Ouvrage : « Éoliennes : Un scandale d’État » de Alban d’Arguin

Posté le 03 avril , 2018, 4:24
4 secs

Autant peu de gens contestent la nécessité de prendre soin de la planète (y compris pour le propre bien-être de l’humanité), autant certaines lubies écologistes apparaissent coûteuses, inutiles, quand ce n’est pas nuisibles.

C’est le cas, en particulier, de la promotion en faveur des éoliennes.

Ces moulins à vent enlaidissent le paysage, sans aucun profit, ni écologique, ni économique.

Alban d’Arguin, passionné d’environnement et titulaire d’un DEA de droit public, résume ici bon nombre d’arguments contre ce « scandale d’État » – qui s’attaque aux valeurs fondamentales de l’humanité, le Vrai, le Beau et le Bien, sans profit pour l’environnement, mais en ruinant les contribuables.

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

16 Commentaires sur : Ouvrage : « Éoliennes : Un scandale d’État » de Alban d’Arguin

  1. HansImSchnoggeLoch

    10 avril 2018

    J’apprends que le réacteur #2 de la centrale nucléaire de Fessenhein en arrêt depuis 2016 vient d’être remis en marche.
    Bizarre pour une centrale qui était vouée à la fermeture.
    Aurait-on lu mon dernier post en haut-lieu? J’en doute…
    Les réalités auront plutôt rattrappé les fictions!

    Répondre
  2. Gérard Pierre

    8 avril 2018

    Ce que les écolos ne nous diront jamais à propos des éoliennes, …… mais ces psittacidés le savent-ils d’ailleurs ?

    ¤ Une éolienne, fixée à terre, nécessite 1.500 tonnes de béton À JAMAIS coulé dans le sol ! …… et en mer 3.000 tonnes !

    ¤ La durée de vie d’une éolienne est au maximum de 15 ans. Son démantèlement revient à 500.000 €uros, entièrement à la charge du propriétaire du terrain, … ou de la commune si elle se situe sur un sol public. En revanche, les bénéfices échoient intégralement à l’installateur !

    ¤ Une éolienne de dernière génération fait 3,5 fois la hauteur de l’Arc de Triomphe, voire 4 fois la hauteur d’un clocher de village où est souvent fixé le paratonnerre ! … consultez les photos d’éoliennes frappées par la foudre ! … c’est impressionnant !

    ¤ Une éolienne produit des kilowatts en moyenne un jour sur quatre ! … La France, avec 2.000 éoliennes, produit 1% de sa consommation totale. Les 10.000 qu’on nous ‘’promet‘’ ne produiront que 5% à 6%. C’est donc une ÉNERGIE D’APPOINT excessivement chère !

    ¤ EDF produit son électricité à 0,028 €/kw, …… mais rachète l’éolien terrestre à 0,085 €/kw (soit 3 fois plus cher), et l’éolien marin à 0,13 €/kw (soit 4,5 fois plus cher) …… soit un surcoût annuel de 2,5 milliards d’€uros, …… [quand on en est à mégotter 850 millions d’€uros à notre Défense Nationale] …… Mais rassurez-vous ! …… La différence est prise en compte sur nos factures à travers une taxe de 5% bien nommée CSPE (Contribution au Service Public d’Électricité).

    ¤ Si l’on ajoute à cela que la France, … GRÂCE AU NUCLÉAIRE, … est en surproduction d’électricité au point d’en exporter 13% à l’Allemagne, …… qui a fait le choix de l’éolien ! ! ! …… championne du genre toutes catégories avec 20.000 ‘’ventilos‘’ installés sur son sol, pour ne produire que 5% de sa consommation ! ! ! …… [l’électricité d’origine thermique, qui comme chacun sait ne produit pas de CO² en Allemagne, représente 64%] …… ! ! !

    On ne serait pas un peu chez les fous, … là ?

    Répondre
    • Drakkar

      14 avril 2018

      Votre information sur la quantité de béton nécessaire à la pose d’une éolienne est intéressante à développer.
      Il me semble que, pour atteindre (en théorie) la puissance d’une tranche électro-nucléaire courante avec le nombre nécessaire d’éoliennes, on arriverait à davantage de béton que pour le nucléaire …

      Répondre
      • Gérard Pierre

        16 avril 2018

        2.000 éoliennes produisent 1% de la consommation d’électricité en France, alors que notre pays a entériné la volonté de réduire la part du nucléaire dans la production d’électricité à 50 % à l’horizon 2025.

        Concrètement :

        2.000 éoliennes terrestres (hypothèse basse pour ne pas prendre en compte les éoliennes marine) = 2.000 x 1.500 tonnes = 3.000.000 de tonnes de béton !

        Pour une production équivalente au nucléaire horizon 2025, il en faudrait donc 50 fois plus, soit : 3.000.000 x 50 = 150 millions de tonnes de béton ! ! ! …… et même plus si l’on intègre dans le calcul les éoliennes marine !

        Combien pèse au total le béton de nos 22 centrales actuellement en service ? …… j’avoue ne pas connaître la réponse.

        Répondre
  3. HansImSchnoggeLoch

    6 avril 2018

    La centrale nucléaire de Fessenheim que j’ai pu visiter lors de portes ouvertes il y a ~4 ans va donc être fermée.
    À l’époque elle était arrêtée pour entretien décénnal prévu dans le cahier de charges.
    Je ne me rappelle pas avoir visité une ruine, tout y était nickel.

    Un huluberlu de la famille des rapaces nocturnes ainsi que le play-boy de l’élysée ont décidé de mettre cette centrale définitivement hors circuit. À titre d’indication une partie du courant produit passe en Allemagne et en Suisse, le reste est directement livré dans la région parisienne par une ligne THT.

    Celles et ceux qui y travaillent vont donc passer à la case chômage par décret du prince.
    La France peut se le permettre elle n’a que ~10% de chômage.
    Les plus motivé(e)s pourront se chercher du travail en Allemagne en passant le Rhin par le pont de Hartheim tout proche.
    Pour les autres Paul Emploi sera là pour les consoler.

    *) chaque fois que je passe à côté de la centrale en voiture je m’arrête et mesure la radioactivité avec mon dosimètre électronique. Jusqu’à présent je n’ai jamais pu y déceler plus que le bruit de fond naturel.

    Répondre
  4. BRENUS

    5 avril 2018

    Roulant régulièrement sur l’autoroute A6 dans la vallée du Rhône, je passe devant deux centrale nucléaires, mais aussi devant (de plus en plus) d’éoliennes qui se multiplient aussi vite que la population africaine. Le hic, c’est que la plupart du temps elles ne tournent pas ou si peu. Il faut quand même en tenir une sacrée couche pour penser que ces machins, surtout à l’intérieur des terres, parviendront un jour à apporter un pourcentage significatif de nos besoins en électricité. Je parle de la France et pas d’ailleurs . C”est comme les zozos qui brament sans cesse à la voiture à hydrogène en place des produits pétroliers. Savent ils seulement que le dit hydrogène, sur terre, n’existe pas à l’état pur et qu’il est toujours associé a un ou des atomes autres, pour former des molécules. Les dites molécules nécessitent de l’énergie pour extraire l’atome d’hydrogène (par exemple de l’eau). Et oukcéti convalachercher l’énergie pour y parvenir. Vous avez deux ans de réflexions et je ramasse les copies.
    signé : le Proviseur du lycée Papillon (et accessoirement de Paris VIII grand producteur de chientifiques)

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      6 avril 2018

      Le seul hydrogène utilisable pour produire de l’énergie est celui de ses deux isotopes deuterium et tritium présents dans toutes les eaux de cette planète.
      Je parle de la fusion nucléaire dans un Tokamak telle que prévue par le projet ITER.
      Depuis le règne hollandais on a l’impression que ce projet a été remis aux calendes grecques.
      Il est fort possible qu’une partie du fric alloué au projet ait été utilisé pour améliorer le confort des envahisseurs.

      Répondre
  5. Claude HAMEL

    5 avril 2018

    Exemple d’escroquerie éolienne, entre autres : THEOLIA devenu FUTUREN en perdant 95% de sa valeur au détriment de tous ses petits actionnaires crédules, mais avec certainement de belles fortunes à la base comme pour les autres mirages éoliens.

    Répondre
  6. Dubos Dubos

    4 avril 2018

    Il y a Très très longtemps que je lutte contre ces horreurs à l’heure où on promue les véhicules électriques les pastèques ( vert dehors et rouge dedans ) exigeant la suppression de la moitié des centrales nucléaires
    Alors que si le parc automobile Français devient a 85 pour cent électrique il nous faudra plus de 17 centrales nucléaire de plus
    Plus bête que ça tu meurs

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      5 avril 2018

      je suis de votre avis les moulins à vent sont un repoussoir pour le tourisme en … Hollande !

      moi je préfère les cheminées ” modernes ” et l’ eau bouillie que nos réacteurs alimentent , sans compter que c’ est … ” propre ” et pour plusieurs milliers d’ années , les échangeurs d’ autoroutes, les lignes T.G.V. inutiles , les zones commerciales gigantesques ,les entrepôts géants de produits importés de Chine, DisneyLand qui s’ agrandit pour le plus grand bien culturel de la ” masse “etc … tout cela sur des terres agricoles … donc je suis largement aussi con que vous et je m’ en félicite

      je relève par ailleurs que l’ auteur de l’ article est titulaire d’ un diplôme de droit … public , ce qui est une référence idéologique et le sommet intellectuel à atteindre en France

      ce n’ est pas parceque nos politiques n’ ont pas une fois encore fait les bons choix que l’ on doit persévérer

      Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        5 avril 2018

        Oui moi aussi je préfère les gracieuses hanches de ces femmes, pardon de ces tours de refroidissement qui s’élancent provocativement vers le ciel.

        Répondre
      • Jean-Claude SEUROT

        10 avril 2018

        Bonne intervention.

        Répondre
  7. HansImSchnoggeLoch

    3 avril 2018

    Il serait bon de demander leur avis aux faucons, éperviers et autres oiseaux de proie qui paient un lourd tribut.
    Que font les verts protecteurs de la nature?

    Répondre
    • BRENUS

      4 avril 2018

      Ils sont comme les vers dans la pomme : il l’à bouffent. Pour les oiseaux, ils n’aiment que les charognards ( par mimétisme peut être).

      Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        4 avril 2018

        Comme les oiseaux domestiques du croquemort à Daisy Town.

        Répondre
    • quinctius cincinnatus

      5 avril 2018

      des études d’ impact sont faites au préalable mais c’ est le préfet ( diplômé de … droit public comme l’ auteur de l’ article ) qui décide et nous ” écologistes ” n’ avons plus qu’ à nous tourner vers le … tribunal … administratif bien entendu

      Répondre

Répondre

  • (pas publié)