Principe de précaution, piège à c..s !

Posté le septembre 17, 2010, 12:00
5 mins

Après la grippe A.H1.N1, qui allait anéantir le genre humain, les médias nous avaient présenté l’activité du volcan Eyjafjoll comme un cataclysme terrifiant.

Pourtant, plus de 40 autres volcans sont en éruption sur les 5 continents. Plusieurs centaines sont en activité. Les espaces aériens des pays concernés sont-ils totalement fermés aux transports aériens ? Parce que l’Etna et le Stromboli sont actifs, on ne peut plus atterrir à Naples ou à Catane ?

Parce que l’Anak Krakatau s’est réveillé depuis plus de 5 ans, on ne visite plus l’île de Java ?

Parce que la Soufrière de Montserrat n’a jamais cessé ses activités depuis 1997, l’aéroport de Pointe-à-Pitre a été définitivement fermé ?

Bien au contraire, certains sites sont proposés aux touristes (Hawaï, îles Eoliennes, désert de Danakil, Guatemala), dans des pays où ils se rendent ni en train, ni en bateau, mais surtout en avion… Alors pourquoi cet affolement subit des administrations européennes face à un nuage de cendres ?

Les avions évoluant à plus de 500 km du volcan Eyjafjollallaient-ils tomber comme des mouches aspergées de DDT ?

Les pilotes risquaient-ils d’être aveuglés ? Les passagers, asphyxiés ?

Oui, de nombreuses questions se sont posées quant à l’opportunité de la fermeture de l’espace aérien européen pendant 6 jours. La pagaille dans les transports de toutes sortes, l’incidence économique et les pertes financières se sont durement fait ressentir. Devinette : quien payera la note ?

Et ce n’est pas la première fois que l’on manipule les populations.

La grippe aviaire (H5N5) dont l’épidémie s’est étendue de 1996 à 2009 avait infecté quelques centaines d’individus et 260 en sont morts : mais quel tintamarre médiatique ! Cela nous avait été présenté comme un « mal absolu ».

Dans la foulée les milieux autorisés (et les médias) nous ont effrayé tout au long de l’année 2009 avec la grippe mexicaine (A.H1.N1), fléau qui allait dévaster les populations. Mais le Professeur Bernard Debré la définissait comme « une simple grippette », moins dangereuse que la grippe « saisonnière »… avant que l’OMS déclare une situation d’urgence, en mobilisant le monde entier contre cette « pandémie ».

Au 30 juillet 2010, en France, 325 décès ont été notifiés depuis le début de l’épidémie. En un an, la grippe AH1N1 aurait tué 15.000 personnes dans le monde. Dans le même temps, 300.000 malades de la grippe « saisonnière » sont décédés sur notre planète…Alors de qui se moquent nos gouvernants ?

Big Pharma s’est-il rempli les poches sur le dos des contribuables avec la complicité des ministres concernés ?

Pourquoi les médias veulent-ils toujours nous faire peur ? Pourquoi tous ces mensonges ? Pourquoi toutes ces manipulations ? Pour avoir des peuples dociles ?

Pieter Kerstens

4 réponses à l'article : Principe de précaution, piège à c..s !

  1. IOSA

    20/09/2010

    Saint [email protected]

    N’étant pas né sous Jules Caesar, je ne puis affirmer si la Connerie Française date de cette époque, mais une question me taraude…. Existerait il un vaccin planqué dans les méandres de l’OMS et que même les politicards et autres agnostiques n’auraient pas accès ?

    Parce que…. au vu  des résultats actuels de la droite faiblaissante….oups ! pardon, je voulais dire agonisante, l’oms aurait distribué du sérum de sénilité que celà ne m’étonnerait pas du tout.

    IOSA

    Répondre
  2. Anonyme

    18/09/2010

    IOSA : vous avez raison.

     

    Mais tout ça prouve que l’OMS est un ramassi de branleurs qui se taillent sutrout des salaires incroyables.  Et le ministère de la maladie, en France, ce n’est pas mieux.

    On en a pas fini avec les tentatives de dissémination de la peur parmi les moutons, car les moutons affolés sont pétrifiés et se laissent tondre.

    Le grand mal français : le virus de la connerie, en effet, contracté depuis Jules César…

     

    Répondre
  3. IOSA

    17/09/2010

    Une nouvelle maladie, mais ancienne puisque celle-ci date depuis l’ére de l’omzalarose….la très contagieuse connerie française.

    Elle consiste à voter un coup à gauche, puis à droite, encore à gauche..pour revenir à droite et ainsi de suite.

    Vous ne me croyez pas ?

    Qui va encore revoter Sarko et Sego en 2012 ???

    Bande de cloches sans cervelle, pareil à des moutons qui ont peur du FN…

    IOSA

    Répondre
  4. IOSA

    17/09/2010

    Les moutons se tondent pour la laine….

    Les contribuables se tondent pour leurs bas de laine.

    Deux petites phrases pour explique l’article en question…..faut vraiment avoir le cerveau ramollit pour ne pas comprendre.

    IOSA

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)