Le politiquement correct contre Éric Zemmour

Posté le décembre 16, 2008, 12:00
8 mins

Le Tout-Paris médiatique ne bruisse que de cela. La peste brune est de retour. Les heures les plus sombres de notre histoire… Et toute cette sorte de choses qui, à force d’être galvaudées, ont perdu toute signification.

Le problème ? Il est effrayant : le chroniqueur Éric Zemmour a déclaré sur Arte, dans l’émission « Paris Berlin » (sic !) du 13 novembre : « Les races existent bien sûr. » Diable ! Puisque l’on parle de race, c’est que le racisme n’est pas loin, se sont probablement dit les esprits pavloviens de la police de la pensée.
Et, naturellement, Éric Zemmour est devenu sur-le-champ le Dr Rosenberg des temps nouveaux, le maître à penser du national-socialisme du XXIe siècle.

Tout ceci est bel et bon, mais on peut se demander tout de même si les ligues de vertu du « politiquement correct » n’ont pas un peu « sur-réagi » comme on dit maintenant. Car, enfin, c’est quoi au juste une race ?

Il me semble que tout ceci relève plus ou moins de la convention de langage. Jusqu’à une date récente, tout le monde parlait de la race blanche, de la race noire, de la race jaune… Aujourd’hui, la mode semble plutôt à la distinction des différentes ethnies. Mais en quoi parler de race noire, par exemple, empêcherait-il de savoir qu’il existe à l’intérieur de cette « race » une ethnie hutue et une ethnie tutsie ? Et en quoi parler de race noire et de race blanche empêcherait-il de considérer que l’une et l’autre appartiennent à un ensemble plus vaste, l’humanité ?

Le racisme, ce n’est évidemment pas le fait de parler de race. C’est le fait de considérer, par exemple, que la génétique impose que la « race noire » soit inférieure par essence à la « race blanche ». Si parler de race était en soi du racisme, il serait urgent de changer la Déclaration universelle des droits de l’homme (pourtant écrite pour empêcher le retour du nazisme et donc de la version la plus criminelle du racisme). L’article 2 de cette déclaration signale en effet malencontreusement : « Chacun peut se prévaloir de tous les droits et de toutes les libertés proclamés dans la présente Déclaration, sans distinction aucune, notamment de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d’opinion politique ou de toute autre opinion, d’origine nationale ou sociale, de fortune, de naissance ou de toute autre situation. »
Il est donc clair que l’on peut parler de race sans être raciste.

J’ajoute qu’il faudrait tout de même des preuves un peu plus solides pour citer Zemmour à comparaître devant le tribunal de Nuremberg. Je ne le connais pas personnellement, mais d’après ce que j’en sais, il est d’origine juive et kabyle. Bien sûr, il a existé des Juifs nazis, mais enfin, comme dirait Gabin, c’est comme les poissons volants ; ce n’est pas la loi du genre ! Personnellement, je ne vois aucun inconvénient à abandonner le mot « race » s’il effraie trop les âmes sensibles de la presse parisienne. Encore faudrait-il qu’on ait un équivalent.

Mais je soupçonne que le vrai problème pour les vierges effarouchées du politiquement correct ne soit en aucune façon le mot « race » lui-même, mais plutôt l’autre chef d’accusation du procès Zemmour : l’idée d’une hiérarchie des cultures.

Voici la transcription des paroles d’Éric Zemmour sur le sujet : « Moi je crains que, comme aujourd’hui on a supprimé cette hiérarchie, comme aujourd’hui on estime que toutes les cultures se valent, qu’on est un mélange de différentes cultures égales, et que ça, c’est ça qui nous mènera au multiculturalisme et donc à l’affrontement des cultures et donc des communautés. » (Je précise que ce n’est pas une transcription édulcorée, mais celle qu’on trouve sur les sites desdites vierges effarouchées !)

Eh bien ! au risque de choquer le bon goût, il me semble que cette déclaration de Zemmour devrait être parfaitement banale. Contestée autant qu’on voudra, par qui voudra. Mais néanmoins banale. Il n’y a qu’en France, qu’il est interdit de dire que l’on préfère la culture française à la culture de la Nouvelle-Guinée. Partout ailleurs, des intellectuels de premier plan assument sans difficulté l’idée que le XIIIe siècle européen ou le XVIIe siècle français ont été des sommets de la civilisation humaine. Cela n’empêche nullement d’apprécier l’art japonais ou l’architecture mauresque espagnole.

Mais, l’impératif de penser que « toutes les cultures se valent » pose surtout un énorme problème politique.
On ne sait plus à quoi intégrer les populations immigrées que l’on a fait venir en France. On n’ose plus leur présenter la grandeur de la France. Il ne faut pas s’étonner si elles crachent sur notre culture et sur notre pays…

90 réponses à l'article : Le politiquement correct contre Éric Zemmour

  1. JoLaVerite

    17 mars 2010

    Ce n’est pas E.Zemmour que certaines associations veulent bâillonner mais toute personne qui pourrait mettre en évidence la réalité de ce qui se passe en France.

    Cela me rappelle une triste époque ou l’on brulait les sorcières parce qu’elles contredisaient la puissance du pouvoir en place.
    Aujourd’hui certaines associations sont devenues des cabinets d’inquisitions pour neutraliser la libre pensée.

    Doit-on continuer a subir ces associations millionnaires nourries par le contribuable ?

    La démocratie n’existe que si c’est " leur " démocratie.
    Nous sommes entré dans un système de dictature gérer par des cabinets d’avocats payés par ces associations qui elle " pompe " l’argent du contribuable.

    Les reportages sur la délinquance

    Si Zemmour est raciste parce qu’il dit la vérité, que ces détracteurs attaquent aussi tous les reportages sur la délinquance criminelle.
    En effet car ils présentent des images de visages noircis mais ils oublient les bras et les mains… suis-je raciste de relever cette négligence ?

    Je regrette pour Eric Zemmour mais il va certainement servir de martyre et etre mis au pilori pour neutraliser toutes les personnes qui auraient décidée de dire la vérité.

    Peut-on demander des comptes a ces associations et vérifier que "notre argent" ne sert pas qu’ a assoir leur pouvoir et nourrir son bureau directeur.

    Merci Monsieur Zemmour de nous laisser encore un peu d’ espoir, d’imaginer que l’on peut encore penser librement dans notre pays.

    Nous sommes des millions derrière vous.

    Ma réflexion : " La démocratie c’est " Si Satan revenait sur terre, même lui aurait droit à la parole !"

    Répondre
  2. IOSA

    11 janvier 2009

    @numericable.fr

    "Mais dans toutes les sociétés animales, il y a un systéme de hiérarchie, les ouvriers, les soldats et la Reine chez les chiens il ya le mâle dominantainqie que la femelle et les autrs menbres du clan qui s’ occupenr des petits des dominants, comportement que l’ on retrouve chez les chiens dits lupoïdes comme le berger allemand, belge ou même les Beaucerons un pu moins xhez les mollossoïdes comme le Dogue de Bordeaux.

    Donc l’ ami Jaures se trompe comme d’ habitude sur son sujet."

    C’est très exactement de celà qu’il s’agit…….puisque le dominant est celui qui est le plus fort du clan, sauf chez les loups , où c’est toujours une femelle dominante, mais la plus forte d’entre elles.

    Et si on cherche plus loin, on peut remarquer chez les fourmis, que tous les oeufs issus d’une même reine, ne seront pas tous rois, reines ou soldats, mais beaucoup seront des ouvrières. Et là, il ne s’agit pas d’une hiérarchie tirée d’une héridité entre différents individus n’ayant rien en commun.

    Répondre
  3. Anonyme

    10 janvier 2009

    @ IOSA

    Mais dans toutes les sociétés animales, il y a un systéme de hiérarchie, les ouvriers, les soldats et la Reine chez les chiens il ya le mâle dominantainqie que la femelle et les autrs menbres du clan qui s’ occupenr des petits des dominants, comportement que l’ on retrouve chez les chiens dits lupoïdes comme le berger allemand, belge ou même les Beaucerons un pu moins xhez les mollossoïdes comme le Dogue de Bordeaux.

    Donc l’ ami Jaures se trompe comme d’ habitude sur son sujet.

    Répondre
  4. IOSA

    9 janvier 2009

    [email protected]…..

    "je vous cite : "Cependant, aucun des ces comportements sociaux ne sont héréditaires, or l’ hérédité est ce qui permet d’ établir une race au sein d’ une espèce"

    Il semblerait que Jaurès en ces termes ait voulut exprimer les relations entre individus et en celà, il a raison car c’est au contact de l’autre que nous apprenons nos différences de hiérarchie, donc ni innée ni atavique.

    Répondre
  5. siniq

    7 janvier 2009

    Jaures

    Mon petit je vous réécris, actuellement aucun éditeur censé ne publierait un guide des races humaines pour des raisons simples comme éviter des actions en justice et autres petits ennuis, voir la charge de militants gauchistes durant un salon du livre sur le stand d’ un certain parti d’ extrême droite.

    je vous cite : "Cependant, aucun des ces comportements sociaux ne sont héréditaires, or l’ hérédité est ce qui permet d’ établir une race au sein d’ une espèce"

    Votre comparaison avec nos gentils toutous s’ arrêtent car beaucoup de nos compagnons à quatre pattes ont un comportement identique, celui de faire "OUAH-OUAH en VO" et de mordre les fonds de culotte et plus si leur mâchoires a la puissance requise, 1000 kgs de pression au centimètre carré pour certain molossoïde comme le " Mâtin de Naples".

    Quand à votre Cherokee de type "Face de craie", il pourra toute sa vie durant se promener des mocassins et des peintures de guerre, il n’ en restera pas moins une "Face de craie" avec ses défauts et ses qualités génétiques propre à ces géniteurs, et même remarque pour le cousin d’ Obama.

    Car c’est bien pour cela mon cher Jaures que lors d’ une visite médicale, on vous pose autant e questions sur vos parents, grand parents et voir plus, pas évidents pour des parents scandinaves si leur viking adoptif est un Bambara ou un Peul Toucouleur.

    Mais vôtre comparaison avec les chiens n’ était si saugrenue que cela car si nous nous mettons à quatre pattes notre ossature ressemble à s’ y méprendre à celle de notre cher compagnon. Si l’ évolution n’ avait fait que nous mettions debout pour regarder le monde qui nous entoure; nous serions peut être les clébards les plus intelligents de cette terre.

    Une preuve de ce que j’ avance, il s’ agit ici de morphogénétique et regardez donc le nombre  de rupture du col de fémur chez les personnes âgées. Ce petit bout d’ os n’ était pas étudié pour supporter le poids d’ un corps humain et pendant si longtemps

    .

    Répondre
  6. IOSA

    31 décembre 2008

    Vitruve……

    C’est en effet pour celà qu’il convient d’empêcher que toutes formes de barbarie venant de l’extérieur ne puisse pénétrer en France afin justement de ne pas amplifier ce phénomème sur nos terres.

    Nous sommes entièrement d’accord sur la question des religions détournées de leur fonction première, pour devenir des porteuses de mort et de la nécessité absolue de s’en défendre actuellement contre l’Islamisation progressive en France et en Europe……celle du Christ étant moribonde depuis quelques temps et présentant infiniment moins de danger ( quoique les excuses du Pape envers l’ Islam, ait conforté les Islamistes dans une position plus que dominante par ce geste inconsidéré)

    Et sans faire d’amalgame, je dirai que notre Président actuel, en prônant le devoir de souvenir, à fournit une arme extrordinaire aux adversaires de la liberté qui s’ appuient essentiellement sur le sentiment de rejet des Français non labelisés vivants en France et le sentiment de culpabilité de ceux de souche.

    Je crois que pour faire un monde meilleur, il faut d’abord se protéger de la haine revendiquée par ceux qui pratiquent une religion conquérante, puis nettoyer chez nous pour revenir à une séparation réelle des pouvoirs de l’Eglise et de l ‘ Etat et ensuite si le temps si prête, nous pourrons aider les personnes ne faisant aucun prosélitysme religieux.

    Il faut tout simplement arrêter de se planter des aiguilles dans les mains en fabriquant des lois anti-racisme  marquant au fer rouge la différence et dont l’effet est contraire au résultat souhaité.

    Quelle différence entre une insulte dite raciale et une autre non raciale ? Si je dis que cette personne est conne comme son père et à une autre qu’elle est aussi conne que la première, parce qu’elle est de couleur……où est la différence puisque à toutes deux je fais référence au manque d’intelligence par héridité ?

    Tant qu’existera des lois anti-racisme, le racisme en tant que tel existera, puisqu’il tire son existence de ses mêmes lois, affirmant de fait l’existence des races d’hommes de couleur et non la diversité de la race humaine.

    Convenir qu’une insulte dite raciale n’est qu’une insulte comme les autres, c’est reconnaître à la personne insultée le droit d’ être comme tout le monde à tous instants.

    Pour le reste et concernant les excisions et autres pratiques dont la France et les Français n’en veulent pas, il suffirait à mon humble avis de ne plus commercer avec le pays qui en fait encore usage et dont aucune loi ne les interdits effectivement sur le terrain.

    Boycott ou ingérence selon certains, plus de commerces équitables selon d’autres, mais il faut agir malgré tout.

    Bonne année à vous

    IOSA

     

     

     

    Répondre
  7. Jaures

    31 décembre 2008

    Cher Hans, vos désirs sont des ordres. Il m’est bien entendu difficile de lister les 600 signataires de l’appel d’A.Jacquard. En voici déjà 5 parmi les plus éminents:

    J.Pierre Changeux, Professeur au Collège de France

    Claude Cohen-Tannoudji, Prix Nobel de Physique

    Françoise Héritier, Professeur au Collège de France

    Marc Augé, Pr à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales

    Axel Kahn, Directeur de Recherche à l’INSERM, ….

    Merci de me donner 5 scientifiques aux mêmes références affirmant l’existence des races.

    Par ailleurs, si vous cherchez des ouvrages plus récents, je vous conseille l’excellent "L’avenir n’est pas écrit" conjointement publié par A.Jacquard et A.Kahn en 2004.

    Enfin, l’enfagement citoyen d’un scientifique ne remet en rien  ses compétences en cause. Le fait d’avoir été anti-nazi n’a pas fait d’ Einstein un physicien de second ordre.

    Répondre
  8. VITRUVE

    31 décembre 2008

    AVE

    Je vous cite:"Personne n’ignore que dans les pays où règne en majorité les musulmans, la femme n’est qu’un objet que l’on peut acheter pour quelques chèvres, que l’on mari ses filles à peine pubères à des hommes qui pourraient en être les grands-pères.Que dans ces mêmes pays, il suffit de l’accusation du mari pour que sa femme soit ligitiment lapidée selon la loi du Coran.N’avez vous pas connaissance des vidéos montrant en Iran, en Afghanistan et j’en passe, la lente démocratisation de ses peuplades autour d’un stade, assistant sous un tonnerre d’applaudissement les pendaisons multiples au bout d’une grue motorisé, ces femmes executées parce que le mari n’en veut plus ou parce que violées elles ne méritent aucune compassion et méritent toujours selon la loi Islamique le fouet, si ce n’est pas la pendaison pour la honte qu’elle à cracher à sa famille, ou encore celui qu’on égorge en public ?"

    Mon cher IOSA,  Rappelons que la guillotine en place publique était un spectacle courru sous Leon Blum ( alors les pendaisons en Iran ou en Irak ( Sadam devant les "civilisateurs US")…avez-vous voyagé récemment dans le monde musulman? Bien sûr qu’il y a eu lapidation ( spécialité biblique à rappeler…) de femmes adultères en Iran sous le plus terrible joug des ayatollas, exactions voulues pour la "reprise en main" du peuple…mais c’est terminé aujourd’hui, n’oubliez pas qu’en France, on guillotinait encore les avorteuses quand mon père est né! L’adultère était un délit et je ne parle pas du statut des homos à l’époque…Les mariages de jeunes filles prépubères a été une spécialité française pendant nos monarchies éclairées et il y a peu, je le répète, ce que vous appelez "acheter" une femme se pratiquait (pratique encore) dans toute l’Europe du nord comme du sud avec mise en accord des parents, sans avis des enfants intéressés par un sordide contrat qui se chiffrait en bêtes, terres ou autres marchandises…)

    Savez-vous qu’en Egypte , à ce jour même, des femmes cultivées, architectes ou chirurgien continuent au nom d’une débilité de tradition à exciser leurs filles , cette honte à nos yeux se prolonge encore et toujours au nom d’une identification à un groupe et une communauté. Je la range exactement au même niveau que la circoncision des nourrissons chez les juifs et des petits garçons chez les musulmans, survivance de barbarie des temps anciens, au même titre que les scarifications  africaines, premières formes cruelles des justificatifs d’identité. Bref, tout ceci est bien compliqué et il n’est pas rare de voir des opposants à ces pratiques, reprendre le flambeau de leur pratique quand ils ont pris de l’âge…

    Là, dans ces pratiques dérangeantes, se trouve la source de la haine entre les peuples et je suis désolé de le dire encore: tout cela provient et est entretenu par les stupidités d’un autre âge véhiculées par les religions quelle qu’elles soient. Personnellement, je ne souhaite qu’une chose, c’est de voir rejeter toutes les religions avec la même force que l’on rejette actuellement l’islam sur ce site en particulier. Mais c’est un voeu bien utopiste car il suffit de voir avec quelle véhémence certains s’expriment ici, alors qu’ils sont chez eux, bien au chaud, pas du tout tyrannisés par qui que ce soit, alors pour réaliser la concorde universelle, il nous faudra  plus que de la sagesse et de la retenue, il nous faudra d’abord de la compréhension et de la tolérance, et nous placer en retrait comme le grand Claude Levy- Strauss qui vient de fêter ses 100 ans.

    BONNE ANNEE 2009

    VALE

    Répondre
  9. HansImSchnoggeLoch

    30 décembre 2008

    Jaures: <<j’ai jeté un oeil sur l’article du club de l’horloge auquel vous faîtes allusion. De nombreux points qu’il évoque sont aujourd’hui aussi obsolètes que la question du sexe des anges.>>

    En allant sur Wikipedia, j’ai constaté que les livres où vous puisez votre savoir sont aussi des millésimes (voir plus bas). On peut donc légitimement suspecter que leurs contenus soient tout aussi obsolètes que l’article du club de l’horloge.

    Essayez  d’être honnête intélectuellement avant de donner des leçons aux autres. D’autre part vous couchez beaucoup de citations dans vos derniers posts. Si vous avez déjà rédigé des rapports scientifiques vous devriez savoir qu’on donne toujours les références des sources dans lesquelles on s’est inspiré. Par exemple je serais curieux de connaitre le nom de ces 600 scientifiques *) qui ont avalisé les thèses de A.Jacquard.

    Encore une fois qu’il existe des races ou qu’il n’en existe pas ne m’offusque nullement. Ce qui m’irrite c’est la manière que vous utilisez pour votre faire passer votre message que ce ce soit pour cet article ou pour tout autre dans le passé. 

     

     *) j’ai bien dit "scientifiques".

    Ouvrages scientifiques de A.Jacquard

    • Structure génétique des populations, Masson, 1970
    • Les probabilités, Collection Que sais-je ?, Presses universitaires de France, 1974
    • Génétique des populations humaines, Presses universitaires de France, 1974
    • The Genetic Structure of Populations, Springer, 1974
    • L’Étude des isolats. Espoirs et limites, Presse universitaires de France-INED, 1976
    • Concepts en génétique des populations, Masson, 1977
    Répondre
  10. Jaures

    30 décembre 2008

    Mon cher Daniel, votre tautologie m’échappe. Tous les racismes déclarés, de Hitler au K.K.K se basent sur l’existence des races. Dans "Mein Kampf", Hitler parle de la "race Aryenne abatardie par les juifs".

    Jamais aucun discours raciste ne s’est appuyé sur l’inexistence des races mais, au contraire sur l’existence de races pures. Votre raisonnement étrange ne tient pas.

    A Siniq: Vous concevez donc qu’il n’existe pas de travaux scientifiques compilant les différentes races. Il a existé pourtant des livres de cette nature sous l’Allemagne nazie (et une célèbre exposition sous la France pétainiste). Je ne vois pas pourquoi de tels travaux seraient interdits de publication s’ils existaient.Et autant je conçois que l’on discute une théorie scientifique quelle qu’elle soit, autant je pense que déffendre une théorie non argumentée scientifiquement relève de la croyance ou du préjugé. De nombreux travaux d’ethnologues mettent en exsergue les différentes civilisations, cultures modes de vie entre les sociétés humaines. Cependant, aucun des ces comportements sociaux ne sont héréditaires, or l’hérédité est ce qui permet d’établir une race au sein d’une espèce.

    Quoi que l’on pense, les faits sont là, et les brassages de populations nous le montrent chaque jour plus encore: un enfant d’origine européenne élevé par des Cherokee deviendra Cherokee, un Africain élevé au sein d’une famille bourgeoise américaine aura toutes les chances de s’y adapter et d’y réussir sa vie.

    Répondre
  11. HansImSchnoggeLoch

    30 décembre 2008

    Jaures <<Maintenant, citez moi des ouvrages ou des études scientifiques répertoriant et décrivant d’éventuelles races humaines.>>

    Il ne s’agit pas de citer des ouvrages, Jaures, le problème ce n’est pas ce que vous appelez les "races". Le problème c’est vous même, du moins en ce qui me concerne, votre manière de disserter sur ce site. Ce Jacquard que vous citez si souvent n’a pas l’unanimité dans le cercle des généticiens mondiaux, il n’en représente qu’une tendance et cela vous ne le mentionnez pas. De plus c’est un activiste politiquement engagé et cela n’est pas bon pour l’impartialité de la science, son champs d’action se limitant d’ailleurs principalement à la francophonie.

    J’en viens maintenant au problème qui me tient à coeur, c’est à dire vos activités. Je présume de ce qu’on peut lire dans vos posts que vous disposez d’une grande latitude dans l’exercice de vos fonctions et cela m’interpelle en tant que contribuable. Quand je vois comment le citoyen lambda travaillant dans le privé doit trimer pour joindre les deux bouts et vous Jaures du haut du piédestal de la fonction publique et bien abrité au chaud d’une occupation à vie nous déclame les lévites en long et en large je suis pris d’un sentiment de révolte. Il est grand temps que ces entreprises de la fonction publique, permettant tant de laxisme, rentrent dans le giron privé pour s’y faire insuffler quelques notions de rendement. La crise actuelle va peut-être accélérer ce processus, c’est l’espoir de beaucoup.

    Répondre
  12. Daniel

    29 décembre 2008

    Jaurés répond à l’accusation de discriminations fondées sur des principes racistes et  auxquelles, selon moi, il participe par ses privilèges:     "Parceque mon cher Daniel, le racisme s’appuie sur l’existence de races humaines, existence que je nie…"

    Jaurés se justifie ainsi:

    Pour être raciste et pratiquer des discriminations et/ou  des crimes racistes, il faudrait que je m’appuie sur la race.   Donc, je peux porter tort à mes concitoyens autant que je veux et s’il y a crime, je m’en fous:  ce n’est pas un crime raciste puisque je nie l’existence des races humaines…

     

    Voici un exemple concrêt, actuel, significatif  à  observer et à méditer pour ceux qui ne comprennent  toujours pas comment des humains ont pu imaginer, organiser, développer puis améliorer les fours.  

    Et n’avoir aucun remord, de surcroit…  

     

    Répondre
  13. IOSA

    29 décembre 2008

      Je pense sincèrement que le débat sur le racisme est instructif et permet à tous, de mieux appréhender ce phénomène de rejet de l’autre, non pas à cause de sa couleur de peau ou de sa nationalité, mais inconsciemment de l’association du mode vie que nous faisons de cet individu.

    Il nous faut d’abord comprendre et admettre que tous les hommes de cette terre,  ne naissent pas raciste (pour employer ce terme inadéquat par défaut) mais que nous le devenons occasionnellement en fonction de notre entourage et/ou des évènements qui vont marqués notre vie.

    C’est bien ce que nous faisons lorsque l’on rencontre un gitan ou un clochard et il en est de même lorsque notre route croise un arabe, un noir ou un chinois ( dans le sens général des mots).

    Et nous le faisons toujours face à un ivrogne ou à une personne n’ayant pas la même vision de l’ éducation de nos enfants, ou ayant des convictions politiques ou religieuses autre que la notre.

    Nous le faisons pour tout ce qui ne correspond pas à notre propre philosophie de vie, dans la cellule familiale, dans la relation avec nos voisins…..

     Ou encore ici dans ce débat, où l’incompréhension de l’autre est portée à son apothéose, puis imperceptiblement  au fil des messages, l’échange devient constructif et instructif quand l’un ou plusieurs des protagonistes sont en écoute de l’autre.

    Je remercie Daniel qui à ouvert cette voie pour tous, en écrivant que Jaurès avait tout autant que nous le droit d’exprimer ses idées sans être malmené par d’autres. Daniel est un être spirituel et pour cela je ne lui ferai pas d’éloge car il sait déjà.

    Je remercie vox populi pour ses commentaires criants de vérité sur l’aberrance d’une question de race pour différencier les hommes, alors que la réalité est comme il l’a si bien dit, la possibilité ou non, qu’ont les Français d’assumer la charge de nouveaux immigrants, alors que les Français ont peine à nourrir leur propre famille et cela sans tomber dans la facilité d’un discours raciste.

    Je remercie Vitruve pour sa sensibilité que beaucoup sur ce site devraient posséder, car sans cette sensibilité pour nous rappeler que nous sommes avant tout humain, que serions nous ?

     Je remercie Jaurès pour ses convictions profondes et quoi qu’en pensent certains, n’est pas un idiot gauchiste parce qu’il y a du vrai dans ses propos et qu’il n’est pas vain de l’écouter.

     Un dernier remerciement pour celui que tout le monde pense farfelu à cause des ses commentaires déjantés et presque incompréhensibles si on n’y prête guère une attention plus soutenue…….mais néanmoins réaliste de ce qui se passe réellement autour de nous et dont je partage entièrement son avis que voici.

     " Dont acte….Iosa…..et pour clore ce sujet

    sachez que "LA SEULE SEGREGATION" réelle qui existe en France……..est la segrégation maçonnique….Initie ou profane……profane ou initié……de Monerville à Schoelcher , de Blondel à Boubecker tous initiés….alors le faux problème des races, de l émigration ou l assimilation,de la positive action ou la sourepresentation…….y a pas

    La ripoublique est un leurre……seules les loges dominent et surnagent…le reste n’étant rien ,quant aux mots du larousse au robert jusqu’à la relecture des d’jamels n’ont plus de sens ni de communauté….à chacun son dialecte et les vaches seront très mal gradées…

    les races…..miss france, les médias et le mont sinaî sont des faux sujets…..

    parlez moi de la dette qui enfle et va nous imploser…

    sas bien à vous isoa "

    Un Grand merci SAS, les gens finiront par comprendre que le racisme n’est qu’un outil de division des peuples pour mieux l’asservir…..depuis toujours.

     A tous de joyeuses fêtes de fin d’année.

    Répondre
  14. siniq

    29 décembre 2008

    Jaures

    Vous qui avez une intelligence affûtée, vous n’ avez pas une petite idée sur le fait qu’ il n’ existe pas un livre intitulé "Le guides vert des races humaines" !

    Le pauvre éditeur qui aurait l’ idée saugrenue de le faire aurait des problèmes avec la justice et je ne parle pas des cries d’ offraie des associations dont vous faîtes sûrement partie.

    Je vous pensais plus subtil

    PS : le texte de 9h17 était de mon cru

    Répondre
  15. Jaures

    29 décembre 2008

    Cher Hans, j’ai jeté un oeil sur l’article du club de l’horloge auquel vous faîtes allusion. De nombreux points qu’il évoque sont aujourd’hui aussi obsolètes que la question du sexe des anges.

    Ainsi, sur les "marqueurs raciaux", auxquels plus personne ne fait allusion, les chercheurs ont remarqué que certains ne sont effectivement présents que dans certaines catégories humaines mais de manière plus ou moins marquée et, surtout, en contradiction avec certains autres. Ainsi, certains marqueurs sont présents uniquements dans des populations asiatiques (d’où l’allusion de l’article à une "race mongoloïde") mais absents dans d’autres pourtant du même continent et de même aspect. Appliqués aux européens, les marqueurs raciaux feraient, par exemple, apparaitre une race …basque !

    Quant à l’hérédité de l’intelligence, vieille antienne de l’extrème droite, les statistiques qui prétendaient la démontrer ont toutes été démenties. Ainsi, celles qui montraient une intelligence supérieure des blancs aux Etats Unis sur les noirs, ont été remises en cause quand les statistiques ont été réalisée à catégories sociales égales: les chiffres étaient alors inversés.

    Sur les commentaires des travaux de Jacquard, les phrases sont caricaturalement détournées et interprétées. Ainsi, Jacquard ne nie absolument pas l’hérédité mais son influence sur le comportement. De fait, depuis (l’article date de 18 ans !), aucun gène de l’intelligence ou du comportement n’a pu être établi. L’assertion selon laquelle 80% de l’intelligence serait héréditaire (et d’abord, qu’est-ce que l’intelligence ?) n’a cessée d’être démentie par toutes les études.

    Cher Hans, merci de me trouver des commentaires moins anonymes et plus sérieux scientifiquement.

    Répondre
  16. Jaures

    29 décembre 2008

    Cher Hans, ne soyez pas si selectif dans vos recherches et avant de lire l’opinion de quelqu’un sur un homme, tachez d’en savoir un peu plus sur cet homme.

    Ainsi A.Jacquard est un généticien émérite, docteur en biologie humain, polytechnicien qui possède 2 diplômes d’ingénieur. Il a enseigné à l’université de Genève, à Paris VI et l’université de Louvain en Belgique. Il a écrit de nombreux ouvrages dont 2 ont obtenu des prix prestigieux.

    On peut, certes, ne pas le suivre dans ses engagements, mais on ne peut mépriser sa compétence surtout quand elle est suivie par 600 scientifiques de renom comparable.

    Maintenant, citez moi des ouvrages ou des études scientifiques répertoriant et décrivant d’éventuelles races humaines.

    Parceque mon cher Daniel, le racisme s’appuie sur l’existence de races humaines, existence que je nie et qu’en 15 jours de débat, personne n’a été ici capable de démontrer autrement que par des "c’est évident".

    Répondre
  17. R. Ed.

    29 décembre 2008

    A propos de génétique…

     

    Les hommes, sur 100% d’ADN ont 98 % en commun., soit 2 % de différence.

    Par contre, entre une souris et un éléphant, pourtant absolument "différents", sur 100 %, il ont 90% en commun, soit 10 % de différence.

    Je ne connais pas la "différence" entre un homme et un bonono, mais c’est sûrement beaucoup moins de 10%.

    Ces petits 2% sont en fait "énormes", puisque les 7 millards d’individus qui peuplent pour l’instant la planète sont absolument tous différents.

    Répondre
  18. Jaures

    29 décembre 2008

    A Siniq: Je vois que vous avez de saines lectures: je connais ce guide vert auquel vous faites allusion. Maintenant expliquez moi pourquoi il n’existe pas de "Guide Vert des races humaines" répertoriant avec la même célérité les différentes races de l’espèce humaine ?

    A Iosa, je ne sais en cas de circonstances exceptionnellement tragiques quel serait mon comportement. Mais ce que je peux vous assurer, c’est qu’aujourd’hui, dans ma vie militante, je m’adresse sans distinction à Bernard, Mohamed, Tri Tong ou Samuel et quel que soit leur souci, s’ils font appel à moi dans le domaine de mes compétences, je m’attache à les aider chacun avec une égale conscience.

    C’est ainsi que je soutiens sans réserve mes camarades d’ "Education sans Frontières" dont certains abritent des amis "sans papiers" afin qu’ils ne soient pas renvoyés à la misère et l’opression.

    Répondre
  19. HansImSchnoggeLoch

    29 décembre 2008

    Jaures.

    votre réponse confirme ma présomption que vous êtes un pseudo-scientifique de la pire espèce et que la pensée unique vous a corrompu jusqu’à la moëlle. Mais pour qui vous prenez-vous? Pour un redresseur de tort? Alors changez pour votre pseudonyme en Zorrès. Allez raconter vos conceptions à qui veut bien vous croire. Vous êtes comme un canard, vous prétendez tout savoir, nager, marcher et voler mais tout d’une façon gauche et peu convaincante.

    D’ailleurs Jacquard et vous vont très bien ensemble. Ci-joint un des premiers sites qui est apparu quand j’ai tapé le nom de votre scientifique de référence sur Google. De personnes comme lui qui nient ceci ou affirment cela il y en des tonnes sur internet et le monde continue de tourner malgré eux. Comme toujours ce ne sont pas celles ou ceux qui élaborent ces théories fumeuses qui sont les plus dangereux, mais bien les gugus qui les suivent dont vous.

    http://www.clubdelhorloge.fr/lyssenko_1990jacquard.php

    <<A. Jacquard fait partie de la petite cohorte bruyante qui nie l’existence des races. Th. Dobzhansky déclare à ce sujet : …>>

    Un conseil, internet peut être un très bon outil pédagogique, mais faites comme les électriciens, gardez toujours une main dans la poche.

    PS: dans votre post, mr.le puriste, j’ai relevé le mot "race" six (6) fois. Pour quelqu’un qui veut éradiquer ce terme du vocabulaire, ce n’est pas très fort. Revoyez donc votre copie…

     

    Répondre
  20. Anonyme

    29 décembre 2008

    Je suis très étonné de voir l’ ami des malheureux de toute la terre , toujours d’ attaque sur ce site car écrire prend du temps !

    Donc en ces temps de grand froid, pourquoi nôtre chantre de l’égalitarisme ne bat pas la pavé à la recherche d’ un SDF à sauver de la morsure silencieuse du froid.

    Il faut avouer que nous avons en ce personnage, un être exceptionnel, père de famille parfait, militant de toutes les causes, militant syndicaliste, représentant syndicaliste, représentant de parents d’ élèves et d’ autres que j’ oublie et en plus ce monsieur est un grand travailleur que tous les patrons de France et Navarre voudrait avoir comme collaborateur.

    Dans une journée de 24 heures comment fait il, je sais cet homme est un saint ou un jean-foutre!

    Répondre
  21. Daniel

    29 décembre 2008

    Vituve: "je m”exprime en français , une langue qui , si on la maîtrise un tant soit peu, fait trés bien passer l’idée de "justificatifs de non-racisme" que j’appliquais ici fort à propos". Vitruve veut réduire à une "justification de non racisme" le fait de démontrer que le racisme est avant tout caractérisé dans ses méfaits concrèts par le fait de s’octroyer des droits supérieurs aux droits des victimes.

    Vitruve s’exprime et maîtrise le français. J’en déduis qu’il exprime clairement ce qu’il est:

    En bon français, vous dites que vous auriez donc aussi des droits à interpréter les pensées qui n’ont pas été exprimées!… oui, pourquoi pas si c‘est votre plaisir intime! … puis à nier arbitrairement à l’auteur des mots le droit de vous signifier que votre interprétation ne correspond pas aux pensées qu’il a émises…

    Question: en quoi le racisme serait-il dangereux si le raciste n’imaginait pas qu’il a, de par sa supériorité, des droits qu’un autre n’a pas???. Qu’aurait-il alors comme moyen de nuire? Aucun!. Juste ou faux? C’est clair? ou que trop clair?… coller des étiquettes psys sur un raisonnement gênant ne modifie pas la démonstration.

    Imaginez des Nazis qui auraient détesté les juifs mais auraient considéré que les juifs disposeraient toujours et en toutes circonstances des mêmes droits qu’eux mêmes… Comment auraient -ils fait passer la moindre violence? . Ils auraient été amenés à échanger seulement des paroles dans un souci d’égalité de droits y compris dans le cadre de ces échanges verbaux!.

     

    Même ceux qui se prennent pour des maîtres peuvent se tromper et être pris la main dans le sac…. et ne pas faire d‘urticaire face à leurs propres contradictions, ce qui serait pourtant pratique. Comme je ne suis pas à l’abri de ce type d’arrogance humaine, je préfère progresser avec et par mes contradicteurs. Sur le fond plutôt que sur la forme.

    Parmi les milliers de bouquins qui parlent du nazisme, je pense qu’il n’en existe aucun qui se soit attaché à comprendre les moteurs humains qui ont généré de tels crimes. Nous avons polarisé notre attention sur la forme produite (l’horreur des fours) et cherchons encore et toujours des solutions au niveau de la forme. Le débat sur la notion de race est pervers et secondaire, que l’on admette l’existence de races selon des critères plus ou moins satisfaisants, arbitraires, ou que l’on supprime ce mot parce qu’il n’a pas de fondement scientifique; ou ne serait ce que pour éliminer une référence qui a été récupérée pour ce que l’on sait.

    Mon opinion: les 2 solutions peuvent être bonnes à une seule condition: qu’on ait pris conscience que la race n’était pas créatrice de la violence, mais la clé morale par laquelle des individus justifiaient qu’ils pouvaient s’accorder d’être violent. La race n’étant qu’un outil parmi d’autres, un outil comme on peut en trouver des milliers. Et en France, nous avons trouvé d’autres clés morales qui justifient un rapport de supérieur à inférieur et permettent donc d’autres violences. A droite comme à gauche, chacun sa fausse morale.  En parler est encore tabou pour ceux qui ne balaient que devant la porte des autres croyant ainsi s’exorciser de toutes déviances morales.

    C’est pourquoi Jaurés s’accroche à la seule définition des races ou ses arguments sont fondés mais refuse de porter le débat sur le racisme qui l’amènerait immédiatement à admettre le racisme actif de ses choix de vie. Et même caché derrière le pseudonyme, il faut du courage et de l’honnêteté pour franchir ce pas. Qu’il se rassure, nous en sommes tous là. Pourtant, la vérité se fiche bien de nos engagements politiques superficiels.

    Répondre
  22. IOSA

    29 décembre 2008

    A [email protected]

    " A Iosa, je rappelle que l’Islam est une religion et peut donc concerner des individus de toutes origines. Je vous rejoins dans votre quête de vie libre et paisible. Cependant ma crainte ne s’arrète pas à l’islamisme mais à tous les dogmatismes, religieux ou idéologiques. Je vous informe par ailleurs que je vis avec des musulmans dans mon entourage professionnel ou dans ma vie quotidienne (j’ai un excellent boulanger Tunisien) et je puis vous assurer qu’ils ne sont pas plus terroriste que vous ou Mimi Mathy !"

     

    Nous pouvons côtoyer les hommes de toutes cultures et de toutes religions dans les grands moments de Paix universelle, mais cela ne doit pas pour autant nous affranchir du doute raisonnable, en regardant ne serait ce que le passé récent de cette foutue dernière guerre mondiale, nous pouvons comprendre l’esprit humain dans toute sa lâcheté face à la barbarie nazie, ou encore le massacre de la ST Barthélemy.

    Combien d’hommes et de femmes de religion chrétienne ont fait corps contre les rafles ?

    Je n’ignore nullement qu’il existe parmi les adeptes de la religion musulman, de vrais croyants de cœur, tout comme il en existe parmi les chrétiens…

    Tout comme je sais que l’athéisme est universel et se moque bien des religions monothéistes criminelles et des frontières de couleur de peau ou de culture.

    Mais que ferez vous quand la barbarie viendra chercher votre voisin si aimable, sa femme si douce et leurs enfants si emplit d’une promesse de vie….mais de confession autre que la vôtre ?

    Irez vous accompagner vos voisins sur le bûcher ?

    D’autres exemples plus récents dans l’Europe même indiquent amplement le contraire et justifie de fait le principe de prudence, sans pour autant faire de nous des hommes racistes, mais des hommes soucieux d’un avenir pacifique à l’intérieur des terres de France.

    Cordialement à vous

    Répondre
  23. Jaures

    28 décembre 2008

    Cher Hans, vous dont l’éducation est achevée (ce qui est dommage), pouvez-vous donc me lister les différentes "races" humaines qu’un extra-terrestre serait capable de dégager.

    Je m’en tiens personnellement à l’article d’A.Jacquard cosigné par 600 scientifiques de renom et précisant en substance:" le concept de race ne peut être appliqué qu’au sein d’espèces dont divers groupes ont été isolés les uns des autres suffisamment longtemps pour que leur patrimoine génétique se différencient. Il se trouve que dans l’espèce humaine ces différences génétiques sont si peu marquées que le concept de race humaine ne peut être appliqué."

    Je sais qu’il est commun de différencier les races par la couleur de peau (d’où mon analogie avec les boxers: une seule race, plusieurs couleurs), mais il existe de par le monde toutes les nuances de couleurs du noir café au cachet d’aspirine comme il existe toutes les nuances du grand dadais au petit teigneux. On pourrait, selon cette classification puérile, définir autant de races que de nuances, qu’elles soient de couleurs, de taille ou d’embonpoint.

    Mais peut-être ce qui finira par vous convaincre est que, si un jour vous avez besoin d’un coeur ou d’un rein, vous avez autant de chance d’en recevoir un d’un originaire de Dakar que de Paris ou Tokyo. En exigerez vous alors la traçabilité pour ne pas être organiquement métis quitte à y laisser votre peau ?

    Répondre
  24. IOSA

    28 décembre 2008

    [email protected]

    Certes vous avez raison en ce qui concerne les actes de barbarie que même la France connait et a connu en ses murs, tout comme il m’est connu la prostitution plus ou moins forcée des jeunes à qui l’Etat ne reconnait aucun droit au moins de 25 ans, sauf pour le comptage des votes.

    Mais ce qui m’étonne de vous, c’est cette persitance à m’affubler d’un terme que vous semblez porter comme une croix ou un sacerdoce ?…..

    Personne n’ignore que dans les pays où règne en majorité les musulmans, la femme n’est qu’un objet que l’on peut acheter pour quelques chèvres, que l’on mari ses filles à peine pubères à des hommes qui pourraient en être les grands-pères.

    Que dans ces mêmes pays, il suffit de l’accusation du mari pour que sa femme soit ligitiment lapidée selon la loi du Coran.

    N’avez vous pas connaissance des vidéos montrant en Iran, en Afghanistan et j’en passe, la lente démocratisation de ses peuplades autour d’un stade, assistant sous un tonnerre d’applaudissement les pendaisons multiples au bout d’une grue motorisé, ces femmes executées parce que le mari n’en veut plus ou parce que violées elles ne méritent aucune compassion et méritent toujours selon la loi Islamique le fouet, si ce n’est pas la pendaison pour la honte qu’elle à cracher à sa famille, ou encore celui qu’on égorge en public ?

    L’amour du prochain commence par les miens et ceux qui me ressemblent par leurs coutumes.

    Il s’agit donc d’un choix par affinitées respectives et non d’une obligation découlant d’une loi venant de Dieu, qui me font vivre parmis ceux en qui j’ai confiance.

    Ceux qui pratiquent une religion sont potentiellement dangereux et l’histoire chrétienne regorge de massacres et l’Islam suit le tracé ancien de la chrétiennetée dans les faits.

    Un bon père se doit avant tout de protéger sa famille… 

    Répondre
  25. vitruve

    28 décembre 2008

    AVE

    Le commentaire ci-dessus s’adresse aussi ( surtout?) à Daniel qui a fait un urticaire à ma lecture et à qui, je le rappelle , je m”exprime en français , une langue qui , si on la maîtrise un tant soit peu, fait trés bien passer l’idée de "justificatifs de non-racisme" que j’appliquais ici fort à propos.

    à bon lecteur…

    VALE

    Répondre
  26. siniq

    28 décembre 2008

    D’ abord j’ exprime toute ma joie de compter un nouveau petit camarade de jeux , n’est il pas mon cher Vitruve, bien que je ne l’ ai poins invité à participer à mon jeu de plateau; "Petit meurtre entres amis" mais plus on est de fou plus on rit et plus les suspects sont difficiles a débusquer.

    Revenons à notre bon Jaures qui j’ espère connaît les hommes qu’ il ne connaît les chiens.

    Apprenez d’ abord mon tout beau que n’ importe quel canidé peut devenir un bon chien truffier , il y aurait même une préférence pour les corniauds qui aux yeux du LOF sont des chiens sans noblesses voir sans quartiers. Si seul le flair était pris en compte , le Saint Hubert serait le meilleur candidat à ce poste, il a le nez le plus fin de tous les canidés.

    Pour la garde des maisons, les chinois utilisaient des shistus non pour leur mordant mais pour leur ouïes fine et leur cris perçant. Le Doberman que tous nous connaissons est le croisement de plusieurs chiens pour sélectionnés pour leur agressivité , leur ténacité , création de Monsieur Louis Doberman collecteur d’ impôts de son état ici la Baviére.

    Dans le livre :"Le guide vert des races de chiens", le boxer Bringé , fauve et autres sont classés en tant que race à part entière, savez le grand Danois dit Arlequin est plus grand plus lourd que ces congénères unicolores.

    Quant au fait que le teckel ne peut faire un bon chien d’ aveugle, il ne s’ agit pas ici d’ une question de faculté intellectuelle mais de taille, je vous laisse à vos bons soins le pourquoi du comment.

    Pas de courses de Labrador qui vous le prouve, il y a bien des courses de chien de traîneau et certains chiens comme le Bouvier Bernois peuvent tirer de petit chariots, des courses pourraient être organisées .Il y a bien des compétitions de Chameau ou de bœufs dans certaines régions du monde qui feraient sourire nos turfistes de Vincennes.

    Révisez donc vos bases.

    Monsieur Vitruve

    Je ne vous avez point sonné, mais comme vous avez dénié m’ apostropher, je vous réponds et je vais essyer de mettre à votre hauteur toute arrogante , vous ne proposez rien et vos commentaires n’ apportent rien, évitez donc de vous adressez à ceux qui ne vous ont rien demander, gardez donc votre latinisme et votre moral à deux sous pour vos proches qui apprécient peut être ce genre d’ exercice , quoiqu’ eux aussi peuvent être fatigués de votre sollicitude si affligeante. Pour le massacre de Palestiniens par Israël, ceux ci ne font que ce défendre contre le bombardement permanent des villages du Sud d’ Israël par les miliciens du Hamas qui ne le font sous les yeux des journalistes compatissants qui fleurissent sur nos chaînes de télévision, islamistes lobotomisés mais complétement idiots

    Monsieur Albert

    Je vous attendais plutôt, mais votre venue ne m’ a point déçu, vous avez été à la hauteur de votre monument de dogmatisme "uni racial". Sachez cher Albert que les populations à la peau plus foncée ont besoin de plus de soleil que les caucasiennes car les premiers retiennent moins bien la vitamine D. Que les population sub-sahariennes ont des globules rouges plus petites que d’ autres comme les européens ce qui lors des analyses de sang peut faire penser à une anémie. Je suis sûr qu’ en cherchant bien, on pourrait trouver d’ autres différences aussi subtiles qui dérangeraient les biens pensants de votre côté.

    Pour terminer si nous étions tous égaux physiquement, pourquoi dans certaines disciplines sportives , il n’ y a que des représentants d’ une branche de l’ arbre humanité , terme employé pour ne choquer personne

    J’ attends une réponse de vous cher Albert, chantre de l’ égalitarisme raciale.

     

    Répondre
  27. vitruve

    28 décembre 2008

    AVE

    Merci Webmaster4 pour votre prompte réponse, elle me rassure.

    IOSA, merci de continuer ainsi , à force de justification vous y viendrez …Pour l’instant, à mon humble avis un père de famille enseigne le respect de l’Autre à ses enfants et surtout ne les embarque pas dans des considérations religieuses. " Je ne pense pas que la vie d’une femme vaut moins qu’un chameau" dans quel pays avez -vous rencontré ce type d’âneries inventées par des racistes, je ne vous ferai pas l’injure de vous repositionner cela dans de sordides et archaïques histoires de dot qui sévissaient il y a peu encore dans nos campagnes mais regardez aussi comment on respecte la femme en vous baladant à Pigalle ou sur les quais de la Saone à Lyon… voyez SOS femme battues, sans parler des jeunesses qui se prostituent pour leur dose, ni les conditions de détention qui font que des jeunes gens se font sodomiser au su des gardiens de notre belle république, sous prétexte de manque de place…La barbarie est une hydre à faces multiples, espèrons simplement que nos enfants n’auront pas à la découvrir en notre pays quand aux autres , laissons agir le lent processus de démocratisation qui malheureusement ce jour vient d’en prendtre un sérieux coup dans l’aile avec le massacre des Palestiniens perpétré par le peuple soit-disant le plus cultivé de la planète…

    VALE

    Répondre
  28. HansImSchnoggeLoch

    28 décembre 2008

    jaures l’élucubrateur public.

    Quand vous parlez des traits qui séparent les catégories de chien vous avez tout à fait raison. De par leurs tailles, leurs formes les chiens peuvent être anatomiquement différents. Leur comportement est plus souvent une réplique de celui de leur maître. Point à la ligne.

    Les hommes aussi présentent des différences anatomiques entre eux. Un  extra-terrestre pourrait classer ces différences aussi bien que le meilleur éthnologue au monde et le résultat n’en serait pas différent. Mais quand vous commencez à justifier votre argumentation en plaçant en parallèle les comportements humains et les différences anatomiques et caractéristiques des chiens dans votre dernier post alors vous élucubrez. Un raisonnement comme celui-ci ne tient pas l’eau dans une discussion scientifique.

    Arrêtez, car vous êtes un de ces pseudo-spécialistes de la pensée unique qui ne cessent de donner des points de vue qui font hérisser les poils du commun des mortels.

    En ce qui me concerne et n’étant pas éthnologue du tout, je crois fermement que c’est l’éducation qui classe les hommes plus que la couleur de leur peau ou la forme de leur nez. La vôtre (l’éducation) donne d’ailleurs l’impression d’être inachevée.

    PS: je n’aime pas beaucoup me mêler à ce genre de discussion sur le genre humain mais quand le politiquement correct commence à me marcher sur les pompes alors il est temps de se rébeller et de défendre ce qui reste encore de liberté d’expression dans ce pays en ruine morale.

    Répondre
  29. Daniel

    27 décembre 2008

    Vitruve

    "@Daniel ma remarque sur IOSA s’applique aussi à vous: surmontez votre peur de l’Autre et vous ne produirez plus de ces pseudos justificatifs de votre non-racisme qui, c’est révélateur, ne peuvent s’exprimer que face à la"capra espiatoria" que représente Jaurès qui lui est blanc, français, mais différent sur ces idées…donc un premier obstacle plus facilement appréhensible que celui qui vous hante intérieurement. Voyagez, connaissez le monde , ce n’est qu’au contact de l’Autre que vous acquerrez votre dimension universelle."

    Votre formule est bonne à prendre puisqu’elle peut être exprimée à propos de tout mais aussi sans l’accrocher à quoique ce soit.  L’exprimer fort à propos est une autre histoire.  Elle a tout de même la particularité de convenir à l’esprit qui vous anime quand vous choisissez d’écrire ce commentaire. 

    "Pseudos justificatifs de non racisme":  où avez vous lu cela? êtes vous sûr de ne pas faire une projection concernant un sujet auquel vous n’avez peut être pas réflèchi pour ne pas l’avoir subi?    

    Je parle de faits inacceptables, de violence gratuite, inconsciente je vous l’accorde, infligée par des catégories de Français qui ne voient rien des drames qu’ils provoquent puisqu’ils n’ont pas au départ l’intention de la moindre  violence.  Je cherche juste à ouvrir des brêches dans les certitudes car il me semble que seule la compréhension est une solution satisfaisante pour tous.  

    L’indifférence et l’incompréhension qui acceuillaient les témoignages des juifs à leur retour rajoutait une charge supplémentaire à l’indicible; puisque j’apprécie vos interventions, je vous demande de vous poser une question sur votre juste et belle formule : si la vie et vos contemporains inconscients vous avaient fait passer par les camps, que penseriez vous d’une personne fort bien intentionnée qui, à votre retour,  vous prodiguerait ces conseils que vous pensez opportun de donner? Relisez les termes de votre intervention appliqués à cette situation particulière!.

    Ce n’est pas parce que vous ne voyez pas quelque chose qui est sous vos yeux que cela n’existe pas. Simplement, ça n’existe pas pour vous… Qui a peur de voir???    Il ne s’agit en aucun cas des "idées" différentes de Jaurès, il s’agit d’une réalité  qui est sous vos yeux depuis des décennies.

    Quant à Jaurès, s’il était profondément mauvais, il ne serait pas sur ce site à défendre ce qu’il croit juste. Pour cela je l’apprécie.   Et quand on observe l’évolution générale des interventions sur certains sujets, les confrontations sont loin d’être inutiles ou infructueuses. Le voit aussi qui accepte de regarder.   

    N’est ce pas un" voyage au contact de l’autre pour prendre sa dimension universelle". Pourquoi voudriez vous que IOSA et moi allions chercher au loin ce que vous nous apportez gracieusement chez nous?    

     

    Répondre
  30. Jaures

    27 décembre 2008

    Cher Daniel ce que vous me rapportez est bien curieux. Un éleveur de truffes m’a dit exactement le contraire. J’espère qu’il ne s’agit pas du même.

    Quoiqu’il en soit, je constate que dans votre discours d’une rare, quasiment poétique, confusion, vous n’avez toujours pas avancé sur le point qui nous oppose: définir des races humaines. Car si on peut sur certaines races animales, voire certaines espèces,  avoir des hésitations, l’essentiel est que des critères scientifiques sont établis, relatifs à l’anatomie, la physiologie, le milieu et le comportement. Encore une fois, sur ces critères, avancez moi des suggestions. Je suis prèt à être convaincu. Je ne demande qu’ à, comme vous dîtes, "sortir des dogmes qui m’ont formaté".Mais si vous n’avez que des harangues à m’objecter, je serai tenté de penser que le dogmatisme n’est pas dans mes propos.

    A Iosa, je rappelle que l’Islam est une religion et peut donc concerner des individus de toutes origines. Je vous rejoins dans votre quête de vie libre et paisible. Cependant ma crainte ne s’arrète pas à l’islamisme mais à tous les dogmatismes, religieux ou idéologiques. Je vous informe par ailleurs que je vis avec des musulmans dans mon entourage professionnel ou dans ma vie quotidienne (j’ai un excellent boulanger Tunisien) et je puis vous assurer qu’ils ne sont pas plus terroriste que vous ou Mimi Mathy !

    Répondre
  31. vox populi

    27 décembre 2008

    Pourquoi cette phobie, chez certains, envers le mot « race » ?

     

    Il existe, il fait partie de la langue française, il a son équivalent dans toutes les autres langues, et, comme tous les mots, il sert de véhicule pour désigner quelque chose de défini. Comme tous les mots utilisés à bon escient, il devrait donc permettre que chacun y perçoive les mêmes concepts et donc de communiquer sur une base commune à tous. Or, à l’évidence, ce n’est pas le cas.

     

    Parmi les différents concepts contenus dans le mot « race » et qui sont clairement définis dans tous les dictionnaires, celui qui nous intéresse ici est le suivant : « groupe ethnique qui se différencie des autres par un ensemble de caractères physiques héréditaires (couleur de peau, forme du squelette, etc…). Race blanche, jaune, noire. Croisement entre races = métissage » (cf. « Le Robert »)

     

    Il n’y a pas de quoi fouetter un chat, c’est la simple réalité, et l’on se demande bien pourquoi le mot « race » devrait être tabou.

     

    Le contresens commis par beaucoup d’intervenants vient de la confusion entre les mots « race » et « espèce », la définition de ce dernier qui intéresse notre débat parmi celles qu’il recouvre étant celle-ci :  « ensemble des êtres vivants d’un même genre ayant en commun des caractères distinctifs et pouvant se reproduire : espèces végétales, animales. Les races, les variétés d’une espèce. L’espèce humaine : les humains (= femme, homme) » (cf. Le Robert »).

    On est ici dans le domaine de la zoologie, l’Homme y étant vu comme un animal parmi les autres.

     

    En résumé, l’espèce humaine est composée de trois races, la blanche, la noire, la jaune, toutes étant interfécondes ce qui produit le métissage.

     

    Encore une fois, les véritables questions ne sont pas de savoir si une race est supérieure à l’autre ou si les métissés sont plus résistants ou plus fragiles que ceux qui ne le sont pas, mais elles sont bien, et de façon cruciale :

     

       

    • quelle justification vraiment recevable à l’invasion continue que subit notre territoire depuis trois décennies alors qu’il est exigu, non extensible et déjà trop peuplé ?
    •  

       

    • quelle justification vraiment recevable à l’attribution si aisément de la nationalité Française par le droit du sol  quand la densité de population est déjà trop grande et que les tensions et les antagonismes entre les communautés, perceptibles depuis longtemps déjà, se manifestent désormais clairement et régulièrement depuis quelques années ?
    •  

       

    • jusqu’à quand, dans ces conditions, pourra durer le pacte républicain dont on voit bien qu’il vacille chaque jour un plus, malmené qu’il est par quelques communautés en particulier et, Ô rage, Ô désespoir ( que pour cette infamie ? » ) , par nos consternants hommes (et femmes) politiques ?
    •  

     

    Le jour où les choses basculeront dans l’affrontement généralisé, car cela nous pend au bout du nez, j’aimerais entendre ce que diront les grands dadais qui, au lieu de regarder la réalité en face, s’ingénient à la travestir de leurs phantasmes. Ingénument !

    « …. n’ai-je donc tant vécu Qu’y a-t-il donc d’inexact ou d’insultant à dire de quelqu’un qui n’est pas métissé, qu’il est de race noire, de race blanche, de race jaune ? Mystère. Et, est-ce que de mettre ce mot au ban du langage, cela fera disparaître ce qui, pour quiconque a des yeux en état de fonctionnement, est patent, flagrant, indubitable, et qui existe depuis les origines ? Non, bien sûr. Tout un chacun devrait avoir cela en tête en entamant son laïus. Cela éviterait toutes ces diatribes à côté du sujet.

    Répondre
  32. IOSA

    27 décembre 2008

    [email protected]

    Tout autant désolé Vitruve, car il n’était sûrement pas dans mes propos de tenir un discours d’excuse, mais de mettre en évidence ce que la plupart des gens pensent secrètement au fond d’eux même, face à l’Islam.

     La peur de l’autre n’est pas celle à laquelle vous faites allusion, mais celle qu’on éprouve pour ses enfants, pour leur avenir.

     Personne ne veut revenir en arrière, au temps du clergé maître de nos pensées et de nos corps, nous voulons ou tout du moins je veux rester maître chez moi, tout comme je n’ai pas envie de devenir le maître chez eux .

     Je n’ai pas l’intention de porter les coutumes européennes chez eux, tout comme j’aimerai que l’on respecte les miennes.

     Mais je garde le droit de dire ce que je pense sans crainte pour ma vie et ce n’est pas le cas chez eux.

     Je ne pense pas que la vie d’une femme vaut moins qu’un chameau, comme d’autres leur voiture et je ne crois pas non plus que Dieu mène la danse. Mais je crois véritablement que l’homme pervers use des traditions issues de siècles d’asservissement sexuel à son profit, pour ne pas s’abaisser à certaines taches ménagères.

     Je crois sincèrement que toutes les religions sont l’anti-axiome d’un Dieu d’amour et de fraternité.

     Enfin, je crois que la majorité des Français se foutent complètement de ce qui se passe chez les musulmans, du moment qu’ils ne viennent pas ici avec leurs bombes vivantes.

     Suis-je toujours à vos yeux un raciste qui s’ignore, ou tout simplement un bon père de famille protégeant les siens ?

     Il y a des gens avec qui nous pouvons avoir des affinités intellectuelles, voir même sexuelles ou tout simplement l’une d’entre elles. Tout est question de goût et d’aversion et cela ne fait en aucune façon de nous des préposés au racisme parce que nous n’aimons pas tel individu ou telle couleur.

     To be or not to be ?  Cela ne dépendra que du moment et du motif invoqué.

    Cordialement.

    Répondre
  33. VITRUVE

    27 décembre 2008

    AVE

    @Daniel ma remarque sur IOSA s’applique aussi à vous: surmontez votre peur de l’Autre et vous ne produirez plus de ces pseudos justificatifs de votre non-racisme qui, c’est révélateur, ne peuvent s’exprimer que face à la"capra espiatoria" que représente Jaurès qui lui est blanc, français, mais différent sur ces idées…donc un premier obstacle plus facilement appréhensible que celui qui vous hante intérieurement. Voyagez, connaissez le monde , ce n’est qu’au contact de l’Autre que vous acquerrez votre dimension universelle.

    VALE

    Répondre
  34. Anonyme

    27 décembre 2008

    >QUESTION AUX ADMINISTRATEURS DU SITE: concernant le  blog drzz ( pub-promo permanente >côté gauche page d’accueil) a-t-il des administrateurs communs entre eux et les 4V?

    Réponse : non.

    Répondre
  35. Daniel

    26 décembre 2008

    Jaurès

    Les chiens semblent vous intéresser davantage que les humains. C’est vrai qu’ils ne vous rappellent pas que vos choix de vie sont sectaires.  

    "Par contre, essayez de faire un chien d’aveugle d’un teckel, une course de Saint-Bernard ou faire trouver des truffes par un boxer ! On peut toujours trouver une exception, au sein d’un cirque par exemple, après un conditionnement douloureux, mais il est quasiment impossible d’aller à l’encontre d’un comportement génétique animal".

    Et bien que vous vous intéressiez aux chiens, vous ne semblez pas les connaitre au delà des préjugés que vous avez quant à leurs capacités. Cela rappelle curieusement vos préjugés de classe envers vos semblables. 

     Il se trouve que j’ai discuté hier avec un producteur de truffes qui avait reçu en cadeau de noël un chiot et qui nous expliquait que la race n’avait pour lui qu’une importance secondaire: selon son expérience, il  suffisait de savoir les éduquer pour que n’importe quelle race trouve les truffes. Il faut dire que ce n’était pas un bourgeois ou un scientifique imbibé de certitudes. Juste un homme d’expérience qui remporte sur le sujet pas mal de prix dans sa région.  

    Et pourtant, comme pour les humains, on peut dire qu’une race est plus douée qu’une autre dans un domaine particulier. Mais quand des humains sélectionnent une race pour sa qualité principale et développent cette qualité pour exploiter l’animal, il va de soi que cette sélection/éducation répétée sur chaque génération favorise cette qualité . Incidence inattendue sur les humains: cela renforce aussi le préjugé de ceux qui ne regardent plus l’animal qu’au travers de ce préjugé lié à la race… c’est à dire raciste!!!.  comme vous disiez préalablement pour d’autres: le mot race n’est pas qu’un mot! c’est un concept , mais chez vous.  

    Et pour les préjugés, votre conditionnement/éducation est effectivement un cas d’école:

    "Alors que pour un humain, il suffira d’une éducation au sein d’un milieu défini pour que celui-ci s’adapte sans difficultés quelle que soit l’origine ethnique de ses ascendants. J’attends qu’on me prouve le contraire en me citant un comportement qui serait inaxcessible de la même façon à 2 êtres humains aussi différents que possible."

    Votre endoctrinement est tel que vous ne pouvez plus comprendre le sens de ce que vous lisez, à partir du moment où une analyse vous obligerait à sortir des dogmes qui vous ont formaté. Des dogmes qui vous ont épargné le doute, qui vous ont bercé de leurs mensonges pour endormir votre conscience et vous apporter des réponses toutes cuites pour faire de vous un bon petit collaborateur de ce système. Ce système vous nourrit, vous blanchit moralement  aprés avoir engraissé beaucoup plus copieusement ceux qui ont acheté votre conscience.  Etant leur serviteur,  comment pourriez vous être  du peuple qui souffre?  Et ça , c’est autrement plus grave que les avis divergeants autour du mot race.

    Voyez, nous sommes physiologiquement semblables et de milieu commun! pas besoin de chercher 2 êtres humains  très différents  pour que des comportements soient inaccessibles à l’un des deux:  la  liberté de pensée vous est inaccessible et vous ne comprenez même plus le sens du mot liberté et l’intégrité que cela implique. A moins d’essayer votre idée du cirque,  non pour dresser, mais pour redresser.     

    Mais je vous souhaite très sincèrement d’ouvrir un peu votre coeur en lisant et relisant ces textes où des individus semblent convaincus du bien fondé des arguments qu’ils vous opposent. Reposez tout à plat depuis le début pour débusquer le moindre mensonge: il faut tout déconstruire pour tout reconstruire; à l’image de la société Française.  

    Répondre
  36. Drakkar

    26 décembre 2008

    Etonnant, seul l’homme blanc est raciste et doit être conspué pour cela.

    Dans n’importe quel bled d’afrique, quand un tutsi rencontre un hutu, ils se reconnaissent dans la seconde et s’étrippent dans la minute.

    Etonnant non ?

    Répondre
  37. VITRUVE

    26 décembre 2008

    AVE

    désolé IOSA, mais en 2008 il n’y a plus que les racistes qui tiennent encore ce type de discours justificatif d’un autre siècle…et ceci bien souvent pour se persuader qu’ils ne le sont pas… dans tous les cas , le soupçon avéré par son locuteur engendre une démarche positive d’aveu puis de reniement, c’est dans la nature humaine, il faut d’abord vaincre sa peur de l’Autre…

    VALE

    Répondre
  38. vitruve

    26 décembre 2008

    AVE

    "Evidemment que, à l’instar des races animales , il existe des races humaines , ce n’est nullement péjoratif, il faut arrêter très vite de promouvoir cette pensée dégénérescente  qu’est lègalitarisme" .

    Beau message de Noël vers le monde …gueule de bois assurée le lendemain.

    @Uliani pourriez-vous me spécifier de quelle race vous faites partie? Si oui, par la même occasion glissez nous votre pedigree et votre certificat d’inscription au LOF ou au Kennel, on pourrait envisager un élevage…

    QUESTION AUX ADMINISTRATEURS DU SITE: concernant le  blog drzz ( pub-promo permanente côté gauche page d’accueil) a-t-il des administrateurs communs entre eux et les 4V?

    VALE

    Répondre
  39. IOSA

    25 décembre 2008

    Un grand merci à SAS pour sa réponse en toute franchise avec qui je partage quelques opinions sur la gouvernance par la mafia locale dont la souche mère est humaine malgré tout.

    Quoique parfois,lorsqu’il s’agit d’individus que l’on aime pas du tout, il nous est plus facile de les qualifier de "race à part" à cause de leurs agissements provenant la plupart du temps des acquis contre nature, que l’on nomme "avantages" ou part du gâteau au détriment de la majorité des hommes de la grande tribue Française.

    Ce qui est étonnant, c’est que celà est identique en regardant de plus haut l’ ethnie Européenne et idem beaucoup plus haut encore l’ethnie Mondiale.

    On peut donc qualifier les hommes en sous classes colorées de race humaine, sans pour celà croire qu’il s’agit d’un classement selon un degré d’intelligence propre à cette sous classe, puisque le "savoir" est dépendant du milieu dans lequel évolue l’individu, tout comme celà s’est fait pour la couleur de la peau.

    Donc, distinguées en races distinctes les hommes sur des critères de couleurs révélatrices d’aptitudes non pas physiques, mais intellectuelles est une ineptie annotant un rejet de ce qui est différent intrinsèquement de son point de repère……sa propre famille.

    Il en est ainsi, lorsque je dis que mon voisin est un " sale con " , quand il se conduit d’une façon qui me déplait ( il bat sa femme, viole des enfants et menace de tuer tout ceux qui ne sont pas comme lui). Suis-je raciste ou tout simplement un homme dont la conception psychique/spirituelle est différente de lui ?

    Evidemment que je ne le suis pas, puisque mon raisonnement est conforme aux règles de ma famille et à celles de la race humaine. Et même si je conditionne les mêmes faits généralisé à une sous classe colorée, je ne le suis pas non plus.

    Je suis raciste si je pense que les sous classes colorées de la race humaine n’existe pas, puisque je suis en contradiction avec moi même et aux règles de la race humaine.

    Je suis raciste si je dénie toute humanité aux sous classes différentes, comme l’ont fait les nazis durant la dernière guerre, ou comme le fait le Coran envers ceux qui ne croient pas en ce Dieu, tout comme l’avait fait l’église chrétienne il y a peu.

    De fait, je suis raciste si je denie à l’autre le droit d’avoir une croyance, mais je ne le suis pas si je dis qu’il est un sale con d’avoir foi en cette croyance que je juge stupide et meutrière.

    Pas plus, je ne le suis en protégeant de la folie spirituelle des hommes, en chassant au loin ce qui est un danger pour les miens et je serais un sale con de ne pas le faire.

    IOSA

     

    Répondre
  40. Uliani

    25 décembre 2008

    Evidemment que, à l’instar des races animales , il existe des races humaines , ce n’est nullement péjoratif, il faut arrêter très vite de promouvoir cette pensée dégénérescente  qu’est lègalitarisme .

    Répondre
  41. Jaures

    25 décembre 2008

    Daniel, je laisse de côté cette maière désagréable de me faire dire le contraire de ce que j’ai écrit ou de me décrire en potentiel violeur d’enfants. Je pense que les mots vous échappent quelque peu.

    Je reprends juste quelques arguments relatifs aux races. Certes chaque animal a, au sein de sa race, des particularités propres. Un boxer sera plus ou moins nerveux ou joueur. Selon ses maîtres, il sera plus ou moins jovial ou agressif. Mais ce sera toujours un boxer avec les caractèristiques de sa race qui définissent son anatomie (il peut être fauve, bringé, plus ou moins tacheté de blanc voire, plus rare, totalemnt blanc) et le cadre de son comportement transmis génétiquement.

    Or, aucune rêgle de comportement humain n’est prédéfinie génétiquement (en dehors évidemment des maladies génétiques). Ainsi, si l’on prend la couleur de peau comme critère, un asiatique pourra être chrétien dentiste et adultère, un européen boudhiste poète et végétarien, un africain écrivain athée et homosexuel. Vous pouvez tourner ces comportements (certes shématiques) comme vous le souhaitez et ne trouverez aucune impossibilité.

    Par contre, essayez de faire un chien d’aveugle d’un teckel, une course de Saint-Bernard ou faire trouver des truffes par un boxer ! On peut toujours trouver une exception, au sein d’un cirque par exemple, après un conditionnement douloureux, mais il est quasiment impossible d’aller à l’encontre d’un comportement génétique animal.

    Alors que pour un humain, il suffira d’une éducation au sein d’un milieu défini pour que celui-ci s’adapte sans difficultés quelle que soit l’origine ethnique de ses ascendants. J’attends qu’on me prouve le contraire en me citant un comportement qui serait inaxcessible de la même façon à 2 êtres humains aussi différents que possible.

    Répondre
  42. HansImSchnoggeLoch

    25 décembre 2008

    Jaures: <<Par ailleurs, vous oubliez que certains métiers, notamment ceux liés à la sécurité et la maintenance, ont des horaires variables et demandent des déplacements fréquents.>>

    Merci de compléter bénévolement votre portrait. J’espère seulement pour tous les usagers qu’il ne s’agisse pas de la sécurité ferroviaire!

    Répondre
  43. Daniel

    24 décembre 2008

    Jaurès:

    "Quand on dit "je suis de race blanche et vous ètes de race noire", on manipule un concept, pas un mot. On sait pertinemment quel impact aura cette intervention."…

    "On sait "…  et vous prétez à tous une intention cachant  un concept bizarre accolé au mot race. Concept  qui est le vôtre et que vous projetez sur tous. Vous voulez supprimer ce mot  parce que "certains" (demeurés) y voient une supériorité globale du groupe auquel ils appartiennent ,   qu’ils traduisent (doubles demeurés) par un mérite personnel définitivement établi.  Comme s’ils avaient choisi grace à leur immense intelligence ici d’être né ici plutôt que là, d’être né blanc ou noir ou jaune.

    Ils deviennent triplement demeurés quand ils traduisent que leur supériorité ainsi définie doit être "récompensée" par des droits particuliers, c’est à dire des privilèges… qu’une révolution à laquelle ils se réfèrent a pourtant supprimé.    Et humour suprême, ils veulent des privilèges, comme seuls des immatures peuvent en désirer!   ce qui tendrait à prouver  que les triples demeurés ont une certaine lucidité quant à leur état mental…  Hé non, ce n’est pas de la lucidité!   C’est seulement la boucle qui se referme  au niveau de la bêtise du choix initial: l’irresponsabilité…  

    Vous reconnaissez vous, Jaurés? vous qui êtes persuadé de n’être pas raciste? 

    Rassurez vous,  nous sommes tous soumis à cette règle qui nous précède et il faut beaucoup en rabattre pour s’en apercevoir.  

    "Une race animale se définit par une anatomie, une physiologie, un milieu, un mode de vie, un comportement transmis génétiquement. Allez-y, définissez moi les "races" humaines avec la même rigueur scientifique. J’attends."..

    Exactement autant d’imprécisions et d’alléas chez les animaux que chez les humains. Un éleveur qui "aime" ses animaux reconnait chaque animal physiquement mais aussi selon son caractère, sa psychologie et quasiment tous les critères réservés habituellement aux humains.  Et il reconnait également les enfants de tel ou tel selon tous ces critéres par comparaison aux parents… Cela n’empêche pas de  regrouper les animaux en catégories selon des traits communs de base, dont la couleur. Et dans ce cas, vous trouvez ça utile parce que les animaux ne s’en plaignent pas!.  Il n’existe pourtant pas 2 animaux identiques à l’intérieur d’une race, pas plus qu’il n’existe 2 humains identiques.  Ce que vous nommez rigueur scientifique est relatif et n’est là encore qu’un code établi pour les besoins de l’étude et de la communication.    

    Le problème n’est donc pas la race mais bien ce que vous, jaurès,  projetez sur le concept de race dont vous pressentez confusément  qu’il va vous revenir dans la figure. La loi contre le racisme permettra, à terme, de condamner des gens comme vous qui avez fait le choix du racisme face à des catégories que vous avez vous mêmes créées.  Et votre obsession à affirmer que les races n’existent pas est excellent, là encore, pour ce que vous avez.   Cela produit l’effet inverse à celui que vous escomptez: si les races n’existent pas, la loi sur le racisme s’applique donc à toutes les formes  de discrimination envers toute catégorie.  (L’égalité de droits n’ayant pas intégré encore les divers éléments de mérite réel, mais ça vient.  Les "braves gens"  toujours prêts à prendre ce que d’autres produisent à leurs risques et périls auront alors du souci à se faire pour les dommages et encore plus pour les intérêts…) 

     

     Votre métier? désolé jaurés, dites plutôt votre emploi!…  facile:   Irresponsable.  Jusqu’à en faire une profession et fier "d’en être". Cette profession s’est beaucoup développée avec les soixantes huitards qui ne voulaient rien s’interdire et ne pouvaient pas s’interdire de voler leurs concitoyens ou de baiser  des enfants en situation de dépendance (donc viol)  pour une vague question de responsabilité, donc de devoir.

    Impossible de se tromper sur votre profession:  celui qui a choisi d’être totalement responsable de ses choix  l’est automatiquement dans le cadre de l’égalité avec quiconque. L’inverse de vous.  La moindre restriction  à la responsabilité personnelle individuelle  détermine, définit le racisme.    Le responsable  soupèse toute pensée puisqu’il choisit de payer ses erreurs!. Conséquence immédiate: il se protège du risque de racisme!.   

    Ce qui est prudent puisque tout raciste est comme vous: inconscient du mensonge qui fonde ses raisonnements, donc autosatisfait.  Heu-reux! .

    Si vous trouvez mes propos durs, soyez assuré que ce n’est pas le but. Mais il faudra bien sortir du marécage de la pensée des prétentieux qui organisent  la destruction des personnes sans que ce soit leur objectif.  Et nous sommes tous participants, actifs ou passifs.

     

     

       

    Répondre
  44. VITRUVE

    24 décembre 2008

    AVE

    @Arold, pouvez -vous me donner la référence exacte pour retrouver ce discours de 59 à Peyreffitte ( surtout les deux derniers paragraphes) trés 2008 que vous prêtez à De Gaulle concernant "Colombey les deux mosquées"? Jesuis surpris, connaissant bien la phraséologie du Grand Charles par le ton et la forme trés banlieusardes et actuelles dans les chiffres.

    VALE

    Répondre
  45. Jaures

    24 décembre 2008

    Cher Hans, vous mélangez  le travail et les activités bénévoles.

    Par ailleurs, vous oubliez que certains métiers, notamment ceux liés à la sécurité et la maintenance, ont des horaires variables et demandent des déplacements fréquents. D’où votre erreur.

    N’ayez crainte, vous ne me froissez en rien et le webmaster en a vu d’autres.

    Répondre
  46. sas

    24 décembre 2008

    A iosa….

    ……pas de secret…..ex fonctionnaire, ex chef d entreprise, ex gerant de stés privés, ex contribuable et pourvoyeurs de travail, ex citoyen et démocrate……et en voie de devenir un ex français le race bovine la plus con du monde….et bien sure ex justiciable ou du moins n’ais je toujours été qu’un profane donc un ex rien….

    CA TE PARLE ,,,,

    pour jaures , sur le fond ,la forme et le texte…..c’est forcément un petuit fonctionnaire….instituteur de l erradication nationnale si j’ai tout suivi……de plus syndicaliste…snes ou fsu ou chplouf ou smeurk……mais militant le gazier et très rose à l intérieur.

    sas

    Répondre
  47. HansImSchnoggeLoch

    24 décembre 2008

    Jaures: <<Je propose un nouveau jeu: devinez le métier de Jaures.>>

    Je ne suis pas "profiler" mais je vous prends au mot.

    Vous n’avez pas de métier bien défini, ou plutôt vous en avez plusieurs. Tantôt délégué syndical, tantôt délégué de parents d’élèves, tantôt actif dans une association caritative. Vos revenus viennent de la fonction publique, votre hargne à la défendre en témoigne. Vous avez 2 boîtes eMail et vous vous en servez à des dates et horaires fixes. Ces horaires coincident parfois avec des heures de travail, ce qui me laisse supposer qu’il existe un certain laxisme chez vos supérieurs en ce qui concerne l’usage privé du mail. Détail important, le mercredi, jour du seigneur des enseignants, semble être un jour où vos talents d’écrivain engagé sont particulièrement actifs.

    Je laisse aux lecteurs de ce site le soin de compléter et de peaufiner ce petit portrait, un peu à la manière de ce que propose Wikipedi pour d’autres thèmes.

    PS: Il ne m’est nullement intentionnel de vous froisser,  ceci n’étant qu’une petite réponse à votre "challenge". En espérant que le Webmaster ne me fusille pas pour autant…

    Répondre
  48. IOSA

    23 décembre 2008

    Le métier de SAS&JAURES ?

    Retraités ?

    Répondre
  49. Jaures

    23 décembre 2008

    Cher Daniel, ce n’est pas le mot "race" que je rejette: ce n’est qu’un mot. Pour les aristocrates, ce mot était lié à la notion de famille. C’est bien du concept dont il s’agit. Quand on dit "je suis de race blanche et vous ètes de race noire", on manipule un concept, pas un mot. On sait pertinemment quel impact aura cette intervention. Beaucoup sur ce site s’en saisissent et mélangent à tous crins ethnie, religion, couleur de peau, …

    Cependant, jusqu’à présent, personne n’a, ici, définit clairement ce qu’il entend par "race". Si ce concept est aisé à manipuler par les zoologistes, qu’est-ce qui empèche les utilisateurs de ce concept de définir les contours anthropologiques des "races" humaines ?

    Une race animale se définit par une anatomie, une physiologie, un milieu, un mode de vie, un comportement transmis génétiquement. Allez-y, définissez moi les "races" humaines avec la même rigueur scientifique. J’attends.

    Répondre
  50. Arold

    23 décembre 2008

    Bon Jour.

     

    Il n’y a que les Français qui sont racistes. Dans la catégorie « RACISTES », ce sont non seulement les  meilleurs, ce sont les seuls. À commencer par le Premier des Français : Charles de Gaulle.

     

    Deux exemples.

     

    Un jour, Alain Peyrefitte demandait au général de  Gaulle : « Pourquoi parlez-vous de la France comme si elle comptait tantôt vingt siècles, tantôt quinze, tantôt dix ? » il me répondit, comme allant de soi, avec cette clarté aveuglante qui vous faisait comprendre que votre question était stupide, mais si courtoisement qu’on ne songeait pas à s’en offusquer : « Vingt siècles, c’est Vercingétorix : il a été le premier résistant de notre race. Quinze siècles, c’est Clovis : en mariant la Gaule romaine et le christianisme, le roi des Francs a vraiment créé la France. Dix siècles, c’est Hugues Capet : il a étendu le pré carré jusqu’à l’hexagone. »

     

    Le même  affirmait à Alain Peyrefitte, le 5 mars 1959, à propos de l’Algérie : « Il ne faut pas se payer de mots ! C’est très bien qu’il y ait des Français jaunes, des Français noirs, des Français bruns. Ils montrent que la France est ouverte à toutes les races et qu’elle a une vocation universelle. Mais à condition qu’ils restent une minorité. Sinon, la France ne serait plus la France. Nous sommes quand même avant tout un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine et de religion chrétienne.

     Qu’on ne se raconte pas d’histoires ! Les musulmans, vous êtes allés les voir ? Vous les avez regardés, avec leurs turbans et leurs djellabas ? Vous voyez bien que ce ne sont pas des Français ! Ceux qui prônent l’intégration ont une cervelle de colibri, même s’ils sont très savants. Essayer d’intégrer de l’huile et du vinaigre. Agitez la bouteille. Au bout d’un moment, ils se sépareront de nouveau. Les Arabes sont des Arabes, les Français sont des Français. Vous croyez que le corps français peut absorber dix millions de musulmans, qui demain seront vingt millions et après-demain quarante.

    Si nous faisions l’intégration, si tous les Arabes et Berbères d’Algérie étaient considérés comme Français, comment les empêcherait-on de venir s’installer en métropole, alors que le niveau de vie y est tellement plus élevé ? Mon village ne s’appellerait plus Colombey-les-Deux-Eglises, mais Colombey-les-Deux-Mosquées ! »

     

    Heureusement,  maintenant, nous avons comme Président un « petit malin » qui affirmait le 1er octobre 2007, à la grande Mosquée de Paris, résumant ainsi l’orientation de son action vis-à-vis de cette religion qui compte, selon leurs propres calculs 1300.000.000 de fidèles : « … N’en déplaise à quelques-uns que je combats, l’Islam, c’est aussi la France … ».

     

    Mon calcul est simple : 1300.000.000 (on ne compte pas les dix millions de « Français » constitués des peuples arabes qui sont sur le sol français) plus les 50 millions de Français qui ne sont pas musulmans, ni de culture, ni de religion, cela fait 1350.000.000 de français dans le monde. Bravo la République !

     

    Des, comme notre président, ce pays n’en rencontre même pas un par millénaire. Trop fort !

     

    Si comme l’a dit une femme politique de ce pays, on n’a que « les hommes politiques qu’on mérite », je puis vous dire que ce qu’on a mérité avec la venue au pouvoir de notre actuel président est ÉNORME.

     

    À propos de « l’idée d’une hiérarchie des cultures ».

     

    Le 22 novembre 1959, Charles de Gaulle assiste à une messe dominicale solennelle à la cathédrale de Strasbourg, puis prononce un discours du balcon de l’Aubette :

    « Oui, c’est l’Europe, depuis l’Atlantique jusqu’à l’Oural, c’est l’Europe, toutes ces vieilles terres où naquit, où fleurit la civilisation moderne, c’est toute l’Europe qui décidera du destin du monde. » (Inédit.)

     

    À Alain PEYREFITTE, cité in C’était de Gaulle, t. I. (12 janvier 1960) :

     « Voyez-vous, il n’y a pas beaucoup de véritables Européens. Je me demande quelquefois si je ne suis pas le seul. (…) Tous, ils ne veulent de l’Europe que parce que ça arrange leurs petites affaires. Moi, je veux l’Europe pour qu’elle soit européenne, c’est-à-dire qu’elle ne soit pas américaine. »

     

    Il enfonce LE CLOU le 31 mai 1960 sur la « hiérarchie des cultures ». Ce jour-là, il prononce à l’Élysée une allocution radiodiffusée et télévisée sur la situation internationale, après l’échec de la conférence au sommet dont les participants étaient Nikita khroutchev, le chancelier Adenauer, le général Eisenhower et Harold McMillan ; conférence qui s’est tenue au palais de l’Élysée le 16 et 17 mai :

    « Or, en définitive et comme toujours, ce n’est que dans l’équilibre que l’univers trouvera la paix. Sur notre ancien continent, l’organisation d’un groupement occidental, tout au moins équivalent à celui qui existe à l’Est, pourra permettre un jour, sans risque pour l’indépendance et la liberté de chacun et compte tenu de l’évolution vraisemblable des régimes, d’établir l’entente européenne entre l’Atlantique et l’Oural. Alors, l’Europe tout entière, cessant d’être coupée en deux par des ambitions et des idéologies qui deviendraient périmées, redeviendrait le foyer capital de la civilisation. »

    Discours et Messages. 

     

    À Montbéliard, 17 juin 1962 :

    « Cette grande Europe-là – de l’Atlantique à l’Oural –, cette Europe-là, avec le concours du Nouveau Monde qui est son fils, pourra résoudre alors le problème de la misère de deux milliards d’hommes des pays sous-développés.

    Voilà le rôle, voilà la politique de la France. » (Inédit.)

    D’après le Monde, 19 juin 1962.

     

     

    En attendant, il y a du boulot. Il faut, maintenant,  débaptiser toutes les rues, avenues, places et même un aéroport qui porte le nom d’un raciste accompli ; d’un homme qui a non seulement l’idée d’une hiérarchie des cultures, mais aussi une certaine idée de la France.

     

    Bonne Nuit à tous.

     

    A plus.

     

    Arold.

    Répondre
  51. pif

    23 décembre 2008

    et allez donc , là aussi de grands discours puants de vanité et d’auto satisfaction ! Je suis blanc , Français , et j’aime mon pays ! et alors ça vous dérange ? J’ai le plaisir de vous informer que je suis contre toutes formes de métissage , et que l’abruti qui a décrété  "la France terre d’asile " en voit le résultat et qu’il revienne y vivre ce con !!! j’emmerde les musulmans et je dis : JOYEUX NOEL 

    si par le plus grand des miracles vous lisez ce message , c’est qu’il y a encore moyen de penser comme on le veut !  dans le cas contraire ; toi qui va supprimer ce post , regarde toi .

    Répondre
  52. Matrix

    23 décembre 2008

    Ce genre de tabou du mot "race" dure depuis la generation Mitterrand. Il est absolument scandaleux qu’on n’ait pas le droit de reconnaitre qu’il y a plusieurs races dans le monde. C’est un deni total de verite. C’est ridicule et dangereux. Ca fait parti du vaste programme de garder les francais dans une ignorance crasse en brandissant le drapeau nazi a chaque fois qu’on prononce ce mot : RACE..,

     

    Répondre
  53. HansImSchnoggeLoch

    23 décembre 2008

    Jaures: <<Après tout, on en a tellement lu sur ce site…>>

    là vous avez tout à fait raison et surtout de vous!

    Répondre
  54. sas

    23 décembre 2008

    Question de race et de sous reprentativité ???????

    Vu les milliars injectés, la présence coloniale ancestrale, et la super présence d une multitudes de super s foncrionnaires aussi inutiles que surpayés et combinards…..

    Comment expliquer que pas un métropolitain ne soit prsent dans les conseil généraux ou régionnaux de ces pseudos département…….pas un blan non plus dans la fonction territoriale décentralisé : pompiers, domaine culturel,polices municipales et autres…..

    mais chut ne disons maux……où nous allons être taxé de raciste.

    La sur et sous représentation est une fumisterie de loge agitée par les tordus initiés….pour éviter les véritables hontes de notre ripoublique.

    sas

    nb° exception faite de la réunion…..

    Répondre
  55. Daniel

    22 décembre 2008

    Joresse : aucun doutes vos intentions sont bonnes:

    "Ainsi, je rejette totalement le concept de "race" pour ce qui concerne l’espèce humaine" …

      Ce n’est pas le concept de race qui fait par lui même la démarche d’être raciste mais des individus qui se servent de ce concept… ou d’un autre qui peut aboutir aux mêmes déviances… sous un autre nom…

    "Il y aurait selon Zemmour, ou peut être vous, une race de femme et d’homme, de nains, d’obèses, de chauves,…"  ,

    tiens!  vous admettez dans votre vocabulaire des mots qui déterminent des catégories, des groupes  définis selon des critères!…  êtes vous pour cela sectaire envers ces catégories?  mais par contre, le mot race serait  inemployable. En quoi le mot race définissant un groupe serait -il plus dangereux que le mot obèse? Si le mot race est associé à des actes dangereux ce ne peut être que par la bêtise de ceux qui s’en servent pour obtenir des droits sur d’autres personnes. Si le racisme est criminel, ce  n’est que lorsqu’il permet d’obtenir  des droits sur le dos des autres, dont celui de supprimer les autres.   Raffinement du racisme à la Française:  supprimer les autres  aprés les avoir exploités et essorés par de multiples moyens dits légaux mais qui ne le sont que pour ceux qui en vivent.   

      S’il suffisait de supprimer du vocabulaire le mot race pour que les actes racistes disparaissent,  tous ceux qui ont résisté au Nazisme s’en seraient tiré à bon compte en décidant  que faire disparaitre le mot race éliminerait la folie meurtrière des Nazis!   Décider que les races n’existent pas:  Naïveté? bêtise? ou calcul établi par quelque groupe obscur qui pratique le racisme et  détourne ainsi l’attention et la vindicte sur ceux qui n’entrent pas dans leurs combines inqualifiables?   

    Et, évidence supplémentaire, vous savez aussi que le racisme des Nazis ne se contentait pas des catégories définies par le mot race: les homosexsuels entres autres faisaient l’affaire aux yeux de leur maladie mentale obsessionnelle.  Par conséquent, si  je pose que vous êtes intellectuellement honnête,  je pense que vous pouvez admettre  que le mot race définissant un groupe n’est pas à l’origine de la violence puisque tout autre groupe peut faire l’affaire.  C’est là le danger:  imaginer qu’ en supprimant le mot race, on règle le problème sur le fond, alors qu’on ne fait que différer la prise de conscience de l’origine de TOUTES les violences.

    "Pour le reste, vous me prètez des pensées qui, certes, servent au développement de votre argumentation confuse mais qui ne sont pas les miennes."

    Rassurez vous, l’argumentation n’est toujours pas comprise par les derniers nazis drapés dans ce qu’ils prennent pour leur dignité: à leurs yeux, leurs intentions étaient bonnes et ils s’imaginent toujours que cela suffit.     Je constate fréquemment que vous faites preuve de coeur dans vos arguments.  Mais attention, dans les faits, vous participez par manque d’exigeance à une injustice grave puisque criminelle sur vos concitoyens.      

     "je nie toute différence hiérarchique, et donc de droits, entre les humains quelles que soient leurs origines culturelles ou sociales"". 

    Excellente phrase mais, étonnant: c’est un mensonge énorme de l’intention qui prend ses désirs pour la réalité:  comment,  par vos choix concrêts,  pouvez vous être l’inverse de ce que vous désirez être???

     

    Répondre
  56. Jaures

    22 décembre 2008

    C’est curieux comme on me voit sur ce site: un coup je suis agent EDF, un autre fonctionnaire, …

    Je propose un nouveau jeu: devinez le métier de Jaures.

    Plus difficile ensuite: devinez celui de SAS…

    Répondre
  57. Anonyme

    22 décembre 2008

    Qui peut nier qu’il y a des differences de cultures ? Vous rendez vous compte que dans certaines régions de notre pays ,la France , on ne peux plus dire “VIVE LA FRANCE “sans être traité de raciste. Il ne faut plus dire “joyeux noel” mais” Joyeuses fêtes” et ne parlons pas du reste sinon c’est la prison sans avocats car je suis Français blanc.

    Répondre
  58. R.Ed.

    22 décembre 2008

    Pas de races ?

    En France du moins,  il y a une race qui englobe au moins six millions d’individus, tous majeurs,.

    C’est la race des fonctionnares, dont Joresse est un merveilleux specimen !!!

    Chez eux, c’est le moins de métissage possible et si par hazard il s’y trouve un noir ,  il est Martiniquais.

    La Martinique, c’est aussi la Fwance !

    Répondre
  59. HEFF

    22 décembre 2008

    @Sas message reçu, toutes les occasions sont bonnes pour les frères invisibles pour truquer, faire chanter, marchander, piétiner, les manipulateurs de l’UMPS sont les spécialistes des coups-tordus, des montages et des règlements de comptes mafieux.

    Un petit voeu pour l’année qui vient, que 2009 soit enfin l’année de l’explosion générale, je crois que tout est prêt cette fois-ci.

    Répondre
  60. Jaures

    21 décembre 2008

    A Daniel: La bètise commence là où on nomme "race" des différences physiques. Il y aurait selon Zemmour, ou peut être vous, une race de femme et d’homme, de nains, d’obèses, de chauves,…

    Pour le reste, vous me prètez des pensées qui, certes, servent au développement de votre argumentation confuse mais qui ne sont pas les miennes.

    Ainsi, je rejette totalement le concept de "race" pour ce qui concerne l’espèce humaine et nie toute différence hiérarchique, et donc de droits, entre les humains quelles que soient leurs origines culturelles ou sociales.

    Ceci dit, vous pouvez me dire que je suis raciste parceque je suis antiraciste. Vous pouvez aussi dire qu’un juif est antisémite, un curé anticlérical, un général antimilitariste, etc..

    Après tout, on en a tellement lu sur ce site…

    Répondre
  61. IOSA

    21 décembre 2008

    [email protected]

    "Chercher quel côté d’un metissage amène tel ou tel comprtement est évidemment ridicule puisque tous les comportements, du meilleur au pire, se retrouvent en toutes les origines. Il suffit pour s’en persuader d’ouvrir un journal ou un livre d’histoire."

    Je ne cherche nullement  à prouver que vous avez tort, mais le métissage existant depuis l’époque des colonies permet de définir que selon le type de croisement, le produit issu aura majoritairement les gènes de son père et donc les performances intellectuelles et physiques.

    Bien sur il s’agit d’un corrolaire auquel il convient d’ajouter en ce qui concerne l’espece humaine, le rejet partiel on non de l’individu géniteur dans un milieu ambiant favorable ou non auquel il a été soumis.

    Il faut donc bien distinguer les produits issus de croisements qui auront le comportement (et les avantages/déficiences intellectuelles dites ataviques) de leurs géniteurs, car ne formant pas un nouveau groupe, mais une extension de la dominance, de ceux qui forment réellement un nouveau groupe racial

    Et que malheureusement, l’histoire des croisements donne contrairement à ce que vous pensez une certitude que le métissage ne peut se faire entre tout les groupes raciaux qui peuplent la terre sans préjudice aux groupes initiaux, dont notamment au type européen.

    Ainsi, les eurasiens provoquent moins de vagues que les autres types de croisement qui ont une tendance très marquée à revenir vers l’origine.

    Cordialement

     

     

    Répondre
  62. VITRUVE

    21 décembre 2008

    AVE

    pour Dray, comme souvent d’ailleurs, SAS a tout bon, rien à rajouter, quelqu’un se souvient-il encore de Léotard( au hasard ) et autres exemples disparus comme par enchantement après un grand coup de serpillère?…

    VALE

    Répondre
  63. VITRUVE

    21 décembre 2008

    AVE

    @siniq, votre haine du socialisme vous fait tenir à l’encontre de Jaurès des propos d’une beaufitude et d’un racisme épouvantable, indignes de cette tribune, reprenez vous que diable… sortez de votre tanière!

    VALE

    Répondre
  64. sas

    20 décembre 2008

    A heiff…..

    ta bien compris que frères parlementaires et ministre , se temponnent du vol et de la prévarication…..

    …….ce qui vaut a dray les foudres de la justice……c’est d’avoir mis les lycéens dans la rue et de les y maintenir…..

    …..t inquiete , heiff, tout comme la cgt et edf , dès que dray aura obtempéré……les poursuites se dissiperont et ca finira en queue de couille……

    Mais que la méthode est belle, républicaine,honnorable et de droit……c’est le modèle taillé au compas et à l equerre….

    sas qui se dit que les cons vont peut être enfin ,finir par comprendre…

    Répondre
  65. Daniel

    20 décembre 2008

    Jaurés:

    "Je suis de race blanche et vous ètes de race noire" disait Zemmour à son interlocuteur sidéré."

    Comment peut-on avancer de telles bètises !  commente Jaurès.

    Jaurès:   la bêtise ne commence pas à ce stade où on reconnait des groupes de points communs physiques. C’est un fait visible.   La bêtise commence au moment où on invoque une hiérarchie  entre ces groupes… hiérarchie établie selon des idiots qui affirment haut et fort: : "Je pense donc je suis" en omettant volontairement la part de leur immense ignorance où leur je pense ne s’est jamais posé! .  Chacun re "connait" que le groupe auquel il appartient est,  comme par hasard,  supérieur au groupe d’à côté! mais selon les valeurs limitées à partir desquelles il a construit sa vie. Et le groupe d’à côté pense également que la Vie se résume de préférence à sa culture!  Sauf qu’il met dans son analyse les éléments de valeurs  qu’il considère comme plus importants dans le contexte où il se trouve… S’il était autrement, il aurait construit sa vie autrement.

    Quand nous admettons que nous sommes avant tout des êtres incomplets, c’est à dire limités, nous ouvrons notre porte à la compréhension de ce qui est différent et cela devient un enrichissement. En même temps, nous reconnaissons la nécessité de ces différences qui nous complètent, et par lucidité nous espèrons la différence.  

    Comprendre a-t-il jamais été autre chose qu’introduire l’inconnu en soi? Et l’inconnu peut être perçu comme dangereux, (avec raisons objectives) ou chance.  Selon un sentiment de sécurité ou d’insécurité.  Sentiment de sécurité dont l’Etat  a la charge… le sens même de l’Etat.

    Alors, comment concevoir une base politique qui permette à toutes ces visions limitées et méfiantes de vivre ensemble? :  

    Par un principe simple et génial, l’égalité de droits, complétée par la notion de responsabilité  (devoir) .   Ce principe de base donne une réponse satisfaisante à tous  les bords politiques. A condition que la vérité et la justice les intéressent, bien sûr!.

     

    Jaurès: essayez donc de m’expliquer comment le racisme pourrait exister si  l’égalité de droits (sociaux)  était  appliquée et garantie par les Etats.   

    VOUS, Jaurès, vous êtes raciste dans les faits puisque vous vous pensez d’une race différente et supérieure qui aurait des droits que d’autres Français n’ont pas!. Pas des droits liés à un acte méritant ponctuel mais des droits garantis par l’Etat qui prend dans la poche de tous ceux qui n’ont pas vos droits sociaux de quoi assurer les vôtres.  

    C’est ainsi que les antiracistes sont précisément, par leurs choix et leurs actes les seuls racistes de notre époque et de notre pays.

    Ils sont aussi les plus idiots, selon leurs propres hiérarchie de valeurs,  puisque leur choix de vie  les classent parmi les individus intellectuellement incapables de vivre sans être assités par des droits spéciaux!.  Ce principe raciste, en opposition totale avec la légalité, avec la justice, avec le bon sens, avec l’humanité, se forme à l’école républicaine sous contrôle de racistes syndiqués qui envoient dans la rue nos enfants pour défendre cette réalité criminelle.  Et nos dirigants sortent de cette pitoyable école de la non pensée qui se traduit dans les faits, la réalité,  par le droit à l’irresponsabiilité quels que soient les crimes. Ayant été déclarés comme intellectuellement supérieurs par l’ENA, ils n’ont plus à prouver dans les faits qu’ils le sont.  L’école fermée sur elle même, son nombril et son échelle de valeurs:  ses diplômes qui  déterminent culturellement  le degré de supériorité établi sur le temps futur, définitif,  donc de racisme.  Et l’école a récompensé ce niveau de racisme avec des droits pendant un siècle!  . 

    Le racisme n’existe que par la notion: "supériorité établie comme définitive".   C’est le choix de la mort! : normal pour des idiots qui ont peur d’eux mêmes, de leurs mensonges, donc du risque qu’il y a à vivre et à se connaitre, à se "découvrir" moins intelligent que prévu, moins honnête, …  au même niveau que les autres…  

     Un acte peut être supérieur ponctuellement     C’est ce qui fonde la vraie droite.  Un individu aussi brillant soit-il en apparence fait des erreurs… Et sa responsabilité personnelle est à la hauteur de ses prétentions sociales et des torts qu’il a porté à autrui. Nous avons fondé notre démocratie sur l’inverse.

    Il serait intéressant de développer comment cette fausse humanité  de gauche fait le lit  du faux libéralisme de droite.   

       

     

     

    Répondre
  66. Jaures

    20 décembre 2008

    Mon bon siniq, je ne saurai dire de quelle race vous vient l’élégance de votre style et le raffinement de votre argumentation. J’avoue ici mon ignorance.

    Ce que je sais, en retour, c’est qu’effectivement M de St George fut un musicien réputé en même temps qu’un libertin, un mondain et un duelliste redouté. Voilà un ensemble de faits qui montrent qu’il était tout à fait à l’aise dans son siècle !

    Ma référence aux boxers montre que la couleur, l’aspect d’un sujet ne suffit pas à déterminer une race. Il faut ajouter des critères de comportement. Même élevé avec des bergers-allemand,  vous ne ferez pas d’un teckel un chien de garde ni d’un lévrier un chien d’aveugle. Or, les comportements humains résultent, pour l’essentiel, de leur éducation. Tout être humain peut devenir écrivain, ingénieur, dictateur, dresseur de loulous ou dynamiteur d’acqueducs si son milieu, son éducation et les contingences de l’existence le permettent.

    Chercher quel côté d’un metissage amène tel ou tel comprtement est évidemment ridicule puisque tous les comportements, du meilleur au pire, se retrouvent en toutes les origines. Il suffit pour s’en persuader d’ouvrir un journal ou un livre d’histoire.

    Occas24, vous nous dîtes que les blancs, eux, d’adaptent contrairement aux islamistes. Sauf que vous confondez la religion et la couleur de peau. Vous avez des blancs musulmans (Ribery, Yussuf Islam,…), des noirs chrétiens (que l’on fait venir en France pour pallier au manque de curés), des arabes juifs, et des gens de toutes origines athées.

     

    Répondre
  67. HEFF

    19 décembre 2008

    Une perquisition est en cours au domicile du député socialiste de l’Essonne Julien Dray, dans le cadre d’une enquête pour des faits présumés d’abus de confiance. Les enquêteurs ont constaté des mouvements de fonds suspects depuis janvier 2006 sur les comptes de deux associations, les Parrains de SOS-Racisme et la Fédération indépendante démocratique et lycéenne (FIDL), mais aussi sur ceux de Nathalie Fortis, attachée de presse à SOS-Racisme, et de Thomas Persuy, directeur administratif et financier de cette même association, tous deux mandataires sur le compte ouvert au Crédit coopératif par la FIDL.

    M. Persuy et Mme Fortis, selon les premiers éléments de l’enquête, auraient encaissé des chèques, pour un montant de plus de 120 000 euros, tirés exclusivement sur les comptes des associations. Quelques jours après avoir perçu ces sommes, ils auraient émis des chèques en faveur du député Julien Dray, pour plus de 102 000 euros. Par ailleurs, des sommes en liquide auraient également été retirées des comptes des associations. Enfin, les policiers s’intéressent également à des chèques émis par des particuliers, actifs dans les sphères socio-économiques, au bénéfice de M. Dray et de Mme Fortis. L’un d’entre eux a obtenu un marché public en Ile-de-France, région dont le député de l’Essonne est vice-président. Les enquêteurs s’interrogent sur l’existence éventuelle de contreparties.

    Répondre
  68. maire

    19 décembre 2008

    Heureusement que Zemmour est là pour nous faire rire, depuis que Le pen est sénile, les français de bon sens qui sont obligés d’expliquer la différence entre eau chaude et froide deviennent rares.

    Que quelques paroles suffisent à provoquer le débat témoigne du formatage de très bas niveau entrepris sur les cerveaux des habitants de la France depuis 1981.

    Répondre
  69. occas24

    19 décembre 2008

    Pour Jaures “Un blanc élevé dans la brousse adoptera les us et coutumes du peuple qui l’adoptera. ” Parce que le blanc s’adapte .Mais un islamiste élevé en France ,restera toujours un islamiste avant tout !! La tribu d’abord .

    Répondre
  70. sas

    19 décembre 2008

    Dans la même série du 2 poids 2 mesures……..et l art  de gouverner au chantage et à la petite semaine dignent des ripoublique bananière….

    julien dray…….perquisitioné……..et mis en examen pour detournement de fonds (commun à tous les autres députés) …..sauf que là puisque l’agit-pro ne veut pas faire rentrer au bercail les écervélés lycéens……tout comme le bras de fer villepin/cgt/edf qui a vu un départ de poursuites pénales qui n’a toujours pas abouti pur les detournements réguliers et les enrichissements personnels dans la gestion du 1 % patronal pompé illégalement sur le CA d edf (pizzo ripoublicain)…..de la CASS comité d entreprise edf….

    QUELLES METHODES stériles et honteuses…..ni égalitaires, ni libertaires et encore moins fraternelles….

    mais c’est une constante :tu peux voler , mais seulement si tu reste aux ordres et asservis à l ombre.

    sas

    Répondre
  71. siniq

    19 décembre 2008

    .Jaures, mon bon Jaures

    Vous êtes d’ une médiocrité époustouflante, ce cher Chevalier de Saint Georges ne fut pas admiré par Mozart mais nos tiers mondistes de se siècle aimeraient qu’ on le considère ainsi, vous auriez pu ajouté qu’ il fut aussi un duelliste de haut niveau. Expliquez moi vous qui savez tout de quel côté du métissage lui venait ses qualités et de quel autre ses défauts, mon tout beau.

    Il faut quand même être réduit à portion congrue pour comparer les hommes aux chiens, là je n’aurais pas osé mais bon se surnommer Jaures doit tout permettre. Il me semble que lorsque je rencontre un autre de mes semblables toutes couleur confondues, je ne lui sente point le derrière, peut être vous !Dans ce cas je souhaite ne point rencontrer votre route mais au moins je saurais vous reconnaître.

    Répondre
  72. Coqauvin

    18 décembre 2008

    Rendons grâce à Dieu d’avoir créé les Blancs, les Noirs, les Bruns, les Jaunes et, par dessus le marché, Eric Zemmour!

    Que serait triste un monde, qui déjà se dessine, entièrement café-au-lait, en Levi’s, baskets et capuchons, où Mexico et Karachi se ressembleraient comme deux soeurs jumelles et où régnerait la sous-culture universelle!

    Pouah!

    Coqauvin

    Répondre
  73. Jaures

    18 décembre 2008

    C’est évident ! Avec les commentaires de dlococo le niveau remonte d’un cran !

    Répondre
  74. Barthélémy

    18 décembre 2008
    La " philosophie " de l’homme nouveau du XXIème siècle.
     
    1. Toutes les cultures se valent.
    2. Le métissage généralisé sera le genre humain.
    3. Tous les contestataires du crédo seront sévèrement condamnés par la justice pour racisme, xénophobie et apologie de crime contre l’humanité.
     
    Le nouvel hymne national sera la chanson de Pierre Perret
     
    Mélangez-vous, mélangez-vous
    Quand tout’s les peaux finiront
    Par se ressembler
    Mélangez-vous, mélangez-vous
    Un jour les homm’s sauront
    Même plus sur qui taper

    Femmes pleines de grâce
    Ouvrez vos bras aux hommes
    Qu’on dit d’une autre race
    Femmes changez la donne
    Quand y aura plus
    Qu’un’ seule couleur
    Ce s’ra la bonne

     
    Lalalalalalala….
     
    Mélangez-vous, mélangez-vous
    Peut-êt’ qu’un jour y aura
    Partout la même couleur
    Mélangez-vous, mélangez-vous
    On n’saura plus
    Qui sont les nôt’ qui sont les leurs
    Lalalalallalâââââ
    Aujourd’hui, j’ai classé mon Orwel 1984 dans la bibliothèque rose en compagnie de la collection complète des Martine.
    Répondre
  75. Jaures

    18 décembre 2008

    " Je suis de race blanche et vous ètes de race noire" disait Zemmour à son interlocuteur sidéré.

    Comment peut-on avancer de telles bètises ! Ainsi, selon Zemmour, un boxer fauve et un autre bringé seront de 2 races différentes.

    Quant au couplet sur l’inégalité entre les civilisations, il est de même tonneau. Puisque chacun évalue la civilisation de l’autre avec les critères de sa propre culture le jugement est faussé.

    Par ailleurs, la couleur de la peau et la civilisation n’ont rien à voir. Un blanc élevé dans la brousse adoptera les us et coutumes du peuple qui l’adoptera. Tout comme au XVIIIème siècle un certain  chevalier de Saint-George fut un musicien estimé de Louis XVI et un compositeur admiré de Mozart, simplement refusé comme directeur de l’opéra par deux chanteuses qui refusaient d’être dirigées par un mulâtre.

    Les a priori de Thieulloy et Zemmour ne datent pas d’aujourd’hui.

    Répondre
  76. dlococo

    18 décembre 2008

    article nul. commentaires nullissimes. tous des zéro!

    Répondre
  77. IOSA

    17 décembre 2008

    Bizarre autant qu’étrange ? Je viens tout juste de quitter l’article de M.Lance que je retrouve une discussion identique ici.

    Si c’est celà votre idée de la conservation culturelle des races, où dans chaque caste on ne parlera que da même chose à longueur d’année….Celà ne donne vraiment pas du tout envie.

    Je retourne voir un film à la téloche…..Nom d’un chien c’est pareil !!!!!

    Répondre
  78. Aregundis

    17 décembre 2008
    Éric Zemmour a bien du mérite d’affronter quotidiennement la meute des bien-pensants de la gauche « progressiste ». Il est sans doute le dernier des Mohicans à opposer son bon sens aux ukases de sa tribu d’origine. Pour longtemps encore ?
    Sa sortie sur le plateau d’Arte est d’autant plus méritoire que la chaîne de la « Kulture » se signale rarement par son originalité par rapport à l’air du temps, par rapport au vocabulaire truffé de périphrases qui sont autant de contributions à l’envahissante bêtise du politiquement correct. C’est peu dire que ses présentateurs ne dissimulaient guère leur soutien philobamaniaque tout au long de la campagne présidentielle américaine. Par son traitement alambiqué de la situation au Proche-Orient, du monde arabe en général, de l’islam en particulier, fleurant même la complaisance toute journalistique* envers les factions terroristes (les talibans sont qualifiés « d’insurgés » quand les terroristes irakiens sont des « résistants »), la chaîne s’est vue gratifiée du surnom « d’al Artezeerra ». S’il est des journalistes qui « comprennent » les Palestiniens, ce sont ceux de la rédaction d’Arte. Ce média se voit comme particulièrement éclairé sur les problèmes de société. Il est en réalité d’un effarant conformisme moutonnier à la pensée bobo germanopratine.
    En matière de mœurs, notamment vis-à-vis de la pédérastie, ce n’est plus seulement de la tolérance, c’est du militantisme. Qu’en est-il du regard porté sur les religions ? Pour ce qui du judéo-christianisme, la Chaîne ne néglige rien de l’arsenal de la critique historique des sources à quoi l’Église n’est pas opposée, vu que ses théologiens et ses exégètes en furent les initiateurs. Une démarche pas toujours heureuse, qui rabote les Écritures au point qu’on se demande ce qu’il en reste.
    Présentement (les mercredi) il s’agit d’un débat sur l’Apocalypse de Jean et ses conséquences historiques sur les relations entre les juifs et la gentilité, sur l’histoire de la civilisation par le christianisme. Mais comme on voudrait que les assommants bavards « œcuméniques » sélectionnés par la Chaîne se montrassent aussi diserts et critiques s’agissant de l’islam dont nul n’ignore la brutalité de sa propagation lors de la conquête arabe. Il n’en est rien. S’agissant de l’islam, la Chaîne se répand en poncifs respectueux. Même attitude édulcorante de la réalité au sujet du bouddhisme tibétain dont on veut ignorer sciemment sa nature théocratique et féodale d’avant l’invasion chinoise de 1950. Au moins se montra t-elle honnête au sujet de l’esclavage en ne dissimulant rien de l’esclavagisme arabe qui fut de tout temps et perdure encore, comme de la collaboration des tribus nègres côtières dans le commerce du « bois d’ébène ». Et bref, on n’échappe guère à Arte. Que regarder d’autre ?
    Tout individu osant parler de races est suspect, et plus encore s’il s’avise de faire remarquer que des peuples sont, d’évidence, plus avancés que d’autres, n’en déplaise à l’ami Vitruve. Le peuple qui a écrit la Constitution des États-Unis me semble plus civilisé que la tribu – pardon, « l’ethnie » des Bororos ; le sort de la Parisienne me paraît préférable à celui de la musulmane de Ryad ; un clodo de chez nous vit mieux qu’un Dogon du Mali, le Lac des Cygnes me paraît plus féerique que la danse du ventre dans les bouges du Caire, et une piéta de marbre est plus belle qu’un masque rituel sénoufo.  Ce sont là des idées de droite ? Que dis-je, d’extrême-droite ? Cette droite, dite extrême, accusée de colporter des idées fascistes. Encore un thème dont la chaîne Arte s’est fait le spécialiste incontesté. Les habitués ne le contesteront pas ; il ne se passe guère de semaines sans qu’elle ne ressorte ses archives nazies : les dignitaires du régime, les vociférations hitlériennes, les foules de pattes levées, les camps, etc… C’est son marronnier préféré. C’est plus une obsession maladive que l’effet d’un « devoir de mémoire » ; une répétition rituelle qui finit par lasser, et dont on finit par se demander quels intérêts obscurs sont derrière ces litanies. Lorsque dans les années 90 le parti de Jörg Haider a commencé à faire parler de lui, puis à faire voter une loi contre l’immigration excessive, les rédactions se sont surpassées dans la dénonciation du « danger fasciste ». C’était à croire que Jörg Haider avait dissimulé quelques divisions de blindés SS dans les forêts du Tyrol. L’Autriche mise au banc de l’Europe. La France chiraquienne s’autoproclamait championne toutes catégories de la lutte contre l’extrême-droite, patrie des Droits de l’Homme galvaudés par le droit-de-l’hommisme, et des fromages que le monde entier nous envie, naturellement. C’est une spécialité française que de combattre les idéologies mortes. Ironie de l’Histoire ; en 2002, Lepen devance Jospin au premier tour. C’est au tour des Autrichiens de ricaner. La France donneuse de leçons vote « facho » !
    Qu’on me comprenne bien : le nationalisme du FN m’exaspère moins que son antilibéralisme, son hostilité à l’Union européenne et aux États-Unis, son paganisme natif, tout ce en quoi il ne se différencie guère de l’extrême-gauche bolchevique. Mais Lepen n’a tué personne. On ne peut en dire autant des anars et gauchistes, ces « forces de gauche », ces alliés naturels du PS dont il serait vain de dénoncer « l’alliance contre-nature ».
    Ce long dégagement sur la façon « artéenne » de traiter l’événement, culturel ou social me paraît symptomatique de notre époque, héritière de la contre-culture des années 60 qui, comme tant d’autres choses bonne ou mauvaises nous est venue des universités américaines, et de toute une littérature névrotique d’avant et d’après-guerre : Dos Pasos, Henry Miller, Norman Mailer, Kerouac, etc… C’est toujours la même chose : quelque soit le sujet, tout est bon pour l’auto flagellation, le dénigrement permanent de nos propres racines. Le tout enrubanné de mots clinquants : tolérance, altérité, solidaire, équitable, durable… La chaîne Arte – tout comme les autres médias – n’est que le reflet de la démission collective de tout un peuple derrière le paravent du « progressisme ». Le relativisme culturel – associé à l’indifférentisme religieux – ne pouvait trouver meilleur terreau que dans la gauche française anticléricale par tradition, ce milieu où l’intelligentsia n’a cessé de se fourvoyer dans l’apologie des pires dérives totalitaires, dans le culte imbécile de toutes les déviances possibles et imaginables. Ma conclusion est celle Guillaume de Thieulloy : les étrangers que nous accueillons sont-ils enclins respecter des gens et des institutions qui ne se respectent pas eux-mêmes ? Bonsoir à tous.

    * Il s’agit là d’une constante de l’intelligentsia française qui ne s’est jamais démentie : faire l’éloge de la dictature dès lors qu’elle est dirigée contre l’Occident. Ou bien d’excuser les tueries massives des potentats nègres en leur attribuant une cause néocolonialiste. Ne pouvant plus décemment faire l’apologie du communisme (quoique…), il urge rechercher quelque autre tyrannie totalitaire susceptible de le remplacer dans les cénacles de la Rive gauche, et il n’y en a qu’une : l’islam. Et voilà pourquoi la religion musulmane se trouve qualifiée de tolérante, paisible, modérée, voire même « d’islam des Lumières » ! Dixit Bernard Henri Lévy. N’en soyons pas surpris, le même était mao dans sa jeunesse.

    Répondre
  79. Barthélémy

    17 décembre 2008
    Eric Zemmour ou le scandale ambulant !!!
     
    Le climat de persécution a envahi l’espace public.Chez  Laurent Ruquier " on n’est pas couché", le scélérat et le fasciste c’est Eric Zemmour assigné chaque samedi soir devant le tribunal du peuple. On n’est plus sur l’Agora, on est aux assises. Décidément, Il n’y a vraiment plus assez de culture, de civilité donc de civilisation et de goût de la conversation, d’humilité devant la complexité du monde et des choses pour que ces débats soient dignes.
     
    Zemmour n’est pas un interlocuteur comme un autre, le "réactionnaire" n’est qu’un être qui ne devrait plus exister, un vestige du temps passé, une relique et un scandale ambulant. Pourtant , " Le réactionnaire sait que l’homme est un problème sans solution humaine "  comme disait N.Gomez Davila, mais on ne discute pas avec le réactionnaire, on le démasque et on l’expulse. " Car il est la coïncidence du révoltant et du révolu ".

     
    " Le choc et la rencontre avec le non-Moi s’amortit dans l’océan de l’universel brassage". Les toxicos de l’Autre ont, hélas, le vent en poupe: le masochisme moralisateur ne s’est jamais si bien porté depuis la chute du communisme et la déchristianisation de l’Europe. L’idéologie du métissage généralisé est d’autant plus pernicieuse et redoutable qu’elle se positionne en valeur absolue du bien, du bon, du juste et du vrai ce qui fait que toute critique est par avance rendue impossible. On est dès lors condamné, et particulièrement la classe politique, à la soumission totale à cette idéologie. Comme l’a très bien analysé Peter Sloterdijk, tout cela est finalement notre  Islam. Au fond, depuis la déchristianisation et l’idéologie du métissage, nous sommes presque aussi islamisant  que le monde arabe. Tout travail critique est automatiquement suspect voir impossible.
     
    Ainsi, il n’y a qu’un seul racisme possible: le racisme de l’homme blanc. Lui seul est coupable de violence et d’exclusion. Lui seul tient des propos odieux et commet des actes ignobles. Tout le reste est contre la violence. La multitude infinie des Mugabé de cette planète sont les principaux bénéficiaires de cette auto-démonologie. A l’heure actuelle, nous sommes comme paralysés puisque penser contre l’idéologie dominante est  considéré d’avance comme un crime. Ici, l’adversaire de l’idéologie dominante multiculurelle-métissée n’est plus considéré comme un adversaire mais comme un  fasciste et un raciste et ne peut  qu’être sanctionné sévèrement. "On ne discute pas avec le scélérat ". ( Loi Gayssot, un communiste )
     
    Dans – Les battements du monde – Alain Finkielkraur écrit " Ah, l’Autre ! C’est le chouchou philosophique de l’Europe pénitente. C’est la valeur absolue qui résiste au nihilisme déchaîné. C’est la figure évanescente et majestueuse à laquelle tous les professeurs, tous les étudiants, tous les chanteurs, tous les comédiens, tous les poètes, tous les hommes politiques, tous les animateurs de talk-shows rendent un hommage permanent… Je me demande néanmoins s’il suffit de mettre Vendredi sur le trône de Robinson pour sortir du XXème siècle intelligent… A tous le Vendredistes du nouveau millénaire, j’ai envie de rappeler, avec Hannah Arendt, que ce n’est pas l’homme qui habite la terre, mais LES hommes dans leur pluralité infinie, et avec Lévinas, le philosophe par excellence de l’altérité, qu’il y a toujours péril à mettre des noms propres sous la coupe d’un nom commun, fût-ce le nom de l’Autre. .. Voici venu le temps de l’alter-echo. La philosophie du métissage est l’hymne que le narcisse contemporain a écrit à sa gloire, et à SA SOLITUDE ".

    "Libre à vous d’écouter ou d’éviter Cassandre ! Voici, ces jours-ci, Claude Lévi-Strauss dans sa gloire. Guetteur centenaire, vieillard de tragédie antique campé sur les remparts d’un siècle de fer, il voit s’engloutir peuples et cultures dans les remous de la centrifugeuse mondiale. Il nous contait jadis, chez les Bororo, l’incomparable valeur de la diversité humaine ; il contemple aujourd’hui l’équarrissage qu’engendre le mimétisme mondial. Il s’alarme du déferlement de la marée humaine. Et, du lointain de sa barque, il glisse un adieu sans regrets à un « monde trop plein » . Ce monde-là, c’est le nôtre." ( Claude Imbert dans Le Point ) 

    Mais qui peut comprendre, à notre époque, que c’est justement parce qu’on aime trop  l’ailleurs ou l’Autre qu’on refuse de  l’abandonner au presse-purée du métissage ?
    Répondre
  80. bebert

    17 décembre 2008

     Madame  Belle De Fontenay  en prime-time a vanté la nouvelle FRANCE multiraciale:ce qui suppose que plusieurs races cohabitent en France.
     Bizarrement aucun de nos antiracistes progressistes ,apotres de la diversité, n’a élévé la voix

    Répondre
  81. VITRUVE

    17 décembre 2008

    AVE

    Je suis outré par le beau discours raciste déguisé en analyse tenu par le Luxembourgeois, discours toujours répété par les bas du front,  que l’on retrouve depuis des lustres sur les sempiternelles qualités des prix Nobel et des champions de course à pied ( il a oublié le sens du rythme!)… et il soutient le dégénéré de grand Duc, notre moraliste!!

    Sûr que dans son job, dans les émirats , il a des boys du tiers monde aux passeports confisqués! Un vrai Luxo, à la limite de la caricature!

    VALE

    Répondre
  82. occas24

    17 décembre 2008

    Que je sache, dans ma campagne Française Blanche , on ne règle pas les problèmes avec des “coupe-coupe” On est arrivé à un simulacre de démocratie plus pacifique quand même . Je ne sais pas qui disait :” La diference entre l’animal et l’homme ,c’est que l’homme controle ses instincs !”

    Répondre
  83. sas

    17 décembre 2008

    Mr zemmour est labelisé , patenté voir habilité ; pour tenir ce genre de discour sans générer l histérie des médias et  la levée des chiens bien pensant. et subversif de notre….bonne vielle ripoublique

    Pas un mot de ramalatouye yade……je traduits pour les cons: RAMA YADE

    allez savoir pourquoi ,,,???

    c’est effarant ce que des origines judaiques peuvent permettre , dans ce domaine comme dans d’autres….

    sas

     

    Répondre
  84. Luc SEMBOUR

    17 décembre 2008

    Il est évident que de quelque façon qu’on se tourne, il y a une hiérarchie des races et des cultures, des religions et des philosophies, des animaux, des plantes, etc… de même qu’il y a une hiérarchie des politiques économiques, des musiques etc…. Tout est question du choix arbitraire des critères et des repères permettant d’établir la hiérarchie. Mais la hiérarchie EXISTE et est IMPORTANTE voire vitale à établir.

    Du point de vue croissance économique, les système libéraux ont amplement montré qu’appliqués à tous les cas de figure sociétaux, ils étaient presque constamment plus performants que les systèmes étatiques. Il s’agit d’un FAIT objectif. Si la croissance n’est pas le but recherché, alors sur ce critère au moins, ils ne sont pas plus souhaitables que les autres.

    Il y a inégalité entre les races à beaucoup de points de vue. Qui osera soutenir que statistiquement un athlète de course à pied (de 100m à 400 m) a plus de chances d’être performant s’il est né avec une peau très blanche, ou avec des jambes courtes? On observe que dans tous les pays du monde ayant une majorité de population blanche, ce sont presque exclusivement parmi leurs minorités noires (et non pas jaunes ni arabes) que se recrutent les vrais bons coureurs de 100 m à 400m. Dans ces mêmes pays, malgré les efforts de tous, il n’y a presque aucun noir qui n’arrive à « percer » dans les compétitions de natation. Quelques rares métis y parviennent à force de volonté. Les noirs « carbone » coulent désespérément.

    Tous les entraineurs de hautsniveau savent pourquoi physiquement, racialement, il en est ainsi, indépendamment de tous les facteurs sociologiques annexes. J’ai assez nagé en compétition pour faire un cours là-dessus.

    On remarquera aussi l’absence totale d’êtres humains ayant la peau noire ou « bronzée » parmi les lauréats des prix Nobel de Physique, de Chimie, de Mathématiques, d’Economie,  et ceci depuis la création de ces prix (s’il existe un contre-exemple, merci de me le signaler). Ces faits ne sont pas neutres, ni insignifiants, ni faux. Il y a donc bien une hiérarchie des races de même qu’existe une hiérarchie de la stupidité démagogique en politique. Tout est affaire de critère et de repère objectif (mais évidemment toujours fixé arbitrairement).

    Enfin, il sera toujours plus facile d’araser l’Himalaya que de prétendre empêcher les hommes d’avoir leurs critères, politiquement corrects ou non.

    LS

     

    Répondre
  85. pébé

    17 décembre 2008

    En effet les races n’existent pas, Zemmour est noir et son interlocutrice est blanche. Ça crève l’écran !!!

    Répondre
  86. R. Ed.

    17 décembre 2008

    Heureusement pour lui qu’Eric Zemmour est juif, sinon il serait en prison !

    Quand j’écoute la femme de race noire – de couleur noire plutôt – pour éviter de prononcer le mot interdit, si toutes les  races  se valent, ce qui est sûr c’est qu’à l’intérieur de ces groupes "ethniques" , tous ne se valent pas,  on a pu le remarquer avec l’interlocutrice de M. Zemmour.

    Celle-là, elle doit avoir un QI à un chiffre, ce n’est pas possible autrement.

    Répondre
  87. siniq

    17 décembre 2008

    Je prédis le retour d’ Albert dans moins de 5 commentaires.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)