Les romans face à nos peurs et nos espoirs

Posté le novembre 03, 2015, 10:47
6 mins

Les romans disent parfois mieux la réalité que les essais. Et ils sont, en notre temps de censure généralisée, de tabous idéologiques et de lois liberticides, un moyen de faire passer des messages politiques importants sans paraître les prendre au sérieux.

C’est pour cela que je voudrais parler ici de quelques romans récents. Non pas comme un critique littéraire que je ne suis pas, mais comme un observateur de la vie politique. Car ces romans, qui sont tous parus au cours de l’année 2015, en disent long sur la situation politique.

Cette dernière est manifestement dominée par deux éléments, apparemment contradictoires, mais surtout totalement étrangers, tous les deux, à la pensée dominante.

Le premier élément concerne la montée de l’islam en France et dans le monde – avec la possibilité d’une prise de pouvoir de l’islam radical en Europe à brève échéance. Le second élément concerne la « droitisation » de la société – mouvement inverse des dernières décennies.

La possibilité d’une prise de pouvoir par l’islam politique est évoquée par deux de nos trois romans : « Sou­mission » et « 2084 ».
Houellebecq décrit une prise de pouvoir tranquille et pa­cifique, faute de résistance de la France profonde. Dans son roman, lors de l’élection présidentielle de 2022, Ma­rine Le Pen se trouve au deuxième tour face à un dirigeant islamiste.

Mais ce dirigeant ressemble beaucoup plus à Erdogan qu’à Ben Laden : pas le moins du monde sanguinaire, il ne remet nullement en cause les principes de la société libérale. Simplement, l’islam vient, ici, combler les trous, si je puis dire, d’une société nihiliste.

Le héros, universitaire désabusé, bien dans la veine des précédents romans de Houellebecq, devient d’ail­leurs islamiste, sans avoir évolué idéologiquement : il se contente de choisir une voie qui lui assure une progression de carrière et lui permet d’avoir plusieurs femmes…

Dans « 2084 », au contraire, la domination mondiale de l’islam radical n’a rien de pacifique. Elle entraîne pau­vreté, fatalisme et guerre civile. Elle entraîne surtout un lavage de cerveau, très proche de celui évoqué dans « 1984 » de George Orwell, auquel Sansal fait évidemment référence.

En tout cas, dans ces deux romans, la trame romanesque repose sur ce qui reste obstinément nié par l’oligarchie, à savoir la montée de l’islam – qui, rappelons-le, n’est pas principalement une religion (la théologie y est, pour ainsi dire, inexistante), mais une idéologie politique.

Cependant, le scénario d’une prise de pouvoir islamique n’est pas écrit d’avance. Un autre scénario devient envisageable : une prise de pouvoir, en France, par la droite de conviction. C’est celui qu’explore Geoffroy Lejeune, journaliste à « Va­leurs actuelles ».
Tout part ici d’un dîner entre Patrick Buisson, Éric Zem­mour et Philippe de Villiers (qui, paraît-il, a vraiment eu lieu…), au cours du­quel le premier dit au deuxième : « Marine Le Pen est de gauche, Sarko­zy est un traître, Hollande est mort. Il y a un espace pour toi, Éric. »

Et cette candidature de Zemmour réunit finalement les éléments de droite du FN (Marion Maréchal en particulier), les déçus de l’UMP (Henri Guaino, no­tamment), et surtout un immense espoir de la société civile…

Naturellement, ce scénario a fort peu de chances de se réaliser.
Mais il est fondé sur une réalité incontestable (là encore, totalement ignorée de nos « élites ») : de plus en plus de Français sont à la fois à la droite du FN (notamment sur les questions économiques) et à la droite de l’UMP (notamment sur les questions migratoires). Il faudra bien que cette lame de fond trouve une incarnation politique. Pour le moment, elle n’a qu’une incarnation médiatique : le succès des intellectuels dits « réactionnaires », mais c’est déjà tellement nouveau pour nous de ne pas être uniquement des parias que, portés par l’enthousiasme, nous pourrions même croire que les partis de droite vont enfin nous écouter !

 

 

 

 

 

 

 

    Acheter le livre ici              Acheter le livre ici               Acheter le livre ici

16 réponses à l'article : Les romans face à nos peurs et nos espoirs

  1. 10/11/2015

    Zemmour président, si ça pouvait être vrai !

    S’il se présentait, je suis à peu près sûr qu’il serait élu…

    Répondre
  2. BRENUS

    07/11/2015

    Beaucoup s’interrogent sur ce qu’il pourraient faire pour freiner, voir stopper l’invasion allogène et prédatrice. Faire, je l’ignore, du moins avec la législation actuelle (en cas de retournement, ce peut être possible). Mais ne pas faire, ça oui et personne ne pourra rien pour s’y opposer. Un exemple : j’ai habité quelques temps en campagne dans le Sud. Il n’y a plus beaucoup d’agriculture, mais un courageux ( ou idiot) s’est essayé à la culture vivrière, de légumes entr’autres. Cela intéressait bien du monde, d’autant que les produits étaient bon et pas trop aspergés de saloperies. Le problème est que des gens dont on n’a pas le droit de dire qui ils étaient pillaient régulièrement les champs, en toute impunité. Inutile de dire que les démarches de réclamations auprès des autorités ne servaient à rien et même des amis de jojo trouvaient toutes les bonnes raisons de s’offusquer du mécontentement du plouc. Lequel à fini par baisser les bras et laisser les champs en friche. C’est alors que toutes les belles âmes administratives du bled se sont désolées, refusant de comprendre que le plouc n’était tout à fait un con et que la disparition des fruits de son travail posait problème . A commencer par les voleurs qui ont du aller voler au super du coin.

    Répondre
    • Philiberte

      07/11/2015

      Croyez-vous qu’il n’y ait que dans le sud ce genre de mésaventure.
      Je connais exactement la même histoire ( sans en changer un seul mot) dans mon beau pays de Nièvre.

      Répondre
  3. 04/11/2015

    l’Islam étant un parti politique non républicain, il faut l’interdire,
    et arrêter de délivrer des Permis de construire pour des mosquées !

    Répondre
  4. frei

    04/11/2015

    Merci pour cet article .La vérité commence à passer : l’islam n’est en aucun cas une religion mais une idéologie politique camouflée en religion . La première conséquence est bien entendu qu’il faut stopper le fantasme d’une discussion « religieuse » entre islam et christianisme .La seconde , au plan civil , est qu’il faut arrêter de donner à l’islam les droits d’une religion , lui conférant ainsi une respectabilité qu’il ne mérite pas .

    Répondre
  5. René de Sévérac

    04/11/2015

    @ quinctius
    J’ai peur de ne pas connaitre le Parti de la France.
    Mais, un mouvement révolutionnaire (non encadré par un parti) est en train de croître dans l’esprit du peuple (arrêtons de nous référer au monde ancien et parler DvsG) et il n’est ni d’extrême D ni d’extrême G !

    Répondre
    • philiberte

      04/11/2015

      Il suffit de chercher sur google ou autre…

      Répondre
    • 04/11/2015

      Zemmour comme Ministre de culture dans un gouvernement révolutionnaire !

      Répondre
      • 05/11/2015

        Il est heureux pour les Françaises et Français chrétiens d’avoir à leur côté Zemmour le Juif Berbères.

        Répondre
  6. quinctius cincinnatus

    03/11/2015

    ce parti existe ( pour les gens de la Droite un peu extrême ) c’ est le Parti de la France

    Répondre
    • 06/11/2015

      Cincinnatus Qui est le président ou la présidente du Parti de la France ? merci !

      Répondre
      • Philiberte

        07/11/2015

        « Il suffit de chercher sur google ou autre… »

        Je m’en voudrais de répondre à la place d’un autre en m’immisçant dans une conversation qui ne m’est pas destinée, mais n’y voyez que mon désir de vous renseigner au plus vite!
        Il s’agit de Carl Lang.

        Répondre
  7. Rastignac

    03/11/2015

    Lisez « Le camp des saints » de Raspail; c’est un roman extraordinaire qui décrit l’actuelle invasion de la France.

    Répondre
  8. Rastignac

    03/11/2015

    Lisez « Le camp des saints  » de Raspail; c’est un roman qui décrit d’une façon saisissante l’invasion de la France que nous connaissons actuellement.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)