Absurde convention sur le climat

Posté le juin 30, 2020, 9:39
6 mins

On peut mettre en doute la sincérité d’un tirage au sort des membres de la convention « citoyenne » sur le climat.

En effet, ma région, la Fran­che-Comté, qui compte 4,3 % de la population française, ne dispose que de 1 % des tirés au sort – 5 fois moins par rapport au nombre d’habitants que la région parisienne qui, avec 19 % de la population, a 23 % des membres de la convention !

Autre anomalie, l’ensemble des participants a voté à l’unanimité les 149 articles du rapport. Yannick Jadot, député européen EELV, affirme : « Les 150 citoyens tirés au sort arrivent à la même conclusion que nous, écologistes. »

Dans ces conditions, « les Verts » devraient bénéficier dans les sondages d’une adhésion à plus de 90 % ! Alors qu’ils n’ont obtenu que 8 % aux dernières présidentielles.

Ça sent la magouille encore une fois et il ne faudra pas s’étonner d’un « Gilets Jaunes le grand retour », avec une police maintenant dépourvue de moyens de contrôle – et donc avec des débordements qui ne pourront être que plus violents.

Je n’ai absolument pas confiance dans cette équipe et je pense que le choix des membres de la convention est plus proche du « on présélectionne 151 personnes et, parmi ces 151, on en tire au sort 150 » !

J’avoue n’avoir pas encore lu les 149 propositions mais, d’après celles dont la presse nous parle, on peut constater qu’encore une fois, on s’attaque à l’automobiliste au mépris de toute logique.

110 km/h sur autoroute. Mais juste pour baisser les émissions de CO2, promis juré. Dans cette même logique, pourquoi ne pas limiter aussi la vitesse des TGV à 110 km/h ? La réduction serait d’ailleurs encore plus probante et encore plus « irrationnelle » si nous limitions la vitesse des avions à 300 km/h !

La chasse au CO2 est ouverte. Je ne suis a priori pas contre. Sauf que, dans cette convention, on manque sérieusement d’objectivité. Quid de l’énergie nucléaire et du transport routier ? Chacun peut constater cette anomalie qui consiste à préférer la production d’électricité au charbon fortement émetteur de CO2 (qui sera utilisé pour recharger les batteries des voitures électriques) par rapport au nucléaire quasiment non émetteur de CO2.

D’ailleurs plusieurs pays, et non des moindres, l’ont compris et développent le nucléaire.

En ce qui concerne le carburant, il est ahurissant de constater « la chasse aux sorcières » contre le diesel (dont la France était naguère le leader), alors qu’il est moins gourmand, qu’il émet 20 % de moins de CO2 que l’essence et que le problème des particules fines est résolu sur les nouveaux moteurs devenus ainsi moins nocifs que les moteurs à essence.

La majorité des Français ne pense peut-être pas comme moi, mais nous représentons un pourcentage non négligeable de la population qui n’apparaît pas dans les conclusions de la convention.

D’où mon scepticisme sur la sincérité d’une telle opération.

On a quand même échappé, sur intervention de l’État, à la réduction du temps de travail à 28 heures par semaine payées 35 – donc, en réalité, payées 39 (grâce à la loi Aubry). Cela montre l’irresponsabilité de cette convention, mais également l’irresponsabilité de Macron qui l’a proposée. S’il n’est pas capable de « cheffer », qu’il démissionne donc !

Je pense donc qu’il faut remettre en cause le rapport de cette convention pour non-conformité à notre constitution et pour la partialité de ses composants !

La France est tombée en déliquescence. Elle collectionne toutes les tares : overdose d’étatisme, endettement catastrophique, prélèvements spoliateurs, industrie en perte de vitesse, système de santé défaillant, éducation aux abonnés absents, justice contaminée et politisée. Et, pour terminer, un aveu d’incompétence et une perte de contrôle d’un président qui se voulait LE grand réformateur qui redonnerait de l’espoir aux Français.

La rentrée s’annonce sous de très mauvais auspices. Elle sera « chaude » et risque de sonner le glas pour notre pays qui passera de la deuxième division (depuis maintenant une quinzaine d’années) en « division sans honneur » dès cette année.

Merci pour nos enfants !

Une réponse à l'article : Absurde convention sur le climat

  1. HansImSchnoggeLoch

    30/06/2020

    Les 300 de Léonidas sont devenus les 150 de Jadot. Si les premiers se battaient aux Thermopyles les seconds se battent pour la Chlorophylle.
    À chaque époque et à chaque groupe son combat.

    Mr.Goudron semblant avoir des indications sur la provenance du groupe Jadot, il serait intéressant de connaitre le pourcentage des participants provenant des régions à gauche 1) d’une ligne Marseilles, Paris et Lille.

    La parité mâle, femelle, XYZ et diversité a-t’elle été respectée?

    1) à gauche en regardant vers le Nord.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)