L’essentialisme, entre scolastique et philosophie moderne

Posté le 20 juin , 2018, 7:54
14 secs

Philippe Robert se penche dans cet ouvrage sur un pan méconnu de la philosophie médiévale: l’essentialisme. Cette philosophie professée notamment par Avicenne et ses disciples chrétiens fut l’un des maillons du passage entre la scolastique et la philosophie moderne. Opposée au thomisme, cette doctrine fut notamment professée par Henri de Gand, Jean Duns Scot ou le jésuite Francisco Suarez.

Ce dernier, enseigné aussi bien au collège jésuite de La Flèche, où il influença considérablement Descartes, ou dans les universités luthériennes allemandes, où il influença Leibniz ou Wolff (et, par eux, des penseurs aussi décisifs de la Modernité que Kant ou Hegel).

Cet ouvrage, un peu ardu, a le grand mérite de mettre en perspective historique la doctrine de l’essence.

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

Répondre

  • (pas publié)