Nouveauté

Posté le 08 janvier , 2019, 3:18
6 secs

Les Presses de la Délivrance viennent de publier « L’Allemagne, chef du califat d’Europe d’ici peu ». Philippe Arnon, expatrié depuis de longues années dans les Pays baltes et auteur de plusieurs essais, notamment sur le sujet de l’islamisation, s’inquiète ici de la possible convergence entre certaines tendances de l’esprit germanique et l’islam. Il craint aussi que l’Allemagne, qui pourrait devenir majoritairement musulmane avant la fin du siècle, remette le feu à une Europe déjà bien mal en point. Un scénario-catastrophe à méditer pour éviter qu’il ne devienne réalité !

244 pages – 22 € (+ 5 € de port) – À commander auprès du service abonnement ou sur le site des « 4 Vérités ».

 

 

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

5 Commentaires sur : Nouveauté

  1. Alain PROTTE

    14 janvier 2019

    Rien de nouveau.
    Les relations entre l’Allemagne nazie et l’Islam étaient au beau fixe pendant la Deuxième Guerre Moniale.
    Führer et Calife se prêtait assistance
    La SS avait des divisions musulmanes.
    Alors ne soyons pas surpris de ce retour aux sources.

    Répondre
  2. Gérard Pierre

    12 janvier 2019

    L’Allemagne a déjà l’expérience d’une ‘’fréquentation‘’ de l’islam ! …… C’était au temps du nazisme !

    Amin al Husseini, le grand mufti de Jérusalem … [et accessoirement oncle du criminel Yasser Arafat] … était très lié avec Hitler, Goering et Himmler ! … des photographies d’époque en témoignent. Il faut dire qu’en matière de génocide c’était un ‘’expert‘’ qui s’entretenait d’un sujet bien maîtrisé avec d’autres ‘’experts‘’ : lieutenant de l’armée égyptienne, il avait servi comme officier dans l’armée ottomane et avait participé au génocide arménien !

    C’est lui, précisément, qui a levé une division de SS bosniaques, la 13e division de montagne de la Waffen SS Handschar, composée presque exclusivement de musulmans !

    Si certains représentants du peuple allemand, … [à l’instar d’ailleurs des nôtres], … tentent de dévoyer leurs citoyens, je suis convaincu que, comme en France également, la grande majorité est hostile à cette politique d’immigration subsaharienne IMPOSÉE SANS CONSULTATION !

    Les connotations entre islam et nazisme … [deux totalitarismes (*)] … sont encore plus prégnantes en Allemagne qu’en France !

    Le peuple allemand, dans sa majorité et sa diversité, ne peut que rejeter cette perspective !

    (*) Totalitarisme : Système politique prônant l’émergence d’un PRINCIPE UNIQUE et éradiquant méthodiquement, Y COMPRIS PHYSIQUEMENT, tout ce qui est susceptible d’entraver l’avènement dudit principe.
    * Principe unique de l’islam : une seule ‘’religion ‘’ sur toute la surface de la terre, celle d’Allah,
    * Principe unique du nazisme : une seule race, la race aryenne,
    * Principe unique du communisme : une seule classe sociale, celle du prolétariat.
    * Point commun entre ces trois totalitarismes, outre l’identité des méthodes utilisées : leur antisémitisme viscéral.

    Répondre
  3. HansImSchnoggeLoch

    11 janvier 2019

    // L’Allemagne, chef du califat d’Europe d’ici peu //

    Oups, je pense qu’il y a une petite erreur de “casting”.
    Uniquement parce qu’Angela Merkel a laissé rentrer des centaines de milliers de migrants sous l’oeil attendri de quelques centaines d’idiots utiles ne veut pas dire que le pays entier approuve cette politique.
    Il y a comme en France une résistance sourde prête à exploser et les élections européennes au printemps révèleront l’ampleur de cette colère.
    Les jours de dame Merkel sont de toutes façons comptés, elle a bien déclaré qu’après la fin de son mandat elle rendrait le tablier de chancelière pour revêtir celui de cuisinière qu’elle n’aurait jamais due quitter.
    Nous aurons enfin une “kinderlose Mutti” *) au foyer.

    *) kinderlose Mutti = mère sans enfants.
    En France nous ne sommes pas gâtés pour autant car nous avons un “kinderloser Papi”.
    Fraudrait lui indiquer la porte de sortie pour qu’il puisse s’occuper de sa grand-mère.

    Répondre
  4. hagdik

    10 janvier 2019

    Vers 1998 – 2000, quand on tenait ce genre de discours, on se faisait “cramer au lance flamme” par les modérateurs ! Facho, salaud, voyou, terroriste. Etc.
    Il fallait aller sur “SOS RACAILLE” pour pouvoir s’exprimer.
    En politique, pareil, point de salut sinon au FRONT.
    En France, on ne tire pas sur l’incendiaire mais sur celui qui sonne le tocsin.
    Si on continue de dormir sur nos deux oreilles, si les éveillés continuent de gloser sur les sourates du korampf pour dire si elles ont compatibles ou pas avec la démocrassie, si la drouate continue de se chercher pour être compatible avec les merveilleuses idées de la gauche moraliste, si on continue de tergiverser avec les idées communistes, si on continue de se coucher devant les minoritaristes, les pédés, les gouines, les trans-je-ne-sais-quoi. Si on s’écrase devant l’envahissement afro-arabo-muz. Si on laisse le faux pape actuel détruire la chrétienté.
    Et si on continue de se coucher devant l’islam sous tout les vocables qui servent à le rendre correct alors que ce n’est rien de mieux que le nazisme.
    Alors on est foutus, la civilisation est morte, c’est le grand “RESET” qui nous attend.

    L’autre voie est la RÉSISTANCE, la REMIGRATION, le COMBAT sous toutes ses formes.
    Que l’ombre de CHURCHILL et de tout ceux qui ont sauvé ce monde en 45 viennent planer sur la france qu’on puisse lui redonner son “f” majuscule. Aujourd’hui, elle n’est que la francarabia. Pareil pour l’eurabia.

    Répondre
  5. BRENUS

    10 janvier 2019

    “Convergences entre les esprits germaniques et islamisme” ? Nous en reparlerons le jour où les dits “islamistes” et leurs cohortes d’atrophiés du cerveau seront capables de concevoir des Mercédès et les machines pour les fabriquer. Le bourricot c’est quand même plus simple quoi qu’on en pense.

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)