Pascal Sevran et les africains

Posté le décembre 20, 2006, 12:00
7 mins

Journal, Tome 7 : Le privilège des jonquilles  En fin de compte, il y a peut-être en notre douce France plus de gens courageux qu’on ne croit, c’est-à-dire de citoyens qui ne craignent pas de défier l’hydre aux multiples têtes de l’idéologie dominante pour dire simplement des vérités que tout le monde connaît mais qu’il est interdit de prononcer.

 Aussi, après avoir salué le courage de Brigitte Bardot et plus récemment celui de Georges Frêche, je me réjouis de pouvoir aujourd’hui rendre hommage à celui de Pascal Sevran, qui n’a pas craint d’imprimer dans son livre « Le Privilège des Jonquilles » que la première cause des malheurs de l’Afrique résidait dans l’incapacité des Africains à contrôler leur fécondité. Certes, il l’a dit d’une manière plus salace, mais en ces temps obscènes où un Bigard remplit les salles, un auteur risque d’être vite cuit s’il s’abstient de parler cru. En l’occurrence, l’important est le fond, non la forme. Les Français lisant trop peu, leurs journalistes moins encore, le livre n’aurait sans doute pas fait scandale si Sevran n’avait repassé le plat dans un entretien paru le 2 décembre dans le quotidien « Var matin », lequel fut relayé par « France-soir ». Il y déclarait notamment : « L’Afrique crève de tous les enfants qui y naissent sans que leurs parents aient les moyens de les nourrir. Je ne suis pas le seul à le dire ». (Ce qui est exact, puisque je l’ai écrit moi-même maintes fois dans nos colonnes.) Du coup, cela fit grand bruit dans le Landerneau politico-journalistique.

On se souvient du fameux refrain de Guy Béart que l’animateur de « La Chance aux chansons » connaît mieux que personne : « Celui qui dit la vérité, il faut l’exécuter ! ». Certes, de nos jours, on ne grille plus sur un bûcher ni ne fusille à l’aube les dissidents et autres hérétiques, mais on les exécute médiatiquement, ce qui peut très bien les réduire au chômage et les précipiter dans le trente-sixième dessous. Car ce ne sont pas les inquisiteurs qui manquent et rares sont les roquets qui se privent de hurler avec les loups.

Cette fois, ils ont battu tous les records de veulerie tonitruante. Accusé de racisme par diverses associations de « moralistes » patentés, ce qui est le comble de l’ignominie, puisque Sevran montrait au contraire sa sollicitude pour l’Afrique et son avenir, il en a tout de même été innocenté par Jack Lang, bien qu’un secrétaire national adjoint du PS ait fait chorus avec les calomniateurs, poussant le culot jusqu’à exiger qu’on sanctionne Sevran « dont les déclarations réitérées ne sont pas compatibles avec sa participation au service public de l’audiovisuel ». Comme si le fait d’animer une émission de télévision devait vous interdire de publier vos opinions en librairie. Quant à moi j’estime qu’on devrait sévèrement sanctionner tous ceux qui veulent restreindre en France la liberté d’expression, base intangible de notre Constitution républicaine.

Mais dans ce grand concours de lâcheté, les officiels n’ont pas été en reste. Notre ministre de l’Inculture, Renaud Donnedieu de Vabres, s’est dit « extrêmement choqué » et, renchérissant dans le grotesque, n’a pas hésité à déclarer : « En tant que ministre et citoyen français, je trouve que les propos de Pascal Sevran sont scandaleux, inadmissibles et racistes ! » Quant au directeur général de France 2, Philippe Baudillon, il a adressé au « coupable » un avertissement dont la teneur vaut son pesant de pilules contraceptives : « Je vous invite solennellement pour l’avenir à vous abstenir de toute prise de position contraire à l’éthique du service public, faute de quoi nous nous verrions dans l’obligation de remettre en cause le principe de votre collaboration sur (sic) France 2 ». L’éthique du service public français aurait-elle donc quelque chose à voir avec l’explosion démographique africaine ? Comme cela ne tient évidemment pas debout, je suggère que M. Baudillon soit mis à la retraite anticipée pour sénilité précoce. Et le ministricule de Vabres dans la même brouette. Car enfin y en a marre de tous ces arrogants qui prétendent empêcher les Français de dire ce qu’ils pensent et qui pratiquent sans vergogne le terrorisme intellectuel. Tous les censeurs à la lanterne !

45 réponses à l'article : Pascal Sevran et les africains

  1. OSEI ABEYIE

    12/01/2007

    Je trouve scandaleux les propos de Monsieur SEVRAN si l’on peut encore appeler ce personnage Monsieur. De toute évidence il ne sait pas de quoi il parle. Il ne connaît pas la culture des pays africains. Il est ignorant, vulgaire et se croit tout permis. Les pays africains comme beaucoup de pays du tiers monde ont une natalité importante. Pourquoi? Peut-on se poser la question… .Tout d’abord pour assurer aux plus anciens la certitude de pouvoir survivre, se nourrir, se soigner avec l’appui de leur descendance, car Monsieur SEVRAN vous toucherez certainement une retraite confortable, vous aurez toujours de quoi vous nourrir ou vous soigner grâce à vos activités et à vos bouquins.

    Je suis française et mariée à un Africain d’origine ghanéenne. Je connais très bien le problème. Il est évident que les femmes africaines vivant dans des endroits reculés où aucune strucuture sociale et médicale sont à leur portée , vont voir le médecin comme elles veulent afin de se faire prescrire la pillule. Les pharmacies sont à tous les coins de rue, l’achat de préservatifs se fait sans aucun problème, c’est bien évident…  SEVRAN ouvrez les yeux et fermez votre grande gueule, pauvre type…

    J’espère que vos propos seront sanctionnés et que vous serez interdit d’antenne, vousle méritez…

    Répondre
  2. grepon le texan

    10/01/2007

    A M. ou Mme.  "proxad.net"

    A propos de " Tous ces défenseurs bien pensants ne seraient-ils pas mieux inspirés de prôner pour une réduction de la population sur terre, ce qu’à dit Pascal Sevran, maladroitement il est vrai,"

    Grepon dit:  Suicidez-vous demographiquement si vous voulez.   Tout ce que vous pouvez accomplir ce faisant est de ceder de la place a d’autres humains.   En Europe, c’est ce qui se produise.   L’Europe se reprimitivise.   Les Europeeen post chretien sur-conscients de l’environnement et ayant honte de meme exister, se font remplacer par des gens portant des valeurs decrites dans "Genese".   C.a.d. la terre et les animaux sont la pour etre exploite par l’homme.  La mission de l’homme est de se demultiplier.   Au lieu de ces deux solutions, il y a une solution du milieu qui s’appelle les Etats Unis d’Amerique.   L’etat n’est pas demesurer, donc les gens se reproduisent et prosperent suffissamment bien pour ne pas se faire remplace par des primitifs, tout en prenant toujours plus de soins pour l’environnement, MERCI AU PROPRIETE PRIVE.   L’environnement devient merdique quand il n’appartient a personne, ou pire, quand il appartient a l’etat.   Voir l’ex URSS et satellites pour les pires catastrophes environmentaux de la planete et les humains par les moins sains, moins riche, etc.   L’image inverse, de votre point de vu, serait peut-etre la Californie, riche, tres avance en matiere de technologies et reglementations environmentaux, (relativement) entreprennant, plein d’espoir, capitaliste, democratique.     Tout commence ave un bout de papier dans l’esprit "We the people…"   au lieu du Europeen, "Nous les fonctionnaires de l’etat providence"

    Répondre
  3. Esprit5

    30/12/2006

    de Jean-Claude THIALET

    " après avoir utilisé le mot "déterminant", vous n’aviez plus besoin de préciser votre qualité d’enseignant. Ce mot pompeux a été "inventé" (avec tant d’autres "vocables")(3) par une Education (prétendue) nationale truffée de maçons, de communistes, de socialistes et même de trotskystes, de tous poils  pour empêcher les parents d’aider leurs enfants à étudier la grammaire. Tout cela au nom de l’égalitarisme qui est la source de tant de maux !"

    tout à fait d’accord avec votre point de vue.       on pourrait dire la même chose à propos des mathématiques dites modernes.      un tissu d’infantilismes propre à compliquer des choses bien simples pour empêcher les "vieux"  d’aider naturellement leurs enfants ou petits enfants.     charabia inutile et horrible favorisant l’affaiblissement du noyau familial et la soumission de celui-ci à la secte de l’éducation dite nationale…
        
    Mundae vestis electio adpetenda est homini. (Sénèque)

    Répondre
  4. Anonyme

    30/12/2006

    Nicolat Hulot et consorts s’échignent à vouloir sauver la planète, en préservant la nature: faune et flore.
    Tous ces défenseurs bien pensants ne seraient-ils pas mieux inspirés de prôner pour une réduction de la population sur terre, ce qu’à dit Pascal Sevran, maladroitement il est vrai,
    mais le seul à ma connaissance à l’avoir exprimé.
    Pour nous serons sur terre, plus nous consommerons, plus nous polluerons et plus nous utiliserons toutes les ressources naturelles, et détruirons ainsi l’écosystème.
    Point n’est besoin d’être diplômé en économie, sociologie et politique.
    Cela coule de source, et je suis étonné que cette question soit abordée sur cette page, avec une telle retenue.
    Cela fait penser à l’immigration où, durant des décennies, tous les candides, les naïfs avaient estimé qu’elle ne posait aucun problème; on voit à présent le résultat.
    N’est-il pas préférable de disserter autour des propos de Sevran, non sur la forme, mais sur le fond ?

    Répondre
  5. Hermenegilde

    28/12/2006

    @FLORIN

    Dans un siècle on n’aura plus besoin de personne : les robots vont conduire les trains (certaines lignes de métro appliquent déjà le système), vont diagnostiquer les maladies, vont nourrir, laver et promener les grabataires, changer les couches des bébés, labourer la terre et pêcher en haute mer. Donc on sera tous au chômage. Rappelez-vous le film "Les biscuits verts" : dans un monde de pauvreté extrème et de répression sauvage, on tire dans le tas, on ramasse les cadavres avec d’enormes bennes qui circulent jour et nuit dans les rues, et on en fabrique la seule nourriture encore disponible : les biscuits verts …

    Le chômage de masse réduit à la mitrailleuse lourde : le rêve absolu de certains …

    Vous faites allusion à " Soleil vert " (  Soylent green ) remarquable film de dystopie de R Flescher sorti en 1973 avec Charlton Heston et Edward G Robinson ( scène d ‘anthologie avec ce dernier mourant en contemplant sur un écran l’Eden disparu ).

    Selon moi,  le cauchemar de " soleil vert " nous attend. L’humanité est dotée d ‘intelligence mais dénuée de raison.

    Elle se reproduira encore, a la vitesse des nénuphars a la surface d’un étang. J’estime que l’éspèce humaine recèle en elle sa propre perte.

    Depuis maintenant de nombreuses  années je me surprend à penser en apprennant une naissance : " Pauvre enfant ! "

    Cela fait 20 ans que nous aurions du faire le nécessaire. Et à grande échelle.

     

    Répondre
  6. sas

    28/12/2006

    A jean claude lahitte…..quel persevérance,quelle précision d’orfevre……je me régale et me repose lorsque je te lis , car je ne dirais pas autre chose; en moins clasieux……plumitif oblige.

    Ceci dit……c’est désepérant sur ce site de revenir ad vitam sur ces même sujets….il semble que rien ne soit assimilé….chacun campe soigneusement sur sa consternante ignorance,baignat autant dans la mauvaise foi que l’inculture……et je pense donc que tu te gâche jean claude, a essayer de redresser des "clous" sans avenir aucun…..mais au combien tordus…….qu’il conviendrait bien mieux de convertir d’autres jeunes ,des sages ,des innocents…….qui ne demandent qu’à cotoyer le savoir , l’histoire et l’experience…..

    bon année mon ami et bonne santé…..car vu ta régularité et ta cohérance c’est ami que je t’appelle.

    sas te salutante

    Répondre
  7. Anonyme

    28/12/2006

    Comme le dit Laurent, "pour lire une fiche de paye Française, Bac + 4 est insuffisant"…

    En effet, il faut avoir un entrainement de pilote de voltige afin de contrôler son réflexe vomitif et ne pas avoir le vertige en haut de la longue liste des prélèvements obligatoires. 

    Répondre
  8. Jean-Claude THIALET

    27/12/2006

    27/12/06  4-V

    Le THIALET précise "au" DAVIDMARTIN (avec ou sans "déterminant, comme il vous plaira !)(1) ce que vient faire l’Israël (je dis "l’ Israël" comme on dit la France, les Etats-Unis, etc.) sur ce forum. Il rappelle aux éternels donneurs de "leçons anti-racistes" que l’on ne voit pas pourquoi il s’insurgent contre ou tel PROPOS, MAIS JAMAIS CONTRE LES ACTIONS de tel ou tel pays qu’ils soutiennent perinde ac cadaver. Que ce soit aujourd’hui l’Israël, ou l’Islamisme, ou hier l’URSS. Comme si les mots tuaient plus que les balles, les bombes ou les explisifs.

    Commencez, les uns et les autres par balayer devant votre porte ! Après, mais après seulement, nous pourrons discuter posément avec les femmes et les hommes de bonne volonté qui, au lieu  de défendre des "bites" (2) étrangères qui se moquent du soutien de tous les idiot(e)s utiles comme de leur première saillie, accepteront de se préoccuper d’abord des vrais problèmes des Français, de la France ! Au lieu de gémir sur le sort de gens qui se servent d’eux pour mieux asservir notre pays, avec pour objectif celui fixé par feu BOUMEDIENNE de conquerrir la France avec le ventre de leurs femmes.

    Alors, paix sur la terre aux hommes de bonne volonté auxquels vous appartenez certainement. A l’insu de votre plein gré, tant votre cerveau a été "formaté" par l’Ecole de la Ripoublique !

                                                                       Cordialement, Jean-Claude THIALET

    (1) après avoir utilisé le mot "déterminant", vous n’aviez plus besoin de préciser votre qualité d’enseignant. Ce mot pompeux a été "inventé" (avec tant d’autres "vocables")(3) par une Education (prétendue) nationale truffée de maçons, de communistes, de socialistes et même de trotskystes, de tous poils  pour empêcher les parents d’aider leurs enfants à étudier la grammaire. Tout cela au nom de l’égalitarisme qui est la source de tant de maux !

    (2) des "bites" qui feraient mieux de prendre leur sort en main, si j’ose écrire !

    (3) dont le fameux "logiciel rebondissant" (le ballon) qui aurait incité Zidane à donner un coup de boule aux "précieux pire que ridicules" qui ont empoisonné l’Education "nationale" depuis qu’elle n’a plus pour mission d’instruire (comme l’Instruction Publique chère au "colonisaliste" Jules FERRY; mais d’EDUQUER. On en voit les résultats aujourd’hui de cette EDUCATION, avec des "enseignants" qui devrairent raser les murs faute de savoir apprendre aux élèves à lire, à écrire, à compter… ou  leur donner une véritable formation, un vrai métier… l’amour du travail bien fait, l’amour de la France. Pas même d’aider les élèves issus de l’immigration et qu’il choient en bonne paroles, à s’assimiler ! Pas même à s’intégrer !  Tout cela avec un budget KOLOSSAL !

    Répondre
  9. Hermenegilde

    27/12/2006

    En milieu hostile les mouches se reproduisent  en plus grande quantité que dans un milieu favorable. Simplement, ainsi, ( calcul de probabilité ) la perte des moucherons plus importante est compensée par une ponte plus importante également.

    La phylogénie s’applique aussi à l’éspèce humaine.

    Quant à la perennité de nos retraites héxagonales, je ne me fait pas de souci : cela fait belle lurette que je sais que nous ne percevrons pas grand chose, le sort que connaissent actuellement les retraités en Russie étant un avant-goût ( amer ) de ce qui nous attend .

    Au delà du bien et du mal, alors, pourquoi s’en faire ?

    Répondre
  10. grepon le texan

    26/12/2006

    Bien dit laurent!

    Vous avez ete rapide a repondre, et si efficace.   Ou bien peut-etre que le decalage horaire vous avez donner de l’avance.   Bon.  Le coup de la fiche de salaire francaise sur-compliquee, c’etait du "low-hanging fruit".   Une page et demie quand meme d’impots divers sur une fiche de salaire.   La fiche de paie americaine est, disons, vingt fois moins complique.    

    J’essaie de resume la pensee de florin par aillieur dans son text.  Je cite de memoire, donc approximitivement "blah, blah, blah, les gens sont trop cons, blah, blah, blah, il faut que quelq’un s’occupe d’eux, blah blah blah, la vie n’est pas un bol de cerises, blah, blah blah il faut que quelqun s’occupe tous les cons"     J’ai une toute autre idee de l’humanite, evidemment.

    Pour l’histoire de Barings, d’Enron, et le reste, c’est toujours des anecdotes assez inoperante concernant l’epargnant moyen, qui lui, est diversifiee dans ses investissements, avec des placements a divers degres de risque, du compte garantis par la fed, jusqua son ticket loto.   Il comprend etonnament bien la difference entre les deux.

    Pour retourner au sujet de populations en danger, surpopulation, demographie etc:   Toujours est-il que une des civilisations, celle que laurent florin plus juste, celle qui impose et qui infantilise ses citoyens au point de leur rendre demographiquement foutu, ne survivra pas.  C’est peut-etre injuste etc, mais c’est toujours aussi ineluctable, sans correction de course extreme(c.a.d. diviser le poids du gouvernement en deux, liberer les gens a prendre leur propre vies en leur propres mains). 

     

     

     

    Répondre
  11. laurent

    26/12/2006

    Florin,

    Pour repondre a vos points :

    – pour lire une fiche de paye francaise, bac+4 est en effet insuffisant!

    – la femme de menage mexicaine est libre de decider qu’elle ne connait rien a la bourse et donc d’investir ses eventuelles economies dans un compte d’epargne "garanti" et moderement remunerateur

    – l’immigre de Tijuana a plus de chances de vivre de son travail aux US que l’immigre d’Alger en France

    – il n’y a qu’en France ou l’on croit encore qu’il est possible de prendre sa retraite a 60 ans avec la demographie que l’on connait et une esperance de vie qui atteindra bientot 90 ans. Le reveil sera dur : la faillite ineluctable du systeme nous le demontrera. Aux US, chacun prend sa retraite a l’age qu’il souhaite, dans la mesure de ses possibilites.

    – la "secu" coute plus cher en France qu’aux US. Le cout est seulement moins visible. Vous voulez savoir le cout en France? Prenez le cout de votre salaire pour l’employeur (le vrai brut) et comparez-le a votre "salaire net". Vous obtiendrez environ 200% : vous payez donc environ l’equivalent de votre salaire net en "charges". Tous les intermediaires de calcul tels le "salaire brut", "charges patronales", "charges salariales", ne sont que de la poudre aux yeux inventes pour faire passer la pilule. Aux US, malgre le cout tres eleve de l’assurance maladie, on n’arrive pas a ce ratio.

    Répondre
  12. sas

    26/12/2006

    jolli florent….JOLLI…….TOUT EN FINESSE…..

    Mais dis toi bien , que c’est peut être parcequ’ils n’aiment pas "leurs vieux."…….QU ILS LES TRAITENT COMME CELA……..ceci dit à la vitesse où sa va en france , et vu la connerie patente de nos dirigeants à plagier toutes les turpitudes etrangères……nos vieux n’auront bientot ni retraites ,ni pouvoir d’achat…….et ne pourront même pas faire des petits jobs pour survivrent eux…..et bouffer.

    sas

    Répondre
  13. Florin

    25/12/2006

    Merry Christmas, le texan !

    et Joyeux Noël à tous.
    L’ami texan a l’immense mérite d’éventrer les ténèbres, avec ses puissantes lumières, ténèbres où nous autres Européens sommes condamnés à patauger  …

    Tiens, un petit exemple : beaucoup ici en Europe ont le grand tort de croire qu’une vie entière de travail justifie de toucher une retraite … mais, que nenni ! il y a un paramètre supplémentaire, dixit le texan  : il  faut être "intélligent" !!! Savoir choisir un placement  pour ses fonds de pension, savoir gérer sa "fortune" …

    Quant je pense au nombre des bac + 4 qui n’arrivent même pas à lire une fiche de paie, ça promet … sans parler de la femme de ménage méxicaine, qui baragouine à peine deux-trois mots d’anglais, et qui devrait savoir que la déconsolidation de la dette d’Enron, additionnée à un cash-flow insuffisant etc etc etc sont de nature à mettre en danger le groupe, et ceci, à brève échéance …

    Pour survivre, à la manière texane, il vaut mieux être  passé par  Harvard (avec un MBA si possible)  que  par Tihuana, une nuit pleine lune, quand les gardes-frontière font la java dans leurs baraques … ça fait sans doute partie du vaste programme concentré sous "establish justice".

    Cela dit, des conneries qui plombent les groupes, même les  gros  légumes  bardés des diplômes les plus clinquants en commettent : souvenez-vous de Nick Leeson, courtier en Asie du Sud-Est pour la banque Barrings, qui a coulé sa boîte … Vous aurez du mal à "bien choisir" vos placements, et de les garder intacts, lorsqu’un tel connard, dont vous ignorez même l’existence, est soudain au volant !

    sans parler, aussi, de la conjoncture : les compagnies aériennes ne pouvaient pas anticiper le 11 sept.
    "Bien choisir" est souvent inopérant.

    Je reviens à LA vieille serveuse : elle n’est pas LA, mais "des bataillons" aux USA. Et pas qu’à NY.
    Dans chaque chose, il y a du bon et du mauvais : ici, le + est la non-discrimination des vieux dans l’emploi, le -, le besoin des vieux à travailler pour survivre … je laisse de coté l’argument , copié  de la PRAVDA du temps du stakhanovisme, selon lequel  (surtout en Amérique  !!!) on travaille pas tant  pour le pognon, que pour  la fierté  …  là, franchement, je ne marche pas. Un créateur d’entreprise, un PDG de multinationale, oui, il reste aux commandes souvent jusqu’à sa mort, car  sa boîte, c’est sa vie , son bébé, sa raison de vivre ;   une pauvre vieille femme, qui  essuie les tables à l’aube  pour 5 $ de l’heure, ne  me  dites pas  qu’elle le fait pour autre chose que ces misérables 5 $ … (misérables pour nous, pas pour elle, car si elle ne peut pas les allonger à la fin du mois pour payer son loyer, elle est dehors !!!)

    Soyez sans crainte, ami texan : j’ai fait les US en long et en large, j’ai vu tout ça de près. Ce qui sauve et sauvera toujours les US, c’est leur pragmatisme – et c’est le manque de pragmatisme qui finira par couler la vieille Europe socialisante. Ils ont supprimé la peine de mort, ils l’ont réintroduite cinq ans plus tard (1930 – 1935); ils ne donnent plus de visas aux barbus et autres femmes voilées, et pour finir, ils réinventent le Mur de Berlin, grandeur Hollywood, sur les milliers de km de frontière avec le voisin  du Sud.

    Cela dit, je ne suis guère pressé de voir remplacer un système injuste à l’Européenne par un autre, autrement injuste, à l’Américaine. Le plus marrant dans tout ça, c’est qu’il y a des injustices qui se recoupent des deux cotés : prenez la couverture-maladie universelle, la CMU : réservée aux plus démunis, en France comme aux US. Et qui, de facto, arrive à donner PLUS à ceux qui font MOINS, pour eux-mêmes et pour la société. En France, l’injustice n’est pas aussi visible, car la Sécu est automatique avec la fiche de paie ou la feuille ASSEDIC: aux US, dès que vous n’êtes plus pauvre, l’assurance-maladie vous coûte une petite fortune.

    Rien que pour rire, ami grépon : dites-nous combien vous payez la vôtre ??? on va comparer avec nos prélèvements obligatoires en France.

    Allez, soyons transparents !!! 2007, c’est demain, l’heure de vérité a sonné !

    Répondre
  14. Anonyme

    25/12/2006

    Pour Florin

    Je peux vous amener dans un restaurant que je connais où travaille un monsieur aux cheveux blancs ne lui dites pas en bon Italien,il croit toujours être un Casanova .

    Enfin votre réaction me fait penser à cet anglais qui arrive en France et voit une française rousse et appelle un de ses amis et lui dit  ceci:"toutes les françaises sont rousses".

    Imaginez un seul instant un américain débarquant dans certain quartier de Marseille et ne voyant que des Méditéranéens,il pourrait en conclure que Marseille est une ville Magrébhine(quoique!).

    Pour Grépon

    Merci pour votre suggestion pour sauver ce pays mais il y a longtemps que ces habitants pour la plupart sont lobotomisés par leurs médias.

    Pour notre Sevran

    Une déception amoureuse l’ a t il conduit à écrire avec tant de vulgarité,une évidence que tout le monde connait mais pas simplment en Afrique,maintenant que  Monsieur Lance soit d’ accord avec notre gay présentateur TV d’ une émission ringarde,rien d’ éttonnant puisque dans un de ces articles il accuse les couples ayant plus de deux (2) enfants d’ être des assassins voir des "Serials Killers".

    Etant le pére de quatre charmants enfants,je ne suis coupable de rien sauf de les aimer.Je constate que les deux personnes en accord sont des personnes sans enfants,alors que ces messieurs se taisent ou parlent de sujet qu’ il maitrisent.

    En ce jour de Noël que vivent les enfants et meurent les "éqeutés".

    Répondre
  15. Anonyme

    25/12/2006

    Entièrement d’accord avec Grepon le Texan. Bravo pour cette vision réaliste.  Et les Français auront bien mérité de leur bêtise.  Tout se paye dans ce monde, tôt ou tard…  Et le sort des idiots est celui des rats, des gnous, des lemmings : le génocide de masse.

    Répondre
  16. Jaures

    25/12/2006

    P.Lance a de bien brillants maîtres à penser. B.Bardot, G.Frêches, P.Sevran: la fine fleur de la pensée contemporaine. Il suffit qu’un abruti dise une énormité pour trouver grâce auprès de Lance. Sur Sevran ? Il y a trop de pauvres? Empèchons les d’avoir des enfants, comme ça il n’y en aura plus. Suffisait d’y penser. C’est vrai que l’éducation, le transfert des richesses, l’aide au développement, toutes ces foutaises ça ne peut pas marcher pour eux. Ca a marché pour nous ? Mais nous, c’est vrai, on est blanc. C’est pas pareil.

    Répondre
  17. laurent

    25/12/2006

    Merci pour cette goutte de bon sens texan dans un ocean d’etatisme, qui semble se deverser meme sur un site suppose liberal.

    "Une voie de milieu est possible, base sur…ahem, le capitalisme.   Ne pas offir des pensions etatique autre que tres minimale ou supplementaire.   Imposez les citoyens minimalement.   Garantir la propriete prive.  Assurez l’existence de marches financieres efficaces ouverts a tout le monde.   Les marches financieres, la propriete prive, la primatie de la propriete en droit, des impots tres bas, une reglementation minimise.  C’est ainsi qu’il faut etablir les choses pour que les parents ne choississent soit la surprocreation facon Afrique/Gaza/Yemen, ou le suicide facon Europeen"

    Un vrai bol d’air frais, cher Grepon…En quelques mots, un etat de droit, ni plus ni moins. Que l’etat s’occupe d’assurer justice et securite a ses citoyens, et ceux-ci s’occuperont du reste. Y compris de faire le nombre d’enfants qu’ils souhaitent (aux erreurs de contraception pres).

    Répondre
  18. Anonyme

    24/12/2006

    Grepon le Texan : "… le jour arrivera ou il faudrait, a chaque americain, devra avoir un avis sur la question d’intervenir miliitarement, oui ou non, dans la guerre civile europeenne en cours.
    Il y en aura qui vont demonstrer (défiler dans les rues) avec des pancartes "No blood for cheese" et malheureusement pour les francais, ceux-la vont finir par empecher une intervention pour sauver ce qui est sauvable. 
    Donc, ce que je sais sur le futur, et meme en tant que Texan francophone et toujour un peu francophile, je suis obligé, moralement, de prevenir les francais.
    De plus, quand le temps arrivera de parler d’envoyer oui ou non les boys (et les girls), je serais probablement trop vieux pour combattre efficacement a cote d’eux."

    J’ai rarement lu, sur ce forum, un texte aussi beau, aussi responsable et généreux, que celui ci.
    Le "probleme" ressenti par cet Americain, vivant au Texas, c’est qu’il craint de ne pas pouvoir faire assez pour "aider" la France et les Francais. Cela se passe de commentaires.
    Je souhaite, vraiment, que beaucoup d’entre vous comprennent bien ce sentiment, et comparent les mots sinceres de Grepon a d’autres contenus dans les écrits prétentieux et "nombrilisques" postés sur ce site par qqs gens aigris et stupides.
    Merry Christmas, Grepon the Texan, thank you for the lesson.

    All the best,
    Mancney

    Répondre
  19. sas

    24/12/2006

    encore à l oeuvre …….commissaire politique ??????

    dis nous ce que tu veux voir écrit…ce sera plus simple….

    Pour noel ….as tu commandé au papa noel des ciseaux tout neuf ????? ou une cisaille de jardinier vu les coupes pratiquées ?????

    salut…..CAMARADE

    Répondre
  20. Anonyme

    24/12/2006

    "But why do you care about the French, man? In your shoes, I wouldn’t give a sh.."

    Grepon repond:   D’abord, je me sens un peu responsable.  J’ai paye des impots pendant mes 10 ans dans ce pays, ce qui revient a contribuer a l’irresponsibilite des Europeens.   🙂

    Non, mais beaucoup plus serieusement, le jour arrivera ou il faudrait, a chaque americain, avoir un avis sur la question d’intervenir miliitarement, oui ou non, dans la guerre civile europeenne en cours.  Il y en aura qui vont demonstrer avec des placards "No blood for cheese" et malheureusement pour les francais, ceux-la vont finir par empecher une intervention pour sauver ce qui est sauvable.   Donc, ce que je sais sur le futur, et meme en tant que texan francophone et toujour un peu francophile, je suis oblige, moralement, a prevenir les francais. Ce qui plus, quand le temps arrivera de parler d’envoyer oui ou non les boys(et les girls), je serais probablement trop vieux pour combattre efficacement a cote d’eux.

    Répondre
  21. grepon le texan

    24/12/2006

    Salut Florin,

    A propos des 401K d’Enron, , mais d’habitude ici les employes ont le choix, parmi plein d’autre investissements possible, de =parier= jusqua 100% sur les actions de l’entreprise…en toute connaissance de cause que c’est risquee.   C’est meme tres bien expliquee dans les papiers qu’il faut signer.   Caveat emptor, vous connaissez?    Les employes plus intelligents choississent de parier sur des investissments beaucoup plus diversifie, au sein d’un 401K(un "PEE", vous appeleriez ca en frwance).  Mais, evidemment, on ne parle pas au petit ecran des employes-investisseurs qui n’ont rien perdu autre que leur job(pendant quelque semaines disons avant de trouver un autre), mais plutot des cas extremes.   C’est le methode Michael Moore qui se vend si bien aux cons, et aux anti-americains de base, et qui fait spectacle, histoire d’audimat pour de vendre du pub.   Mais ce n’est pas representatif, DU TOUT, de la majorite des participants dans de tels PEE.  

     Aussi, a part ce liberte de ne pas tout miser sur une suele action au sein de leur 401K, les employes avaient encore un autre choix possible, ne pas bosser chez Enron!   Il y a des millions de boites ici, et les taux de chomage sont fameusement bas, surtout pour les gens ayant les competences pour bosser dans une boite comme Enron a ete.   Il n’y a pas a pleurer pour la grande majorite entre eux.

    A propos de General Motors et les pensions des grandes boites:   Please don’t get me started.   Ces trucs la sont completement idiots.   Les gens qui se sont decides d’en dependre a 100%, sont, eux aussi, des cons.   Heureusement que tous les habitant sur ce continent  n’ont pas choisi d’en dependre a 100%, ni sur la "Social Security" et autre machins du genre.   Pas a 100%.  

    En Europe par contre, vous avez toute une civilisation qui depende d’un tel "Ponzi Scheme", et elle en train de s’imploser comme prevue, ineluctablement, apres avoir bien paye la premiere generation et demie d’europeens qui o nt pu profite.  Pour les autres, les jeux sont faits, et ils n’ont meme pas pu investir quoi que ce soit aillieurs, faute de moyens apres que l’etat a tout pris…de force.  Voyez-vous, l’etat a sa police, ses prisons.    Tout cela, y compris l’etat, se trouvera tout nu, bientot.   Peut-etre que vous n’avez pas remarque "la crise" qui ronge la France depuis quelques decennies et qui ne fait autre chose que s’empirer?    Le bateau coule, sans assez de bateaux de secours pour tous, et vous est en train de me dire que personne ne peut vous retirer vos baggages, et que votre billet A-R doit etre honore..VA ETRE honore, comme si declarant tout haut vos principes en matiere de justice sociale qui ont troue le bateau peuvent sauver la situation.   Vous pouvez sauver quelque chose, mais pas tout., et pas tous

    A propos de la vieille serveuse.   Savez-vous pour certain qu’elle ne preferait pas bosser?   La question peut choquer un europeen, je sais.   Il y a un monde un peu science-fictions/fantastique ou les gens tire une bonne partie de leur sens d’identite, de leur vitalite, de leur fierte, etc, de leur travail…Ce qu’ils "font."  " What do you do?"  et  "Who are you with?"  ont des sens completement different par ici.   L’interlocuteur ne demande pas quel sont vos hobbies, et avec qui est vous venu au soiree, mais plutot, qu’elle est votyre metier, dans quelle boite vous bossez.   Carrement fantastique pour les europeens, qui ont assez horreur du travail pour une grande partie d’entre eux.   Un americain avise(comme moi) peut comprendre cette attitude envers le travail, parceque je vous ai observe travaillant, et combien vous vous faites chier les uns et les autres avec vos jeux a somme zero a la con, qui n’avance en rien votre civilisation.  

    Pour retourner a la vieille serveuse.   Aussi, me si elle preferais ne pas travailler, savons nous quelles choix elle a pris pendant sa vie?  C’est peut-etre de sa faute, tout betement.   Peut-etre qu’elle a ete proprietaire avec sa mari ou famille, de ce cafe.   Il fallait donc demander.  Puis, finalement, c’est un
    "anecodote".   Il y a des millions d’histoires dans une ville comme NYC. 

    A propos de NYC, il faut sortir un peut quand vous allez aux Etats-Unis.   NYC n’est pas un resume des Etats-Unis, c’est surtout exceptionnelle.   Je connais bien l’Europe et les Etats Unis, et je comprends probablement mieux ce qui se passe a NYC qu’un francophone lors d’une visite, mais voyons, je trouve NYC un des plus exotiques endroits de la planete.  Elle a une identite a elle meme qui n’est meme pas americaine.    Du moins c’est un peu ce que pense une bonne majorite des…americains.  

    Répondre
  22. manu

    23/12/2006

    Grepon doit confondre le site de National avec un site de jouisseurs parasites et prédateurs de pétroliers texans conservateurs.

    Répondre
  23. Gérard Pierre

    23/12/2006

       Un journaliste étranger, de passage en France, fit remarquer un jour à des représentants de nos médias nationaux que notre pays était, à sa connaissance, le seul pays au monde où le discours constituait un fait aux yeux de la presse. Partout ailleurs, les faits se rapportent à des actes ou à des évènements.

       Le " cas " Pascal Sevran n’échappe pas à la règle franco française.

       Tout d’abord, …… c’est qui lui ? … un politologue, un démographe, un spécialiste de la géopolitique ou de la stratégie internationale ? …. non, rien de tout celà ! …… simplement un chantonneur, plus ou moins parolier, qui vendit quelques chansonnettes avant de se reconvertir dans l’animation d’émissions regardées ( à défaut de pouvoir être écoutées ) dans les maisons de retraite. Il publia également un peu de papier narcissique au contenu dans l’air du temps. Rien qui marquera la littérature de notre époque. Il se distingua également dans le sport de basse montagne en gravissant ostentatoirement chaque année, en bonne compagnie, une falaise bourguignonne sise à quelques kilomètres de Mâcon. Ces exploits physiques régulièrement renouvelés durant deux septennats lui valurent l’accès sans souffrance particulière à deux ordres nationaux dont il arbore impudiquement les signes d’appartenance.

       Changement de majorité, ….. l’opportuniste phraseur se rappela au bon souvenir des uns et des autres en se faisant étriller sur différents plateaux de télévision où il était censé faire la promotion de son " oeuvre majeure ", …… l’histoire d’un monsieur qui aimait un autre monsieur, et l’autre monsieur il est mort ! … pas de bol ! …… surtout pour les télespectateurs obligés de zapper.

       Le bougre a bien tenté de nous "vendre" son soutien à la candidature Sarkozy, en nous expliquant que c’était surtout le ralliement à une amitié plus qu’une évolution politique. Diantre, c’est qu’il fallait se ménager les critiques inévitables de Jack Lang devant un tel grand écart, tout en affectant d’oublier qu’avant d’évoluer, il faut d’abord partir de quelque part.

       Bref, aprés avoir à peu prés fait le tour du personnage nous découvrons ce que nous pressentions, à savoir qu’il n’est finalement personne, c’est-à-dire ni plus ni moins que quelqun comme vous et moi, …. un lamba. Qu’importe alors l’avis d’un lambda sur un sujet dont il n’est pas plus spécialiste que vous et moi ? …… surtout s’il est de surcroît grossièrement formulé ?

       Sans intérêt, ……. sujet suivant !

      

    Répondre
  24. david martin

    23/12/2006

    Le David Martin (au passage, on ne met pas de déterminant devant un nom propre, sauf s’il s’agit d’un nom de rivière ou de montagne) précise qu’il ne voit pas en quoi son opinion sur Israël qui lutte pour sa survie face à une meute qui cherche à la détruire a à voir dans ce débat. Je ne releverai pas les passages sur la « paresse » africaine car nous avons nous aussi nos beaux mâles parasites. Je vois souvent les bistrots remplis le mercredi par un sacré paquet de mâles. Et je doute qu’il soit enseignant comme moi (vu que je ne travaille pas le mercredi) !!

    Répondre
  25. Anonyme

    23/12/2006

    … 

    Je disais donc que nous ne pensions qu’à mettre notre nez partout, juger et émettre des avis péremptoires.  Les Français sont champions du monde des préjugés, ne l’oubliez pas !

    Le gros problème pour nous est de comprendre que nous accueillons par cargos entiers sur notre territoire des gens dont les semblables sont capables des pires sauvageries alors que nous, nous avons évolué vers des sociétés plus pacifiques.  Et c’est là le problème et nous allons nous en mordre les doigts.

    Maintenant, en France, on ne peut plus appeler un chat un chat, et là, ça devient très grave.

    Répondre
  26. Anonyme

    23/12/2006

    A Ponthus :  Et ben, pas trop tôt le réveil sur la qualité de nos gouvernants et médias.  C’est inoui cette propension des Français à percuter en retard…  Cette tradition du retard perpétuel (les fameux 10 métros) inscrit dans notre façon de vivre doit avoir quelque chose de neural.  Doammage, dans un monde qui évolue de plus en plus vite, les Français sont plombés d’avance.

    Sevran a dit une vérité mathématique. Rien de spécial, mais pour les fofolles hystériques à l’hypersensibilité auditive et émotionnelle qui peuplent la France, c’est l’interprétation tout de suite déviée et les caquetages affolés.  C’est le lot des Français en général.  Hormis une vulgarité inutile, Sevran a pointé du doigt la particularité des pays pauvres qui, s’ils ne multiplient pas les chances de rapporter à manger en multiplinat les gosses, crèvent la fin.  n’était-ce pas le cas chez nous au 19ème siècle ?

    L’Afrique régule de toute façon sa démographie à coup de machettes et kalachnikof, dans la plus belle des sauvageries moyen-âgeuse conforme à l’évolution de leur esprit.  jusque là, tout irait bien si nous ne nous mêlions pas de leurs affaires.  mais nous ne

     

    Répondre
  27. Florin

    23/12/2006

    Ouh-làaaa … entre le sevran qui veut couper la b_ _ _  des Noirs et le grépon qui veut couper nos retraites … on se marre bien ici …

    Dis donc le grépon, quand je viens à New York et je vois les petites vieilles aux cheveux blancs en train de nettoyer ma table avant de me filer cet infâme jus de chaussettes que l’on appelle là-bas café … je n’ai pas l’impression de débarquer en Terre Promise, excuse du peu ! Forcer les gens de bosser jusqu’à la mort ne régle pas le problème démographique, ça se saurait sinon ; et je parie que les vieilles en question ont au moins 3-4 enfants, et pourtant, quand il faut payer le loyer, elles sont seules, bien seules …

    Le grépon nous invite à "assurer des marchés financiers ouverts à tout le monde" … why not !!! – allez vendre cette propagande à deux balles (cents, sorry) aux gars d’Enron : 40 000 péquins à qui on a dit un beau jour, votre ex-boîte a fait faillite, donc, vos fonds de pension ont disparu … same thing pour les companies aeriennes, bien secouees après le 11 septembre, et qui se sont mises sous le fameux "chapter 11" (procédure similaire à notre "redressement judiciaire" prévu par le Code de commerce français) ; ce faisant, elles s’exonèrent en toute légalité de leurs obligations envers leurs ex-salariés .
    Donc, plus de retraite !!! Simple, non ? Pour citer notre ami, "establish justice" … Pire encore, une grande entreprise, genereuse envers ses salariés, auxquels elle a offert des avantages dignes du CE d’EDF, se meurt sous le poids de ses engagements et surtout sous les coûts de la couverture-maladie de ses ex-salariés : j’ai nommé General Motors.

    Le grépon sait tout cela – mais n’en parle jamais. C’est plus simple de ressortir les idées des Pères Fondateurs du musée. A leur époque, ces idées-là étaient révolutionnaires. Elles le restent aujourd’hui. Dommage qu’un panel de requins féroces tentent de les détourner … Cela dit, rendons à César ce qui lui appartient : aux US, on a mis en taule certains crocodiles un peu trop voraces (Enron à nouveau), en France pas encore. Et pas parce que le besoin ne se ferait pas sentir !

    L’idée que "moins d’actifs et donc davantage de retraités = misère pour tous" est insupportable, de par sa mauvaise foi. Comment se fait-il, Messieurs, que la richesse GLOBALE de chaque pays (mesurée par son PIB) augmente de manière constante, alors que partout l’immense majorité des gens s’appauvrit ?
    (pays riches et pays pauvres confondus). Il y a forcément un problème de distribution, n’est-ce pas ?

    Demain, on aura un système d’autoscanning dans les supermarchés, semblable au télépéage routier : le caddie sera scané, valorisé, facturé, encaissé sans que l’acheteur soit obligé de s’arrêter, et donc sans l’intervention d’une caissière … Il y en 250 000 en France, toutes bonnes pour pointer à l’ANPE.
    Pourtant, ce n’est pas, à la base, le type de job "délocalisable" … Plus de salaire, donc plus de cotisations. Qui continue à cotiser ? la petite minorité qui a encore un job. Faut pas sortir de l’ENA pour comprendre que le système est condamné à brève échéance, comme une pyramide posée à l’envers.

    Dans un siècle on n’aura plus besoin de personne : les robots vont conduire les trains (certaines lignes de métro appliquent déjà le système), vont diagnostiquer les maladies, vont nourrir, laver et promener les grabataires, changer les couches des bébés, labourer la terre et pêcher en haute mer. Donc on sera tous au chômage. Rappelez-vous le film "Les biscuits verts" : dans un monde de pauvreté extrème et de répression sauvage, on tire dans le tas, on ramasse les cadavres avec d’enormes bennes qui circulent jour et nuit dans les rues, et on en fabrique la seule nourriture encore disponible : les biscuits verts …
    Le chômage de masse réduit à la mitrailleuse lourde : le rêve absolu de certains …

    Mais le plus fun dans tout ça  : d’ici là, il y aura toujours le grépon de service qui prêchera pour les baisses des charges pour les entreprises, les baisses d’impôts et la suppression de la protection sociale – le Far West quoi ! Je cours acheter mon chapeau et un cheval (car, au prix où sera l’essence …)

    Répondre
  28. i see

    23/12/2006

    sevran a raison, plus il y a de convives autour d’une table, moins la part de chacun est grosse!!!

    ceux qui contestent ce fait sont travaillés par une ideologie personnelle…….mais toujours 2+2 feront 4

    et puis merde alors!!! il faut bien que les africains fassent un effort et se civilisent un peu!!!!!!!!!

    Répondre
  29. Jean-Claude THIALET

    22/12/2006

    22/12/06

    Il me paraît intéressant de voir qu’un DAVIDMARTIN qui trouve toujours normal (ce qui est parfaitement son droit) ce que font les Iraëliens à l’égard des Palestiniens qu’ils trouvent pour le moins encombrants et trop nombreux, s’offusque à l’idée que Pacal SEVRAN, ou même Pierre LANCE, ait omis de précisetr que si les Africains faisaient trop d’enfants, c’était pour assurer leur retraite. C’est oublier que, contrrairement aux Palestiniens qui, eux, sont condamnés à une oisiveté forcée et à l’assistanat (cela dure depuis des lustres), ce n’est pas le cas des Africains. Il faut que ce soit une Africaine, Leonara MIANO (citée dans un précédent "post") qui le dise. Et si Pierre LANCE n’a pas mis les pieds en Afrique, pas plus sans doute que Pascal SEVRAN (1) que, faute de le débarqueer (pas plus que le P.S. ne s’est décidé à le faire à l’égard de Georges FRÊCHE) comme l’exige le CRAN, l FRANCE TELEVISION a condamné à une sorte de rravail d’intérêt public, cette Camerounaise sait de quoi elle parle. Elle convient, en termes, certes mesurés, que  – je schématise – les mâles africains font des enfants, se remplissent la panse, et laisse les femmes faire tout le boulot …  N’importe quel connaisseur de l’Afrique (j’en fus un, et je continue à m’informer) le sait. A telle enseigne qu’au Sénégal de plus en plus de femmes diplômés demandent que leur mari soit polygame tant elles en ont assez de voir leur époux les assaillir (il doit y avoir trois lettres de trop quelque part dans ce moit) en permanence, faute de s’occuper à travailler. Et l’on nous répète à sasiété que l’Afrique est riche de potentialités. Encore faudrait-il que les mâles qui y vivent se décident à travailler, à faire marcher leur cerveau, non pour nous bombarder sur le net d’offres d’héritages mirifiques à partager avec de bonnes poires européennes, ou imaginer des escroqueries de toutes sortes, mais pour mettre en valeur les ressources d’un continent immense. Qu’ils aient "un projet" comme le leur conseille notre amie Leonara. Laquelle, en attendant qu’ils se mettent au travail a, me semble-t-il, préféré s’installer en France. Qui lui donnerait tort ?

                                                           Cordialement, Jean-Claude THIALET   

    (1) Il vient d’être invité (pas à copuler, ni même, j’imagine, à s’informer pour savoir pourquoi les Africains procréent trop selon lui) par l’ambassadeur du Niger à venir s’informer sur place.

    Répondre
  30. Anonyme

    22/12/2006

    Excellent post, Grepon le Texan, excellent. Thank you.
    Tout est juste et vrai, et plein de BON SENS.

    But why do you care about the French, man? In your shoes, I wouldn’t give a sh.. !  Stop loving that Country, Grepon, France is gone! Just GONE!  Thanks to the gutless – pretend – to – be – intellectual – and – woman – spirited – American – haters – morons ! And we got a lot of them. As you said, the French suicide themselves. Very Sad. I feel ashamed.

    Did you read Virgil Goode’s letter? At least, some people start to understand what’s goin’on, and THAT make the DIFFERENCE with the French.

    Cheers, Grepon.
    Mancney

    Répondre
  31. grepon le texan

    22/12/2006

    Combien d’enfants devraient-ils avoir par femme?

    Combien d’enfant devrions-nous avoir par femme? 

    D’accord, en Afrique les enfants(/la famille) sont les garants, par manque d’une etat ou systeme financiere prive, des retraites.  Donc ils font assez d’enfants pour assurer la survie de certains enfants.   Laissons de cote pour le moment l’instincte ou la biologie…nos genes…qui nous implore de se reproduire.   En Europe c’est l’etat providence qui prend ce role de garant quasi-unique des retraites, ce qui donne qui les europeens ne font qu’un enfant et des poussieres par femme.   Ce qui donne, en l’absence de toute autre motivation de reproduire, que l’etat providence doit faire faillite, mecaniquement, apres deux generations environs, faute de travaillieurs pour payer les retraites promises.

    Prenant mon attitude d’humilite texan comme d’hab, laissez-moi suggerer qu’un systeme de securite des retraites etatique base sur la seul redistribution doit etre strictement mininise, basique tout au plus, si les habitants du pays veulent que leur civilisation continue.   Il me parait evident que les Europeens se foutent royalement de la continuation de leur civilisation, car ils ont choisi le suicide.   Les Africains, il me parait, supportent mieux l’idee de souffrance, car ils reproduisent prolifiquentment en connaissance de cause, c.a.d. que leurs enfants vont souffrir et qu’une partie entre eux vont mourrir jeune etc. 

    Une voie de milieu est possible, base sur…ahem, le capitalisme.   Ne pas offir des pensions etatique autre que tres minimale ou supplementaire.   Imposez les citoyens minimalement.   Garantir la propriete prive.  Assurez l’existence de marches financieres efficaces ouverts a tout le monde.   Les marches financieres, la propriete prive, la primatie de la propriete en droit, des impots tres bas, une reglementation minimise.  C’est ainsi qu’il faut etablir les choses pour que les parents ne choississent soit la surprocreation facon Afrique/Gaza/Yemen, ou le suicide facon Europeen.

    In other words then:  Form a more perfect union.  Establish justice.  Provide for the common defense.  Promote the general welfare.  Assure the blessings of liberty to yourselves and your posterity.  Ordain and establish yourself a constitution that starts out like this, but starting with  "We the people…"   You can borrow ours if you like.  It’s been working well for a few centuries now.

     

     

       

    Répondre
  32. Jean-Claude THIALET

    21/12/2006

    21/12/06   4-V

    N’ayant pas lu l’ouvrage de Pascal SEVRAN (un autre Jean-Claude de son véritable prénom), n’ayant pas l’intention de l’acheter, je ne sais pas s’il y a utlisé le "parler cru" dont fait état Pierre LANCE. Personnellement, je prérère le "PARLER VRAI" lequel ne requiert pas la vulgarité, même s’il est de bon ton, dans un monde médiatico-politique aussi émasculé que "politically correct",  de pousser des hurlements de duègne outragée chaque fois qu’un Jean-Marie LE PEN ose "parler vrai" sans se départir du "parler correct".

    Ce dont je m’étonne, à propos de Pascal SEVRAN, c’est qu’on ait fait semblant de découvrir, dix mois après la parution de son livre, des propos que l’on trouve racistes. A croire qu’il y aurait une "promotion" derrière tout ce raffût. Autre sujet d’étonnement, c’est que la charmante (il me plaît de l’imaginer ainsi !)  camerounaise Leonara MIANO, récente lauréate du "GONCOURT" des Lycéens, ait pu tenir un raisonnement similaire  (la stérilisation en moins) à celui de Pascal SEVRAN hyper médiatisé. Certes en termes plus chastes, mais tout aussi imagés.. En substance, la romancière a remarqué  – c’était le 9 décembre, au micro de Laurence FERRARI (RTL) – ,  à propos de ses congénères africains : "Ils ne pensent qu’à se remplir la panse et à profiter des aides lorsqu’ils viennent en France"(sic) , "ils sont beaux comme comme les lions avec leur crinière, mais ce sont les femelles qui chassent, qui font tout le travail.". Et d’ajouter "Ils viennent ici sans projet. Et, de toute façon, s’ils en avaient un, je leur conseillerais de le réaliser en Afrique". Nous imaginons les cris frénétique dans le microscome politico-associativo-médiatique, si ça avait été un Jean-Marie LE PEN, ou un Bruno GOLLNICH qui avaient tenu ces propos dignes pourtant de la sagese africaine et qui, au demeurant ne sont qu’un constat. Et si d’aventure les deux "Frontistes" avaient parlé de "couper des bites", de faire avorter ou de stérililser …, là, on nous aurait sorti l’eugénisme pratiqué par le "national-socialisme" (pas seulement lui, dailleurs) et, pourquoi pas, pour faire bonne mesure; évoqué l’ombre des fours crématoires, des chambres à gaz….

    Conclusion  : même si le CRAN a multipliie les lettres auprès de la Direction de FRANCE TELEVISIONS (sa "gande manif" devant les bureaux de la chaîne a été, de son propre aveu, un bide !), je ne m’inquiète pas pour le gentil Pascal SEVRAN ou le "grand méchant loup" Georges FRÊCHE. Que je sache, ils ne sont pas "encartés" au FRONT NATIONAL. Du moins pas encore !

                                                                  Cordialement, Jean-Claude THIALET

    Répondre
  33. Anonyme

    21/12/2006

    Guillermo : " c’est la critique de tout ce qui se rapporte à la masculinité qui transparait ; j’ai vraiment l’impression que Sévran en veut à ceux qui sont le plus prolifiques, et que cette haine est la véritable cause de la grossièreté de son propos ; la démographie ne faisant que lui servir de prétexte à l’insulte. "
    Ah, ah, ah. Pauvre Pascal! Mais c’est vrai, sa sortie est une "somme" de probleme de fond probablement exact, avec peut etre meme une version au deuxieme degr
    é qui sous-entendrait la démographie des Noirs en France, (présentant la chanson Francaise, Sevran est sans doute capable de percevoir l’évolution ethnique et culturelle de notre Societé), et de forme, style "agacement féminin", "Oh, et puis mer..! Quoi alors!", avec les exces de langage associés bien connus, qui tentent de remplacer le manque d’argumentaire, pourtant assez simple et obvious.
    En tout cas, il est, comme tous les citoyens Francais, parfaitement libre de dire ce qu’il pense, tant que les propos restent courtois et ne tendent pas a cr
    éer de préjudice a autrui.
    …. Et le seul pr
    éjudice que je vois dans ce non-événement, c’est que des gens, ministres ou pas, insultent des citoyens en DECRETANT que ceux-ci tiennent des propos racistes. Ceci est tres GRAVE.
    Quelle est l’Association qui va se porter partie civile pour d
    éfendre ce pauvre Pascal? Les Gays?

    Scottkiller : " D’ailleurs je m’interroge sur le taux de fécondité de la france, pour une grosse partie il est gonflé par la natalité des gens d’origine africaine et magrehbine.."
    Are you kidding? Of course
    le taux de fécondité de la France est due a la natalité d’origine Africaine et Maghrebine. J’avais lu il y a plus d’un an qqs part que les Arabes avait 4.2 naissances par famille contre 1.9 pour les Caucasiens. Pas facile d’avoir des vrais infos la dessus. Pourquoi sont elles cachées? Quelqu’un a des chiffres?

    Best,
    Mancney

    Répondre
  34. GoodMorning

    21/12/2006

    Très bon article de Pierre Lance.

     

    1 – D’abord la liberté d’expression : avoir le droit, sans être sanctionné par la loi, de dire ce que l’on pense, même s’il s’agit, aux yeux d’autrui, d’immenses sottises.

    Chacun restant libre de porter le jugement qu’il juge bon de porter sur ce qui est dit.

     

    2 – Sur l’Afrique :

    Bernard Lugan

    Docteur en histoire, Maître de conférences Lyon 3,Expert auprès de l’ONU pour l’Afrique 

    Extrait de son livre : God bless Africa, publié en 2003

    Entre 1960 et aujourd’hui, les productions agricoles africaines ont progressé de 45%. Un résultat remarquable, même s’il a été davantage obtenu par la mise en culture de terres nouvelles que par l’amélioration des techniques. Mais, au même moment, la population augmentait de plus de … 110 % ! La situation alimentaire est donc sans issue.

    En 1960, l’Afrique était autosuffisante et exportait des aliments. En 1980, elle en importait 11 millions de tonnes.En 1995, c’est de 45 millions de tonnes dont elle avait besoin. Et en 2002, trente pays africains connaissaient une crise alimentaire permanente….

     

    John Gray,

    Extrait de son livre : Straw dogs,

    au sujet du Rwanda : 

    Entre 1950 et 1964, la population du Rwanda a plus que triplé, passant de 2,5 à 8,5 millions. En 1992, le pays avait le taux de croissance le plus élevé du monde, avec une moyenne de 8 enfants par femme. La production agricole a augmenté considérablement durant cette même période, mais n’a jamais pu suivre la croissance de la population. La production de grain par personne est tombée de moitié, entre 1960 et le début des années 1990…

               

    Répondre
  35. Guillermo

    20/12/2006

    Je partage la plupart des avis ci-dessus tels celui de Mancney entre autres. En fait quasiment tout le monde s’entend pour dire que le fond de la déclaration de Sévran est vrai mais que la forme est scandaleuse. 

    A partir de là, les opinions peuvent diverger pour savoir si la forme grossière est pardonnable vu l’extrème importance du fond ou bien si la grossièreté suffit à faire condamner le reste du discours. 

    Sans trancher directement, je tiens à souligner quand même un point qui ne plaide pas en faveur de Sévran.  On nous rabat les oreilles sur le fait qu’il ne faut surtout pas agresser les homos, même verbalement.  Sévran  -"qui en est", comme tout le monde le sait- est donc très mal placé pour parler de la sorte.  Surtout j’ai vraiment l’impression que derrière sa déclaration fort déplacée ("la bite des nègres" je crois me rappeler), c’est la critique de tout ce qui se rapporte à la masculinité qui transparait ; j’ai vraiment l’impression que Sévran l’impuissant en veut à ceux qui sont le plus prolifiques, et que cette haine est la véritable cause de la grossièreté de son propos ; la démographie ne faisant que lui servir de prétexte à l’insulte. 

    Répondre
  36. R. Ed;

    20/12/2006

    Au début du siècle dernier, on,devait être un bon milliard d’individus( qui mangent, se chauffent, pissent et chient, et "consomment", en un mot, qui polluent).

    Nous sommes maintenant plus de six millards (on a multiplié le chiffre par six en quelques décennies).

    D’après nos "gouvernants", nous ne faisont pas assez d’enfants !!!

    Pourquoi, on n’est pas assez nombreux sur cette terre ? On n’habite plus les uns à côté des autres, mais les uns sur les autres, notre espace vital se réduit comme peau de chagrin et on devrait "procréer" encore et encore?

    Pour payer nos retraites ?

    Il faut trouver une AUTRE SOLUTION.

     

    Répondre
  37. scottkiller

    20/12/2006

    C’est mal dit mais bon, c’est un peu la vérité en meme temps …

    D’ailleurs je m’interroge sur le taux de fécondité de la france, pour une grosse partie il est gonflé par la natalité des gens d’origine africaine et magrehbine…

    Répondre
  38. Anonyme

    20/12/2006

    Bravo, Pierre Lance.
    Il conviendrait que Pascal Sevran porte plainte contre le ministre pour insulte ou diffamation. Nul n’a le droit de dire a quiconque qu’il tient des propos "racistes".
    Par contre, en ce qui concerne la "forme" des moyens d’expressions parlés ou écrits en France, il y a urgence a les re-civiliser un peu. Les Francais sont mal-élevés : pas une preuve de courage ni de force, juste de vulgarité et d’intention de "choquer". Pourquoi?
    Best,
    Mancney

    Répondre
  39. Josick.Croyal

    20/12/2006

    La France, ses pseudos Juges partisans d’entrée (cela leurs évite de penser, peser, juger…) pratique à tour de bras de qu’il convient d’appeler de L’ASSASSINAT SOCIAL. C’est plus propre : pas de sang en apparence sur les mains… Et la P.U.T. (Pensée Unique Totalitaire) triomphe. Les journalistes feraient un peu de "sémantique générale", leurs propos seraient moins digne d’ un régime totalitaire. Des expressions du genre  "Toutes les hypothèses ont été envisagées" sont à bannir. Ce qui permettrait l’expression des différences. Ce qu’on refuse  absolument dans cette France totalitaire extrêmement détestable.

    Répondre
  40. Florin

    20/12/2006

    L’idée de la surpopulation n’est pas nouvelle – et correspond à une réalité tangible. Malthus en avait fait une vaste théorie il y a des siècles – et, avec le temps, le problème n’a fait que s’aggraver.

    Cela étant dit, y’a pas QUE les Africains … regardez l’Inde, le Bangladesh, le Brésil … même cette misérable bande de Gaza qui survit aux crochets de la communauté internationale. Seule la Chine a réglé le problème, tant bien que mal, avec les effets collatéraux que l’on connaît, notamment l’infanticide de masse sur les bébés de sèxe feminin. Ce qui prouve bien que certains soucis ne peuvent être eliminés que par une dictature. Etrange, si l’on suit à la lettre la définition du génocide, elle inclut le fait d’empêcher les naissances – donc les dirigeants chinois risquent un nouveau Nuremberg. Cependant, on ne peut que saluer leur clairvoyance et leur sagesse.

     

    Pour revenir au bouquin, bon … l’auteur n’y va pas du dos de la cuillère, certes … surtout en tenant compte qu’il n’est point expert en économie ou en démographie…

    Je ne vois pas très bien de quel droit on s’arroge le droit de donner des leçons à la Terre entière – et le seul bémol que je mets, c’est lorsque on aide directement, d’une manière ou d’une autre, ces populations. Ce qui est peut-être le cas de Sevran, je n’en sais rien.

    De quel droit l’Etat nous impose le port de la ceinture dans les voitures ? "Je ne mets que moi en danger, donc je n’ai pas de comptes à  rendre", se disent certains. OUI ! à ceci près : c’est la communauté (et la solidarité) nationale qui paie les soins. Et tout payeur a le droit de refuser de prendre certains risques que l’on viendrait à lui soumettre. Le jour où il n’y aura pas de Sécu nationale, là oui, la ceinture ne pourra plus être imposée.

    Si Sevran aide l’Afrique, il peut prodiguer ses conseils. Dans le cas contraire, il doit fermer sa gueule. Et en tout état de cause, il y a des mots que l’on n’emploie pas, surtout à l’écrit …

    Répondre
  41. david martin

    20/12/2006

    Pascal Sevran parle comme un beauf le samedi soir, après une cuite. Si Mr Lance le trouve courageux, qu’il vienne donc dans les bistrots de ma ville, il en trouvera des tas. Plus sérieusement, Sevran raconte n’importe quoi sans se rien connaître de l’Afrique. Sait-il que dans des pays où le système de retraite n’existe pas , la seule façon d’avoir des vieux jours est de pouvoir compter sur ses enfants ? Et en plus, il le fait avec une grossièreté sans limite… On peut parler de la démographie en Afrique sans être vulgaire.

    Répondre
  42. ponthus

    20/12/2006

    On est gouverné par des navets, des gnomes, des caves, des bons à nibes et des fantoches. Jamais je n’aurais  pensé qu’il puisse exister des sinistres, aussi véreux soient-ils, régner en France d’une façon aussi désastreuse et dictatoriale, nos parents ont viré les nazis en 1945, ils reviennent avec les cocos !!!

    Une certitude : en 2007 si l’un des deux est élu , de la rouge Royale au nain jaune Sarkozy, ils auront intérêt à serrer les fesses car à la moindre incartade ils vont entendre les bastos siffler et ce ne sera pas des balles de tennis….

    Pour 30 ans, au minimum, de crimes multiples en tous genres contre le Peuple français et là il n’y a pas prescription !!!

    On le jure.

    Répondre
  43. WAM

    20/12/2006

    Vous avez donc soutenu Dieudonné, forcément, du temps où d’autres loups etc…?

    Non?

    Ah bon….

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)