Savants maudits, Chercheurs exclus

Posté le mars 06, 2005, 12:00
5 mins

pierre lance savant maudits, chercheurs exclusPierre Lance publie chez Guy Trédaniel le deuxième volume de « Savants maudits, chercheurs exclus », dont nous avions rendu compte ici même, il y a environ un an et demi.
C¹est la suite. Douze nouvelles notices, d¹une trentaine de pages chacune, viennent donc s¹ajouter à celles déjà consacrées à René Quinton, René Jacquier, Antoine Priore, Jean Solomidès ou Mirko BeljanskiŠ
Cette fois, il nous parle de Linus Pauling, de Norbert Duffaut, de Jacques Benveniste, ainsi que de Nicola Tesla, André Gernez, Gaston Naessens, David Rees-Evans, Jean-Pierre Maschi, Paul Thépenier, Pierre Delbet, Auguste Lumière et Louis Kervran.
Ces douze savants ­ qui, à l¹exception de Nicola Tesla, ont ¦uvré dans le domaine de la santé ­ ont tous un point commun : ils ont soulagé leurs contemporains malades, ils ont voulu faire reconnaître leurs découvertes, et ils en ont été récompensés par des persécutions, des exclusions, des calomnies et des dénigrements. Ce sont tous des scientifiques de haut niveau dont les travaux (et les découvertes) ont été rejetés ou occultés par les puissants du jour, au détriment de la civilisation tout entière.
Le chapitre consacré à Auguste Lumière (né en 1862 et mort en 1954) est sans doute l¹un des plus réussi. Non seulement parce qu¹il est un, peu plus long que les autres, mais encore parce que l¹auteur, on le sent, s¹identifie à ce modèle davantage qu¹avec tout autre.
Il nous parle d¹Auguste Lumière, bien connu pour avoir inventé le cinématographe, mais méconnu au titre de ses découvertes médicales (à l¹exception peut-être du Tulle Gras Lumière, au baume du Pérou, toujours fabriqué, et qui fait merveille contre les brûlures).
En fait, Pierre Lance nous parle assez peu des 103 découvertes dûment inventoriées et issues des travaux d¹Auguste Lumière. Il préfère nous instruire du combat du grand homme (par ailleurs riche et célèbre) contre la dictature médicale, thème de son ouvrage publié en 1941, et intitulé « Les Fossoyeurs du Progrès ­ Les mandarins contre les pionniers de la science ».
Car Pierre Lance, qui se défie des religions (comme nos lecteurs le savent bien et même, pour certains, le savent tropŠ) se méfie davantage encore de la religion médicaliste, avec ses dogmes, ses pontifes, ses inquisitions et ses profiteurs, qui se dissimulent sous le masque de la science et du progrès, qui favorise l¹immobilisme en refusant tout progrès qui ne sort pas du sérail.
Dans ce chapitre comme à plusieurs autres endroits du livre, Pierre Lance élargit son sujet pour embrasser le vaste problème des inventeurs, des découvreurs, des pionniers, presque toujours rejetés et méchamment bannis. Page 227, il écrit : « Si j¹ai voulu écrire ce livre, c¹est dans l¹espoir que quelques-uns de mes contemporains prennent conscience de ces injustices et de ces ingratitudes qui ont frappé tant de novateurs et qui continuent à les frapper chaque jour ». On s¹imagine qu¹avec la diffusion actuelle de l¹information, il n¹est plus possible d¹occulter une découverte capitale. Comme dit un leitmotiv imbécile « si c¹était vrai, ça se saurait ! ». Hélas, c¹est exactement le contraire.
Je sais que Pierre Lance fait partie de ceux qui, en France, voue un véritable culte à Ayn Rand, l¹auteur en particulier de « La Source Vive », dont le héros ­ incarné à l¹écran par Gary Cooper, dans une adaptation intitulée « Le Rebelle » ­ préfère détruire son ¦uvre plutôt que de la laisser dans des mains indignes.
Jamais les rebelles ne se ressemblent. Ils sont tous différents. Ils sont individualistes. Ils sortent des sentiers battus. Et ils y vont seuls. Pour découvrir ce que le conformisme nous cache. Pierre Lance aime les personnages maudits dont il nous parle. Voilà pourquoi il nous passionne !

Acheter maintenant avec Amazon / Acheter maintenant avec Chapitre.com

7 réponses à l'article : Savants maudits, Chercheurs exclus

  1. Jean-Claude Lahitte

    12/03/2005

    Cher Pierre Lance, Aleric, peut-être, mais aussi un certain Jean-Claude Lahitte vous avait prévenu, alors que la bataille faisait rage à votre sujet sur ce formum, qu’il serait utile que vous en preniez connaissance… Mais là n’est pas mon propos: le Pape condamne certes l’avortement (on ne demande d’ailleurs à qui servent – je parle là des pays occidentaux qui sont les seuls, véritablement, à pratiquer l’IVG « en grand » alors que leurs « citoyennes », dûment informées, ont les moyens de se « payer tous les moyens de « contraception » mis au monde par la prétendue SCIENCE), mais non les « patientes ». Et, puisque vous critiquez le Pape (il m’arrive de le faire !), que dîtes-vous de certains rabbins qui constatent que l’IVG cher à une certaine Simone (avec un « V » comme dans avortement) a fait plus d’innocentes victimes que certain Holocauste. Convenez avec moi que nous nous sommes largement écartés de votre « Savants maudits… ». Amitiés PS. Au webmaster: au cas où ce texte vous parviendrait trop tard pour l’afficher, merci de le transmettre directement à l’intéressé avec lequel il m’arrive de croiser la « lance » fort courtoisement. Jean-Claude Lahitte

    Répondre
  2. Alborg

    12/03/2005

    Globalement d’accord avec P. LANCE sur la question de l’avortement. Simplement, je voudrais quand même insister que c’est quand même une opération plus que scabreuse, et qu’il faut bien enviseager le niveau de développement de l’embryon, les circonstances extérieures, etc…Il faut à tout prix que cette pratique reste EXCEPTIONNELLE, et il faut bien prendre garde à la BANALISATION. A quelques catholiques très « convaicus » qui fréquentent ce site : Quand donc allons-nous cesser de pratiquer les oppositions binaires simplistes; je pense en particulier au célèbre « valeur(s)morale(s) = Religion », « Athéisme = Sodome & Gomorre, décadence, fin de la civilisation »… qui semble tellement ancré dans certains cerveaux…. Il y a bien d’autres façons d’avancer à la fois spirituellement et moralement, d’avancer dans la connaissance de l’honnête homme, de pratiquer la sympathie active pour ceux qui souffrent, de respecter le grand mystère de l’Univers que de « CROIRE ». Voyez-vous, l’Homme a besoin de croire, effectivement! De toute éternité. Mais vous n’avez donc jamais le soupçon que c’est un peu facile de s’en tenir à ce stade ?

    Répondre
  3. Pierre LANCE

    11/03/2005

    Mais si, cher Jean-Claude Lahitte, je lis maintenant régulièrement (grâce à notre ami Aleric, qui avait attiré mon attention sur leur intérêt) les commentaires de cette rubrique et j’y réponds le plus souvent. Les seules positions « intégristes » en matière d’avortement sont celles du pape et de ses complices (musulmans et autres), intégristes du « croissez et multipliez » dont le seul objectif semble être la destruction totale de notre planète par la prolifération démentielle de l’espèce homo sapiens (très peu « sapiens » à vrai dire). En matière d’avortement, le choix est cruel (comme la vie) mais simple : si l’avortement est un meurtre immédiat, le non-avortement est un holocauste futur. A vous de voir… PL

    Répondre
  4. Jean-Claude Lahitte

    10/03/2005

    A Guillermo, il me paraît bizarre que, dès lors qu’on défend certaines valeurs morales, on se fasse traiter d’ingrétiste. Il y a des « intégrismes » qui n’ont rien à voir avec la religion: étant, personnellement, politically, medically, philosophically, religiously NO-CORRECT, j’en recnontre régulièrement. Ainsi, il y a une « religion » de la vaccination (l’ami Pierre LANCE pourrait en témoigner !) qui a ses intégristes et anathémise ceux qui la refuse ! Courtoisement, Jean-Claude Lahitte NB. Sachant qu’il n’a pas le temps de lire les commentaires qui lui sont conscrés, j’avais prévenu Pierre Lance du commentaire à son sujet. Il a eu la courtoisie de me répondre… courtoisement !Même si je napprécie pas ses positions « intégristes » en matière d’avortement, je ne prends pas délibérément (comme le font ici beaucoup de « commentateurs » !) le contre-pied de ses propos ! Il est vrai que je n’ai pas été élevé dans un « bahut catho-intégriste » (mes parents n’avaient pas les moyens !), mais tout simplement à la « laïque » …

    Répondre
  5. Alborg

    09/03/2005

    Moi,Mr.LANCE,j’ai envie au contraire de vous encourager à continuer de cheminer comme vous le faites sur cette crête étroite et périlleuse aux 2 chutes possibles dans tel système de pensée ou dans tel autre ! Ce que j’apprécie le plus chez vous est – si je vous ai bien compris – votre refus d’identifier Evolution spirituelle et Religion: d’autres voies sont possibles qu’il serait bien trop compliqué d’évoquer ici, n’est-ce-pas ?? Je vous suis également reconnaissant d’une manière générale pour oser affirmer cet héritage celtico-nordique(c’est curieux: j’ai l’impression d’avoir dit un gros mot!) toujours tellement systématiquement occulté au profit du seul héritage « judéo-chrétien », lequel est fort honorable également, mais enfin! Je me sentirai toujours plus proche de l’univers de la Tétralogie de Richard Wagner plutôt que de celui des « petits chanteurs à la croix de bois » ou d’un encore plus improbable « rap des banlieues » !! (en tous cas en ce qui concerne être une véritable « chance pour l’Europe » !) Cordialement .

    Répondre
  6. Guillermo

    09/03/2005

    Pour Jean-Claude Lahitte Quant-à moi qui ai été élevé dans un bahut catho-intégriste en tre de l’age de 11 ans à 16 ans, j’apprécie à sa juste valeur les positions de Lance qui met un point d’honneur à se départir des tabous papistes, surtout lorsqu’ils relèvent de l’intégrisme.

    Répondre
  7. Jean-Claude Lahitte

    09/03/2005

    Dans son n° du 5 mars, le Libre Journal (de la France Courtoise), sous le titre « Les chercheurs qui trouvent son maudits », consacre une page entière au livre de Pierre Lance. C’est mérité. Mais cela prouve l’objectivité de la presse dite « d’extrême droite », la seule qui soit véritablement libre dans notre pays. Pour ceux des lecteurs qui ne le connaissent pas, je rappellerai que Le Libre Journal défend notamment les valeurs traditionnelles (et pas seulement cela, d’ailleurs !) catholiques et celles de la France (on pourrait résumer par « Catholique et Français, toujours !)et s’attaque régulièrement à la « culture de mort » dont l’IVG est la partie visible….Valeurs qui – je n’apprends là rien aux lecteurs – ne sont pas forcément celles défendues par l’ami Pierre Lance.Cordialement, Jean-Claude Lahitte < www.francecoutoise.info >

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)