Tchernobyl en France

Posté le juin 07, 2006, 12:00
6 mins

Enfin ! Peut-être aperçoit-on à l’horizon l’espoir que justice soit rendue – vingt ans après ! – aux victimes françaises du nuage de Tchernobyl. En effet, le Professeur Pierre Pellerin, qui était en 1986 chef du Service central de protection contre les rayonnements ionisants, a été mis en examen le 31 mai par la juge Marie-Odile Bertella-Geffroy pour « tromperie aggravée » dans le cadre de ses fonctions. Il lui est notamment reproché d’avoir sciemment caché à la population française les conséquences redoutables des retombées de poussières radioactives consécutives à l’arrivée au-dessus de notre territoire du nuage évacué par l’explosion de la centrale de Tchernobyl. Sont parties civiles dans cette affaire plus de
500 victimes françaises de maladies thyroïdiennes, dont de nombreux cancers touchant plus particulièrement les enfants exposés.

Je suis cette affaire depuis la parution du premier livre-enquête de Jean-Michel Jacquemin-Raffestin « Ce fameux nuage… Tchernobyl » paru en 1998. Scandalisé par les révélations très bien documentées de cet ouvrage, je fis paraître dans le N° 129 de janvier 1999 de ma revue « L’Ère nouvelle » un article vengeur intitulé « Un paisible retraité est-il le plus grand a… de France ? ». Je posais la question à mes lecteurs en leur transmettant les informations données par Jacquemin sur les conséquences tragiques de la rétention d’information dont s’était rendu coupable le service dirigé par M. Pellerin et je les incitais à en tirer eux-mêmes leurs conclusions. Il faut en effet rappeler qu’après l’accident de Tchernobyl, les gouvernements des pays européens situés à l’Est de la France (Italie, Suisse, Allemagne, etc.) avaient informé leurs populations des risques encourus et des précautions à prendre pour limiter leurs effets, à savoir : s’abstenir durant quelques semaines d’absorber des légumes frais et des laitages (pour contamination des cultures et des prairies), empêcher les enfants de jouer dans les jardins et les bacs à sable, éviter de s’exposer aux pluies, etc. Mais en France, aucun avertissement, aucun conseil, indifférence totale envers les victimes potentielles, bref, on voyait se déployer l’un des aspects les plus monstrueux de la trop fameuse « exception française ». Les plus vulnérables : bébés, jeunes enfants, femmes enceintes étaient ainsi livrés sans défense aux poussières radioactives tombant des cieux sur nos cultures, nos jardins, nos prés et nos vaches laitières.

Lorsqu’il publia en 2001 son second livre « Tchernobyl : Aujourd’hui les Français malades », Jacquemin-Raffestin commit l’imprudence de me citer au cœur de son ouvrage en reprenant le titre de mon article. M. Pellerin l’attaqua aussitôt en diffamation. Ainsi, non seulement ce haut responsable de la sécurité nucléaire n’entendait pas reconnaître ses fautes, mais il poussait le cynisme jusqu’à attaquer ses dénonciateurs. (Il porta plainte également contre Michèle Rivasi, présidente de la CRII-Rad à l’époque, et Hélène Crié, pour leur livre « Ce nucléaire qu’on nous cache », ainsi que contre Noël Mamère.) Et le plus incroyable, c’est qu’il obtenait gain de cause, au moins partiellement. Jacquemin-Raffestin fut en effet condamné en dernière instance à 1 000 euros d’amende, ce qui était tout de même très loin des 76 000 euros (500 000 F à l’époque) demandés par M. Pellerin. Aujourd’hui, à l’âge de 82 ans, le professeur trompeur est enfin sur la sellette. Mais la rapidité légendaire de la justice française me fait craindre qu’elle soit rattrapée par le jugement dernier…
À la suite de la condamnation de Jacquemin, des amis de Pellerin, considérant que cela confirmait son « innocence », eurent le front d’exiger de moi que je fasse disparaître de mon site Internet le texte de mon article de 1999. Je m’empressai de les envoyer sur les roses, radioactives de préférence. L’article peut encore être consulté sur mon site et je recommande à nos lecteurs le dernier livre de J.-M. Jacquemin-Raffestin « Tchernobyl vingt ans après », paru en mars 2006 chez Guy Trédaniel Éditeur.

Pierre Lance dédicacera ses livres au cours de la Fête de Radio Courtoisie, qui réunira de nombreux écrivains, dimanche 11 juin de 10 h 30 à 19 h (Espace Charenton, 327 rue de Charenton, Paris 12e).

9 réponses à l'article : Tchernobyl en France

  1. sas

    13/06/2006

    A pierre lance alias rainman…je veux bien répondre à ta question ou remarque;mais j’aimerais savoir à quelles observations de ma part, elles font suites???? Ceci dit…je t’autorise de suite sur ce site et maintenant , à me dire là et sur quelle affaire j’aurais présenté injustement l’oeuvre d’un « frère » ou affilié….la où j’aurais accusé d’initiation un gazier non concerné…???? Dans notre ripoublique , qui tourne folle et pour ses paragons mafieux en exclusivité…(il n’y a rien pour les autres…c’est ce qu’enseigne outreau:des innocents en taule et le juge c’est pas lui:on est en droit de se demander ce qui c’est passé dès lors…ou la machine judiciaire est devenue une machine chaotique et insane…)Donc mon pierre qui roule (pour la sémantique des loges) rappelle moi expressément oà sas ses serait egaré légèrement…et où ses accusations sont abusives et infondées.ca m’interesse. sas le parano du lyonnais,du sang contaminé,du cancer, de elf, du credit agricole,des marchés public d’ile de france, de la mairie de paris,des vrais faux passeport,du scandale de nice,de l’affaire TAPIS etc,etc,etc….que des maçons certainement un méchant hasard.

    Répondre
  2. Pierre LANCE

    13/06/2006

    A sas : Non, les « frangins », vous ne les sentez pas de loin, vous les voyez partout, ce qui est évidemment plus facile mais n’a aucun valeur. C’est de l’obsession et de la paranoïa. Et vous ne vous rendez même pas compte que cette soupçonnite systématique, loin de faire un tort quelconque aux Loges, facilite au contraire les magouilles des arrivistes qui s’y incrustent, car des critiques aussi peu crédibles que les vôtres les font bien rigoler. A ed : Vous avez certainement raison. Et M. Pellerin n’était que l’une des pièces maîtresses du lobby nucléaire. Sa culpabilité personnelle n’en est pas réduite pour autant, et si on l’avait mis en examen il y a vingt ans, on aurait eu plus de chances de démêler l’écheveau des responsabilités. Il y a parfois des « fusibles » qui se mettent à parler, parce qu’ils ne veulent pas être les seuls à « porter le chapeau ». Mais le sentiment d’impunité fait qu’ils se sentent protégés et continuent de mentir sans vergogne. Si l’on ne se décide pas à sanctionner les responsables de telles tromperies, il n’y a ausune raison pour qu’elles ne se reproduisent pas sans cesse. C’est la même chose pour le juge Burgaud. Que la Commission ait renoncé à le sanctionner est un véritable scandale qui enfonce un peu plus notre République dans le déshonneur. Cordialement à tous. PL

    Répondre
  3. MINUX75

    11/06/2006

    Ah décidément, les communistes n’ont pas de chance, voila que leur centrale nucléaire explose dégageant un pollution nucléaire considérable et voila ti pas qu’au meme moment, un autre pays soviétoide, la france au pouvoir centralisé « ne voit pas le nuage de chernobyl », avec les communistes c’est pas de chance à 100%.

    Répondre
  4. ed

    09/06/2006

    Mr Pellerin porte certainement de lourdes responsabilités dans cette affaire.Je me pose néanmoins la question de savoir si la décision de ne pas informer la population,et,ce qui est beaucoup plus grave,de ne pas dire la vérité,a été prise uniquement par lui.Ce haut responsable de la sécurité nucléaire dépendait du ministère de l’industrie,cela m’étonnerais beaucoup qu’il n’ait pas prévenu son autorité de tutelle.Dans tous les cas, si faute il y a, ce ministre devrait également se retrouver au tribunal,il est quand même responsable de la communication à l’intérieur de son ministère. Cette affaire,une de plus,montre le peu de cas que font nos élus et nos hauts fonctionnaires au sommet de l’état quant au sort de la population. Au lieu de se déchirer entre gauche et droite et se laisser manipuler,les français feraient bien de se poser les bonnes questions…pour 2007?

    Répondre
  5. sas

    08/06/2006

    A charle martel,soit sure l’ami que je n’ignore pas le passé d’extrême droite du sieur madelin….tu serais surpris de savoir le nombre de catholiques croyants et membres du FN …initié comme pas deux..; exemple FATNA notre copine outre mer de JEAN MARIE LEPEN; dès que tu prétends à la politique en france,des que tu t’interesse à la députation ou au sénat….que tu sois un droit commun ou un martien , il te faut être adoubé par les frères trois points….sinon pas de mandat….c’est simple non Mon accusation à son endroit sur son initiation…tiends encore et encore seulement de sa sémentique…politique….j’y peux rien , c’est un peu comme les truffes….les frangins je les sents de loin. sas nb)quand aux autres enculés immatures, cathophobes et destructeur de nation, prévaricateurs et concussionnaires antidémocrates de première si il en est….ils ramassent n’importe quoi, dès lors que « ces soldats » décerébrés leur rapporte pouvoir et monnaie….pour seule compétences les instincts bestiaux les plus bas de l’homme….dont « ils » excellent à l’exploitation…. renb) martinique ,guadeloupe….installation du RMI (plus faible que la métropole ???), de suite installation du PMU et du loto…qui captent et ratissent 2 fois plus que le simple budget de distibution du rmi….c’est ca leurs oeuvres. SAS

    Répondre
  6. hf

    08/06/2006

    J’espère que tout ce qui est dit dessus est de l’humour noir ; car les conséquences sanitaires de ce mensonge nucléaire sont si vastes que les enfants de l’époque souffriront encore, sur les 3 ou 4 générations à venir, de cancers et autres horribles maladies. Mais, et bien évidemment, comme dans le cas du sang contaminé et autres, personne n’est jamais responsable. Aimez la France…

    Répondre
  7. grandpas

    07/06/2006

    Tout le monde sait que le nuage n’a pas franchi les frontiéres françaises,il n’était pas musulman. OUARF!

    Répondre
  8. charles martel

    07/06/2006

    pour sas ; je ne pense pas que Madelin soit un frère la gratouille ; vu son engagement dans le mouvement occident durant sa jeunesse il me parait improbable qu il fut accepté dans les rangs des frangins fm

    Répondre
  9. sas

    07/06/2006

    Les victimes françaises qui developpe un cancer de la glande thiroidiene tiennent à remercier vivement Mr ALAIN MADELIN ministre de l’industrie en charge de cette époque de tchernobyle…..pour avoir raconter autant de connerie , notament que les nuages contaminés en haute atmosphère…s’arrêtaient aux frontières….et que la france etait exempte de contamination… MERCI AU FRERE MADELIN…encore un manche à couille s’il en est… sas

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)