Ouvrage: Corporations et corporatisme de Guillaume Travers

Ouvrage: Corporations et corporatisme de Guillaume Travers

Le corporatisme n’a pas bonne presse : il semble s’opposer aux libertés économiques, quand on ne le soupçonne pas de protéger les privilèges illégitimes de certaines catégories de travailleurs. Pourtant, sous ce vocable se dissimule une abondante diversité de situations. Le corporatisme de Vichy n’a pas grand-chose à voir avec celui de l’État fasciste italien et moins encore avec les corporations médiévales.

L’économiste Guillaume Travers se penche, dans cette courte étude, sur ces réalités diverses – et note en particulier que les corporations ne peuvent pas être ressuscitées par l’État, puisqu’elles sont précisément une forme d’organisation de la société en dehors de la contrainte étatique.

Corporations et corporatisme: Des institutions féodales aux expériences modernes

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: