Qui a gagné la guerre d’Algérie ?

Posté le mars 19, 2018, 8:53
2 mins

Il est exact la guerre d’Algérie a été gagnée par la France, mais la guerre seulement.

Parmi les 1000 témoignages qui le prouvent, il y a celui de Gilbert Meynier auteur de « Histoire intérieure du FLN », qui reprend une thèse de doctorat. Gilbert Meynier était lui-même membre du FLN. Il décrit la situation de manière détaillée et constate qu’il ne restait pratiquement rien de l’ALN sur le territoire algérien.

Mais il était évidemment plus glorieux pour le FLN de dire qu’il avait gagné la guerre, de le répéter dans les médias et dans les programmes scolaires. En France on l’a été également répété, soit par ignorance soit pour ne pas compliquer les relations avec l’Algérie.

Alors pourquoi De Gaulle a-t-il ordonné le cessez-le-feu et donné le pouvoir politique au FLN ?b

La réponse habituelle est qu’il craignait que garder un pays arabe paralyserait sa diplomatie et par ailleurs qu’il gardait « une dent » contre les Pieds-noirs à la suite de son séjour à Alger pendant la deuxième guerre mondiale. C’est exact, mais ce n’est pas la raison principale.

Deux autres raisons moins connues ont pesé davantage :

  • il avait ses filières d’information musulmanes qui lui disait qu’après une période fraternisation pendant l’été 58, les Pieds-noirs avaient recommencé à bloquer la scolarisation et les promotions de musulmans (j’ai des témoignages précis), et que le problème recommencerait donc avec ou sans le FLN,
  • et, ce qui a pesé le plus à mon avis, était sa bonne connaissance du problème démographique : sur la base la fécondité musulmane de cette époque, une Algérie française aurait conduit assez rapidement à une majorité musulmane de Dunkerque à Tamanrasset

5 réponses à l'article : Qui a gagné la guerre d’Algérie ?

  1. Gérard Pierre

    20/03/2018

    Qui a gagné la guerre d’Algérie ?

    Avant de tenter de répondre à cette question, demandons-nous d’abord ce que peut bien signifier « gagner la guerre » !

    En 1871, les Allemands ont « gagné la guerre » contre la France ! …… Est-ce que cela les a satisfaits pour autant ? …… Manifestement non !

    En 1918, nous aurions, soit dit en passant, « gagné la guerre » contre les Allemands ! …… Nous l’avons tellement bien gagnée qu’il a fallu la recommencer 21 ans plus tard !

    En 1945, nous aurions de nouveau « gagné la guerre » puisque le général de Lattre de Tassigny était l’un des récepteurs de l’acte de capitulation du IIIème Reich ! …… Les Britanniques et les Américains nous ont juste un peu ‘’encouragés‘’ ! …… et pourtant, qui a le plus intelligemment profité des dispositions du plan Marshall pour sa reconstruction, sinon l’Allemagne ?

    En 1954 le Viet Minh a « gagné la guerre » contre la France ! …… Enfin, c’est ainsi que cela nous est primairement présenté ! …… mais était-ce réellement contre la France ? …… Qu’a ‘’gagné‘’ dans tout cela le peuple vietnamien ?

    En 1962, le FLN, selon son histoire officielle revisitée à son avantage bien sûr, aurait gagné la guerre contre la France ! ! ! …… Mais, comme dans le cas de l’Indochine, qu’a ‘’gagné‘’ dans tout cela le peuple algérien ?

    L’article de monsieur Yves Montenay évoque certaines causes, toutes exactes. Messieurs Quinctius Cincinnatus et Leray en évoquent également d’autres, toutes aussi fondées.

    La ‘’victoire‘’ algérienne était pourtant déjà inscrite dans les faits à venir dès l’appel au général de Gaulle par le Comité de Salut Public d’Alger après les évènements du 13 mai 1958 sur le forum d’Alger.

    Peu de militaires semblaient connaître le point de vue de de Gaulle sur les conquêtes coloniales de la France. Il le fit pourtant connaître dès les années trente du siècle passé, lors d’un stage d’État-major effectué au Liban : il ne comprenait pas quel pouvait être l’intérêt de la France de se disperser ainsi, géographiquement, en des conquêtes qu’il jugeait stériles ! …… [La suite lui a-t-elle donné tort ?]

    Peu de militaires avaient également percuté sur le contenu du discours de Brazzaville prononcé par de Gaulle le 30 janvier 1944, et pourtant, pour qui savait lire entre les lignes, les notions d’émancipation y étaient sous-jacentes. Il y était question pour les peuples d’Afrique de, je le cite : « s’élever peu à peu jusqu’au niveau où ils seront capables de participer chez eux à la gestion de leurs propres affaires. C’est le devoir de la France de faire en sorte qu’il en soit ainsi. »

    Son ambigu, plus que probablement volontaire « Je vous ai compris ! », … pris par la foule algéroise, … [et les militaires] … pour un acquiescement de sa part à l’idée d’Algérie Française doit être plutôt repensé, avec le recul, comme un « Je sais ce que vous avez en tête ! »

    Dès lors, les Pieds Noirs qu’il ne portait pas particulièrement dans son cœur, les militaires nourris de notions de guerre révolutionnaire qui lui étaient totalement étrangères, et qui avaient déjà très mal vécu l’abandon des populations fidèles à la France en Extrême-Orient, se sont crus confortés et y sont allés de leur engagement vis-à-vis de la population algérienne !

    Le bel habillage intellectuel et moral préexistant, la forfaiture et la vengeance pouvaient alors se donner libre cours. Ce furent les pseudos accords de cessez-le-feu du 19 mars 1962, dont « on » évita soigneusement de discuter des conséquences de leur éventuelle non application par « l’un des belligérants » …… [devinez lequel] !

    La suite, tout le monde la connaît ! …… les massacres d’Oran en juillet 1962, le génocide des harkis par les ASSASSINS du FLN, les militaires français ‘’disparus‘’ après le 19 mars 1962 ! …… Enfin, quand je dis ‘’tout le monde‘’, …… sauf ceux qui persisteront ad vitam aeternam à ne vouloir jamais savoir !

    Alors, après cela, …… QUI A GAGNÉ LA GUERRE D’ALGÉRIE ?

    Après la première question, … [que peut bien signifier « gagner la guerre »] …… une seconde question vient à poindre :

    « L’Algérie de qui ? »

    ¤ Des deux millions de musulmans de 1830, devenus neuf millions en 1962 … [Lékon parle de génocide] … et près de quarante millions aujourd’hui, dont la majorité ne rêve que de venir vivre chez le « colonisateur » tant honni ?

    ¤ Des Pieds Noirs qui, en 132 années de dur labeur ont sorti du néant cette région qui n’avait jamais été une nation avant que la France ne l’appelle ALGÉRIE, pour en faire le pays le plus prospère du continent africain ?

    ¤ Des porteurs de valises et autres renégats apatrides qui, sous des prétextes idéologiques mâtinés de marxisme de comptoir, ont masqué leur lâcheté et leur antipatriotisme (déjà !) en aidant des assassins, des égorgeurs, des éventreurs, …… sans se soucier des conséquences humaines de leurs saloperies !

    ¤ Des faussaires de l’Histoire que sont les prétendus « libérateurs » du FLN, avec, à leur tête, un colonel de cours du soir nommé Boumediene, réfugié derrière la frontière tunisienne jusqu’en 1962 et n’attendant que, le treillis bien repassé, de venir faire son défilé de la victoire à Alger ?

    Alors, finalement, si la vraie question n’était pas plutôt : « Qui a perdu la guerre d’Algérie ? » …… et là, la réponse me paraît plus claire : « Assurément, toutes celles et ceux qui n’ont pas cherché le moyen de gagner plutôt la paix ! » …… Ça fait beaucoup de monde !

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      21/03/2018

      votre conclusion était , sans un long préambule, la même :

       » on peut gagner une guerre et perdre la paix « 

      Répondre
      • Gérard Pierre

        21/03/2018

        Le préambule nourrit, précisément, la conclusion !

        À ce titre, il m’a paru nécessaire.

        Répondre
  2. Leray

    20/03/2018

    C’est toujours la faute des pieds noirs….En tout cas pour ceux qui applaudissaient De Gaulle en 1958, ils ont été abandonnés comme les harkis au sens large (harkis, moghaznis, fonctionnaires, députés musulmans et leurs familles, soit en plus d’1 million de gens appelés pieds noirs en 1962, 1,5 million de musulmans…
    Si Camus avait vécu, il aurait été écoeuré par la facon dont son petit peuple a été abandonné, méprisé.Il suffit de relire le livre de Peyrefitte ou transparait globalement le mépris envers tout ce qui vient du sud.
    Pour la démographie, une indépendance associée aurait été préférable ave des « Algériens » musulmans ou non.La démographie aurait été limitée. Au lieu de cela, votre pays a à ses portes une population de 40 millions d’habitants.Elle était de 9 millions en 1962….. hors chrétiens et juifs
    Je précise que j’ai pris le bateau grace au Général le 18 octobre 1962, pour un exil définitif, dans un pays qu’on m’a présenté comme le mien mais qui m’a renié. Mektoub.
    .

    Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    19/03/2018

    on peut gagner une guerre et perdre une paix

    les deux raisons que vous citez sont on ne peut plus exactes

    cependant il y en a une troisième que l’ on veut  » évacuer  » des consciences : de Gaulle  » incarnait  » la France Libre , s ‘étant … auto-proclamé, mais c’ est l’ Armée d’ Afrique qui participa effectivement à la Libération de la France et cela était resté comme une tache à sa Légende pour ne pas dire à son Mythe

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)