Ouvrage : « Européen d’abord » de Jean-Yves Le Gallou

Posté le 20 novembre , 2018, 4:22
59 secs

Jean-Yves Le Gallou, haut fonctionnaire, ancien élu, se consacre désormais au combat culturel et méta-politique.

Il vient de publier un passionnant essai sur la préférence de civilisation.

Alors que l’attachement à notre culture, à nos racines gréco-latines et judéo-chrétiennes, est de plus en plus mal vu des « élites », Jean-Yves Le Gallou propose de dépasser la préférence nationale pour promouvoir une véritable préférence de civilisation. Cela implique que nous retrouvions notre mémoire, que nous permettions la transmission aux nouvelles générations (en particulier par l’école, aujourd’hui ravagée par l’idéologie), et que nous réaffirmions le droit des peuples à la continuité historique.

3 Commentaires sur : Ouvrage : « Européen d’abord » de Jean-Yves Le Gallou

  1. frei

    22 novembre 2018

    Il me semble que M.WAUQUIEZ est dans la bonne direction pour remettre les choses d’aplomb ; et plus il est vilipendé plus je pense voter pour son parti .

    Répondre
  2. De Sorne

    20 novembre 2018

    OK… encore doit-on définir la notion d’EUROPE qui n’est pas nécessairement géographique!
    Je me suis souvent demandé quels sont les points communs entre un pécheur de Norvège et un pécheur de Sardaigne etc… Hors le poisson, pas grand chose vraiment !
    L’Europe n’est pas l’Amérique, qui au cours du temps c’est forge une petite identité a partir d’éléments humains éparses mais décidés a effacer leur passé.
    On peut être Français, Germains ou Espagnol d’Europe… et ne pas être Européens. La solution serait une confédération d’Europe qui respecterait les identités individuelles… en faisant attention de ne pas tomber dans les méandres linguistiques des Belges ou des Canadiens.

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      21 novembre 2018

      // La solution serait une confédération d’Europe qui respecterait les identités individuelles… en faisant attention de ne pas tomber dans les méandres linguistiques des Belges ou des Canadiens. //

      Vous venez de décrire la Suisse.
      Le modèle existe, pourquoi ne le copie-t’on pas?

      Répondre

Répondre

  • (pas publié)