On va regretter Makhonine !

Posté le novembre 19, 2005, 12:00
7 mins

La crise du pétrole s’étant un peu calmée, suite aux assurances de production accrue données par les pays du Golfe, chacun s’est rendormi sur ses deux oreilles au vu d’une légère baisse du prix à la pompe. Le réveil sera rude, car l’envolée des cours reprendra de plus belle, tôt ou tard. La crise du pétrole sera obligatoirement de plus en plus aiguë durant les dix ou vingt prochaines années.
J’en ai exposé les raisons il y a plus d’un an, dans notre n°449 («L’Apocalypse du pétrole»), la principale étant la formidable croissance de l’économie chinoise, dont les besoins en énergie augmentent de jour en jour. Notons au passage que les exportations chinoises de pantalons et de chaussures n’ont pas seulement pour conséquence de mettre des Européens au chômage. Elles ont un autre effet pervers : les ouvriers chinois étant exploités à outrance (ce qui est normal dans un pays qui se veut communiste), cette main-d’œuvre bon marché permet d’offrir de très bas prix en Occident, ce qui entraîne des achats irréfléchis, d’où un gaspillage accru de marchandises, donc de ressources naturelles et… d’énergie.
Le pétrole va manquer, c’est inéluctable. Et nos gouvernants devraient d’ores et déjà favoriser très vite la mise en œuvre des biocarburants, dont on parle de ci de là, mais dont le développement est beaucoup trop lent pour pouvoir compenser en temps utile la raréfaction de l’essence. Au fait, avez-vous entendu parler d’Ivan Makhonine ? Cet inventeur russe génial (à qui je consacre un chapitre du 3e tome de mes «Savants maudits, chercheurs exclus», à paraître en janvier prochain) avait créé un carburant plus économique et plus performant que l’essence et qui était tiré des houilles, lignites sulfurées et toutes autres matières carbonées, abondantes dans notre pays. Ce carburant avait en outre l’avantage d’être ininflammable à froid, ce qui éliminait tout risque d’incendie en cas d’accident de véhicule ou d’avion. Ivan Makhonine, qui avait quitté la Russie en 1922 pour s’installer en France, avait fait cadeau de son invention à notre pays pour le remercier de son hospitalité. C’était une aubaine pour nous, mais c’était sans compter avec le lobby pétrolier, qui fit obstacle de tout son poids, par politiciens interposés, à l’adoption de ce carburant. Makhonine, homme de caractère, ne baissa jamais les bras, et, dans les années 60, alors que la fermeture progressive de nos mines de charbon mettait tant d’ouvriers au chômage, Ivan Makhonine batailla encore pour proposer son carburant, qui aurait sauvé l’exploitation minière. Il fut alors appuyé à fond par Pierre Poujade et l’UDCA, mais l’adversité fut la plus forte et Makhonine mourut en emportant son secret dans la tombe. Il n’avait jamais révélé le mode de fabrication de son carburant, bien que celui-ci ait été employé avec succès dans de nombreux essais effectués par la Marine, l’Aviation et même les camions de livraison de la Samaritaine. Je présume qu’aujourd’hui, le fantôme de Makhonine observe en ricanant tristement nos pompes à essence et les prix qu’elles affichent.
Peu de gens sont conscients du nombre d’inventions occultées, dans tous les domaines, par les puissants du jour, appuyés sur le lâche conformisme de M. Tout-le-monde. «Si c’était vrai, ça se saurait !» répètent stupidement les moutons de Panurge, comme si toute vérité n’avait pas une armée d’ennemis embusqués dans tous les intérêts, routines ou carrières qu’elle dérange.
Sait-on, par exemple, que Norbert Duffaut et Loïc Le Ribault, découvreurs du silicium organique (à ne pas confondre avec le silicium minéral), avaient trouvé ensemble dès les années 60, par des expériences en laboratoire, le moyen d’extraire 82% du pétrole contenu dans les roches pétrolifères, au lieu des 25 % seulement habituellement extraits, parce que les pores de ces roches-magasins sont bouchés par de l’argile (et non par du bitume, comme on le croit généralement) et que celui-ci résistait à tous les solvants. Ils prirent un brevet et tentèrent vainement d’intéresser des pétroliers à leur découverte. À l’époque, ceux-ci ne voyaient sans doute pas l’utilité de se compliquer la vie, car le pétrole coulait à flots. Il n’en est plus de même aujourd’hui, et le procédé Duffaut-Le Ribault résoudrait pour longtemps la crise du pétrole. Mais Duffaut est mort et Le Ribault, persécuté par l’Ordre des médecins et la justice française pour avoir, avec son G5, soulagé les douleurs de plus de 15 000 personnes, a quitté le «pays des droits de l’homme» la rage au cœur et sans espoir de retour.

12 réponses à l'article : On va regretter Makhonine !

  1. Jean Vladimir Térémetz

    07/09/2007

    Compatriote du regreté Ivan Makhonine, je me suis intéressé comme lui à l’énergie et à l’aviation : Mais en son contraire, je n’ai vu dans cet I.N.P.I. qu’ « Institut National du Pillage des Inventeurs » et j’ai mis accessibles à tous, mes découvertes : http://www.savoir-ce-qu-est-l-univers-et-ce-que-nous-avons-a-y-faire.net http://www.savoir-ce-qu-est-la-lumiere.net et à l’occasion l’électricité http://www.toute-une-nouvelle-aviation.net

    Répondre
  2. Astier J-M

    05/03/2007

     

      CABURANT MAKHONINE, disparition d’Alain CASTEL et de dossiers consulter:

                            http:/saintseine.vingeance.free. fr/stseineinfo

    Répondre
  3. astier

    02/03/2007

    Alain Castel, archiviste de la III° Region Maritime , Archives du port de TOULON à été assassiné vers TENDE Pentecôte 1980, son cadavre sans tête a été découvert en Italie le 3 août 1981.IL en savait trop sur le carburant et détenait une caisse de documents qui a disparu.5 Des essais de ce carburant à été fait par la Marine Nationale.

    "Il connaissait les dossiers du carburant Makhonine": la Dépêche du Midi" Mercredi 23 septembre 1981

    "Dans l’ombre de Makhonine qui a tué Alain Castel?":   Le Républicain Lorrain 27 septembre 1981

    "Cadavre sans tête et carburant miracle": Ouest France 6 Nov 1981

    Intervention de Maurice BRIAND député des Côtes du Nord à l’assemblée Nationale en Novembre 1981

    ……

       Il semble bien que ce sont les "pétroliers" qui l’ai fait assassiné.

                                     J-M ASTIER

     

    Répondre
  4. saey

    04/07/2006

    Voir sur le net Jean-Michel CHARLIER http://www.jmcharlier.com Un film documentaire certainement introuvable aujourd’hui Les dossiers noirs 1er octobre 1978 sur FR3 : Le carburant miracle d’Ivan Makhonine. Né à Saint Pétersbourg en 1895, émigré en France en 1921, l’ingénieur Makhonine invente et fabrique un nouveau carburant qu’il extrait indifféremment d’huiles végétales ou de charbons pauvres inutilisables par l’industrie. Les grandes compagnies pétrolières feront tout pour qu’il ne commercialise pas son procédé

    Répondre
  5. bruno

    16/03/2006

    VOUS POUVEZ TOUJOURS VÉRIFIER POURQUOI LE TRANSISTOR N’A PAS ÉTÉ INVENTÉ PAR UN INGÉNIEUR.

    Répondre
  6. un RBB

    21/11/2005

    Pierre Lance a parfaitement eu raison de déserter cette zone d’expression qui semble majoritairement occupée par des apprentis RBB (Rationalistes Bêtes et Bornés). C’est sans aucun espoir.

    Répondre
  7. gaius

    21/11/2005

    trés bon texte , il est VRAI que les lobbys criminels du pétrole et de la pharmacie filtrent les inventions et stoppent celles qui mettraient à mal leur industries ARCHAÏQUES !!!

    Répondre
  8. Gino

    21/11/2005

    Grepon le texan, alors au bout du compte tu veux dire quoi ?

    Répondre
  9. grepon le texan

    21/11/2005

    Pierre LANCE offre encore de sa pensee magique. Pour lui, il est evidemment vrai que il y a des penseurs ou inventeurs de solutions magiques qui serait aujourhui perdu, avec leurs idees. La faute serait aux idiots Messieurs tout le monde. Goutons un peut a l’acride dedains pour les moins-que-Pierre-LANCE, dans ces paroles: …le lâche conformisme de M. Tout-le-monde. «Si c’était vrai, ça se saurait !» répètent stupidement les moutons de Panurge… Mais voila que, une des raisons pour lesquelles des procedes industrielles ou scientifiques finissent par etre connu ou adopte ou rejete(pour finir meconnu) est que, miracle des miracles, les procedes des scientifiques et ingenieurs sont bases sur la methode scientifique, avec les maths a l’appui. Les maths et les connaissances scientifiques ne sont pas des mysteres profondes, mais des choses connaissable a quiqunonque qui veut y aller de facon discipline. Les connaissances et les outils dont dispose un ingenieur en chimie formee aujourdhui sont nettement superieur a tout ce que pouvait connaitre ou utiliser l’inventeur miracle-mais-perdu de Pierre LANCE il y tant decennies dans le passee. Malgre cela, son idee sauveteur nous est perdu, incomprehensible sans son genie eteint, et la faute est au betisimmes Mssrs tout le monde. Parfaitement ridicule. La raison, assurement, de la disparition de l’idee miracle etait une breve confrontation avec d’autres connaissances en matiere de science et ingenieurie tenues par scientifiques et ingenieurs. Leur monde est un monde plus anime par des « faits » que des fees, faits toujours mis et remis a l’epreuve.

    Répondre
  10. Bourbaki

    20/11/2005

    Eh, non M. Lance : le but du capitalisme n’est pas d’oeuvrer pour l’intérêt général, mais bien d’enrichir toujours davantage une minorité de possédants jamais repus ! C’est pourtant là le socle de toute réflexion politique.

    Répondre
  11. grandpas

    16/11/2005

    Si,on compait toutes les inventions,découvertes refusées par l’incompétence des milieux scientifiques,médicaux ou politiques français et qui ont été reprises par les vilains capitalistes yankes,je crois que Marianne se retournerait et se mettrait à pleurer. Article trés passionnant où pour une fois Jésus n’est pas une nouvelle fois crucifié. Bien à vous

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)