«Le Monde» dans le viseur

Posté le 28 mai , 2019, 9:23
3 mins

Voici un an que le feuilleton de l’affaire Benalla n’en finit pas de «rebondir».

L’étrange collaborateur du chef de l’État qui, manifestement, ne peut ou ne veut pas lui refuser grand-chose, bien que viré de l’Élysée depuis des mois, continue à hanter l’actualité.

Tout récemment, le feuilleton a connu une nouvelle phase avec la convocation de la journaliste du «Monde» Ariane Chemin par la DGSI par la cellule en charge des atteintes au secret de la défense nationale.

Sont en cause les informations du «quotidien de référence» sur Chokri Wakrim, compagnon de l’ex-chef de la sécurité de Matignon, Marie-Elodie Poitout, et sous-officier de l’armée de l’air. Ce Wakrim se trouvait lié par un contrat à un oligarque russe sur lequel pèse une enquête pour corruption.

Nous assistons donc à la situation (qui serait cocasse, si elle n’était préoccupante sur le n’importe quoi qui règne au sommet de l’État), où Emmanuel Macron, grand pourfendeur d’influence russe devant l’Éternel, se trouvait confier des responsabilités de sécurité à des personnes liées à un homme d’affaires russe!

Mais revenons à Ariane Chemin et à sa convocation.

Pour que la DGSI prenne le risque d’ameuter toute la presse, il faut qu’elle soit sous pression élyséenne.

En tout cas, alors qu’Emmanuel Macron doit son élection à un massif soutien des oligarques et des médias dominants, non seulement il semble progressivement «lâché» depuis quelques mois (et on peut dater ce lâchage du déclenchement de l’affaire Benalla), mais encore il prend le risque d’affronter ses anciens soutiens.

Car il force ainsi les médias dominants à se solidariser avec Mme Chemin et avec «Le Monde».

Peut-être mes excellents confrères vont-ils enfin s’apercevoir que les lois attentatoires à la liberté d’internet, à la liberté de la presse et à la liberté d’expression, qui s’accumulent à grande vitesse, peuvent ne pas viser seulement la «fachosphère» honnie.

Il était ironique que la première censure liée aux lois Macron contre la liberté d’internet vise une campagne du gouvernement; il est intéressant que l’on mette les grands moyens de l’État contre «Le Monde» – et non contre un vulgaire site de russosphère! Serviteurs zélés de l’oligarchie, les médias dominants découvrent ainsi la versatilité des puissants.

En tout cas, pour une fois, je m’offrirai le luxe d’assurer ces confrères de toute ma sympathie, car, bien que «Le Monde» soit hostile à notre liberté, nous sommes, nous, favorables à la sienne – au moins contre le pouvoir!

5 Commentaires sur : «Le Monde» dans le viseur

  1. quinctius cincinnatus

    31 mai 2019

    un excellent article dans ” Le Point ”

    ” automne 1944 : Français et troupes américaines au bord de l’ affrontement ; les Normands n’ en peuvent plus des ” exactions ” [ viols, pillage , assassinats etc … ] des troupes qui les ont libéré ”

    lire aussi les commentaires dans lesquels certains blogueurs soutiennent que ces faits ne devraient pas être ” révélés ” !

    dans l’ article certains articles de la presse locale de l’ époque remettent les pendules à l’ heure

    pour mémoire rappelons que les troupes ” indigènes ” de l’ Armée d’ Afrique ( française ) commirent les mêmes exactions en … Italie et qu’ on acheta le silence judiciaire des démocrates chrétiens italiens avec une aide financière pour lutter contre les communistes

    L’ HISTOIRE DOIT profiter AUX VAINQUEURS

    Répondre
    • OMER DOUILLE

      2 juin 2019

      A l’époque de mon activité professionnelle, je travaillais beaucoup avec des entreprises de machines italiennes, me rendais souvent dans ce pays et avais fini par nouer des liens avec certains responsables. Me sachant français, ce n’est qu’après plusieurs rencontres que ceux ci se sont lachés en m’expliquant que l’armée française n’avait pas bonne réputation en Italie suite aux comportements des troupes nord-africaines. Ainsi, j’appris un néologisme purement italien et que j’ignorais jusque là : le verbe MAROQUINER et ce qu’il signifiait en matière de viols à outrances. Heureusement, vu mon âge à l’époque, je ne pouvais pas être accusé d’avoir approuvé.

      Répondre
  2. bruff51118500

    30 mai 2019

    Ceci, quant au “Monde”, me ramène à l’époque où j’étais membre du “Parti” et le conseil donné à tous les “camarades” : “Si tu ne trouves pas l’Huma, achète le Monde ; ça remplace” ! fin de citation.

    Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    29 mai 2019

    désinformation :

    c’ est le moment de relire l’ oeuvre de Vladimir Volkoff

    Répondre
  4. BRENUS

    29 mai 2019

    Le Monde dans le viseur. Comment ? Quel est le téméraire qui se permet de s’en prendre à la Bible moderne, le puits de sagesse, la boussole de la pensée, l’aboutissement de l’intelligence? Faites sonner la trompe, mes frères, l’ennemi est à nos portes.

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)