Ouvrage : « Puy du Fou Un rêve d’enfance » de Philippe de Villiers

Posté le 14 mai , 2018, 5:28
7 secs

De l’avis général, Philippe de Villiers est probablement l’une des seules personnalités de la droite contemporaine à avoir compris l’importance du combat culturel.

C’est pourquoi il a déployé tant d’énergie à la tête du département de Vendée pour développer une politique culturelle digne de ce nom – et dont le Puy du Fou, parc d’attractions à la renommée mondiale, est aujourd’hui le fleuron.

Les millions de personnes qui y passent annuellement y reçoivent un message magnifique, venu du fond des âges, de la part d’une province, d’une nation, d’une civilisation qui ne veulent pas mourir.

Un livre passionnant, dont on souhaite qu’il suscite d’abondantes vocations !

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

8 Commentaires sur : Ouvrage : « Puy du Fou Un rêve d’enfance » de Philippe de Villiers

  1. quinctius cincinnatus

    20 mai 2018

    ” Le Figaro ” nous apprend que le vicomte et le Régent s’ entendent comme larrons en foire

    c’ est bien pourquoi je me suis toujours méfié du Vendéen; déjà s’ être allié même courtement avec Pasqua était un affreux pastis … politique ( affaire … Boulin pour mémoire )

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      22 mai 2018

      je m’ en suis également méfié parce que mon voisin, par ailleurs un excellent homme, mais un technico-commercial profondément inculte, manquait singulièrement de discernement et gavait ma boîte aux lettres, de tracs du M.P.F.

      Répondre
      • BRENUS

        29 mai 2018

        Il faut vous méfier des technico-commerciaux, nécessairement incultes et méprisables. Vous avez bien fait de l’écarter. Seuls les toubibs, voire les moutardiers sont respectables . Les arracheurs de dents, je ne sais pas. Et, que diable, les 4V sont le rendez vous intellectuel de l’élite cérébrale avec des affichages d’égo surdimensionnés qui font si chaud au coeur et au sein desquels on se sent entre-soit. Il y a même un de vos concurrent, qui, non content d’être multilingue, y compris en grec et latin, avance qu’avec le premier il est capable de résoudre n’importe quelle équation 🙁 notre ministre de la chose n’a qu’a bien se tenir avec sa médaille field en chocolat). Et puis, les langues à déclinaison, quel bonheur. Vous souvenez vous quand vous ânonniez Rosa la rose. C’est poétique à souhait au point que le Grand Jacques Brel en a fait une chanson dans son style qui a bercé ma fin d’adolescence. Il est vrai que le bougre, lui, avait une sacrée culture et que ses textes sont maintenant étudiés en études secondaires. Ce sont toujours les meilleurs qui dégagent en premier. Heureusement ils sont vite remplacés par les nouveaux intellos modernes raperesques.

        Répondre
  2. HansImSchnoggeLoch

    19 mai 2018

    Le Puy du Fou pourrait aussi servir de vaste laboratoire à ciel ouvert pour simuler le “vivrensemble”.
    On pourrait y voir évoluer des zadistes, des bobos, des cocos, des momos, des socialos et d’autres groupes du bestiaire sociétal français.
    Le tout derière des grillages comme à Jurassic Park.
    Je suis convaincu que cela plairait aux spectateurs ainsi qu’aux anthropologues.

    Assisterons nous à la naissance de l’homo progressus”?
    Les paris sont ouverts.

    Répondre
  3. Bistouille Poirot

    14 mai 2018

    Du Guesclin crierai : “Sus aux anglais”, Bayard le soutiendrait et Jeanne mettrait le feu à Monseigneur Gaillot.
    Ne manquent plus que les sangliers et la potion magique…

    Répondre
  4. HansImSchnoggeLoch

    14 mai 2018

    Faut-il rappeler Charles Martel à la rescousse pour rétablir l’ordre dans ce pays?
    Une reconstitution du combat de Poitiers au Puy du Fou pourrait remonter le moral de la population.
    Les cris et hurlements des vierges effarouchées serviraient de générique et de bruit de fond de la représentation.

    Gageons que les visiteurs seraient nombreux.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      21 mai 2018

      Charles Martel lorgnait l’ Aquitaine , le Sarrasin ne fut qu’ un … détail dans l’ Histoire !

      Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        26 mai 2018

        La somme des détails fait l’Histoire.

        Répondre

Répondre

  • (pas publié)