Ouvrage : Les couleurs de France de Philippe Pasteau

Posté le juillet 30, 2019, 2:54
4 secs

Philippe Pasteau, officier supérieur et historien militaire, se penche dans cet ouvrage sur l’attachement des Français à leur drapeau – attachement que les récents attentats ont rendu plus palpable.
Comme on le sait, les trois couleurs sont à la fois des couleurs révolutionnaires (le bleu et le rouge étant les couleurs de la commune de Paris) et monarchiques (le blanc, naturellement, mais aussi le bleu et le rouge que l’on retrouve dans de multiples compositions de l’Ancien Régime).
À l’heure où la France erre désespérément, pour ainsi dire sans identité et sans âme, ce livre propose de redécouvrir un emblème déterminant de notre histoire nationale.

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

2 réponses à l'article : Ouvrage : Les couleurs de France de Philippe Pasteau

  1. Delpard

    05/08/2019

    Je n’ai pas par habitude d’écrire un commentaire estimant à tort peut-être que cette correspondance Internet ne sert pas à grand chose. En lisant la présentation du livre, j’ai fait un bon sur le fauteuil. Les contre vérités sur l’origine du drapeau son sidérantes. Si le texte vient du livre, alors je peux dire, que c’est un ramassis de conneries que les Français anone depuis qu’un plumitif nommé Henri Martin en 1812 a écrit une histoire de France bourrée de sottises. Je n’ai ni l’envie et encore moins le temps de rectifier ce qui est écrit. je vous propose de vous procurer le livre »La fabuleuse histoire du drapeau français » éditions Marie B et vous aurez entre les mains la véritable des origines et de la symbolique des trois couleurs du drapeau et bien d’autres informations. Juste un mot. Avant que le rouge devienne la couleur de la ville de Paris il était celle des marchands d’eau.

    Répondre
  2. BRENUS

    03/08/2019

    Lorsque l’on sait que ces crétins de royalistes, fin 19° siècle, ont manqué l’occasion de faire revenir la roi au pouvoir pour une histoire de drapeau blanc plutot que tricolore, c »est à pleurer de rire. Finalement, l’histoire les a puni, après que les précédentes décennies auraient du leur remettre le bon sens dans la tête. Mais non. Quand un est c… en est c.. Et on le paie.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)