Ouvrage : Une autre histoire de Charles de Gaulle – de Jean-Baptiste Ferracci

Posté le juin 20, 2017, 10:43
11 secs

Alors que la Deuxième Guerre mondiale s’éloigne et que ses acteurs deviennent plus rares (il ne reste plus que onze Compagnons de la Libération), il semble que les polémiques de l’après-Libération soient plus vives que jamais. Le nouveau président s’est déjà rendu deux fois à Oradour, avec un message implicite parfaitement clair : le danger nazi est toujours là, suivez mon regard. Raison de plus pour s’intéresser aux versions « dissidentes » de l’histoire, comme celle que vient de publier l’ancien journaliste Jean-Baptiste Ferracci. Il revient sur la légende dorée du « Général » et pose quelques questions embarrassantes – du plus haut intérêt, quelles que soient les réponses qu’on y apporte.

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

Acheter le livre ici :

10 réponses à l'article : Ouvrage : Une autre histoire de Charles de Gaulle – de Jean-Baptiste Ferracci

  1. vozuti

    25 juin 2017

    De Gaulle a vaincu l’armée allemande tout seul dans son fauteuil,à des milliers de kilomètres des champs de bataille.
    De nos jours,beaucoup de gamins font la même chose grâce aux jeux vidéo,mais à l’époque c’était moins courant.

    Répondre
  2. Hebri de Montfort

    24 juin 2017

    C’est une habitude de nos dirigeants successifs!
    Le” sauveur de la France” était un hâbleur pétochard qui a livré l’Algérie au FLN .,pourtant
    militairement vaincu…et maintenant le héros adoré de notre peuple de paumés va livrer
    la France aux faux-réfugiés et vrais terroristes! Pas mal! continuez! vous irez loin! ( en exil)
    après vous être fait dépossèder de votre patrie! Bravo!

    Répondre
  3. Gérard Pierre

    23 juin 2017

    Parmi les zones … ‘’d’ombre‘’ … et le mot est faible, … de la biographie de Charles de Gaulle, il en est plusieurs que j’aimerais voir éclaircies !

    1)- Sa ‘’capture‘’ devant Douaumont en mars 1916 ! ! ! … À en juger par certains témoignages concordants, tant français qu’allemands, il semblerait que cette capture ressemblât plutôt à une reddition sans condition ! … avec linge blanc au bout d’un bâton !

    Ce qui n’empêcha pas Pétain de lui décerner la légion d’honneur pour sa mort exemplaire au combat ! ! ! … citation qui ne fut jamais rectifiée après le retour de captivité du combattant ‘’héroïque‘’ !

    2)- La bataille de Montcornet, en mai 1940, où la division blindée que commandait, … sur le papier, … le colonel Charles de Gaulle se serait glorieusement illustrée ! ! ! … alors que chaque unité blindée, laissée à l’initiative tactique de ses chefs de corps a dû cesser le combat, … faute de ravitaillement en carburant ! …… Les historiens cherchent vainement les ordres de bataille rédigés par le ‘’commandant‘’ de la division ! … Guderian lui-même n’aurait été informé de la péripétie que 48 heures après !

    Toutefois, bien présentée par le ‘’vaillant‘’ colonel, ce haut fait lui valut d’être promu général de brigade à titre temporaire et nommé sous-secrétaire d’État à la guerre !

    3)- La centaine de civils parisiens et de militaires morts inutilement au moment de la Libération de Paris, alors que Le général allemand commandant le Gross Paris avait passé un accord de cessez-le-feu avec un diplomate étranger, accord permettant à la 2ème DB de Leclerc d’entrer dans la capitale sans coup férir !

    De Gaulle a préféré rompre unilatéralement cet accord car il lui était insupportable, pour sa gloriole, de libérer Paris sans combat !

    Quant aux dessous de son retour aux affaires en 1958 et à ses rapports ingrats avec Léon Delbecque auquel il devait beaucoup, là encore il y aurait des choses à éclaircir, … comme dans les raisons de ses consignes de non intervention qui permirent, entre autres, les massacres d’Oran en juillet 1962, ainsi que ceux de dizaines de milliers de harkis !

    Avec le recul, cet individu présente tous les symptômes du hâbleur cachant en réalité un véritable pétochard, comme on peut penser qu’il le fut une nouvelle fois lorsqu’en 1968 il partit se réfugier en Allemagne dans le giron de Massu !

    Sic transit gloria mundi.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      25 juin 2017

      ” on ne fait pas l’ Histoire avec des vérités mais avec une ambition ”

      signé Charles de Gaulle

      en plus le patronyme se prêtait parfaitement à la Résistance Nationale devant l’ envahisseur : la théorie dite des ” signatures ” ou de la prédestination dont raffole le ” peuple ”

      un autre point tout aussi minutieusement occulté de son parcourt glorieux : sa ” fuite ” depuis Bordeaux dans l’ avion de l’ Etat Major anglais où il ” implora ” que lui furent faites des places pour lui et sa famille et le fait qu’ il ne pu rentrer en France comme il en fit la demande l’ avion ayant été saisi comme prise de guerre , la France ayant rompu son alliance avec l’ Angleterre en signant l’ Armistice !

      enfin , après la guerre la destruction soigneuse du premier tirage et la réécriture ” réadaptée ” de son livre sur la stratégie de la Blitz-Krieg par ailleurs copieusement pompé sur le livre du Colonel anglais Smith

      et voilà pourquoi il existe une Loi Gayssot , et voilà pourquoi notre Histoire est … muette !

      Répondre
  4. quinctius cincinnatus

    22 juin 2017

    ” On ne FAIT pas l’ Histoire avec des vérités mais avec une ambition ”

    ( Charles de Gaulle )

    ” l’ Histoire me sera forcément favorable, | puisque ] j’ ai l’ intention de l’ écrire moi-même ”

    ( Winston Churchill )

    … le problème demeure que la géo-politique a horreur des … ” approximations ” et encore davantage des mensonges !

    Répondre
  5. lavandin

    22 juin 2017

    ….le danger nazi est toujours là…..Près de 250 morts, pas d’un seul coup certes…..et en 2 ans. Cela passe peut être plus facilement. Dans la profession de foi de nos nouveaux dirigeants, pas un mot sur la déferlante migratoire d’une population criminogène qui ne rêve que de nous conquérir

    Répondre
  6. Hilarion

    22 juin 2017

    Que notre Macron “républicain” se rende un jour, comme Soljénitsyne, aux Luc sur la Boulogne l’un des échantillons des très nombreux “Oradour” organisés par les Colonnes Infernales missionnées par la Convention pour détruire la Vendée. Aux Luc sur la Boulogne ce furent plus de cinq cents femmes, enfants, vieillards massacrés, brulés, village rasé pour cause de résistance aux “valeurs républicaine”.
    On ne connaitra jamais le bilan exact du génocide vendéen, mais le chiffre de 350 000 morts est avancé. Morts dans des conditions le plus souvent atroces, car livrés sans aucune retenue à des barbares revêtus d’un uniforme républicain encouragés dans leurs pulsions les plus sadiques afin de terroriser les populations. Ce serait certes beaucoup demander à un individu postulant président de la république désignant comme “crime contre l’humanité”, (rien de moins !) le développement économique d’un territoire qui n’était rien, sauf un repaire de barbares ravageant mers et côtes européennes pour capturer des esclaves et qui devint l’Algérie.

    Répondre
    • Gérard Pierre

      23 juin 2017

      Je vous applaudis !

      Répondre
  7. TENIN

    22 juin 2017

    Ce sont des événements très différents et on ne peut pas comparer la guerre et l’occupation à une situation économique qui dure depuis trop longtemps .

    Répondre
  8. BISTOUILLE POIROT AIX EN PROVENCE

    20 juin 2017

    Au rythme des primaires des présidentielles, des législatives, qui n’a pas encore oublié Ouradour quand l’actualité jette un voile discret sur le chômage par exemple. Au fait, si il était permis justement de nous parler de l”activité économique dans cette ville martyrisée cela nous permettrait d’estimer le sort des descendants de ceux qui n’auront jamais plus l’occasion de vivre ce que,nous vivons.
    – “Connais tu le fils d’untel, abattu par les nazis, oui, celui qui a perdu son emploi, en attendant que son propre fils le perde son tour? Eh bien, Ils sont vivants eux, mais on en parle pas….”

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)