Ouvrage : Islamisme radical Comment sortir de l’impasse de Christian de Moliner

Posté le juillet 16, 2019, 2:53
11 secs

Christian de Moliner avait publié en 2017 un article intitulé: «Partition, remède à l’islamisation?» Cet article connut un retentissement international important et suscita un large débat. L’auteur revient dans ce petit livre sur cette idée qui pourrait se résumer ainsi : accepter de donner un statut particulier à la minorité de musulmans radicaux et désireux d’être gouvernés selon la charia, en échange d’une acceptation des lois françaises. Il est douteux que cela produise un apaisement durable. Mais ce livre a au moins le mérite de mettre sur la table la question de l’incompatibilité de la charia avec nos mœurs et nos lois – et donc la question de la coexistence de deux communautés étrangères, sinon hostiles, sur notre sol.

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

13 réponses à l'article : Ouvrage : Islamisme radical Comment sortir de l’impasse de Christian de Moliner

  1. HOMERE

    24 juillet 2019

    L’Islam radical est une tautologie ….

    Répondre
  2. Gérard Pierre

    23 juillet 2019

    « DANS MA CIVILISATION, celui qui diffère de moi, loin de me léser, m’enrichit. » – Saint-Exupéry – ‘’Pilote de guerre‘’ – Gallimard, collection Folio de septembre 1976, page 195.

    Les humanogauchistes, professionnels de la citation tronquée, occultent systématiquement les trois premiers mots de la célèbre phrase de Saint-Ex, … et pour cause !

    L’Islam est-il de notre civilisation ?

    Ce totalitarisme politique, typiquement oriental, adossé au PRÉTEXTE religieux d’une « théologie » plus que rudimentaire, taillée au sabre, peut difficilement prétendre être de même essence que la civilisation dont nous sommes les fruits ! …… Civilisation dans laquelle s’entremêlent l’humanisme Judéo-Chrétien, la pensée gréco-latine, les mythologies druidiques, germano-nordiques et même les traditions résiduelles des différents paganismes !

    Si le désaccord entre les humains est inhérent à l’Être même, les communicants savent parfaitement que toute société humaine ne peut être viable sans une gestion maîtrisée des quatre niveaux de désaccords :

    • Le désaccord sur les faits, qui se réduit par l’enquête,
    • Le désaccord sur les moyens, qui se réduit par l’analyse,
    • Le désaccord sur les objectifs, qui se réduit par la négociation,
    • Le désaccord sur les Valeurs, …… auquel il ne convient pas de s’attaquer, …… sauf si notre propre anéantissement fait partie des ‘’valeurs‘’ de l’autre !

    Que chacune et chacun lise posément les six mille et quelques versets ventilés à l’intérieur des 114 sourates du coran, avant de clamer comme certains ignorants que l’islam est compatible avec les lois et les valeurs de la république ! …… et qu’ils regardent alors en face ce qui Nous attend, …… ce qui LES attend !

    …… Les Cassandre n’ont décidément jamais prématurément le dernier mot, … avant que les FAITS, … toujours têtus, … le leur donnent enfin, … mais toujours trop tard !

    Répondre
  3. Hagdik

    23 juillet 2019

    On va leur céder un petit bout en échange de rien !
    Et ce petit bout sera définitivement perdu.
    Ensuite on leur cèdera un autre peti bout dasn un nouvel échange du même tonneau … etc.

    Comment peut-on énoncer de telles conneries et se croire supérieur au pékin lambda ?
    C’est une honte. Les intellectuels de ce pays sont-ils des crétins congénitaux ou des complices du mal ? Les deux mon adjudant !
    L’islam doit être foutu dehors de notre pays PAR TOUS LES MOYENS LES PLUS RADICAUX.
    C’est sans appel. On commence quand ?

    Répondre
    • Gérard Pierre

      23 juillet 2019

      « Les concessions sont les marches vers l’échafaud. » – Nicolás Gómez Dávila – Aphorismes.

      Répondre
      • Hagdik

        25 juillet 2019

        Merci ! Je la garde.

        “Les intellectuels français se sont si souvent comportés comme des imbéciles que nous devrions toujours les tenir pour tels, jusqu’à ce qu’ils aient prouvé le contraire.” (Georges Bernanos)

        Répondre
        • Gérard Pierre

          26 juillet 2019

          …… et Georges nous a quittés en 1948 ! ! ! …… C’est dire à quel point le problème est récurrent.

          Répondre
  4. quinctius cincinnatus

    22 juillet 2019

    chacun devrait savoir, les hommes politiques et les ” communicants ” en premiers , que les croyants en certaines religions sont plus que d’ autres inassimilables à un autre mode de vie moins proche de ” leur ” dieu que ” nos ” lois … ” naturelles ” ( grecques, latines, germaniques, celtiques etc … )

    en somme comme dans le domaine de la transfusion sanguine il y a ” incompatibilité ” entre le donneur et le receveur

    mais apparemment nos ” responsables ” ne sont pas encore entrés dans l’ ère politique biologique ils sont demeurés ( sans jeu de mot ) cartésiens et pensent que tout peut se plier à la seule volonté de l’ homme raisonnant et donc se traiter de façon mécanique

    Répondre
  5. frei

    22 juillet 2019

    Parler “d’islamisme radical” c’est déjà admettre que nous avons perdu face à l’islam tout court .Or tout un chacun sait que cette doctrine n’est pas autre chose qu’un tissu de supercheries , une religion païenne (dixit Rémi BRAGUE) .Si l’on va dans la voie suggérée par l’article , autant admettre le parti des adeptes de la non rotondité de la terre en lui donnant droit de cité .

    Répondre
  6. OMER DOUILLE

    20 juillet 2019

    Un “statut particulier pour les islamistes en France” ? Et mon Q. , c’est du poulet ? Et quoi encore : une rente a vie, un appart de luxe gratos, des putes subventionnées. Et puis, tiens, pourquoi pas, le fion de Castaner en prime.
    En tant qu’adorateur du Grand Interprête de l’Univers Astral et Transcendantal , je réclame également un statut spécial, au moins aussi avantageux que celui des muzz. Sinon, c’est du racisme et je vais crier très fort à l’ONU , Na.
    Après tout, chaque maboul peut faire son cirque et demander tout et n’importe quoi à l’Etat : il suffit de menacer de foutre le feu à la ville.

    Répondre
  7. HOMERE

    19 juillet 2019

    Comment sortir de l’impasse ?

    RADICALEMENT !!!!!!

    Répondre
  8. BRENUS

    16 juillet 2019

    Une partition, oui, bien délimitée. Mais, surtout, sans mutualisation des dépenses. Qui aurait envie de partager son sang avec des sangsues, sauf s’il en a trop. Ce qui n’est pas le cas de notre pays.

    Répondre
  9. diego48

    16 juillet 2019

    Une partition pour quelque temps après commencer une guerre de religion entre la Chrétienté et l’Islam, refrain bien connu…
    Cela aurait le mérite d’être plus clair, enfin car depuis l’Hégire, les musulmans n’ont eu de cesse d’essayer de conquérir l’Europe, plus ou moins violemment

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)