre mondiale.  Alors ce pauvre idiot Bush ne sait pas mieux faire que de suivre betement l’avis des Adam Smith, Milton Friedman et autres penseurs qui savent mieux qui lui.  Il repete la verite cru, je suppose, parceque il est tellement con qu’il n’arrive pas d’oser dire quelque plus interessant, c.a.d. quelque chose de demagogiquement correct qui serait forcement moins vrai(comme vos theories a vous, Jaures), et qui  demanderait du coup plus d’explications et de finisses a faire passer….ce qui peut vous faire sembler intelligent…pour des cons. 

    Pour ce qui en est de la relation entre boites petrolieres et le CO2(qui n’est d’aillieurs pas un polluant!):  la encore vous gagner une tres mauvaise note.    Les carburants petrolier ne representent pas la majorite des emissions de CO2, meme si les emissions de CO2 serait quelque chose de mauvaise.   L’ennemi numero un serait le charbon.   On a pour des milliers d’annees a bruler aux Etats-Unis et en Chine..a tres bas couts..et a tres bon rendement en CO2 par joule d’energie produite.  On pourrait meme dire que c’est optimal a cet egard.  Le modele meme.   Le formule chimique est si simple que n’importe qui peut comprendre.    Le charbon:   C.   Quand on le brule avec oxygene il sort du CO2 tres tres majoritairment.   Avec le petrole il y a beacoup d’hydrogen dedans avec les "C".    Ils en sort du CO2, mais aussi pas mal de H2O*…ce qui est un terrible generateur d’effet de serre(ROFLOL) mais n’est pas considere comme un polluant….ou pas encore!   Le rendement des carburants petroliere en CO2 par joule d’energie n’est pas au niveau du charbon presque pur.    Nous allons, evidemment, continuer a bruler le petrole dans des moteurs (ou echauffements), et a bruler le charbon dans nos generateurs d’electricite, car l’un convient que l’autre dans son domaine.   Mais c’est le charbon ou il se focaliser si vous voulez vraiment reduire les emissions du CO2.   Le petrole:  not so much. 

    *D’aucuns (comme moi) utilise parfois l’expression "dihydrogen monoxide" pour faire reference a l’eau, et 99.95% de l’humanite imagine toute de suite que je parle d’une toxine horrible.  

     

    Répondre
  29. Jaures

    19 décembre 2007

    Je trouve toujours délectable sur ce forum les commentaires avisés de personnes qui n’y connaissent strictement rien mais y vont de leurs affirmations définitives. Le leitmotiv étant toujours, bien entendu, la fameuse pensée unique. Que l’on dise que 1+1=2 est une pensée unique. C’est forcément suspect et l’on trouvera sans doute quelqu’un pour le contester. Bien entendu, on va mettre en avant les propos de personnalités médiatiques: Allegre, par exemple, s’étale dans les journeaux alors qu’il n’est même pas climatologue. Qui connait Jean JOUZEL ou Michael SCHULZ ? Personne. Ce sont pourtant les plus hauts spécialistes français du climat aujourd’hui membres du GIEC. Ce même GIEC d’ailleurs, parfois raillé ici, dont toutes les conclusions ont été unanimement approuvées y compris par les Etats Unis.

    J’entends aller bon train les commentaires: "Mais vous, cher Jaures, qu’y connaissez-vous ?". Rien, je l’avoue sans honte. Mais pour moi, réchauffement climatique ou pas, la lutte contre la pollution est une nécessité. Si vous en doutez, allez respirer l’air près du périphérique. Le développement durable est une évidence: pour que tous les pays vivent comme les américains, il faudrait 7 planètes! Or, si je ne m’abuse, nous n’en avons qu’une.Donc soit nous la préservons, soit nous interdisons aux pays pauvres de se développer. Si vous choisissez la 2ème solution il ne faudra pas vous offusquer  si leurs habitants viennent chez vous prendre leur part du gâteau. Le discours de Bush est clair: "Nous sommes riches (surtout moi) mais nous voulons en plus que les autres ne le soient pas".Il est vrai que l’on apprécie d’autant plus ses propres bienfaits quand les autres en sont privés.

     Le discours du GIEC rejoint donc mon point de vue. Par ailleurs, si ceux qui nient le réchauffement climatique ont raison et que nous diminuons nos émanations de CO2, qu’aurons-nous perdu ? Rien si nous ne sommes pas actionnaire d’un groupe pétrolier. Mais si le GIEC a raison et que nous ne réagissons pas, nous sommes perdus, même si nous sommes actionnaire d’un groupe pétrolier.

    Répondre
  30. sas

    19 décembre 2007

    Le tout étant de savoir qui conduit qui……

    CAR LE POINT COMMUN ENTRE L AMERIQUE AVEUGLE ET LA FRANCE PARALYTIQUE…..c’est que ces 2 nations sont conduite par le même type de singe….

    sas

    Répondre
  31. Marc

    19 décembre 2007

    Comment pouvait-on croire qu’il en  serait autrement ? Les Américains sont bien plus intelligents que nous, ils sont réalistes ! Comment pouvait-on croire que les Indiens les Chinois,les Africains, sans compter tous les pays d’Amérique latine, tous en voie de développement, allaient comme ça du jour au lendemain abandonner tout développement, pour le seul motif de nous faire plaisir à nous connards de Français ! La Chine et l’Inde, plus de 2,5 milliards d’individus, qui aspirent tous à vivre mieux, croit’on sérieusement qu’ils vont s’arrèter de poluer ? Pauvres couillons d’Européens ! 

    Répondre
  32. Jean-Claude THIALET

    19 décembre 2007

    19/12/07    – "Les 4-Vérités"

    Il faut être un naïf au grand coeur pour avoir attendu un miracle de la CONVENTION CADRE DES NATIONS UNIES SUR LE CHANGEMENT CLIMATIQUE qui vient de se tenir à BALI. La nième Conférence destinée davantage à promouvoir la "globalisation" voulue par le BILDERBERG qui est en train d’asservir le monde, qu’à mettre un frein sérieux à une production inustrielle exponentielle destinée à assouvir la soif de consommation de milliards d’individus qui, ne croyant plus au véritable bonheur et à toutes les véritables valeurs qui le procurent, s’imaginent le trouver dans la consommation éffreinée de produits superflus, voire inutiles, quand ils ne sont pas dangereux pour la santé.

    Que fallait-il attendre des plus de  10.000 (pas moins !) congressistes venus à grand frais de 180 pays (dont la quasi totalité n’ont aucune leçon à donner dans aucun domaine !), par avions spéciaux, logés dans des hôtels étoilés, éclairés et climatisés nuit et jour, et nourris avec des mets d’importation ? Des touristes qui, bien qu’ayant été priés de venir aux réunions en chemisette et tongs, ont exigé très vite que la climatisation soit remise en marche, et qui ont boudé les "vélolibs"(1) mis à leur disposition pour leur préférer des "limousines" évidemment climatisées ? RIEN, évidemment ! Si ce n’est de gand discours et de longues palabres. Voire même quelques sanglots médiatisés … Et, surtout, les applaudissements nourris qui ont salué de vagues déclaration d’intentions américaines. Ou Chinoises !

    TANT QUE L’ON N’AURA PAS MIS UN FREIN A CETTE FIEVRE CONSUMMERISTE INOCULEE PAR LA FINANCE INTERNATIONALE QUI EN TIRE LES PLUS LARGES PROFITS, ET ALIMENTEE PAR DES GOUVERNEMENTS QUI FLATTENT L’ECHINE DE LEURS ELECTEURS AVEC UN ‘"CONSOMMEZ" (qui n’est que le pâle écho du célèbre  "ENRICHISSEZ-VOUS !") DE GUIZOT, AVEC LA COMPLICITE DE MEDIAS A LA BOTTE, on dissertera en vain d’écologie, et ont fera pleurer tout auss vainement dans les chaumières sur le sort tragique qui attend la planète bleue ….

    Et ce n’est pas en montant la farce du "RECHAUFFEMENT DE LA PLANETE" (1) à des gens dont le leit-motiv essentiel est "CARPE DIEM", que l’on convaincra les masses de se mettre au … VERT.  Il faut, d’abord, leur redonner le sens du DIVIN, de la "divinité" de la NATURE. Oui, mais voilà, de grands esprits   – parce qu’ils veulent ignore qu’il y a des degrés d’évolution chez les hommes – ONT NIE L’EXISTENCE D’UN DIEU. Et, parce qu’ils ont intellectualisé son "substitut", ils l’ont carrément tué au moins dans l’esprit d’une majorité d’Occcidentaux et des habitants de pays occidentalisés, ou en voie d’occidentalisation …

    Pour en revenir à "BALI", il faut savoir que ses milliers de participants n’ont été que les acteurs d’une comédie dont le "montage" et la fin ont été élaborés en juin dernier, au sommet du G8 de HEILIGENDAMM. Lors de ce sommet, les "8 pays les plus riches du monde" (sic) "ont convenu pour 2009 d’un accord conforme au projet de l’ONU qui prendra effet après 2012. Bali n’est donc que l’officialisation d’une décision unilatérale. A laquelle les cinq pays dits "émergents", Chine, Inde, Brésil, Mexique et Afrique du Sud, se sont déjà ralliés." (fin de citation)(2)

       Cordialement, Jean-Claude THIALET

    (1) cela me rappelle  certaine video de Noël MAMMERE qui circule en ce moment sur le net. On y voit l’avantageux moustachu déclarer dans un studio qu’il était venu à vélo. Et on le voit ressortir de l’immeuble en oubliant  "son vélo" piur s’engouffrer dans une voiture. La même que celle qui l’avait amené !  Comme quoi, on peut être vert et … amnésique !

    (2) citation extraite de l’excellent article de René BLANC paru sous le titre ô combien évocateur : "BALI : une farce paradisiaque au service de la gouvernance mondiale." ("RIVAROL", 14/12/07) < http://www.rivarol.com >

    Répondre
  33. Jean Riz

    19 décembre 2007

    Pas à dire, le réchauffement climatique fait recette !
    A mon avis, c’est allah qui nous l’envoie, pour réchauffer les coeurs asséchés.
    Vous avez certainement remarqué que le climat se réchauffe aussi vite que l’islam…
    Quel rapport direz-vous ?
    Oh, trés simple : le pétrole est essentiellement produit dans les pays islamiques, et il ne sera pas éternel, on aurait même dépassé le"peak-oil". Il est donc important de prendre des mesures pour assurer une augmentation spectaculaire – voire sans limites, du produit qui, en tout état de cause à l’heure actuelle est totalement indispensable à notre vie.
    La stratégie est donc très simple.
    Dans un premier temps, on innonde les pays dits "industrialisés" avec des résidants des pays islamisés, ce qui réduit la pauvreté des dits pays, puisqu’il y aura moins de monde, les richesses pétrolières ne profitant que à quelques nantis. Ces invasions – car à ce stade, ce n’est plus de l’immigration – ces invasions donc, vont arriver dans les pays consommateurs de pétrole, et vont augmenter la consommation, donc, la demande. Et quand la demande augmente, les prix augmentent également, c’est aussi logique que connu.
    Dans un deuxième temps, on va utiliser ce que tous les meneurs de tous temps ont utilisé, depuis que le monde est monde : la peur…. Brrrrr…
    La peur commence par s’installer avec l’arrivée massive des hordes d’envahisseurs, qui mettent le désordre, clament la haine, incitent aux émeutes, imposent leurs lois. Les régimes dits "démocratiques" étant des régimes faibles – et généralement avec des mini-responsables élus, mais sans envergure, n’ont aucun remède éfficace pour contrer ces hordes qui prolifèrent jusqu’au point de non-retour.
    Parallèlement, on réduit au silence les masses laborieuses déjà fortement apeurées, en leur assénant le "coup de grâce", grâce à cette merveilleuse trouvaille qu’est le "réchauffement climatique". Les masses laborieuses en question – je parle ici au sens glorieux des gens qui travaillent et font (quelques fois bien, mais très souvent mal) vivre les autres, et ces gens ainsi spoliés, déjà meurtris et malmenés dans leur quotidien, n’ont guère la possibilité de remettre en cause la qualité de la soupe qui leur est servie, d’auant que naturellement, ils n’ont pas l’autorité scientifique requise pour le faire. Ainsi, l’équation : "invasion + réchauffement climatique = couilles en or" pour les tenants de la théorie, qui vont vendre des gadgets machins, des taxes et autres super taxes trucs, occultant du coup aux serfs taillables et corvéables à merci que toutes ces conneries feront beaucoup plus de mal à la planète que la soi-disant pollution qu’ils prétendent résorber. Mais la première priorité du monde, c’est le "business", certainement pas la survie du monde !

    Il est évident que la théorie du réchauffement climatique est vraiment très hasardeuse, complètement infondée, par contre, il est encore plus évident que ceux qui la controversent se font littéralement descendre en flèche : le système a tellemnet bien été mis au point, que quiconque s’aviserait de mettre quelque grain de sable dans l’engrenage sera exclu du système – moralement d’abord, intellectuellement, socialement, physiquement si nécessaire.

    Bien entendu que la planète est à protéger ! Mais qui en doute ?
    Ceux qui en doutent sont justement les adeptes des théories burlesques du réchauffement claimatique ! S’ils voulaient vraiment s’attaquer aux problèmes de la dégradation de la planète, ils commenceraient par réclamer les vraies mesures qui s’imposent par leur évidence.
    La première raison de cette dégradation est la croissance vertigineuse de la population. Certains disent qu’on finira bien par nourrir tout le monde. D’abord, rien n’est certain, car RIEN n’est inépuisable sur cette terre, ensuite, est-ce que "se nourrir" est suffisant ?
    Mais le simple fait de se nourrir oblige déjà à produire de la nourriture. Et ce n’est pas gratuit, en terme de pollution, on sait que "faire" un boeuf adulte produira plus de CO2 et de méthane qu’une voiture…. Et un adulte "normal" consommera plusieurs boeufs dans sa vie. Cet exemple en est un parmi d’autres, il suffit de regarder autour de soi.
    Maintenant, un des grands problèmes de nos pays industrialisés, ce n’est probablement pas son "atmosphère" – même si de ce côté, on peut et on doit faire de réels efforts, mais surtout, son sol et son sous-sol. Première chose : l’empoisonnement des nappes phréatiques dans des proportions plus qu’inquiétantes. Il semblerait pourtant que là encore, on "oublie" le problème, en tous les cas, rien n’est fait pour y remédier, le CO2 étant nettement plus grave ! Ensuite, la déforestation, qui nous prive du poumon naturel terrestre. Notons encore la destruction à grande échelle des insectes, en particulier des abeilles, qui sont responsables à 80% de la pollinisation. Là encore, le CO2 est nettement plus grave. Autre chose, toujours passée sous silence : le rayonnemnt. Nous sommes à l’ère du sans-fil, le moindre téléphone, la moindre souris d’ordinateur sont "sans – fils". Naturellement, tout cela est bien moins dangereux que le CO2, toute la communauté scientifique vous le dira ! Enfin, celle qui a le droit de parler, les autres, non, on les fera taire ! Un exemple : tout le monde s’accorde à penser que les fréquences utilisées par la radiologie sont nocives, c’est pourquoi le personnel se protége, et qu’on limite les radios. Il faut quand même savoir que les fréquences utiliséés par les téléphones cellulaires s’en rapprochent sensiblement, et comme pas hasard, elles ne sont pas dangeureuses ! Incroyable ! Et tous ceux qui ont émis des doutes sur la question ont vite été réduits au silence ! Etonnant, non ?..

    Il y a manifestement un combat à mener pour sauvegarder la planète, mais il n’est pas encore compris par tous.
    Pour l’instant, on ne mène toujours qu’un combat mercantile et affairiste..

    Répondre
  34. Mr. Zéph

    19 décembre 2007

    Article absolument pathétique.

    Le meilleur moment, à la fin, concerne le divorce. Pourquoi alors, dans un souci de simplification évident, ne pas tout simplement supprimer l’institution du mariage? Il n’y aurait alors plus besoin de divorce du tout. Je te prends, je te laisse, à mon gré, au gré du vent et des modes.

    Les enfants? Pas de problème. L’ONU s’en chargera.

    Répondre
  35. DRUANT Philippe

    19 décembre 2007

    @Grepon:

    Le climat planétaire est  d’une complexité inouie et est éminemment aléatoire (caractère imprévisible)

    c’est pourquoi je partage votre scepticisme sur les grandes messes de Kyoto et Bali surtout qu’elles sont organisées par l’ONU ce machin bureaucratico byzantin dont l’efficacité est plus que douteuse(du style Union européenne).

    J’approuve vos craintes relativement  au possible désarmement du citoyenaméricain,:je suis moi-même amateur d’armes  malheureusement en Europe où seuls les bandits ont le droit de posséder une arme .

    Toutefois,je pense que les problèmes de pollution,surpopulation mondiale ,surpêche,stérilisation des sols agricoles présentent un caractère autrement redoutable  que l’hypothétique changement climatique et la fameuse montée des eaux.

    Mais pour ces dangers mortels évoqués point d’hystérie al gorienne et de grande messe mais il est vrai que leur résolution irait à l’encontre du Big Business.    

    Répondre
  36. dave

    19 décembre 2007

    Mr Lance devrait se documenter un peu sur le Global Warming au lieu de répéter stupidement les délires des médias et des bonimenteurs du GIEC. Mais il est vrai que son opinion, nourrie à la haine anti-américaine (sa phrase sur l’obésité prouve surtout son abyssale bêtise voire son racisme), ne peut qu’aller dans le sens d’un Al Gore ou de l’ONU. Munichard un jour, munichard toujours.

    Répondre
  37. grepon le texan

    19 décembre 2007

    "N’oublions pas qu’un Américain sur trois est obèse et qu’un deuxième est en surpoids. Cela n’est-il pas un grave indice d’avachissement de tout un peuple ?"

    Je suppose que cela met la planete en peril, ca aussi?   Pffft   l’ONU essai de mettre les Etats-Unis en echec, et surtout d’eroder la souverainete americaine, par plusieurs voies a la fois:   On nous matraque pour notre 1er amendement(droit a l’expression, de la presse) avec des tentatives de prendre le controle de l’internet avec l’intention ferme d’imposer et censurer.  Pareil avec des proces a l’etranger contre auteurs americains ou leurs editeurs pour "defamations" qui sont en resume des verites crus.  On essait aussi de desarmer les citoyens americains par voie conferences de luxe sur la reglementation des armes legeres sense desarmer les individus devant leur tyrants..et sense detourner notre deuxieme amendement.  Tout cela est a prendre au serieux. 

    Ce qui n’est pas du tout serieux, et les Etats-Unis agissent de la sorte, c’est tout ce bruitage de poseurs autour du "global warming"…puis "climate change" ce qui est bien plus vague, et tres bientot "desagrements meteorologique" je suppose.   Ca va finir avec des conferences sur la question de la "meteo"…dans des hotels de luxe cinq etoiles payes par les imposes, imposes qui savent tres bien comment causer au sujet de la meteo sans l’aide de quiquonque, avec leur argent qui reste dans leur poche!   Depuis "Kyoto", pratiquement tous les pays signataires ont augmente leur emissions du gaz inoffensif dite le CO2 par des pourcentages bien au dessus des Etats-Unis(non-signataires) pendant le meme period.  Le donneurs de lecons sont a nu maintenant.   Ils disent ceci mais font cela.

    Les EUA…le Senat des EUA, a rejete ce torchon de Kyoto a l’unanimite avec raison su plusieurs plans.   Il n y a aucun interet pour qui que ce soit a signer quoi que ce soit de similaire, meme si ils croient fermement que le CO2 va nous tuer tous..ce qui est une proposition absurde.   Evidemment le pauvre con qui s’est mis a pleurer devant les camera et tant de diplomats du monde entier voudrait nous faire croire que lui, il croit dans le "climate change" anthropogenique.  Ce qui est tres evident, sur a 100%,  est que le mec est derange au point ou il ne faut pas lui faire confiance de negocier quoi que ce soit d’important.   On s’est d’aillieurs bien rigole a sa depense dans certains media non-gauchistes ici.   Il parait que rien de moins que Rush Limbaugh s’en est bien amuse l’autre jour.   Le pauvre ONUsien qui pleurait publiquement la faillite de son conference est evidemment autre hero de Pierre Lance, comme Al Gore.   C’est tout dire sur l’importance a accorder aux opinion de M. Lance.   

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)