Principe de précaution et retard français

Principe de précaution et retard français

Avec la nanotechnologie, l’homme demande aux électrons, aux atomes ou aux molécules de produire ce dont nous avons besoin. Et ils le font sans jamais s’arrêter.
Avec la biotechnologie, l’homme demande aux cellules vivantes (Archées, bactéries ou cellules de nos organismes) de produire ce dont nous avons besoin. Et elles le font sans s’arrêter…

Une cellule vivante regroupe des milliards de molécules, sachant chacune faire un travail précis à l’intérieur de la cellule. Elles font ce travail en exécutant parfaitement les ordres que leur envoient les molécules d’ARN (Acide Ribo Nucléique) ou d’ADN (d’Acide Désoxyribo Nucléique).
L’homme fait travailler les Archées. Il y a 3,85 milliards d’années, la première cellule vivante, l’archée, est apparue sur la terre. Il n’y avait pas d’oxygène dans l’air, mais du gaz carbonique. L’archée a su se « reproduire » et des milliards d’archées ont pris dans le gaz carbonique (CO2) le carbone dont elles avaient besoin et ont rejeté dans l’air l’oxygène dont elles n’avaient pas besoin. Après des centaines de millions d’années, l’oxygène a remplacé dans l’air le gaz carbonique.

L’homme sait aujourd’hui faire vivre des milliards d’archées dans de grandes cuves pleines d’eau à une bonne température. Il les nourrit avec le CO2 rejeté par les usines.

Les archées produisent alors pour lui de l’oxygène en détruisant du gaz carbonique. L’homme fait travailler des bactéries vivant dans l’intestin d’une vache. Elles se nourrissent avec la cellulose de l’herbe que broient les vaches. Elles rejettent les su­cres dont elles n’ont pas besoin et que la vache peut absorber. L’homme met aujourd’hui de telles bactéries dans une cuve d’eau à bonne température. Il leur fournit un broyat d’herbes. Les bactéries se nourrissent avec leur cellulose et rejettent le sucre dont l’homme a besoin.

L’homme fait travailler des colibacilles, qui fabriquent de l’insuline. Il modifie d’abord leur génome. Il remplace la séquence responsable de la fabrication d’insuline du colibacille par la même séquence responsable de la fabrication de l’insuline chez l’homme. Il met ensuite ces colibacilles dans une cuve à bonne température et il leur fournit toute la nourriture dont ils ont besoin. Ces colibacilles fabriquent pour l’homme de l’insuline humaine, mille fois mieux tolérée que l’insuline synthétisée dans nos laboratoires. Et ceci depuis des années. Des milliers de petits diabétiques sont ainsi toujours en vie grâce au travail de ces colibacilles.

Le corps de tous les mammifères est composé de milliards de cellules, regroupées et spécialisées dans environ 200 organes différents (foie, cerveau, dents ou intestin) Tandis que le corps peut vivre plus de 100 ans, ses cellules, elles, ne vivent que quelques semaines, certaines quelques années. Chaque organe possède donc des cellules spécialisées qui renouvellent sans arrêt les cellules qui meurent. Ce sont les « cellules souches adultes ». Elles sont toutes les filles d’une unique cellule initiale résultant de la fécondation de l’ovule par le spermatozoïde : « la cellule souche embryonnaire ».

Aujourd’hui, on prend une cellule souche adulte fabriquant par exemple des cellules graisseuses. On la met dans une éprouvette. On lui donne la nourriture dont elle a besoin pour vivre et se reproduire. Elle se reproduit. On lui fournit alors exactement les mêmes molécules dont se nourrissait la cellule souche embryonnaire. On obtient ainsi une culture de cellules identiques à la cellule embryonnaire (appelées IPS : Induced Pluripotent Stem). Puis, on fournit à ces cellules IPS les molécules dont elles ont besoin pour devenir des cellules souches adultes de peau, de dent ou de cœur.

Et on les injecte ensuite au bon endroit. L’aveugle voit, le paralytique marche, le muet recouvre la parole, les dents repoussent ou les rides disparaissent. Et ça marche ! Pas en France où c’est encore interdit au nom du principe de précaution. Mais en Suisse, en Chine, en Corée du sud ou aux USA…

Partager cette publication

(9) Commentaires

  • dan748 Répondre

    A cause du retard français mes petits neveux; qui ont étudié la biologie aux CANADA, sont retourné à l’étranger pour travailler. En France très difficile pour un emploi intéressant ou une paye acceptable

    15/08/2010 à 22 h 41 min
  • IOSA Répondre

    Ce qui m’étonne le plus dans cette histoire de nanotech’, c’est de m’apercevoir que le principe chrétien est bafoué et que nul croyant ne vienne ici pour défendre le droit divin, que seul Dieu est en droit de créer la vie.

    Car créer de nouvelles espèces, ce n’est pas se prendre pour Dieu ?

    Ben vous êtes où les croyants ?

    Suis-je bête……ils sont avec Zemmour à vouloir casser du black et de l’arabe…..Oups! pardon, je voulais dire " Ils répandent la parole du Dieu Zemmourien", ce qui effectivement n’est pas la même chose, car non  dite expressement.

    IOSA

    30/03/2010 à 11 h 10 min
  • ozone Répondre

    Quand j’étais gamins,devant ces programmes "futuristes" de Disney de l’époque,était annoncé pas mal de fois que les robots allaient liberer les humains du travail,dans ma petite téte je me demandais comment les gens feraient pour avoir de quoi vivre.
    Pas de réponse bien sur,la question n’étant méme pas posée.
    C’est un peu l’impression que me laisse ces annonces bisounoursquiénnes (!) de l’article,naivement je me demande pourquoi avec toutes ces merveilles des americains doivent attendre dans certains cas un tirage au sort pour se soigner,ou de travailler jusqu’a la tombe pour pouvoir se procurer des médicaments élémentaires pour les bo-bos de la vie arrivé a un certain age,et méme de devoir aller au Mexique ou au Canada pour se les procurer a un prix raisonable.
    Bien sur,bientot plus besoin de médicaments avec tous ces remédes miracle,tout comme les pésticides déclassés par les OGM,aleluya.
    Ils vont se tirer une balle dans le pied,vous verrez.
    Hélas non bien sur,la plante resistera a des hérbicides plus puissants,devenant de plus elle méme une source de toxine par la modif.
    Au passage,les paysants seront ruinés par banques et semenciers,de méme,la biodiversité en prendra plein la gueule,et s’ils trouvent que cela ne va pas plus vite ils ne se génent pas d’interdire la circulation de "graines anciennes",voyons donc.
    Tout ça pour le moment n’est que "l’industrie du brevet".
    Un peu plus de sens critique serait souhaité,c’est peut étre pour ça que des peurs s’éxpriment parfois au dela du raisonable,mais pas toujours.

    29/03/2010 à 16 h 10 min
  • IOSA Répondre

    Vu qu’il n’ y a que très peu de monde sur cet article, je dis que la grande majorité des Français est plus bête qu’intelligente sur les 4V et c’est un fait Zemmourien.

    IOSA

    28/03/2010 à 0 h 46 min
  • IOSA Répondre

    M.Trémeau, vous nous parlez bien de la possibilité de remplacer les donneurs d’organes par la culture de cellules souches ?

    Mais que vont devenir tous nos petits vieux qui ont fait don de leurs corps à la science, alors qu’ils ne pourront même plus veillir normalement, voir même mourir de vieillesse ?

    Et que dire de la solitude que va engendrer la fontaine de jouvence, puisque les enfants et petits enfants des petits vieux, auront tout loisir de repousser leurs visites mensuelles, puisque plus rien ne pressera les parents à faire connaître les grands parents ? Ils ne vont pas mourir demain.

    Et si je dois prendre un autre exemple ce serait celui-ci:

    Imaginons que dans ma tête ca fonctionne moins bien et qu’ une idée saugrenue me pousse à attaquer des personnes….pour leur couper les mainset les pieds de tout ce petit monde ?

    C’est pas grâve braves gens, je te les fait repousser en moins de deux… et donc d’un crime au passe au délit.

    C’est très beau la nanotech’ !!!

    IOSA

    ps: c’était juste pour rire…malgré tout, on ne sait jamais ? 

    26/03/2010 à 0 h 35 min
  • vallon Répondre

    mon fils victime d’une bavure médicale a été privé d’oxygène pendant plusieurs minutes, le cerveau a été lésé de façon importante.
    êtes vous si sûr que les pays dont vous parlez, font mais surtout réussissent avec ces injections, au demeurant fort chères?
    je crois que pour l’instant, elles font principalement du "business".
    néanmoins, le progrès est en route, cela est sûr.

    25/03/2010 à 18 h 56 min
  • IOSA Répondre

    Encore un bon article M.Tremeau, mais je doute qu’il ait audience auprès des beaufs signant et contre-signant la pétition Zemmour.

    D’ailleurs, je me demande comment la civilisation occidentale à fait pour découvrir tant d’avancées technologiques…quand je remarque l’existence si prononcée de ceux que j’ai cité à l’alinéa précédent ?

    Sans doute, faut il le devoir "au petit bonheur, la chance" la paternité de ces avancées?

    Remarquons aussi l’immense progrès du médical humain….. au sortir de la deuxième guerre mondiale et fort des expériences menées durant celle-ci par des occidentaux  sur du matériel humain (non volontaires)  tel que le Dr.Mengele et beaucoup d’autres européens, qui ont injectés des virus à profusion à des condamnés à mort et ceci afin de tester des vaccins ( Institut Pasteur).

    Alors, je me pose la question…..La nanotech’, sur qui on teste ?

    IOSA

    25/03/2010 à 15 h 38 min
  • Guillermo Répondre

    Article fort intéressant.

    Dans le genre de ce qui est interdit en France, signalons aussi les cartilages en culture.  Le législateur français, dans sa monumentale connerie, a interdit ce système sous prétexte qu’il pourrait constituer un dopage déguisé.  Encore une restriction typiquement française digne de l’inquisition.

    Nos footeux dont le genou est abimé, sils ne veulent pas rester boiteux et arreter brutalement une brillante carrière, sont obligés d’aller à l’étranger (en Suisse notamment) pour trouver un chirurgien qui ne se mette pas hors la loi. 

    25/03/2010 à 14 h 57 min
  • Mancney Répondre

    Merci, Bernard Trémeau, pour cet excellent article de vulgarisation. Merci, également, de rappeller ces formidables avancées de la science et de rappeller ce que le Monde doit a la Civilisation Occidentale.

    Mancney

    25/03/2010 à 12 h 28 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: