Ouvrage : « Les idiots utiles du marxisme » de Michel Courbe

Posté le 26 février , 2019, 4:16
9 secs

Les Européens ont souvent tendance à croire que le communisme est de l’histoire ancienne.

Mais cette idéologie totalitaire n’ayant jamais été internationalement condamnée, ses principes continuent à porter des fruits vénéneux. C’est ainsi que la légitime colère des gilets jaunes a – avec la complicité du gouvernement – été détournée par une extrême gauche, toujours largement attachée à l’idéologie marxiste-léniniste, en revendications plus absurdes les unes que les autres (hausse de la fiscalité sur les « riches », nationalisations de pans entiers de l’économie, égalitarisme, etc.). C’est dire qu’il est plus nécessaire que jamais de dénoncer les idiots utiles du marxisme et de connaître cette funeste idéologie.

 

 

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

3 Commentaires sur : Ouvrage : « Les idiots utiles du marxisme » de Michel Courbe

  1. Gérard Pierre

    10 mars 2019

    Le nazisme a été le sauveur du communisme !

    Ces deux versions du … socialisme, … avaient fait un pacte en 1939 !

    Si ce pacte avait duré le monde n’aurait sans doute pas aujourd’hui la physionomie qu’il a actuellement ! …… C’est l’appétit insatiable de conquêtes territoriales d’Hitler qui, en rompant unilatéralement le pacte par le déclenchement de l’opération Barbarossa a fait basculer le communisme dans le « bon camp » !

    Résultat : les communistes se sont assis dans les travées du tribunal de Nuremberg, non pour répondre de leurs propres crimes … (et ils étaient pourtant déjà légions) … mais pour les faire précisément oublier et pour juger sans appels ceux de leurs alter ego de la veille !

    Les corps des pendus de Nuremberg à peine incinérés, Staline s’est empressé de vouloir remettre le monde à sa botte à travers sa ‘’guerre froide‘’. D.ieu merci, il n’eut pas les moyens de ses ambitions ! Son armée rouge n’avait pas la solidité ni la motivation que sa propagande et ses relais d’opinion en France donnaient à le croire !

    Un P.C. à 3% dans les élections nationales donne effectivement à croire aujourd’hui à bien des ‘’innocents‘’ que l’idéologie marxiste est morte ! …… Et pourtant elle perdure, notamment à travers de nombreux raisonnements parfaitement admis par des non marxistes, voire par des personnes qui se pensent … libérales !

    D’où vient cet égalitarisme viscéral chez beaucoup d’entre nous ? … d’où vient cette haine de l’argent des plus nantis que nous ? … L’écologie est totalement inféodée au collectivisme ! Il faut dire que la matière s’y prête admirablement ! … La démilitarisation des esprits est un indice qui devrait interpeler les Français ! … Le prurit antichrétien n’est pas étranger à des raisonnements marxistes rampants ! … voire dans l’antisionisme qui identifie dans le ‘’palestinien‘’ un nouvel exploité, un nouveau prolétaire !

    La complaisance de la presse et de bon nombre d’intellectuels, d’artistes subventionnés et autres grands donneurs de leçons vis-à-vis des crises de sultanite d’un Mélenchon, des délires d’un Hamon, des « alertes » de l’Humanité, de Médiapart et autres supports médiatiques de même engeance est confondante ! Tous sont imprégnés de raisonnements marxistes, trotskistes ou de comportements staliniens !

    …… Et ça semble passer assez bien !

    C’est bien pour cela que ‘’ni droite ni gauche‘’ a pu instaurer le règne de sa pensée unique, entreprendre des débats sans aucun plan d’action, comme les agitateurs du siècle dernier, et finalement ne rien concéder !

    Nous vivons une époque formidable ! …… pour certains !

    P.S. : L’Église Catholique a, en son temps, condamné le communisme comme INTRINSÉQUEMENT PERVERS ! …… et c’est bien ainsi ! …… Elle a seulement ‘’oublié ‘’ de le faire pour le nazisme !

    Warum ? …… la prochaine déclassification des archives du Vatican sur cette période nous apprendra peut-être pourquoi ! …… À moins que monsieur Kyssétou nous réserve déjà la primeur d’un scoop sur cette question !

    Répondre
  2. Pierre Druez

    1 mars 2019

    Oui blague navrante que cette expression que j’entends partout : “le communisme c’est fini”.
    Le parallèle avec le nazisme est évocateur. Le nazisme et ses méfaits sont remémoré à juste titre incessamment, font toujours régulièrement l’objet de productions cinématographiques, de romans, d’essais, de thèses, de mémoires, de célébrations, de créations culturelles en tous genres.
    Pourtant le nazisme n’a été appliqué en tant de paix que dans un seul pays et durant 6 ans de 1933 à 1939 et a été définitivement et totalement écrasé en 1945.
    Pourtant comme l’écrivait il y a déjà une quarantaine d’années, Alain Besançon, il existait en temps de guerre, en France occupée par les nazis, une liberté de circulation à l’intérieur et à l’extérieur du pays, une liberté et des possibilités de créer, de se cultiver, de s’informer, de se réunir, de s’associer, d’échanger, de produire, impensable dans le plus libéral des régimes communistes.

    Pourtant le communisme a fait plus de victimes, en temps de paix et dans sa propre population, et de dégâts humains, culturels, moraux intellectuels que l’addition des victimes des deux guerres mondiales, des 3 génocides officiellement recensés (Arméniens, Holocauste des juifs, Tutsis), de toutes les victimes du fascisme italien et du nazisme allemand et des dictatures militaires de droite.

    Pourtant le communisme a fait passer le contrôle des populations à un nouveau stade : la tête du Parti-Etat a tous les pouvoirs sur tous les aspects de la vie de chacun à un point jamais atteint dans l’Histoire. Le plus vaste pays du monde, la Russie, fut le premier a être entouré de défenses, gardes-frontières, miradors, champs de mines, non visant à prévenir une agression extérieure mais destinés à empêcher toute évasion non autorisée de sa propre population.
    ce fut le premier pays-prison de l’Histoire contemporaine, suivi de beaucoup d’autres.

    Pourtant le communisme sévit depuis 1917, séduit toujours une grande part des esprits sous d’autres déclinaisons, et occupe toujours une grande part de la planète : Cuba et partiellement son avatar inachevé, le Vénézuela, qqs pays africains mais de cette façon africaine si particulière et non moins dévastatrice (Zimbabwe; bientôt peut-être l’Afrique du Sud), certains ex-pays communistes européens, la Russie où le successeur du KGB a institué un véritable système de prédation mafieux, le Cambodge que le pire régime purement idéologico politique – né de la tête d’intellectuels marxistes français – a dévasté et fait périr entre le quart et le tiers de la population en moins de 4 ans , et qui se trouve, dans l’indifférence générale, toujours soumis à la dictature oppressive de Hun Sen, ancien Khmer rouge puis collaborateur de l’occupant communiste vietnamien, le Vietnam lui-même, le Laos et surtout, Ô très grand surtout, la Chine, qui met au point un système qui ne se contente plus de contrôler les mouvements et les expressions de la population mais pénètre les cerveaux et les dirige de l’intérieur à un point jamais imaginé par Orwell !

    La Chine communiste étend ses tentacules dans tous les coins du monde et contrôle de plus en plus son image et son Histoire fictive qu’elle entend répandre dans tous les esprits, qui apparaît toujours davantage dans les médias et dans les productions culturelles via achats, participations, partenariats, comparses, menaces, chantages, et ce jusque dans les productions hollywoodiennes, les université les plus vénérables d’Occident et jusqu’aux associations locales !!!
    C’est la principale menace contre la démocratie, nos valeurs, la civilisation occidentale.

    La guerre multivariée que la Chine mène contre nous est ignorée par la plupart de nous !

    Non le communisme, c’est pas fini, ça ne fait même que commencer !!!

    Répondre
  3. HansImSchnoggeLoch

    27 février 2019

    // le communisme est de l’histoire ancienne//
    Non, car il se dissimule dans le côté obscur de chacun(e) de nous.
    Chaque nouveau né est un Staline, Lénine , Mao ou Pol Pot en puissance.
    Quand l’adulte pervers se dévoile enfin, il est souvent trop tard.

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)