Diesel : des centaines d’emplois sacrifiés

Diesel : des centaines d’emplois sacrifiés

Depuis novembre, la fermeture du site aveyronnais de Bosch était envisagée par la direction du groupe.

Le premier employeur privé de l’Aveyron va détruire 750 emplois sur les 1 250 que compte ce site pluridécennal sur l’autel de la bien-pensance écolo-démago. Avec des conséquences directes sur les TPE/PME de sous-traitants dans la région qui travaillent avec Bosch, ce sont des milliers de familles qui vont être sacrifiées par ce choix ubuesque.

En août 2016, Emmanuel Macron, alors ministre de l’Économie de François Hollande, s’était rendu à l’usine Bosch, pour se montrer «rassurant» sur l’avenir du diesel.

On voit ce qu’il en est, à la suite des récents choix gouvernementaux délirants en faveur de l’idéologie des bobos écologistes égoïstes, destructrice d’emplois et d’industries.

Alors qu’il faut absolument tuer le diesel et ses emplois en France, outre-Rhin, pays du «Diesel Gate», on s’apprête à mettre sur le marché de l’automobile des BMW équipées de moteurs diesels dernière génération peu polluants!

Écartant de manière péremptoire le relatif impact polluant du diesel moderne et taisant l’imposture des moteurs électriques en matière de pollution, le gouvernement choisit de laisser fermer l’usine de Rodez – comme il préfère détruire des véhicules en parfait état de marche sans grain de CO2, telle une obsolescence programmée préjudiciable à notre économie.

Ni l’Union européenne qui ne protège de rien, ni ce gouvernement, ne sont en mesure de garantir la pérennité de ce qui reste de nos sites industriels et des emplois qui y sont liés.

Seul un État stratège, comme le mettra en place Marine Le Pen dès 2022, sera en mesure de le faire.

France JAMET

Partager cette publication

Comments (10)

  • quinctius cincinnatus Répondre

    effectivement : …

     » un problème sans solution est un problème mal posé  »

    ( Albert Einstein )

    04/04/2021 à 13 h 54 min
  • HansImSchnoggeLoch Répondre

    Quand j’ai cité le moteur diesel B57 de BMW c’était uniquement pour montrer ce que la technique ,si toutefois on la laisse libre, peut faire pour traiter les émissions de gaz du moteur diesel et non une incitation à acheter un véhicule qui en est pourvu,
    La technique n’a ni nationalité ni marque et c’est tant mieux pour elle.

    03/04/2021 à 10 h 16 min
  • HansImSchnoggeLoch Répondre

    Eleventh: Surtout avec ses perfectionnements en matière de pollution réduite.

    Le moteur diesel B57 de BMW est un modèle du genre. C’est un 6 cylindres turbochargé monté sur les séries 7 et sur les modèles X.
    Les émissions sont réduites à l’extrême, il dispose d’une chambre spéciale pour oxyder les particules en suspension dans les gaz d’émission ainsi que d’un catalyseur pour réduire les NOx (oxydes d’azote).
    Ce moteur est en concordance avec les normes de l’EU qui sont aussi les plus strictes au monde.
    Pour de plus amples détails techniques sur ce moteur consultez le site BMW.

    Conclusion: La technique peut résoudre des problèmes à la seule condition qu’on lui fiche la paix.

    02/04/2021 à 10 h 39 min
    • ELEVENTH Répondre

      Les constructeurs teutons se gavent de leur « bessere technik », notamment pour le diesel (inventé par un des leurs d’ailleurs) . Mais s’il faut prendre en références les moteurs que vous citez, je crains que ce ne soit pas un très bon argument, considérant le prix de tels modèles. De plus V.W.se traine toujours des casseroles avec la triche à grande échelle qui lui a valu une amende record aux US pour ses arnaques.
      Je pense qu’il n’est pas nécessaire de proposer une « usine à gaz » pour obtenir de bons résultats, tant en terme de pollution que de qualité. Les diésel de Peugeot dérivés de l’indestructible « Indénor » n’ont rien à envier en terme de fiabilité aux V.W. sans en faire tout un fromage.
      La question de fond reste la pression énorme exercée par les pseudo écolos contre les moteurs thermiques en général, alors qu’il n’y a pas de véritable alternative dans la majorité des cas.
      Le jour où l’on trouvera le moyen d’extraire à très bas cout l’hydrogène de l’eau par exemple, ce sera peut être différent, mais pour le moment, les rendements de l’opération sont déplorables. Et comme il n’existe pratiquement pas sur terre d’hydrogène à l’état de molécule pure…
      Quant au « tout électrique », nous en reparlerons dès que le réseau de production sera saturé, surtout si l’on continue à fermer les centrales nucléaires. Le vélo d’appart branché sur une dynamo, ça va pour lire son journal au mieux.

      03/04/2021 à 1 h 05 min
      • ELEVENTH Répondre

        ….lire d’ ATOME pur..

        03/04/2021 à 1 h 07 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      banlieusards du Val d’ OIse, vous qui vous levez à 4 heures du mat. pour aller  » technifier  » les surfaces ou vider les déchets parisiens, il ne vous reste plus qu’ à acheter cette Béême ( comme on dit au Maghreb ) à la portée de votre bourse !

      03/04/2021 à 9 h 23 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    il ne faut pas vivre dans le passé l

    il faut suivre l’ évolution du Monde

    ce que font par exemple dans ce domaine de l’ automobile VW et GM

    01/04/2021 à 16 h 26 min
    • ELEVENTH Répondre

      Essayez plutot de commenter ce que vous connaissez : certainement pas l’intérêt du moteur diésel que rien n’égale à ce jour. Surtout avec ses perfectionnements en matière de pollution réduite.
      Plastronnez autant que vous voulez sur l’art médical, qui ne vous demande qu’une obligation de moyens, mais pas de résultats (surtout lorsque l’on bidonne ses titres) . Mais en matière de physique « dure » la médiocrité se paie au prix fort.
      Inscrivez vous d’urgence dans un centre de pédalage pour alimenter les alternateurs à produire l’électricité de vos bagnoles car vous allez bientôt manquer d’autonomie. Déjà qu’un niveau mental, c’est juste, alors…

      p;s; La voiture hybride, par exemple, est une véritable arnaque pour les longs trajets : elle consomme d’avantage qu’une simple thermique, ne serait ce que pour trainer un surpoids qui ne lui sert à rien dans ce cas. Hurler avec les loups vous satisfait peut être, mais…

      01/04/2021 à 19 h 00 min
      • quinctius cincinnatus Répondre

        rassurez vous je ne vais pas mourir totalement idiot ! je me tiens ,et mes amis passionnés d’ automobiles aux quels je demande conseils, me tiennent au courant des progrès techniques dans ce domaine utile … mon meilleur souvenir écologique ? une GPL coréenne à usage professionnel : économique, silencieuse et sans nuisances même olfactives

        03/04/2021 à 9 h 33 min
  • HansImSchnoggeLoch Répondre

    Le moteur diesel reste malgré tout le standard de l’industrie.

    Quand des esprits simples souhaitent sa disparition, ils devraient peut-être songer à leur baguette qu’ils cherchent tous les matins avec leur trottinette électrique à la boulangerie du coin.
    Songez un seul instant à un monde agricole sans moteur diesel. Pratiquement tous les engins agricoles sont pourvus de ce moteur, fiable et peu gourmand en combustible.

    La plupart des groupes électrogènes de secours des hôpitaux sont mus par des moteurs diesel.
    Et les travaux publics devront s’arrêter faute d’équipement adéquat. Il faudra donc faire comme le Quatar et importer de la main-d’oeuvre corvéable de l’Asie du Sud-Est.

    Bref on voit grâce à ces trois exemples simples que certains cerveaux contrairement à celui d’Éric Zemmour sont mal interconnectés.
    Et il faut malgré tout les subir…

    Conclusion: Balance Le Macron (BLM).

    30/03/2021 à 19 h 03 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: