Ouvrage : Le gaullisme maladie sénile de la droite de Gérard Bedel

Posté le 30 juillet , 2018, 4:38
10 secs

La figure du général De Gaulle n’en finit pas de susciter la controverse. Les uns lui sont reconnaissants d’avoir incarné la Résistance française à l’occupation étrangère, les autres lui reprochent son alliance avec les communistes en 1944 ou son bradage de l’Algérie en 1962.

Gérard Bedel, ancien professeur de lettres classiques, se penche ici sur la légende dorée et critique vivement l’attachement d’une grande partie de la droite à Charles De Gaulle.
Il relève, en particulier, la logique de guerre civile que ce dernier laissa s’instaurer – pour le plus grand bénéfice des communistes et le plus grand malheur de la France.
Un livre passionné – qui ne manquera pas de susciter à son tour les passions !

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

9 Commentaires sur : Ouvrage : Le gaullisme maladie sénile de la droite de Gérard Bedel

  1. HOMERE

    4 août 2018

    Une simple question……qui est responsable de ce déclin ? j’entends les vrais responsables naturellement !!
    Combien a coûté la guerre d’Algérie ?
    Combien à coûtée l’arme nucléaire ?
    Combien a coûté le concorde et la fumeux plan calcul ?
    Chacun en connaît les résultats et les effets sur notre économie….
    Ou sont passés les 15% entre les industries allemandes et 11% avec la Suisse ? chiffres cités par Hans…..loch !!
    Trop tard pour la guillotine …ils sont morts !! riches !!

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      6 août 2018

      Je me rappelle d’un fait qui s’est passé dans les années 90, fait qui m’avait frappé à l’époque.
      Une usine allemande implantée en Lorraine qui fabriquait des tubes CRT pour téléviseurs devait fermer.
      C’était l’époque où les premiers écrans plats faisaient leur apparition.

      La CGT et d’autres syndicats en ont fait un tel foin que l’usine a du maintenir sa production à perte.
      Un peu plus tard l’usine fermait, les écrans plats ayant suplanté les tubes CRT.
      Les écrans plats furent donc importés d’ailleurs.

      Schumpeter et sa théorie de la destruction créatrice, sujet tabou en France.
      On s’étonne alors de la régression de l’économie française.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        7 août 2018

        comme je le dis souvent il faut subventionner les fabricants de chandelles quand les becs de gaz s’ imposent

        il n’ y a rien de plus … conservateur que le syndicat communiste C.G.T.

        Répondre
      • quinctius cincinnatus

        7 août 2018

        j ‘ oubliais … la ” FORMATION ”

        savez vous que nos classes terminales ” S” sont maintenant les dernières dans le classement spécifique européen et cela dans le domaine des… Sciences fondamentales ; ce ne sont que des ” réserves ” de ” bonnes élèves ” ( selon les critères scolastiques de l’ E.N. )

        Répondre
  2. HansImSchnoggeLoch

    1 août 2018

    Directement après la guerre l’Allemagne vaincue et divisée n’avait pas d’homme providentiel comme De Gaulle.
    La création de la RFA en 1949 en fit émerger un en la personne de K.Adenauer.
    On connait la suite, collectivisation rampante en France et miracle industriel en RFA.

    Où en serions nous aujourd’hui sans De Gaulle?
    Mieux ou pire?

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      1 août 2018

      peut être mieux , mais ce n’ est pas certain car avec les Français vous savez … enfin vous êtes déjà géographiquement mieux placé que moi pour savoir

      Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        1 août 2018

        Quand je regarde vers la Forêt Noire à l’est et vers le Jura au sud mes yeux se mouillent.

        Le site “contrepoints.org” vient de publier un bon article de Claude Sicard.
        “Suisse : un succès économique dont on parle peu”

        Un extrait:
        // Contrairement à un cliché très répandu, la Suisse ne vit pas que de ses activités tertiaires, et lorsque l’on évoque le cas de ce pays, on pense aussitôt à ses activités bancaires et financières. La Suisse possède, ce que l’on ne dit jamais, une industrie très forte qui représente environ 22% du PIB2, contre 11% seulement dans le cas de la France, pays sinistré au plan économique du fait de son grave déclin industriel, et 26% dans celui de l’Allemagne. //

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          4 août 2018

          ce sont des ” chiffres ” que je fais régulièrement remonter sur les blogs politiques avec les informations qui concernent la qualification depuis l’ apprenti jusqu’ au diplômé du Polytechnicum de Zurich, la forme constitutionnelle en particulier les grandes libertés accordées aux Cantons , structure politique la plus proche du … peuple … ça n’ a pas l’ air d’ intéresser grand-monde … c’ est bien connu nous sommes les meilleurs : le jacobinisme, l’ énarchie triomphante dans la haute-administration , la dépense publique encore appelée investissements publics etc … etc …

          Répondre
          • HansImSchnoggeLoch

            5 août 2018

            Quand on est imbu de sa supériorité on ignore les solutions pratiques des autres.
            Les usines à gaz les plus compliquées du monde ne se trouvent pas pour rien en France.

            Et les gens aiment cela, la preuve ils viennent de voter pour Macron, un financier qui a passé par Bercy pour se faire la main.

Répondre

  • (pas publié)