Ouvrage : Pour un grand retournement politique de Pierre de Lauzun

Posté le mai 21, 2019, 11:10
2 secs

Les toutes jeunes éditions du Bien commun viennent de publier un passionnant ouvrage de Pierre de Lauzun.
Ce dernier, ancien directeur de la Fédération bancaire française, n’a cessé de réfléchir sur la crise (financière, mais pas seulement, ni même principalement!) que traverse l’Occident.
Il propose dans cet ouvrage de revenir aux enseignements de la pensée classique (tant antique que chrétienne) pour sortir des impasses où nous enferme le «Système».
Et il propose de redécouvrir la grande notion de la philosophie politique grecque, comme de l’enseignement social chrétien, qui fait cruellement défaut à notre post-modernité agonisante: le bien commun.

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

6 réponses à l'article : Ouvrage : Pour un grand retournement politique de Pierre de Lauzun

  1. Gérard Pierre

    23 mai 2019

    Depuis hier après-midi, je ne peux plus déposer aucun commentaire sur les 4 V².

    Est-ce normal, alors que j’ai accès à la lecture des articles et que, lorsque j’appuie sur “envoyer” après avoir déposé mon commentaire, je me vois répondre que la page n’existe pas ?

    Serais-je devenu tricard pour la rédaction ?

    Répondre
    • Gérard Pierre

      23 mai 2019

      Parfait ! …… j’ai ma réponse !

      Ce n’était donc sans doute qu’un ”phénomène” anormal, mais passager !

      Répondre
  2. BRENUS

    23 mai 2019

    Vous avez écrit “catholicisme” ? Pouah! Attendez vous aux railleries du parpaillot de service qui n’apprécie par ailleurs que sa seule personne.

    Répondre
    • Gérard Pierre

      23 mai 2019

      Salut Brenus.

      Il n’y a pas de mal à être Parpaillot ! …… ma grand-mère paternelle l’était ! …… cas fréquent en Alsace-Moselle ! …… alors que mon grand-père paternel était Catholique.

      Mais, …… car il y a toujours un ‘’mais‘’, …… elle avait ses principes :

      • Partager le lit de mon grand-père, c’était de la tolérance religieuse,

      • Partager son porte-monnaie, c’était de l’œcuménisme,

      • …… mais partager la tombe d’un papiste : PAS QUESTION ! …… l’Éternité c’est quand même un peu trop long !

      Conséquence : bien qu’ayant toujours vécu ensemble, ils sont enterrés séparément !

      Répondre
      • BRENUS

        27 mai 2019

        Si c’était la volonté de chacun de vos grands parents de fuir l’autre dans “l’autre monde”, il n’y a rien a dire. Mais pour reprendre une réplique d’un vieux film “populaire” (pouah dirait le crétin muzz) : VAS COMPRENDRE CHARLES; Nous les cathos – je ne veux plus écrire “papiste” car je déteste le pape actuel- n’avons plus, depuis longtemps ces fausses pudeurs et comme nous nous arrangeons pour acheter encore des indulgences à notre manière, histoire de faire enrager nos concurrents, nous pouvons nous permettre de garder l’esprit ouvert envers les parpaillots dont nous ne dénions pas les qualités. Enfin, pour ceux qui en ont et pas l’autre abruti qui, à mon avis, n’est pas plus protestant que je suis fils d’archevèque. D’ailleurs j’ai une conception assez particulière de la foi et pense que Dieu apprécie surtout ceux/celles qui vivent dans sa voie et pas les grenouilles de bénitier d’un coté ou les faux austères sans scrupules de l’autre. Alléluia mes frères : le faux dieu jupiter vient d’être battu. Hamdulillah

        Répondre
  3. Gérard Pierre

    22 mai 2019

    Qui, de nos jours, parmi nos étudiants en sciences prétendues humaines, connait Albert de Mun, initiateur du catholicisme social et théoricien du corporatisme chrétien ?

    Qui, de nos jours, parmi nos étudiants en sciences prétendues humaines, connait Léon Harmel, industriel français, camérier du pape, qui expérimenta la doctrine sociale de l’Église, engagée avec succès par ce dernier dans sa filature du Val-des-Bois à Warmeriville, (*) non loin de Reims ?

    Qui, de nos jours, parmi nos étudiants en sciences prétendues humaines, connait Marc Sangnier, créateur du Sillon, l’un des promoteurs du catholicisme social ?

    Qui, de nos jours, parmi nos étudiants en sciences prétendues humaines, connait René de La Tour du Pin, initiateur du catholicisme social ?

    Qui, de nos jours, parmi nos étudiants en sciences prétendues humaines, a lu des écrivains tels que Lamennais et Lacordaire, prônant la laïcité avant l’heure ? …… bien que tous deux religieux de leur état !

    Ces penseurs et ces metteurs en œuvre de leurs idées, qui vécurent à cheval sur les XIXième et XXième siècles, n’eurent pas de pires ennemis que les socialistes du moment, pillards dans l’âme, qui les combattirent jusqu’à la limite de l’insulte, …… avant de s’approprier leurs concepts quelques décennies plus tard pour instaurer leur ‘’front populaire‘’, …… en prétendant que c’était là le fruit de leurs longues réflexions !

    Seulement voilà ! …… lorsqu’on s’empare d’une vertu avec l’intention de la désacraliser, on l’offre immanquablement à sa putréfaction par leurs contrefacteurs ! …… et c’est ce qui ne manqua pas d’arriver !

    Huit décennies plus tard, nous le payons toujours !
    *********************************************************
    (*) Ma mère y travailla avant la seconde guerre mondiale et en conserva un souvenir gratifiant.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)