Victor Hugo et la colonisation

Posté le 21 août , 2017, 4:09
50 secs

Pour l’éducation de M. Macron, voici ce que déclarait Victor Hugo, alors sénateur, le 18 mai 1879, à l’occasion de la commémoration de l’abolition de l’esclavage :

Vous devez vous connecter ou vous abonner pour avoir accès à ce contenu.

6 Commentaires sur : Victor Hugo et la colonisation

  1. Bistouille Poirot

    31 janvier 2019

    Merci Gérard Pierre pour ces informations

    Répondre
  2. Bistouille Poirot

    27 août 2017

    Trop monté sur les planches, devrait redescendre sur le plancher des vaches. Abandonner Jupiter au profit de la Terre.

    Répondre
  3. Gérard Pierre

    26 août 2017

    [En 1879, avec une rare emphase, Victor Hugo avait ainsi prononcé un discours archétypique de la pensée coloniale de gauche : « Cette Afrique farouche n’a que deux aspects : peuplée, c’est la barbarie, déserte c’est la sauvagerie ! (…) Allez peuples, emparez vous de cette terre ; Prenez-là ! À qui ? À personne ! Prenez cette terre à Dieu ; Dieu donne l’Afrique à l’Europe ! Prenez-là, non pour le canon, mais pour la charrue ; non pour le sabre, mais pour le commerce ; non pour la bataille mais pour l’industrie … (applaudissements prolongés) … Versez votre trop plein dans cette Afrique, et du même coup résolvez vos questions sociales, changez vos prolétaires en propriétaires ! Faites des routes, faites des ports, faites des villes ! Croissez, cultivez, colonisez, multipliez, et que sur cette terre de plus en plus dégagée des prêtres et des princes, l’Esprit divin s’affirme par la paix et l’Esprit humain par la liberté …… (applaudissements enthousiastes..) …… ».

    Discours prononcé le 18 mai 1879 au banquet commémoratif de l’abolition de l’esclavage, en présence de Victor Schoelcher !

    Ou encore, le même jour : « Quelle terre que cette Afrique ! L’Asie à son histoire, l’Amérique à son histoire, (…) l’Afrique n’a pas d’histoire.»]

    Ce n’est pas que Victor Hugo dont il convient de rappeler l’approbation pour l’expansion coloniale de la France et sa mission civilisatrice !

    Le ‘’meilleur‘’ est incontestablement Jules Ferry, ce cher homme auquel les Français seraient censés devoir l’instruction publique, …… (comme si les religieux comme les frères de Saint Jean Baptiste de Lasalle, pour ne citer qu’eux, ne s’en étaient pas déjà souciés avant lui) …… ce cher Jules Ferry qui, dans son discours prononcé le 28 juillet 1885 devant la chambre des députés, s’exclamait :

    « Il faut dire ouvertement que les races supérieures ont un droit vis à vis des races inférieures. Elles ont le devoir de civiliser les races inférieures. »

    Écoutons aussi Jean Jaurès, grande icône ‘’républicaine‘’, dans son discours devant la Chambre des députés en 1903 :

    « La civilisation (que représente la France) en Afrique auprès des indigènes, est certainement supérieure à l’état présent du régime Marocain. »

    Il est grand temps de rappeler aux falsificateurs de notre Histoire de France que :

    1)- La colonisation est essentiellement une entreprise de gauche, …… soutenue par une philosophie ‘’humanitaire‘’ de gauche, …… et que, lorsqu’on évoquait par exemple Lyautey, ce soldat que la république envoya à Madagascar, en Afrique et au Maroc, on disait alors de lui : « Ce royaliste qui donna un empire à la république. »

    2)- La droite était alors hostile à ces conquêtes coloniales, considérant …… d’une part que notre économie eut gagné à ce qu’on investisse dans notre commerce et notre industrie plutôt que dans ces entreprises coûteuses et non rentables, …… et d’autre part que nos armées eussent gagné à se moderniser en vue de la reconquête des provinces perdues de l’Est plutôt que de disperser dans des ‘’victoires‘’ trop faciles sur des populations sous équipées.

    La gauche la traitait alors, avec mépris, de DROITE REVANCHARDE !

    On en a vu les premiers résultats dès août septembre 1914 ! …… mais qui, à gauche, se soucie d’établir le lien de causalité ? …… PERSONNE !

    Mieux ! …… la gauche a réussi dans les esprits ce tour de passe-passe incroyable qui a consisté à rendre tout à fait crédible l’idée selon laquelle la droite serait responsable de la colonisation, …… et que la gauche, innocente ‘’comme la colombe qui tète encore sa mère‘’, serait la championne du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, et de la décolonisation !

    Comme quoi, avec le concours d’une Éducation Nationale de gauche et d’une presse de ‘’même sensibilité‘’, tout est possible !

    Répondre
  4. Roban

    21 août 2017

    Je ne suis pas sûr que Macron ait jamais lu Victor Hugo, le connait-il seulement ? Brigitte vous manquez à votre devoir d’éducation !

    Répondre
    • BRENUS

      24 août 2017

      @ ROBAN : ne soyez pas trop dur avec elle : elle a déjà assez de travail pour le talquer ; Son petit dieu qui n’a pas encore compris qu’il existait autre chose que lui dans le monde . Un “little boudha ” en quelque sorte. Il faut lui laisser le temps de “s’éveiller” et d’apprendre que, contrairement à ce qu’il croit encore, la France a existé et à produit sa culture bien avant sa naissance. Je sais : c’est difficile. Mais, quoi, merde! il faut faire un effort. La réflexion existe aussi (et surtout) hors de l’E.N.

      Répondre
      • Roban

        24 août 2017

        Quand Jupiter, président de la république, nous apprend que la Guyane est une île, que la Guadeloupe est un pays étranger et que c’est Napoléon Bonaparte qui a fait rénover Paris, que peut-on attendre de l’Éducation Nationale française ? Pas grand chose, assurément…
        Donc Brigitte a encore beaucoup à faire !

        Répondre

Répondre

  • (pas publié)