A propos du droit au Crédit opposable – Lionnel Luca

Posté le février 23, 2013, 2:04
2 mins

Deux communiqués de Lionnel Luca,

député de la Nation, vice-président du Conseil Général des Alpes-Maritimes

 Droit au Crédit opposable

11 février 2013

Le projet de loi de séparation et de régulation des activités bancaires apporte un début de réponse à la nécessaire protection de l’épargne populaire, mise à mal par la crise financière actuelle. C’est pourquoi la plupart des députés UMP de la Droite populaire ont décidé de voter le texte présenté par le Gouvernement.

La Droite populaire estime que cette réforme va dans le sens des propositions portées par le Président Sarkozy lors de son quinquennat.

Ce texte n’est pas la solution miracle, mais c’est un petit pas dans la bonne direction.

Les membres de la Droite populaire souhaitent par ailleurs vivement que leur proposition, portée par l’amendement de Lionnel Luca, d’instaurer un droit au crédit opposable soit adoptée.

En effet, cette disposition obligerait les banques à motiver par écrit tout refus de crédit, que le client aurait la possibilité de contester. Elle permettrait d’instaurer un nouvel équilibre entre les banques et leurs clients, en offrant aux plus modestes d’entre eux la possibilité de faire valoir leurs droits.

Les membres de la Droite Populaire

Elie AboudGérald DarmaninJean-Pierre DecoolNicolas DhuicqPatrick LabauneLionnel LucaThierry MarianiAlain MarsaudPhilippe MeunierBernard ReynesDominique TianPatrice VercherePhilippe VitelMichel Voisin

 Opposition au Droit au Crédit opposable

18 février 2013

 Le Gouvernement prétend contrôler les banques et rééquilibrer leur pouvoir… Pourtant il a refusé la mise en place d’un droit au crédit opposable proposé par les élus de la Droite Populaire en se rangeant aux côtes des banques contre les déposants, qui n’auront toujours aucun recours pour obtenir un crédit refusé.

 

Courrier des lecteurs des 4 Vérités Hebdo

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)