Un vent de folie L’éolien en France

Posté le mai 12, 2020, 2:21
0 secs

Les Unpertinents – Bernard Durand

De plus en plus, les Français commencent à comprendre que l’énergie éolienne, qu’on leur a « vendue » comme la solution miracle aux problèmes énergétiques (propre, économique et illimitée), est à l’exact opposé de ces promesses : elle coûte très cher, n’est ni fiable ni stable, et elle a des conséquences environnementales et sanitaires aux antipodes de la propagande écologiste.
Bernard Durand, ancien président du comité scientifique, de l’association européenne des géologues, parle, lui, de « gigantesque arnaque financière maquillée en cause écologique et soutenue par un mensonge d’État ». Il propose un réquisitoire solidement étayé par la science contre ces modernes « moulins à vent ».

3 réponses à l'article : Un vent de folie L’éolien en France

  1. Gérard Pierre

    15/05/2020

    « gigantesque arnaque financière,
    … maquillée en cause écologique,
    …… et soutenue par un mensonge d’État »

    Ce triptyque devrait rester gravé en permanence dans la mémoire des Électeurs !

    Selon les « arnaqueurs », … les « écolotristes », … et les « menteurs d’État », … l’éolien coûterait à peine plus de 90 €uros/MWH, alors que selon les professionnels plus autorisés d’EDF, Enedis et consort, le coût des installations existantes serait plutôt proche de 180 €uros/MWH pour l’éolien terrestre et de 250 €uros/MWH pour l’éolien marin ! … coûts qui ne comprennent pas ceux de maintenance, ni ceux de déconstruction, à la charge du propriétaire du terrain au terme de quinze de service en moyenne !

    Pour élément de comparaison, le charbon (très utilisé par l’Allemagne à la suite de son désengagement envers le « nucléaire ») est à peu près de 120 €uros/MWH.

    L’éolien nécessite par ailleurs des investissements en réseaux supplémentaires afin de préserver l’intégrité de l’alimentation électrique, … ce qu’on ne précise jamais ! … En effet, s’agissant d’énergies intermittentes susceptibles de varier très brutalement à la suite d’un aléa climatique, la stabilité du réseau électrique peut être mise en péril !

    N’oublions pas que l’on ne s’éclaire pas et qu’on ne se chauffe pas QUE lorsque le vent souffle !
    Quant à nos chers médias, … (je devrais plutôt parler des relais de propagande de l’écologauchisme servile) … ils se gardent bien de nous donner les raisons de l’arrêt du soutien des gouvernements britanniques et espagnols à l’éolien : C’EST UN GOUFFRE FINANCIER !

    Pourquoi passe-t-on sous silence l’exemple des 14.000 éoliennes en train de rouiller aux États-Unis ?
    Ils ne disent pas non plus que l’Allemagne, souvent prise en référence pour un oui ou pour un non, … (quand ça arrange celui qui compare), … a également cessé son soutien à l’éolien ? … cette Allemagne « exemplaire » qui s’aperçoit qu’après l’arrêt de quelques centrales sa  »transition énergétique » est évaluée à 1.000 milliards !

    Pourquoi les thuriféraires de l’éolien ne disent-ils pas que cette Allemagne, plus politiquement « verte » que la France, brûle massivement de la lignite (bonjour les émissions de CO²) pour compenser l’arrêt de 8 réacteurs nucléaires par simple principe idéologique ? … et qu’elle paye son électricité deux fois plus cher que la France !

    La trilogie d’escrocs cité en introduction alourdissent nos factures de consommation électrique en nous imposant une lourde CSPE (Contribution au Service Public d’Électricité) dont 60% concerne la compensation du surcoût lié aux énergies renouvelables, … surcoût qui, depuis 2013, ne cesse d’augmenter d’année en année, … sans explication claire !

    Et à qui profite toutes ces charges supplémentaires que la gabegie technocratique nous inflige ?

    Aux pays étrangers comme, … notamment la CHINE (eh oui, encore elle!), … qui , depuis longtemps, a flairé le bon filon ! … mais aussi à la mafia italienne qui investit en Allemagne pour recycler son argent sale !

    L’argent, quelle qu’en soit l’odeur, … toujours l’argent !

    Mais ? … au fait ? … qui a mis en place le dénommé Macron, parfaitement inconnu du grand public deux ans avant son accession à l’Élysée ? … Qui a financé sa campagne, et comment ?

    Tout cela est-il fortuit ?

    Répondre
  2. Hagdik

    12/05/2020

    « gigantesque arnaque financière maquillée en cause écologique et soutenue par un mensonge d’État ».
    C’est exactement l’expression que j’ai utilisée à propos de la taxe carbone et des délibérations faites par les conseils municipaux pour appuyer l’arnaque européenne de ce financement.
    C’est le plus gigantesque hold up de l’histoire de l’humanité, perpétré en toute tranquillité par les états et la mafia mondialiste.

    Répondre
    • OMER DOUILLE

      14/05/2020

      a HAGDIK
      Commentaire exact, sauf qu’il vous faut considérer que ce que vous appelez à juste titre une « gigantesque arnaque financière », fait le bonheur de nombre de maires – ces « serviteurs dévoués » – et de propriétaires terriens pour qui la combine est une rente à vie, sans qu’ils aient à se baisser pour travailler leur terre. Tentez donc de leur enlever ces os et vous allez voir les réactions indignées, soutenues par tous les profiteurs du système (fournisseurs de matériel, bétonneurs, intermédiaires louches, etc;;;)

      Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)