Ouvrage : « Petite histoire des guerres de Vendée » de Henri Servien

Posté le mars 27, 2018, 6:10
9 secs

Les guerres de Vendée ont été la matrice de tous les totalitarismes ultérieurs. C’est là qu’ont été « testés » pour la première fois à grande échelle le massacre de masse, l’inversion accusatoire (les Vendéens devaient, selon Robespierre, être rendus responsables du mal que leur faisait la Convention), le « mémoricide » – et même les chambres à gaz. Les assassins sont toujours honorés et les victimes largement oubliées, mais la chute du communisme en Russie et en Europe de l’Est a rendu enfin possible l’exposition ferme et tranquille de la vérité – à la suite du magistral discours de Soljénitsyne aux Lucs, en 1993. Une histoire à faire connaître pour en finir définitivement avec la « tabula rasa » des « progressistes ».

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

8 réponses à l'article : Ouvrage : « Petite histoire des guerres de Vendée » de Henri Servien

  1. Jean-Claude SEUROT

    10/04/2018

    Je lis la file et constate que je suis bien ignare sur cette époque et ses malheurs programmés. A mon âge, c’est impardonnable. Que la culture soit et elle sera.

    Répondre
  2. BRENUS

    30/03/2018

    Les massacres de Turenne, s’ils sont à condamner très fermement, n’ont rien de commun avec le véritable génocide orchestré par les chefs républicains qui donnaient des ordres (retrouvés dans les archives nationales, mais occultées plus d’un siècle) de massacrer toute la population et en particulier les femmes et enfants afin de « faire disparaitre cette engeance de la terre ». Avec vous entendu parler des bateaux à fonds ouvrants dans lesquels ces chers « bleus » embarquaient les gens sur la Loire, enchainés, pour les noyer;

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      30/03/2018

      Pour mémoire : le 5 janvier 1674, La Ville de Turckheim est saccagée par l’armée de Turenne, les habitants n’ayant pu fuir par les brèches sont massacrés, les femmes et les jeunes filles violées et éventrées, les enfants et les bébés ne sont pas épargnés. La folie meurtrière a duré deux semaines.
      En 1648 la rive gauche du Rhin Supérieur fut cédée au royaume de France par l’infamant traité de Westphalie. Les quelques survivants alsaciens après la guerre de 30 ans n’avaient pas voix au chapitre et furent inclus dans la transaction comme du vulgaire cheptel.

      Répondre
      • BRENUS

        31/03/2018

        D’accord, l’Alsacien. Nous n’allons pas faire un concours de victimes de massacres et je respecte infiniment les « vôtres ». Ceci dit, en Vendée, c’est un véritable génocide régional qui a eu lieu, et sans qu’il soit question de cession de territoires ou autres. Je répugnerais a faire la comptabilité des morts mais il ne fait aucun doute qu’il n’y a pas de comparaison. Je suis marié à une descendante à la fois d’Alsaciens et de Ventres à Choux et me suis largement documenté sur ces évènements qui n’honorent pas notre Nation, qui que se soient ceux qui les ont occasionnés.
        Mais le sujet étant trop sensible, je rend les armes et m’arrête là, ce qui n’est pourtant pas mon habitude. Il n’empêche que je ne peux oublier les connards de Haguenau qui mettaient un point d’honneur à faire semblant de ne pas comprendre le français quand j’essayais de leur parler : où alors qu’ils réclament leur rattachement au Grand Reich et retournent au « bled ». Comme les arbis!

        Répondre
        • HansImSchnoggeLoch

          31/03/2018

          Reconnaitre les faits est amplement suffisant.
          Je n’insisterai pas par respect pour les victimes de toutes les barbaries.

          Répondre
  3. Gérard Pierre

    29/03/2018

    Une bande de faquins orgueilleux et pétris de concupiscence, convaincus d’être les ‘’lumières‘’ de leur siècle, se mit en tête à l’occasion d’une émeute, …… un certain 14 juillet 1789, …… de chasser la monarchie afin de s’en partager l’enviable dépouille !

    Elle prétendit le faire, bien sûr, au nom du peuple de France et dans son intérêt ! …… C’est ce que disent chaque fois les voyous qui, pour perpétrer leurs forfaitures, ont toujours dans leur poche quelques malheureux à sortir de l’ornière !

    Ces ‘’lumineux‘’ esprits interdirent à peu près tout, … au nom de la Liberté ! …… Vas-t-en comprendre !

    Ils combattirent en premier lieu l’Église et la Monarchie qui, au terme d’un millénaire d’Histoire, avaient faits de la France l’État phare de l’Europe !

    Phare contre ‘’lumières‘’, … il n’y avait manifestement pas de place pour deux dans l’esprit ‘’éclairé‘’ des pillards décidés !

    La RÉPUBLIQUE qui, je ne le rappellerai jamais assez, …… N’EST PAS LA DÉMOCRATIE, …… [Cf. la déclaration fondatrice de la république prononcée par l’abbé Sieyès en date du 07 septembre 1789] …… est, contrairement à tout ce qu’on tente de nous inculquer depuis bientôt 229 ans, le premier système totalitaire né en Europe !

    D’ailleurs, est-ce par hasard si les bolcheviques considéraient la révolution française comme un modèle ?

    Que demandaient les Vendéens ? …… sinon que l’on respectât leur spécificité vendéenne monarchiste et catholique ! …… et c’est au nom de la Liberté que la république prétendit leur ôter cette spécificité pour les uniformiser dans une entité nationale républicaine, … [et non pas démocratique, j’insiste bien], … incolore, inodore et sans saveur !

    Ils furent massacrés par dizaines de milliers, hommes, femmes, enfants, vieillards, par des Einsatzgruppen envoyés de Paris et dont les ordres ne comportaient aucune ambiguïté ! …… Leurs dépouilles furent enfouies dans des charniers que l’on découvre encore deux siècles plus tard !

    La république française, par son exemple, généra par la suite des émules dont les historiens semblent peu empressés d’établir la parenté d’esprit ! …… et nous n’avons aucune peine à comprendre pourquoi !

    Répondre
  4. vozuti

    29/03/2018

    du génocide de vendée au génocide du rwanda, la république sanguinaire qui s’est spécialisée dans la distribution de leçons de morale,surtout aux nazis,n’a en réalité rien a envier à ces derniers.

    Répondre
  5. HansImSchnoggeLoch

    28/03/2018

    Sous la royauté Turenne a précédé les colonnes infernales.
    Voir massacre de Turckheim en Alsace en janvier 1675.
    Qui s’en soucie?

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)