Miss France métissée

Posté le décembre 16, 2008, 12:00
8 mins

Miss NormandieAvant les dernières élections présidentielles, Mme Ségolène Royal de gauche et Mme Valérie Pécresse de droite avaient déclaré avec un ensemble touchant que l’avenir de la France était dans le métissage. Cette déclaration indécente relevait d’une volonté d’ingérence dans la sphère la plus privée qui soit. Car l’amour n’a rien à faire avec la politique. Il est le domaine réservé du sentiment unissant deux personnes. Et de même que les Français ne procréaient pas autrefois pour « donner des soldats à la patrie », comme certains le disaient sottement au début du siècle dernier, je doute qu’ils veuillent le faire aujourd’hui dans le but de lui donner une foule de petits métis.

La réalité toute simple est que le côtoiement des populations et la multiplication des migrations et des voyages internationaux augmentent les occasions de rencontres entre personnes d’origines différentes et que Cupidon lance ses flèches au hasard dans la foule bigarrée des mégapoles cosmopolites.

Mais cela ne suffit plus à contenter nos fanatiques du « melting-pot », qui veulent faire de ce phénomène, jusqu’alors marginal, une véritable doctrine collective. Surexcités par l’Obamania, ils ne reculent devant rien pour manipuler l’opinion et en viendront bientôt à culpabiliser les « anormaux » qui oseront marquer quelque préférence instinctive et naturelle envers des partenaires de même ethnie.

Bien entendu, ils se recommandent de l’antiracisme, trop stupides pour se rendre compte qu’ils favorisent au contraire des réactions racistes chez les Européens de souche, qui respectent volontiers les autres peuples, à condition qu’on ne prétende pas les mettre dans leurs lits. Les nations européennes ont de fortes identités historiques et, plus on voudra diluer celles-ci dans le mixage ethnique, plus elles se révolteront et glisseront dans la xénophobie que l’on prétendait vouloir éviter.

Les métisseurs ne sont que des imbéciles malfaisants.

Au nombre de leurs dernières tactiques d’influence, ils ont trouvé moyen de noyauter l’élection de Miss France et de s’en servir pour amener sur le podium des beautés exotiques de préférence à nos plus jolies Gauloises. Toutes les beautés sont admirables, quelles que soient leurs origines, mais la justice d’un concours exige que LA beauté soit le seul critère qui s’impose. Or, ce ne fut manifestement pas le cas pour Miss France 2008 et moins encore pour Miss France 2009. La « grande patronne » du concours, Geneviève de Fontenay, a d’ailleurs révélé au site Internet de « Télé 2 semaines » que Chloé Mortaud, l’élue franco-américaine métisse pour 2009, « n’a pas été choisie par les téléspectateurs et qu’elle ne doit son titre qu’aux membres du jury ! »

Mais comment les voix des 7 membres du jury peuvent-elles peser plus lourd que les dizaines de milliers de votants du grand public, qui ont en outre payé des appels téléphoniques surtaxés pour exprimer leurs suffrages ? À la félonie on ajoute ici l’escroquerie. Et quelles influences se sont exercées sur ce jury pour qu’il élise une candidate qui était loin, et même très loin, d’être la plus jolie ? Line Renaud, cette Ch’ti aux yeux bleus native d’Armentières, n’a-t-elle pas honte d’avoir présidé ce jury de fantoches ?

Indigné par cette mascarade, qu’on peut juger futile mais qui porte tout de même le nom de notre nation, j’ai décidé de réagir en créant un jury indépendant nommé « Miss France Veritas », qui décerne ses prix chaque année parmi les concurrentes du concours télévisé. Constitué au départ par le comité de rédaction de « L’Ère nouvelle », il a élu en décembre 2007 Miss Bourgogne au titre de Miss France Veritas 2008, et il vient d’élire Miss Normandie au titre de Miss France Veritas 2009.

Afin de vérifier la justesse de nos décisions, nous les soumettons à nos lecteurs. Et nous avons eu la joie de recueillir l’unanimité des votants pour notre choix de l’an dernier.

Nous leur soumettrons de même notre choix de cette année et j’aimerais faire participer à ce vote les abonnés aux « 4 Vérités ».

 Il leur suffit pour cela de nous adresser  (à « L’Ère nouvelle », BP 171, 06407 Cannes cedex) une carte (anonyme ou non) portant la mention « D’accord » ou « Pas d’accord » quant au choix de Miss Normandie pour le titre de Miss France Veritas 2009.

(Source de la photo : http://missfrance.tf1.f )

110 réponses à l'article : Miss France métissée

  1. Elektron

    14/04/2014

    Invitation badine au métissage, en 1928. Extrait : « Le marron clair n’est-il pas un heureux intermédiaire qui équivaut à l’espéranto dans les relations internationales ? »

    « Sourires.
    Je voudrais essayer de convaincre Mme Lucie Delarue-Mardrus qui exhale, en une chronique très parisienne, quelques éloquentes lamentations au sujet des peaux bronzées à la mode, et dont le succès la scandalise … Les bains de soleil, les huiles répandues sur la chair nue ne lui disent rien qui vaille … Les femmes ont tort, explique-t-elle, de pasticher Joséphine Baker : la négrification de l’Europe se réalise suffisamment sur d’autres terrains qui ne sont pas des plages.
    Vous avez tort, Madame, de dissuader nos sœurs en Ève de tourner au noir – sans accès de neurasthénie, il est vrai – comme si la saison de blanc devait durer douze mois sur douze ! … Cet amour des couleurs sombres peut fort bien se justifier, d’autant que la morale, ici, reçoit pleine satisfaction. Il n’y a pas, que je sache, incompatiblité entre le bien et le hâle ! …
    D’abord il est excellent, de nos jours, de faire assavoir aux amis et connaissances qu’on revient du bord de la mer, signe incomparable de santé et de prospérité ! … Mais lorsque la preuve est inscrite sur la peau, elle est irréfutable. Mesdames, hâlez-vous lentement ; ce travail produira, à coup sûr, son petit effet autour de vous …
    Et puis les lois de l’hospitalité la plus large exigent que les Françaises accueillent les gens de couleur avec courtoisie en effaçant, autant que faire se peut, les différences trop choquantes. Le marron clair n’est-il pas un heureux intermédiaire qui équivaut à l’espéranto dans les relations internationales ? Un Locarno des races apaise donc les conflits fréquents dans les jeux de dames : blanches et noires se fondent en une peau commune agréable à la Société des Nations ! …
    D’ailleurs, si nous nous efforçons de ressembler aux nègres, les nègres, à leur tour, tenteront l’impossible pour nous imiter … Et aussi les jaunes et les rouges ! … La paix mondiale tient peut-être à cette confusion des couleurs.
    C’est pourquoi je dis à Mme Lucie Delarue-Mardrus :
    – Laissez, laissez les femmes de chez nous se vouer au noir dès leur jeunesse … Pourvu que, par leurs intentions, elles restent blanches comme neige ! … Leur goût actuel n’exprime qu’un grand élan de fraternité, rien de plus … Silence aux rivalités épidermiques : le noir et le blanc se valent depuis que triomphe le jus de réglisse ! … »
    (Le Petit Gringoire [signature de l’article], « Sourires », dans “Ouest-Éclair” n° 9795 du 19 août 1928, page 1. — N.B.: L’article est reproduit intégralement.)

    Répondre
  2. IOSA

    08/01/2009

    A SAS…..

    Que nennie……les Français sont colorés, la preuve j’en croise tout le temps, même qu’ils causent et que j’arrive à comprendre le dialecte du coin……les meufs, les poulets rôtis, les moutons, la mosquée le vendredi, l’église le dimanche avec mamie tout de noir vétu(ste) et tous le même dénominateur commun……..le coca (cola)……Donc des biens français malgré tout.

    ps: Ya qu’a Paris que je pige pas, dans le quartier chinois il y a des chinois blancs qui parlent pas un mot de ….chinois, bizarre ?  

    Répondre
  3. sas

    08/01/2009

    A iosa….

    Pour les selectionneur ssou les instigateurs du show…..tu veux dire

    ……le veau telespectateur gaulois (et mondial malheureusement), lui ingurgite n importe quoi…..comment il disait le frère de TF1 lelay…. il fabrique et vend du temps de cerveau a coca cola…..et quoi et à qui d autre ?????

    sas

    Répondre
  4. IOSA

    07/01/2009

    [email protected]

    " Notons tout de même qu’il y avait trois miss colorées parmi les 5 finalistes. Surprenant non ? "

    Il faut sans doute y voir,  un goût plus prononcé de la majorité des français pour la couleur…..Surprenant non ? 

    Répondre
  5. IOSA

    07/01/2009

    Un homme juste se doit  d’exposer à la lecture de tous….les commentaires qui mettent en cause le bien fondé des accusations formulées en réponse à fraged’[email protected]

    " Votre témoignage vient à point nommé pour nous replonger dans la réalité. Vous avez même réussi à émouvoir le cuistre qui me traite de cuistre (quoi de moins surprenant d’ailleurs ?) et qui vous accuse de "jeter l’opprobre sur les immigrés", en oubliant que l’un d’eux est votre compagnon. "

    Mais il est sûrement plus facile d’affirmer sa domination par la censure des dits commentaires, de faire un mélange des posteurs et d’affirmer une supériorité bien mesquine en quelques mots, dont voici un autre extrait…..

    " J’écrirai sans doute un article sur le sujet, mais au moment de mon choix. Personne n’est en mesure de me contraindre à passer sous ses fourches caudines. J’écris ce que je veux et quand je le veux. "

    La mauvaise volonté n’est pas une excuse, mais l’age peut l’être.

    Que la nouvelle année vous ouvre l’esprit ( à défaut des yeux).

    IOSA

     

    Répondre
  6. sas

    06/01/2009

    A force de ne plus répondre a ces contradicteurs éclairés et trop raes sur ce site………qui posent et soulèvent queques contrevérités et paradoxes de tailles…..dans le discour de notre frère qui s ignore…..

    …..il ,va finir par discuter tout seul le pierre….qui roule

    et qui n’est pas prêt d’amasser mousse….

    sas

    Répondre
  7. Ghostbuster

    06/01/2009

    Notons tout de même qu’il y avait trois miss colorées parmi les 5 finalistes. Surprenant non ?

    Répondre
  8. Pierre LANCE

    02/01/2009

    À franced’en bas : Votre témoignage vient à point nommé pour nous replonger dans la réalité. Vous avez même réussi à émouvoir le cuistre qui me traite de cuistre (quoi de moins surprenant d’ailleurs ?) et qui vous accuse de « jeter l’opprobre sur les immigrés », en oubliant que l’un d’eux est votre compagnon. Je rappelle aux oublieux que l’origine de mon article n’est en aucune façon une vindicte quelconque envers les immigrés et encore moins envers les métis (ces derniers n’étant évidemment pas responsables de leur état), mais une vigoureuse critique de ces Français qui forment le « parti de l’étranger » (comme il en a toujours existé, hélas, dans notre Histoire); de ces gens sans caractère qui ne songent qu’à ouvrir en toute hâte les portes de leur pays aux envahisseurs de toute espèce, et qui se drapent dans une prétendue générosité pour mieux déguiser ce qui n’est que lâcheté pure et simple. (À moins que leur pays ne le soit pas vraiment ou que le sentiment patriotique soit chez eux anémié. Mais alors qu’ils le disent franchement, on ne leur en tiendra pas rigueur: aucune vertu n’est obligatoire et ce sont là des choses que chacun doit régler avec sa propre conscience.) À part ça, je m’amuse beaucoup des agaceries de Joresse ou d’Albert, qui s’imaginent qu’il suffit de me lancer des défis pour que je perde mon temps à tenter de les satisfaire. Peine perdue : on ne me la fait pas. Je le répète, j’ai mieux à faire en ce moment, et plus urgent. J’écrirai sans doute un article sur le sujet, mais au moment de mon choix. Personne n’est en mesure de me contraindre à passer sous ses fourches caudines. J’écris ce que je veux et quand je le veux. Et nulle piqûre d’épingle du genre « aveu d’impuissance », « pirouette » ou autre ne saurait entamer ma peau de rhinocéros. J’en ai vu d’autres, messires, et vous ne faites pas le poids. Cela dit sans rancune aucune. Et que la nouvelle année vous suggère des méditations profitables.

    Répondre
  9. IOSA

    31/12/2008

    franged’[email protected]

    Votre commentaire est touchant, il reflète la réalité de nombre de personnes vivants dans la misère, que tous les gouvernements successifs ont volontairement oublié pour ne pas voir leurs salaires baissés.

    Mais parfois, la réalité n’est pas celle que l’on croit vivre au quotidien et jeter l’opprobre sur les immigrés est d’autant plus facile à faire lorsque notre situation ne nous convient pas et que nous confondons une demande d’aide avec une incitation à la haine raciale, ce que le désespoir peut nous faire croire comme étant la seule issue possible.

    Pourquoi ne pas faire un collectif pour personnes dans votre cas ? Un mouvement représentant plusieurs personnes aurait certainement un droit à se faire entendre auprès des organisations gouvernementales.

    Je ne sais pas si il faut vous souhaiter un bon réveillon, mais j’espère que la nouvelle année vous ouvrira d’autres horizons plus cléments. 

    [email protected]……

    Heu ?…..merci et bonne année!

    ps: une semaine par article c’est peu, il en faudrait deux semaines pour ne pas simplement survoler ce qui est vraiment d’importance…… M.Lance ?

    J’ai dis bonne année a tous ? ……ah si! j’oubliais les beaufs……bonne bou(bip)rre !!!

    Répondre
  10. Kamarad

    31/12/2008

    Pierre Lance est également un très grand champion en pirouettes, mais je lui reconnais le mérite de répondre à ses contradicteurs.

    Il n’en demeure pas moins qu’il se comporte sans cesse en contempteur et je voudrais bien qu’il nous donne à jauger sa transcendance en faisant état de ses travaux scientifiques, car pour l’instant je ne lui connais que le don de noicir le papier, assez joliment, il est vrai.

    Répondre
  11. Albert

    31/12/2008

     

    A Pierre Lance

     

         N’inversez pas les attributions : ce n’est pas moi (ou Jaurès) que la question des «races» turlupine, c’est vous ! Comment pourrions-nous être obsédés par un problème inexistant ? [Sur le modèle du proverbe chinois «Quand on montre à l’insensé la lune du doigt, l’insensé ne regarde pas la lune mais le doigt», on pourrait tout aussi bien écrire «Quand on montre à l’insensé un homme noir, l’insensé ne voit pas l’homme mais le noir»…].

     

         Je note aussi qu’en dehors de l’hôte de ce blog, personne ne s’est risqué à répondre… Cela, pourtant, ne devrait pas être difficile : ce qui se conçoit bien s’énonce clairement, et les mots, pour le dire, arrivent aisément…

    Répondre
  12. Jaures

    31/12/2008

    Merci, cher P.Lance de votre non-réponse qui sonne comme un aveu d’impuissance. Qui ne dit mot consent.

    A Franged’enbas: Je connais de nombreuses personnes dans votre cas et qui ne s’en sortent que grace à la solidarité de leur entourage ou d’associations sociales. Mais ne vous trompez pas d’ennemis. Ce ne sont pas les étrangers qui vous volent votre logement: ceux-ci représentent 60% des morts de la rue et les 25 000 sans-papiers expulsés dans des conditions souvent honteuses n’ont pas empêché la pénurie de logements sociaux. Regardez du côté des villes cossues qui ne construisent pas de logements sociaux enfreignant la loi (alors qu’on exige que les villes organise l’accueil des enfants en cas de grêve dans les écoles). Et regardez du côté de l’état qui balance des dizaines milliards pour les banques sans même jeter un oeil sur leur utilisation alors que les associations savent que 5 milliards suffiraient à résorber la crise du logement.

    C’est une vieille technique de désigner aux pauvres d’autres pauvres comme coupables de leur condition. La France "qui se lève tôt" contre les chômeurs. Les salariés du privé contre ceux du public. Pendant ceux temps, les actionnaires licencient tout en se partageant des dividendes (comme chez Renault), les dirigeants se distribuent bonus et parachutes dorés.

    L’expulsion des immigrés n’a pas rendu la France, et à fortiori les Français les plus modestes, plus prospère. Ce ne sont pas les sans papiers qui ont provoqué la crise des sub-primes.

    Répondre
  13. Pierre LANCE

    31/12/2008

    Je ne répondrai ni à Joresse ni à Albert pour les raisons que j’ai déjà dites et dont ils ne me feront pas démordre, et auxquelles s’en ajoute une autre, celle-là prioritaire : Je suis en train de mettre la dernière main au N°188 de « L’Ere nouvelle » et je n’ai pas le temps de me laisser distraire de ce très important numéro, consacré en grande partie au « pic pétrolier » et à la crise (beaucoup plus grave que l’actuelle) qui va nous tomber dessus avant 2015. Elle nous frappera durement, que l’on soit de droite ou de gauche, que l’on croie en Dieu ou non, que l’on croie aux races ou pas. Désolé, Messieurs, mais il y a des priorités plus urgentes que les discussions interminables sur le sexe des anges. En revanche, quand je serai plus disponible, il se peut que je rédige un article sur cette question des races qui tant vous turlupine. Je rappelle que le N° 188 de « L’Ere nouvelle » (dans lequel, soit dit en passant, Albert et Joresse trouveraient beaucoup de choses à leur goût, s’ils avaient la curiosité de le lire) est toujours en souscription, mais celle-ci sera close le 5 janvier. (Le N° : 5 euros, 10 euros les 3 exemplaires ou 22 euros les 9, port inclus à « L’Ere nouvelle », BP 171, 06407 Cannes cedex) Je répondrai tout de même brièvement à « Kamarad », juste pour m’amuser un peu. D’abord pour lui dire que sa liste de mes « non-doutes » est vraiment trop courte. Mais fort heureusement il termine par deux etc. (un troisième n’eut pas été de trop) qui en corrigent un peu la briéveté. En outre, cette liste comporte quelques erreurs grossières : a) Je n’ai jamais affirmé que le virus du sida n’existait pas, car je n’en sais rien. J’ai seulement dit que personne ne l’avait vu et encore moins photographié au microscope électronique, du moins à l’époque de mon article. J’ignore ce qu’il en est aujourd’hui. Je sais seulement que deux grands laboratoires ont renoncé à leur recherche d’un vaccin, toujours infructueuse et décourageante. Mais il vaut mieux ne pas ébruiter la nouvelle, tant que les gogos crachent du fric. b) Je n’ai jamais dit que Karl Marx était un imbécile. Il ne l’était certainement pas. Il était seulement nul en psychologie individuelle autant que collective, ce qui l’amena à édifier, à partir d’analyses économiques dont certaines étaient justes, une idéologie catastrophique aux conséquences gravissimes. c) Je ne cherche à imposer « ma » Miss à personne. Vous avez parfaitement le droit d’en choisir une autre. Quant au « ridicule », je reconnais humblement ne pas pouvoir lutter avec vous. Mais pour ce qui est de la lecture de Montaigne, un de nos plus grands psychologues avec La Rochefoucauld, je ne doute pas (encore un non-doute !) de vous battre à plate couture. Pour conclure, je dirai que j’ai, tout au long de ma vie, douté de beaucoup de choses, sinon je serais idiot et je n’aurais jamais progressé. J’ai même écrit dans un de mes livres : « Nos certitudes sont des forteresses dans lesquelles il faut toujours laisser un doute en sentinelle. » Mais je me demande, mon cher Kamarad, si vos propres sentinelles ne se sont pas endormies… Bonne fin d’année à tous.

    Répondre
  14. chevalier teutonique

    31/12/2008

    L’amour n’a rien à voir avec la politique, mais la génétique si !!

    Répondre
  15. Magny

    30/12/2008

    a IOSA : toujours de très bon commentaires , bravo . ( he oui je l’ai élu mister post ! )

    a Jaures : la conception des races de l’écrivain Lance est bien définie dans "La défaite d’Alésia" et " Au-delà de Nietzsche" . Bon : on aime ou on aime pas , mais il y a une certaine cohérence en effet , même si personnellement je trouve certaines envolées philosophiques très discutables ( l’encouragement de l’inceste en vue d’une optimisation des meilleurs caractères de l’espèce je trouve ça too much , désolé … )

    Répondre
  16. Jaures

    30/12/2008

    Après 15 jours de débat je constate que P.Lance (et ce n’est pas faute de l’avoir relancé) n’a pu nous éclairer ni sur les différentes "races" humaines, ni sur le type de dangers que représenterait les mariages entre personnes d’origines différentes, ni sur les raisons d’un complot pour favoriser ce qu’il appelle le métissage.

    Bref, il est patent que son article ne repose sur rien et qu’il ne vise qu’à s’attirer la sympathie de ceux qui ont une peur bleue de tout ce qui les différencie. Voire même de ceux qui pensent que leur "race" serait "empoisonnée" ou "abatardie" par les autres "races".

    Ceux qui ont quelques références historiques reconnaitrons aisément ce vocabulaire.

    Répondre
  17. IOSA

    30/12/2008

    [email protected]

    Votre commentaire du 29 Décembre est une excellente rhétorique qui dépeint parfaitement l’article de M.Lance et la situation des Français de toutes origines.

    Que ceux qui s’obstinent dans cette voie qui mène dans un cul de sac…sachent qu’il n’y a aucune honte, ni déshonneur à reconnaître ses torts, ce ne sera que le début de votre propre évolution positive dans ce 3eme millénaire.

    Personne ne vous demande de déposer les armes, mais simplement d’ouvrir votre esprit à la réalité et ne pas perdurer dans une démarche qui n’aboutira qu’à la défaite de tout ce que vous voulez protéger.

    Votre monde a changer sans que vous puissez le remarquer, car certains vous tenaient à leur profit personnel en octroyant des droits préférentiels par la couleur de votre peau et non pour l’amour que vous portez à vos terres de France.

    J’espère que certains  commentaires de cet article vous ont ouvert les yeux et permettront une saine réflexion de tous…….sur le devenir de la France.

    Répondre
  18. franged'enba

    30/12/2008

    Vous êtes tous très intelligents.  Mais la France d’en bas trouve que vous parlez beaucoup et que vous n’agissez pas.

    Sachez ce qui arrive à la france d’en bas :

    Maltraitée par mon compagnon j’ai du me réfugier dans une caravane avec un fils de 2 ans. Aucune assistance sociale ne m’a secourue alors que les foyers sont pleins d’étrangers.

    Je n’ai jamais perçu l’allocation de parent isolé et dans ma situation je devais récupérer des poussettes à la décharge publique car je n’avais pas les moyens d’en acheter une.

    Pendant 15 ans j’ai demandé un appartement à loyer modéré et il me fallait toujours attendre. Le jour ou je me suis installée en concubinage avec un étranger sans papiers j’ai obtenu l’apparement en 3 semaines.

    Maintenant je pourrais écrire un livre de tout ce qui se pratique dans ce pays pour écarter les français d’en bas et même les jeter à la rue, pour favoriser tous les étrangers qui poussent la porte de notre pays véreux. Mais bientôt ce traitement ne sera plus réservé à la france d’en bas mais à celle du haut aussi !!! Quand vous aurez fini de causer…

    Répondre
  19. IOSA

    30/12/2008

    A SAS….

    Nous savons tous que la dette augmente par la faute de dépenses inconsidérées du gouvernement, qui distribue autant d’argent à l’extérieur du pays, que dans le pays pour satisfaire leurs amis.

    Bien que presque analphabête dans le domaine de la finance, je comprends instinctivement que si je distribue comme Jésus des petits pains, il y aura automatiquement un problème lorsque mon panier sera vide et oublié à l’insu de moi-même ma propre part.

    Mais si je fais croire que Mohamed a volé la part de pierre, celle de Jacques et de Paul….non seulement j’aurais ma part, mais en plus celles prétenduement volées et comme Mohamed sera chassé du clan, sa part sera redistribuée aux autres, comme ça j’aurai encore une miette de plus.

    Maintenant, si j’en veux davantage pour moi, il me suffit d’accuser les enfants de Mohamed, car c’est connu tel père…tels  fils !

    Le plus dur sera de continuer à bouffer plus que les autres, donc des amis de complaisance pour que les dénonciations ne viennent pas uniquement de moi, faut pas que celà se fasse trop suspect, les idiots que je plume ont toujours besoin d’un mouton noir sur qui passer leur fureur (faut que je note..un noir fait aussi l’affaire, les chinois je sais pas trop encore ?…..? les métis ? ca englobe tout et ça désigne personne…ouais ça devrait le faire)

    Voilà un exemple qui ressemble étrangement à l’ idée générale de cet article, vous ne trouvez pas ?

    IOSA

    Répondre
  20. Albert

    29/12/2008

    A Pierre Lance

    Je ne sais si je ne me trompe, mais j’ai le sentiment que, pour discuter avec vous, il faut préalablement reconnaître "l’existence" des "races", ce qui est précisément le point en débat ! Or, de même qu’une femme ne peut être enceinte "un petit peu" (mais totalement dès le début de la fécondation), je ne peux accepter même une once de votre point de vue, car je n’aurais plus alors qu’à ergoter sur des broutilles. C’est comme si je commençais par admettre qu’une discussion à parité est possible avec les tenants de la Terre plate…

    Nos points de vue ne sont pas seulement contraires, ils sont contradictoires : ils s’excluent mutuellement.  Je ne nie pas qu’il y ait, à la surface de la Terre, des gens d’aspect différent. Ce que je dis, c’est que ces différences sont superficielles (à l’instar de ce que sont les couleurs ou les plaques minéralogiques pour des véhicules). Les véritables différences entre humains portent sur leur intelligence, leur caractère ou leurs capacités. Or, celles-ci sont indifférentes à l’aspect physique.

    Pour l’agrégé de grammaire, vous avez fait semblant de ne pas me comprendre ! J’ai pris cet exemple dans le domaine culturel (comme la thèse sur Monteverdi, la peinture maniériste ou la théologie néo-thomiste), c’est-à-dire dans une sphère qui, à la différence des sciences dites "dures" est intimement liée à l’esprit même d’une civilisation. J’aurais pu tout aussi bien dire : prouvez-moi qu’un Français est incapable de réussir un bonsaï ou un ikebana, ou, à l’inverse, qu’un Coréen ou un Sri Lankais est incapable d’assimiler les recettes de Gagnaire ou de Robuchon ou un Allemand de concevoir un kimono. Ou dites-moi pourquoi les musiciens de l’orchestre philharmonique de Vienne n’ont pas viré Seiji Ozawa à coups de pied dans le derrière…

    Ce qui fait l’essence d’un pays, ce sont ses traits culturels, sa langue, ses coutumes, ses traditions culinaires, ses façons de se comporter à l’égard du politique ou de l’économique. Or, ces choses-là sont absolument indifférentes à l’aspect physique des individus (et je vous mets au défi de prouver le contraire !).  Je vous mets également au défi de me trouver dans la Constitution française (ou dans n’importe quel texte de loi) un seul mot qui prescrive l’allure physique d’un Français… Aujourd’hui, la France est considérablement plus "métissée" qu’à l’époque de Napoléon III. Elle n’en reste pas moins la France (sauf pour ceux qui n’ont pas remisé au clou leur armure des croisades…).

    Un dernier mot : les cimetières militaires français sont pleins de stèles au nom de Mamadou, Abdoulaye, Assane, El Hadj, morts pour la délivrance du pays. A l’inverse, les tiroirs de la Gestapo et de la Milice étaient pleins de lettres de dénonciation de juifs, de réfractaires au STO ou de parents de maquisards, lettres écrites par de "bons Français", bien "de souche". Qui avait le mieux mérité de la patrie ?

    Je me demande si les poses dédaigneuses que vous prenez à mon endroit ne sont pas une manière de vous défiler à bon compte. C’est un des risques des blogs que de voir débouler des opinions radicalement opposées aux siennes. Vous devriez vous en réjouir plutôt que de vous contenter du ronronnement de votre petite cour d’admirateurs béats. Sur les blogs proche de mon opinion, je vois aussi surgir des opinions adverses. Et moi, je ne me suis jamais défilé devant les arguments les plus farfelus ou les plus invraisemblables…

     

    Répondre
  21. VITRUVE

    29/12/2008

    AVE

    Pierre LANCE

    Pour "Joresse", je persiste et signe, et continue à être choqué par votre entêtement et vos réactions, pas de discours moralisateur mais un constat de ma part, l’arbre est tordu et ne peut être redressé, je le sais. Vous raisonnez en cuistre imbu, avez la science infuse et le fonds mauvais, êtes doté d’un ego surdimensionné et vous le savez trés bien, puisque vous en jouez! Mais toujours ce problème endémique qui vous colle aux basques, un problème avec les auxiliaires: être, paraître, sembler, devenir, rester …un cuistre!

    VALE

    Répondre
  22. sas

    29/12/2008

    Dont acte….Iosa…..et pour clore ce sujet

    sachez que "LA SEULE SEGREGATION" réelle qui existe en France……..est la segrégation maçonnique….

    Initie ou profane……profane ou initié……de Monerville à Schoelcher , de Blondel à Boubecker tous initiés….

    alors le faux problème des races, de l émigration ou l assimilation,de la positive action ou la sourepresentation…….y a pas

    La ripoublique est un leurre……seules les loges dominent et surnagent…le reste n’étant rien ,quant aux mots du larousse au robert jusqu’à la relecture des d’jamels n’ont plus de sens ni de communauté….à chacun son dialecte et les vaches seront très mal gradées…

    les races…..miss france, les médias et le mont sinaî sont des faux sujets…..

    parlez moi de la dette qui enfle et va nous imploser…

    sas bien à vous isoa

    Répondre
  23. Jaures

    29/12/2008

    A P.Lance: Il est dommage que vous soyez si avare de votre confiture. En effet, aucun ouvrage scientifique de ma connaissance n’établit l’origine et la diversité des races humaines. Par contre, j’en donne un aperçu ci-dessus et dans d’autres commentaires relatifs à l’article sur le cas Zemmour, les articles de scientifiques de renom ne manquent pas pour disqualifier le terme de "race" appliqué à l’espèce humaine.

    M Lance apporterait sans doute une contribution historique à la science s’il nous apportait le fruit de ses recherches et rendrait ainsi crédible ses théories car sans races, le métissage n’est qu’une notion vide.

    Je veux bien ne plus être sourd, à condition que vous me parliez. J’attends. Je ne peux pas imaginer que vous ayez avancé des choses ainsi, sans un argumentaire décisif.

    Répondre
  24. Pierre LANCE

    29/12/2008

    Correction d’une faute de frappe dans la réponse précédente à IOSA : « …qui se muent parfois en dictatures… » et non « qui se mues… », bien sûr. À Vitruve : Je me suis déjà expliqué sur l’emploi de « Joresse ». Je n’admets pas que l’on prenne pour pseudonyme (qui dès lors n’en est plus un), le nom véritable d’un personnage célèbre. Ce n’est pas honnête, ni intelligent. Je continuerai donc de dire « Joresse » tant que la personne qui se camoufle derrière ce nom emprunté n’en aura pas choisi un autre. Et faites-moi le plaisir de mettre à la poubelle votre leçon de morale de quatre sous. Vous posiez une question, c’est bien. Mais faire un commentaire moralisateur avant de connaître la réponse, c’est nul. À Joresse : Je vous ai déjà dit que je ne perdrai pas une minute à vous expliquer ce que vous ne voulez pas entendre. Il est inutile d’insister. J’ai autre chose à faire que de parler à des sourds volontaires. D’ailleurs, « vox populi » vous répond très bien à ma place, mais vous ne l’écouterez pas non plus, bien sûr. En outre, je ne suis pas chargé de votre instruction. Si vous voulez sincèrement vous informer sur les races (mais j’en doute fort), Internet vous fournira tout ce qu’il faut. À Albert : Vous réussissez à faire pire que Joresse ! Bravo ! Un vrai tour de force. Et vous dites absolument n’importe quoi. Ai-je dit quelque part qu’un non-Européen ne pouvait pas être agrégé de grammaire ? (Outre que je ne vois pas en quoi le fait d’être un agrégé de grammaire serait, sur le plan humain, une référence de valeur quelconque, cette spécialité relevant de la mémorisation pure et simple.) Je ne vous répondrai donc pas plus qu’à Joresse. Ce n’est nullement une échappatoire. C’est seulement le refus catégorique de distribuer ma confiture à qui ne la mérite pas.

    Répondre
  25. Kamarad

    28/12/2008

    On pourrait surnommer Pierre Lance "L’homme qui ne doute jamais" :

    • Il ne doute pas de la non existence de Dieu,
    • Il ne doute pas de l’inexistence du virus du Sida,
    • Il ne doute pas des vertus du libéralisme,
    • Il ne doute pas d’être préservé d’un cancer parce qu’il bouffe "Bio",
    • Il ne doute pas de la compatibilité entre écologie et capitalisme,
    • Il ne doute pas que Karl Marx était un imbécile,
    • Il ne doute pas de son bon goût, bravant le ridicule pour nous imposer sa "Miss",
    • Il ne doute pas que Pasteur était un usurpateur,
    • Il ne doute pas, bien entendu, de son intelligence,
    • Il ne doute pas que le Monde aurait été différent sans son existence,
    • etc, etc.

    Et moi pour l’heure, je ne doute pas qu’il se comporte exactement comme tous ces bigots à qui il reproche de ne pas douter un seul instant de l’existence de Dieu.

    Lisez Montaigne, Pierre Lance, lisez Montaigne et au fil des pages, vous prendrez peut-être la mesure de votre suffisance…

    Répondre
  26. IOSA

    28/12/2008

    à SAS….

    J’apprécie énormément vos commentaires sur ce site et surtout le dernier qui a réussit à me faire sourire, malgré la gravité de la discussion.

    Je reconnais volontier faire des fautes d’orthographe et les votres (volontaire de votre part) ne m’échappent pas plus que le ton humoristique employé dans votre post précédent.

    L’important n’est pas de marquer une différence d’instruction, mais d’idées propres à chacun et que le tout soit compréhensible pour tous ceux des 4vérités.

    Ce que j’entendais par "dater" n’est significatif du fait que les annotations contenues dans un Larousse ou Robert, se cantonnent à des références issues de recherches scientifiques de l’époque et non actuelles.

    Et si on tient compte des aprioris du moment et des effets dévastateurs de la religion sur le mode de pensée du quidam de cette époque, il devient évident que les dites annotations ne tiennent plus la route devant le fait avéré, que les hommes et femmes de couleurs accouplés aux autochtones de France, donnent bel et bien des produits viables et reproducteurs non seulement entre eux, mais aussi avec l’une ou l’autre des deux branches mères.

    Chose qui à l’époque des études scientifiques datant des colonies, étaient sujet à la désaprobation générale de mère l’église et des colons blancs.

    De quelle couleur est mon petit doigt ? ( ce n’est juste qu’un trait d’humour, ne m’en tenez pas rigueur)

    Cordialement

    IOSA

    Répondre
  27. vox populi

    28/12/2008

    Miss NormandieDotée à l’évidence de critères physiques qui représentent bien notre pays – critères que, ce n’est pas sa faute, la Miss élue ne possède absolument pas – Miss Normandie avait, c’est indéniable, infiniment vocation à le représenter. 

    Au delà de ce qu’on peut penser de ce type de concours, il n’en demeure pas moins que les élues sont à l’étranger une vitrine de la France. Alors pourquoi toujours cette attitude d’auto-fustigation et d’auto-élimination de la part de toutes ces pseudo-élites et tous ces pseudo-penseurs qui ont fait litière de toute fierté de ce’ qu’ils sont ? L’héritage qui leur a été transmis, ne serait-ce que sur le plan culturel, est pourtant à placer très haut sur l’échelle de l’évolution humaine.

    Que les ratiocineurs immatures qui encombrent ces colonnes cessent de nous gonfler avec des arguments hors du sujet (moi aussi j’ai dans mon entourage professionnel ou amical ou bien dans mon voisinage des gens qui sont originaires des pays où l’on a pas la même tête qu’un "de souche" et que néanmoins j’apprécie et respecte). Le vrai sujet, c’est  : pourquoi notre pays devrait-il être le nouveau lieu de vie  d’une part considérable de tous ceux, infiniment nombreux, qui sur cette terre vivent moins bien que nous ? Sommes-nous responsables, par exemple, de la surpopulation de ceux qui, du fait de leur culture ou de graves carences éducatives, refusent ou sont incapables de réguler leur natalité ? Sûrement pas ! Sommes-nous responsables de l’incurie de leurs gouvernants, de la corruption généralisée dans tant d’endroits ?  Sûrement pas ! A quel titre réellement sérieux devons-nous  systématiquement nourrir, éduquer, soigner, attribuer des logement sociaux, concéder des emplois a tous ces contingents qui ne cessent d’arriver frauduleusement, que ce soit par la mer (un peu et surmédiatisés), par la route (dissimulés dans des camions avec ou sans la complicité des chauffeurs), par avion avec des visas de touristes (c’est-à-dire confortablement, en énormes quantités ), ou par tout autre moyen ? Est-il longtemps supportable que des personnes qui parlent avec l’accent africain de leur pays d’origine récemment quitté réclament sans complexe ni  décence des places éminentes et proclament l’urgence de céder bientôt les clés de l’Elysée à quelqu’un comme eux ?

    Messieurs les doctrinaires, réveillez-vous ! C’est à la mise en place des conditions d’un inquiétant chaos que vous contribuez. 

    Répondre
  28. Jaures

    28/12/2008

    A vox populi: Vous utilisez votre dictionnaire de manière restrictive. On pourrait choisir par exemple cette autre définition du dictionnaire qui dit "ensemble des membres d’une grande lignée" (dictionnaire encyclopédique Hachette).  Proust parle ainsi de la race des Guermantes. Gaxotte de la race Bretonne. On voit qu’il ne s’agit là que de mots dont l’usage n’est que relevé par le dictionnaire. Plus loin une autre définition indique "subdivision d’une espèce entre des catégories ayant des caractèristiques héréditaires communs". Ce qui est encore autre chose.  Il faut donc chaque fois préciser le concept. Si pour vous une race ne se définit qu’à la couleur de peau alors, comme je l’écris plus haut, il  y a une race de boxer bringés, une de boxer fauves, etc…

    Mais surtout, si vous lisez le même dictionnaire dans sa partie encyclopédique, vous découvrirez cette phrase finale: "Aujourd’hui, les progrès de la génétique conduisent au rejet des classifications raciales de l’espèce humaine". CQFD

    Répondre
  29. vox populi

    28/12/2008

    27 décembre 2008 – mon commentaire commun à deux articles : celui de pierre Lance « miss France Métissée » (c’est le 4ème que j’envoie), et celui de Guillaume de Thieulloy « le politiquement correct contre Eric Zemour »

     

    Pourquoi cette phobie, chez certains, envers le mot « race » ? Il existe, il fait partie de la langue française, il a son équivalent dans toutes les autres langues, et, comme tous les mots, il sert de véhicule pour désigner quelque chose de défini. Comme tous les mots utilisés à bon escient, il devrait donc permettre que chacun y perçoive les mêmes concepts et donc de communiquer sur une base commune à tous. Or, à l’évidence, ce n’est pas le cas.

    Parmi les différents concepts contenus dans le mot « race » et qui sont clairement définis dans tous les dictionnaires, celui qui nous intéresse ici est le suivant : « groupe ethnique qui se différencie des autres par un ensemble de caractères physiques héréditaires (couleur de peau, forme du squelette, etc…). Race blanche, jaune, noire. Croisement entre races = métissage » (cf. « Le Robert »). Il n’y a pas de quoi fouetter un chat, c’est la simple réalité, et l’on se demande bien pourquoi le mot « race » devrait être tabou.

    Le contresens commis par beaucoup d’intervenants vient de la confusion entre les mots « race » et « espèce », la définition de ce dernier qui intéresse notre débat parmi celles qu’il recouvre étant celle-ci :  « ensemble des êtres vivants d’un même genre ayant en commun des caractères distinctifs et pouvant se reproduire : espèces végétales, animales. Les races, les variétés d’une espèce. L’espèce humaine : les humains (= femme, homme) » (cf. Le Robert »). On est ici dans le domaine de la zoologie, l’Homme y étant vu comme un animal parmi les autres. En résumé, l’espèce humaine est composée de trois races, la blanche, la noire, la jaune, toutes étant interfécondes ce qui produit le métissage. Qu’y a-t-il donc d’inexact ou d’insultant à dire de quelqu’un qui n’est pas métissé, qu’il est de race noire, de race blanche, de race jaune ? Mystère. Et, est-ce que de mettre ce mot au ban du langage, cela fera disparaître ce qui, pour quiconque a des yeux en état de fonctionnement, est patent, flagrant, indubitable, et qui existe depuis les origines ? Non, bien sûr. Tout un chacun devrait avoir cela en tête en entamant son laïus. Cela éviterait toutes ces diatribes à côté du sujet.

    Encore une fois, les véritables questions ne sont pas de savoir si une race est supérieure à l’autre ou si les métissés sont plus résistants ou plus fragiles que ceux qui ne le sont pas, mais elles sont bien, et de façon cruciale :

    quelle justification vraiment recevable à l’invasion continue que subit notre territoire depuis trois décennies alors qu’il est exigu, non extensible et déjà trop peuplé ? quelle justification vraiment recevable à l’attribution si aisément de la nationalité Française par le droit du sol  quand la densité de population est déjà trop grande et que les tensions et les antagonismes entre les communautés, perceptibles depuis longtemps déjà, se manifestent désormais clairement et régulièrement depuis quelques années ? jusqu’à quand, dans ces conditions, pourra durer le pacte républicain dont on voit bien qu’il vacille chaque jour un peu plus, malmené qu’il est par quelques communautés en particulier et, Ô rage, Ô désespoir ( « …. n’ai-je donc tant vécu que pour cette infamie ? » ) , par nos consternants hommes (et femmes) politiques ?

     

     

    Le jour où les choses basculeront dans l’affrontement généralisé, car cela nous pend au bout du nez, j’aimerais entendre ce que diront les grands dadais qui, au lieu de regarder la réalité en face, s’ingénient à la travestir de leurs phantasmes (ou fantasmes, comme on préfère). Ingénument !

    post scriptum à l’attention du Webmaster :  mes textes sont souvent reproduits avec des paragraphes dans le désordre. Si vous avez une explication à cette bizarrerie, merci de bien vouloir me la donner.

    Répondre
  30. IOSA

    28/12/2008

    M.Lance…

    L’instabilité dont vous faites allusion n’est elle pas le fait de pays dits civilisés, qui procurent aux dictateurs de toutes origines le moyen militaire, assurant par les armes la main mise de certaines richesses , si ce n’est pas le maintien d’une division des peuples en l’état pour assurer la suprématie  d’ un "grand frère", qui profite ainsi d’une position militairement confortable contre l’ennemi basé bien plus loin et dont les rangs se comptent en millions de combattants et non à quelques dizaines de milliers armés de bric et de broc ?

    N’y a t’il pas là…. confusion entre stratégie et faits avérés de métissage ?

    Etes vous vraiment prêt à tout sacrifier, pour sauvegarder ce qui est à vos yeux la seule chose qui vaille, au risque de retourner contre vous tous ceux issus du métissage et qui sont autant vos frères et soeurs de coeur ?

    N’y a t’il pas là une incohérence entre votre volonté de sauvegarder un certain patrimoine génétique et l’évidence même du suicide collectif auquel vous adhérez en divisant le peuple de France sur des affirmations que vous seul tenez pour vrai?

    N’est ce pas dans l’unité, que tous nous pouvons sauver ce qu’il en reste des origines de cette France ?

    Ne vous trompez point M.Lance au risque de faire de vos parents métissés, des alliés de votre plus grand ennemi, car le dilemme se pose ainsi pour tous……."Qui est vraiment notre ennemi ?"

     

     

    Répondre
  31. Albert

    28/12/2008

    @ M. Lance

    Vous confondez l’essentiel et le conjoncturel : les races n’existent pas ! Classer les humains d’après leur apparence physique est encore moins rationnel que de classer les véhicules d’après cette même couleur. Il y a davantage de points communs entre une Rolls-Royce blanche et une Rolls-Royce bleue qu’entre cette même Rolls-Royce blanche et une Clio blanche. Or, ce que vous ne feriez pas pour des morceaux de ferraille, vous le faites innocemment pour des êtres humains, infiniment plus complexes…

    Le classement d’après l’apparence physique est grossier et inopérant. Ce qu’il y a de raciste dans cette démarche est de supposer que, derrière son apparence physique ("Jaune", "Blanche" ou "Noire", par exemple), l’être humain possède des caractéristiques intellectuelles, morales ou caractérielles qui le rendent plus différent de soi que des êtres humains de même apparence, ce qui est faux ! J’ai dit, et je répète, que toutes les "études" qui prétendaient "démontrer" le contraire ont été réfutées comme des billevesées (qu’elles sont). Et ça, je vous défie de me prouver le contraire… Ce ne sont pas les races qui créent le racisme, c’est le racisme qui crée les races !

    J’attends toujours une démonstration de ce qu’est un "Noir" et un "Blanc". A partir de quand l’un s’arrête-t-il ? Et selon quels critères ? Et que se passe-t-il lors des changements ? Qu’en est-il de deux frères issus des mêmes parents et différents d’allure (‘un plus près de la mère, l’autre du père) ? A partir de quel degré de pigmentation devient-on un voleur ? Un violeur ? Un sadique ? Un tueur en série ?

    De même, j’attends toujours de votre "science" que vous me disiez comment, en prenant des copies de concours rendues anonymes, lesquelles proviennent d’un "Noir", d’un "Jaune", d’un "Blanc", d’un "Arabe", ou d’un métis de quelque sorte que ce soit. J’attends aussi que vous me disiez comment et pourquoi des gens d’allure non européenne pourraient ne pas être agrégés de grammaire, titulaires de thèses sur Monteverdi, spécialistes de peinture maniériste ou de théologie néo-thomiste… [A la limite, j’ai le sentiment qu’une telle perspective, loin de vous rassurer, vous fait horreur…]

    Jusqu’à présent, vous avez été incapable (et pour cause…) d’apporter la moindre preuve. Vous n’avez trouvé que des échappatoires pour éviter de me répondre. Or, c’est la loi du genre des blogs. Sur ceux que je fréquente, il ne manque pas de gens de votre opinion, mais là, on ne se dérobe jamais…

     

     

     

    Répondre
  32. vox populi

    28/12/2008

    27 décembre 2008 – mon commentaire commun à deux articles : celui de pierre Lance « miss France Métissée » (c’est le 4ème que j’envoie), et celui de Guillaume de Thieulloy « le politiquement correct contre Eric Zemour »

     

    Pourquoi cette phobie, chez certains, envers le mot « race » ? Il existe, il fait partie de la langue française, il a son équivalent dans toutes les autres langues, et, comme tous les mots, il sert de véhicule pour désigner quelque chose de défini. Comme tous les mots utilisés à bon escient, il devrait donc permettre que chacun y perçoive les mêmes concepts et donc de communiquer sur une base commune à tous. Or, à l’évidence, ce n’est pas le cas.

    Parmi les différents concepts contenus dans le mot « race » et qui sont clairement définis dans tous les dictionnaires, celui qui nous intéresse ici est le suivant : « groupe ethnique qui se différencie des autres par un ensemble de caractères physiques héréditaires (couleur de peau, forme du squelette, etc…). Race blanche, jaune, noire. Croisement entre races = métissage » (cf. « Le Robert »). Il n’y a pas de quoi fouetter un chat, c’est la simple réalité, et l’on se demande bien pourquoi le mot « race » devrait être tabou.

    Le contresens commis par beaucoup d’intervenants vient de la confusion entre les mots « race » et « espèce », la définition de ce dernier qui intéresse notre débat parmi celles qu’il recouvre étant celle-ci :  « ensemble des êtres vivants d’un même genre ayant en commun des caractères distinctifs et pouvant se reproduire : espèces végétales, animales. Les races, les variétés d’une espèce. L’espèce humaine : les humains (= femme, homme) » (cf. Le Robert »). On est ici dans le domaine de la zoologie, l’Homme y étant vu comme un animal parmi les autres. En résumé, l’espèce humaine est composée de trois races, la blanche, la noire, la jaune, toutes étant interfécondes ce qui produit le métissage. Qu’y a-t-il donc d’inexact ou d’insultant à dire de quelqu’un qui n’est pas métissé, qu’il est de race noire, de race blanche, de race jaune ? Mystère. Et, est-ce que de mettre ce mot au ban du langage, cela fera disparaître ce qui, pour quiconque a des yeux en état de fonctionnement, est patent, flagrant, indubitable, et qui existe depuis les origines ? Non, bien sûr. Tout un chacun devrait avoir cela en tête en entamant son laïus. Cela éviterait toutes ces diatribes à côté du sujet.

    Encore une fois, les véritables questions ne sont pas de savoir si une race est supérieure à l’autre ou si les métissés sont plus résistants ou plus fragiles que ceux qui ne le sont pas, mais elles sont bien, et de façon cruciale :

    quelle justification vraiment recevable à l’invasion continue que subit notre territoire depuis trois décennies alors qu’il est exigu, non extensible et déjà trop peuplé ? quelle justification vraiment recevable à l’attribution si aisément de la nationalité Française par le droit du sol  quand la densité de population est déjà trop grande et que les tensions et les antagonismes entre les communautés, perceptibles depuis longtemps déjà, se manifestent désormais clairement et régulièrement depuis quelques années ? jusqu’à quand, dans ces conditions, pourra durer le pacte républicain dont on voit bien qu’il vacille chaque jour un peu plus, malmené qu’il est par quelques communautés en particulier et, Ô rage, Ô désespoir ( « …. n’ai-je donc tant vécu que pour cette infamie ? » ) , par nos consternants hommes (et femmes) politiques ?

     

     

    Le jour où les choses basculeront dans l’affrontement généralisé, car cela nous pend au bout du nez, j’aimerais entendre ce que diront les grands dadais qui, au lieu de regarder la réalité en face, s’ingénient à la travestir de leurs phantasmes (ou fantasmes, comme on préfère). Ingénument !

    post scriptum à l’attention du Webmaster :  mes textes sont souvent reproduits avec des paragraphes dans le désordre. Si vous avez une explication à cette bizarrerie, merci de bien vouloir me la donner.

    Répondre
  33. sas

    28/12/2008

    A iosa…..

    ……mon larousse doit dat"er"……et non daté…….soit

    alors disons que mpn petit larousse datant de 19982……il est obsolète……c’était un autre monde puis que tonton le monarque régnait et qu’il y avait même des cons pour l adduler ,l’encenser et le croire bon et de gauche…….

    Ceci étant, iosa , sas maintient sa définition qui est "la" définition exacte…….si même le référentiel est contesté alors…..n’étant pas sure non plus d’avoir la dernière bouture de l’alphabet……revu et corrigé adapté "aux chances pour la france" , je ne saurais prolonger la discution…..et si même sas n’appréciait pas l instrumentalisation qui en est faite…..des individus présentant un ensemble de carractere physique commun ….y en a à la pelle , il faut juste ouvrir les yeux et ne point se cacher derrière son petit doigt.

    toi et les tiens devez avoir raison….

    sas qui va passer au robert….

    Répondre
  34. Jaures

    28/12/2008

    A P.Lance: Vous dîtes que ce que vous écrivez découle d’une philosophie rigoureuse mais la première rigueur en philosophie est de définir les concepts. Sans énoncer ce que vous entendez par "race", comment pouvez-vous discourir sur les conséquences, selon vous néfastes du métissage ?

    J.P.Sartre, pourtant philosophe secondaire, prend près de 100 pages dans "l’Etre et le Néant" pour démontrer que les choses sont ce qu’elles sont.

    On ne peut s’en tirer chaque fois en disant "c’est évident", "ce sont des évidences" et prétendre être un penseur rigoureux.

    Si votre thèse n’est pas plus étayée, comment convaincre ceux qui  considèrent races et métissage autrement qu’à travers les préjugés des différents intervenants de ce débat qui mélangent allègrement races, couleur de peau, religion, culture, …

    J’attends donc, puisque c’est si évident cela ne devrait pas vous prendre beacoup de temps, que vous me définissiez les différentes "races" humaines et que vous me montriez les premiers regrétables avatars que le metissage provoque dans notre société moderne.

    Pour ma part, quand je regarde le monde et son histoire, je constate que les hommes de même origine se sont de tous temps copieusement massacrés pour la terre, le pouvoir, l’argent, la religion et je ne vois pas, mais vous allez me le montrer rapidement, ce que le métissage nous prépare de pire.

    Répondre
  35. vitruve

    28/12/2008

    AVE

    Mr Lance, pourquoi continuez-vous à écrire "Joresse" je trouve ceci puéril et vexant et surtout me déçoit de la part d’un homme d’une génération où ce genre de mesquinerie ne se pratiquait pas, du moins chez  ceux qui avaient une certaine culture, et ne me faites pas le coup du surnom affectueux, je n’y croirai pas.

    Pour la définition du mot "race" le Quillet Flammarion de 59 qui m’a été offert pour mon certificat d’études (à l’époque on le passait encore) est trés clair et trés dans la définition du XIXe siècle puisqu’il spécifie encore , quatre grands groupes: 1) races primitives: caractéristiques anthropologiques archaïques( Australiens), 2) groupe noir: peau foncée, cheveux noirs et crépus, nez large, lèvres épaisses, dolichocéphalie…race mélano-africaine, race éthiopienne, race mélano-indoue ou dravidienne, race mélanésienne  3) groupe jaune: peau jaune-brun, cheveux noirs, face large, oeil mongoloque, brachycéphalie: races sibérienne, mongole, indonésienne (type malais), polynésienne, les eskimos, la race amérindienne 4) groupe blanc: peau claire et basanée, cheveux ondulés, nez mince, pas de prognathisme. en Europe: race nordique, alpine, méditérranéennes(berbères), en Asie : race Aïnou, touranienne, anatolienne, indo-afghane, sémite.

    Aujourd’hui, on n’ose plus prononcer le mot "race" car il a acquis (la faute à qui au juste, suivez mon regard…) un statut ségrégationniste infect.

    Je continuerai donc, et vous invite à me suivre à l’utiliser dans sa forme adjective: "racé"  càd d’une distinction aristocratique.

    VALE

     

    Répondre
  36. Pierre LANCE

    28/12/2008

    À Joresse : « … dés que nous l’amenons (Lance) dans ses contradictions ». Quelles contradictions ? Il ne peut pas y avoir la moindre contradiction dans ce que j’écris, car tout découle d’une philosophie rigoureusemenrt cohérente depuis 50 ans. Elle vaut ce qu’elle vaut et je ne prétends pas à la science infuse. Je peux certainement faire des erreurs, ou bien ne pas trouver l’expression adéquate (la langue, même lorsqu’on la maîtrise assez bien, se dérobe parfois à la pensée), mais si vous croyez déceler une contradiction dans mon propos, c’est soit que vous m’avez mal lu ou que vous êtes vous-même contradictoire à votre insu. Oui, les races sont des évidences, des réalités biologiques incontournables et des générations d’anthropologues et d’ethnologues les ont décrites. Evidemment, vous pouvez balayer tout cela d’un revers de main, mais vous n’y gagnerez que d’être ridicule. J’estime que dans le monde actuel, le premier devoir de tout honnête homme est d’oeuvrer à l’instauration d’un respect mutuel des diverses races et à la réalisation de la fraternité, troisième terme de notre devise républicaine demeurée à l’état de voeu pieux. Or, j’affirme que tous ceux qui glorifient le métissage et prétendent que les migrants sont partout chez eux sont les premiers destructeurs de toute ébauche possible de fraternité interraciale ou interculturelle et qu’ils sèment partout des germes de guerre civile. Ils sont, par aveuglement et lâcheté, les fossoyeurs de leur propre idéal prétendu humaniste, mais qui est en fait une réelle trahison de la réalité humaine. À IOSA : Vous écrivez en toute innocence :  » Ce qui me désole, c’est cet amalgame concluant au désordre systématique qu’il en résultera par le fait du métissage, en référence à l’Amérique du Sud. Peut on vraiment prendre de telles références en sachant que là bas, il n’existe que des républiques bananières basées sur l’exploitation du peuple et que la mentalité est tout à fait à l’opposé de ce qui est en France ? » Merci de confirmer exactement ce que je dis. Croyez-vous que vos « républiques bananières » (qui se mues parfois en dictatures militaires) sont nées du hasard ? Elles résultent précisément de l’impossibilité de construire une harmonie sociale dans des populations excessivement mixées. Elles balancent continuellement entre le fascisme ou le communisme, ou entre le despotisme et l’anarchie. C’est exactement le sort que les métisseurs et les apôtres des sans-papiers préparent à la France.

    Répondre
  37. IOSA

    27/12/2008

    [email protected]…..

    Le Larousse dont vous parlez doit surement daté car actuellement le mot race s’applique aux animaux appartenant à une sous espèce ( les chiens en exemple) et que ce même mot est utilisé pour définir l’ensemble de l’espèce humaine ( la race humaine).

    "  Race : (n f ) Grouppe naturel d ‘individus présentant un ensemble de carractères physique commun……."

    Un homme et une femme…quelles sont les caractéristiques communes ????

    Sorry.

    ps: Si je me réfère aux écritures de l’église, la femme tout comme le nègre n’avait pas d’âme….donc d’ humanité et à ce titre appartenait à son maître. Et pourtant je sais que ce ne sont que des conn…..ies dont le but est d’appuyer l’asservissement.

     

    Répondre
  38. Jacquemart

    27/12/2008

    Miss Maroc est "blanche " Miss Congo est "noire " etc… si l’on veut une Miss  " blanche " , il faut dire Miss internationale " blanche "  , Miss internationale " noire " Miss internationale " métisse " etc…

    La France n’est pas une race , une religion , une couleur de peau , un endroit géographique précis ( Hexagone plus DOM – TOM et Français de l’étranger )  … c’est une culture , une civilisation …

     

    Répondre
  39. IOSA

    27/12/2008

      Monsieur Lance…

    Je suis en accord avec vous en ce qui concerne le divorce puisqu’il suffit effectivement que les deux partenaires soient en parfaite adéquation sur la séparation amiable et conscients d’une certaine évolution pour eux et leurs enfants, si tel en est le cas.

     Ce qui me désole, c’est cet amalgame concluant au désordre systématique qu’il en résultera par le fait du métissage,en référence à l’Amérique du Sud.

     Peut on vraiment prendre de telles références en sachant que là bas, il n’existe que des républiques bananières basées sur l’exploitation du peuple et que la mentalité est tout à fait à l’opposé de ce qui est en France ? Ne s’agit pas d’autres temps et d’autres lieux sans rapport en définitif avec le vrai problème sous entendu ici, qui serait le refus d’une autre culture arriérée pouvant prendre le pas sur celle des européens ?

     Concernant les métis nés en France, ne sont ils pas les fils que les deux cultures Mères rejettent et semblent tout autant ignorer qu’ils n’appartiennent plus à l’une ou à l’autre et qu’ils forment désormais une culture apatride si différente dans l’esprit, que l’on n’ose pas dire la nouvelle évolution de l’homme ?

     Cela vous semble t’il si incongru qu’il vous faut à ce point prôner la cohésion sociale dans l’identité nationale des Français de souche uniquement ?

     Les prémisses dont vous parlez, ne sont ils pas le fait du rejet d’une mère envers son enfant et non le fait du métissage ?

    Les métis sont comme vous M.Lance, ils n’ont pas de religion pour peu qu’ils aient leurs place au sein d’ une culture mère dans laquelle ils vivent….sinon ils iront chercher l’affection maternelle ailleurs, comme cela est déjà le cas en Europe où ils sont nombreux à voir dans l’Islam le droit à la réparation de ce rejet d’ amour d’ une mère. Ce que d’ailleurs ont parfaitement compris ceux qui les poussent en avant dans ces prémisses dont vous parliez.

     Certes, il est vrai que tous les scientifiques ont accordés peu d’importance au phénomène « métis » puisque considéré comme abomination par les deux mères patries et donc peu de gens ont une connaissance réelle du déchirement que subissent les métis.

     Que la France apprenne à aimer tous ses fils et demain ne sera pas l’holocauste.

    Répondre
  40. sas

    27/12/2008

    Definition du dictionnaire larousse:

    Race : (n f ) Grouppe naturel d ‘individus présentant un ensemble de carractères physique commun…….

    la couleur étant un carractere physique commun……zemour  a raison en parlant de diiférence racial….

     

    N e vous déplaise,si la définition du petit larousse ne plait pas à certain……lancez une pétition , afin de la faire modifier…ou alors arrêtez le français….

    Point

    SAS

    Répondre
  41. Daniel

    27/12/2008

    Albert

         "On discute beaucoup de «races», sur ce blog, comme on discutait, à Byzance, du sexe des anges, c’est-à-dire d’une chose qui n’existe pas. Je rappelle que j’attends toujours la réponse à la question : qu’est-ce qu’un «Blanc» ? Est-il vraiment «blanc» au sens spectrographique du terme ? Et, s’il ne l’est pas, pourquoi l’appelle-t-on ainsi ? Et quand se termine-t-il ? Et selon quels critères ? Mêmes questions pour les «Jaunes» ou les «Noirs»… Jusqu’à présent, silence radio… Ou, quand il y a eu des réponses, ce furent des pirouettes, des explications filandreuses, des présentations tautologiques ou des références à des grimoires du XIXe siècle…"

    Albert:  Quelle est la couleur blanche de la race charolaise?  blanche!   gagné…

    2éme question:  Est-elle vraiment blanche au sens spectographique du terme à terme ou avant terme?

    Même question pour la blonde de l’est? la normande, et la salers , et la limousine… sans oublier le sexe des noirs!

    sachant que les critères des races, dans toutes les espèces élevées par l’homme  sont revus de temps en temps en fonction des évolutions… des races et de la couleur de l’èleveur!   C’est ça la grande précision de la science!  qui fait des pirouettes, ou références à des grimoires quand ça l’arrange! enfin quand ça arrange ceux qui s’y réfèrent par intérêt immédiat! …   

    Ce qui tendrait à montrer que pour définir une race, la précision n’est pas exigée pour les animaux ! pourquoi dés lors faire tant de foin pour les hommes? qui n’en mange pas?

    Si vous pensez que les critères "rigoureux" définissant les races sur le papier sont applicables et appliqués à la lettre sur le terrain, soyez assurés que non. Dans le monde de l’èlevage, il y a bien un aspect recherché de performances de la race mais c’est surtout un moyen de pouvoir pour regrouper les èleveurs selon des intérêts financiers qui dépassent fréquemment les èleveurs eux mêmes…   et les critères de la race sont respectés  à peu prés comme les promesses des diverses races politiques communistes, socialistes ou UMPistes .

    La race est un des multiples moyens utilisés par les hommes pour canaliser leur ignorance et leur lâcheté. Si supprimer du vocabulaire le mot race pouvait rendre libres des hommes qui ont besoin de pouvoir sur autrui pour compenser les lâchetés qu’ils ont envers eux mêmes, ce serait simple. La meilleure preuve est que l’Islam dévoyé revendique cette même voie criminelle sans faire intervenir le concept de race.

     

    Répondre
  42. Pierre LANCE

    27/12/2008

    À IOSA :  » …il est impossible d’affirmer que les unions dites interaciales ont moins de chance de réussite que les autres. » Il faudrait en effet, pour affirmer cela, avoir fait des statistiques comparatives complètes entre les couples mixtes et les autres. Et d’abord il faudrait se débarrasser de ce préjugé idiot qui veut qu’un divorce soit nécessairement un échec. Il existe des mariages réussis suivis de divorces réussis. Pour la bonne raison qu’il n’est pas très naturel de passer toute son existence en compagnie d’une seule et même personne, surtout depuis que l’allongement de la durée de la vie rend les unions « interminables ». C’est ainsi que le nombre de divorces chez les plus de 65 ans est en constante augmentation. Mais à partir du moment où l’amour est « usé », si d’autres sentiments ne peuvent maintenir l’union (amitié, tendresse, centres d’intérêts communs, cellule familiale harmonieuse, voire la simple force de l’habitude), il est évident que les différences d’origine et de culture, que l’amour avait pu reléguer au second plan au début de l’union, reprennent de l’importance et accentuent les forces centrifuges. Cela fait partie des évidences d’ordre psychologique qui n’ont pas besoin de statistiques pour être établies. Cela dit, ce n’est pas du tout ces problèmes de couple que mon article évoquait, mais celui de l’identité nationale et de la cohésion d’une culture. Une population qui serait exagérément métissée serait sans aucun doute exposée à des désordres sociaux et politiques de toutes sortes dont les développements sont à peu près imprévisibles. On en constate déjà les prémisses dans plusieurs pays européens et notamment en France. (On peut d’ailleurs se référer à l’instabilité politique chronique qui a toujours sévi dans les différentes nations d’Amérique du Sud, qui sont des exemples historiques de métissage généralisé.) Il en résulte que les politiciens qui présentent le métissage comme une promesse d’avenir radieux sont complètement bigleux. Et si de plus ils l’encouragent, ils deviennent responsables/coupables des désordres futurs. C’est la politique de Gribouille.

    Répondre
  43. IOSA

    27/12/2008

    [email protected] du 23.12.08

    " pendant ce temps vous préférer regarder et juger des jeunes filles sur leur physique et pire sur leur couleur de peau… Je suis blanche et pourtant je me considère comme métisse des diverses ethnies que sont les latins, les goths, les wikings… je ne suis ni française, ni italienne, ni suisse, ni belge, ni allemande… je suis tout ça à la fois… et je ne suis pas plus européenne qu’africaine… je suis humaine et terrienne… Car tant que vous n’en serez pas là alors vous serez encore raciste…"

    Ce sont des paroles de coeur, que je ne trouve absolument pas stupides car elles collent à la réalité.

    Mais la peur de l’ autre est si ancré dans l’esprit des gens, que ceux ci préfèrent oublier ce qui est devant leurs yeux et tant pis si leurs propos se contredisent souvent.

    Mais ce qui est vrai, c’est cette peur du métissage avec ceux qui pratiquent la religion musulman et la couleur n’étant qu’un prétexte pour exalter une colère, que plus personne en France ne peut exprimer librement sans se voir opposer le mot raciste.

    Or, il ne s’agit pas de racisme pur pour la majorité des gens, mais d’un rejet du réel danger pour ses proches et soi même, si l’islam venait à conquérir la terre de France par le biais du métissage.

    Pour cette histoire de Miss France….effectivement et réellement Miss 1ere dauphine est plus jolie selon le goût de la majorité des votants…

    Amicalement à vous.

    IOSA

    Répondre
  44. Jaures

    26/12/2008

    C’est là tout le problème avec P.Lance (auquel reconnaissons tout de même le mérite de dialoguer sur cet espace, ce dont se préservent les prudents Millière ou Trémeau), il avance des concepts, des opinions éminemment contestables, et dés que nous l’amenons dans ses contradictions, il clot le débat de manière un peu rugueuse et bougon. C’est dommage.

    Ainsi, il parle de "race" comme une évidence mais est incapable d’en définir le concept. Il milite contre le métissage sans nous montrer en quoi celui-ci serait néfaste (sauf à avancer que le retour de la tuberculose en serait, éventuellement, une conséquence mais je doute que Yannick Noah, qu’il admire, et sa descendance n’aient jamais à souffrir de cette maladie).

    Il dit qu’il ne faut pas "suivre" les courants populaires mais "y prèter attention". Mais en quoi son action est-elle critique de l’élection des miss. Or prèter attention, n’est-ce pas justement critiquer, au sens noble du terme, c’est à dire situer le contexte, souligner les enjeux, s’interroger sur les conséquences.

    Or, pour P.Lance, ce qui est critiquable n’est pas l’élection d’une miss en elle même, pourtant un des derniers vestiges de la phallocratie néo-catholique française, (la miss doit "paraître" vierge,les contrôles de virginités ne sont plus tolérés) alors qu’ont pratiquement disparues les Reines, Madelons et autres Rosières. Non, pour P.Lance existerait un complot pour nous imposer le metissage. Soit, mais dans quel but ? Qui en tirerait profit ? Et qu’avons nous à perdre ? Là se situerait l’intérèt du débat plutôt qu’une pétition ridicule, style télé7jours, en faveur de miss Normandie (pourquoi pas miss Quercy d’ailleurs !)

    Alors, M.Lance esprit libre, peut-être, mais peu novateur (le discours sur les races et les dangers du metissage sont de vieilles antiennes d’extrème-droite) et quelque peu frileux dés que le débat dépasse le ressassement d’idées reçues.

    Répondre
  45. vox populi

    26/12/2008

    Vraiment stupéfiants tous ces gens acharnés à leur propre disparition et usant de toutes les contorsions intellectuelles imaginables et de toute la mauvaise foi du monde pour justifier qu’ils s’écartent de la lutte pour la Vie.

    Qu’ils soient rassurés, ils disparaîtront.  Car la loi d’airain de la Nature c’est d’éliminer les faibles. Leur voeu le plus cher sera donc aisément exaucé.

    Nous resterons alors entre lucides et solides, bien décidés à ne pas  "faire carpette" comme nous y convient ces démissionnaires, et au contraire fermement déterminés à préserver et transmettre nos héritages, génétiques, géopolitiques, culturels. 

    Avec l’espoir d’éviter un grotesque procès d’intention, je vais mettre lourdement les points sur les "i" à l’adresse de tous ceux qui, sur ce site,  ne comprennent visiblement pas ce qu’il leur est donné  à lire (ou bien qui usent éfrontément de toute la mauvaise foi dont ils sont capables, ou bien qui  récitent servilement leur leçon bien apprise dans leurs manuels "gauchis" – rappel : gauchi = dévié, déformé). Qu’ils veuillent bien se garder d’ergoter une fois de plus à côté de la question. 

    C’est donc à un trait très gros, jusqu’à la caricature, que je recoure :  sachez, vous qui reniez ce que nous sommes, que ce que je clame plus haut ne signifie nullement  que je change de trottoir à l’approche d’une personne colorée issue d’un pays exotique. J’affirme sans détour qu’elles ont droit de cité chez nous. Mais il convient que la dose reste minoritaire pour ne pas mettre en danger ce qui fonde notre identité Occidentale. Pour que,  par exemple, les musiques  des pays dont  elles sont issues, ne finissent pas par  supplanter les concertos de Mozart, le requiem de Fauré, les nocturnes de Debussy (entre autres expressions parmi les plus hautes et les plus merveilleuses du génie européen).

    Que ceux qui oseraient prétendre que ce serait un progrès, tout comme le serait selon eux une standardisation des individus, lèvent le doigt. On n’a pas tant d’occasions de rire par les temps qui courent !

     

    Répondre
  46. Pierre LANCE

    26/12/2008

    Ayant pris la peine de donner dans mes messages précédents suffisamment de grain à moudre à destination des personnes capables de penser librement et de se faire une opinion aussi objective que possible, je ne perdrai certainement pas une minute de plus à vouloir convaincre de quoi que ce soit des esprits idéologiquement barricadés comme ceux de Joresse ou d’Albert. Puisque Joresse retrouve tout ce que je dis au café des sports et qu’Albert considère la « réalité » comme un « concept typiquement de droite », je les laisserai se gargariser tant qu’ils voudront de ces affirmations indigentes et fumeuses. Le matelas de courrier approbateur que je reçois à la suite de cet article suffit largement à mon bonheur. Je dialogue volontiers avec des hommes, certainement pas avec des murs. Puisse l’année 2009 éclairer quelque peu vos lanternes…

    Répondre
  47. Albert

    25/12/2008

    A M. Lance

    Je note, dans vos propos, le même trait que je trouve dans la quasi-totalité des opinions de droite, c’est-à-dire le recours à des formules générales, vagues, et l’évitement systématique d’une réponse sur les détails.

    Je note également le recours à ces concepts si typiquement de droite que sont "la réalité" (qu’on retrouve parfois sous le nom de "bon sens") et qui, depuis des millénaires, servent de béquilles à tous les préjugés. C’est quoi, la "réalité", M. Lance ? C’est d’ailleurs le trait typique de la droite : les gens de droite ne sont pas ceux qui sont pour les hiérarchies, les traditions ou les inégalités, les gens de droite sont ceux qui raisonnent superficiellement…

    A cet égard, je vous mets au défi de me dire, où et comment une seule de mes lignes ne tient pas debout.

     

     

    Répondre
  48. Jacquemart

    25/12/2008

    La Russe Ksenya Sukhinova (c) a été sacréeMiss Monde 2008, samedi 13 décembre, à Johannesburg, en Afrique du Sud. 

    Miss Russie , élue Miss Monde  le 16 décembre 2008 REUTERS /SIPHIWE/SIBEKO

    Répondre
  49. Jacquemart

    25/12/2008

    A Montréal M. Le Parmentier a créé une association internationale des concours de beauté des pays francophones .

    Mademoiselle Beauvy a rejoint le Collectif des Miss en colère à l’initiative de M. Le Parmentier qui conteste depuis plusieurs années  à la Présidente du Comité Miss France toute légitimité .

    Mademoiselle Beauvy avait déjà été première dauphine de l’actuelle Miss France 2009 Mademoiselle Mortaud .

    L’avocat  du Collectif des Miss en colère ( qui a porté plainte ) , pense qu’un huissier de justice ne serait pas de trop pour vérifier la validité des élections des Miss régionales  , ce qui n’est pas le cas actuellement , personne d’assermenté n’ayant une mission lors de ces élections .

    Affaire à suivre …

    Répondre
  50. Pierre LANCE

    25/12/2008

    À Joresse : En accord avec la grande majorité des Français de toutes opinions, j’éprouve la plus grande admiration pour Yannick Noah (comme tennisman, pas comme « chanteur ») comme pour Zineddine Zidane (dont j’ai pris la défense dans les « 4 Vérités » lors du fameux « coup de boule », vous auriez pu vous en souvenir) que nos compatriotes ont toujours placés en tête des personnalités les plus populaires. Ce qui prouve d’ailleurs que les Français ne sont nullement racistes, malgré les efforts constants que l’on fait pour les rendre tels (efforts dont l’élection truquée de Miss France est un parfait exemple). Je vous prends une fois de plus, mon pauvre Joresse, en flagrant délit d’interprétations préfabriquées et de jugements infondés découlant de vos préjugés idéologiques. En fait, vous êtes parfaitement incapable de porter une appréciation objective sur l’homme libre que je suis. Vous m’attribuez de manière automatique des opinions vulgaires qui ne sont pas les miennes et vous m’opposez des truismes d’un ridicule achevé, tel que celui-ci :  » Le fait qu’une personne ou une émission de télévision soit populaire ne la rend pas pour autant digne d’intérèt. » Oh vraiment, vous croyez ? Quelle découverte ! Et vous avez trouvé ça tout seul ? Non, c’est pas possible, vous avez dû vous faire aider… Je n’ai pas dit qu’il fallait « suivre » soi-même les courants populaires, mais qu’il ne fallait pas les mépriser et qu’on devait leur prêter attention dès lors que l’on se disait démocrate. De la même manière que je prête moi-même attention au courant socialiste, bien que je le juge complètement ringard. Vous, par contre, vous le suivez parce que vous croyez qu’il est encore « dans le vent ». Aussi je trouve merveilleux que vous citiez cette superbe phrase de Jean Guitton :  » Ceux qui sont dans le vent ont un destin de feuille morte », car elle vous désigne exactement. À Albert : Votre texte est une merveille du genre ! Cette accumulation des plus caricaturales négations de la simple réalité a quelque chose d’attendrissant. On est pris de compassion à votre égard et l’on se dit : Faut-il que cet homme soit terrorisé par la simple nature pour qu’il éprouve ainsi le besoin de se réfugier dans l’illusion et l’artifice. Pas une seule ligne de votre tirade ne tient debout. À ce degré, c’est presque une oeuvre d’art ! Et vous ne vous rendez même pas compte que la première personne que vous essayez de convaincre si maladroitement, c’est vous-même. À se demander si vous n’êtes pas un raciste refoulé…

    Répondre
  51. IOSA

    24/12/2008

    vox [email protected] post du 17.12.08

    " Car entre deux êtres issus d’une même source humaine, il y a probablement à l’oeuvre, de façon inconsciente, des phénomènes subtils d’attirance instinctive, de reconnaissance réciproque de l’un dans l’autre, de compréhension spontanée etc….Ce sont des gages d’harmonie et donc de plus grandes chances de bonheur."

    Les êtres humains sont tous issus de la même souche…..sinon le croisement ne serait pas possible.

    D’ une part, il est évident que les êtres humains subissent inconsciemment l’effet de phéromones, d’ou l’attirance de l’un vers l’autre et parfois en sens unique et que ces fameuses phéromones n’ont que faire d’une barrière de couleur de peau et de civilisation.

     D’autre part, en ce qui concerne les gages d’harmonie d’ un couple, la simple acceptation de l’autre pour ce qu’il est et non pour ce qu’il pourrait être pour soi, est amplement suffisant pour acceder au bonheur du couple.

    Et ce n’est que lorsqu’un membre du couple veut prendre le pas sur l’autre que tout dérape…pas avant.

    Donc, il est impossible d’affirmer que les unions dites interaciales ont moins de chance de réussite que les autres.

     

    Répondre
  52. Jaures

    24/12/2008

    Cher P.Lance, je pense vous avoir bien compris. Votre intuition sur les races ne repose sur aucune recherche ayant aboutie à une théorie confirmée par une expérimentation scientifiquement élaborée. "Qui ne peut affirmer qu’il n’existe aucune corrélation entre le physique et le psychique" demandez vous ? Mais qui ne peut affirmer le contraire ? Et même si on démontre une relation entre les deux, cela suffirait-il à définir des "races" ?

    On voit que tout ceci relève de l’opinion et des idées reçues car même si vous vous les ètes forgées vous même, esprit libre, on les retrouve  au bar de tous les cafés des sports de France défendues par Mimile ou Raoul entre deux PMU.

    Quant à la tuberculose, on la trouvait il y a quelques décennies dans les populations françaises quand les conditions de logement et le suivi sanitaire étaient déficients. Mon grand-père en est mort avant que je le connaisse. Mêmes causes, mêmes effets.

    Répondre
  53. IOSA

    24/12/2008

    [email protected]

    " je mets au défi quiconque, sur ce blog, de me prouver qu’il existe la moindre relation de cause à effet entre les concepts d’«Arabe», de «musulman» ou d’«immigré», d’une part, et celui de délinquant, d’autre part… Je vous préviens: il vous sera plus difficile d’apporter cette preuve que de fournir une seconde démonstration du théorème de Fermat ! "

    Le Rejet des indigènes de France envers les français d’anciennes colonies et/ ou de ceux issus du métissage en est la cause.

    Et c’est très exactement sur ce point  par ailleurs exacerbé par les  nouveaux colons (arabe, musulman et immigré) que se base le phénomène de " droit  à la délinquance" pour exprimer leur mécontentement face à une société qui les rejettent.

    Evidemment ce droit à la délinquance est poussé à l’extrême  par les nouveau colons cités plus haut, sous couvert de Justice..voir de Justice Divine.

    Si au temps des colonies, l’ homme blanc n’avait pas été l’homosupérior, les prisons auraient aussi fait le plein de blancs.

    Répondre
  54. Jacquemart

    24/12/2008

     

    Miss Belgique 2009

     

    Bien que ne parlant pas flamand , un comble en Belgique , c’est la francophone  Miss Bruxelles  , brune et ayant la double nationalité  Belge et Turque  , qui l’a remporté haut la main   ces derniers jours au Spiroudome de Charleroi ( Wallonie – sud ) , succédant à Alizée Poulicek qui avait été sifflée l’an dernier par un public plutôt flamand  son niveau de néerlandais jugé insuffisant  .

     

    Seren Sierack  ( Miss Bruges ) ,  néerlandaise parlant français , avait axé sa «  campagne «  sur le fait qu’il y avait eu des blondes et des brunes  Miss Belgique  , mais jamais de rousse   naturelle comme elle .

    Répondre
  55. Pierre LANCE

    24/12/2008

    À Joresse : Je vous ai déjà dit que je n’avais pas la prétention de définir les différentes races et vous vous obstinez à me demander de le faire. Or, je ne suis pas anthropologue, et même si je disposais de tous les éléments nécessaires, il faudrait un volume pour établir ce catalogue, qui serait d’ailleurs immédiatement fustigé par tous les bien-pensants de l’uniformité doctrinale. Donc, inutile d’insister. Mais si je n’ai pas les compétences pour définir les diverses races, d’autres auteurs les ont certainement. Cherchez-les. À part ça, je n’ai jamais dit qu’une race pouvait se définir uniquement par ses caractéristiques physiques, mais qui pourrait affirmer qu’il n’existe pas de corrélation entre le physique et le psychique ? Cependant, vous soulevez une question interessante :  » Quelles statistiques montreraient que les métis sont moins ou plus résistants à telle ou telle maladie ? » demandez-vous. Point n’est ici besoin de statistiques. On sait déjà que si la tuberculose connaît en France actuellement une remontée, alors qu’on la croyait presque éradiquée, c’est principalement au sein des populations d’origine africaine. Bien entendu, certains s’empresseront d’affirmer que c’est le résultat de mauvaises conditions de vie. C’est certainement vrai pour une part. Mais plutôt que de théoriser, permettez-moi de vous conter une anecdote : Il y a deux ans, sur une plage de Cannes, je me trouvais par hasard à proximité d’un groupe de jeunes gens parmi lesquels figurait un Noir aussi sympathique qu’athlétique. À un moment donné, il se leva et dit en riant : « Bon, les gars, moi je m’en vais, je n’ai pas besoin de bronzer. » Je me permis alors d’intervenir : « Monsieur, vous faites erreur. Vous devriez au contraire vous exposer au soleil plus longtemps que vos camarades à peau blanche. » Comme il me regardait, un peu interloqué, je poursuivis : « Voyons, réfléchissez, pourquoi votre peau est-elle noire ? Ce n’est évidemment pas par hasard. C’est parce que vos ancêtres, durant de nombreuses générations, ont dû s’adapter à un ensoleillement africain agressif, et que, pour s’en protéger, leur peau a développé une forte production de mélanine, cette susbtance qui préserve nos organismes des effets néfastes d’un rayonnement solaire excessif, et qui est justement celle qui fait bronzer les peaux blanches. Or, dès lors que vous vivez en Europe, la protection que vous ont légué vos aïeux est non seulement inutile, mais elle devient un handicap, car votre corps n’absorbe plus assez de soleil. Ce soleil qui nous permet de fabriquer la vitamine D indispensable à la fixation du calcium, ce calcium qui donne justement aux Africains des os solides et de belles dents blanches. Donc, cher monsieur, si vous n’absorbez pas assez de rayonnement solaire, vos réserves ancestrales vous suffiront peut-être, mais si vos enfants, et surtout vos petits-enfants, noirs ou métissés, restent en Europe et font de même, je peux vous prédire qu’ils risquent fort d’être atteints tôt ou tard de déchaussement des dents, d’ostéoporose et même de tuberculose. » Du coup le jeune homme se rassit sur le sable, salué par un grand rire de ses camarades blancs… Cela dit, cher Joresse, fichez-moi la paix avec mes prétendues « communes idées reçues ». Mes idées valent ce qu’elles valent, mais je me les suis forgées moi-même. On ne peut certainement pas en dire autant des vôtres. Quant à votre discours sur l’évolution des goûts en matière de beauté, je ne prendrai pas la peine de lui répondre car il ne vaut pas un coup de cidre. Vous devriez au moins avoir compris, à force de me lire, que je suis un esprit libre imperméable aux modes. À coklico : Nous nous intéressons à tous les sujets dont vous parlez, mais dans d’autres articles. On ne peut pas parler de tout en même temps sans tomber dans la confusion. Consultez donc les archives des « 4 Vérités », et vous constaterez que rien n’échappe à nos observations. Je vois que vous mettez un point d’honneur à être le résultat d’un passage au mixer de peuples divers. C’est votre droit. Certains préfèrent le potage velouté dans lequel nulle originalité ne surnage. Moi je préfère les soupes dans lesquelles on distingue chaque légume avec sa propre consistance et son goût particulier. C’est plus intéressant, je crois. Et je vous signale tout de même, car vous me semblez très ignorante des sujets que vous abordez, qu’il n’existe pas de métissage durable, du fait que les caractères génétiques s’additionnent, mais ne se mélangent pas, comme les boules du loto, et qu’une nouvelle combinaison apparaît à chaque « tirage ». Un métissage ne peut durer que si les métis se remarient perpétuellement entre eux (quoique même dans ce cas, les caractères prédominants d’une des deux races mêlées peuvent ressurgir soudain dans un descendant). Mais dès qu’un métis retourne s’accoupler dans l’une des deux races originelles, les caractéristiques de celle-ci redeviennent prédominantes et celles de la race étrangère s’effacent peu à peu dans la descendance. Voyez-vous, cher coquelicot, il est toujours préférable de s’instruire et de réfléchir avant de s’exprimer. En outre, quand vous parlez des différents peuples européens, vous ne parlez pas du tout des races, mais seulement de peuples historiques tous issus des trois races blanches que les anthropologues nomment les Nordiques, les Méditerranéens et les Alpins (ou Alp-Arméniens, ou Caucasiens). Vous n’êtes donc pas plus métissée que moi, en fait. Désolé de vous décevoir…

    Répondre
  56. Albert

    23/12/2008

     

    @ Tous

     

         On discute beaucoup de «races», sur ce blog, comme on discutait, à Byzance, du sexe des anges, c’est-à-dire d’une chose qui n’existe pas. Je rappelle que j’attends toujours la réponse à la question : qu’est-ce qu’un «Blanc» ? Est-il vraiment «blanc» au sens spectrographique du terme ? Et, s’il ne l’est pas, pourquoi l’appelle-t-on ainsi ? Et quand se termine-t-il ? Et selon quels critères ? Mêmes questions pour les «Jaunes» ou les «Noirs»… Jusqu’à présent, silence radio… Ou, quand il y a eu des réponses, ce furent des pirouettes, des explications filandreuses, des présentations tautologiques ou des références à des grimoires du XIXe siècle…

     

          Où est le vice fondamental de cette croyance dans les «races» ? Il n’est pas de reconnaître que certains individus ont la peau plus foncée, le nez ou les yeux différents, etc. Il faudrait être aveugle pour ne pas le voir, comme il faudrait être idiot pour ne pas constater qu’au sud du Sahara, la majorité de la population est «noire» ou, à l’est de l’Assam, qu’elle est effectivement «jaune». Mais le fait que, comme tout le monde, je décrive un tel comme un homme de type «noir» ou «eurasien» ou «dravidien» n’implique pas que j’attache créance à ces catégories. Tout le monde dit bien «le soleil se lève» sans pour autant avoir des croyances ptoléméennes ou «le vent souffle» sans pour autant anthropomorphiser le vent… Le langage possède une inertie qui résiste à l’évolution de la science.

     

          Où est le vice, alors ? Il est de croire que les aspects physiques d’un individu entraînent, nécessairement, derrière elles, des caractéristiques intellectuelles, caractérielles ou morales telles qu’elles rendent l’individu en question plus différent de soi que l’on n’est différent des individus de même allure, ce qui est fondamentalement faux ! Les seules différences sont interpersonnelles entre n’importe quel habitant de la planète : habitant la Bretagne profonde on a les plus grandes probabilités d’être plus proche de tel Bantou ou de tel Chinois qu’on ne connaîtra jamais de sa vie que de son voisin de palier, bien «de souche», comme soi…

     

         Toutes les «études» qui prétendaient «démontrer» le contraire ont été réfutées comme des billevesées, à commencer par la fameuse (et fumeuse) « Bell Curve » (ou Courbe en cloche) de Murray et Hernstein, selon lesquels il était «établi» que les « Noirs » étaient moins «intelligents» ( ?) que les «Blancs»… De même que le fait que, pour 12 % de la population, les Afro-Américains représentent largement plus de la moitié de la population carcérale des Etats-Unis ne prouve strictement rien sur leur propension à commettre des délits. !

     

         Et je peux ici faire état d’un témoignage personnel. Dans une autre vie, je fréquentais beaucoup les tribunaux. Une après-midi, en audience correctionnelle, j’en avais souri tellement c’était caricatural. Sur la dizaine de prévenus qui se sont succédé à la barre, tous s’appelaient Ahmed, Mohamed, Rachid, Ali, Amar, Hassan et autres Moktar. Eh bien, à partir de cette donnée, je mets au défi quiconque, sur ce blog, de me prouver qu’il existe la moindre relation de cause à effet entre les concepts d’«Arabe», de «musulman» ou d’«immigré», d’une part, et celui de délinquant, d’autre part… Je vous préviens: il vous sera plus difficile d’apporter cette preuve que de fournir une seconde démonstration du théorème de Fermat !

     

         Cela n’implique évidemment pas la négation des différences culturelles, qui font tout le charme de la planète et qui distinguent si fortement des peuples ayant entre eux des millénaires de relations (et parfois proches linguistiquement, comme les peuples de langue romane). Mais cela n’a strictement rien à voir avec l’aspect physique des individus : ou alors il faudrait m’expliquer comment un Sénégalais ne pourrait être spécialiste de Démosthène, un Japonais titulaire d’une thèse sur Julien Gracq ou un Dravidien exégète de Karl Rahner.Et ce qui vous dérange là dedans…

     

    Répondre
  57. L' Inédit

    23/12/2008

    Pas tout à fait en rappport avec le métissage, mais  quand même un peu…. beaucoup.

    DES COURBETTES A TOUT  PRIX…..

    Pourquoi tant de chichi simplement pour une boite d’ allumettes jetée négligement  par on ne sait qui… pourquoi pas un musulman, sur une porte cachère, OH NON! cochère, d’ une mosquée de Lyon;
    C’ est vrai qu’un pareil incident ne s’ est jamais produit dans les territoires de l’ Islam! Cela se comprend puisqu’ aucun édifice religieux autre qu’ à la gloire de Mahomet n’ y est autorisé.
    Les larmes sont parfois épuisables! Conservons les pour les verser sur les victimes humaines et innocentes  (comme à Bombey par example) des barbares adeptes du Coran.
    Répondre
  58. Jaures

    23/12/2008

    P.Lance: Le fait qu’une personne ou une émission de télévision soit populaire ne la rend pas pour autant digne d’intérèt. Je doute que Yannick Noah, par exemple, peronnalité popuaire s’il en est, bénéficie de vos faveurs. La popularité est fluctuante et le public versatile. Et bien souvent, ceux qui regardent ce type d’émission ne sont pas dupes. Comme me le disait un directeur de théâtre, si vous programmez un chanteur à la mode, les gens viendront. Mais si vous leur dîtes que c’est de la culture ils vous riront au nez.

    Je ne crois pas que ne pas suivre les courants populaires soit une marque de mépris ou de condescendance. C’est dans la durée qu’il faut les considérer et dans leur impact. Brassens, Piaf, Brel, Ferré et d’autres furent populaires. Ils le sont encore. D’autres, à leur époque,qui  vendirent plus de disques sont aujourd’hui oubliés.

    Et puisque vous citez H de Montherlant, permettez moi ce mot de Jean Guitton: " Ceux qui sont dans le vent ont un destin de feuille morte".

    Répondre
  59. IOSA

    23/12/2008

     

    Pour en revenir à cette idée de Mademoiselle France Véritas, cela n’est point farfelue tant que l’élection de Miss France par Fontenay&Co ( dont il est certain que l’orientation financière mène la danse ) existera en tant que tel.

    Néanmoins, il existe aussi au sein de cette idée Véritas une certaine orientation fédératrice des idées de Droite non ouverte aux Gens de gauche…..un non sens à l’unanimité des votes découlant  de cette idée même.

     Ainsi et n’en déplaise à certains, il me semble nécessaire et approprié de soumettre cette idée à celui qui représente le mieux la partie adverse…Le journal Marianne.

     Gauche&Droite, c’est le Peuple de France marchant du même pas vers La Vérité, alors seulement la France entière pourra commencer son réveil dans l’unité d’une Nation fière de ses trois symboles disparus depuis l’avènement de l’Europe des nations.

     LIBERTE EGALITE FRATERNITE  ce sont les valeurs pour lesquelles beaucoup de nos ancêtres ont payés de leur vie.

    Les mêmes Vérités qui font de la France une Entité spécifique, face au danger que représente toutes formes de contraintes forgées par des idéologies d’un autre temps et néfastes au développement de notre esprit….que d’autres fanatiques, bien que français aimeraient voir triompher au détriment de la raison même de notre République.

     C’est exactement ce que nous oublions lorsque Pierre, Paul ou Jacques fustige l’un ou l’autre pour sa croyance ou sa fidélité envers un groupe autre que le sien.

     Comment ne pas s’apercevoir que toutes ces luttes intestinales servent sur un plateau d’argent, les moyens d’abattre les trois Valeurs fondamentales de la République Française, à l’ennemi de cette France divisée ?

     Il est temps pour les Français blancs, jaunes, noirs et métis d’unir leurs forces pour retrouver les Trois Vérités d’une Vraie République.

     IOSA

    Répondre
  60. cokliko

    23/12/2008

    Pendant que vous parlez de ça vous ne vous interressez pas à la destruction de l’éducation et de l’instruction, à la destruction du code du travail amorcé cet été, à la mascarade autour du "sauvetage" des banques, à la destruction lente mais minutieuse des acquis sociaux, sans parler de la création d’une tv de propagande directement pilotée par le président sous le couvert d’une amélioration du service public…

    Non pendant ce temps vous préférer regarder et juger des jeunes filles sur leur physique et pire sur leur couleur de peau… Je suis blanche et pourtant je me considère comme métisse des diverses ethnies que sont les latins, les goths, les wikings… je ne suis ni française, ni italienne, ni suisse, ni belge, ni allemande… je suis tout ça à la fois… et je ne suis pas plus européenne qu’africaine… je suis humaine et terrienne… Car tant que vous n’en serez pas là alors vous serez encore raciste…

    La tolérance de l’autre dans le respect est la plus grande valeur qu’il y a  à partager et prôner…

    à bon liseur salut!

    Et ne vous laissez pas aveuglé par des débats de pacotilles qui vous détourne des choses VRAIMENT importantes…

    Répondre
  61. Pierre LANCE

    23/12/2008

    Et ça continue ! Chaque jour apporte à la boîte postale de « L’Ere nouvelle » un flot de cartes exprimant l’accord unanime de nos lecteurs et de leurs amis, non seulement avec le choix de Miss Normandie pour le titre de MISS FRANCE VERITAS 2009, mais exprimant aussi leur approbation enthousiaste de cette initiative, certains allant jusqu’à dire qu’elle les a en partie soulagés d’une sourde colère. Nul doute que cette réaction va prendre de l’ampleur au cours des prochaines années et peut-être même contraindre le Comité Miss France à réviser quelque peu ses méthodes « électorales » pour le moins frelatées. Joresse juge cette élection « grotesque ». On peut la juger futile, mais elle est populaire. Or, de mon point de vue de démocrate, ce qui est populaire mérite attention, même lorsque ce n’est pas à mon goût. Mais les socialistes, qui se décernent chaque matin des brevets de démocrates, ont une forte tendance à mépriser ce qui est populaire. Etrange contradiction. Le démocratisme des gens de gauche a toujours quelque chose d’un peu snob, d’un peu intello, d’un peu condescendant. On les entend penser fortement : « Nous sommes démocrates, soit, mais c’est quand même nous les meilleurs. » On jurerait qu’ils ont plagié ces catholiques pur jus qui prêchaient l’humilité à tout bout de champ mais se prenaient pour le sel de la terre. Attitude qui avait inspiré à Henry de Montherlant cette amusante réflexion : « Du fond du puits de l’humilité, un jour, en prêtant bien l’oreille, j’entendis monter une voix si menue, si douce, si faible, oui, la voix même de l’Humilité. Elle murmurait : « Loué soyez-vous, ô mon Dieu ! qui m’avez faite créature si admirable. » (Carnets, 1930-1944). Eh bien, le démocratisme socialiste ressemble tout à fait à l’humilité chrétienne : c’est de la fausse monnaie. Reconnaissons toutefois que les chrétiens d’aujourd’hui sont devenus un peu plus honnêtes : ils ne parlent plus beaucoup d’humilité. À Arold : Merci de vos pertinentes observations sur celui qui devient un étranger dans son propre pays. (Encore qu’il ne faille pas juger toute la France sur la Seine-Saint-Denis). Merci également de ces citations de De Gaulle, un peu gâchées par votre jugement excessif sur Nicolas Sarkozy et par votre constat erroné d’un « peuple qui n’existe plus ». Ce n’est pas parce qu’on lui retire la parole qu’un peuple n’existe plus. Cela fait vingt siècles qu’on réduit les Gaulois au silence, mais, croyez-le bien, ils sont toujours là, et tôt ou tard ils le feront savoir.

    Répondre
  62. Jaures

    22/12/2008

    Je suis désolé M Lance mais vous ne répondez pas à mes questions. Une race ne se définit pas que par des aspects physiques (comme je l’ai déjà expliqué, des animaux de même race peuvent être de couleur différente) mais également par des comportements génétiquement transmis. Encore une fois, en dehors de la couleur de peau, quels comportements vous permettent de définir les races ? Le faire serait, comme vous le dîtes, de l’outrecuidance. Donc, vous ne pouvez définir les races et, a fortiori, le métissage. Ce dernier ne peut, par ailleurs, donner lieu à aucun commentaire négatif sur ses conséquences. Quelles statistiques montreraient que les métis sont moins ou plus résistants à telle ou telle maladie ? Quels signes montreraient des dégénérécenses dans des familles métis ?

    Rien. Le dossier est vide. Vos allégations ne me semblent donc en rien fondées et, pardonnez moi, semblent basées sur de communes idées reçues.

    Quant à votre propension a discerner la beauté , j’espère qu’elle est aussi fluctuante que les modes. Il suffit de regarder les vieilles revues de vos 20 ans pour constater que les femmes considérées comme belles à l’époque ne seraient plus à votre goût aujourd’hui et réciproquement. L’esthétique est liée à un contexte et je doute qu’un pygmée (homo spiens sapiens comme vous et moi) ait le même "sens esthétique" que vous. Tout comme les tableaux de Van Gogh qui ne trouvèrent pas preneurs ou les derniers quatuors de Beethoven qui effrayèrent ses musiciens, il existe un décalage entre l’évolution de l’esthétique et les goûts du public. On ne peut donc dissocier ce qui est considéré comme beau du contexte où il apparait. Vos goûts ne sont donc pas le fruit d’un don à distinguer le beau du laid, mais celui de votre éducation et de votre imprégnation d’un contexte.

    Comme intellectuel, j’attendrai plutôt de vous une démarche kantienne de "penser ce qui vous pense", c’est à dire de comprendre pourquoi vous trouvez telle femme plus belle que telle autre à un moment donné; cette oeuvre plus esthétique que celle-ci. Et surtout, quel contexte et quel manque de discernement conduit 10 millions de Français à regarder une élection de miss plutôt que lire, faire l’amour ou regarder les astres (sans ordre de préférence). 

    Répondre
  63. Arold

    22/12/2008

    Bonjour, M. Lance.

    Vous écrivez une tautologie lorsque vous écrivez : « qu’ils favorisent au contraire des réactions racistes chez les Européens de souche ».

    Nous sommes dans un « je ne sais pas quoi » (pays, peut-être) qui affirme, sans rire, qu’un africain d’Afrique noire ou d’Afrique du Nord, de culture et de religion musulmane est un européen. Voire même un Français.

    Le fondateur de la cinquième République disait ceci à Grenoble, le 7 octobre 1960 :

    « Il est nécessaire que l’Europe se construise, c’est-à-dire qu’elle s’unisse de manière que ce qu’elle représente, que ce capital ne soit pas dispersé, de manière que les Européens défendent ensemble  la liberté et la dignité humaine, de telle manière que dans le monde où déferle un flot de haine et de démagogie, ce foyer magnifique de raison, de progrès et de fraternité ne soit pas submergé.

    La France ne peut le faire qu’avec les réalités. Il n’y a pas d’autres réalités européennes que nos nations et les États qui les expriment. » (Inédit.)

    D’après le Dauphiné libéré, 8 octobre 1960.

    Lorsque vous écrivez « les Européens de souche », c’est comme si vous écriviez « l’eau humide ».

    Je travaille depuis 1992 dans le 93, où coexistent 83 ethnies différentes, à Bondy. Je m’y sens parfaitement à l’Étranger. Je suis donc, comme tant d’autres, un Étranger d’origine française parmi des Français d’origine étrangère (je suis un Étranger de race blanche européenne parmi des Français de race noire ou brune d’Afrique, selon le Dogme républicain de ce pays). Ce n’est pas parce que je me fais naturaliser Camerounais que je suis un africain de race noire. Je suis juste un européen de race blanche, un Français, qui porte dans son portefeuille un bout de papier imprimé par le gouvernement camerounais.

    Le nain merveilleux qui a été élu a hauteur de 53% par un peuple qui n’existe plus depuis le 29 mai 2005 – puisque ce peuple a été congédié à cette même date : sa parole et son vote désormais considérés comme  NULS et NON AVENUS – connait-t-il Charles de Gaulle sur la République duquel il est assis ? Sur ce qui en reste.

    Cet homme d’honneur et de mérite qui disait le 16 mai 1962 : « À quelle profondeur d’illusion ou de parti-pris faudrait-il plonger, en effet, pour croire que des nations européennes, forgées au long des siècles par des efforts et des douleurs sans nombre, ayant chacune sa géographie, son histoire, sa langue, ses traditions, ses institutions, pourraient cesser d’être elles-mêmes et n’en plus former qu’une seule ? »

    Mémoires d’espoir, tome I : « le Renouveau »

    Bref, il y a les Européens et il y a les Africains. Point.

    Arold.

    Répondre
  64. Pierre LANCE

    22/12/2008

    À Joresse : Rassurez-vous, je n’aurai pas l’outrecuidance de vouloir définir une race en fonction de comportements jugès subjectivement et dont l’analyse n’aurait aucun caractère scientifique. La seule chose que l’on peut dire avec quelque certitude, c’est qu’une race résulte d’une très longue évolution historique en étroite corrélation avec l’adaptation nécessaire à son environnement spécifique (l’homo sapiens sapiens dont vous parlez n’est que le tronc commun de l’arbre anthropologique dont tous les rameaux divergent). Il en résulte que deux personnes issues de deux races différentes qui s’unissent vont aboutir à se faire téléscoper dans leur descendance deux évolutions divergentes ayant peu de chances d’être compatibles. Je ne leur conteste nullement le droit d’en prendre la responsabilité, même si je doute qu’elles soient suffisamment informées pour le faire en toute connaissance de cause. Mais en revanche, je m’insurge contre les discours d’hommes ou de femmes politiques visant à encourager le métissage alors qu’ils n’ont pas consacré la moindre minute de réflexion à ses conséquences éventuelles. Concernant les misses, je n’ai nullement les « critères d’occidental vieillissant » que vous m’attribuez. D’ailleurs je ne juge pas en fonction de « critères », mais d’un sens esthétique que je crois suffisamment sûr pour distinguer le beau du laid en quelque domaine que ce soit (sans prétendre à l’infaillibilité, bien sûr). Et j’ai toujours salué la beauté d’une femme, le cas échéant, sans aucune considération de son origine raciale. Par exemple, j’ai trouvé assez belles des femmes comme Joséphine Baker ou Barbara Hendrix sans être influencé le moins du monde par leur origine. Alors évitez de me juger mesquin, ou je finirai par croire que c’est vous qui l’êtes. À Guillermo : Je vous suis reconnaissant du texte remarquable de sagesse et de mesure que vous nous offrez et que j’approuve de A à Z, y compris dans les critiques courtoises que vous me faites. Et je n’hésite pas à faire mon mea culpa. Il est vrai que j’ai manqué de patience avec sas et que j’ai obéi à un mouvement d’humeur, excédé par ses continuelles attaques contre la franc-maçonnerie (que je n’ai pourtant pas vocation à défendre) et plus encore par sa propension à considérer que je lui suis plus ou moins affidé, ce qui est totalement faux. Que la franc-maçonnerie constitue un groupe de pression, c’est incontestable. Comme d’ailleurs tous les partis, tous les syndicats, toutes les Eglises, sans oublier les « confréries » de toute espèce, des viticulteurs aux cheminots en passant par les homosexuels. La société humaine est principalement constituée de groupes concurrents ou antagonistes constituant des crypto-pouvoirs dont chacun s’efforce de tirer la couverture à lui et au milieu desquels l’homme libre s’efforce tant bien que mal de tirer son épingle du jeu. Que tous les problèmes de société se débattent dans les loges, c’est une évidence, puisque cela fait partie de leur vocation affichée. Par contre, dire que « toute décision de société est d’abord celle des loges » est parfaitement excessif. Et je ne vous poserai qu’une seule question : l’obstruction systématique et jusqu’ici triomphante du député Jean Leonetti et de ses comparses à la légalisation de l’euthanasie volontaire, souhaitée par l’immense majorité des Français, résulte-t-elle d’une décision des loges ? Nous connaissons tous la réponse. C’est au Vatican, et non pas au Grand Orient, que Leonetti prend ses ordres. Pour conclure, je retire ma proposition de modérer (et non de censurer) sas. Je suis opposé à toute censure (hormis celle des injures). Je me contenterai de ne plus le lire. À moins qu’il change de disque… À IOSA : Désolé, mais le temps me manque pour vous répondre. Non pas à cause des fêtes de fin d’année, auxquelles je participe fort peu, mais à cause d’une surcharge de travail. La prochaine fois peut-être. Cet article va rester quinze jours en ligne puisque les « 4 Vérités » vont sauter une parution.

    Répondre
  65. Daniel

    21/12/2008

    SAS     Merci de nous rappeler à chaque fois que nécessaire que l’essentiel de la manipulation que nous subissons vient d’un groupe de pouvoir qui a toutes les caractéristiques d’une secte.  Leurs agissements sont bien plus dangereux que vous ne pourrez le dire en quelques lignes. 

    L’agacement excessif de P.Lance est une belle mise en évidence de quelques failles qu’il entretient dans sa hiérarchie des valeurs.  Vous l’avez dérangé dans son rêve! …  et sur un sujet qui est bien plus important que les injustices subies par quelques millions de familles françaises. Vous lui cassez la baraque!   Vous le réveillez brutalement avec des odeurs nauséeuses alors qu’il commençait à peine à pénétrer un sujet sensuel!.    

    Merci à Guillermo d’avoir rappelé et remis à plat ce qui ne peut développé  à chaque intervention de SAS.   

    SAS ne donne pas une opinion sur le sujet des francs maçons.  Il rappelle des faits.  Des faits cachés par des individus si peu francs et si peu Français qu’ils agissent dans l’ombre et ne peuvent exposer en pleine lumière leurs opinions, leurs souhaits et leurs arguments.    Ceci met en évidence le mépris sournois que ces individus ont pour leurs contemporains et pour la démocratie. Mais comme toujours, les intentions sont présentées comme magnifiques et généreuses!.       Ils sont d’une autre race, on ne peut pas comprendre…

    Répondre
  66. sas

    21/12/2008

    A guillermo……sas a peut être raison…..il est vrai que toutes les décisions tordues de la ripoublique proviennent des loges ou atelier (infectes au plus grand nombre)…..il y a peut être des francs maçons hônnetes…..

    – les manoeuvre maçonnique poste 1789 sont un fait

    -le rôle des loges dasn la révolution,l empire, la restauration , la monarchie de juillet, la 1ere république, la 2, la 3 la 4 ne sont plus a démontrer….c’est un fait

    -le trustage et l omniprésence de la secte à TOUS les postes sans exclusions à responsabilité dans "leur" ripopublique est un fait

    -la compromission, les guerres, les arnaques financières abyssales ont TOUJOUR leur signature, leurs impunités etant négocié avec les frères magistrats en loge….c’est un fait

    -leur fausse triptique accaparée : liberté, egalité, fraternité est un dogme applicable au christianisme (liberté entre le bien et le mal,l égalité devant dieu et les lois humaines communes à tous ,fraternité ou l amour de son prochain)…..la maçonnerie avait ajouté : " OU LA MORT" et à chaque occasion elle foule au pied ces pricncipes sacré et juste opposables aux cons….

    ……la question n’est pas si il fait censurer sas ou pas….la question est combien peu de français ignorent l histoire de France, la réalité politico/maffieuse actuelle et présente dans chaque choix journaliers ,pris pour nous et contre nous….

    La seule motivation de sas , n’est absolument mr lance, qui se comporte et argumente au compas et à l’équerre……sur tous sujet , n hésitant pas d’ailleur au cours de ses errance à dire tout et son contraire et se gardant bien au passage de tirer les conclusions qui s imposent de ces trops nombreuses analyses……qualitatives de plus car distribuant au passage des bon points , mais Audiard a déjà disserté sur l’art d’être jugé par des cons….donc je pase

    …..EN REVANCHE, si mes remarques et ecrits sont en mesure d ‘éveiller des vocations, des vérifications élémentaires, voir confirment des propos ou des thèses……alors mon but sera atteind

    et si les 4 v……ne sont pas capable de prendre en compte les éléments du dessus , factuelles et causes essentielle de notre dérouté , c’est que les 4 vérités sont une mangeoire et une tribune pour les méchants……encore une direz vous

    sachez seulement que juste un mail sur 3 de sas, passe la selection et la censure…..sas s’en ait plaint

    pour l orthographe , même effectivement si c’est plus ahréable sans fautes et en synthaxe….c’est un point de détail mr lance et c’est toujours supérieur au sms ou aux dialectes de nos banlieux…

    sas 

    Répondre
  67. IOSA

    21/12/2008

    Je suis déçu, M.Lance,  par le sens que vous avez voulu donné à mes propos, mais à l’approche de Noël, il est possible que le temps ait manqué pour que vous accordiez plus d’attention aux posts et un peu moins aux préparatifs des fêtes.

    Ceci n’étant nullement une remarque désobligeante, car je comprends parfaitement la priorité que tous les Français ont actuellement ( sauf certains) et qu’il se pourrait fortement être votre cas de figure.

    Dans un second cas de figure, Seriez vous en panne sèche, tout comme notre Premier Ministre, au sujet de la faute qu’il impute aux socialistes sur la gouvernance de la France ?

    Et qu’il vous est donc plus facile d’attendre que cet article ne soit plus en ligne, d’où le hors sujet de vos réponses ?

    Pour ma part, je pencherai pour un melpot des trois agissant à l’insu de votre plein gré, parce qu’après tout vous êtes un être humain, possédant les qualités et défauts propres à cette race capable du pire comme du bien, pour sauvegarder ce que vous pensez être les valeurs essentielles de "votre monde".

     Pax romana aux homonidés de bonne volonté.

     

    Répondre
  68. luc

    21/12/2008

    madame de fontenay avait annoncer la couleur, qu’elle voulait faire d’une election miss france une discrimination positive quitte a utiliser toutes les magouilles de la tele realite. combien sont payes les jurés pour participer a cette mascarade

    Répondre
  69. Pierre LANCE

    21/12/2008

    Je remercie chaleureusement les lecteurs qui font actuellement déborder la boîte aux lettres de « L’Ere nouvelle » de cartes postales affirmant leur accord avec le choix de Miss Normandie pour le titre de « MISS FRANCE VERITAS 2009 ». C’est un vrai raz-de-marée ! Et pas un seul désaccord à ce jour. Mais, bien entendu, chacun peut désigner une autre Miss si sa préférence diffère. À IOSA : Je vous signale une faute d’orthographe afin de vous rendre service en vous évitant de la refaire, et vous avez le culot de me répondre que j’interprète selon mes goûts ??!! L’orthographe setait donc une question de goûts ? Eh bien celle-là, on ne me l’avait encore jamais faite. Allez donc poser la question à un professeur de français. Vous n’aurez pas de mal à en trouver un : il y en a beaucoup qui défilent en ce moment. À marie christine : Merci de votre appréciation. Elle reflète d’ailleurs l’avis qui s’exprime dans l’immense majorité des e-mails que je reçois directement. Joyeux No Hel !

    Répondre
  70. IOSA

    20/12/2008

    M.Lance…

    "Si vous voulez mettre l’accent sur l’évolution des espèces, et particulièrement de l’espèce humaine, alors il ne fait aucun doute que chaque groupe racial poursuit sa propre évolution selon son génie propre et que tout métissage est une rupture dommageable à l’harmonie de cette évolution."

    En effet, ceci est dommageable dans l’harmonie de "cette évolution", mais celà n’est pas obligatoirement vrai car s’agissant de l’espèce humaine qui ne peut se sacrifier pour le bien d’une minorité.

    L’apparence physique importe peu, puisque l’homo-sapiens sapiens évolue par le cerveau et celà grace au brassage des populations apportant chacune par la diversité de son art, le complément nécessaire à cette évolution.

    Donc, il existe deux écoles sur la ligne de conduite à tenir sur le devenir de l’espèce humaine, il y a ceux qui ne veulent pas progresser par le brassage et ceux qui estiment que celà est inéluctable puisque découlant justement des moyens de mobilité que la société de l’homme moderne offre à tous et un chacun.

    Que faire, si ce n’est fermer les frontières à tout le monde extérieur?…plus de commerce international, plus de vacances à l’étranger et vivre en autarcie totale comme ce fut le cas de la Chine ?

    Donc une utopie pour des gens de droite repoussant le communautarisme de gauche et une impasse pour l’évolution d’un groupe racial pur au sein de la communauté mondiale qui n’a que faire de la sauvegarde d’un patrimoine génétique même pas classé à l’UNESCO.

    Et puis, entre nous….l’argent des noirs, des jaunes ou des métis vaut bien celui des blancs.

    ps: j’ai toujours eu en moi cette certitude, qu’il existait une vieille garde que j’appellerai l’ancienne humanité, qui sans comprendre vraiment pourquoi, sent le danger de sa fin prochaine face à l’évolution de la nouvelle humanité.

    Certains feront tout pour contrecarrer l’avenir, tandis que d’autres saisiront l’opportunité pour tenter de l’asservir, comme M.Sarkosy par exemple.

     

    Répondre
  71. Guillermo

    20/12/2008

    A Pierre Lance,

    je suis en accord total avec votre article.  Par contre je vous trouve un peu excessif de demander la censure de notre ami SAS.  A tous les coups, celui-ci nous fait part de ses  obsessions anti-maçonniques. Mais je me dis qu’il est peut-être dans le vrai. On peut tout au plus lui reprocher de ne pas expliquer son point de vue. Comme vous (et moi) SAS partage sans doute le sentiment que nous sommes constamment et grossièrement manipulés et qu’il y en a plus que marre.  Cette affaire des Miss-France en constitue une sorte d’apogée. 

    SAS extrapole en attribuant la manipulation à la maçonnerie.  Je ne sais jusqu’où il a raison. Je ne doute pas que bien des francs-maçons puissent être honnêtes dans leur démarche.  Et je ne leur dénie pas le droit de faire une réflexion commune sur les phénomènes de société. Par contre je leur dénie le droit de constituer un lobby et de légiférer en lieu et avant même les parlementaires. La plupart des grands choix de société sont faits d’abord dans les loges.  Par exemple, la loi Weil sur l’avortement (qu’on l’estime bonne ou mauvaise),  a été entérinée par des députés qui lui étaient majoritairement hostiles mais ils avaient reçu des Frères la consigne de voter pour. Actuellement, les Francs-maçons turcs ont demandé à leurs homologues européens d’intervenir pour faire rentrer la Turquie dans l’Europe. Voilà pourquoi, bien que les peuples y soient opposés, la Turquie finira par rentrer.

    Euthanasie, avortement, Turquie, politique de santé, génie génétique, mondialisme : tout absolument tout se débat d’abord dans les loges.  Toute décision de société est d’abord celle des loges. Pas étonnant que SAS les charge chaque fois ! Comme le disait Coluche de façon géniale :  « ils s’autorisent à penser pour nous ».  Et ils le font pour tout absolument tout ce qui nous touche du début à la fin de notre vie. Au fond c’est ça qui me les rend si infects.

    Bref la Franc-maçonnerie est une source d’influence pernicieuse très forte.  Tous les politiques lui font allégeance, comme à l’Eglise autrefois. Un exemple connu et un peu ridicule en est le QG de campagne de Jospin, qui avait été baptisé « L’Atelier » en clin d’œil aux francs-maçons, histoire de leur montrer qu’on pensait bien à eux et qu’on réfléchissait sérieusement.

    Ensuite contrairement à nos parlementaires, la Franc-maçonnerie n’a pas de scrupules à être en total désaccord avec l’opinion et à peser de tout son poids pour « convaincre » les élus des grands choix de sociétés qu’ils doivent faire pour notre bien à tous.  Et de la pression sur les parlementaires, on passe à la pression sur les médias, le viol de l’opinion et la désinformation permanente et dont personne n’est dupe et qui pourrait finir par attiser des troubles inter-raciaux.

     

    Pour en venir à censurer SAS, la question de la censure est toujours délicate.  La solution de facilité est de faire comme dans les forum du PS et censurer tout ce qui n’est pas « conforme ».  Mais le journal les « 4V » est apprécié en grande partie parce qu’il n’y a pas de censure justement.  Et si l’on censure SAS,  il faut d’abord censurer Joresse qui irrite bien des lecteurs.  Certes la contre-argumentation peut enrichir le débat en temps ordinaire.  Mais ici on a affaire à un lecteur de mauvaise foi qui tient à chicaner en permanence.

    Et si l’on censure Joresse, il faut aussi censurer Yves. Partiellement illettré et avec des  propos qui se résument à « ma meuf elle est plus bien que la tienne qui est trop blanche », son commentaire tombe à l’évidence sous le coup de la loi anti-raciste. En effet il part du postulat qu’une « race » est au-dessus des autres (loi qui ne s’applique peut-être pas en faveur des blancs d’ailleurs mais bon…).

    En clair je pense qu’il faut laisser SAS dire ce qu’il a à dire. Il s’exprime et ses opinions sont respectables même s’il se répète et même si le ton est parfois un peu troupier. Par contre des propos comme ceux d’Yves tombent d’après moi sous le coup d’une loi.  Qu’on approuve ou non la loi en question,  il serait normal de censurer tout simplement.  Si un tel article passe à la trappe ça ne dérangera personne.

    Répondre
  72. Magny

    20/12/2008

    << … tout métissage est une rupture dommageable à l’harmonie de cette évolution . >>

    Dans ce domaine comme dans tous les autres il convient de rejeter tout extrémisme . Autant une purée de races et des croisements à gogo seraient dommageables ( sans compter la relative uniformisation que cela générerait ) , autant une race confinée dans des croisements à l’intérieur de son groupe travaillerait certes sa particularité mais aurait tendance à stagner . Ce sont les rencontres , les migrations , les échanges et les confrontations qui entrentiennent et stimulent les civilisations , ou les achèvent .    

    Si dame nature autorise le métissage c’est que cela ne la dérange point , bien au contraire , et cela en fonction des goûts et de la libéralité des coeurs et des corps en présence . Car elle se rit bien des cerveaux des singes évolués qui prétendent établir des préférences et des politiques dirigistes là où il ne faut voir que la main invisible du marché … des gènes . 

    Répondre
  73. Jaures

    20/12/2008

    M P.Lance, j’avoue être assez dubitatif sur votre conception "d’harmonie de l’évolution" des races. Trop de concepts me paraissent pour le moins discutables: race (outre les critères insuffisants d’aspect, quels comportements vous amènent à définir telle ou telle race), évolution (depuis la définition de l’homo sapiens sapiens, aucune évolution au sens anthropologique n’a été démontrée, or vous ètes un homo sapiens sapiens au même titre qu’un zoulou, un cherokee, un thibetain ou Julien Courbet), harmonie ( par rapport à quoi, en fonction de quels critères).

    Par ailleurs, vos réflexions sur les femmes que vous considérez selon vos critères d’occidental vieillissant comme des "beautés" ou des "mochetés" je ne les trouvent pas à votre honneur.

    Répondre
  74. IOSA

    19/12/2008

    M.Lance vous avez raison sauf sur un point sur le quel ( faute ou pas faute ?) vous ne pouvez pas interpreter selon vos goûts et décréter que c’est une norme absolue….

    Carla et j’ai encore bien regardé…n’est pas belle ou si vous me le permettez, elle ne possède pas ce quelque chose qui définit la subtilité nécessaire, ce "truc" qui vous accroche, elle chante mal (à mon sens), les paroles de ses chansons sont banales, même son regard est vide.

    Restait donc l’apparence physique…..ben ? bref, passons.

    Et pourtant j’ai connu des femmes pas vraiment belles, mais belles tout de même….parce qu’il y avait dans le regard ou le geste…une façon de bouger, un petit rien dans la voix qui fait toute la différence avec ce qui restera dans la mémoire et ce qui ne restera pas.

    Concernant le métissage à processus rapide, tel que le souhaite votre Président, je suis contre, mais être contre ne veut absolument pas dire que j’ai des oeillères. Il est incontestable que l’avenir lointain ne sera pas basé sur la couleur unique mais bel et bien multicolore.

    C’est un fait établi, quand une couleur viendra à diminuer, tout le monde en voudra et vis versa car c’est ainsi que fonctionne nos neurones, nous voulons ce qui existe en petite quantité pour soi même, pour être différent des autres moutons du troupeau.

    Troupeau qui d’ailleurs ne voit pas plus loin que le bout du pré puisque ce que veut M.Sarkosy, n’est pas le métissage mais l’uniformité des sujets, l’uniformité des religions, l’uniformité de tout ce qui pourrait venir au devant lui, de tout ce qui pourrait le géner par leur diversité de rapports de force.

    En un mot, il préfère un seul ennemi à combattre car deux ou trois, son cerveau ne suit plus.

    Après ?….après on aura tous une rolex et ray ban comme dans matrix.

    Répondre
  75. HEFF

    19/12/2008

    Le Métissage conceptualisé au plus haut niveau de l’état :

    http://www.youtube.com/watch?v=RWHqBozRq4Y

    Le métissage sera le défi du XXIème siècle selon Nicolas Sarkozy, nous n’avons pas le choix c’est une obligation selon l’occupant élyséen … tout un programme ….

    Répondre
  76. maire

    19/12/2008

    Et oui Jean, le métissage, c’est pour les pauvres, pas pour les enfants Royal et Pécresse.
    Tout ces connards qui répètent à longueur d’année que les couleurs de peau n’existent pas mais qui s’extasient à outrance devant le moindre sang-mélé me gonfle profondémment.

    Répondre
  77. Anonyme

    19/12/2008

    APPEL AUX ARMES CONTRE LA DITACTURE DE LA MODERATION ORIENTEE !!!

    M.Lance…..bla bla bla …en ce qui concerne votre post ainsi rédigé.

    "Vous commencez vraiment à nous faire ch… avec vos obsessions anti-maçonniques. Je demande à notre modérateur de jeter à la poubelle tous vos messages qui comporteront une allusion à la franc-maçonnerie, dont nous n’avons sur ce site absolument rien à cirer."

    Bref, à croire qu’il n’y a pas que chez Fontenay que les voix ne comptent pas !

    IOSA…souvent zappé par la modération. 

    Répondre
  78. marie christine

    19/12/2008

    Bravo Monsieur LANCE. Enfin une réaction tout à fait saine et sensée. C’est tellement le bon sens ce que vous exprimez. Les Français se font manipuler et ne sont plus capable de réfléchir. On va de + en + "droit dans le mur". …

    Répondre
  79. Pierre LANCE

    19/12/2008

    À HEFF : Votre antisarkozysme vous fait dire des sottises. Sarkozy n’est en aucune façon l’inventeur du métissage français, auquel personne n’a résisté depuis De Gaulle et l’immigration a été davantage favorisée par Pompidou, Giscard et surtout Mitterrand et Chirac que par Sarkozy, qui n’est à ce sujet que leur héritier. Certes, il a le tort de vouloir justifier le processus, mais il navigue comme il peut sur un cloaque que ses quatre prédécesseurs ont rempli. À IOSA : II faut écrire « quelle que soit la couleur… » et non « quelque soit ». Vous n’êtes pas le seul à faire cette faute et il faut donc la signaler. Non, nous ne sommes pas tous pareils, et mon cerveau ne se déplace jamais du haut vers le bas, sauf si le haut est pleinement satisfait. Si vous trouvez la miss 2009 plus jolie que Carla, c’est soit que vous n’avez aucun goût, soit que vous êtes de mauvaise foi. Si vous voulez mettre l’accent sur l’évolution des espèces, et particulièrement de l’espèce humaine, alors il ne fait aucun doute que chaque groupe racial poursuit sa propre évolution selon son génie propre et que tout métissage est une rupture dommageable à l’harmonie de cette évolution. Mais on ne peut pas demander à tous les individus d’avoir le souci de ce processus qui, pour la plupart, leur passe largement au-dessus de la tête. Chacun doit donc être libre d’agir à sa guise et selon ses inclinations. En revanche, les hommes politiques, qui prennent la responsabilité du destin collectif, et qui ne sont ni anthropologues, ni ethnologues, ni biologistes, ni psychologues, ni philosophes et sont sur ces questions aussi ignares que le dernier des balayeurs, devraient s’abstenir de donner sur ces sujets le plus petit avis que ce soit. Merci à l’AICBPF de ce très intéressant communiqué de presse. À Jean-Pierre : Il n’était pas question de racisme dans cette affaire, mais seulement de l’injustice flagrante du résultat d’un concours. Il existe des femmes très belles dans toutes les races et je regrette que vous déplaciez le problème de cette manière. Miss Monde est effectivement très belle mais ce n’est pas parce qu’elle est blonde aux yeux bleus (même si par affinité cela m’émeut davantage) et je connais des Japonaises et des Brésiliennes qui auraient aussi mérité le titre, tout comme je connais des blondes aux yeux bleus qui sont des mochetées évidentes. Personnellement, je refuse absolument toute tentative de hiérarchisation des races. Chacune participe à la richesse de l’humanité, et c’est d’ailleurs pourquoi je juge important que chacune préserve son identité. Je déplore le métissage systématique non pas du tout par racisme, mais parce qu’il ne peut aboutir qu’à une humanité chaotique et incohérente. Et nous ne devons pas oublier que le colonialisme européen, que j’ai toujours condamné, est largement responsable de ce chaos.

    Répondre
  80. sas

    18/12/2008

    Atoi qui ordonne au webmasteur….

    C’est bien  et particulièrement parceque tu ignore volontairement ou par manque d’érudition …..l’action soutéraine et permanente de la maçonnerie dans tous les aspects sociaux, economique ,politisue(dont ils se défendent pourtant) de france et d europe……que nous sommes dans cette merde monstre

    Je viens de finir le très bon livre conseillé sur ce site(une raison de continuer a le suivre)…LA VERITE SUR LA FRANC MACONNERIE de la subversion des loges à la république des initiés de BERNARD ANTONY, edition godefroy de bouillon…..clair,limpide et instructif de 1789 , révolution,l empire, la restauration,la monarchie de juillet, puis la 2 république puis la 3 ème……ce sont eux qui n’ont de cesse de nous faire chier , monsieur….de jabulon à baphomet , du laicisme militant aux lois perverses et mortiphères ce sont eux qui nous ont conduit dans cette sombre voie , dont certain mesure les très graves carrence à ce jour et en tous domaines…..

    …..pouvoir croire que la selection de miss france exotique, se passant sur TT1 avec l enclume présentateur et frère de service est un hasard…..est pure stupidité…chèr lance

    mais vennant de vous …..

    sas qui conseille ce livre , si le webmasteur ne se couche pas aux injonctions du donneur de bons points contrarié…

    Répondre
  81. Kamarad

    18/12/2008

     

    Cette semaine, Pierre Lance se comporte en ecclésiastique aigri : le voilà qui s’indigne pour des futilités, veut nous imposer son jugement, prêche la morale, décrète ce qui est bon pour nous, tente d’orienter nos choix, sollicite notre approbation, nous prend à témoin… le tout avec de grands airs de vierge effarouchée.

    La semaine prochaine, l’inénarrable moralisateur va s’émerveiller après avoir découvert que l’huile n’est pas miscible avec l’eau, va en extrapoler une théorie paradoxale pour justifier ses certitudes et, touché par la grâce, après avoir noirci pour l’occasion deux feuilles de papier, condescendra à nous donner l’absolution.

    Amen !

    Répondre
  82. Coqauvin

    18/12/2008

    MISS FRANCE: UN GRAND BRAVO AUX 4VÉRITÉS!

    Les pseudo-élites de France et d’Europe entendent nous faire avaler leur diversité afro-exotique de gré ou de force. Bravo pour votre initiative gauloise!

    À bien lire l’Histoire nous constation qu’aucune civilisation n’a jamais disparu qu’elle ne se soit préalablement suicidée. René Grousset.

    Coqauvin

    Répondre
  83. Coqauvin

    18/12/2008

    MISS FRANCE: UN GRAND BRAVO AUX 4VÉRITÉS!

    Les pseudo-élites de France et d’Europe entendent nous faire avaler leur diversité afro-exotique de gré ou de force. Bravo pour votre initiative gauloise!

    À bien lire l’Histoire nous constation qu’aucune civilisation n’a jamais disparu qu’elle ne se soit préalablement suicidée. René Grousset.

    Coqauvin

    Répondre
  84. Drakkar

    18/12/2008

    Mettons de côté l’avis que je partage avec moi-même : je ferai bien du fromage avec mis Normandie.

    Plus sérieusement, un nombre important de posts soulèvent la multiculturalité et le mélange tous azimuths comme règle fédératrice à l’anomalie miss France  contestée.

    Relisez Bat Ye Or, EURABIA, tout le mécanisme y est décrit depuis son instigation en 1969.

    Sarkosy ne ralentit pas le processus, il l’accélère. Donc, miss burka c’est pour demain. Et si demain M. Lance n’est pas d’accord avec le choix de miss burka, il aura intérêt à ne rien dire parce que les envoyés de l’imam viendront lui couper la langue.

    Répondre
  85. IOSA

    18/12/2008

    [email protected]

    Enfin une bonne nouvelle…depuis le remps que Mme de Fontenay triche au vu et au su de tout le monde…..

    J’ai une bien bonne pour vous, il fut un temps où j’ai connu une ex-future Miss France qui a envoyé baladé la mère supérieure qui avait prévu que la gagnante ( mon amie) devait devant les caméras se découronnée et  commencer un discours sur le motif de son geste ( elle avait 14 ans) et remettre sa couronne à la première dauphine (sic ! )

    Un indice, elle a été présentée à Mitterrant.

    Un deuxième indice, la miss en question était du même coin que VB.

    Comme quoi, la tricherie perdure depuis très très très longtemps.

    Répondre
  86. vox populi

    18/12/2008

    "Les nations européennes ont de fortes identités historiques et, plus on voudra diluer celles-ci dans le mixage ethnique, plus elles se révolteront et glisseront dans la xénophobie que l’on prétendait vouloir éviter" (cf. Pierre Lance) 

     

     

    Aux apprentis sorciers du grand mélange, je suggère de prendre quelques minutes pour contempler une mappemonde en dirigeant leur regard prioritairement sur l’immense Afrique. A ce moment-là, chers donneurs de leçons de tolérance, n’oubliez pas de penser que ce continent de presque un milliard d’habitants aujourd’hui doit doubler sa population en trois décennies ; qu’une partie considérable de ces gens lorgnent et lorgneront de plus en plus, de façon parfois hystérique, vers ce qu’ils croient être l’Eldorado Européen ; qu’ils sont par ailleurs loin d’être les seuls à le faire (Chinois, Indiens, Pakistanais qui vont être de plus en plus à l’étroit chez eux, de même que les Egyptiens et tant d’autres populations dont certains  gouvernements n’ont déjà plus les moyens de les nourrir correctement dans leur ensemble). Portez ensuite votre attention sur l’Europe occidentale. Qu’y voyons-nous ? Un territoire d’une exiguïté criante comparée à ceux qui sont cités plus haut et en particulier une France minuscule. Ajoutez à cette évidence les antagonismes inhérents à l’hétérogénéité de plus en plus grande de notre société et les visées conquérantes de l’islam. J’espère alors qu’une peur salutaire, notamment pour vos enfants, vous saisira devant ce cocktail peu rassurant, et que vous reconsidérerez quelques-unes de vos certitudes. Car comment ne pas voir les drames potentiels qui sont en germe dans ces grands chamboulements ?     

    Eh bien oui ! C’est un réflexe humain et bien compréhensible. Il n’y a que les esprits lourds pour ne pas comprendre et admettre cela. A force de nous marcher sur les pieds avec leurs gros sabots (*) comment s’étonner que le rejet en vienne à s’exprimer ?  [(*) c’est-à-dire, pour les gauchos dogmatisés, les intellos fatigués, les girouettes politiques et les médias contrôlés, de valoriser de façon outrancière les gens issus de l’immigration uniquement pour ce critère-là et pas pour leur valeur propre en tant qu’individus ; de nous répéter à satiété qu’ils sont l’avenir de la France ; de stigmatiser au travers de l’injure commode de racisme ceux qui légitimement se  raidissent devant l’invasion de leur pays, surtout quand celle-ci est illicite et de plus cautionnée par les susnommés, quand ce n’est pas, chez certains extrêmistes, carrément encouragée. On pourrait continuer longtemps à égrener les exemples de ce que subissent les "de souche" et qui finit par devenir insupportable à beaucoup, après avoir pourtant, chez la plupart d’entre eux, été précédé d’une longue période de raison « raisonnante » et de tempérance). Il est certains ressorts avec lesquels il ne faut pas jouer. De même que le coeur a ses raisons que la raison ignore, de même, les "tripes" recèlent des potentialités de réactions instinctives qui peuvent déborder la raison. Y compris chez ceux qui, sur ce site ou ailleurs, toisent les autres du haut de leur  soi-disant humanisme, brandi avec ostentation  et même, quelquefois, avec une certaine obscénité. Car il est toujours plus facile de dire "oui" que de dire "non", plus confortable de se laisser porter par le courant, plus auto-gratifiant de larmoyer puérilement sur le sort de travailleurs surpris en situation irrégulière que de se poser la question de savoir comment survivent ceux à qui ils ont pris le boulot. (cette liste d’attitudes dévoyées n’est pas exhaustive) Et je demande à vérifier la profondeur de ce beau sentiment le jour où des affrontements entre les communautés surviendront. Car cette éventualité, fort inquiétante, ne peut être écartée de ce qui est en perspective, surtout avec les crises qui s’annoncent : le couvercle jusque-là contenu de la marmite sociale pourrait bien sauter un jour..

    Répondre
  87. Jaures

    18/12/2008

    Je vous présente à nouveau mes excuse, M Pierre Lance. J’ai donc bien compris que, pour vous, le mélange est inéluctable puisque les rencontres entre personnes d’origines différentes ne feront que s’accentuer, les couples se formeront donnant naissance à des enfants café au lait, grenadine ou thé nature qui eux-mêmes se mélangeront sans vergogne. L’amour, comme vous l’écrivez, est daltonien.

    Donc d’ici quelques années, les miss seront toutes plus ou moins métissées.

    Pour moi, ça ne changera pas grand chose puisque je juge cette élection grotesque.

    Répondre
  88. HEFF

    18/12/2008

    « L’universalisme de la France est basé sur le métissage », Nicolas Sarkozy.

    Répondre
  89. Jean-Pierre

    18/12/2008

    @ yves   rassures toi, je suis aussi raciste que toi et je trouve que la miss monde de cette année est bien la plus belle, c’est une sibérienne blonde aux yeux bleus, quant à cette miss france je t’accorde qu’elle est dans la moyenne haute des caissières de mon supermarché.

    petite remarque en passant, dans cette hystérie de diversité de discrimination positive et d’ethnomasochisme de la race blanche, comment se fait il que nous n’ayons pas au moins une année sur deux une miss maghrébine ni pute ni soumise???  sans doute leurs frères ne supportent pas qu’elles s’exibent en maillots de bains et sans burka, mais là le sujet doit être tabou vu que je n’ai encore entendu personne se poser la question?

    Répondre
  90. Jaures

    18/12/2008

    M Vox Populi, la concordance des couleurs pour une meilleure harmonie du couple est une risible plaisanterie. Un couple sur deux divorce au bout de 7 ans, un sur 3 en région parisienne. A-t-on affaire à des couples métissés ? Parfois sans doute, mais dans la même proportion que les autres.

    Je veux bien souscrire à cette croisade ( un peu vaine, avouez le) contre le mélange des origines, mais j’attends des arguments un peu moins légers.

    Répondre
  91. AICBPF

    18/12/2008
    COMMUNIQUE DE PRESSE DE L’A.I.C.B.P.F.
     
    Un « collectif » constitué, entre autres, d’anciennes « MISS FRANCE » vient de se créer afin de rétablir la vérité sur l’historique du « COMITE MISS FRANCE » et sur le palmarès officiel des élections « MISS FRANCE » depuis la création du concours.
     
    C’est à l’initiative de Claudine CASSEREAU devenue officiellement « MISS FRANCE 1972 » après la démission de Chantal BOUVIER de LAMOTTE intervenue quelques semaines seulement après son élection, que ce « collectif » se constitue actuellement.
     
     Claudine CASSEREAU demande par voie de Référé devant le Tribunal de Grande Instance de Draguignan que soit rectifié le palmarès des « MISS FRANCE » qui aurait été « indûment modifié » par Madame Geneviève de FONTENAY. (Audience mercredi 17 décembre 2008 à 13 heures 30).
     
    Claudine CASSEREAU a été rejointe par « MISS FRANCE 1961 » Luce AUGER qui a également déposé plainte contre Madame de FONTENAY pour injures et diffamation publiques par voie de presse.
     
     Ce procès est en cours au Tribunal Correctionnel de Marseille où Luce AUGER est représentée par Maître Gilbert COLLARD.
     
     D’autres anciennes « MISS » et des ex-Délégués Régionaux du « Comité Miss France » ont déjà annoncé leur « ralliement » à cette cause en demandant également le départ de Madame de FONTENAY et l’abandon de ses fonctions au sein de l’organisation du concours « MISS FRANCE ».
     
    Service de presse de l’A.I.C.B.P.F. en France
     
     

    Répondre
  92. Pierre LANCE

    18/12/2008

    Merci à « pourcarpentras » pour la diffusion de cet article. À SAINT-TEX : Vous avez parfaitement raison et je suis très heureux d’apprendre que vous êtes disponible et volontaire pour créer un site « Miss France Veritas ». Moi, vous m’excuserez, mais je dirige une revue, je rédige une chronique hebdomadaire, je nourris un site Internet, je publie un livre tous les deux ans en moyenne, je réponds à 50 e-mails par jour, je lis environ deux livres par semaine pour analyses et critiques, je participe à ce forum et je dois encore, pour conserver ma santé, marcher dix kilomètres par jour et dormir tout de même cinq heures par nuit. Je trouve que cela occupe suffisamment mes 75 printemps et malheureusement, bien que Luc Sembour se plaise à l’affirmer périodiquement, je ne suis pas un surhomme. Enfin, pas encore… (hi hi hi !) Cela dit, les candidates sont toutes de pied en cap sur le site officiel du concours Miss France, alors je ne vois pas l’intérêt de le recopier. Quant aux viols dont vous parlez, pour odieux qu’ils soient, non seulement ils ne participent pas au métissage, mais ils en sont au contraire certainement dissuasifs. Mais il va sans dire qu’une forme de dissuasion plus douce serait hautement préférable. À Joresse : Les socialistes archaïques et les catholiques intégristes ont ceci en commun que leur cervelle est si embrumée par leur idéologie qu’ils sont à peu près incapables de lire un texte correctement et qu’ils réagissent par réflexe conditionné avant même de solliciter leur intelligence, quand elle existe. Je vous rappelle donc cette phrase de mon article : « L’amour n’a rien à faire avec la politique. Il est le domaine réservé du sentiment unissant deux personnes. » J’écris également plus loin : « Toutes les beautés sont admirables, quelles que soient leurs origines, mais la justice d’un concours exige que LA beauté soit le seul critère qui s’impose. » Et vous en concluez stupidement que je suis révulsé « par mes contemporains issus de familles d’origines différentes ». Etes-vous donc incapable de comprendre que la seule chose qui me révulse, c’est l’injustice, la tricherie, la manipulation médiatique et la tentative cynique d’imposer par tous les moyens à un peuple la perte de son identité. Certes, je comprends que l’identité ne soit pas votre souci, puisque, ayant donné votre âme au collectivisme, vous avez renoncé à la vôtre. Au moins pourriez-vous avoir l’honnêteté de reconnaître que d’autres ont le droit de se soucier de la leur. Moi je ne conteste à personne le droit d’épouser un ou une partenaire d’origine différente, s’il y trouve son bonheur, mais je n’admets pas que l’on prétende faire de ce comportement une règle générale parée de toutes les vertus et orchestrée par des fabricants d’opinions conformes. À sas : Vous commencez vraiment à nous faire ch… avec vos obsessions anti-maçonniques. Je demande à notre modérateur de jeter à la poubelle tous vos messages qui comporteront une allusion à la franc-maçonnerie, dont nous n’avons sur ce site absolument rien à cirer. À 974OtéLa Rényon : Valérie Bègue est charmante et vos critiques à son égard sont tout à fait excessives, comme l’était d’ailleurs l’ostracisme envers elle de Geneviève de Fontenoy, qui se complaît un peu trop dans son rôle de Mère Supérieure. Elle ne dirige tout de même pas le couvent des oiseaux. Il se trouve simplement que Valérie Bègue ne méritait pas le titre de Miss France parce qu’elle était surpassée en beauté par d’autres candidates. Un point c’est tout. À part cela, la vie privée des Miss ne nous regarde pas; leur vie publique non plus d’ailleurs. À vox populi : Bravo pour votre texte remarquable que je contresigne volontiers. À veritas veritatis/errare humanum est : Vous avez raison sur toute la ligne et je suis heureux d’apprendre que vous êtes disponible et volontaire pour organiser de main de maître un concours « Miss France Veritas » qui sera en tous points supérieur à la simple ébauche que j’en ai faite. Savez-vous quel est mon plus cher désir ? Que tous ceux qui me critiquent aussi peu courtoisement que vous se révèlent capables de faire beaucoup mieux que moi. Hélas, je n’en ai pas encore trouvé un seul. Ils ne font même pas pire, ils ne font rien du tout. Ils éructent seulement, comme les roquets devant les lions…

    Répondre
  93. IOSA

    17/12/2008

    Et  si derrière cet artifice dénonciateur d’une perte d’identité par la couleur, il fallait comprendre la peur du changement par l’évolution naturelle des espèces ?

    Enfin, pas de toutes les espèces, parce que tous nous pensons que seule l’ une d’entre elles ne fournira pas le bon croisement, n’est ce pas ?

    En fait, je suis d’accord avec vous sur ce point, uniquement parce que l’histoire nous appris que cromagnon et néanderthal n’étaient pas vraiment compatibles ( c’est cette impression que j’ai en lisant certains posts )

    Pourtant le croisement se fera tôt ou tard, alors autant qu’il se fasse dans la bonne direction, mais à voir les mesures gouvernementales prises par notre PDG de notre white house, j’ai le sentiment de courir vers la catastrophe à trop précipité les évènements. 

    Car ce qui est à craindre davantage demain, ce n’est pas un monde oû tout sera gris, mais plutôt d’être réveillé par le chant d’un minaret ( non non, ce n’est pas un coq).

    Iosa……. descendant direct d’ un croisement d’ homonidés (mâle&femelle)                                                 

     

     

    Répondre
  94. HEFF

    17/12/2008

    Il faudrait que monsieur Lance s’adresse directement à l’Elysée, cette élection de Miss métisse, découle directement des directives éthnomasochistes lancées par Nicolas Sarkozy et les élites mondialistes pour transformer la France en pays déraciné et américanisé, piétiné par le multiculturalisme et l’immigrationisme.

    Des banques islamiques régies par la charia à l’implantation massive des mosquées et du communautarisme, du métissage obligatoire à l’anti-racisme fanatique, tout est entrepris pour détruire nos identités et notre civilisation européenne.

    La politique anti-nationale de cette fausse droite pour détruire l’identité française est immonde et nous entraine dans un cercle vicieux de catastrophes dans tous les domaines.

    Jusqu’à quand va-t-on devoir supporter ces brigades anti-racistes guestapistes qui traquent, persécutent, et nous imposent contre notre volonté leur délire racial immigrationiste ? ! ? ! ?

    Répondre
  95. IOSA

    17/12/2008

    C’est fou que l’on puisse faire un fromage avec du lait ou encore du yaourt, mais ce qui est vrai, c’est que si il n’ y a pas de sucre dans le yaourt ou du " vert" dans le roquefort….

    C’est un peu le sujet de cet article….quoique M.lance à raison, c’est vrai que miss blonde est plus que charmante sur cette photo et j’en connais plus d’un qui aimerait…….lui faire ses hommages.

    D’ailleurs, qui ne le ferait pas devant une jolie femme et celà quelque soit la couleur de sa peau, car on est tous pareils, à un moment donné, le cerveau se déplace du haut vers le bas.

    Après c’est une affaire d’aversion personnelle….Il y a ceux qui préfèrent les grosses, les maigres, les blondes ou les brunes ( les bières), bref on peut tout dire de ses envies, mais de là à en faire du prosélytisme racial ?

    Bon, c’est vrai que la miss de cette année est moins belle que celle de l’année dernière, qu’effectivement il y a longtemps que tout est truqué, mais tout le monde le sait depuis belle lurette.

    Alors, il n’y  faut pas en faire un fromage surtout que la miss 2009 est plus jolie que Carla.

    ps: personne n’ a le n° de tl de miss blonde ?… non? bande de rats que vous êtes !

    Répondre
  96. vox populi

    17/12/2008

    Elle est effectivement bien jolie Miss Normandie. Pour le "gaulois" que je suis, elle représente un archétype de féminité qui surpasse tous les autres, quels que soient leurs attributs intrinsèques et même si la beauté est également grande. Il ne peut qu’en être de même entre deux africains subsahariens, deux asiatiques etc…Car entre deux êtres issus d’une même source humaine, il y a probablement à l’oeuvre, de façon inconsciente, des phénomènes subtils d’attirance instinctive, de reconnaissance réciproque de l’un dans l’autre, de compréhension spontanée etc….Ce sont des gages d’harmonie et donc de plus grandes chances de bonheur.

    Il est bien évident que les couples mélangés ne sont pas exclus de cette accession au bonheur après lequel nous courons tous. Ce qui est primordial, c’est que le ciment de leur union soit au départ, comme pour les autres, un élan du coeur et pas un sacrifice à une mode ou, pire, une concession aux quasi-injonctions de notre petit cénacle intello-politico-médiatique à l’esprit égaré. Dans tous les cas, cet élan du coeur est LA condition principale de la réussite dans ce domaine. 

    Dans la foulée de Pierre Lance, on ne peut que s’insurger contre les discours absolument niais, sans réflexion aucune, des dadais(es) qui prônent la grande dilution universelle comme solution à tous les problèmes : "…soleil intelligent, qui donne la même couleur aux gens…" chante Laurent Voulzy. Comme si l’uniformité de la couleur allait donner de la hauteur de vue aux esprits obtus, aiguiser la conscience de ceux qui en sont dépourvus, rendre généreux et altruistes les égocentriques, annihiler la volonté de puissance et de domination des requins etc…Et, malheureusement, cette vision parfaitement "cucul-la-prâline" se répand à grande vitesse. Pourtant, comment ne pas se rendre compte des immenses pertes que subirait l’Humanité si cette uniformité advenait.

    Ceci me donne l’occasion de mettre en ligne une phrase que j’affectionne :  "l’erreur ne devient pas vérité parce qu’elle se propage et se multiplie".   

    Tous mes voeux de bonheur à tous les couples qui se lient et procréent dans l’amour et en conscience.

    Cliquez-moi!

     

    Répondre
  97. sas

    17/12/2008

    SAS précise……

    ……la sureprésentation ethnique décidée en loge et autres ateliers(pour cause d universalisme et autre mondialisation) sont en marche dans tous les   " secteur publics de notre ripoublique"…… COMMENT PENSER QUE L OFFICINE MONOPOLISTIQUE , et forcément en "main" (si ce n’etait que geneviève)…..fonctionnat a coup de subvention et autres gracieusetés pompées sur fonds publics……comment le choix qui nous est présenté comme représentif de notre patrie diversifiée( pas envahie hein…) pourrait être autrement que 50% de black ou metisses parmi les candidates……et 3 fois des pas de souche comme miss france ?????

    ……la question n’est pas ou plus qu’elle est la plus belles filles (les connaisseurs savent où les trouver)……l’affirmation est voilà le modèle de miss france coopté et voulue par la mane initiée qui nous convoit.

    le problème est légèrement différent….et que ce soit mr lance qui se perde dans ce faux dédale et cette parodie de polémique ……je me marre

    Sas dit que nous vivons une sureprésentativité des ultra minorité dans tous les domaines….c’est l essence de 1789……et ca nous tue aussi surement que 2+2=4

    sas qui déclare que toutes ces filles sont belles……mais pas très intelligentes ni dignes pour s abaisser a monayer leur cul indignement….même en maillot de bain….

    Ou sont les chiennes de garde féministes les ruddie,veils et autres….. vite des godasses

    Répondre
  98. Jean

    17/12/2008

    Avez vous remarqué que ceux qui pronent le métissage avec outrance ne donnent jamais l’exemple ?

    Généralement ils ont choisi leur conjoint dans la même race qu’eux même.

    Selon eux le métissage serait bon…. seulement pour les autres !

    Répondre
  99. VITRUVE

    17/12/2008

    AVE

    c’est vrai que les charolaises donnent moins de lait , mais la viande est meilleure!

    VALE

    Répondre
  100. yves

    17/12/2008

    on ne voit que la haine dans cet article ,il n y a pas de viol comme tu dis ,il faut regarder bien ce sont vos filles qui se donnent et je ne pense pas que tu pourras changer quelque chose.si Chloé a été elu cette fois ci c’est la justice qui a triomphé avant des miss béneficiaient d’avantages du fait de leur peau blanche maintenant qu’on essaie de ne pas juger les personne selon leur couleur de la peau on voit des filles metisses prendre le devant et evidemmene elles sont les plus belles regarder la reunion,martinique,mayotte !les gauloises ne pourront jamais être plus belles qu’elles ,ça c’est la vérite qui vous fachent .et je comprends pourquoi vous voulez un vôte publique c’est normal pour vote une blanche .ça se voit déjà aux  recrutements quels racistes vous étes!

    Répondre
  101. Matrix

    17/12/2008

    C’est un sujet d’homme les Miss….

    Si il y avait Mister France je m’y interesserais bien !….

    Répondre
  102. veritas veritatis

    17/12/2008

    La démocratie au lance-pierre de Pierre LANCE nous est lancée à la tête:

    1- il n’est pas content des magouilles de l’élection d’une Miss France. Soit. Personne n’est dupe, pas même l’heureuse élue. Rien de nouveau donc.

    2- Il fait lui-même un autre choix parmi les MEMES candidates (celles proposées par l’organisation déjà existante de cette Miss France particulière). Tel le coucou qui fait son nid en s’appropriant celui des autres, il y a déjà là une grossière inélégance. Que ne fait-il pas sa propre organisation de Miss France, ou de Mister France, pour apporter du neuf.

    3-Il propose alors aux gogos qui en auront le temps un choix binaire: avaliser le choix « Lance » ou non. Jamais la puissance de son esprit ne pourrait concevoir la possibilité pour ses dindons de lecteurs de proposer un choix tiers (c’est-à-dire ni le sien ni celui de la miss officiellement élue)

    4- Il se réjouit d’observer que parmi ceux (sans doute rares) qui lui écrivent,  il y a 100 % d’avaliseurs de son choix.   

    Il y a chez M. LANCE la terrible méconnaissance de l’esprit non-scientifique pour les rudiments de mathématiques statistiques sur lesquelles s’appuie la technologie des sondages, des votes etc. En substance, la démarche de vote qu’il propose est par construction invalide car fortement biaisée, indépendamment du choix de photo de fille qu’il propose. Il ne peut qu’y avoir une grosse distorsion en faveur du « oui », ceux qui sont d’un avis contraire, ayant de fortes raisons de ne pas se « déranger ».

    L’ego boursoufflé de celui qui se « lance », par « Miss France Veritas » interposée, dans la manufacture d’un plébiscite personnel garanti, aux résultats de toutes façons invérifiables, sera dans tous les cas gratifié à peu de frais : quelques cartes postales suffisent à son bonheur.

    Surtout ne soyons pas amer : la photo de miss Normandie est magnifique et pour elle-seule, l’article n’est pas nul..

    Veritas veritatis

    Répondre
  103. PLUSBLANCQUEBLANC

    17/12/2008

     

     

    Pour moi, c’est miss Lorraine !

     

    Lez problème n’est pas là, il faut dire aux candidats ou candidates au métissage: Pensez à vos enfants que vous ne reconnaîtrez plus !

    Répondre
  104. vox populi

    17/12/2008

    Elle est effectivement bien jolie Miss Normandie. Pour le "gaulois" que je suis, elle représente un archétype de féminité qui surpasse tous les autres, quels que soient leurs attributs intrinsèques et même si la beauté est également grande. Il ne peut qu’en être de même entre deux africains subsahariens, deux asiatiques etc…Car entre deux êtres issus d’une même source humaine, il y a probablement à l’oeuvre, de façon inconsciente, des phénomènes subtils d’attirance instinctive, de reconnaissance réciproque de l’un dans l’autre, de compréhension spontanée etc….Ce sont des gages d’harmonie et donc de plus grandes chances de bonheur.

    Il est bien évident que les couples mélangés ne sont pas exclus de cette accession au bonheur après lequel nous courons tous. Ce qui est primordial, c’est que le ciment de leur union soit au départ, comme pour les autres, un élan du coeur et pas un sacrifice à une mode ou, pire, une concession aux quasi-injonctions de notre petit cénacle intello-politico-médiatique à l’esprit égaré. Dans tous les cas, cet élan du coeur est LA condition principale de la réussite dans ce domaine. 

    Dans la foulée de Pierre Lance, on ne peut que s’insurger contre les discours absolument niais, sans réflexion aucune, des dadais(es) qui prônent la grande dilution universelle comme solution à tous les problèmes : "…soleil intelligent, qui donne la même couleur aux gens…" chante Laurent Voulzy. Comme si l’uniformité de la couleur allait donner de la hauteur de vue aux esprits obtus, aiguiser la conscience de ceux qui en sont dépourvus, rendre généreux et altruistes les égocentriques, annihiler la volonté de puissance et de domination des requins etc…Et, malheureusement, cette vision parfaitement "cucul-la-prâline" se répand à grande vitesse. Pourtant, comment ne pas se rendre compte des immenses pertes que subirait l’Humanité si cette uniformité advenait.

    Ceci me donne l’occasion de mettre en ligne une phrase que j’affectionne :  "l’erreur ne devient pas vérité parce qu’elle se propage et se multiplie".   

    Tous mes voeux de bonheur à tous les couples qui se lient et procréent dans l’amour et en conscience.

    Cliquez-moi!

     

    Répondre
  105. 974 Oté La Rényon

    17/12/2008

    Miss France 2008 ???

    Valérie Bègue miss France ?

    Quelle farce !

    Qui aurait voulu qu’une fille qui lèche un galet recouvert d’un liquide douteux avec des yeux “gourmands” et qui se vautre sur une croix dans une une piscine représente la France ?

    Qui aurait voulu que Geneviève de Fontenay ne dise rien et retienne cette vulgaire vamp pour nous représenter, nous les Français ?

    Une fois ces photos connues de tous, cette Bègue ne pouvait plus prétendre représenter la France. Et si son égo démesuré et sa soif de profits supprimaient tout bon sens chez elle et l’empêchaient de comprendre que sa seule sortie honnête était la démission, on aurait dû la destituer ! Geneviève a tout fait pour cela mais TF1, Endemol et leur suppôt Tellier ne l’ont pas voulu. Pour eux que l’image de la France – et de La Réunion – soit salie par une fille obscène, qui en plus blasphème, n’a aucune importance. Son obscénité fait de l’audience alors TF1 et Endemol se frottent les mains et la propulsent dans toutes leurs émissions abrutissantes tout en interdisant à Geneviève de Fontenay de virer cette inconséquente jeune fille.

    Geneviève de Fontenay a empêché que les Français – et les Réunionnais – ne soient complètement humiliés. Bravo Geneviève et longue vie à vous. Et ne les laissez pas faire tant que vous en aurez la possibilité !

    Répondre
  106. sas

    17/12/2008

    Au frère qui roule….

    Comme vous sas regrette que la surrepresentativité de teints hallés et de cheveux frisés soient egalement unscritère imposé pour nos canons nationnaux……mais question a mr lance : pourquoi en serait il dans ce domaine , différemant que pour le foot , la musique, les animateurs radio ou télé ?????et la politique générale de mr naguy bocsa….c’est est m^me la continuité…

    c’est là encore un choix éminament maçonique , décidé en loge ou atelier pour le plus grand bonheur à venir des francais profanes……et contre le plus grand nombre et sa volontée bien entendu (idem politique,syndicats,etc,etc) le terme est substitution…..

    Pourquoi ca vous choque dans ce domaine seulement ?, alors que vous le chérissez dans d’autres ?

    "dieu rit des gens qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes"……(bossuet) qui donne des leçons au bouffeur de curés.

    et pour votre gouverne mr lance , encore un domaine où vous etes ignare……les métisses et autres quarterones sont de faits, sculptées au moule et sont de loin en canon estétique, largement supérieur a ce que l on peut trouver en france dans son lit……en moyene

    et vous pouvez toujour discuter ce sujet….

    sas spécialiste es science des antilles et de l’amérique du sud….

     

    Répondre
  107. Jaures

    17/12/2008

    M Lance, au lieu de vous opposer (Dieu sait pourquoi d’ailleurs, j’aimerai savoir ce qui vous révulse chez vos contemporains issus de familles d’origines différentes) à l’élection d’une miss métis, ne croyez vous pas plus utile de vous révolter sur l’existence même de l’élection de filles considérées comme des paquets de viande fraîche exibés à la concupiscence d’un public décérébré. D’autant que, chacun le sait, cette élection est sous le contrôle de lobbies soucieux de promouvoir une image qui leur permettra de décliner et  vendre des produits.

    Pour le reste, je cotoie chaque jour dans mon entreprise et dans ma vie quotidienne, des métis de toutes origines et je puis vous rassurer sur un point: on y trouve la même proportion d’abrutis et de braves gens qu’ailleurs.

    Répondre
  108. Anonyme

    17/12/2008

    D’accord, Mr Lance, mais il faut pour celà créer un site "Miss France Veritas" où s’étaleront les photos de toutes les candidates de pieds en capes pour que les votes se fassent démocratiquement et normalement, pardi !

    Celà dit, le métissage est déjà en route par l’épidémie de viols constatés par les autorités de police en Suède, Norvège, Danemark, Australie, Indonésie, etc. sur les filles non-musulmanes par des musulmans.  Et celà prend des proportions importantes, d’autant que les médias se taisent lâchement.

    Répondre
  109. alf007

    17/12/2008

    Le metissage sinon rien, voila c’est comme cela,  pourtant il semble que le mélange ne prenne pas, quelques gens dictent leur loi et faut baster.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)