Ouvrage : L’emprise des intellectuels français sur la vie publique – de Jean Arnal

Posté le décembre 22, 2016, 3:20
8 secs

Depuis plus de deux siècles, la majorité des intellectuels français fait le jeu de l’anti-France, ayant les yeux de Chimène pour tous les despotes étrangers, depuis Frédéric de Prusse jusqu’à Joseph Staline. Tout cela au nom d’un pseudo « sens de l’histoire » qui n’existe que dans leurs fantasmes. Il faut dire que ces intellectuels ont un rapport curieux à la réalité. À la façon de Rousseau, jadis, ils posent sentencieusement en préalable : « Écartons les faits ! » Le pire est qu’ils ont gardé leur capacité de nuisance, comme l’a récemment montré Bernard-Henri Lévy en Libye ! Ce livre remet le bon sens et le principe de réalité à leur place. Il est douteux que les intellectuels apprécient !

Acheter le livre ici

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion.fr ici

24 réponses à l'article : Ouvrage : L’emprise des intellectuels français sur la vie publique – de Jean Arnal

  1. quinctius cincinnatus

    29 décembre 2016

    statistiques

    avec 28480 meurtres en 2016 le Venezuela est le second Etat criminogène de la planète juste derrière le Salvador

    les ratios sont les suivants :

    91,8 meurtres pour 100.000 hbts pour le Venezuela

    116 meurtres pour 100.000 hbts pour le Salvador

    au Venezuela la population se fait de plus en plus ” justice ” soi-même par le … lynchage qui n’ est plus maintenant ” réservé ” aux meurtriers et aux violeurs mais qui ” frappe ” la …. ” petite délinquance ”

    soulignons aussi que ces deux pays sont sous la coupe de ” dictatures ” ” socialistes

    le Costa Rica est le pays le plus sur d’ Amérique latine et aussi le plus écologique de la planète

    Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    28 décembre 2016

    tout fini par avoir une explication

    plutôt que de faire la ” fête ” Obama ” thésard prétentieux ” lisait … Sartre à Columbia University

    Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    28 décembre 2016

    titre du Figaro :

    ” cherche : intellectuels de gauche ”

    nous on lui propose [email protected] une pointure … pour pieds bots

    Répondre
  4. quinctius cincinnatus

    27 décembre 2016

    un nouveau ” mur ” des cons ? un nouveau mur de … Berlin à abattre ? … la Presse :

    ” les familles des victimes de … Staline ( … attention pas du … communisme, du stalinisme ) à la recherche de la vérité ”

    pourraient venir au siège du P.C.F. seraient sûrs d’ y trouver LA justification ” morale ” à cette ” politique ”

    et [email protected] nous parlera sans doute, par diversion, de … Gengis Khan !

    Répondre
  5. quinctus cincinnatus

    26 décembre 2016

    la Presse ( évidemment … cuculturelle ) et la mort d’ un génie musical ( sic ) George Michael

    ” la carrière du chanteur en 10 tubes ” … de cocaïne ?

    Répondre
  6. Gérard Pierre

    26 décembre 2016

    « L’emprise des intellectuels français sur la vie publique … ! ! ! »

    Depuis la révolution française de 1789, et encore plus depuis l’avènement de la troisième république, les ‘’intellectuels‘’ ont majoritairement la fibre socialisante et anticléricale ! …… Le syndrome en quelque sorte de l’appropriation du contenu des Évangiles, désacralisés et rebaptisés sous le vocable « Droits de l’Homme et du Citoyen » et la formule synthétique célèbre :

    – Liberté, … qui, dans la Bible est révélée comme un don de D.ieu, … [D.ieu a créé l’Homme libre] … mais que le citoyen est prié de considérer comme un droit réorganisé, cadeau de la munificence du siècle des prétendues lumières,

    – Égalité, … terme arithmétisé pour mieux l’éloigner de la prise en compte des différences et, précisément, des devoirs particuliers qui en découlent [cf. la parabole des talents],

    – Fraternité, … en lieu et place des mots « Amour » et « Aimer », là aussi pour niveler et ‘’égaliser‘’ les exigences qui en découlent !

    Depuis, c’est un peu la lutte oratoire entre le voleur et le spolié !

    La gauche a toujours été en France, depuis, majoritaire par l’expression mais minoritaire dans la pensée française ! …… Seul, un savant découpage (suivi de nombreux redécoupages) des circonscriptions a pu permettre à la gauche de passer pour majoritaire dans certaines circonstances.

    Ajoutons à cela que la loi électorale qui s’affranchit de toute notion de quorum et de prise en compte des abstentions (bulletins blancs) a également joué en faveur de la gauche ! … Le meilleur exemple en est l’élection de François Hollande à la présidence de la république en mai 2012, avec 48,64% des VOIX RÉELLEMENT EXPRIMÉES.

    Les intellectuels ont donc, dans notre pays, une emprise indéniable sur la vie publique française, emprise dont les effets sont surdimensionnés par rapport à leur poids réel sur les esprits !

    Les Français en sont plus conscients que l’establishment ne semble l’imaginer. Si, pendant des décennies, cette dichotomie a pu régner au détriment de la loi du nombre, il risque d’en aller différemment dans les temps prochains !

    En effet, une petite partie de la caste multiforme dite ‘’des élites‘’ commence seulement à réaliser que la radicalisation de l’islam est en train de se massifier progressivement dans le monde. Même s’ils disent qu’à peine 1% des adeptes de ce totalitarisme proclamé religion sont « extrémistes » ils ne se rendent même pas compte que 1% d’un milliard et demi représente 15 millions de ‘’combattants‘’ prêts à en découdre résolument au sacrifice de leurs propres vies ! …… Je ne connais pas une seule armée au monde disposant d’un tel potentiel !

    Nos concitoyens, …… de plus en plus picoreurs de réseaux sociaux et de moins en moins crédules devant ce que leur servent les lecteurs de prompteurs et les plumitifs à l’origine d’articulets propagandistes, …… se radicalisent eux aussi, en réaction à cette attitude suicidaire dont ils n’entendent pas faire les frais !

    Ici et là, l’establishment commence à s’effondrer ! … ce fut d’abord le Brexit que personne ne voulut voir arriver, en dépit de signes alarmants, … ce fut Trump, dont tous les ‘’experts‘’ et les spécialistes en tout genre prédisaient l’impossibilité de devenir président des États-Unis à la suite du gentille Barack Hussein Obama, … puis l’Autriche où Norbert Hofer du FPÖ ne fut devancé que de 350.000 voix lors de la dernière présidentielle !

    En France, nous avons un président de la république qui a préféré se tirer une balle dans le pied avec la sortie d’un livre intitulé ‘’ Un président ne devrait pas dire ça… ‘’. Redoutant d’avoir à gérer la survenue d’une partition qu’il voit poindre entre les Français, …… [et dans laquelle il porte une part de responsabilité] …… il a préféré organiser son impossibilité de se représenter afin de n’avoir pas à la gérer lors d’un éventuel prochain quinquennat ! …… Dans le genre ‘’après moi le déluge‘’ il est difficile de se montrer plus cynique !

    Les termes de « droite » … [qui passe son temps à s’excuser de n’être point de gauche], …… et d’ « extrême droite » … [qui recouvre une telle diversité idéologique qu’il n’a plus aucun sens], … cèdent la place à une ultra droite qui cherche à se situer entre Les Républicains et le front national !

    Seulement voilà, cette ultra droite ne s’est pas encore vraiment trouvé un leader ! …… Il est donc à craindre que, dans un premier temps, elle utilisera le levier du vote front national en espérant que cette option déclenchera suffisamment de troubles en France pour massifier la radicalisation à droite des citoyens ! …… avec des conséquences bien difficiles à évaluer ! … Ils savent pouvoir compter dans ce domaine sur les saboteurs syndicaux, écolos et marxistes de toutes natures !

    Alors ? …… Marine Le Pen ? …… pas présente au second tour en mai 2017 ? …… Pas plus irréaliste en tout cas que la présidence de Trump aux USA !

    Nous aurons alors d’un côté les islamo gauchistes, comprenant également les tenants de la compatibilité islamo républicaine de la prétendue « droite », et de l’autre une ultra droite de plus en plus radicalisée et massifiée, hostile à l’immigration exotique, aux effets négatifs de plus en plus visibles de cette immigration, et à une franc maçonnerie qui considère le Judéo Christianisme comme son principal ennemi !

    À suivre avec appréhension ! …… Je crois que la Propagandastaffel ne nous abusera plus très longtemps !

    Sur ce Bonne Année 2017 ! …… ou plutôt devrais-je écrire ‘’bonne ânée‘’ ! …… car le 1er janvier prochain ce sera effectivement plus un vœu qu’un pari !

    Répondre
  7. Gérard Pierre

    25 décembre 2016

    « L’intellectuel est si souvent un imbécile que nous devrions toujours le tenir pour tel, jusqu’à ce qu’il nous ait prouvé le contraire. » – Georges Bernanos.

    …… Si ma mémoire est bonne, Georges nous a quittés en 1948, …… c’est dire à quel point le problème est récurrent !

    En juillet 1981, estivant à l’esprit disponible, je passais régulièrement à la maison de la presse de l’endroit pour y acheter Le Monde. Au bas de la Une du journal paraissait chaque jour, sous une plume différente mais sous le même titre « Des raisons du silence des intellectuels de gauche » des textes totalement abscons ! ! !

    J’avais beau, jour après jour, lire le contenu de ces articulets qui ne comportaient qu’un vingtaine de lignes tout au plus, je ne comprenais rien au jargon de cette caste ! …… Je compris finalement que je ne possédais pas les codes qu’utilisaient ces ‘’messieurs‘’ pour échanger entre eux et qu’à tout prendre ils n’en avaient cure ! …… Ils s’écrivaient entre eux par quotidien interposé et ma fonction n’était pas de partager le contenu de leurs réflexions mais de payer le timbre en achetant le canard !

    À dater de ce moment, je n’ai plus jamais acheté ce média !

    Répondre
    • quinctus cincinnatus

      26 décembre 2016

      c’ est De Gaulle qui l’ appelait ” l’ Immonde ” ( sans doute un zeste d’ accent maghrébin )

      p.s. lire ” efficacement ” le quotidien de référence demande peu de temps mais la perspicacité visuelle du … faucon ; je m’ explique : tout ce qui est important ( c. à d. qui dérange la logique idéologique de la Rédaction ) se trouve ” dissimulé ” dans un coin et en fin de colonne et ne dépasse jamais les cinq lignes )

      Répondre
      • Hilarion

        28 décembre 2016

        Le merveilleux LF Céline qui lui vouait une haine profode le surnommait le teania.

        Répondre
      • Hilarion

        28 décembre 2016

        Le merveilleux LF Céline qui lui vouait une haine profonde le surnommait le teania.

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          28 décembre 2016

          puisque l’ on est dans Céline voici ce qu’ il disait des ” intellectuels ”

          ” l’ art des intellectuels c’ est de tourner autour du pot, esquiver l’ essentiel et branler l’ accessoire ”

          lettre à Albert Paraz

          et plus sérieusement de l’ intelligence :

          ” l’ intelligence sans volonté n’ aboutit à rien, n’ est ce pas ? mais la volonté sans intelligence ? … catastrophe !

          in Nord

          Répondre
  8. Hilarion

    24 décembre 2016

    Pour ce qui concerne la notion d’intellectuel, j’ai en tête l’une des figure de prou de l’espèce, l’inénarrable Sartre associé à Simone de Beauvoir prof à Normale Sup. Ni Sartre ni Beauvoir n’étaient encartés au parti communiste, ils étaient des “compagnons de route”. Ce couple régnait sur l’intelligentsia française pour une raison très simple, marxistes jusqu’au trognon dans une France ou le parti communiste faisait des scores électoraux impressionnants, ils étaient portés par le courant idéologique du moment. Mais la réalité de leur apport intellectuel est très mince car ils n’étaient qu’une partie émergente à une époque de conformisme intellectuel bétonné, c’était l’époque ou Sartre pouvait déclarer “un anticommuniste est un chien, je n’en démordrai pas” voilà qui donne une idée de la largeur de vue du bonhomme et de la stupidité de l’assertion au vu d’un futur proche, l’effondrement du communisme. S de Beauvoir, elle, se rendit célèbre par cette déclaration “on ne naît pas femme, on le devient” sous entendu il n’y a pas de déterminisme biologique à appartenir à un sexe ou a un autre, c’est l’éducation et le contexte social qui dominent. Voilà deux exemples de branquignols qui dominaient le cheptel intellectuel de la France d’après guerre. Il est à noter que, avec quelques évolutions consécutives à l’effondrement des régimes communistes qui démontraient l’inanité de ces systèmes politiques, la pensée UMPSLR est toujours largement imprégnée de marxisme. Et N.V.Belcacem n’a t-elle pas, avec la théorie du genre, ressorti de sa boite, la lubie du déterminisme du sexe par le social ? On sait bien qu’en France, il est un courant de pensée en dehors duquel on ne doit pas s’égarer, E.Zemmour en sait quelque chose. Or un intellectuel a par définition une pensée libre. Et la pensée libre, est devenu en France un voie qui se rétrécie chaque jour d’avantage. L’un de mes amis me disait récemment ” on appelle intellectuel un intellectuel, parce qu’il y a dans ce mot la racine “intelligence”. S’il n’y avait pas cette racine, on ne pourrait pas savoir que l’on a affaire à un individu intelligent.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      24 décembre 2016

      pas exactement !

      un intellectuel devrait être un homme ou une femme qui possède une pensée libre … en France est nommé ” intellectuel ” ( ou se flatte de l’ être ) celui ( ou celle ) qui SUIT et / ou … arrive ou croit arriver à … suivre une idéologie même la plus absconse … nous en avons un exemple particulièrement caricatural jusqu’ à en être ridicule sur le blog

      p.s. je ne suis pas un intellectuel , je suis un … pragmatique … un ” physician “

      Répondre
      • Gérard Pierre

        26 décembre 2016

        Quinctius Cincinnatus, je vous rejoins dans la mesure où, dans notre cher pays, une confusion s’est établie depuis longtemps entre INTELLECTUEL et …… ‘’LÉGITIMISTE‘’ !

        Le ‘’légitimiste‘’ s’est senti une fibre sociale sous le front populaire, puis a éprouvé une forte indisposition vis-à-vis du désordre sous Vichy, avant de détester le totalitarisme après la Libération ! …… [exit Sartre].

        Apologiste de la pensée majoritaire du moment, il vit dans l’air du temps et cultive une logique mâtinée d’amnésie. Intelligent, il intellectualise sa soumission à la pensée convenable en la promouvant au rang de philosophie.

        Le ‘’légitimiste‘’ parle avec autorité de la condition ouvrière ; c’est qu’il connaît la question : il a lu tout Germinal, le bougre. Il sait tout de la vie ; il est un maître à repenser les conventions, … du passé. Les micros et les caméras l’attirent comme un aimant. Son équilibre repose sur trois pieds : l’amalgame, le procès d’intention et la fatuité.

        Fidèle à ses habitudes, le ‘’légitimiste‘’ réapparaît régulièrement après chaque évènement pour gratifier le vulgum pecus de ses hautes réflexions sur une situation et un contexte dont il est, bien sûr, le seul à en avoir décrypté la complexité.

        Tout à la fois sociologue émérite, psychologue averti et humaniste sélectif, le ‘’légitimiste‘’ nous explique, par exemple, que deux gamins voulant se soustraire à la barbarie répressive de policiers, qui au demeurant ne leur demandaient rien, sont décédés parce que victimes d’un courant électrique dont l’incompétent gouvernement actuel projetait la privatisation. Un ministre se permettant par ailleurs l’outrecuidance d’appeler un chat un chat, la conjugaison de deux circonstances intolérables pour le commun des mortels déclencha l’embrasement des banlieues parisiennes.

        Il ressort de l’analyse des ‘’légitimistes‘’ qu’à la rédaction de curriculum vitae se substitue dorénavant une méthode plus up to date. Cette nouvelle méthode, sans doute plus efficiente, consiste à caillasser tout véhicule rouge nanti d’un gyrophare, à perforer la carrosserie de tout véhicule de police à l’aide de projectiles métalliques propulsés par un lanceur nommé fusil, à catapulter des cocktails incendiaires sur des véhicules en stationnement sans obligation préalable d’en être propriétaire. Ce nouvel usage est qualifié de recherche d’emploi en langage culturel du milieu ambiant.

        Il ne manquerait à ces nyctalopes qu’un peu de compréhension de la part de ceux qui se lèvent de bonne heure, travaillent, payent leurs impôts, leurs factures, surveillent leurs enfants et pèchent gravement contre la solidarité en ne contribuant point à l’essor de l’économie locale. Le ‘’légitimiste‘’ insiste sur le fait qu’il n’y a aucune organisation derrière tout cela ; la preuve : les gamins à qui les leaders ont bien recommandé de le faire savoir le disent eux-mêmes, spontanément. Quant à une prétendue visée hégémonique émanant d’une religion exotique, cela relèverait tout bonnement d’un fantasme xénophobe.

        Cessons donc de voir le mal là où il n’est pas. Les victimes sont par exemple ces braves jeunes gens contraints de neutraliser définitivement l’incursion malveillante d’un photographe de réverbère sur un territoire qui n’était pas le sien. Les exclus sont ces courageux intervenants obligés de molester à mort un retraité qui se mêlait de vouloir mettre un terme à l’incinération gratuite d’un container de détritus ménagers.

        Surmontons nos égoïsmes de nantis. Acquittons nos impôts et nos taxes. Assumons généreusement les hausses à venir sur nos polices d’assurance. Ne réveillons pas les noctambules harassés, contraints de se lever dès le milieu de l’après-midi. Trouvons des emplois à ceux qui n’en cherchent pas. Et surtout, je vous en prie, un peu de tolérance vis-à-vis de cette foi, certes un peu hermétique à notre entendement, qui ne prône l’infériorité de la femme par rapport à l’homme que pour son bien. Sortons de nos ghettos culturels pour aller à la rencontre de ceux qui pratiquent l’autodafé.

        Les ‘’légitimistes‘’ sont reconnaissables à ceci qu’ils ont en commun une incohérence verbale qui leur tient lieu de suite dans les idées.

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          26 décembre 2016

          ” l’ incohérence ” verbale ne fait que mettre en paroles , en écrits ou … en image un ” chaos ” conceptuel

          j’ ai toujours été fortement étonné de constater que la pensée holistique ordonnée était chose rare ( surtout dans le milieu de la politique )

          et que dès que l’un parmi eux avançait une démarche intellectuelle élargie et structurée il était rejeté

          Répondre
    • Gérard Pierre

      25 décembre 2016

      Sartre était surtout un opportuniste !

      Durant la période 1940 – 1944 il a résisté avec détermination, …… à l’envie de se battre.

      Ce n’est qu’après la Libération, les ‘’boches‘’ raccompagnés chez eux, qu’il s’est senti l’âme d’un anti fasciste !

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        26 décembre 2016

        Non Sartre était avant tout un navigateur averti : toujours sous le vent toutes voiles dehors pour être le premier au bon port de la pensée révolutionnaire

        Répondre
        • Hilarion

          26 décembre 2016

          Vous avez parfaitement raison. Sarte était tout sauf un imbécile. Il avait un talent littéraire indiscutable, ce qui le rendait d’autant plus dangereux. Ce qui est répugnant chez tous ces “intellectuels”, c’est le mensonge soutenu avec l’arrogance de celui qui se sait intouchable parce qu’il est bien en cour. Je n’aime pas cette expression de “salaud”, mais je n’en trouve pas d’autre pour définir un individu comme Sartre qui savait que l’URSS était une dictature de la pire espèce dont les dirigeants avaient commis contre leurs peuples des génocides. Savait que le parti communiste français était soumis à, et financé par l’URSS, mais néanmoins participait a la propagande qui aurait pu entraîner la France dans un destin mortifère. Michel Onfray a d’ailleurs contribué à démolir le mythe sartrien qui a mis l’université française en extase durant des décennies. La France a connu une époque ou toute âneries aussi monumentale soit elle devenait vérité scientifique dès l’instant ou elle était proférée par un oligarque communiste.

          Répondre
          • quinctus cincinnatus

            26 décembre 2016

            le Stalinisme ayant disparu il se tourna résolument vers l’ aube rouge d’ une nouvelle Révolution : le maoïsme

            et ce que nous sert à la louche [email protected] n’ est qu’ un brouet pour nourrisson

  9. Hilarion

    23 décembre 2016

    Ce qui me frappe en cette période de l’année, c’est la véritable schizophrénie qui frappe en particulier certains de nos oligarques. Il s’agit de Noël et de ses crèches. Tous villes et villages quelle que soit la couleur de leur gouvernance arborent lumières et décorations de “Noël”. Un politique dit de “droite”, il n’est pas le seul, ils sont légion (le franc mac Barouin) déclare, lui être contre les crèches dans les lieux publics. Or qu’est-ce qu’une crèche si ce n’est la représentation symbolique de la naissance du Christ. Si le Christ n’était pas apparu dans l’histoire, Noël n’aurait jamais existé. Et qu’est-ce qui les gênent tant devant ce spectacle au combien émouvant d’une mère penchée sur l’enfant qu’elle vient de mettre au monde. Pourquoi le Christ qui a posé toutes les bases des civilisations occidentales dans une réussite que nous envient (pour notre malheur présent) toutes les autres cultures, leur fait-il si peur ? La réussite de leur laïcardise et de son vivre ensemble sont ils si probants qu’il faille s’en gargariser ?
    La symbolique de la crèche et de la nativité dans la joie des parents est bien sûr en contradiction avec les lubies mortifères des pasionarias de l’avortement qui préfèrent les enfants arrachés en force du ventre de leur mère sous la forme d’une bouillie sanglante, à la célébration d’une nouvelle vie. Et ces avorteurs féroces ne sont-ils pas de la même obédience que ceux qui ne veulent plus des crèches ?
    En fait la laïcardise ne voudrait retenir de Noël que la fête du fric dépensé en frime, en paquets cadeau, mais elle aura tout de même bien du mal à faire oublier que Noël consacre un événement majeur fondateur de nos civilisations occidentales.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      26 décembre 2016

      le problème de la ” Laïcité ” c’ est justement qu’ elle n’ a pas de dimension … spirituelle et l’ Homme ne peut vivre sans spiritualité et cela quelle que soit sa Culture … ou sa ” Race “

      Répondre
  10. Boutté

    23 décembre 2016

    Rousseau est le premier en effet et le plus adulé de ces fossoyeurs. Ses théories sur le “bon sauvage” et la perversion de la société ont toujours cours même si l’Histoire montre avec insistance leur systématique nuisance et si l’étude de sa vie rend odieux ce personnage immoral .

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      24 décembre 2016

      Rousseau est beaucoup plus complexe que sa ” réduction ” au ” bon sauvage ” ; dans le siècle des Lumières français il surpasse amplement , quoique genevois, Voltaire qui en est resté à la … frontière ; il partage cette place avec … Diderot

      Répondre
  11. BRENUS

    22 décembre 2016

    Encore faudrait-il s’entendre sur la réalité du terme “intellectuel” . Beaucoup de dits intellectuels croient qu’ils le sont parce que coptés par d’autres, eux mêmes pseudos et autoproclamés . Quand vous avez bien nettoyé tout cela, il n’en reste pas beaucoup de réels. Pour BHL, par exemple, je considère qu’il ne suffit pas de plastronner et de s’y croire pour l’être : qu’a t il apporté de positif en dehors de son incommensurable auto-satisfaction de donneur de leçons professionnel?

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)