Non à l’hystérie pseudo-scientifique

Posté le août 25, 2009, 12:00
8 mins

Entretien avec Michel de Poncins
Président de Catholiques
pour les Libertés économiques

Vous parlez d’hystérie à propos du film « Home ». Pouvez-vous nous dire pourquoi ?
Nous nous trouvons devant un cas de désinformation planétaire. Les médias créent des chimères, derrière lesquelles les foules asservies et consentantes s’engouffrent. C’est bien un phénomène d’hystérie. La double chimère est qu’il y aurait un réchauffement climatique et que ce réchauffement climatique serait dû aux activités de l’espèce humaine.
 En toile de fond, se dessine une sorte de religion païenne de la terre, « Gaïa », qui est adorée littéralement à la place de Dieu. Un hebdomadaire titrait d’ailleurs à propos de ce film : « Chant d’amour à la Terre mère ».
Il s’ajoute l’idée insupportable que les hommes seraient de trop : un ancien ministre de l’Environnement a déclaré que les enfants polluaient et je vous fais grâce des calculs abscons qui « prouvent » cette horreur ! « Home » bénéficie d’une propagande incroyable et indécente, jusque sur les autobus de la région parisienne. Et il a été largement subventionné par le milliardaire François-Henri Pinault…

Mais beaucoup de scientifiques se rallient à ce que vous appelez une chimère…
La presse passe sous silence le fait que 36 000 scientifiques américains ont signé une pétition pour dénoncer ce mensonge. Les études les plus sérieuses montrent que, dans le passé, il y eut de très gros changements climatiques. Il y a mille ans environ, le Groënland fut appelé ainsi, car cette terre était verte et sa prospérité était telle qu’une cathédrale y fut édifiée.
En revanche, une période de mini-glaciation a eu lieu au XVIIe siècle. Elle nous valut les belles arabesques de patineurs des peintres flamands. Lors de ces changements climatiques, les hommes s’adaptèrent grâce à l’usage de la raison que Dieu leur a donnée et compte tenu des moyens techniques dont ils disposaient à leur époque. Il est démontré que, depuis environ 150 ans, il n’y a pas de changement dans le climat, ce qui est contraire à la propagande à laquelle se livrent les médias. Vaclav Klaus, président de la Tchéquie, a écrit récemment un livre « Planète bleue et péril vert » pour tout expliquer.

Le film montre tout de même que des morceaux de glace ne cessent de se détacher de l’Arctique.

C’est vrai, et il le montre avec de fort belles images, mais ce n’est pas une raison pour se laisser manipuler par des mensonges. On voit aussi un ours blanc nager jusqu’à l’épuisement pour chercher à se poser quelque part. Mais personne ne dit évidemment une autre vérité : dans l’Antarctique, la glace augmente actuellement sans arrêt – ce qui montre en passant la difficulté de formuler un jugement général sur le climat de la planète. Revenons à l’Arctique.
Les chevaliers du réchauffement s’inquiètent de la montée « certaine » des eaux et des cartes terrifiantes circulent avec la mer remontant très loin dans divers pays. Or, justement, ces temps-ci la presse est obligée d’avouer qu’au Groënland précisément, un phénomène inattendu se produit : la terre augmente là où la glace disparaît.

Comment expliquez-vous que tant de médias célèbrent comme une vérité ce que vous considérez comme des chimères ?
Les grands médias mondiaux sont généralement de gauche. Or, l’hystérie mondiale conduit à restreindre les libertés et tout ce qui restreint la liberté fait leur affaire. Ensuite, et pour paraphraser le grand journaliste Lazareff, le « sang à la une » fait vendre le journal…

Et François-Henri Pinault, comment comprenez-vous son engagement ?
La culture du mensonge est une culture révolutionnaire par excellence et il s’agit bien ici d’une subversion mensongère. Rappelons que de nombreux faits historiques montrent une collusion entre les révolutionnaires et les personnes les plus riches. Le duc d’Orléans, l’homme le plus riche de France, a financé la révolution, jusqu’au moment où celle-ci l’a guillotiné. Par ailleurs, financer le film « Home », c’est signaler aux médias que l’on se range dans le camp de la subversion mondiale et cela ne peut certainement pas nuire au business ! Inversement, notre combat contre cette chimère est avant tout un combat pour la liberté…

18 réponses à l'article : Non à l’hystérie pseudo-scientifique

  1. Aiveuss

    03/09/2009

    Fichtre !!

    Je suis sidéré par tant de véhémence pour des thèses abracadabrantes. Le climat change, c’est un fait. Les technologies modernes permettent de le mesurer, et montrent que l’activité industrielle humaine n’y est pas étrangère. Dans quelle mesure, et quelles conséquences, cela reste certes en débat.

    Mais que certains d’entre vous puissent imaginer que l’Homme n’y est pour rien me laisse pantois ! Alors continuons à utiliser des pesticides en masse, à jeter nos déchets nucléaires à la mer pour qu’on ne les voie plus, à cracher du protoxyde d’azote pour sentir bon sous les bras, à envoyer des m3 de gaz carbonique pour générer l’énergie demandée par nos ordinateurs pour écrire des commentaires futiles. Mince ca y est je suis hystérique, je fais de la désinformation…

    Moi cela m’est égal, je ne suis pas un amoureux de l’Homme, je suis un amoureux de la Vie.

    Et heureusement celle-ci perdurera longtemps après la fin programmée de l’espèce humaine.

     

     

    Répondre
  2. HansImSchnoggeLoch

    31/08/2009

    Jaures <<je préfère prendre des mesures de bon sens>>
    Les mesures de bon sens ce n’est pas vous qui les avez inventé. Cela se pratique depuis des lustres et à des époques où les clowns du giec et vous-même étaient encore des gosses ou même pas nés.
    Tout de suite après la guerre le tri sélectif n’était pas nécessaire car des déchets il n’y en avait pas Jaures, on les bouffait car il n’avait pas grand chose d’autre. Ce n’est que quand votre génération est devenue adulte que le gâchis s’est installé. A 18 ans j’avais un vélo d’occasion, d’autres n’avaient rien, point barre.

    Répondre
  3. françois

    31/08/2009

     @ Jaures

     Que les membres du G8 soient d’accord avec le Giec n’a rien d’étonnant. On ne peut faire partie du Giec QUE si on y est nommé par un gouvernement. C’est donc un organisme gouvernemental dans toute sa splendeur. C’est tout de même étrange, d’habitude, un organisme gouvernemental est à priori suspect mais ici, les ONG écologistes, Greenpeace en tête ne jurent que par eux.

      Vous n’avez manifestement pas lu les rapports du Giec. Ces rapports sont écrits suite aux conclusions * obtenues par des modèles mathématiques qu’ils font tourner sur les ordinateurs les plus puissants. On notera au passage que ces modèles prennent en compte une quinzaine de paramètres sur 5000 qui interagissent entre eux. En "ignorant" 4985 paramètres sur 5000, ils ont malgré tout la prétention de "prédire" le climat sur un siècle!!!  Depuis plus de 30 ans, le Giec émet donc des rapports sur ces bases et a réduit ses "prétentions" au fur et à mesure que les observations  démentaient  ses prévisions alarmistes. C’est ainsi que la prévision d’augmentation de température prévue pour le siècle à venir a été divisée par plus de 3 et que la prévision de montée du niveau des océans l’a été par 10. Comment peut on faire confiance à un organisme qui adapte ses conclusions au fur et à mesure qu’elles se révèlent fausses sans jamais remettre en cause la théorie qui a conduit à ces erreurs?

      Ce que je préconise? Pour commencer cesser de raconter des mensonges, ensuite, ne pas dépenser de l’argent sur des chimères: Nous ne sommes pas assez riches pour cela.

      *Ne vous êtes vous jamais étonné que le Giec ait besoin de se réunir pour obtenir un "consensus"? En science, on n’a pas raison parce qu’on est majoritaire ou que l’on a l’unanimité mais parce qu’on a démontré quelque chose. Le Giec n’a JAMAIS pu démontrer ses théories ou ses affirmations. Voilà sans doute pourquoi il a besoin de "consensus" ( il y aurait là aussi beaucoup à dire) . Partant de là, ce n’est plus une conclusion scientifique qu’il donne mais une conclusion politique.

     

    Répondre
  4. HansImSchnoggeLoch

    31/08/2009

    Summa summarum, le réchauffement global provoqué par l’activité humaine ainsi que les différentes pandémies de grippe annoncées depuis des années ne sont que de la poudre de perlin-pinpin permettant aux politiques de plumer leurs citoyennes et citoyens pour s’en mettre pleins les poches. Regardez leur empressement à se faire voter.
    Il y en a un qui est particulièrement révulsant c’est celui qui a été vidé du conseil municipal de  Frankfurt/Main et qui maintenant essaie de se refaire une beauté ailleurs.

    Répondre
  5. Jaures

    31/08/2009

    Cher François, vous m’avez mal lu. J’ai écrit:" De l’autre côté, des dizaines de milliers d’autres scientifiques (les membres du GIEC, organisme international, ne sont pas des rigolos) nous allertent avec gravité." Les membres du GIEC ne sont que quelques milliers parmi les dizaines  de milliers d’autres. Je rappelle que les conclusions du GIEC qui affirment que le réchauffement de la planète est dû à 90% aux activités humaines a été approuvé par les sociétés des sciences des pays industialisés (G8). Je confirme donc qu’il existe des dizaines de milliers de scientifiques qui sont persuadés que le réchauffement de la planète est dû aux activités humaines.

    Je comprends votre scepticisme. Je conçois également que vous regardiez attentivement les diplômes de ces scientifiques. Mais, de la même façon, regardez à quels lobbies peuvent être liés les scientifiques qui contestent les conclusions du GIEC.

    Pour ma part, je préfère prendre des mesures de bon sens: adapter mon moyen de transport à mes besoins réels (pas de 4X4 pour faire Paris-Versailles), privilégier une méthode de chauffage économique en isolant mon logement et en entretenant ma chaudière, consommer des fruits et légumes de saison (en plus, les fraises de décembre sont immondes !), trier mes déchets… J’ai beau chercher, je ne vois à cela aucun inconvénient et beaucoup d’avantages.

    Et vous, cher françois, que préconisez-vous ?

    Répondre
  6. Anonyme

    30/08/2009

    Jaures

    Votre ex-candidate aux présidentielles non plus, sarkosiste dit elle , c’ est pour vous la même évidence, mince alors le napoléon de l’ UMP ayant eu l’ idée avant les socialistes. Horreur , ils vont récupérer les voix de ces girouettes de vert, normal, le FN création du PS pour mettre l’ex-droite républicaine dans la mouise, Dany création du nain de Neuilly reviendra au bercail.

    Répondre
  7. Jaures

    30/08/2009

    Cher siniq, relisez mes posts. Contrairement aux Verts, je n’approuve pas la taxe carbone en l’état: elle est injuste et inefficace.

    Répondre
  8. françois

    29/08/2009

     @ Jaures

      "Les quelques dizaines de milliers de scientifiques du Giec" dites vous? Je vous invite à lire les rapports du Giec et vous constaterez:

      -Que les signataires sont moins de 2500.

      -Que sur ces 2500 personnes on compte énormément de diplômés d’économie, de sciences politiques, de journalistes, de spécialistes des transports, de la pêche, du management, de l’énergie, du bâtiment, des "environnementalistes"(???), des hauts fonctionnaires… Bref, une fois éliminés tous ces intéressants "experts", il reste 600 personnes. Pour ces derniers, si l’université qu’ils ont fréquentée est précisée, le niveau et la spécialité de leur diplôme sont malheureusement trop souvent passés sous silence. Allez  voir ces listes, c’est édifiant!

      @ Gerard Pierre

      On peut rajouter à vos remarques que le président du Giec est diplômé d’économie et que Monsieur Gore est licencié d’art de Harvard. Pourtant, dès que ces deux illusionnistes font une déclaration sur le climat, tout le monde (médias, hommes politiques,public)  considèrent que c’est plus sûr que les 4 Evangiles, le Coran, la Torah, Einstein et Newton réunis! Et si en plus cette déclaration est reprise par les Grands Spécialistes Hulot,  Mamère, Bové et Cohn Bendit,  le doute devient du négationnisme passible du Goulag!

    Répondre
  9. Anonyme

    29/08/2009

    Bien, le retour des morts vivants                                                              

    Notre Jaujau a verdit son discours, normal c’est dans l’ air du temps et puis depuis que le trublion Dany avec ses petits camarades du grand écart a fait un score aux farces et attrapes européennes, il faut bien brosser dans le sens du poil les pastèques nationales.

    Question , qui s’ occupe des chèvres du camarade Bovet, Jaures un travail de syndicaliste tout a fait dans vos cordes, se serait il informé chez la donzelle du Poitou!

    Pour être, l’ écologie combien cela rapporte, c’est tout ce qui intéresse nos politiciens verreux. Tant que les moutons continueront à se faire tondre pourquoi s’ arrêter en si bon chemin, la laine repousse toujours. Merci aux intervenants essayant de nous désembourber de la politique étatique de ce pays

     

    Répondre
  10. jacques ernewein

    28/08/2009

    Réchauffement climatique 8-2009

    Notre France socialo-sarkosyste ne supporte plus la contradiction. Les journalistes de la plupart des médias subventionnés préfèrent "la gamelle" à la recherche de la vérité. Pas de recherche, donc ils répètent à l’envi les credo officiels. Notre pauvre pays va devenir le dernier pays marxiste où il ne faut même plus réfléchir.

    Que des milliers de scientifiques étrangers aient vigoureusement alerté l’opinion mondiale de la stupidité de la thèse du réchauffement climatique causé par l’homme n’inquiète pas la plupart de nos concitoyens. La pensée officielle affirme, le français doit obéir.

    Nos médias stipendiés ne rendent même pas compte des appels de ces milliers de spécialistes.

    Qui, en France a seulement entendu parler de l’Appel d’Heidelberg signé au sommet de la Terre en 1992 par 4000 scientifiques dont 72 Prix Nobel?

    Qui a lu la Déclaration de Leipzig de 1995?

    Qui a jeté un coup d’œil à la Déclaration de l’Oregon?

    Qui s’est intéressé à la Déclaration de Manhattan de 2008?

    et peut-être enfin, qui a lu "Planète bleue en péril vert" de Vaklav Klaus; Président de la République Tchèque et ancien Président en exercice de l’Union Européenne?

    Lesquels de nos journalistes savent que ces contestations existent? Probablement bien peu, mais tous connaissent nos pitres subventionnés comme sont notre ministre Borloo, notre cinéaste aviateur Artus Bertrand et le clown politico écologiste Hulot.

    Je vous remercie de vos articles qui, je le souhaite feront peut être réfléchir quelques uns de nos contemporains.

    Répondre
  11. Jaures

    28/08/2009

    Encore une fois, chacun brandit ses scientifiques comme porte voix de ses propres idées. "36 000 scientifiques américains" nous affirme-t-on dans cet article. Sont-ce les mêmes qui, dans les années 70 affirmaient que la cigarette facilite la digestion, déstresse et aide à perdre du poids. Idem pour l’amiante:dès que des intérêts financiers importants sont en jeu, des bataillons de scientifiques sont mobilisés. De l’autre côté, des dizaines de milliers d’autres scientifiques (les membres du GIEC, organisme international, ne sont pas des rigolos) nous allertent avec gravité.

    Mais quels sont les demandes des scientifiques qui craignent les conséquences du réchauffement climatique ? Lutter contre le gaspillage des énergies fossiles, développer les énergies propres. Concrètement, cela veut dire favoriser les circuits courts, les transports en commun, adapter son véhicule à ses besoins réels, isoler son logement,…Ne sont-ce pas là tout simplement des mesures de bon sens pour une meilleure qualité de vie ?

    Même si on ne croit pas au réchauffement de la planète, préserver son environnement ne présente que des avantages.

    Répondre
  12. Gérard Pierre

    27/08/2009
    @ françois
     
    Il m’a déjà été donné de lire les mêmes éléments que ceux que vous développez ici dans votre argumentaire. Je n’ai jamais vu aucun scientifique reconnu venir les contester ! …… En revanche la qualité de scientifique de tous ceux qui pérorent sur le sujet sur les plateaux de télévision et sur les antennes de radio reste à établir !
     
    Nicolas Hulot, après avoir considéré le monde comme son terrain de jeu à grands renforts de kérosène, s’est mué en conscience environnementale ! …… Le photographe Yann Arthus-Bertrand est un spécialiste du climat comme Benoît XVI l’est de la tauromachie ! …… Jean-Louis Borloo est avocat d’affaires ! …… Les ministres de l’environnement qui se sont stérilement succédés sous la cinquième république étaient pour la plupart des politiques avec une brumisation d’écologie, voire un vernis médical ou pharmaceutique !
     
    En revanche, Claude Allègre, scientifique de renommée internationale, contradicteur des thèses officielles, est gogolisé par tous ces gens là !
     
    Sur les chaînes de télévision étrangères on peut encore voir et entendre des contradicteurs s’exprimer, notamment sur certaines chaînes allemandes. Ces scientifiques expliquent clairement que les modèles mathématiques sur lesquels s’appuient les tenants du catastrophisme sont en contradiction avec les relevés effectués par ailleurs, mais qu’à cela ne tienne, quand la réalité n’est pas conforme à la théorie, c’est évidemment la réalité qui a tort !
     
    En France, c’est un diktat !
    La recherche scientifique est totalement entre les mains de l’état qui fixe les priorités ou des puissances économiques qui l’utilisent à des fins commercialisables. L’équation est alors basique : Pas dans le plan de recherche fixé = Pas de budget ! …… Ganz Klar ! …… En revanche, ceux qui « jouent le jeu » ont quelques chances, …… moyennant quelques publications convenues, …… de connaître une progression de carrière « honorable » ! …… (Légion d’Honneur, Mérite National, Prix de ceci, Médaille de cela et Titres ronflants à volonté !)
    Et ce sont les mêmes, qui se conduisent ainsi, qui vous soutiennent encore que nous sommes en …… démocratie ! …… Si, si ! …… sans rire !
    Répondre
  13. ivan.deniitchssov

    27/08/2009

    Dommage que Pierre Lance ne soit pas pour vous expliquer des choses tellement simples que vous ne pouvez pas les comprendre.

    Répondre
  14. doucet

    27/08/2009

    et oui, AL GORE, GAIA, HULOT, les merdias et leurs suites : encore, encore, encore et encore des prophètes de fin du monde !!!
    Décidemment, la peur est un fond de commerce bien plus facile que la raison.
    Sainte misère !!!!

    Répondre
  15. françois

    27/08/2009

      Je crains que mon précédent courriel ne soit pas passé. Je le renvoie en remerciant d’avance le modérateur de ne pas en tenir compte s’il fait double emploi.

      Une fois de plus, les tenants du " la terre est en danger et l’homme la détruit" n’apportent que des sentiments et des impressions contre cet article. Un sentiment n’est pas une preuve et une impression n’est pas une démonstration. Une affirmation sans fondement ne devient pas une vérité parce qu’on la répète 100 fois. J’invite ces personnes à aller jeter un coup d’oeil au commentaire que j’ai écrit à la suite de l’article sur la taxe carbone. Ils y trouveront des éléments CHIFFRES.

       

    Répondre
  16. Deguillaume

    27/08/2009

    On nous prend pour des pigeons. On nous ment, on cherche à nous faire peur et on nous culpabilise pour nous tirer du fric car l’écologie est une mine d’or. Il faut bien que les qoqos crachent au bassinet pour que les salauds qui nous gouvernent puissent se remplir les poches. Ce sont eux les poubelles de l’humanité.

     

    Répondre
  17. jhf

    26/08/2009

    Mensonge la terre est en danger, de la à la déifier c’est aussi un danger, par contre l’utilisation que fait l’homme de sa planète démontre qu’il ne tire aucune leçon et qu’au lieu de diminuer la pollution il ne fait que l’aggraver.
    Votre article est autant manipulateur que soit disant des foules asservies, plutôt des personnes qui prennent aujourd’hui conscience de l’état déplorable de leur planète, l’homme existe depuis 200 000 mille ans et a détruit ce que la planète et les micro-systèmes à (ont) mis plusieurs millions d’années à créer.
    Où se trouve la vérité dans votre spiritualité?

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)