Pourquoi tant de médiocrité ?

Posté le janvier 07, 2021, 10:33
8 mins

La France en déclin est dirigée depuis longtemps par des hommes politiques qui ont laissé le souvenir d’hommes politiquement médiocres.

Ils n’ont pas marqué. Ils ont été incompétents ou ridicules. Comment expliquer cette longue suite de médiocrité? Que peut-on attendre de bon des années qui viennent?

Depuis 1944, le seul dirigeant dont les Français se souviennent, c’est De Gaulle – qu’on l’aime ou qu’on ne l’aime pas.

On peut citer aussi Pompidou, un homme mesuré, de bon sens et d’une grande culture. On peut citer encore quelques autres qui, sans être parvenus au sommet, ont tout de même laissé un souvenir positif : Antoine Pinay, Robert Schuman, Michel Debré, Pierre Mendès-France, Raymond Barre. Et après ? Eh bien, après, rien !

Qu’il me soit permis de faire à ce sujet un bref tour d’horizon.

La France a inauguré la longue période de l’après-guerre par Vincent Auriol, député de Haute-Garonne, président de la République. On ne peut pas dire que ce « Vincentauriol », comme on l’appelait, ait été un homme resplendissant de compétence et d’autorité.

René Coty, lui aussi chef de l’État, était conseiller municipal du Havre.

Il avait voté les pleins pouvoirs au maréchal Pétain. Il fut arrêté par les FFI, mais finit tout de même par s’en sortir. De sénateur, il devint président de la république après 13 tours de scrutin. C’est sous son « règne » qu’eut lieu la défaite de Dien Bien Phu.

Passons, pour arriver à Chirac et Giscard d’Estaing.

Chirac restera dans l’histoire par deux décisions dont je suis encore sidéré – et je ne suis pas le seul.

C’est Chirac qui s’opposa avec succès à l’inscription des racines chrétiennes de l’Europe dans le projet de constitution européenne, afin de plaire à la Turquie et de faciliter son adhésion à l’Union européenne. C’est lui aussi qui imposa le regroupement familial ouvrant grand les portes de la France à toute la misère du monde. On en voit aujourd’hui les conséquences!

Giscard est étroitement associé à ces décisions – puisqu’il signa notamment le décret du 29 avril 1976 instaurant le regroupement familial.

Il donnait parfois l’impression de penser que le peuple français n’arrivait pas à la cheville, si j’ose dire, de son intelligence – qui était, il est vrai, exceptionnelle.

Mais pour quel résultat?

Et on arrive à Mitterrand.

Mitterrand ne parvint au pouvoir que grâce aux communistes. Il imposa l’ISF à leur exigence et pratiqua la démagogie sans retenue. En matière de relations internationales, il s’illustra en allant en 1989 rendre visite en RDA à un certain Gerlach, le tout dernier responsable de l’Allemagne de l’Est, très peu de temps avant qu’il ne s’effondre en même temps que le mur de Berlin – une belle gaffe diplomatique ! Il amusa aussi la galerie par son double ménage.

En ce domaine, on songe aussitôt à François Hollande. Champion du ridicule, celui-ci s’est fait prendre allant en douce, sur une moto officielle, conduite par un policier, voir son amie du moment, rue du Cirque, à quelques encablures de l’Élysée. Comme un gamin qui saute le mur pour retrouver sa «poule». Ce n’est pas criminel, c’est drôle. Sans doute on ne demande pas à un homme politique d’être un ange de vertu ni de mener une vie de moine, mais, si l’on veut être considéré, il faut faire en sorte qu’une fois élu chef de l’État, la vie privée soit à l’abri de la critique.

Des meutes de journalistes sont à l’affût jour et nuit pour publier tout ce qui pourrait choquer ou amuser aux dépens du président.

En face de tout cela, qu’avons-nous en Allemagne? Huit chanceliers, dont pas un, à ma connaissance, ne fut objet de scandale – les présidents allemands, eux, n’ayant qu’un rôle protocolaire. J’en citerai trois, connus et respectables, qui ont contribué à forger l’amitié franco-allemande, jusque-là inespérée: Konrad Adenauer, Helmutt Kohl et Angela Merkel. Je rappellerai à ce sujet que la Deuxième Guerre mondiale n’a pas été déclenchée par l’Allemagne hitlérienne, comme beaucoup le croient, mais par l’Angleterre, suivie fidèlement par la France obéissante.

Oui, ces chanceliers allemands ont tissé des liens étroits avec la France, contribuant à créer la solide amitié actuelle entre les deux pays.

Angela Merkel y a pris une grande part.

Celle-ci est maintenant embrassée, chaque fois qu’ils la voient, par les présidents français qui n’arrêtent pas de la couvrir de baisers. Lesquels baisers ne provoquent pas, semble-t-il, une jouissance sans pareille chez la chancelière – mais, en tout cas, ils sont bien préférables aux obus de 75!

Voilà donc deux peuples qui se sont entretués causant, en deux guerres et moins de 50 ans, plus de 10 millions de morts et blessés, de faucher leur jeunesse, une jeunesse magnifique aussi bien en France qu’en Allemagne, pour maintenant s’embrasser et même imaginer une administration commune de territoires français et allemands.

Et, malgré cela, ces peuples avaient confiance dans leurs dirigeants. Le patriotisme les aveuglait.

Aujourd’hui, 2022 se profile. Est-il permis à nous, Français, de garder espoir?

Un ami vient de me parler de miracle. Il y croit. Il croit qu’un général connu par sa compétence, son sang-froid et sa popularité pourrait venir à notre secours.

Il faut croire aux miracles, me dit-il. Personnellement, je voudrais bien y croire, moi aussi, mais je reste sceptique.

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

15 réponses à l'article : Pourquoi tant de médiocrité ?

  1. ELEVENTH

    16/01/2021

    Si je voulais être taquin, à la question-titre de l’article « pourquoi tant de médiocrité » , je répondrais :
    PARCE QUE NOS AVONS DE PLUS EN PLUS DE Q.Q. JOJO.
    C’est sans espoir. Inutile de tenter de vouloir les améliorer. Autant vouloir faire boire une âne qui n’a pas soif.

    Répondre
  2. ELEVENTH

    12/01/2021

    Quelque philosophe (et bon observateurs de la nature humaine) a écrit :
    « l’homme répugne naturellement au travail ».
    Je comprends bien cela, cherchant souvent la solution la moins pénible pour faire quelque chose.
    Même les chleus avec leur proclamation permanente du « arbeit » , comme s’ils y prenaient leur pied, ne sont que des hypocrites qui péfèreraient tirer au flanc s’ils le pouvaient. Et certains que j’ai connus ne s’en privaient pas.
    D’où la nécessité de constamment se forcer pour avancer, même au plan intellectuel.
    Dès l’instant ou l’on peut se défiler, sans conséquences, rares sont ceux qui feront l’effort d’avancer : des « déviants » en quelque sorte.
    Aussi le système favorisant à outrance le règne du « rien foutre » ( bac acquis à 98 % en glandant, par exemple), pourquoi vous étonner du niveau scolaire, basique, moyen et même supérieur.

    Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    09/01/2021

    si vous cherchez la valeur absolue de la  » médiocrité  » intéressez vous à Donald Trump le Président des  » beaufs  » et des  » bas du front  » !

    Répondre
    • ELEVENTH

      13/01/2021

      C’est tout ? Pas d’autre insulte ? Vous êtes fatigué, ou quoi ?
      Vous auriez pu ajouter , je cite au hasard :
      -les zeur léplusombe
      -labétimonde – ah, oui « au ventre fécond » (ça ne mange pas de pain)
      -nozéabon
      – pas « nazi » car ce pourrait être poursuivi en justice
      – pas raciste non plus pour les mêmes raison (dommage)
      Allons, un petit effort. Surtout à l’occasion de l’article de Lambert (pardon pour la familiarité, excellence) qui souligne la fainéantise ambiante.
      Du nerf, que diable ! Vos amis ne viennent ils pas de remporter une grande et glorieuse victoire . Même volée, ça compte aussi.
      Hauts les coeurs… et les gueules d’empeigne dont vous êtes un bel exemple.

      Répondre
  4. HansImSchnoggeLoch

    07/01/2021

    Le principe de Peter peut expliquer en partie cette médiocrité:

    Ce qui suit a été copié sur Internet:
    « Selon ce principe, « dans une hiérarchie, tout employé a tendance à s’élever à son niveau d’incompétence », avec pour corollaire que « avec le temps, tout poste sera occupé par un employé incapable d’en assumer la responsabilité ».

    Répondre
    • vozuti

      07/01/2021

      et un autre principe s’ajoute à celui ci:
      un incompétent a tendance à s’entourer d’incompétents pour être certain de ne pas se faire prendre la place.
      c’est pourquoi les postes de pouvoir sont rarement occupés par des gens compétents.

      Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        07/01/2021

        Vozuti,

        les deux principes combinés donnent naissance à un gouvernement de type Macron.
        L’incompétant en chef s’entourant de bras cassés pour éviter la concurrence.
        Et les résultats comme les pommes ne tombent pas loin de l’arbre.
        Crise des Gilets Jaunes
        Crise sanitaire
        Crise industrielle
        Crise budgétaire
        Pour n’ en citer que les plus visibles.

        Et tout cela causé par le même individu, c’est beaucoup, de trop même!

        Répondre
        • Gérard Pierre

          12/01/2021

          Les exemples que vous citez sont un aboutissement du principe de Peter, à savoir, l’inversion du principe Moyen/Fin : … la lettre prime sur le fond !

          Exit : la justice !

          Répondre
    • quinctius cincinnatus

      08/01/2021

      heureusement  » Les 4 Vérités  » jouissent de nombreuses compétences aussi bien dans sa Rédaction que dans son lectorat

      Répondre
  5. ELEVENTH

    07/01/2021

    Q.Q. nous apprends que ce n’est pas avec Guy Millière que vous irez contre la médiocrité. Intéressant cette réflexion profonde.
    Q.Q. aurait il été informé par « l’intelligentsia » (c’est drôle se terme d’intelligentsia qu’adorent s’appliquer les pires imbéciles) Bordeniste d’un complot ourdi pour atteindre la magistrature suprême – comme disent les vaniteux- ?
    Mais il rétorquera surement qu’un de ses fils ou petits fils vikigno-sarrazin travaille à la CIA et se tient au courant de tout. C’est la « familia grande »

    Répondre
    • vozuti

      07/01/2021

      pour QC, les merdias sont la quintessence de l’intelligence, tout ce qu’il lit dans un torchon de propagande est parole d’évangile.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        08/01/2021

        employer le terme  » merdia  » suffit à classer l’ utilisateur dans la catégorie des  » beaufs « 

        Répondre
        • ELEVENTH

          09/01/2021

          C’est d’ailleurs pour cela que nous vous attribuons ce terme. Toi comprendre français. Sinon, moi d’expliquer.

          Répondre
          • quinctius cincinnatus

            09/01/2021

            toujours profondément en dessous de la réflexion conne ELEVENTH

  6. quinctius cincinnatus

    07/01/2021

    il est certain que ce n’ est pas avec Guy Millière que vous allez aller à l’ encontre de la médiocrité !

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)