Ouvrage : Le communisme 1917-2017 de Bernard Antony

Posté le 02 octobre , 2017, 2:48
12 secs

Le centenaire de la Révolution bolchevique a été « étonnamment » discret. Nos « élites » politiques, médiatiques ou intellectuelles, qui ont souvent soutenu cette idéologie aux cent millions de morts, ne se sont pas empressées de faire le bilan d’un siècle de communisme. Encore moins de rappeler que le communisme tient toujours sous son joug un cinquième de la planète.

Pourtant, c’est à la fois un devoir de mémoire pour les victimes et une nécessité politique pour l’avenir que de faire inlassablement connaître ce que fut la réalité de ce totalitarisme
sanglant. C’est ce que fait Bernard Antony, dans ce livre – arme pour la guerre culturelle, à utiliser sans modération !

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

Acheter le livre ici :

Retrouver les autres livres de Bernard Antony ici

2 Commentaires sur : Ouvrage : Le communisme 1917-2017 de Bernard Antony

  1. BRENUS

    11 octobre 2017

    Pourquoi vouloir prendre un “titre” comme …extremiste de droite ? Il suffit de s’affirmer ANTICONS, cela suffit. Surtout et en particulier face aux crétins gogo-islamo qui s’affichent “antifas” .

    Répondre
  2. Gérard Pierre

    4 octobre 2017

    Le communisme emprunte la même méthode que le diable : pour mieux exister et accomplir ses basses œuvres, il tente de faire croire qu’il n’existe pas, … ou plus !

    Et le pire, c’est que ça fonctionne !

    Combien de gens, qui se pensent ou se prétendent de droite, et à fortiori du centre, conduisent des raisonnements purement marxistes sans même en avoir conscience ?

    Après la seconde guerre mondiale, la majorité des enfants et des adolescents recevaient un minimum d’éducation chrétienne et d’éducation civique. Le jeudi, ils allaient au patronage, ou pratiquaient le scoutisme. Ils acquéraient ainsi le sens du bien et du mal. En grandissant, ils pensaient à apprendre un bon métier. Le service militaire constituait ensuite le parachèvement de la structuration de l’individu.

    À 21 ans, la majorité enfin atteinte et le droit de vote acquis, ils votaient souvent MRP, ce qui représentait l’attitude politique équilibrée de l’époque.
    Une position dite modérée !

    Aujourd’hui, le septuagénaire resté fidèles aux principes qu’on lui a enseignés et à l’éducation qu’il a reçue est réputé extrémiste de droite, facho, …… voire raciste et xénophobe !

    Que s’est-il passé ?

    Ce n’est pas lui qui a changé, c’est le monde dans lequel il vit qui, …… sous les raisonnements martelés pendant des décennies d’une classe politique de gauche, et d’un monde journalistique acquis à l’idéologie multiforme ‘’socialisante‘’, …… a changé !

    La masse des citoyens, patiemment décérébrée par une éducation nationale volontariste, pratiquant par ailleurs une laïcité intégriste à l’égard de la culture Judéo Chrétienne, tout en invoquant le multiculturalisme à propos de l’islam, pénalisait et dévitalisait les meilleurs esprits sous prétexte d’égalitarisme.

    Accroché à son rocher culturel, le septuagénaire qui n’a pas consenti à se déplacer, se retrouve seul à l’extrême droite d’une masse laxiste, anémiée, et pour tout dire fataliste !

    Durant la guerre, les Juifs avaient su retourner le symbole que leurs ennemis avaient voulu infamant à leur endroit, l’Étoile Jaune. Ils en avaient fait un instrument de fierté. De la même façon, gens de Droite, antimarxistes jusqu’à la moelle, …… [Tiens ! ! ! … on ne dit pas marxistophobes, ni socialophobes ! ! ! … comme c’est bizarre !] …… ne craignons pas le « titre » si généreusement prodigué par nos adversaires, celui d’extrémiste de droite !

    C’est en réalité un compliment ! …… ils reconnaissent, par là, que nous ne sommes pas comme eux : des assistés, des profiteurs, des phtirius sociaux !

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)